Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2011

Cézanne ouvre-toi

Début septembre, je me suis trouvé à Aix-en-Provence, chez Paul Cézanne comme s'il était toujours vivant. Il fallait que je vous en parle, moi, pour qui Cézanne, je l'avoue, était un peintre dont je ne connaissais pas vraiment grand chose. Aix est sa ville et tout y fait penser. Alors Cézanne, ouvre-toi, je me mets sur tes pas...

0.jpgTout rappelle Paul Cézanne à Aix-en-Pce comme l'indiquent, en diminutif, les panneaux de signalisation de cette ville de Provence. Est-ce Cézanne qui fait vivre Aix ou Aix qui maintient son patrimoine par l'intermédiaire de cet illustre nom? Un peu des deux dans une coalition d'intérêts touristiques et picturaux...

Toujours est-il que cela marche et fait marcher à pied, jogger, pour moi, tous les matins quand tout s'éveille.

Surtout, pas en voiture, vu la circulation automobile qui ne faiblit pas. La ville vit de jour et tard en soirée.


De Paul Cézanne, Wikipedia nous en dit: "Paul Cézanne, un peintre français, né le 19 janvier 1839 à Aix-en-Provence, mort le 22 octobre 1906 à Aix-en-Provence). Membre du mouvement impressionniste, il est l'auteur de nombreux paysages de Provence, et particulièrement de la campagne d'Aix-en-Provence". 

Le nom de Cézanne est une affaire de collusion familiale avec Aix. Tout rappelle le peintre dans la ville. Du cours Mirabeau, aristocratique, avec ses cafés seulement depuis le 19ème siècle, aux appartements où sa famille et lui-même ont vécu.

Dès 1700, le nom est mentionné dans les actes de la mairie d'Aix, même si les grands-parents de Paul Cézanne avaient quitté la ville pour s'installer à Saint-Zacharie dans le Var. En 1848, le père de Paul crée la banque "Cézanne et Cabassol". Son fils est un artiste et il a une ambition.  Il n'aime ni les chiffres ni le Droit, préconisé pour lui par son père.

En 1858, élève moyen, Paul échoue au baccalauréat. Alors, il suit, avec assiduité, les cours de l'école municipale de dessin. Il obtient un deuxième prix pour une étude de figure peinte. Il a trouvé sa voie et abandonne ses études de droits. Il devient copiste au musée du Louvre. Il séjourne à l'Estaque, près de Marseille, où il se réfugie pendant la guerre Franco-Prussienne en 1870.  

Ami d'enfance de l'écrivain Émile Zola, il se brouille avec lui après que celui-ci lui ait envoyé son roman "L'Œuvre" qui raconte l'histoire d'un peintre maudit et pourchassé par le destin incapable d'achever sa "grande œuvre". Inspiration fidèle de la situation de Paul Cézanne. "Paul peut avoir le génie d'un grand peintre, il n'aura jamais le génie de le devenir.", y écrit Zola. 

La situation financière de Cézanne, il est vrai, reste précaire, d'autant que son père diminue son soutien. En 1895, sa première exposition personnelle se heurte encore à l'incompréhension du public. Cette année-là, il commence à se rendre à la montagne Sainte-Victoire, face à la montagne, sur une bute des Lauves que l'on appelle aujourd'hui "Terrain des Peintres". Ce cycle de peintures, il le représente sur près de 80 œuvres.

0.jpgSon atelier, très proche, entouré de 70 ares de terrain agricole, planté d'oliviers et de figuiers, devient le refuge de ses créations, avant d'aller sur site, chaque jour. 

En octobre 1906, sur le site du massif de la Sainte-Victoire, alors qu'il peint sur le motif,  un violent orage s'abat. Cézanne a un malaise. Il est recueilli par des charretiers et déposé dans sa maison de la rue Boulegon, à Aix, où il meurt, emporté par une pneumonie.

La vision de Cézanne sera révélée au public un an après sa mort, au Salon d’Automne de 1907.

Son œuvre va au-delà de l'impressionnisme en transition avec le cubisme du 20ème siècle et reste encore aujourd'hui la plus mal comprise, voire la plus controversée. Picasso s'est inspiré de son œuvre. Il est refusé à l'École des Beaux-Arts en raison d'un tempérament jugé par trop excessif. Il expose au salon des Refusés.

Ce sont ses amis peintres, notamment Pissarro, Renoir, Monet et Degas qui surent, les premiers, déceler ses intentions et reconnaître ses qualités de simplificateur par l'interprétation des formes géométriques essentielles.  Traiter « par le cylindre et la sphère ».

0.jpgPissarro écrivait : « Pendant que j'étais à admirer le côté curieux, déconcertant de Cézanne que je ressens depuis nombre d'années, arrive Renoir. Mais mon enthousiasme n'est que de la Saint-Jean à côté de celui de Renoir, Degas lui-même qui subit le charme de cette nature de sauvage raffiné, Monet, tous... sommes-nous dans l'erreur ?... je ne le crois pas... Les seuls qui ne subissent pas le charme, sont justement des artistes ou des amateurs qui par leurs erreurs nous montrent bien qu'un sens leur fait défaut. Du reste, ils évoquent tous logiquement des défauts que nous voyons, qui crèvent les yeux, mais le charme... ils ne le voient pas... Comme Renoir me le disait très justement, il y a un je ne sais quoi d'analogue aux choses de Pompéi si frustes et si admirables... ».

Personnage solitaire et sans concessions, il délaisse rapidement le groupe.

Cézanne a peint environ trois cents tableaux. Entre 1862 et 1870, ce fut, selon ses propres termes, sa "période couarde" et "période baroque" pour ses admirateurs. La période impressionniste, avec un peinture aux vibrations colorées et lumineuses, viendra suite à l'influence de Pissarro, de Van Gogh et d'autres. Sa préoccupation de "trouver les volumes" dans une période constructive, synthétique, va le faire dévier de l'impressionnisme vers le cubisme du 20ème siècle. 

Écologiste avant l'heure, il n'avait de cesse que de recommander la nature. "J’en reviens toujours à ceci : le peintre doit se consacrer entièrement à l’étude de la nature, et tâcher de produire des tableaux qui soient un enseignement.". Conscient du défi qu’il s’imposait à lui-même, il donnait l'impression d'incomplétude dans certaines études de la montagne Sainte-Victoire par sa formule cézannienne, d’une ambition démesurée... d'une chimère.

0.jpgSalvador Dali dit de Cézanne : « Le peintre le plus mauvais de la France s'appelle Paul Cézanne, c'est le plus maladroit, le plus catastrophique, celui qui a plongé l'art moderne dans la m... qui est en train de nous engloutir...».

En 1895, Ambroise Vollard le révèle véritablement à ses contemporains.

La vision de Cézanne sera vraiment révélée au public un an après sa mort, au Salon d’Automne de 1907.

Être en avance sur son temps ne permet jamais de devenir célèbre qu'à titre posthume.

C'est aussi le problème de trouver le bon "impresario" quand on est solitaire dans l'âme... Ambroise Vollard a joué ce rôle, mais un peu tard.

En 1902, à la mort d'Émile Zola et lors de l'inauguration d'une statue à l'image de l'écrivain au début de 1906, Paul a souffert de la séparation de son ami d'enfance qu'il a probablment lui-même créée.

Rappel du lien essentiel entre les deux expressions de l'interprétation de la vie, l'écriture et la peinture, la plume et le pinceau? Psychologie de l'artiste qui se retrouve seul avec la nature comme compagne? Perfectionniste, jusqu'auboutiste dans son art?

Les peintures de Cézanne sont représentées sur Internet. 

Cézanne disait "Quand j'étais à Aix, il me semblait que je serais mieux autre part, maintenant que je suis ici, je regrette Aix. Quand on est né là-bas, c'est foutu, rien ne vous dit plus".

Non, vraiment, il se sentait bien à Aix. Je le comprends. J'y ai passé des heures agréables à me mêler à la foule aux moments chauds d'une journée de semaine ou à la solitude dans les ruelles vides d'un samedi ou dimanche matin.

0.jpgCar, à Aix, on peut jouer aux cartes comme tu l'as peint, jogger au travers de ses rues et ruelles, mais, souvent, on s'y arrête pour unir l'ocre de ses façades, pour tâter la douceur de ses fontaines à tous les croisements des chemins, pour s'émerveiller de ses portails sculptés dans le bois comme devantures des hôtels symboles d'époques révolues, pour retrouver son chemin et ainsi passer aux prochaines empreintes de tes pas. 

Oui, Paul, la nature qui entoure la ville, t'impressionnait, les natures mortes te solidarisaient avec les objets, les portraits te faisaient rêver, mais tu n'as pas penser apporter ta touche particulière sur l'intérieur de ta ville.

Alors, j'apporte une réponse à cette lacune avec quelques photos de la ville d'Aix-en-Provence prises pendant quinze jours de partages de réflexions sur l'espace qui nous entoure.

Merci, Paul, de t'être ouvert à moi, toi, discret, avec ta psychologie complexe et tes idées futuristes.

Dis, Paul, tu ne m'en voudras pas de te tutoyer?

Cette fois, je te connais un peu mieux.

A force d'aller dans tes pas, tu es devenu un ami posthume, que j'ai retrouvé en allant te rechercher où tu vivais et dans tes mots...

(cliquez sur l'image)

0.jpg


 


 

L'enfoiré,

 

Autre site sur le sujet.

 

Citations:

  • "La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir.", Léonard de Vinci
  • "Les peintres ne connaissent rien à la peinture et plus encore à leur peinture. Il a fallu toujours quelqu'un pour la leur expliquer.", Léon Daudet
  • "Je suis le primitif d'un nouvel art", Paul Cézanne

Commentaires

Ca sent le tournesol!

Écrit par : victor | 22/09/2011

Répondre à ce commentaire

Pas un peu... :-)

Écrit par : L'enfoiré | 22/09/2011

ça sent ma Provence !!!!!! je suis en manque :p
j'adore ses oeuvres, y'a comme un coup de pinceau et de crayon à mes yeux ^^

Écrit par : Frédéric | 26/09/2011

Répondre à ce commentaire

Alor, n'avès garda memòri,
D'aquéu jour que long dóu camin,
Fasias davans un ouratòri
Vosto preièro dóu matin ;

Preièro douço, tèndro, antico!
Iéu, peraqui d'asard vengu
En etendèn lou bèu cantico,
M'ère arresta tout esmóugu.

E vòstis Ouro aqui finido
M'avance, e vous dise, crentous :
Vosto paraulo es benesido!
Iéu vole prega coume vous.

E vous tant gènto, e vous rèn fièro,
Madamisello quatecant
M'avès douna vosto preièro
Coume l'aucèu douno soun cant.

Théodire Aubanel, La Miougrano entre-duberto, 1860

Écrit par : L'enfoiré | 27/09/2011

http://www.youtube.com/watch?v=iNp2EPqB5qs

Écrit par : zelectron | 09/01/2012

Répondre à ce commentaire

Merci. Je n'avais pas pensé à France Gall. Elle le chante très bien. Une chanson de Michel Berger, probablement.

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2012

Le tableau "Les joueurs de cartes" vient d'être acheté.
Il en a 5 versions. Mais c'est le dernier qui a été exécuté au Jas de Bouffian entre 1891-95.
Prix 250 millions de dollars.
La revanche posthume de ce que son père avait appelé "barbouilleurs de toiles".
L'acheteur pourrait être la fille de l’Émir du Qatar.
Non, vraiment Ambroise Vollard qui avait acheté toutes ses toiles en fin de sa vie avait flairé le génie

Écrit par : L'enfoiré | 20/02/2012

Répondre à ce commentaire

Dans les plus beaux villages de France, on ne retrouva pas Aix-en-Provence, qui est une ville.
Cela n'empêche....

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/evenement/70411/bern-presente-les-plus-beaux-villages-de-france.html

Le trio de tête est:
Saint-Cirq-Lapopille
Saint-Guilhem-LeDesert
Barfleur

Écrit par : L'enfoiré | 28/06/2012

Répondre à ce commentaire

{youtube}NkfLDwaEMrM{/youtube}

http://www.youtube.com/watch?v=NkfLDwaEMrM

Écrit par : zelectron | 22/07/2013

Répondre à ce commentaire

Je connaissais.
Près de deux ans déjà depuis ce billet.
C'est comme si c'était hier.

Écrit par : L'enfoiré | 22/07/2013

Écrire un commentaire