La Chine vue par un autre voyageur (2-2) (24/11/2019)

0.JPGLe billet précédent racontait l'aventure de Don Quichotte lors de son voyage relativement court de 3 semaines en Chine. Ses visions étaient, comme il le disait, une suite d'impressions sommaires d'un touriste précédé par un guide représentant d'une agence de voyage.

"C'étaient la première fois que j'allais en Chine, j'avais le coup de foudre pour le pays et je ne comprenais rien", disait Bernardo Bertolucci.

Je suppose que l'incompréhension doit être souvent le cas à comprendre la Chine lors d'un premier contact avec le monde chinois. 

Voici donc, mes réactions à froid vues de l'extérieur...

Bonjour Don Quichotte,

Tout d'abord, je te remercie d'avoir honoré mon blog par le récit de ton voyage avec de tels détails comme je les aime.

Permets-moi d'ajouter quelques points plus personnels en complément.

Dans mon "A propos", il est dit "Les voyages dans des pays qui me sortent de mes habitudes ont ma préférence pour revenir raconter ce que j'y ai ressenti.". De tous les pays par lesquels je suis passé en voyageur de vacances et qui m'ont intéressés, j'ai tenté d'en écrire mes ressentis par un rapport en reprenant les points positifs et négatifs dans le même esprit. Cela veut dire qu'il pouvait aussi être en partie menteur par omission car il y a toujours l'espace et le temps qui jouent de concert pour faire évoluer impressions et interprétations. Je ne pense pas aller en Chine, un jour, parce que je ne me sens pas attiré par le pays pour diverses raisons comme l'absence de liberté de pensée, de multipartisme, le flicage de la population par la reconnaissance faciale.

Dans un pays de 9,6 millions de km2 et de 1,5 milliards d'habitants comme la Chine, il est certain que l'opinion d'un voyageur occasionnel ne peut être partielle sans être partiale pour autant. Vu l'énormité de son territoire, l'histoire s'écrit dans l'espace et dans le temps et ce qui est vrai quelque part à un certain moment, ne l'est pas ou plus à d'autres endroits ou en d'autres temps.

Comme je l'écrivais dans mon billet initial "Nuis de Chine Nuits câlines", le but du site "Reflets de Chine' du franco-chinois "Hengxy" alias Alain Libie, voulait éclairer les Occidentaux sur la vie en Chine en dehors de la vision des médias étrangers. Il m'a beaucoup appris sur la Chine même si certains contacts furent parfois rugueux avec lui. Depuis février, son site est resté indisponible avec la mention "Get Ready... Something Really Cool Is Coming Soon". Le mot "Soon" peut parfois devenir "never" pour des raisons spécifiques à son auteur ou à son environnement.

En 2011, sous son nom propre et non plus sous on pseudo de Hengxi, il écrivait une dernière fois sur Agoravox.fr "Que reste-t-il du communisme en Chine ? Rien et beaucoup"

Dans la foulée, j'ai parcouru quelques articles qui traitaient de la Chine comme sujet de discussion et ma réaction première a été de me demander si tous avaient frôlé le sol de Chine ou s'ils prenaient le relais des médias officiels.

"La Chine se prépare à une guerre commerciale depuis plus d’une décennie".

"Chine, nouveau centre mondial de l’espionnage de masse (Politique étrangère et Politique intérieure)"

Quand tout est maintenu sous le manteau ou par la force, tout est possible.

1.JPGEn Belgique, nous sommes intéressés par la Chine pour des raisons souvent commerciales.Il y a un an, on écrivait: "La Belgique et la Chine ont procédé mercredi à la signature de sept accords de coopération, "un pas important dans le rapprochement des deux pays",  à l'issue d'une rencontre entre Charles Michel et Li Keqiang.0.PNG

De nombreux contacts ne sont pas rares. Notre princesse Astrid était récemment en Chine, accompagnant des chefs d'entreprises qui espèrent signer des contrats avec la Chine et pas pour régler des contentieux politiques:podcast. La Wallonie, oserais-je dire "toujours en construction", est sur le branlebas de combat et déroule le tapis rouge pour les Chinois en accueillant la société Alibaba et en espérant attirer plus de Chinois.

Un sujet qui fâche comme  les Droits de l'Homme ou au sujet des Ouighour, est non avenu podcast.

Bruxelles est le cadre de visites de beaucoup de Chinois souvent en groupe. J'ai essayé de poser la question "Where are you from?". Il n'y a que les plus jeunes qui sont arrivés à comprendre mon anglais primaire. Mais, l'appareil de photos numériques perfectionnés ou les tablettes n'avaient aucun secret pour eux du plus jeune au plus vieux (Clic pour photos).

L'appétence pour le luxe des Chinois de la classe moyenne est bien réellepodcast.
 

Je possède plusieurs GEO sur la Chine mais qui datent tous de la fin du 20ème siècle. Vu la rapidité des changements en Chine, c'est dire qu'ils ne sont plus qu'un pâle reflet des réalités d'aujourd'hui.  J'en parlais déjà quelque peu dans "Nuits de Chine, nuits câlines".

L'approche de "Lonely Planet" au sujet de la Chine dans sa "Bible à l'usage des grands voyageurs" dont je possède la version de 2008, est trop généraliste et doit être aussi réactualisée. Onze ans d'écart type pour la Chine ne se détermine pas dans la dispersion des valeurs d'un échantillon statistique et de sa variance par rapport à la moyenne.

0.JPG

Dans "Astrologie chinoise par la pratique", j'ai tenté de suivre à distance et dans le temps, année après année, l'évolution de la Chine de 2010 à 2018 par le filtre de son astrologie très particulière.

Lors de la célébration du 70ème anniversaire de la République populaire de Chine, L'émission 28' de ARTE du 30 septembre dernier, se posait la question "La Chine veut-elle imposer sa vision au monde ?" dans un débat (Podcast: podcastpodcast) depuis que la Chine est devenue la 2ème puissance économique et qu'elle veut devenir la première.

Une autre fois, il était question de "La nation de l'enfant unique" qui avait créé entre 1979 et 2015, des avortements avancés, des stérilisations forcées, des bébés abandonnés - parfois enlevés pour les faire adopter à l'étranger.

En parallèle, le bras de fer se perpétue entre la nouvelle politique de protectionnisme de Donald Trump et celle de la Chine avec l'Europe qui est prise entre deux feux.    2.JPG 

La politique est un sujet tabou en Chine. 
Pour vivre heureux, il vaut mieux rester apolitique.
Cela n'empêche pas au vu de la situation de rébellion à Hong Kong que la jeunesse veut garder des racines dans la modernité préconisée par l'Occident.
Il suffit de retourner à l'histoire de cette nuit du 30 juin 1997 quand Hong Kong est revenu à la Chine pour en comprendre les raisons.
Des documents secrets dévoilent comment la Chine organise la répression des minorités musulmanes. En proposant de « Rafler tous ceux qui doivent l’être ».
0.PNGLa présidence de Xi Jinping a "sacralisé" sa mission au pouvoir à vie avec le parti unique comme base de sagesse.
La diaspora chinoise est très importante dans le monde.
Souvent, elle commence par des restaurants en se réunissant dans des Chinatown, elle se poursuit dans d'autres activités.

Les vidéos de "Invitations au voyage" me paraissent significatives de ce qu'est la Chine même si Don Quichotte n'a pas eu son périple qui passait par là.

0.JPG

0.JPG

..

"Le monde entier est en burnout", ... dessine Nicolas Vadot

0.JPG

0.JPGLes manifestations de déroulent en Amérique latine, en Iran, en Algérie, au Liban, en Israël, en France et à Hong Kong pour des raisons diverses qui vont de l'envie de plus de liberté, de plus de démocratie ou de son maintien ou de plus de moyens financiers pour garder le pouvoir d'achat ou encore pour simplement éradiquer de la corruption.

L'Iran se cherche un autre destinpodcast.

La Bolivie aussipodcast
0.JPG
En France, ce sont les budgets qui sont dans le rougepodcast et les plus pauvres qui ne font pas partie du "système" et qui se rebellentpodcast.

La corruption ronge plus ou moins tous les États.

Pour y répondre, dans les démocraties, on la dénonce mais c'est cause toujours. 0.JPG

Quand on a une gueule, c'est pour parler et pouvoir s'en servir apporte une compensation indéniable.

En Chine, c'est ferme ta gueule et continue à travailler en silence.

En fait, on n'a jamais ce qu'on veut entièrement...

Pour corser l'affaire, il y a aussi les conflits de générationspodcast

0.PNG

..

Le 19 novembre, L’Écho publiait au moins trois articles relatifs à la Chine.
1. Tik Tok à l'assaut du monde.
Zhang Yiming est le patron de ByteDance, peut-être la startup la plus rentable, devenue multinationale avec un poids de 16,5 milliards de $ et, ainsi, 13ème fortune de Chine.
Tik Tok est une ode à l’exhibitionnisme en ligne en proposant à ses 1,5 milliards d'utilisateurs de proposer des vidéos et des textes qui ne seront présents que peu de temps.
On sait de lui qu'il est né dans la province du Fujian de parents fonctionnaires et qu'il a été à l'université de Nankai.
Sa devise : "Surprendre tout le monde dès la première fois".
Il possède aussi Jinri Toutiao avec 120 millions d'utilisateurs.
Dans le collimateur de Washington et de l'administration européenne, il s'est lancé à l'attaque de concurrents comme Spotify, Apple et Tencent. 
La valeur marchande globale de sa société est évaluée à 75 milliards de $. Sortie de l'Empire du Milieu avec des investissements à l'étranger.
Tik Tok, une entreprise qui collecte les données de ses utilisateurs comme Facebook? Zhang Yiming n'ira probablement pas devant un congrès chinois pour s'expliquer sur ses finalités comme Zuckerberg.
En Occident, on parle souvent d'un monde qui change, mais on n'en tire pas les conséquences qui s'imposent par la logique du business.
0.PNGEn 2008, on disait que la Chine était l'usine du monde, elle est devenue son laboratoire.
Quand une nouvelle technologie apparaissait, les Américains en faisaient un business, les Chinois la copiaient et les Européens la régulaient. Question santé, on apprend que la peste n'a pas disparu en Chine et que des personnes sont en quarantaine Physiquement, les Chinois ont les yeux bridés, mais dans la logique, ce sont les Occidentaux qui les ont. Au 6ème siècle AC, le stratège du maillon faible, Sun Tsu rejoignait une stratégie minimaliste qui porte des airs de victoire. Basée sur la philosophie chinoise, cette stratégie a été utilisée durant la guerre d'Indochine et du Vietnam avec un certain succès. Elle se base sur des méthodes disant que gagner ou perdre une guerre ne se fait pas par hasard, ni par l'intervention des dieux et des esprits dont il faut se méfier plus souvent qu'on ne le pense. Obama avait déjà senti que l'économie se déplaçait vers l'Extrême-Orient et la Chine alors que Donald Trump tente d'enfoncer la Chine en fermant les portes des États Unis avec le slogan "America first" et en clivant les Américains.3.PNG
Sa destitution mérite un débat parallèlepodcast.
L'Europe ne s'est pas fait voir chez les Grecs, comme dit l'expression, mais elle l'a dénigré et son ministre Nicos Vernicos n'a pas manqué de déclarer que  "Si les Européens étaient venus investir ici, on les aurait accueilli à bras ouverts. Les seuls qui sont venus, ce sont les Chinois".
Le clivage entre ceux que l'on nomme les « Somewhere » (le peuple qui se sent ancré quelque part) et les « Anywhere », (qui se sentent à l’aise n’importe où) est particulièrement adapté pour les Chinois avec des compétences bien définies.
Mais Trump se défend avec des armes dont ils ne justifient pas l'efficacité sur le long terme comme s'il est en permanence en campagne électorale.
2. "Exporter en Chine est devenu plus risqué" et s'introduire parmi les 400 millions de consommateurs chinois qui n'ont plus les mêmes difficultés que par le passé pour créer eux-mêmes.
Les mésaventures doivent être nombreuses comme celle-ci
3. "Les partenariats, le sésame des entreprises belges en Chine" est devenu la seule manière de briser les frontières commerciales.
Je me permets encore une fois, une réflexion toute personnelle.
 Au vu que l'exportation est devenue presque obligatoire au vu des progrès de l'industrialisation et du numérique, la question suivante me vient à l'esprit: "à l'avenir, où devrons-nous exporter les Occidentaux pour ne pas crouler sous leurs invendus?
Chez les Martiens?
On y a déjà cherché de la vie, c'est peut-être un premier pas...

Conclusions très personnelles

6.JPG"Influencé par je ne sais quoi, je préfèrerais aller au Japon qui est pourtant tout autant confronté avec le contraste entre la tradition et la modernité", écrivais-je.

S'adapter à son actualité comme il vient, c'est espérer toujours trouver plus de positif que de négatif dans son présent et son futur.

La plupart des Chinois sont fiers de leur pays et voient demain meilleur qu'aujourd'hui alors que les Occidentaux ne recherchent plus que des bienfaits dans leur passé.

Quant aux Droits de l'Homme, les Chinois les voient dans un potentiel de futur lointain.

Le film "Voyage en Chine", sorti en 2015, présente son héroïne à la recherche d'un fils décédé quelque part et là tout change.

Réfléchir à la Chine, c'est dépendant de sa sensibilité et de son environnement, un peu comme peuvent le faire les polémistes envers le cinéaste Polenski qui préconisent de ne pas aller voir son film "J'accuse" en représailles.

C'est-à-dire, très personnelle, un peu comme la dérive des continents le préconisait...

 0.JPG

0.JPGPersonnellement, ce film comme tous les autres, j'attendrai dans mes pénates qu'il apparaisse programmé à la télé.

 

Et pour finir, je suis allé rechercher les anciens dessins de Nicolas Vadot concernant la Chine. Ils révèlent la différence de relations qu'ont eu Obama et Trump avec la Chine.

10.JPG

Version Obama

9.JPG

 

8.JPG

7.JPG

5.JPG

6.JPG

4.JPG

Version Trump

0.JPG

0.JPG

0.JPG 1.JPG

0.JPG

Quelle est la similitude entre l'ancien président Sarkozy et le président Xi Jinping?

Leurs épouses, toutes deux chanteuses.

Carla Bruni pour le premier et Peng Liyuan pour le second...

Elles recueillent donc les confidences de leur "prestigieux" président sur l'oreiller.

C'est aussi une occasion de constater le pouvoir des femmes sur les hommes et vice versa...

Carla Bruni, on connaît.

Peng Liyuan, un peu moins par ici, même si elle est très connue en Chine par ses chants patriotiques..

A vous de dire celle que vous préférez...


0.JPGJe profite de l'occasion pour dire que Nicolas a sorti un nouveau livre de dessins avec le titre "Mais comment sommes-nous tous devenus aussi cons et allons-nous le rester?" avec la préface de  Alex Vizorek qui dit : "Le tout saupoudré d’un évident sens de la provocation, il est de droite quand il traite les sujets de gauche (des gilets jaunes par exemple) et de gauche quand il traite les sujets de droite (du capitalisme)".

N'est-ce pas la meilleure manière d'aborder les problèmes de notre actualité?

 

Eriofne,

..

25/11/2019:

entreprise,politiqueUne promenade matinale et quelques compléments d'information sur la Chine et d'autres extrapolations.

1. Le livre de Jean-Pierre Raffarin "Chine, le grand pardoxe". Avec des noms de paragraphes comme "Modèle improbalbe", La fin du mine de rien", "Nos certitudes ébranlées", "Le réveil a sonné", "Gérer ses diversités".

Bonne nouvelle, en démocratie, c'est que 51% de la population qui vote, seront contents d'avoir voté alors, qu'ils n'auront pas, de fait, raison sur tout dans le futur.

Mauvaise nouvelle, c'est que 49% devront assumer les décisions des 51%

2. Le Monde diplomatique du mois, avait deux articles dont les titres sont évocateurs:

- "Maquiller une guerre commerciale en choc de civilisations- Entre Pékin et l'Occident, hybridation et confrontation"

0.JPG

- "Pourquoi le capitalisme n'est-il pas né en Chine?"

entreprise,politique

entreprise,politique<----- 3. Le Paris Match : "La Belgique en Chine" et

4. Le fils de Charles de Gaulle qui exprime ses souvenirs sur son père:

"Pour lui, la vie n'existait pas sans Créateur et trouvait que la religion catholique était plus humain et qui accompagne le mieux la fin"

"Il avait une idée républicaine du commandement des armées avec le respect de la Constitution de la Vème République"

0.JPG"Il n'était pas un homme à femmes parce qu'il n'en avait pas le temps". (amusante réflexion quand cette semaine est consacrée à l'égalité, contre la violence envers les femmes)

"Son dernier défi est d'être centenaire en 2021"

5. "La face noire des Gilets jaunes" Premier anniversaire, faible mobilisation, mais confisquée par les black blocs dans une France radicalisée"

Le nihilisme aime démolir mais sans reconstruire ce qu'il a détruit.

C'est sur cette vague que surfent souvent les extrémistes de gauches et de droites.

6. Dans L'Echo, J.F. Marmion écrit en titre "La connerie humaine s'alourdit à mesure qu'on l'explore".

Avoir des connaissances et posséder de la culture, c'est bien, mais savoir ce qu'on en fait avec intelligence et pas uniquement mélangée avec les émotions, c'est encore mieux.

Les cadres perdent aussi la boule en se voyant dans la cuisse de Jupiter.

7. Greta Thunberg on la vu à la télé quand elle était l'ONU. La Chine sait ce qu'est la pollution et les gaz à effets de serre et se fout du climatoscepticisme de Trumppodcast
----

Aujourd'hui, le sens de ce qu'est la solidarité est le plus mal compris.

En principe, elle devrait fortifier l'ensemble. La Chine le fait. L'Occident ne parvient même pas à prendre ses responsabilités ensembles et accorder leur violon.

Être curieux, c'est l'être sans particularisme et intégrer les idées des autres aux siennes.

Les "Messieurs propres, les Justes du Peuple ou les redresseurs de torts" utilisent leur verbes au conditionnel, ne se mouillent que quand ils sont obligés, noyés dans leur propre jus et ne vivent pas vieux en héros.

Un monde idéal et parfait n'existe pas. Il est imaginaire comme Don Quichotte, interprété par Jacques Brel  dans "l'Homme de la Mancha" et chantait "La quête" ne comprenant pas les vicissitudes du monde.

Quelle est la solution?

La diplomatie, le dialogue précédés de la remontée aux sources, l'analyse, la compréhension, le calcul puisque "Les maths expliquent le monde" comme le dit Sciences et Avenir.

Journée d'élections locales à Hong Kong. Résultat pour la démocratiepodcast.
Dernièrement, on représentait "I comme Icare" à la télé. Un film tout aussi actuel que quand Henri Verneuil l'a sorti.

C'est dans les détails et les particularismes que se trouvent les vérités et pas dans les généralités.

La richesse d'une population se trouve dans la différences d'approche d'un même problème.

La Reine des Neiges 1 et 2 (v)ont faire un tabac chez les tout jeunes dans l'esprit créateur de Disney dont il faut aller voir les parcs où tout est faux mais semble vrai.

Mes réactions restent mitigées dans tous les systèmes...

Noël, la fête de réconciliation 365 jours par an, qu'en dites-vous?

... j'en parlerai dès samedi prochain.

.

26/11/2019:

1. J'ai écrit au sujet du Japon: "Influencé par je ne sais quoi, je préfèrerais aller au Japon". Une erreur personnelle d'impressions à distance tellement les apparences sont trompeuses et que le Japonnais Akira Mizubayashi nous livre ses impressions sur son pays, le Japon et qui vit à France:podcast.

2.La Chine possède l'arme nucléaire. Débat: "Le désastre nucléaire une utopie"podcastpodcast
3. Interpol avec l'aide de la Belgique a hacké le réseau EIpodcast
Est-ce qu'on peut envisager éradiquer l'Etat Islamique. Réponse dans le livre "Dach suite"podcast.
L'humour permet peut-être encore mieux de comprendre podcast

 

27/11/2019:

Faut-il boycotter la Chine? Débat:
podcastpodcast


28/11/2019: Je remercie une nouvelle fois Don Quichotte. Il a mérité l'image de cette statue que nous avons à Bruxelles pour avoir affronté un autre monde comme la Chine

0.JPG

0.PNG24/1/2020: Par peur d'épidémie, le rétrovirus bloque le nouvel an chinois podcastpodcast

3/2/2020: Coronavirus vers une crise économique. La Chine a dû réduire ses objectifs de croissance. Bourse de Shanghai  -7,7% et une perte de capitalisation boursière de 350 milliards d'eurospodcastpodcast

22/7/2020: La répression de Ouighours podcastpodcast

0.PNG30/9/2020: À Wuhan, quand le "rêve chinois" vire au cauchemar
"Le virus a créé une autre dystopie en Chine : le monde d’après. Un monde cybersécurisé où chaque individu est suspect d’être malade, fiché, tracé, code-barrisé", écrit Alexandre Labruffe dans son nouveau récit documentaire, "Un hiver à Wuhan", publié aux éditions Verticales. Aujourd'hui attaché culturel dans cette ville, l'écrivain relate l'évolution de la Chine à travers les souvenirs de ses différents séjours, de 1996 à aujourd'hui. Il décrit une ville qui suffoque sous la pollution, et revient sur la crise sanitaire qui a révélé la nature libérale-totalitaire du pays.podcast

12/10/2020: La situation à Wuan là où la pandémie a commencépodcast.

17/11/2020: La chine gagnante de la crise du coronaviruspodcastpodcast

30/11/2020: Les risques d'être Ouighour en Chinepodcast

4/1/2021: Où est Jack Ma, patron d'Alibabapodcast
 

6/1/2021: Hong Kong et la répression de Pékinpodcastpodcast
22/3/2021: Les divorces ont augmenté en 2020 et cela ne plait pas aux autoritéspodcast

4/5/2021: Les ambitions de la Chine
podcastpodcast

2/7/2021: Centenaire du communisme podcast

13/7/2021: Le monde de Xi Jinping

0.PNG

But: Investir dans un parti communiste mondial dans un enrichissement pour tous sans contrepouvoir.

Pour y arriver, une propagande qui dit que demain sera meilleur qu'aujourd'hui sans fixer de limite dans le temps mais en petites étapes en copiant le capitalisme dans l'idéologie chinoise.

En phases successives : cacher, utiliser et sauver le monde.

Une liberté individuelle qui n'existe plus, inculquer par le lavage de cerveau des insoumis pour exclure le démocrate dans la loyauté au parti colle le ferait un prophète religieux.

Orwell dans le Crédit social qui félicite les partisans et discrédite les opposants.

Les médias condamné au silence et à la désinformation.

Le Route de la Soie comme cheval de Troie dans le culte de la personnalité et une croissance obligatoire comme légitimité.  

0.PNG20/9/2021: Chute de Evergrande

11/10/2021: La Chine contre Taiwan source de conflit
podcast

19/11/2021: La Chine de Deng contre celle de Xi
podcast

23/11/2021: L'affaire de la tennis woman chinoise qui disparait après avoir dénoncé son viol avec un haut responsable du parti communiste
podcast

04/2/2022: Ouverture des JO d'hiver

0.jpg

0.jpg12/5/2022: Vers une nouvelle crise économique en Chine
podcastpodcast

| Lien permanent | Commentaires (28) |  Imprimer