Et ça roule mieux en numérique? (15/03/2015)

0.jpgOn parlait récemment de l'automobile vue au "Consuler Electronic Show" de Las Vegas comme une "Nouvelle Reine Geek". Remontons le temps...

Retour vers le futur

L'auto connectée et intelligente est à la croisée des chemins entre auto et high-tech et mettrait fin à l'auto de papa en devenant un objet hybride.

L'Internet des objets puise sa nouvelle inspiration dans l'automobile donnant-donnant.

Hyperconnectées au projecteur laser, les voitures assureraient la sécurité au passage de piétons. 

...

Les brevets en motorisation hydrogène et électrique se succèdent.

L'hydrogène alimenterait l'électricité en énergie avec une pile à combustible. L'électricité synchrone, alimentée en permanence de 154 CH par des batteries ou des piles par oxydation de l'hydrogène compressé dans un réservoir de 5 kg (comme dans la Mirai). 

Le système permettrait une autonomie de 500 kms sans production de CO2, uniquement de la vapeur d'eau..    

Plus de "touchscreens" sur le tableau de bord pour réveiller le fameux ordinateur de bord avec affichage digital LED.  

Le toutch serait mains-libre puisqu'un capteur 3D se charge de répondre à un appel en approchant la main, à distance, avec les mêmes mouvements de rotation de la main comme sur une tablette.

La "ToutchCommand" est d'ailleurs une tablette autonome, très lisible de 10 pouces gérant climatisation, musique, massages et position du siège.

L'écran pourra afficher simultanément des fenêtres avec répertoires téléphoniques, playlists et zoomer au besoin avec deux doigts.

Espace névralgique d'infos divertissements. A l'arrière, les enfants pourront même proposer une destination de navigation au GPS au conducteur qui resterait seul maître à bord.  

Dans la calandre, tout est prévu pour éviter le piéton qui traverse sur les passages cloutés ou une voiture qui prendrait sa priorité.

Le pare-chocs arrière reproduit l'ombre du passant pour dissuader le véhicule arrière d'un dépassement risqué. Tout est prévu pour organiser la recherche d'une place de parking. Quant à l'éclairage, il harmonise dynamiquement la texture avec le piéton ou l'animal qui s'aviserait à passer devant la voiture. Bizarre qu'il existe des air-bags pour protéger les passagers de la voiture et aucun pour les piétons.

La bagnole mutera grâce au numérique, qu'on se le dise.  

Nous entrons par la voie royale  dans le domaine de la voiture personnalisée aux habitudes de son utilisateur. 

La smartwatch veille au travers du BlueLink pour commander la voiture à distance.

Soyons smart jusqu'au bout des ongles, disais-je aussi.

Il n'y a plus qu'à accélérer la sortie de ces voitures hybrides.

D'ici peu, mains sur le volant et yeux braqués sur la route ne seront même plus indispensables.

De nouveaux constructeurs de voitures s'installent sur le marché comme Google.

S'il n'y a pas de "leaks", ce soir, pour GoldenEye alias James Bond, il lui faudra retourner chez Mister Q.

Il parait que les voitures sans conducteur vont transformer nos villes:

Le numérique manipule des sous, de gros sous. Tout se paye.

Mais au fait, aurait-on vraiment inventé la poudre miracle pour éviter les bouchons sur les routes?

Selon les prévision pour les années 2030-40, 75% de "Google Car" ou d'autres voitures autonomes rouleraient entre 40 et 50 kms/h.

Le niveau 4 d'autonomie est déjà atteint avec un volant et des pédales devenues de simples accessoires. 

Radar, camera, lidar (laser) pourraient rendre la voiture autonome et automatique par scannages de la route en temps réel en réagissant bien plus rapidement que l'homme ne pourra jamais réaliser.

Par cette voie, les spécialistes de "Navigant Research" prévoient un débit cinq fois supérieur en centre-ville.

Le GPS peut informer de la vitesse autorisée à un endroit donné. Le limitateur de vitesse de croisière sert à limiter à un maximum de vitesse. Mais aucun concepteur n'a encore osé avoir l'idée de réunir leurs fonctionnalités propres.  

Le numérique s'est installé pour augmenter la sécurité, mais est-ce la panacée?

0.jpg

Le Science & Vie de février contient un dossier sur ce que l'on peut attendre comme développements futurs de la voiture autonome.

Les avantages et les inconvénients y étaient bien départagés.

Un rappel s'impose: la plus performante des voitures autonomes sollicite toujours l'avis de conducteur. Plus la voiture est autonome, plus il faut surveiller le conducteur pour éviter qu'il ne s'endorme au volant.

Une constatation: les logiciels devront intégrer une logique humaine donc personnalisable. Homme et technique devraient profiter du partage d'expériences. 

La voiture munie d'une boîte de vitesse automatique, une affaire déjà ancienne. En Europe, s'il n'y a que 10% de voitures qui en jouissent, aux Etats Unis, c'est devenu un standard. Cela reflète les différences de cultures entre automobilistes.

1.jpg

De l'autre côté de l'Atlantique, on ne parle plus de vitesse entre deux villes, mais de temps pour les rejoindre. 

Un article informe, qu'Apple serait en train de développer son propre véhicule sans conducteur. 

"En train de...", il est vraiment comique ce titre de cet article.

La concurrence, toujours la concurrence. 

Puisque la concurrence existe avec Google, des questions se posent au sujet de l'autonomie de ces petites voitures qui digèrent la route à petite vitesse: Google envisage aussi de faire de la concurrence à Uber dans le domaine de réservation de voitures au parking.

Car il faut aussi la garer, cette putain de bagnole. 

Enfin, ils va falloir éviter le piratage dans nos déplacements.

2.jpg

Imaginons une situation "loufoque" mais "plausible" dans un futur proche.

Vous avez un ami qui vous veut un "bien fou".

Vous roulez en automatique dans un confort qui fait rêver à 50 km/h sur une route bien droite, bien calme avec des arbres sur les côtés. Votre bagnole est tout à fait autonome. Vous regardez le paysage. Tout à coup, la bagnole prend la tangente dans un virage inattendu, un écart inimaginable et vous projette contre l'un de ces arbres. Une autre voiture vous suivait avec un bon joystick et vous observait depuis un temps... Crime parfait. 

Empêcher la prise de contrôle d'un véhicule nécessitera pare-feu, cryptage, anti-virus et certificat d'authenticité.     

En matière de mobilité, la concurrence entre les villes pourrait être un enjeu commercial de demain. 

...

Au présent

Cela me rappelle mes articles sur le sujet:0.jpg

 

Une phrase d'un des articles revient lancinante: "dans un futur pas tellement éloigné, nos petits enfants (ou les suivant) se demanderont comment il a pu être possible à leurs aïeux de prendre la route avec si peu de sécurité et autant de risques à la clé en prenant leur voiture sans l'aide de sonars évitant les collisions et les obstacles qu'ils auront, eux, alors à leur disposition".

 

0.jpg

0.jpgLe moins que l'on puisse dire, c'est que les progrès prêtent parfois à sourire ou pire grimacer surtout à Bruxelles:

On apprend que les entrepreneurs flamands refusent les chantiers s'ils doivent se produire de l'autre côté de la ville de Bruxelles. Bruxelles, la capitale européenne des embouteillages!!!

Chaque navetteur y perd en moyenne 83 heures par an. Un quart en plus depuis 2012. Dans la région, 93.703 entreprises attirent 700.000 travailleurs dont la moitié habite à l'extérieur de Bruxelles. Alors, faire de la vitesse sur le Ring qui l'entoure aux heures de pointe, faut pas trop espérer.

Nos spécificités sont dignes d'une histoire belge.

Éviter les accidents, d'accord.

Éviter de les provoquer, c'est encore mieux.

0.jpg

Récemment, au sujet des solutions pour luter contre les excès de vitesses, Thomas, toujours lui, avait son mot humoristique sur le sujet:podcast  

 - La vitesse c'est ringard, Monsieur. On a plus le temps de voir le paysage à petites vitesses.

Si dans les files, tout serait bon en définitive pour en faire un passe-temps champêtre, sur autoroutes, il faudra attendre d'autres incitants printaniers!

Le Ring, les routes qui ceinturent les villes, en principe, sont réservées aux parcours de grandes distances et contourner les villes à des vitesses supérieures. 

Si ça roule déjà en numérique, on roulera encore plus dans des choix binaires dans le futur...

La crise a-telle tout changé?

Question bête, méchante. Embarrassante pour les vendeurs, même.

0.JPGMi-août 2014, on lisait: "Les voitures 'durent' plus longtemps. Depuis 20 ans, chaque année, l’âge moyen du véhicule du Belge augmente alors que les immatriculations de véhicules 'neufs' s’affichaient en croissance dans l’Union européenne". 

Fin 2013, selon les chiffres de la Febiac, un véhicule immatriculé en Belgique atteignait un âge moyen de 8 ans, 1 mois et 14 jours et "seulement" de 7 ans, 10 mois et 21 jours, il y a cinq ans.

La voiture que les médias ont toujours présentée comme l'outil de la liberté, approcherait de la "vieille poubelle" française qui affichait, en 2013, 8 ans et 3 mois d’âge moyen? Non, il y a le contrôle techniques.

Mais des véhicules de plus en plus fiables et des entretiens devenus de plus en plus éloignés dans le temps. Quand le moteur, la courroie et l’embrayage tiennent, pourquoi changer? Le climat économique a bridé les achats impulsifs. (article)

Une voiture sur quatre est une voiture en leasing en Belgique.

Le parc automobile se dégraissait de ses véhicules trop polluants.

Le "turnover" rajeunissait artificiellement la "voiture belge" pendant des années et les marques automobiles ont profité du renouvellement particulièrement rapide des flottes de véhicules d’entreprise, pesant pour plus de la moitié du parc automobile.

Puis les sociétés ont demandé de prolonger la durée de leurs contrats de leasing ou renoncé à de nouvelles commandes.

0.jpgLa tendance découlerait aussi d’une certaine logique de l’OCDE qui estime que la Belgique ferait mieux de revoir à la baisse les avantages fiscaux liés aux voitures de société. Non seulement pour réduire les émissions de carbone et la congestion des routes, mais aussi parce que tout cela a un coût moyen de 2.763 euros de subventions par an et par véhicule.

0.jpgEn janvier 2015, au salon de l'auto de Bruxelles, ce fut un record, a-t-il été dit. 

Tout le monde semblait content au salon considéré comme un endroit que l'on fréquente en famille. 

De 10 à 30% d'acheteurs en plus, 427.000 visiteurs alors qu'il ne s'agit que d'un petit salon de l'auto, en principe réservé aux véhicules utilitaires et pas un salon de véhicules pour particuliers.

La baisse du prix du pétrole a-t-elle donné des idées de déplacements?

En grattant les statistiques de la Fédération Belge de l’Automobile, il apparaît que les Belges se laissent séduire par le lowcost lors de l'achat de leur nouveau bijou sur quatre roues. 

C'est en "entrée de gamme" et "haut luxe" que le marché automobile s’est polarisé et les enseignes généralistes trinquent. 

Une extension dans un palais était réservé aux "Dream cars". Un constructeur de voitures de standing annonçait 600 offres sur une seule journée. Oui, la voiture fait encore rêver. Oui, la "voiture est un actif paresseux".

En Belgique, pas ou plus de marques de voitures typiquement belges. Pourtant, le pays fabrique beaucoup de voitures... étrangères.

Il faudrait déterminer ce que l'on veut et ce qu'on peut en tant que pays européen.

Les transports en commun, la solution idéale en principe.

0.jpgOn apprenait que les trains pourraient augmenter leurs tarifs aux heures de pointe.  

Thomas en parlait de manière humoristique en se rappelant le passé des trains et les déplacements en train aujourd'hui:podcast

Comment faire puisque les trains et les transports en commun sont soumis aux seules règles du respect économique?

On ne sait d'où ils sortent, mais tous les médias parlent toujours de transports en communs comme la solution du déplacement de demain. A mon avis, ils doivent être des extraterrestres ou des médias qui écrivent à partir de très loin de Bruxelles.

- La route est trop peu chère, dit l'écolo.

- Il faudrait réduire les entrées la largeur des artères qui mènent dans Bruxelles, répond le socialiste.

- Il faudrait enterrer les routes sous les villes et ajouter un troisième Ring, autour de Bruxelles, comme les trois corniches à Nice, termine le libéral. 

Aujourd'hui, commence la saison des F1 en Australie. Le présent se confond toujours avec le passé le plus glorieux.

1.JPG

1.JPG

...

 Nostalgie du passé:

0.jpg

La concurrence entre les constructeurs fut rude depuis les débuts de l'histoire de l'automobile.

Celle qui a existé entre Citroen et Renault, a été épique dans la concurrence:podcast

L’OCDE estime que la Belgique ferait mieux de revoir (à la baisse) les avantages fiscaux liés aux voitures de société.

Il existe encore des voitures de rêves qui ne font pas partie de la catégorie du rayon tout-fait.

A Liège, Jean-Paul Rosette, le Mister Carat-Duchatelet, construit des voitures de prestige sur mesure, dont le prix varie de 300.000 à un million d'euros, en fonction du blindage, du rehaussement ou de l'allongement désiré par ses clients fortunés qui se foutent parfaitement de la numéricité de leur engin.

0.jpg

Des voitures ancêtres avec une valeur nominale de 100.000 euros sont aussi restaurées dans leur parc.

La croissance des voitures super-luxueuses dépasse maintenant celles des voitures ordinaires d'après cet article

Revenons à nos moutons. Enfin, ceux que l'on tond mais qui n'ont pas la tête de moutons.

La question initiale du titre était "si ça roulait en numérique?" et surtout si cela roulait mieux.

0.jpg

Qu'on le veuille ou non, le numérique fait de plus en plus partie de notre vie, mais il ne faut pas trop pousser le programme dans ses boucles itératives ou itinérantes.  

Comme en tout, il faut penser aux garde-fous, se garder de tout solutionisme et des dérives que le numérique pourrait apporter comme la protection des individus.

Alors, si on faisait malgré tout, un recul dans le temps?

Une promenade à bord d'un des ancêtres, dans une voiture que l'on dit de collection?

Aucun confort, aucune électronique, aucune sécurité renforcée, des bagnoles où tout est mécanique et ou l'électronique n'est pas encore apparue...

Elles ont toujours des adeptes aujourd'hui. 

Ces voitures de rêves, on les appelle des ancêtres.

Alors il reste des photos (clic)

Les adeptes n'en ont cure de la vitesse et du modernisme. 

Le problème serait considéré comme non-dangereux, s'ils ne partageaient pas  la route avec d'autres et prenaient de circuits privés.

0.jpg

Un couple de voisins, à bord d'une Triumph de collection, fut victime d'une collision frontale en juin 2013 sur la levée de la Loire avec une Peugeot 308 qui avait franchi la ligne blanche. (voir l'article de presse de l'époque). De nombreuses opérations, de nombreux mois de convalescence ont été nécessaires sans jamais pouvoir restaurer ce qui pouvait encore l'être. Je ne parle pas des voitures, bien sûr.0.jpg

Peut-être avaient-ils tout compris dans leur choix. Je leur dédie ce billet. 

Dans un match avec le modernisme, une voiture ancienne ne fait pas le poids mais elle gagne en plaisir. 

C'est fou, non?1.jpg

Reviendra-t-on un jour à la voiture en tant qu'outil du voyage et d’agrément et plus un engin de vitesse?

Nous sommes à l'époque de la télé-réalité et de la vitesse.

Cette semaine, ce fut le crash... en hélicoptère et la France est en deuil.

 

Il y a trois ans, c'était la Belgique lors de l'accident de Sierre.  

Ne reste-t-il que la marche avec Marie-Hélène & Marc dans un tour plus pédestre?

Partir, se bouger, c'est toujours finir par prendre des risques et mourir un peu.

Il n'y a rien de plus dangereux que de vivre.

Ou alors, un retour sous la couette...

En 1976, Sheila chantait.... 

Tandis que Souchon et Voulzy roulent depuis sans raison...



 
 

L'enfoiré, 

 

Citations:

 

25/03/2015: Le RER arrive. Il est presque là...podcast

19/05/2015: La taxation des automobilistes à la belge, un serpent de mer à trois têtespodcast

5/6/2015: La mobilité ou l'immobilité à Bruxelles, le thème humoristique d'Alex Vizorekpodcast

24/9/2015: Coup de grisou ou virus dans les moteurs VW

20/10:2015: Laurence Bibot nous parle des voitures et des embouteillagespodcast

23 juillet 2016: Le JT de France2 parle du piratage des nouvelles technologies. 

12 janvier 2018: Ouverture du nouveau salon de l'automobile à Bruxellespodcast

26 janvier 2018: La question de la voiture électrique analysée objectivement: podcast

16 avril 2018: La voiture à hydrogènepodcast

8 juin 2018: Fabrizio Rongione par du diesel qui avec les forums font bon ménagepodcast

16 juin 2018: Le "Vingauge" appareil pour les Old-Timers 3.0 Vingauge, une start-up spécialisée dans l'installation de boitier électronique de mesures relié à des voitures ancêtres podcast

3 septembre 2018: Le bus autonome à la Grotte de Hanpodcast

4 octobre 2018: Ouverture du salon mondial de l'automobile et l'histoire du premier qui remonte à 1898podcast

21/10/2018: Les assistants vocaux débarquent dans nos voiturespodcast

17/4/2019: Les perfectionnements pour la voiture de demainpodcast

8/1/2022: Les autoroutes et les lumières
podcast

19/1/2022: Lou a été pris sans permis et le Cactus en parle
podcast

 

 

1.JPG

1.jpg 2.jpg 0.jpg
0.JPG

0.jpg

0.JPG
1.jpg 0.jpg 0.jpg

 

| Lien permanent | Commentaires (47) |  Imprimer