Le passé, le présent et l'avenir (12/05/2018)

Envie de printemps.JPGNous sommes déjà mi-mai et mi-printemps.

Le printemps, est synonyme de renouveau.

"Irrésistible printemps", écrivais-je l'année dernière par un parcours en passant par le Japon. 

Nous avons besoin de renouveau, de futur mais, peut-être encore vintage, garder une certaine nostalgie du passé pour ne pas perdre ses acquis.

Cette fois, je me suis fait aider par un invité, Don Quichotte

...

Commençons par l'humour, parce qu'après c'est pas sûr de le retrouver...

Cette année, pour le début du mois de mai, Cyndia Lazelli construisait son petit agenda haineux de ce qu'on allait détester en mai mais qu'on ferait quand même comme les barbecues dans le jardin avec la sauce ad-hocpodcast

Thomas Gunzig disait "Halte à la routine de la course électorale. Il faut des surprises et pas n'importe lesquelles, mais de bonnes surprises: podcast.

En avril, Paul Jorion a présenté une conférence à l’école de design "Strate" à Sèvres, en découpant le temps en trois épisodes le passé, le présent et l'avenir dans le cadre de la défense et de illustration du genre humain.

Cela entrait parfaitement dans les objectifs du billet suivant "Le printemps pour passer de l'avant et changer l'après" qui tentait de trouver un lien entre l'avant et l'après et qui le retrouvait d'une manière plus désenchantée avec un autre invité dans un dialogue qui virait à l'aigre à cause de partis pris inconciliables.

Le projet de donner un reflet d'une époque par rapport à une autre dans un ordre croissant, devient complexe quand, il y a les conjonctures des situations occasionnelles qui s'ajoutent aux conjectures qui comprennent hypothèses ou postulats.

Avec le recul du temps, des conclusions peuvent se tirer par des historiens et pas par des économistes.

Paul est anthropologue de formation mais s'est dirigé vers l'économie.

Cela n'en reste pas moins intéressant de joindre ces deux bouts.

Située à l'articulation entre les différentes sciences humaines et naturelles, l'anthropologie étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques et culturels.

L'économie, elle, reste cantonnée à l'administration des richesses matérielles.

...

Le passé selon Paul

Les historiens ont souvent représenté les populations ancestrales en tant que sauvages et puis de barbares.

Ils utilisaient très peu d'outils mais qui leur étaient suffisants pour appréhender le monde avec une technologie simplifiés, mais il s'avère qu'ils s'en contentaient.

Deux cultures s'opposèrent: l'occidentale indo-européenne et l'orientale chinoise

La première classifiant son entourage par analogie des formes en relations symétriques de propriétés en descendant et anti-symétriques si on les remonte.

La pensée du dissident Socrate, transmise ensuite à Platon et puis à Aristote s'est créée une théorie de la raison et de la logique par des syllogismes.

L'esprit d'ordre matérialiste et mercantile a prédominé.

Les conseils pour l'organisation humaine donnés par Machiavel par l'intermédiaire de son pamphlet "Le Prince", aux dirigeants Médicis, individualise les relations humaines. 

J.J. Rousseau a institué le droit à la propriété privé et la conscience de notre mortalité.

La seconde, l'orientale, s'organise par analogie du fond par les sentiments qu'ils inspirent, dans des relations anti-symétriques par une méthode administrative de fonctionnaires mandarins dans un empire à forte densité avec l'harmonie cosmologique qui dominerait à partir de dirigeants, de dieux vivants représentants la population, tout comme celle qui existe entre le ciel et la terre après Confucius en tant que promoteur sous forme de cycles.

...

Le présent selon Paul

Voici, le résumé de Don Quichotte sur les trois épisodes de la présentation de Paul:

  1. La capacité de charge d’une espèce par rapport à son environnement est le facteur déterminant. (Biologie)
    1. Dégradation de l’environnement (air, mer, terre)
    2. Déplacements massifs de population et pas seulement à cause des guerres; 
    3. Quel est l’utilité du transhumanisme si la capacité de charge est déjà dépassée? 
  2. Les différences de cultures (asiatique, occidentales et autres) dictent des choix et approches différentes. En contenu et en priorité. 
  3. Le choix de solidarité (mammifères sociaux) ou d’individualisme nous dirigent soit vers des adaptations solidaires soit vers des cataclysmes. 
    1. Moins de 10% des demandes citoyennes se retrouvent traduite dans des lois  de régime « dit » démocratique. Les 90% des lois sont le fait de groupes de pressions financiers et économiques. Le citoyen n’a rien à dire au final d'après une Étude Suisse-Zurich réalisées par une école d’ingénieurs.
    2. Le capital humain dans sa terminologie capitaliste:
      • Karl Marx: argent prêté. Donc pour uniquement celui qui en a et qui mène à l'accumulation de capitaux par une minorité.
      • Cette accumulation de capital apporte l’appauvrissement de la plupart et s’accélère avec le pouvoir d’achat maintenu +/- principalement par des prêts à la consommation. Les revenus des travailleurs ne permettent plus de maintenir certains grands équilibres financiers et en pratique, apporte le résultat que:
        • 82% de la richesse produite est destinée à 1% de la population en 2017; 
        • pas ou peu de ruissellement de la « richesse »; 
        • le patrimoine de 40% des Américains: 40% ne possède rien dont:
          • 30% ont des dettes 
          • 10% possèdent 1% du patrimoine et compensent à peine 30% des dettes.
          • 30% survivent grâce aux aides de l’État. 
          • en 2000, 2,7% possède 50% possède 2,7% de la richesse et seulement 1,5% en 2017.
        • Les plus riches achètent et investissent mais comme il y a trop peu de gens en mesure d’acheter tout l’argent disponible ne peut être investit et est utilisé dans la spéculation:
          • 2008, première année de la récession. Le prix du baril de pétrole est triplé alors qu’il y moins d’activité économique et moins de demande. Certains parlent du pic pétrolier alors que la réalité est que le Pentagone porte plainte sans budget suffisant pour acheter le Kérosène nécessaire. Une enquête parlementaire retourne à des fonds liquides d’investissement confiés aux Hedges Funds qui spéculent sur le marché des matières premières et achète et vend 80x les réserves d’or en spéculant à la hausse et à la baisse des valeurs en déséquilibrant les marchés qui enfonce la risque au niveau systémique.
    3. Les réseaux de pouvoir se divisent en institutions de 250 entreprises qui prennent 75% des décisions et 147 autres, 45% des décisions.
      • Une oligarchie de 90 personnes décide  et crée un régime censitaire  et une certaine censure de fait.
        De nouveaux médias mis en place par B. Hamon ou JL Mélenchon sabotent
      • Selon une Étude, si une oligarchie disparait, c'est à l'initiative d'un de ses membres mais jamais par le peuple.
  4. Les dictatures sont parfois mieux armées pour changer rapidement de cap à grande échelle sans se soucier des citoyens et en deviennent plus efficace comme en Chine avec les actions drastiques pour réduire la pollution, pour créer et utiliser des énergies renouvelables.
  5. L'absence de conscientisation du monde politique empêche d'établir des règles de droits et de devoirs en rapport aux nouvelles technologies et mène à :
    1. une robotique au service des guerres
    2. une concentration des pouvoirs
    3. au service de l'argent

0.JPGPaul a fait un état des lieux de notre époque et Don Quichotte a bien résumé ce chapitre "présent"..

Démocratie avec 3 pouvoirs indépendants 3.JPG reposants sur le suffrage universel. Économie de marché avec le système libéral qui a effacé la monarchie.

Recherche de moins d’État et plus de liberté.

Il est clair que la force s'est toujours immiscée pour déchirer les codes de la diplomatie.

Emmanuel Macron fête sa première année sous le signe jupitérien en subissant les grèves en France.

Tout en se représentant bien à l'extérieur de la France, il a déçu à l'intérieur. Certains disent qu'il a dévalorisé le travail et les retraités se ont été chargés par de nouvelles taxes.

Comme disait un journaliste, un an de présidence, ce sont les noces frêles de coton et qu'à la fin de son mandat, ce seront les noces dures de bois, le moment d'actualiser et de solder les comptes de résultats, budgétés au départ.

Salle temps pour la planète...

...

L'avenir selon Paul.

"Qui n'avance pas, recule", entend-on.

Qui avance sans tenir compte du passé trébuche comme un apprenti sorcier qui n'a rien appris de ses erreurs.

Dans la nature, tous les êtres vivants, espèce par espèce, trouvent des palliatifs à une situation qui leur est néfaste, mais cela prend du temps dans l'évolution. 

La population mondiale est toujours en augmentation, ce qui crée toujours plus de besoins de croissances à différents niveaux.

L'explosion technologique devrait engendrer la méfiance.

L'immortalité voulue par les transhumanistes rendrait peut-être plus responsable, pensait Paul.

Paul retient cinq scénarios de sciences fictions.

Quatre pessimistes souvent américains:

Le film de 1959, "Le dernier rivage"  ou "On the beach"

Le film "Elysium"

Film Interstellar

La série des "Terminator"

et un film français plus optimiste :

"La belle verte"

Les films de science fiction ont toujours recherché des solutions à nos nostalgies du passé, à nos stress de l'actualité et à nos rêves de futur.

...

Réflexions du Miroir

"Il y a beaucoup d’éléments de réflexions même si parfois, il y a une sorte de contradiction entre certains d’entre eux.
Il est vrai à sa décharge qu’il aborde énormément de sujets en très peu de temps. Même si près de quatre heures au total semble long. 
Il sera donc hasardeux de trop résumer mais bon c’est le « prix » à payer.
J'ai retenu quelques éléments qui me semblent fondamentaux", concluait Don Quichotte

Les trois exposés ont eu chacun une approche intéressant mais peut-être trop éloignés l'une de l'autre avec peu de flashback comme références.

Était-ce une gageure de séparer les tenants et les aboutissants, de partir de la source pour arriver à l'échéance?

Tous projets entrent dans des cycles, lancés parfois avec enthousiasme, puis arrivent à une apogée et redescendent la pente par obsolescence ou par erreur de conception pour finir par mourir ou renaitre dans un autre cycle avec une autre version espérée améliorée.

Les optimistes et les pessimistes s'affrontent pour expliquer leur ressenti du temps.

Difficile de faire ouvre d'historien et de rester objectif sans laisser poindre un peu de subjectivité.

Vendre du pessimisme est souvent plus facile en période de crises multiples par la culture de la peur.

La collapsologie parle de la société déjà en train de s'effondrer. 

[ Pour info: La chaîne ABXPLORE explore l'idée du Doomsday en provenance des USA dans 10 scénarios de fin du monde avec un retour dans le passé comme appui à cette thèse. Le 5 mai, ce fut le "Sursaut de rayons de gamma" et le 12 mai, les "Éruptions solaires", la "Terre qui perd son orbite et tombe sur le soleil".]

Les humains sont des êtres sociaux, dit Paul.

Sociaux mais pas avec un instinct grégaire, comme pourraient l'être, les animaux.

Endémiques partout sur notre Terre, les humains y exploitent leurs qualités mais aussi leurs défauts.

L'opportunisme n'est pas une propriété uniquement humaine. Il fait partie de l'évolution de tous les êtres vivants qui cherche à trouver la meilleure manière pour exister. L'évolution invente, teste et utilise ce qui fonctionne le mieux ou rejette ce qui ne fonctionne pas. 

Un système égalitaire par une interaction entre ses membres pour créer de la richesse et non par ruissellement de la richesse pour créer un équilibre, est proposé par Paul.

Les dettes ont manifestement pris le pouvoir dans les attitudes et les pensées de notre monde des humains.

Le sacro-saint équilibre budgétaire intervient immédiatement dans des débats sans fin:podcast.
0.JPG

Le socialisme, soutenu par les syndicats, aurait-il creusé les déficits en haute conjoncture par les excès de dons non compensés par une production pour régner en maître sur le peuple?

La censure sociale, obligée de suivre un destin en tant que son propre entrepreneur comme capital humain, proposée par le libéralisme, aurait-elle été déterminante?

C'est le bicentenaire de la naissance de Karl Marx et de nouveaux débats se produisent:podcast

La population chinoise est cotée par le gouvernement dans pour déterminer quels sont ceux qui sont considérés comme bons ou mauvais citoyens. Les "bons" sont récompensés et les "mauvais" sont réprimés. Ce qui crée un esprit de compétition. Pour les "mauvais", voyager devient interdit.podcast

"Un casque permettrait même à des entreprises de savoir ce que ressentent leurs employés en captant leurs émotions", révèle cet article dans lequel il est dit que "Pour améliorer la productivité et l’efficacité en connaissant l’état de stress ou de fatigue, l'Intelligence Artificielle détecte dans ce but des pics émotionnels pouvant être provoqués par une dépression, de l’anxiété ou de la rage".Le monde du vivant au complet est souvent organisé selon le modèle hiérarchique avec des leaders à plusieurs étages qui tireront leurs propres groupe de coopérants idéologiques soit par facilité, par dévouement, par manque d'idées constructives.

La compétence et la motivation sont souvent avancés comme principes de sécurité du système avec la responsabilité munie d'un parapluie ou même d'un pare-soleil.

5.JPGVu l'imprévisibilité de Donald Trump, il faut s'attendre à des hauts et des bas en cascade.

La Corée du Nord a fait planer un risque de guerre pendant des semaines avant de s'apaiser.

0.JPGLe pacte signé avec l'Iran par son prédécesseur, annulé et cela remet de l'huile sur le feu avant de trouver une autre alternative.

Nous nous retrouvons, vu du haut, avec une influence édictée à partir du sommet appelée "élite" face à un monde agissant qui n'a pas souvent de droits pour prendre la parole en dehors d'être mécontent de son sort en le manifestant au travers du droit de grève.

La production de la Terre dont on connait aujourd'hui les limites en potentiel, est aujourd'hui dépassée par les événements pour le compenser, dès le mois d'août et est toujours en recul dans l'année. Nous consommons plus que la terre ne peut produire. C'est vrai que 1% seulement de la population du monde se partage la richesse globale.

3.JPGMais, posons le problème à l'envers.

Est-ce que si les richesses maintenues dans les mains de 1% de la population mondiale, seraient-elles plus profitables à la planète, si elles étaient réparties de manière égalitaire dans toute le population mondiale?

Plus de pauvres. Plus de riches.

Uniquement des classes moyennes comme le proposait Paul dans un de ses chapitres.

Cette question mériterait une sérieuse étude indépendante exemptes de partis pris avec statistiques à la clé.

Déjà, la semaine dernière, je parlais d'habitude avec l'utilisation de la voiture et qui dérivent à addictions.

Un autre indice pourrait être apporté par la constatation de l'augmentation fulgurante des voyages et des déplacements en avion grâce au low-cost.

2017 a été un bon millésime dans le secteur de l'aviation avec 41,8 millions de vols pour 4,1 milliards de passagers grâce aux tarifs des billets d'avion à petit prix pour les vols long-courriers qui restent inférieurs à la classe économique.

Ce consumérisme se produit de plus en plus souvent dans des déplacements lointains sous forme de "City-trips" de très courtes durées qui ne permettent plus de profiter du bienfait que les voyages sont sensés apporter. 51% des vacanciers s'intéressent aux curiosités à destination tandis que 49% seulement au soleil.

Pourtant, amortir les kilomètres dans les heures et les jours de prestations, serait une solution pour augmenter le plaisir de la rencontre avec d'autres manières de vivre et pas uniquement pour des raisons écologiques.

La rationalisation du secteur du tourisme n'a pas encore eu lieu.

Le projet "voyage" est toujours en phase ascendante.

Rationaliser le transport passe évidemment en recentrant les activités dans des secteurs d'espaces plus limités.0.JPG

Un article du dernier "Monde diplomatique" raconte la situation de la ville moyenne de Montluçon, localisée en plein centre de la France.

Au 19ème siècle, dans cette ville, fut conçue la "Bourbonnaise", la mère des locomotives françaises.

A sa suite, la petite ville est devenue une cité industrielle au développement important.

Les cinq voies de transports en trains n'en sont plus aujourd'hui que deux avec les activités restreintes d'autant.

La réduction du temps imparti pour les projets se poursuit par des actions réalisées dans un temps trop court à leur parfait achèvement.

Ingratitude du temps?  

Serait-ce la théorie d'Einstein qui établissait la relation entre l'espace et le temps et qui disait que plus on a d'espace, moins on a de temps et vice et versa?

Ce n'est pas une question, mais une constatation logique conjoncturelle d'une situation allergique à un espace fini et un temps déterminé. 

"On ne fait pas d’omelette sans casser d’œuf", dit un vieux principe.

Encore faut-il apprendre ce qu'est un œuf, comment il faut le casser et à quoi il faut l'agrémenter pour qu'il ait le meilleur goût.

En d'autres mots, il faut réapprendre à apprendre et utiliser l'intelligence la plus performante possible pour y arriver. 

Dans le genre humain, on distingue des logiques, des aspirations et des philosophies totalement différentes.

Chercher un bonheur commun par des artifices communs dans une sorte de bonheur intérieur brut pour contrebalancer le produit intérieur brut, sera voué à l'échec.

Même la procréation de l'espèce humaine qui existe chez tous les êtres vivants ne s'accordent pas.

L'intelligence artificielle est dépendante du programmeur qui la conçoit.

En tenant comptes de paramètres du passé, de l'actualité et de structure, l'IA pourrait prendre le pas avec plus d'efficacité sur l'intelligence naturelle.

Le concept de faire plus avec moins faisait, à l'origine, partie du paradigme du capitalisme en produisant plus au moindre coût.

Il pourrait aller dans le même sens que l'écologie nécessaire à la planète en faisant mieux avec moins.

C'est peut-être par cette alternative que l'on pourrait concevoir une décroissance intelligente puisque le travail a disparu.


Réformer n'est souvent accepté qu'en conservant ses acquis octroyés pendant les périodes d'euphories et qu'en les augmentant. Là, réside peut-être l'erreur.

La nature renait se renouvelle dans un cycle de vie éternelle.

Ce printemps, rédacteur Nabum avait remarqué que le monde devenait silencieux par le constatation que nos hirondelles ne passaient plus en France.

Cette année, rien n'enraye le déclin.

Quelque 40% des espèces communes d'oiseaux sont en déclin à Bruxelles.

8.JPGDepuis 1992, sur 36 espèces analysées,  12 populations d'oiseaux augmentent, 10 sont stables et 14 déclinent, observé depuis 114 "points d'écoute" disséminés à Bruxelles.

Entre les idées libertaires des paradis artificiels apportés en mai 68 et l'intelligence artificielle de 2018 réside encore beaucoup de pas de différences.

"Alors que les oracles de l’informatique et les maîtres du capitalisme vert revendiquent le monopole des lendemains qui chantent, la gauche déserte les grands projets d’avenir. A défaut d’espérer changer le monde, elle raccroche ses espoirs à ses souvenirs, en particulier ceux des années d’après-guerre. Mais peut-on concilier progressisme et nostalgie ?" écrit le Monde diplomatique dans l'article "L'histoire ne repasse pas les plats".

L'évolution est en marche qu'on la crée ou qu'on l'enraye.

Qu'elle soit de gauche ou de droite, dans l'espace ou dans le temps, à la recherche de son autre.

0.JPG

Hommage à Maurane, décédée lundi (Paris Match)

2.JPG 6.JPG


 

Eriofne,

...

13/5/2018: Les décodeurs sur la démocratie dans les médiaspodcastpodcastpodcast

14/5/2018: Le coût environnemental du tourismepodcast

8/6/2018: Réédition de "1984" de George Orwellpodcast

| Lien permanent | Commentaires (21) |  Imprimer