Nuits de Chine, nuits câlines (09/02/2019)

0.JPGDepuis lundi soir, nous sommes en 4516 dans le calendrier chinois. Le Nouvel An chinois est appelé "Fête du printemps" ou "Nouvel An lunaire" et représente un des événements les plus importants de l'année en Asie. En 2019, le Cochon de Terre, signe du zodiaque et l'élément célébrés est le symbole d'opulence et de prospérité.

L'année du Cochon selon l'astrologie chinoise est sous le signe d'une année joyeuse plus par réflexion que par le risque.

Un peu en avance, lancé le 8 décembre 2018, le module d'exploration Chang'e-4 chinois, à bord du satellite Quequiao, réussissait, le 3 janvier, le premier alunissage d'un engin spatial sur la face cachée de la Lune dans le cratère Von Karman. Une face cachée montagneuse, accidentée, parsemée de cratères, alors que la face visible offre de nombreuses surfaces planes pour s'y poser. Le robot Yutu2 ("Lapin de Jade") a commencé son enquête, mais les Occidentaux n'en recevront pas beaucoup d'informations "stratégiques".

La grande transhumance des Chinois pour rejoindre la famille a commencé pendant ces deux semaines de réjouissance de "fête des Lanternes" qui illumine les villes avec des lampions accrochés aux maisons dans les rues qui se termine par un dernier repas familial.

2.JPGEn Chine, je n'y suis jamais allé alors quand je ne connais pas je m'informe avec l'esprit critique et des gens qui connaissent les deux styles de vie.

Pour la petite histoire, je me souviens du site personnel 'Reflets de Chine' et de son auteur Alain Libie, qui voulait nous éclairer sur la vie en Chine en dehors des médias. Il  est malheureusement toujours indisponible avec la mention "Get Ready... Something Really Cool Is Coming Soon". Il a publié ses articles pendant une période sur Agoravox.fr sous le pseudo de Hengxi (dernier commentaire), articles qu'il a demandé de détruire en 2009. Il a encore remis le tablier pendant 6 articles présents à cette adresse. Il devenait parfois plus chinois qu'un Chinois pur souche en n'acceptant pas la controverse. Une conversation continue par emails interposés le prouve et en devenait amère.

Je sais qu'il y a beaucoup de fake news qui transitent sur les réseaux sociaux, mais en recoupant les informations, on parvient néanmoins à en tirer quelque chose.

Alors, il y a "Un zeste de Chine" qui rassemble quelques sites et blogs...

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on est bien loin du film "Les 55 jours de Pékin" du Dernier Empereur"

De mon côté, quelques billets jalonnent ce blog:

"T-shirts à gogo !" reprenait l'époque pendant laquelle les Occidentaux considéraient encore la Chine comme l'usine du monde avec le  mariage de «Cheap, Fast & Good».

Les jeux Olympiques de 2008 en Chine avaient été considérés comme "Choix du danger" eu égard en considération de la résistance avec le Tibet.  

La Chine a surtout choisi les JO comme sa vitrine dans le monde et elle a parfaitement réussi.

Ceux qui ont vu le premier tableau à l'ouverture des JO ne peuvent l'oublier

Un journaliste s'en rappelle: podcast
C'était encore au temps de Hu Jintao

Celui-ci a été éclaboussé par un scandale de collusion et de corruption, lié à son chef de cabinet, Ling Jihua qui a révélé le train de vie de Ling alors qu'il était un allié secret de Bo Xilai, son principal atout au cœur du pouvoir.

0.JPGApporter une preuve de corruption est un filon très chinois pour prendre le pouvoir.

Remonter dans son histoire avec "Rétro Chine (1)", dans son actualité avec "Verso Chine jusqu'aux J.O. (2)" et imaginer son futur dans "Verso Chine après les J.O. (3)".

En 2009, l'expo de  "Shanghai, premières", en se rappelant ce que la ville avait eu comme personnage dans son histoire avec Sun Tzu et "L'art de le la Guerre".

1.JPGDepuis 2000, les Chinois jouissent de congés payés appelés "Semaines d'or". Ils passent leurs vacances chez eux ou dans d'autres pays si le Chinois qui veut les prendre y a droit en fonction des bonnes notes qui ont été comptabilisées. Cela m'avait inspiré le "Programme de relaxation en Chine".

"L'Astrologie chinoise par la pratique" reprenait l'évolution de la Chine avec les événements entre 2010 et 2018.

Mardi, Pierre Defraigne répondait à la question "Doit-on craindre l'impérialisme chinois actuelpodcast?

Ce qu'il en ressort de manière générale, c'est qu'on n'en sait rien si ce n'est que l'on peut penser que les complexes d'Orwell ne sont pas très loin.

Une performance officielle de 6% de croissance annuelle serait remarquable si cela était toujours vrai alors que certains spécialistes pensent qu'elle ne serait que de 2%.

Tout reste dans une ombre opaque, un brouillard de nouvelles qui ne laisse passer que des nouvelles autorisées vers l'extérieur et une volonté de donner un enthousiasme aux Chinois pour espérer voir le lendemain meilleur que la veille à l'intérieur.

Le contrechoc de l'administration Trump aux États-Unis n'est pourtant pas une vue de l'esprit, mais une réalité.
0.JPG

L'écrivain chinois, invité dans la semaine sur ARTE, Dai Syjie racontait le parcours de son grand-père, l’un des premiers pasteurs chrétiens de Chine. Il disait qu'il n'y a plus de littérature en Chine à cause de la surveillance intérieure par caméra par les nouvelles technologies de la reconnaissance faciale dans une sorte de dictature 2.0 de capitalisme d’Étatpodcast.

L'époque de Mao Zétong est bien décrite dans cette vidéo comme père indigne de la Chine moderne dont il est question dans son livre.
L'écriture se fait donc souvent à partir de l'extérieur du pays.

0.JPGQio Xiaolong a écrit le polard, "Chine retient ton souffle" et Michel Dufrane en parlait hier en révélant son intérêt avec le climat comme toile de fondpodcast.

La Chine exporte ses têtes pensantes sur beaucoup de pays dans le monde pour en prendre le contrôle dans des collaborations à buts cachés en Afrique et s'est infiltré pour effectuer parfois un copier-coller des technologies qu'elles ne possèderaient pas encore chez elle.0.JPG

Depuis Xi Jimping, tout a pris une allure exponentielle.

ARTE présente "Le monde selon Xi Jimping" " Depuis mars 2018, "président à vie", à l’issue de vastes purges, Xi Jinping a concentré tous les pouvoirs sur sa personne, avec l'obsession de faire de la Chine de tout faire pour que la Chine devienne la première puissance mondiale, d'ici au centenaire de la République populaire, en 2049. Une concentration des pouvoirs sans précédent depuis la fin de l'ère maoïste.

Revendiquant une fidélité aveugle au Parti, il a gravi en apparatchik "plus rouge que rouge" tous les degrés du pouvoir depuis son accession au secrétariat général du Parti en 2012. Un système de surveillance généralisée censé faire le tri entre les bons et les mauvais citoyens s'est installé pour supplanter l'Occident à la tête d’un nouvel ordre mondial avec son projet des "routes de la soie" étendu le réseau des infrastructures chinoises à l’échelle planétaire".

En janvier 2017, à Davos, Xi Jingping donne une leçon de libre-échange aux Occidentaux par la libéralisation de l'économie.


 

0.JPGL'énergie en Chine fait appel aux énergies primaires en charbon et pétrole et pollue d'autant. 

La Chine est une autocratie et n'accepte pas de contre-pouvoir qui serait opposé à celui du parti unique communiste.

Les médias chinois sont sa voix et sa vitrine dans le monde et doivent donc respecter la voie du parti en annihilant les libertés de parole qui ne seraient pas conformes.

Pour être conforme, il ne faut pas faire de politique contraire à cette voie tracée qui travaillerait pour un bonheur auteur que celui de la Chine et de ses citoyens.

Cette dictature 2.0 est un mal nécessaire et la démocratie, un bien qui ne l'est pas.

Le logiciel « Deadbeat Map » fonctionnant avec WeChat, permet d’identifier tous citoyens endettés.  Cette application serait capable de localiser les mauvais payeurs dans un rayon à moins de 500 mètres du téléphone et inciterait les lanceurs d’alerte à dénoncer les mauvais payeurs.

Invitée sur ARTE, la jeune Gulhumar issue de la minorité turcophone Ouïgoure, de culture musulmane, venait lancer un cri d’alerte poignant. "Ma mère, prisonnière ouïgoure du régime chinois" avec le livre "Ta mère est à l’école", représentant le message de sa tante restée au Xinjiang. "L’école", expression qui désigne les camps de rééducation et de formation par la propagande et qui ressemble plus à des camps de concentration pour garder ses Chinois convertis au nouveau petit livre rougepodcast.

 

0.JPGLe magazine GEO de février sort un dossier avec ce même sujet et le titre "Bienvenue dans l'enfer made in China".

Au Xinjang, pour contrôler le territoire, les autorités veulent anéantir l'identité des musulmans turcophones.

La ville de Kashagar est presque rasée et reconstruite avec une modernité douteuse alors qu'elle a été la capitale culturelle depuis le 1er siècle AC et un vestige mythique d'un caravansérail sur la route de la soie dans lequel afghans, tadjiks, kirghiz et kazakhs se rencontraient.

La raison officielle invoquée par les autorité est de protéger ses habitants des séismes et des immeubles correspondant aux normes antisismiques.

Le Xinjang, annexé depuis 1884 à la Chine par la dynastie Qing, l'autorité chinoise est devenue un Big Brother à la chinoise par des Hans chargés d'espionner ses soi-disant terres incultes du Far West dont les habitants vivent dans des "diwozi", cavernes troglodytes parfaitement antisismiques.

Pour ce faire, un dirigeant ancien militaire qui avait maté les rebellions du Tibet, est chargé de surveiller et de fouiller ceux qui n'auraient pas la tête ad hoc pour le bingtuan.     1.JPG

Les photos de la région, prises en 2016, sont devenues complètement obsolètes.

Il faut désormais attirer de futurs touristes avec leurs devises. 

Une étroite surveillance numérique, les réseaux sociaux et messages cryptés de WhatsApp qui apporteraient des liens  vers l'extérieur, sont interdits. Des instituteurs chinois viennent enseigner le mandarin.

Le désert de Xinjang regorge de ressources pétrolières et gazières vitales pour la Chine. Raisons bien plus vraisemblables.

L’ethnie des Hans à l'Est vient passer ses vacances dans son désert et ses oasis qui jouxtent le lac Baisha en feignant d'ignorer les centaines de milliers Ouïgours qui sont emprisonnés dans des dizaines de camps de rééducation.  

"La Chine est-elle devenu l'espionne du monde?" par l'intermédiaire de certaines sociétés comme Huawei, était la question du débat au 28' sur ARTE :podcastpodcast.

Cette semaine, L'Echo rapportait quz la 5G sans Huawei coûterait en investissements supplémentaires aux opérateurs belges qui devraient revoir leurs équipements existants pourtant reconnus comme "5G Ready".

Les sociétés concurrentes comme Apple et smartphones Samsung ont amorcé leur déclin mondial alors que Huawei, Xiaomi et Oppo font le chemin inverse vers la montée progressive.

Le S&V de mars informe que la première tablette flexible pliante en deux est arrivée sous le nom FlexPai du fabriquant chinois Royole. Plié, il offre un écran sur la tranche et déplié, un écran Amoled pour lui conférer une portabilité inégalée alors que déployé, il offre une haute définition avec,  sous le capot, un puissant processeur Qualicomm et un algorithme évolutif d'intelligence artificielle compatible à la norme 5G opéré par l'OS Android 9.0.  

Les Chinois ont peut-être les yeux bridés, mais c'est en Occident que l'on semble les avoir.

On oublie souvent que l'Histoire des grands empires économiques cite la Chine par deux fois avant de devenir la deuxième puissance du monde.

  1. Par le génie de l'innovation de 581 à 1279 avec la Chine du Moyen-Âge qui vivait un âge d'or en économie, en science et dans les arts.
  2. Lors de la création d'un nouvel ordre mondial de 1978 à aujourd'hui dans un fantastique retour de l'Empire du Milieu.

La technique de la guerre de Sun Tzu plane toujours au dessus la Chine.

Le guide Michelin présente un périple dans le Sud-Est de la Chine dans un périple das le sens inverse des aiguilles de la montre, qui traverse 7 régions en passant par Pékin, Tianjin, Chengde, Xi'an, ChengduCanton, Hong Kong et Shanghai en parlant de traditions, de culture, de paysages, de gastronomie et d'artisanat en entrant dans une nouvelle dimension.

Les *** sont pointées. A Pékin, le Cité interdite n'a plus rien d'interdit en présentant les concubines assassinées et les eunuques comploteurs. L'armée de soldats en terre cuite sur le site du défunt Qui Shi Huangdi fait peut-être pâle figure vis-à-vis de l'armée chinoise qui défile aujourd'hui. Au Suzhou et Jiangnan, les canaux respirent la paix d'antan dans les maisons de thé sous le concert de pingtan. La baie de Hong-Kong donne le trafic de la navette entre l'île et la péninsule de Kowloon. La Grande Barrière file sur des milliers de kilomètres à perte de vue. La ville de Lijang présente ses toits recourbés que la minorité Naxi a préféré. Shanghai est devenu la vitrine de la Chine en balayant son histoire.   

Oui, tous les guides sur la Chine informent tout ce qu'il faut ou plutôt, peut en savoir.

Le Sichuan, ancien royaume de Shu qui, en vieux grenier de la nouvelle Chine, présente d'imposantes chaînes de montagnes, temples et lieux sacrés restaurés à la gloire de Bouddha qui émerveillent les touristes.. 

Les régions du Nord de la Chine restent, elles, dans l'ombre révélé à peine par une presse interrogative mais bridée.

0.JPG

Les régions interdites du Nord de la Chine

Reprenant un GEO des années 80, loin de Pékin, les habitants du Xinjiang, survivants d'un monde "barbare", considéré comme "minorités nationales" en opposition aux Han majoritaires, ne représentaient que 6% de la population totale de la République populaire, mais étaient réparties sur près de 60% du territoire chinois et témoignaient de la pérennité d'une certaine Chine bien éloignée des mots d'ordre de la Révolution. Cet espace parsemés d'oasis Turkestan n'était pas encore chinois et faisait le pont entre les civilisations en constituant la plus vaste province de Chine avec 13 ethnies et 13 millions d'habitants Khazakhs et Ouïghours.

Au Gansu, l'Empire céleste la route de la soie reliait le monde antique au reste du monde et la Grande Muraille s'arrêtait pour respecter ce lieu millénaire de passage entre désert du Gobi et Taklamakan.

La Mongolie, sur un haut plateau, née du partage entre influence russe et chinoise, hésitait entre le cheval et le blé qui pouvaient sédentariser ses populations selon les désirs des Han.

Le Qinghai, le "lac bleu", était le nombril du monde composée de Tibétains et coupés arbitrairement de leur région autonome du Tibet.

La Mandchourie, rebaptisée  Dongbei, donnait un image paisible avec une terre rude, industrielle et riche en fer. Elle pouvait ressembler à la Ruhr sans révolution technique mais encore dominée par les paysans avec l'un des plus bas niveaux de vie.

La sinisation, voulue par les Han, des "barbares" qui deviennent cuit quand ils mangent du riz, s'est longtemps mesurée à sa consommation de céréales.

Tout cela pour dire qu'on ne peut pas parler de "la" Chine mais plusieurs qui se retrouvent en définitive selon des artifices commerciaux et d'anti-corruption.

Aujourd'hui, la Chine n'est plus du tout l'usine du monde comme on la considérait au début de ce siècle.

Elle tente de le construire à son image en briguant sa première place.

Que cela n'a jamais empêché d'aller à l'une des adresses de resto chinois pour fêter l'année du Cochon. Les sourires y seront de rigueur.

La cuisine chinoise est une des plus réputées au monde, et sans doute celle qui comporte le plus de variations car l’aspect régional est fondamental (chinois simplifié : 中国菜 ; chinois traditionnel : 中國菜 ; pinyin : zhōngguó cài) . La première grande division régionale est celle du blé (plus anciennement du millet) au nord et du riz au sud.

 

Conclusions

Le paradis n'existe nulle part, alors il vaut mieux prendre le meilleur, consommer et effacer le pire de sa mémoire.

Si en Chine, on fait de la rééducation dans l'ombre d'un cachot pour correspondre au parti. Ce n'est pas toujours mieux en Occident, où la violence se fait en plein jour dans les rues et qu'en plus on y dit que la démocratie n'existe plus.

Pour la première fois, le récent discours de Donald Trump sur l'état de l'Union au sujet de la Chine, n'était pas construite de fake news.

  Alors, par quoi remplacer le flash-ball ou la rééducation?

La démocratie, pour moi, c'est pouvoir penser tout haut sans se retrouver derrière des barreaux et pouvoir comparer les idées avec la liberté d'expression sans se retrouver devant des flash-ball pour l'exercer.

Je ne sais vraiment pourquoi, cela m'inspire les paroles de la chanson Nuits de Chine  de 1922, sous-titrée 'Fox-trot oriental', au rythme binaire et construit sur la figure de style de l'anaphore qui consiste à commencer par la même entité ou le même syntagme...

... mais elle me semble encore plus de rigueur qu'en 1922.


Quand le soleil descend à l'horizon
A Saigon
Les élégantes s'apprêtent et s'en vont
De leurs maisons
A petits pas, à petits cris
Au milieu des jardins fleuris
Où volent les oiseaux jolis
Du paradis
Tendrement enlacés
Se grisant de baisers
Les amants deux par deux
Cherchent les coins ombreux

Refrain:
Nuits de Chine, nuits câlines, nuits d'amour
Nuits d'ivresse, de tendresse
Où l'on croit rêver jusqu'au lever du jour !
Nuits de Chine, nuits câlines, nuits d'amour !

Sur la rivière entendez-vous ces chants
Doux et charmants ?
Bateaux de fleurs, où les couples en dansant
Font des serments !
Pays de rêve, où l'étranger
Cherchant l'oubli de son passé
Dans un sourire a retrouvé
La joie d'aimer
Éperdu, le danseur
Croit au songe menteur
Pour un soir de bonheur
On y laisse son cœur

(Refrain)

Mousmée jolie dont mon cœur est épris
Je veux l'oubli
Puisque de toi mon amour infini
Reste incompris
L'opium endort les malheureux
Et les emporte jusqu'aux cieux
Dans un nuage merveilleux
De fumée bleue
Dans le soir qui s'enfuit
Loin des chants, loin du bruit
Sur la natte, endormi
Le beau rêve a repris

(Refrain)

Photos prises en juin 2011, à Sainte-Maxime,
lors d'une exposition d'artistes de femmes chinoises

0.JPG

13.JPG

14.JPG

2.JPG

1.JPG

3.JPG

4.JPG

5.JPG

6.JPG

7.JPG

8.JPG

9.JPG

10.JPG

11.JPG

 

12.JPG

Eriofne,

 

 

10/2/2019: Expo "Carte de visite" à Bruxelles

 

1.JPG

2.JPG

3.JPG

4.JPG

5.JPG

6.JPG

7.JPG

8.JPG

9.JPG

     

4.JPG

3.JPG

 5.JPG      

12/2/2019: Zang Yimou devait être présenté à le Berlinale.

Son film "One Second" est retiré de la compétition pour l'Ours d'or lors du 69 Festival de Berlin, quelques jours seulement avant sa présentationpodcast

14/2/2018: Dans le VIF de la semaine:

10.JPG 9.JPG
13.JPG

8.JPG


6/3/2019: Débat sur ARTE sur le ralentissement de la croissance chinoise
podcastpodcast

10/3/2019: Chine, trésors perdus de la Dynastie des Han


3.JPG15/6/2019: On vient de se rappeler des événements de la Place Tien Almen en 1989.

Hong Kong et la rue font plier Pékin.

L'idée de Deng Xiaoping "la Chine un pays mais deux partis: socialisme et capitalisme"

« Peu importe qu'un chat soit noir ou blanc, s'il attrape la souris, c'est un bon chat », par cette formule il préconise de prendre les mesures économiques performantes sans tenir compte de l’idéologie marxiste

30/7/2019: Les manifestations pour la liberté continuent à Hong Kong contre le pouvoir chinois qui aimerait reprendre le pouvoir à sa manièrepodcastpodcast.

0.JPG13/8/2019: Cela continuepodcastpodcast

1/10/2019: 0.JPGLa Chine fête ses 70 ans en tant que République Chine populairepodcast

 

 

| Lien permanent | Commentaires (21) |  Imprimer