Walt Disney, l'homme qui voulait sublimer le monde (19/02/2022)

1.jpgDepuis plusieurs générations, des millions d'enfants et leurs parents voient en partie le monde à travers le regard que Walt Disney portait lui-même sur la nature, sur la famille, sur l'amitié ou le courage, sur la méchanceté ou la mort.

Mais pourquoi et comment Walt Disney a-t-il acquis un tel pouvoir ? Et qui était exactement en homme qui ne voulait pas seulement amuser le monde, voire l'émerveiller, mais le transformer radicalement.

"Walt Disney - L'homme qui voulait changer le monde" a emmené le téléspectateur dans l'envers du décor d'un homme qu'on croit connaître parce qu'il s'est souvent montré, voire mis en scène, mais dont il faut parcourir les méandres de l'histoire comme de l'inconscient, pour avoir une chance de l'entrevoir dans sa réalité comme il a été représenté dans ce documentaire dont je vais reprendre quelques passages.

Etait-il un créateur d'avenir ou faisait-il, au contraire, preuve de conservatisme?

...

Walter Elias Disney dit Walt Disney ou encore Oncle Walt pour les intimes, est un producteur, réalisateur, scénariste et animateur américain, né le  à Chicago et mort le  à Burbank. Il est l'un des pionniers de l'animation et est une icône du dessin animé du xxe siècle.

Cinq décennies après sa mort, avec un total de 22 récompenses pour 59 nominations, il est l’artiste individuel ayant remporté le plus d’Oscars.

Documentaire sur la vie de Walt Disney

   0.jpg

Dès son adolescence, il veut fuir les contraintes et la rudesse familiale et découvrir le monde.

La France en guerre, Paris, Strasbourg font partie de ses premiers fantasmes.

Le dessin publicitaire lui fait sentir que le cinéma lui permettrait de traverser le miroir du temps entre l'imaginaire et le réel. C'est un premier échec qu'il pense d'abord comme son père pour qui l'échec est une seconde nature.

Il va devenir l'antithèse car il n'accepte pas la défaite. Il rebondit en associant sa créativité visionnaire au côté financier gestionnaire de son frère.

L'ascension commence. Elle ne s'arrêtera plus dans le studio Walt Disney. Il s'associe avec le fidèle dessinateur Hubb avec qui il échange ses idées. La musique et le bruitage comme accompagnateurs, il crée la souris Mickey dans "Steamboat Willie" qui s'oppose par son intelligence à la force du chat et qui, par là, ressemble à une personnalité de la classe ouvrière dans la même idée du Kid de Chaplin

19 septembre 1928: première apparition de Mickey Mouse dans le dessin animé sonore "Steamboat Willie"


Le petit Mickey, toujours rebondissant avec optimisme devant d'adversité, devient ainsi le remède à la crise financière de 1929, considéré comme un trésor national avec la fascination des intellectuels et qui, pour lui, se sentant comme un intellectuel refoulé est surtout une revanche à son enfance. Tout va s'enchaîner pour le confirmer.

Les Studio Disney deviennent une entreprise pour créer la meilleure équipe possible, comme un chef de clan des meilleurs dans toutes les disciplines dans une mixité d'opinions parfois excentriques, reliant communisme et capitalisme, dans la création un bouillonnement artistique mais toujours en suivant sa propre lignée obsessionnelle autoritaire en butinant comme la reine abeille, dans tous les départements de son entreprise sans plus rien faire d'autre que de manager et de dédicacer ses personnages de dessin sans honte de pousser ses meilleurs collaborateurs avant lui.

Les "Silly Symphony" en nait.

0.jpg

 Une première dépression survient à la suite à un déception familiale et quand la production de Mickey s'effondre victime de son succès.

Son doute et sa dépression lui font réfléchir et font naître le 21 décembre 1937, "Blanche neige" dans un long métrage avec les Sept Nains qui rassemblent tous les sentiments humains avec leurs mythes quand la frontière entre l'imaginaire et le réel est encore poreuse.

 

Les budgets de réalisations explosent mais le film est un succès total couronné par des récompenses après avoir fait pleurer les spectateurs lors de la mort de Blanche Neige.

Walt pourtant se sent comme Donald Duck  qui ne connaît aucune limite dans une logique toute particulière qui, colérique et menteur, veut tout casser opposé à Mickey.


En période des années 40, c'est la discipline qu'il pense en servant la patrie en rendant le monde plus heureux représenté en miniature dans son studio clos, contrôlé et parfois terrifiant dans son concept.

Une césure idéologique complète survient à l'intérieur de son entreprise: la syndicalisation et la grève de ses collaborateurs qui remarquent que ce n'est que le patron qui est payé correctement...

En 1941, une deuxième dépression survient survient dans l'esprit Walt quitte à devenir anti-communiste, en ressentant une trahison de son personnel. 

Il a seulement oublié de s'identifier à autre chose qu'à lui-même. 

Mais l'engouement de Walt des débuts a disparu. 

Pour l'oublier, il entreprend un travail d'arrache pied pour sortir coup sur coup 4 films. 

3.jpg

En 1941: Dumbo


Fantasia avec personnages dessinés et orchestrés par de la musique classique.


 

En 1942, Bambi

 

En 1946, Pinocchio dont l'auteur que j'avais rencontré en 2008 dans "Bons sens ne sauraient mentir".

Des films en derniers témoins de l'âge d'or de Walt.

En patriote, il devient porte-parole des Etats-Unis en Amérique du sud et implique  ses personnages dans des films de propagande dans l'effort de guerre contre les Nazis.

En mélangeant de vrais acteur et des personnages animés, "Mélodie du Sud" est une première ligne rouge aux yeux du public dans une représentation idyllique entre blancs et noirs en glamourisant l'esclavage.


En plein Maccarthysme, il se range comme un agent du FBI dans une vengeance contre ceux qui l'avaient lâché.

Une période noire commence pour Oncle Walt à la rencontre de sa propre vie privée à contrer son image publique faussée comme acteur de son entreprise.

Walt ne s'intéresse plus vraiment à ses productions suivantes.

En 2950, Cendrillon

En 1953, Peter Pan


Troisième dépression psychologique qui trouve son répondant dans objet transitionnel en s'offrant un train miniature à vapeur qu'il avait rêvé dans son enfance. 

Sa vie est ainsi bouclée comme une bulle qui revenait au point de départ.

Il invente un monde clos et idéalisé à Disneyland comme un village anti-moderne et utopique.

Dès le début des années 1960, l'idée d'un second parc Disney sur la côte est des États-Unis a émergé. Des terrains sont achetés afin de tester le public.

En 1964-65, la société Disney participe à la Foire internationale de New York. La très grande superficie de terrain achetée par Disney a permis d'aller plus loin dans la conception de cette ville futuriste.

En octobre 1966, il réalise le film nommé EPCOT dans lequel il explique sa vision futur.

Dans ce film, il apparaît une dernière fois. Il ne sort qu'en 1967, après sa mort, avec le projet pour EPCOT acronyme de Experimental Prototype Community Of Tomorrow (en français : prototype expérimental d'une communauté du futur). 

Mais en décembre 1966, alors que la construction du Magic Kingdom vient juste de commencer, Walt meurt d'un cancer.

Il ne désirait pas transformer ses visiteurs en esclaves du modernisme.

Il voulait au contraire, les protéger du réel avec une vue sur le 21ème siècle dans une mixité idéale où tous se sentent heureux.

EPCOT, une ville futuriste, modèle, technologique, familiale, piétonne avec des véhicules en sous-sol à l'écart de tous les problèmes sociologiques de l'extérieur.

 Une cité utopique du bonheur, sous cloche, sortie de son imagination, remplie de travailleurs productifs et disciplinés, protégées de la violence et de la méchanceté, comme symbole de la société américaine.

Depuis, après de nombreux changements, le parc à thèmes EPCOT s'est ouvert en 1982 avec des zones séparées l'une de l'autre soit pour travailler, soit pour se divertir.

Cent vingt ans après,  en fuyant les réalités, cet esprit EPCOT perdure dans ses effets dans les rêves  américains jusqu'à penser les implanter dans d'autres parties du monde.

Les productions de la même veine signées "Disney" continuent.

En 1989, "La Petite Sirène"


En 1991: "La Belle et la Bête"

 

1992: Aladdin


En 1994: "Le Roi Lion"

En 1995: Pocahontas


En 2000: Nouvelle version de Fantasia


Avec le nouveau nom "Disney Picture", viendront des remakes en version numérique avec acteurs.  

...

Réflexions du Miroir

Comment définir Walt Disney  en peu de mots?

Un travailleur acharné, qui avait le goût du risque, qui n'avait pas compris que le monde changeait et s'autorégule en espérant gagner au moins quelques retombées financières même si cela pouvait ressembler à des cacahuètes pour le conservateur, Walt.

Pour se protéger du réel, Walt Disney a poussé son esprit progressiste vers l'extérieur et contenu dans son conservatisme intérieur dans un monde de travail sans liberté.

Comme tous les enfants, j'ai été voir quelques films de Disney dans ma prime jeunesse. 

En mai 1981, pour la première fois, je prenais un vol pour la Floride.

Pas au courant des pratiques, je me suis lancé tête baissée dans les dédales des pensées américaines dont je connaissais déjà des relents à distance respectable par les communications orales ou écrites.

Dans un tour de Floride, je visitais Walt Disney World Resort près de Orlando

...

La Floride et le parc de Disney World

Après Disney Land, ici, c'est sa copie conforme, Disney World que j'ai visité.

EPCOT était alors en construction.

Définir la Floride, c'est relativement simple.

C'est un luna park voué aux loisirs où les personnes âgées viennent passer leurs derniers jours au soleil de Miami.

Des parcs en tous les types permettent de passer le temps agréablement.

Etats de Floride pour retraités qui sont très dépendants de leurs réserves investies dans des actions boursières.

La débandade des cours de Bourse en 2008 et suivants a eu des répercussions pour ces retraités qui voyaient fondre leurs économies principalement concentrées dans la Bourse.

J'ai retrouvé quelques constatations et différences importantes avec l'esprit européen dans mes billets: "En Floride, où les retraités se rencontrent en grand nombre, rien d'étonnant à cet Etat d'être en ballotage entre républicains et démocrates. Tant que la Bourse dans laquelle, ils ont leurs épargnes et actions fonctionne bien, tout va bien. Sinon, ils doivent retourner en service comme garçon de café".

Lors des élections américaines, la Floride est un Etat très important qui, en finale, est souvent en ballotage dans les sondages. La Floride a fait capoté l'espoir de Al Gore lors de l'élection de 2000. En 2020, Trump a visité plusieurs fois la Floride pour rallier des partisans à sa cause.  

Mon eBook "Le syndrome du Saumon", suivi successivement de "Sous le voile du secret" et de "La déchirure des secrets" se déroulent en Floride en retournant dans mes souvenirs que j'ai consignés dans le billet "Le rêve américain vit-il encore?". Les commentaires avaient été tellement négatifs, influencés par des impressions radicales et distantes, que j'ai ajouté un billet titré "Entracte et anecdotes".

Les Américains sont cloisonnés pas des idées liées religieusement au dollar avec une fierté non dissimulée d'en posséder le plus possible.

L'esprit français et l'esprit américain s'entrechoquent ainsi dans deux démocraties qui se définissent chacune comme la meilleure représentante des "Droits de l'Homme".

Pour comprendre ces démocraties, il faut y vivre pendant des années pour pouvoir comparer avec une référence précédente d'un ailleurs.

Walt Disney a commencé a rêvé une première fois en France comme les Européens peuvent le faire de l'Amérique. 

Quelques photos de Disney Worlds en 1981 (clic)

...

La société Disney d'aujourd'hui

Ne jouons pas sur les mots, l'entreprise Disney est, aujourd'hui, un véritable empire financier dont il est question avec des très hauts et des très bas.

0.jpgPuisque le dollar est la base des raisonnements américains, il faut parler de l'action Disney qui est surtout conjoncturelle et liée au saisons.

La société Disney a subi des pertes avec ses parcs lors du Covid et l'action Disney a baissé mais elle a lancé sa plateforme Disney+ avec Marvel, Pixar  .

Les attractions de divertissement en régime maigre se redressent actuellement parce que les gens aiment se distraire avec leurs enfants dès que c'est possible.

Disney a toujours voulu que ses parcs soient destinés pour réunir parents et enfants dans un amusement en commun.

J'ai donc visité Disney World en Floride quand j'avais 34 ans et je dois dire qu'il a réussi même si tous les décors sont faux, factices que l'on remarque en tapotant sur le tronc d'un arbre. 

"The Magic Kingdom" construit selon des modèles de châteaux européens. 

La maison hantée dans laquelle, on se sent descendre au sous-sol de la Terre vous reçoit avec une voix sinistre qui dit "You are the Host of the Ghost".

Tandis qu'on progresse ensuite à bord d'une barque dans la maison des poupées avec une musique enchanteresse de "It's a small world".

En 2022, les pubs de Disneyland Resort, de Disney World, de Disneyland Paris, de Disneyland Tokyo rivalisent d'ingéniosité pour faire revenir les visiteurs. 

Disney Paris va fêter son 30ème anniversaire

Grosso modo, chaque parc Disney dans le monde se ressemble avec Main street, Frontierland, Adventureland, Fantasyland et Discoveryland.

Les hôtels permettent de se reposer après des journées harassantes à des prix qui sont loin d'être modestes ou qui brisent carrément des altitudes vertigineuses dans le luxe, le calme et la volupté.  

Visiter le parc avec le temps chaud et humide de Floride ne s'apprécie pas de la même manière sous le temps relativement plus pluvieux de Paris.

Tant qu'on garde une âme d'enfant, rien d'impossible...

Mais comme le dessine Nicolas Vadot, tout est affaire de proximité en présentiel.

0.jpg

 

Allusions 

...

Walt Disney a dû avoir des "nightmares"

mais il n'a jamais dû avoir pensé à ajouter un "d" au mot.

Tandis qu'en français????


 

20/2/2022: le philosophe Matthieu Pelletier pose la question: d'où vient nos opinions
podcast

22/4/2022: Le 30ème anniversaire de Disney Paris

0.jpg

| Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer