Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2005

Aide-toi, Tu t'aideras

Les excès de l'"Enronite aigue" entravent de plus en plus le progrès des entreprises. Plus personne n'ose s'exposer dans les Hautes Sphères de peur de sortir du sentier fréquenté par son supérieur.
0.jpgAffirmons notre personnalité, jouons avec les atouts qu’elle pourrait nous apporter.

Tel est le message qui pourrait apporter le plus de motivation à notre ego, à ce que l’on entreprend pour contribuer au bonheur de chacun. Ne recherchons pas dans une force surnaturelle l'espoir et le rêve que nous n'aurions pas en nous.

L'adage, légèrement modifié, qui se trouve dans le titre, ne l'a pas été par erreur.

"Aides-toi, Tu t'aideras", le ciel n'a rien à y voir.

Lire la suite

08/10/2005

Un grain de sel ou de sable en plus

Interview de Jose Emmanuel Barroso sur sa vision de l'Europe (avec quelques commentaires de l'Enfoiré) 

L'actualité commence tout doucement à me faire sauter le bouchon !

Voilà le quatrième billet lui étant consacré en moins de deux semaines. Il y a de quoi casser le rythme habituel de parution ! 

Après la grève générale en France et celle de la Belgique qui a suivi ce vendredi, je crois que l'Enfoiré avait un droit de réponse à fournir à l'interview radio transcrit ci-dessous de ce jeudi matin.  

Lire la suite

04/10/2005

Le mal silencieux

La corruption est la véritable plaie dans notre monde de profits faciles. Le progrès en est souvent freiné.

1.jpgDans notre plus tendre enfance, nos parents nous ont toujours prodigué (à de rares exceptions près qui n'étaient d'ailleurs pas naturelles) une récompense sous forme d'argent de poche pour tout acte nécessitant un effort ou non.

Plus tard, l'habitude en a été prise et devenant adulte, la mentalité de certains n'est pas parvenue à sortir de ce cercle vicieux.

Lire la suite

26/09/2005

La taxe pour s'envoyer en l'air ?

Discussion autour d'un désir de taxer les vols aériens. 

Taxe,aviationLettre ouverte à Monsieur Dominique de Villepin,

Vous vous êtes sans doute éveillé irrité avec un bruit d'avion qui survolait votre maison. Je ne vois d'ailleurs pas d'autres raisons pour laquelle vous vous êtes présenté ce 16 septembre à l'ONU à l'occasion du 60ème anniversaire avec l'idée de proposer une taxe sur les tickets d'avion pour apporter une aide aux pauvres du tiers monde et  pallier l'insuffisance de l'aide publique au développement. Une taxe de cinq Euros par vol serait donc l'idée.

Lire la suite

14/09/2005

Des paroles lourdes de conséquences

Les catastrophes s'expliquent parfois en demi teintes sans y voir de relations immédiates. 

En 1961, J.F. Kennedy prononçait un discours qui allait changer les attitudes des Américains pour de nombreuses années et dont les paroles allaient se retourner en définitive contre eux. Sous une forme anodine qui appelait, au premier degré, à de nombreux applaudissements, il lançait le 20 janvier 1961 lors de son investiture: 

"Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. 

Sous un chapeau galvanisant l'esprit "dompteur" américain, par ces mots, il montrait et portait aux nues le chemin de l'individualisme à outrance et diabolisait l'"Etat Providence". La solidarité, la pauvreté: connais pas! La réussite attend ceux qui savent l'atteindre avec ses propres atouts dans le jeu de la vie.

Lire la suite

25/08/2005

Que t'es beau !

Prendre du recul, regarder son image dans le miroir apporte une sagesse apaisante et fait retrouver la réalité.

0.jpgSi, devant notre miroir, nous nous lançons dans ce genre de pensée, nous nous en retournerons tout ragaillardis peut-être, mais il nous faudra refaire le même exercice tous les jours de notre vie en une sorte de challenge permanent.

Cet état d’esprit est parfaitement défendable bien sûr.
Mais, si après cette petite ‘expertise’, nous nous en retournons en pouffant de rire, nous aurons certainement gagné une pensée positive diablement plus efficace et cela aussi pour le reste de notre vie.

L’autodérision, car il s’agit bien d’elle, est la meilleure thérapie dans l’arsenal de nos atouts et de nos armes contre l’adversité.

Lire la suite

05/08/2005

Le poids des mots face aux idées

Sensibilité, tu nous en donnes du fil à retordre !

Le poids des mots faces aux idées.jpgUne réaction irritée d'un collègue à une leçon mise en exergue par notre Société est à l'origine de ce billet. Certains l'ont, peut-être, lu d'un oeil distrait, cela n'a pas été le cas pour tous.
Ce article intitulé "Negative Words and Phrases You Should Avoid" était sensé tenter de corriger l'utilisation abusive de mots anglais qui semblaient trop 'abrasifs' ou 'subversifs' et pouvant porter atteinte à la sensibilité de l'interlocuteur ou le blesser.

Lire la suite

28/07/2005

De SP à DRH

Remise à niveau chez nos collègues embaucheurs. Gains ou pertes? 

1.jpgNe cherchez pas le scoop destiné aux belges dans ce titre. Non, ce n’est pas le « Socialiste Partij » qui aurait décidé de changer de nom.
C’est beaucoup plus prosaïque, plus actuel et plus proche de chacun d’entre nous qui nous retrouvons tous les jours au boulot.
Ce dont je veux vous entretenir, c’est du changement, qui ne date que depuis quelques années, de dénomination du département qui nous engage, nous dirige, nous motive au travail, nous évalue, nous juge et parfois nous ‘punit’ pour n’avoir pas été à la hauteur des ambitions de la boîte qui nous paie.

Lire la suite

21/07/2005

Télé chérie

Que nous le voulions ou non, la TV fait partie des passe temps favoris de beaucoup d'entre nous.
Dire le contraire réveillerait l’ermite qui est en nous.

Elle est là pour occulter pendant l’espace de quelques heures les vicissitudes, les désagréments de la vie de tous les jours.
Nous divertir et nous informer, sont les rôles qu’elle s’est assignés.
Elle y parvient vaille que vaille avec les moyens dont elle dispose.
Le téléspectateur, lui, souvent passif et prêt à gober n'importe quoi, se retrouve devant sa petite lucarne espérant passer sa soirée agréablement. En dix ans, la consommation télé a augmenté de plus de 20% et cela malgré la concurrence des technologies nouvelles. L'augmentation de l'offre et le confort des écrans plats y sont peut-être pour quelque chose. L'Américain passe, lui, cinq heures par jour devant la télé.

Lire la suite

09/07/2005

Identifiez-vous

Notre époque vit des épisodes tragiques difficiles à comprendre. On se sent étranger aux problèmes et pourtant on en subit de plein fouet les effets "collatéraux".

1.jpgDans le monde animal, à de rares exceptions près, il est très difficile de trouver des espèces cannibales ou s’entretuant au sein d’un même groupe.
Si des combats entre mâles sont parfois féroces et peuvent se terminer par la mort d’un des agresseurs ou agressés, c’est toujours pour la conquête d’une belle et par là même, la préparation de sa propre succession.
L’instinct de conservation réside dans les gènes et reste le plus fort. A part, peut-être chez certains insectes (comme la fourmi), on n'entrevoit pas l’idée d’un état guerrier chez les animaux.

Lire la suite

01/07/2005

Coup de pouce à la Démocratie

« La Démocratie par le peuple et pour le peuple ».


0.jpgVoilà ce qui résume la soif de participation des gens à prendre leur destin en charge.
Ceux-ci aspirent aujourd’hui à prendre plus de responsabilité participative.
Cependant, débattre démocratiquement dans des comités de quartiers plus proches des gens fonctionne généralement mieux que les élections organisées périodiquement au niveau du pays (comme nous l’avons vu dans « Vivre dans un monde démocratique, ça vous gratte ? »).
Pouvoir recourir au vote d’une manière synchronisée aux événements qui nécessitent une décision direct et rapide inciterait peut-être l'électeur à plus de civisme.

Lire la suite

17/06/2005

Faites-nous rêver !

Réflexions sur d'autres vies, d'autres motivations. 

Nous sommes à la veille de prendre des congés bien mérités pendant lesquels nous allons mettre entre parenthèses notre vie de tous les jours, nous ressourcer et tenter de nous rééquilibrer.

En effet, les jours qui passent ne nous poussent pas à l’euphorie. La crise, les licenciements collectifs, les grèves, les conflits nous en mettent plein la vue et ne nous permettent toujours pas de voir la fin du tunnel de ces problèmes structurels de notre époque.
Pourtant, si l’optimisme et la motivation ne sont souvent de mise, certains se déconnectent de cet esprit quelque peu défaitiste et se reconnectent en se lançant dans d’autres voies plus motivantes.

Lire la suite

26/05/2005

Mais oui, c'est vrai !

La vérité n'est peut-être pas immuable. Les contres vérités doivent être appuyées pas des raisonnements impartiaux, sains et vérifiables pour se faire accepter.  

Que de fois n’avons-nous pas entendu ou utilisé nous-mêmes cette formule face à un interlocuteur qui ne veut décidément pas entrer dans notre raisonnement (surtout, rappelez-moi de ne pas parler de cet article à ma douce moitié).

Ayant un caractère assez entier, mes idées sont bien arrêtées et je les défends avec vigueur et conviction. Si la rumeur entre dans le jeu de mon apprentissage, j’essaie de la recouper avec d’autres informations pour en dénicher les controverses et les vérités.

Lire la suite

04/05/2005

A la casse

L'âge demande des réajustements dans l'activité humaine. Des réajustements, oui, mais pas une mise à la casse.

retraiteDans toutes les civilisations primitives et, il en est encore de même dans certains pays asiatiques ou africains, le plus âgé de la communauté, le patriarche, bénéficie d’un respect sans contestation de tous les membres de son clan.
Son expérience, reconnue de tous, lui donne le droit de gouverner et la dure tâche de préserver et de défendre sa « famille », ceux qui croient en lui, contre toute atteinte hostile d’autres groupes.

Chez les animaux qui vivent en bande, le dominant, généralement le plus âgé du troupeau, mène ses troupes et défend chèrement sa dominance et son statut contre d’éventuels prétendants.

Lire la suite

30/03/2005

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Respecter ses propres paroles dans ses actes serait une manière d'aller au bout de ses rêves.  

N’avons-nous pas l’impression que ce que nous entendons, que ce qu’on nous demande de faire ne correspondent plus à ce qui se passe réellement en pratique ?

En voulez-vous des exemples ?

Dans le monde du travail, tout d’abord :
Soyez léger, agile, concis pour augmenter votre productivité et augmenter les chances de réussite, c’est le message. Dans le même temps, de plus en plus de contraintes, de lourdeurs, de rapports requis par votre société apparaissent dans vos nouveaux objectifs pour casser tout élan de prise en considération du message de base.

Lire la suite

03/03/2005

Nous sommes tous responsables

Sans le vouloir, sans en calculer les conséquences, nos petites manies nous font oublier des vérités.

1.jpgNous sommes au début du printemps et vous rêvez d’une belle bicyclette toute neuve.
Pas loin de chez vous, un magasin de vélos paraît bien près de vous combler.
Demain, c’est décidé, vous y allez. Là, tout pour vous séduire, des vélos à 500 Euros, d’autres à 1000 Euros. Juste ce qu’il vous faut. Très tentés, on vous renseigne sur les avantages, les inconvénients de l’un et de l’autre. Mais, voilà, vous vous rappelez la pub que vous avez reçue récemment d‘une Grande Surface dans votre boîte aux lettres.

Lire la suite