Le train belge de Pékin à Hankou (02/06/2021)

0.PNGA la création de "Train World", ce fut d'abord "Le monde du train belge" en 2015, "L'homme qui aimait les trains" en 2019, voici une nouvelle exposition à la gare de Schaerbeek "De Pékin à Hankou. Une aventure belge en Chine". 

En juin 1898, l’Impératrice douairière Cixi signe le contrat octroyant à la Belgique la construction et l’exploitation d'un des plus grands projets mondiaux de l'époque: une ligne de chemin de fer de 1214 kilomètres reliant la Capitale Pékin au centre commercial du centre de la Chine: Hankou.
podcastpodcast

...

0.PNG

Une histoire passionnante que celle l'un des plus grands projets ferroviaires. Entre 1898 et 2006, le jeune ingénieur belge Jean Jadot dirige le chantier de la construction de la plus longue ligne de chemin de fer entre Pékin et Hankou. Le monde de la diplomatie politique joue entre les deux pays à cette époque dans laquelle la Belgique est considérée comme la troisième puissance économique. Défis techniques et labeur des ouvriers chinois ont contribué à sa réussite.

Les dessins de François Schuiten et de Li Kunwu dont une fresque longue de 21 mètres de ce dernier ont collaboré à l'exposition pour y ajouter une note graphique.

Présentation sur RTL


...

L'ingénieur Jean Jadot

0.PNG... vaut la peine d'un détour historique sur ce personnage de Jean Jadot

Engagé par le groupe belge des Chemins de fer économiques qui, en association avec le groupe Empain, a obtenu la concession des Tramways du Caire où il s'était expatrié, il commence sa longue carrière par la construction un réseau de transport vicinal des Chemins de fer en Basse-Égypte.: "J'ai quitté ma vie calme de fonctionnaire pour me lancer dans une vie aventureuse [...]. Si je veux arriver non à la fortune mais simplement à une honnête aisance à l'abri de tous soucis, je dois travailler pendant longtemps encore dans les pays où la Providence m'enverra. ". 

0.PNGDès le 27 août 1878, l'impératrice autorise la construction de chemins de fer en Chine. En 1896, le vice-roi, Li Hongzhang rencontre le roi Léopold II pour en discuter. Le 26 juin 1898, l'accord de construction de la ligne Pékin-Hankou est signé et Jean Jadot est chargé de cette mission.

Le , il épouse sa cousine germaine Maria Cousin. "Je m'étais bien juré de ne pas penser au mariage avant d'avoir accompli la mission que mon regretté père m'avait confiée à son lit de mort [...]. Depuis deux ans, l'avenir de ma famille s'éclaircit grâce à la bonne conduite de mes frères".

0.PNGIl s'embarque pour la Chine, pour le compte de la Société d'Étude de Chemins de Fer qui a obtenu du gouvernement chinois la concession d'une ligne ferroviaire, il travaille pendant huit ans pour construire ce projet d'une grande portée stratégique et longue de mille deux cents kilomètres entre Pékin et Hankou. Les actionnaires de cette société étaient la Société générale de Belgique, la banque Paribas et différentes entreprises industrielles belges et françaises comme la "Société de construction des Batignolles", "Cockerill" et "la Métallurgique". En dépit de la révolte des Boxers en 1900-1901, le succès de l'entreprise attire sur Jadot l'attention du Roi Léopold II.0.PNG En 1906, il est nommé directeur de la Société générale de Belgique. Nouvelle étape, il élabore la formule qui permettrait de financer le chemin de fer reliant le Katanga au Bas-Congo. 

L’Union minière du Haut Katanga et la Société internationale forestière et minière du Congo constituèrent les trois "sociétés sœurs" pour assurer le décollage industriel de la Colonie où il joue un grand rôle dans l’engagement de la Société Générale de Belgique dans l'industrialisation de la Colonie. En plus, il s'occupe des charbonnages et usines sidérurgiques. La production du cuivre lui permet d'assumer de très lourdes responsabilités pendant la Première Guerre mondiale, défendant une politique de moindre mal et joue un rôle crucial dans la levée des contributions de guerre imposées par l'occupant, dans l'émission de billets de banque par la Société Générale de Belgique.

0.PNGUne vie bien remplie, pourrait-on dire. Une vie, pendant laquelle il a sacrifié sa vie de couple, pour son amour pour les voyages exotiques.

Les lettres enflammées qu'il a écrit à son épouse lors de ses voyages, témoignent du dilemme qu'il a dû subir pour partir de l'autre côté du monde en subissant les difficultés des autorités en place qui n'avaient absolument pas envie d'être commandées par un étranger belge.

A la fin de la visite de l'expo, dans une vidéo de photos, les lettres qu'il envoyait à son épouse, sont récitées dont une dit très justement "J'en ai vu de toutes les couleurs".

Mais même après une vie bien remplie selon ses désirs, il meurt en 1932 dans un certain anonymat, puisque son nom n'est pas resté dans les annales de l'histoire du monde.

0.PNGDans l'histoire de Léopold II, bizarre qu'il n'existe aucune mention de cet épisode réussi en Chine. Il est mort fin 1909. Au Congo, par contre, il tire quelques casseroles dans son histoire. Les atrocités commises sur les populations locales en vue d'extraire un rendement maximal des ressources en ivoire et en caoutchouc  ont suscité l'indignation et la mise sur pied d'une commission d'enquête internationale en 1904. En 1908, il a dû remettre sa propriété à l'État belge. En 2020, à la suite de la mort de George Floyd, des réactions hostiles contre les bustes de Léopold II et d'autres personnages célèbres ont été manifestées, il y exactement un an. 

0.PNGLa Chine et le Japon lui ont laissé de bons souvenirs appelés Musées d'Extrême-Orient où le Pavillon chinois   

En 1901, l'architecte Alexandre Marcel est chargé d'en dresser les plans avec une décorations intérieures, un kiosque. Ils ont été construit dans un souci d’authenticité. La façade principale en bois ainsi que le kiosque octogonal en bois ont été exécutés en 1903 sous la direction du frère jésuite Aloÿs Beck (1853-1931) dans l'orphelinat de T'ou Sè Wè à Shanghai. Cette école d'artisanat tenue par les Jésuites joua un rôle important dans les transferts artistiques entre la Chine et l'Occident. Ecole où étudia le petit Tchang, ami de Hergé, un des personnages de l'album le Lotus bleu.

La Chine teste le "Maglev", (acronyme de Magnetic levitation) un prototype de train ultra-rapide à sustentation magnétique capable d'évoluer à 600 km/h en glissant  glisser au-dessus des rails de Shangaï à Pékin en 3h 30. Pour le voyage, de là à dire que la vitesse est la panacée universelle ou la panacée tout court comme le dit Bernard, il y aurait de la marche à la marge comme on le verra à la fin de ce billet...


...

L'impératrice douairière Cixi

0.PNG

Avant la signature de l’Impératrice douairière au sujet du projet de chemin de fer, est le résultat d’un intense ballet diplomatique comprenant négociations et discussions interminables. 

Depuis des siècles, les relations entre la Chine et l’Europe se sont effectuées aux travers d’échanges par les routes de la soie. Mais à l'aube du XIXe siècle, les choses changent. L’Empire du Milieu est dirigé par la dynastie Qing qui se trouve affaiblie par de nombreux conflits intérieurs avec la guerre des Boers et des catastrophes naturelles en fond de teint.

Au cours du 19ème siècle, le pouvoir impérial de la dynastie Qing s'affaiblit et la prospérité diminue. Stagnation économique, croissance démographique explosive créent une forte agitation sociale. Les Britanniques espèrent continuer le trafic de l'opium, ce qui aboutit à deux guerres de l'opium.  Les troupes franco-britanniques marchent sur Pékin qu'elles mettent à sac. La révolte des Taipîng achève d'appauvrir la Chine et fait entre 20 et 30 millions de morts. La méfiance des modernistes chinois se méfient des grandes puissances occidentales. La Chine jette son dévolu sur le petit pays Belgique dont les ambitions sont bien moindre que les grandes puissances de l'époque.   

0.PNGVu la situation politique interne troublée en Chine, le rôle du roi Léopold II et de l'impératrice Cixi ont été déterminants. Pour la Belgique, l'opportunité de s’infiltrer en Chine, grâce à la nouvelle technologie des chemins de fer, est la plus forte pour s’introduire dans le tissu industriel naissant de Chine, et y prendre une place prépondérante. Dans ce contexte, malgré beaucoup de retard sur les autres puissances occidentales, la Belgique entre alors en scène et se voit octroyer le projet pharaonique de la construction de la ligne de chemin de fer reliant Pékin à Hankou. 

0.PNGL'impératrice Cixi  appartient à la dynastie Qing. Elle exerce la réalité du pouvoir chinois pendant 47 ans à partir de 1861 jusqu'à sa mort. Elle refuse d'adopter un modèle de gouvernement occidental, mais soutient le mouvement d'auto-renforcement technologique et militaire. Elle considère la réforme des Cent Jours impraticable et nuisible au pouvoir dynastique et place l'empereur Guangxu sous surveillance pour avoir apporté son soutien aux réformateurs. Après la révolte des Boxers et l'invasion des armées alliées, les pressions externes et internes forcent Cixi à effectuer des changements institutionnels. Elle les avait refusés jusque-là amis elle nomme des réformateurs à des postes de fonctionnaires.

1.PNG

...

Hankou

0.PNGUne des trois villes, avec Wuchang et Hanyang, aujourd'hui réunies dans la ville de Wuhan, mieux connue depuis que la ville a été à l'origine du virus Covid-19.

Le français est toujours enseigné à l'école à Wuhan.0.PNG

Depuis les années 2000, une communauté française importante à Wuhan est installée, grâce à l'implantation industrielle de Citroën, Renault et Peugeot qui construisent la majorité des pièces détachées et des automobiles pour le territoire chinois.

Aujourd'hui, le réseau ferroviaire chinois à grande vitesse atteint avec ses 30.000 kms le plus grand réseau à grande de vitesse dans le monde.

Si en avion, à grande vitesse,  de nuage en nuage, on ne voit pas grand chose évoluer, à 600 km/h, au raz des pâquerettes, ne se sentons pas dans une expérience de mort imminente?

0.PNG

D'autres photos de l'exposition en un clic

...

Anecdotes personnelles

Premier voyage important en train Bruxelles-Saint Raphael, au mois d'août 1958. 

Embarquement le soir 19:00 et arrivée vers 10.00 le lendemain. Pas de couchettes alors un essai dans les filets des bagages avaient été envisagé.

L'année suivante, Bruxelles-Rimini. Départ vers 19:00, arrivée le lendemain vers 15:00. Avec couchettes, cette fois.  

...

Un scoop...

Bientôt, il parait qu'une autre expo au sujet d'une autre aventure du train aura lieu à Train World:

Celle du mythique "Orient Express".


C'est aussi un belge, Georges Nagelmarkers qui initia le projet de l'Orient Express.

En attendant, le "Fantôme de la radio" en parle et Léopold II en fait aussi partie:
podcastpodcast.

La vitesse remplacée par la lenteur dans le luxe et la vue des images des paysages qui défilent devant les yeux, valent une autre forme de voyage, c'est malheureusement réservé aux gens qui prennent le temps de vivre pour 8 jours et 34.000 euros par personne de Venise à Simplon.

Une raison de plus que le bon temps demande beaucoup d'argent.

 

Allusion,

...

6/6/2020: Le déconfinement et les envies de voyage recommencent en Belgique grâce au vaccin mais pas partoutpodcast.

14/6/2021: Deux anniversaires: 175 ans du train Bruxelles-Paris, 25 ans du Thalyspodcast

0.PNG

 

| Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer