Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2021

Les mythes de dieux grecs : L'Iliade (1-2)

0.PNG

Après le billet au sujet de Nietzsche qui aimait les esprits forts découverts dans les légendes grecques, rien de plus normal que de remonter dans le temps au temps d'Homère, avec la force d'Ulysse de l'Iliade à l'Odyssée.

ARTE a présenté en deux fois dix épisodes chacune des épisodes, sous le titre générique de "Les grands mythes". Les dieux grecs prenaient une part active et déterminante dans les affaires et les rêves de puissance des hommes.

(en vidéo par un clic sur chacun des titres des chapitres ou une extrait en audio)

Lire la suite

08/04/2021

Nietzsche, oser la liberté dans un éternel retour

0.PNG

Pâques est la fête la plus importante du catholicisme. Elle commémore la résurrection de Jésus, que le Nouveau Testament situe le surlendemain de la Passion, c'est-à-dire le «troisième jour» . La solennité, précédée par la Semaine sainte, dernière partie du carême, commence dans la nuit qui précède le dimanche de Pâques, par la veillée pascale. Parler de Friedrich Nietzsche, à la suite du weekend de Pâques pourrait être considéré comme une gageure, désynchronisé ou de la provocation par l'antagonisme d'opinion.
C'est pourtant une occasion de réhabiliter sa pensée emplie de richesse, souvent tronquée ou présentée comme confuse au nom du culte du «surhomme».
Aujourd'hui encore, après plus de 120 ans, ses œuvres ont toujours un impact en théologie, anthropologie, la philosophie, la sociologie, la psychologie, par des reflets dans l'art, la poésie et au théâtre.  

C'est avec la même volonté que Nicolas Vadot de parler d'autre chose que du Covid que j'ai tenté apporter un écho en réponse aux cloches à Pâques.

Lire la suite

01/04/2021

Printemps covidien (1): Coups de sommeil

0.PNGCe billet est une suite à "Une nuit agitée"...

Rappel: Robert, sa femme Jeanne, leurs enfants, Mireille et Jean et leur chien Dog, vivent dans une villa du Brabant wallon.

Ce matin, Robert se lève avec la tête lourde. La veille, il n'a pourtant pas bu une goutte d'alcool mais il a avalé un des somnifères que Jeanne a laissé sur sa table de chevet. Cette fois, Il est groggy. Ses dernières nuits ne l'avaient pas défatigué et, cette fois, ce n'est guère mieux. 

Lire la suite

25/03/2021

Les quatre saisons à rebrousse-poil

Ces0.PNG "Quatre Saisons", tout un programme, avec les différents cycles à l’ère de la Vivaldi et de sa politique sous jacente. Une partition rythmée par des succès et des échecs, par des trahisons et des promesses dans les arcanes du pouvoir belge. Le but principal est de trouver les clés pour sortir le pays de l’hibernation dans laquelle le coronavirus nous a plongés dans ce qu'on hésite à appeler une troisième vague. Un exercice à reculons sur l'année, accompagné de photos et de vidéos de chaque saison, aura déjà une autre gueule.  

Lire la suite

18/03/2021

Eclectique heureux

0.PNGDepuis cinq semaines, j'ai alterné les sujets psychologiques avec  la diffusion de "En thérapie" venue en  échos. Le synonyme de "éclectique" est "syncrétique". De manière didactique, cela se situe dans une combinaison de doctrines, de systèmes initialement incompatibles. Psychologique, c'est dans l'appréhension globale et indifférenciée qui précède la perception et la pensée par objets nettement distincts les uns des autres. Humoristique, c'est une envie d'être varié pour ne pas virer dans l'avarié.

Lire la suite

05/03/2021

Restauration du Palais de la Bourse de Bruxelles

0.PNGCe serait incomplet de parler de la Bourse et de la Vie sans parler de comment elle fonctionne et de qui l'habite dans le passé et aujourd'hui.

La Bourse de Bruxelles est en restauration et des échafaudages l'enveloppe tout en racontant son histoire. 

On l'appelle "Palais de la Bourse"

Lire la suite

26/02/2021

La relance par la Bourse et la Vie

0.PNG.jpgL'argent, le nerf de la guerre mais aussi le sang de la vie à ne pas transformer en hémorragie est un problème lié à la nostalgie qui nait souvent à partir de regards imparfaits sur soi et sur le passé. Les billes d'antan n'ont pas disparues. Elles ont seulement changé de forme, parfois bien plus carrées. Les fortunes ont changé de main entraînant patrimoine et PIB par entité ou par communauté dans des circuits fous.
Au cours de la pandémie du Covid, magasins, restaurants fermés et bien d'autres moyens de dépenser ses économies, le Belge n'a jamais autant épargné. Dans l'opération, si l'épargnant n'a peut-être pas perdu la brique traditionnelle qu'il avait dans le ventre, il a pu penser fourguer son pognon dans d'autres techniques dont il a le secret.

Lire la suite

12/02/2021

Cheveux longs et idées plus ou moins courtes


0.PNG
Le 22 mai 2020, je publiais "Virus blues (3) : Histoires tirées par les cheveux" avec humour et parodie.
N
ous revoilà, huit mois après, dans un bis et une situation identique de tentative d'ouverture des salons de coiffure.
C
ette fois, il est question d'une dispute, d'une rivalité entre deux vedettes de la chanson.
A
vec les cheveux longs et idées plus ou moins courtes... 

Lire la suite

09/02/2021

La thérapie psychologique de Abdel

2.PNG.jpgSuite à la présentation de la série "En thérapie".
"
Installez-vous, la séance commence" était-il dit.
J
eudi dernier, la série "En thérapie" a commencé à la télé sur ARTE en présentant les quatre patients du psychanalyste, Philippe Dayan, dans un cabinet de psychanalyse du 11e arrondissement de Paris. Cela s'est terminé par Philippe, lui-même, chez Ester, son amie et ancienne psy.
S
ur le site internet de ARTE, tous les 35 épisodes de la série sont accessibles, présentés du début à la fin.
A
vec ce premier billet, je présente du début à la fin de sa thérapie, le patient, Abdel Chibane, un policier à la BRI, premier impacté par l'attentat du Bataclan.
C
'est aussi un moment pour réfléchir au rôle du flic et aux risques qu'il encourt dans son métier...

(chaque épisode est visible en cliquant sur les dates des épisodes)

Lire la suite

06/02/2021

Le Kid a cent ans

0.PNGLa carrière de Chaplin au cinéma s'étire sur 65 ans avec plus de 80 films.  Acteur, réalisateur, scénariste, producteur et compositeur, devenu idole du cinéma muet et burlesque à partir des années 1910. Sa vie publique et privée font l'objet d'adulations comme de controverses.

 Le tournage du film muet "The Kid", commencé en août 1919, sort le 6 février 1921 sur les écrans.

Chaplin transpose sa propre enfance dans celle du jeune Jackie Coogan, âgé alors de quatre ans. 

Lire la suite

22/01/2021

La logique du syllogisme

Le syllogisme est un raisonnement déductif 0.PNGrigoureux qui ne suppose aucune proposition étrangère sous-entendue et qui lie des prémisses à une analyse conduisant à son énoncé.  Première étape "majeure", énoncer de la règle de droit. Deuxième étape "mineure", énoncer des faits. Troisième étape "donc c'est LA solution". Cette méthode peut être diversement utilisée mais entache les raisonnements d'erreurs et de réflexions souvent négativistes. L'histoire du paradigme du numérique dans lequel nous vivons, est racontée dans le livre "homo informatix" de Luc de Brabandère, paru en 2017, dont j'ai déjà parlé et qui revient peut-être à point nommé pour expliquer la situation actuelle.

Lire la suite

15/01/2021

Il suffit parfois d'un signe venu d'ici

0.PNGPréface du livre "Signe de vie" de J.R. Dos Santos: "Voilà quarante ans que les antennes de l'institut SETI, en Californie, écoutent en silence l'espace infini. Quand soudain, un signal leur parvient, depuis les étoiles, par fréquence radio. Erreur de calcul ? Simple satellite ? La NASA, l'Agence spatiale européenne, la CNSA chinoise, le pape lui-même sont obligés d'en convenir : nous ne sommes pas seuls.
Que dit ce message d'origine extraterrestre? Pour le savoir, personne n'est mieux indiqué que le cryptanalyste Tomás Noronha pour le déchiffrer. Les grandes ambitions de la mission internationale le conduiront bien au-delà du simple déchiffrage, à bord d'une navette, à la rencontre de l'inconnu...

Lire la suite

08/01/2021

Paroles d'hommes

0.PNGLe billet de mardi était à classer dans la catégorie "parodies".
U
ne catégorie reliée à l'humour...
Tant qu'il y aura de l'humour, je n'aurai jamais marre de tout...

L'optimisme est une tendance observée chez les humains qui sous-estiment la probabilité de survenue d'un événement négatif. Chez lui, le verre est toujours à moitié plein.
Pourquoi le titre "paroles d'hommes" alors que je montre le cliché d'un "portrait de femme"?

Lire la suite

05/01/2021

Une année qui ne pourrait être pire?

0.PNGNous sommes repartis dans de nouvelles années folles et par d'aventures rocambolesques.
U
n réveillon passé souvent en très petit comité à deux devant la télé pour admirer la reconstitution des fêtes organisées au temps de Louis XIV à Versailles sur son 31.

"De quoi faire pâlir, ou rougir, le Roi-Soleil qui ne reculait pourtant devant aucune extravagance pour ses fêtes. Bal masqué chez Louis XIV mais divinement déshabillé… Il nous est offert par la troupe du Paradis latin, avec Diese, la meneuse de revue, en oiseau de paradis.

Stéphane Bern en maitre de la soirée.

Lire la suite

31/12/2020

2020: Annus horribilis

1.PNG2019, avait été l'année à mi-chemin entre radicalisme et exorcisme pleine de souhaits lors du changement de décennie. Elle dépendait exclusivement des hommes et de leurs actions envers la nature mais dans laquelle, déjà, subsistait un arrière-goût de fin du monde.
P
uis 2020, est arrivée pendant laquelle on ne savait plus où on allait, mais on y allait quand même à marche forcée et tête baissée, partagée entre doutes et dilemme, entre ordres et contrordres, entre messages officiels et officieux dans un manque croissant de liberté avec l'espoir que la pandémie se termine au plus tôt.
Ce fut u
ne année de réflexions à la recherche de ce qui était essentiel réglé par un baromètre au curseur variable par des statistiques plombées sur des graphiques de nombres d'entrées et de sorties de l'hôpital. Dans un bal masqué qui ne fait plus rire, un alien agissant par vagues n'a reçu de réponses que par le confinement et le couvre-feu dans une solitude solidaire.

Lire la suite

18/12/2020

Tous crétins digitaux ?

0.PNGDans son livre "La fabrique du crétin digital", Michel Desmurget parle surtout  de l'impact du digital sur les enfants.
E
n fait, il n'est que le prolongement logique de ce qui se passe chez leurs parents adultes.
E
t c'est probablement revenir à la source du paradigme du numérique qu'il faudrait s'intéresser.
J'ai survolé ce livre. Deux chapitres titrés "Homo Mediatus" et "Homo numericus" avec des mots comme "paroles d'experts". Mais de quel expertise est-il question? Elles sont tellement nombreuses.

Lire la suite

11/12/2020

L'hiver covidien (2)

0.PNGUne nuit agitée

Depuis, la déconvenue du rendez-vous raté de la semaine dernière, Robert, 55 ans, s'astreint au télétravail. Depuis le Covid, tellement de choses ont évolué dans l'organisation de la famille, de la vie domestique en commun et de son esprit qui n'y est pas très familier. 
Faisons connaissance avec la famille. Elle est constituée de son épouse,  Jeanne, de 42 ans, de Mireille, la cadette de 4 ans, de Jean de 12 ans et du chien, Dog. 
Ce nouvel épisode dévoile à nouveau que "Toutes ressemblances avec des personnages existants ou ayant existés ne sont pas nécessairement fortuites".

Lire la suite

01/12/2020

L'Hiver covidien (1)

0.PNGCe 25 novembre, j'apprenais l'existence du "Grrrand Roman-Feuilleton de l'Automne".

Ses auteurs: Camille De Rijck, une des voix-phares de Musiq3, connaisseur de toutes les musiques classiques et contemporaines, commentateur avisé du Concours Reine Elisabeth et Hugues Dayez, l’inoxydable "Mr Cinéma" de la RTBF, surnommé le "Punk en tweed". Camille attend le retour des concerts, Hugues la réouverture des cinémas. En attendant, même s’ils n’ont jamais travaillé ensemble, ils ont eu envie de mener un projet en commun : sur le modèle surréaliste du "Cadavre exquis", écrire à deux mains un récit avec un seul mot d’ordre : s’amuser et en espérant amuser les lecteurs potentielspodcast.

En réponse, les chapitres d'un roman-feuilleton qui suit sous le titre générique "L'Hiver covidien" met en scène quelques personnages avec la mention: "Toutes ressemblances avec des personnages existants ou ayant existés ne sont pas nécessairement fortuites".

Lire la suite

20/11/2020

Donne-moi l'esprit

1.PNG- J’ai lu une première fois et puis une deuxième fois tellement j’étais choquée par la poésie du moment apporté par ce billet "Marchands de petites histoires" . J’ai vu que l’article datait de 2007. Le ton est complètement différent de l’actuel qui est beaucoup plus sarcastique. C’est intéressant de voir l’évolution dont tu ne t’es certainement pas rendu compte. L’humour acide a pris beaucoup plus de place actuellement. La coquille avait encore quelques fissures  cette époque", écrivait mon interlocutrice.

Il s'agissait d'une réponse au souci qu'elle avait à voir partir les objets qui ont construit la vie de son père, s'évader dans la nature après son décès.

- Si, je me suis rendu compte. Le monde a changé. Il s'est clivé et durci. Le but essentiel d'écrire ce journal personnel, c'est de suivre l'évolution des autres et de moi-même dans le jeu de quilles vivantes qui fait notre monde. C'est évident, on évolue personnellement avec l'âge. Comme il est souvent dit avec humour, les raideurs se déplacent", ai-je répondu.

Lire la suite

13/11/2020

Les vieux ne parlent plus

0.PNGEn cette période d'élections américaines va voir Joe Biden, comme président le plus âgé de l'histoire. Le livre de Vincent Engel, "Les vieux ne parlent plus" me semble une opportunité bien choisie de parler d'eux.
E
n fiction futuriste, la post-face cadre le livre "Les pandémies avaient d'abord décimé les vieux. C'était triste, bien sûr, mais comme toute... le décompte pouvait être rentable. Sauf que les virus ne se laissent pas commander par des logiques politiques. Et puis, après la régression effroyable qui avait suivi la première grande pandémie, les gens s'étaient dit qu'à l'avenir, ils préféraient sans doute sacrifier les vieux que leurs revenus personnels"... Le titre du livre provient évidemment de la première phrase de la chanson de Brel "Les vieux".

Lire la suite