Langue belge sauce Madère (27/09/2019)

0.JPGUn deal win-win à la suite du billet "Sauce Madère"?

La vie du voyageur d'occasion semble encore plus aléatoire qu'il y a onze ans en perpétuel changement.

Cette fois, que vais-je raconter à son sujet?

Avec le fond, pas de problème, mais sous quelle forme le présenter?

Pourquoi pas en utilisant des expressions françaises de Belgique avec un Madérien qui parle en globish?

Une rencontre du 3ème type...

Que vont aimer ou détester des aliens qui atterriraient dans une "Alien Adventure" en vue d'y trouver un endroit pour s'y installer?

 

- Hi Alien, stranger of the day and the night in our space. Let us visit Madeira together which is not alike this vidéo. I'm your guide....
0.JPG- It was for the fun. Let's go together... En langue portugaise, je suis nul. Parle globish et j'introduirai quelques expressions en langue française typiquement belges comme "faudra pas me raconter de carabistouilles" (=sottises), comme "qu'il drache" (= il pleut averses) dans nos nuages, alors qu'à Funchal, il fait toujours "douf" (=étouffant) et que ça "spitte" (=éclabousse) de partout. Non, "j'ai eu bon" (=c'était bien) à Madère.
- Right. Did you eat the "bolo do caco" with sweet potato, yams toasted with garlic butter and the "espada" served with bananas, can they compete with your tongue with madeira sauce?
- Non peut-être (=oui assurément) et ça m'a bien goûté (=cela m'a plu). Notre langue de bœuf à la sauce Madère, c'est pas mal non plus. L'espetada, la brochette de bœuf avec la viande enfilée sur une branche de laurier, cela pourrait exister dans un de nos fritkots (=friterie). Faut pas croire que je suis un zoiseau pour le chat ou un zoiseau sans tête qui spitte sur la taque de cuisson et que tu essuieras avec ta lavette. La Belgique, pour toi, c'est un petit peu Hout-si-plou (=très loin) mais on ne garde pas toutes nos frites ne sont pas dans le même sachet. Je ne suis pas dur de comprenure (=pas long à la détente). Mais si tu veux faire de ton nez (=râler), tu risques de tomber à pouf (=pas au bon moment).  Vas-y. Pas question de se disputer pour des queues de cerises même si cela peut arriver dans le foot. Faut-il d'ailleurs protéger l'insulte de stade?

0.JPG
- You have the Red devils and we have a Ronaldo.
Ne cherche pas misère (=la querelle). Je sucerais bien mon pouce si celui-là fait ou ne fait pas "squetter" la baraque. Non, partageons nos idées half en half (=moitié moitié)
Rappelle-nous ce qu'on trouve encore à Funchal.
-
The Jardim Botanico, the Quinta Jardin de Imperador, the Sé, the Museo A Cidade do Acucar, the Museo de Historia Natural and it was the feast of the wine in the begin of September
.
In Madeira, you find what you are looking for, on the land, the sea and in the air. This is cocktail of nature, culture and religion.

This time, what will you remember from Funchal?

0.JPG

0.JPG

0.JPG

0.JPG

0.JPG

0.JPG

0.JPG

2.JPG

0.JPG

..

- Je pourrais répondre comme Métropolis l'a fait en disant que tout est bien dans le meilleur des mondes podcast, mais j'ai lu le livre de Dan Brown "Origine" qui m'a donné beaucoup d'imagination et d'idées parodiques.
En 2008, j'avais lu le livre de Dan Brown "Déception point" qui n'était pas vraiment adapté à l'endroit
.
Cette année, ce fut "Origine", un autre livre de Dan Brown qui lui est parfaitement adapté dans l'esprit de ce retour sur l'île.
C
'est l'histoire d'un futurologue et spécialiste en nouvelles technologies qui tient une conférence révolutionnaire à Bilbao et qui apporte la réponse à des questions fondamentales sur l'origine et l'avenir de l'humanité avec résultats basés évidemment sur de réelles recherches scientifiques qui ne ne s'accordent pas avec l'idée d'un Dieu créateur de l'univers en apportant une réponse aux deux questions fondamentales de l'humanité : d'où vient l'homme et où va-t-il ?

- Where are we coming from ? And what was the conference explaining.
- D'où venons-nous? Dans le livre "Origine" rappelle l'expérience ratée de Miller-Urey mais y ajoute la physique de l'entropie qui viendrait à sa rescousse en transformant les objets à partir de son énergie potentielle ordonnée qui en se convertissant en énergie cinétique devient désordonnée et chaotique pour dissiper son énergie en force incubatrice de la vie. L'étincelle de vie y est simulée par le biais de la science de l’abiogenèse qui reproduit les briques de l'ARN et de l'ADN.

- And now what about the question "where are we going to"?

- Où allons-nous? Question de prestige et d'ambition personnelle. Je dirais qu'on va vers un avenir d'hybridation de l'homme avec la machine dans un nouveau moteur de l'évolution. L'entropie au sens de Claude Shannon dit qu'il y a un rapport entre l'augmentation d'entropie et le gain d'information puisqu'elle donne une mesure de l'information minimale que l'on doit conserver afin de représenter ces données sans perte.

 

-  Do you know that at the Museu de Arte Sacra, you could think you were in Belgium. Flemish art is celebrated as a result of commercial contacts with Antwerp
- Ça c'est tof (=c'est bien) d'y avoir pensé de leur part. Raconte-moi. 
- In the past, the rich Madeirans sent shipments of our products and in return, they received from Flanders paintings to win a small place in paradise
- Madère est très catholique. Les églises sont à tous les coins de rues et les gens y vont avant d'aller travailler et on y prie.
- They probably pray to win more euros or not to lose them.
0.JPG-
C'est peut-être comme chez nous. Il y a un autre livre qui me vient en mémoire, celui d'une écrivaine belge Amélie Nothomb qui disait que son dernier livre "Soif" était le livre de sa vie. Elle parle de Jésus en son nom comme d'un homme ordinaire qui après un procès, se savait coupable et condamné à mort pour avoir pensé comme ce scientifique, avoir une mission de faire le bien autour de lui, qui s'est trompé et y a perdu la vie. Tous deux n'étaient pas plus intelligents, n'avaient de fantasme d'égalité ou de supériorité avec abnégation.
0.PNGTous deux, morts à la suite de leur sacrifice, ont reçu la célébrité à titre posthume organisée par d'autres. Répandre la foi intransitive en un dieu ou en la science est toujours hallucinant quand on dépasse les limites de sa propre foi et devient une politique de religion. La résurrection devient alors bancale en pensant pouvoir changer le monde des hommes. Croire doit rester au sens absolu et penser avoir une sens de la béatitude. Nothomb termine son livre par cette phrase "Je me regarde dans le miroir et ce que j'y vois, personne ne peut le savoir dans ma solitude".
- Ok. And what is the relationship with your jogging?
- Une métaphore comme relation. J'explique. Lors d'un jogging, il m'en était arrivé une belle (=une chose étonnante)  lorsqu'après une course "volle petrol" (=plein gaz), une transpiration et une soif incontrôlables par une force incubatrice, l'imagination m'est survenue. "Pour éprouver la soif, il faut être vivant", écrit Nothomb et elle a raison, car j'avais plus soif que d'habitude
Les hôtels sont tous plantés au sommet à l'ouest de Funchal et une longue descente de l'Avenida Do Infante rejoint le centre-ville installé dans une cuvette en amphithéâtre. Lors de la descente, la vitesse du joggeur, aidée par la pesanteur augmente. La transpiration s'accentue, devient chaotique. Désordonné, je suis arrivé en bout de course. 0.JPGLa vie et le jogging évoluent de la même façon en se complexifiant, s'adaptant à l'environnement, à la conquête de nouveaux territoires avec excitation et sueur.
L
a remontée de la même Avenida a été, par contre, une étape bien plus rude pour retrouver l'ordre perdu dans la descente. Que dis-tu de ça? 
- Metaphoric, indeed... and now, the relationship with Madère
- Quand le PNB de Madère est réalisé en premier par le tourisme, Madère se doit d''être aux petits soins avec le touriste. Le touriste, lui, finit par influencer l'avenir de l'île, dupliquant ses habitudes, sa manière de vivre, recherche ce qui est le plus efficace à ses yeux pour lui donner l'énergie potentielle la plus forte pour la perdre par des exercices physiques. 

En chemin, il découvre le fossé entre riches et mendiants qui s'entrechoquent vaille que vaille. Il imagine que ce fossé pourrait se combler à l'avenir grâce à la créativité pour effacer ses maux et même dépasser ses rêves. Et il se trompe peut-être mais encore, en y réfléchissant...
0.JPGFunchal a dépassé un seuil de tolérance envers le tourisme. Vu les déclivités de ses rues en pentes de 15° à 20°, c'est plus une ville plus destinée aux jeunes que pour les vieux. Cela ferait une belle jambe de dire au petit vieux que monter et descendre, c'est bon pour sa santé et son cœur si les émanations pestilentielles de mazout auront raison de lui.
En Belgique, la politique, c'est du stuut (=contrariété) en affaires très courantes.
Au vu des manifestations et des drapeaux qui les précèdent, j'ai
1.JPGvu que Madère est en période d'élections. Résoudre les problèmes de la mobilité faisait partie des projets. Cela ne peut jamais mal d'y penser. L'espace des affiches de partis se partagent donc pour un temps.
Cette semaine, l'ancien président français Jacques Chirac vient de mourir et on dit de lui qu'il était de droite avec des pulsions de gauche. Ses déclarations, ses gaffes  reprises dans son "cactus" plein d'humour qui ne lui déplairait probablement paspodcast. Puisse la maladie d'Alzheimer dont il était atteint, lui avoir fait oublier qu'il allait s'endormir une dernière fois.

0.JPG


Le motif est une séquence organisée que l'on trouve partout dans la nature tandis que le code est porteur d'une information véhiculant un sens non spontané qui résulte d'une action consciente, derrière une intention dépendante du point de vue et de convictions qui s'offrent le luxe de devoir s'engager pour des causes dont on ne connait pas toutes les finalités.
Le but principal du riche futurologue et spécialiste en nouvelles technologies du livre de Brown était de promettre un futur paradisiaque sur Terre en vilipendant tous les cultes des hommes en disant "The future is better than you think. What technology wants. The singularity is near".
La vedette du livre "Origine" n'est pas humaine mais une intelligence artificielle de dernière génération nommée "Winston" qui agit en symbiose entre biologie et technologie et intervient dans toutes les étapes de l'histoire. Si ce Winston interpelle par son cynisme, son pragmatisme et sa logique délirante, c'est parce qu'il interprète la partition d'un ordinateur quantique en modélisant la complexité de la soupe primitive et en réunissant les lois de la physique cinétique, de la thermodynamique, de la gravitation et de la conservation de l'énergie.
La nature, elle, dans des poches d'énergie représente la vie, crée des organismes vivants pour mieux les dissiper en fonction de la population, du positionnement, de la compétition interspécifique et de l'environnement en favorisant le désordre. 
 
- I never have such presentation of Funchal matters. Incredible. I'll read this book. We were thinking about God to create. We'll never reach this point of mind. 
0.JPG- Bien sûr, mais tu y arriveras. Évidemment, Ce n'est pas de Madère dont il était question dans le livre. Un créateur a peut-être tout décidé selon toi. Mais les hommes sont aussi des dieux par la connaissance et la science. Le documentaire "La fabrique du cerveau"  démontre que la science pourrait améliorer la créature humaine que même un dieu n'aura pas pensé dans tes proportions infinies. Une fois que ta personnalité, ton esprit et les données des pays à visiter, seront transférés sous forme d'avatar virtuel. Cela pourrait entraîner l'idée de supprimer les déplacements. Tous nous voyageront avec tous nos sentiments et nos émotions via nos cinq sens voyageraient sans se déplacer auront été mémorisé sous forme digitale. Pour certains voyageurs, l'important, c'est d'arriver le plus vite possible à destination puisque le voyage est devenu pour eux éprouvant. Le casque de réalité virtuelle déjà utilisé n'est qu'une étape. Il s'agira alors d'une vraie téléportation quantique avec son intrication. Tu seras ainsi toujours conscient d'être en vacances, à volonté, quelque part avec le niveau de luxe désiré, sans tracas, sans maladie, sans pollution, sans sueur et sans dépenser un seul euro ni un gramme de carbone, tout en gardant ton énergie potentielle en ordre de marche pour réaliser autre chose.
Les êtres vivants, le climat et la planète seront peut-être ainsi sauvés avec ce genre d'idées technologiques. Je ne suis pas bleu (=pas fou) de cette petite Greta Thunberg pourtant comme Nicolas Vadot, j'ai dû rêver d'elle.

0.JPG

0.JPGD'après elle, on a volé l'enfance, les rêves et l'enfance en lançant ses invectives à l'ONU pour les gens qui souffrent et qui meurent, pour les écosystèmes entiers qui s'effondrent en ce début d'extinction de masse. Ainsi elle ne tirerait plus la tronche. Elle retournerait à l'école. Il n'y aurait plus de sècheresse, plus de tempêtes, plus de virus, plus de maladie et même plus de morts.0.JPG 
On apprenait cette semaine que l'entreprise zombie Thomas Cook n'avait pas eu de rentabilité suffisante pour couvrir les paiements d'intérêts et était en faillite. Thomas "cooked",pourrait entraîner un effet domino sur d'autres sociétés. Neckermann est attachée à Thomas Cook et son offre est basée sur des prix bas qui n'apportent pas de rentabilité suffisante avec l'argent trop bon marché. Thomas Cook, alors, un colosse aux pieds d'argile avec une perte de 1,7 milliards d'euros?

La naissance du tourisme de masse a été réalisée par Thomas Cook, lui-même, mais le but initial était tout autre.
Derrière le nom du voyagiste britannique, qui a annoncé sa faillite ce lundi, se cache un pionnier au destin hors normes. Thomas Cook (à ne pas confondre avec son compatriote le navigateur James Cook qui, au XVIIIe siècle, explora le Pacifique) fut un visionnaire. Né le 22 novembre 1808 à Melbourne, au nord de Londres, il est âgé de 33 ans quand il organise son premier voyage groupe : la venue en train de Leicester à Lougbourough de 16 kilomètres avec 570 militants se rendant à un meeting antialcoolique
alors que l'alcoolisme ravage l'Angleterre. Rien à voir donc avec le tourisme bien qu'il en a fait sa fortune après avoir créé la première agence de voyage: podcast0.JPG. L'histoire du tourisme date du 19ème siècle.
P
our qu'il y ait tourisme, quatre paramètres essentiels doivent être réunis:

  1. le goût de l'exotisme, de la découverte d'autres cultures ;
  2. de l'argent disponible pour des activités non-essentielles ;
  3. du temps libre ;
  4. des infrastructures et moyens de communication sécurisants et facilitant le voyage et le séjour.

Je ressors pour l'occasion, cette petite vidéo qui dit "Enfants, faut-il céder à la grande menace?

0.JPG

Aujourd'hui, l'industrie du tourisme est un secteur qui entraîne des millions de personnes dans son sillage et emploie tout autant de personnes.

0.JPGL'Organisation mondiale du tourisme (OMT) annonçait un nouveau record d’arrivées de touristes internationaux avec le chiffre brut de 1,322 milliard en 2017, soit une hausse de 7 %, l'Europe accueillant 671 millions de personnes, soit la moitié des touristes internationaux. Il s'agit de la huitième année de croissance depuis la crise économique de 2008.
Est-ce que cette industrie du tourisme lointain, souvent le plus rentable, pourrait-elle entrer dans une phase en déclin si l'on en croit ce billet qui dit que l’industrie du tourisme est le théâtre d’une guerre larvée depuis un certain temps, avec pour toile de fond, une baisse dans le nombre d’arrivées touristiques depuis janvier 2019, surtout venant de Chine. Ce serrait peut-être aussi à cause ces différents aléas qu'occasionnent les départs en vacances, du réchauffement climatique qui impose de limiter les déplacements et qui n'impose plus de rechercher le soleil dans des pays du sud aux gens du nord? Il suffirait d'un nouveau risque terroriste pour que la baisse de fréquentation reprenne le dessus. Alors, si des moyens technologiques venaient en plus enrayer le processus du voyage, ce serait
un renversement drastique des habitudes et des mentalités pour concevoir le voyage. Les agences de voyages qui n'avaient pas vraiment connu la crise, devraient tirer leur plan (=se débrouiller) autrement. A un Yin, correspond un Yang. Comme disait quelqu'un, le virtuel est souvent plus convaincant que le réel mais le réel est parfois plus pénible à vivre que le virtuel à supporter. 

0.JPGPour en revenir à Madère, actuellement, la vedette ou "dieu du foot" que l'on vénère, est Christiano Ronaldo. Il est placardé partout. Sa fortune n'intéresse personne bien qu'elle dépasse certains seuils de la compréhension. Elle est seulement constituée de prestige, de compétence et parfois d'idioties de ses fans.
0.JPGDevant son hôtel Pestana-CR7 sur le port, une statue prône à son effigie de star du ballon rond de 3m40 de haut et pesant plus de 800 kilos qui se déteindrait au niveau du sexe à cause de ses fans féminines. L'aéroport, rebaptisé avec son nom, présente un autre buste de sa personne.
Un million de touristes par an transite par cet aéroport, alors qu'avec 400.000 habitants sur l'île, c'est la moitié qui s’agglutinent dans sa capitale Funchal.
C'est beaucoup pour une si petite île de 800 km2. 
Un jour, on pourra devenir artificiellement, un Ronaldo ou un autre dieu pour créer un monde meilleur comme le voulait ce futurologue avec cette nouvelle conscience de ce qu'est la vie.

En attendant, sortons de Funchal, prenons l'air et de l'altitude pour une excursion dans l'Est de l'île.

0.JPG

L'enregistrement de la journée guidée par David commençait dans le nuages en pleine nature et on a encore l'impression rien que par le son qu'on y est encore...
podcastpodcastpodcastpodcast
Puis, il restera toujours le folklore...

0.JPG

Tandis que la pensée faisait demi-tour vers mes pénates, en percevant l'infime vibration de l'avion TUI sous mes pieds, je suis arrivé à bon port au bout de mon voyage qui n'avait rien de virtuel, dans ma chaumière pleutouletanaise mais avec des microbes en provenance du conditionnement d'air que, généreux, j'ai refilé à gauche et à droite que je n'aurais pas eu si...

1.JPG

- I'll try to speak like you: I'll say, you are a "peïe belge" but not a "klet tombé de la dernière pluie"
 - Thank you for your appreciation. En 1983, j'ai été pour la première fois à Madère à l'âge de 36 ans. Je suis donc revenu après 36 ans en cette année 2019. 
 Si j'y ajoute une nouvelle période de 36 ans pour suivre la cadence, nous serons entrés dans une humanité 2.0., et moi, qui sait, je serai devenu un avatar...

0.PNG

1.PNG

Et bien des années après9.PNG

 

Eriofne

 

28/9/2019: Une vidéo qui montre l'organisation Greta Thunberg: une ligne pour les haters


30/9/2019: Greta a raison sur au moins certains plan-là: la disparition des zones humides: les tourbières podcastet la biodiversité de nos arbrespodcast

| Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer