Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2024

Face au pouvoir de l'autorité

Capture d'écran 2024-05-18 091117.pngLa semaine dernière, je parlais du livre "Parfois l'homme", des croyances envers le(s) Dieu(x), de la relation qui existe entre l'homme et la femme et de cette anecdote humoristique avec ce collègue qui s'obligeait à avoir un respect à une instance hiérarchique plus élevée que lui. Instance qui aurait évidemment tort de ne pas en profiter. 
C
hez les hommes, c'est plus symbolique et plus abstrait parce qu'ils ne connaissent pas la réponse aux questions qui commencent par le mot "Pourquoi". Alors ils ont inventé la hiérarchie renforcée à plusieurs échelons pour y apporter des réponses. 

Lire la suite

17/05/2024

Parfois l'homme en 110 tableaux

Capture d'écran 2024-05-07 172249.pngAprès le billet concernant l'homme de la mer, Olivier de Kersauson qui sur terre à l'impression de pourrir et que je terminais par une conclusion "Alors à chacun de choisir sa vérité et de la trouver dans le présent. Demain est un autre jour".

Je me devais de prendre en relief Sébastien Bailli comme un homme très terre à terre qui de la mer, en parle mais uniquement pour ses vacances. 
L
e roman "Parfois l'homme" de Sébastien Bailli a remporté le Prix Première à la Foire du livre à Bruxelles. 
"
Pour son premier roman, Sébastien Bailly dresse pendant qu’il en est encore temps le portrait détonnant de cette espèce en voie de disparition. Roman de la condition masculine et de son agonie, "Parfois l’homme" nous invite au rire en revisitant toutes les étapes de vies désormais pathétiques, hésitantes, égarées. De la naissance à la mort, des premières craintes aux ultimes lâchetés, des émois adolescents aux dernières rancœur, l’auteur note tout, nous rappelle tout, même les quelques moments de courage, de grâce, de doute. On a beau dire, vivre n’est jamais une mince affaire. Si seulement cela avait le moindre sens. Après le crépuscule des dieux, voici donc venu celui de l’homme. Qui se souviendra, dans quelques décennies, de ce que furent les derniers soubresauts du mâle triomphant ?". 

Lire la suite

10/05/2024

Veritas tantam

Capture d'écran 2024-04-30 083041.png"... potentam habet ut non subverti possit"
Tel est le titre du dernier livre de  Olivier de Kersauson navigateur, chroniqueur et écrivain français. Ce livre n'a à part un chapitre presque aucun lien avec la mer.
S
'il est connu pour ses qualités de marins, Olivier l'est aussi pour son franc-parler et son refus de se soumettre aux règles préétablies.
C
'est pour cela qu'après avoir rappelé les idées du livre, je lui ai écris une lettre ouverte.

Lire la suite

26/04/2024

Sur le chemin de la violence

Capture d'écran 2024-04-22 103939.pngLa violence est souvent connectée avec le mal être. Au bout du rouleau, le suicide est même envisagé dans la violence en entraînant d'autres dans l'aventure. Le succès d'une séance sur le divan d'un psy est dépendant du degré de divulgation  d'un patient et de la profondeur de l'analyse du psy.  Drogues et sentiment d'insécurité. Les jeunes embrigadés dans cette violence.
L
e magazine philosophie pose la question "Que peut-on opposer à la violence ?".

Parler de la violence, c'est encore une fois se retrouver devant une grande armoire à tiroirs tellement il y a de formes de violences psychologiques et sociologiques dont certaines ont été relevées cette semaine dans la presse.

Lire la suite

19/04/2024

Vivons-nous au singulier ?

Capture d'écran 2023-12-07 172115.pngCe que j'écrivais dans "Conjuguer au singulier" avec un certain humour n'était pas innocent. 
C
'était une manière d'introduire le livre dystopique de Douglas Kennedy. 
L
a solidarité est prônée comme la solution de sauvetage pour l'humanité, alors que dans les réalités, c'est tout le contraire qui se produit via des idéologies antagonistes. 
Dans ce livre Douglas Kennedy limite une déchirure qu'au niveau des Etats Unis, mais cela se produit  au niveau les plus restreints, au bas de l'échelle des sociétés.

Lire la suite

16/04/2024

Conjuguer au singulier

Capture d'écran 2024-04-15 170925.pngConjuguer, de manière littéraire, signifie "Joindre ensemble" dans le sens de "conjuguer les efforts. C'est donc "composer" et "unir".
C
'est aussi un verbe quand il s'agit de composer un texte ou de le réciter.

Singulier, de manière littéraire, c'est avoir une personnalité différent des autres, mais cela peut devenir un combat singulier entre une seule personne comme adversaire.

Bernard Fripiat et son équipe de "Orthogaffe.com" s'amusent de l'écriture des terminaisons des verbes qui suivent leur pronom.

Lire la suite

05/04/2024

Colette, l'âme indomptable

Capture d'écran 2024-03-30 102742.pngPendant la Foire du livre de Bruxelles ouverte cette fin de semaine et après les "Secrets d'écriture", pourquoi ne pas parler de Sidonie-Gabrielle Colette, dite Colette, qui répond à parfaitement à ces secrets dont ce billet parlait ?

Je déclare tout de suite, je ne connaissais rien de Colette avant de voir une émission des 28' d'Arte lors du club de vendredi dernier.

Je n'avais jamais lu le moindre livre de Colette. J'ai seulement écouté le récit de "L'Heure H" pour m'informer un peu plus sur le personnage de Colette.

J'aime jouer au candide en commençant par un petit tour en vrac sur internet et Wikipédia que je résume en style télégraphique dans ce billet.

Colette est donc une des plus célèbres romancières en France et à l'étranger. Actrice et journaliste française, née le à Saint-Sauveur-en-Puisaye et morte le à Paris. Deuxième femme à être élue membre de l'académie Goncourt en 1945 dont elle est devenue sa présidente entre 1949 et 1954.  Une bisexualité, affirmée et revendiquée. Première femme en France à recevoir des funérailles nationales.

Lire la suite

29/03/2024

Jeux de savoir ou de pouvoir ?

Capture d'écran 2024-03-21 190017.pngLes animaux ont quelques différences importantes par rapport aux hommes. Ils ne connaissent pas l'argent. Dans leur transhumance, ils ne reconnaissent pas les frontières. Ils n'ont aucune croyance. La guerre avec des armes leur est inconnue. Ils se bagarrent entre mâles pour conquérir des femelles et se reproduire. Ils n'ont ni écriture, ni technologies, ni exploitations, ni agriculture, ni industries, ni propagandes, ni mensonges... Mais ils sont opportunistes avec le principe de base de manger et d'éviter de l'être.

Au sujet de ces mensonges, j'avais envoyé ce commentaire à plusieurs personnes qui commençait par "En tant qu’être social, il nous est parfois difficile de détecter quand quelqu’un nous ment. Pourtant, cela peut être essentiel pour préserver une relation saine et éviter des situations désagréables. Dans cet article, nous vous présentons quelques techniques infaillibles pour décrypter les mensonges en moins de 60 secondes".

Cela m'a fait perdre moins de 60 secondes mais plus d'une heure dans un dialogue sans fin.

Chez les animaux, tout reste à l'état naturel dans un système qui consiste à manger et à boire entre prédateurs et proies, avec le seul but de reproduire au mieux leur espèce dans la génération suivante. Une vie s'arrête, une autre prend le relais. Ils ne savent peut-être qu'ils vont mourir un jour.

Leur évolution se produit à petite vitesse parfois sur des milliers ou des millions d'années pour répondre aux problèmes de santé, de transport, d'éclairage et de climat qui sont aussi les nôtres.

Lire la suite

21/03/2024

Secrets d'écriture

Capture d'écran 2024-03-19 122811.pngDernièrement, j'ajoutais le billet, signé Clément Paulin, "Festina lente" à mon billet "L'Art de la guerre russe".

En mai 2022, je lui avais réservé un billet, en invité "Les métamorphoses de la modernité".

Ce lundi, un autre billet de sa part sans titre à part une date du 14 mars 2024.  

J'ai ressenti qu'il désirait se lancer dans l'écriture.

Voici son nouveau texte auquel je répondrai par mes "Réflexions du Miroir" et après celles de onze écrivains et romanciers. 

Enfin, c'est vrai et ses faux. La version impulsive a été envoyée sur ce site, mais n'existe plus depuis. Elle se trouve encore en préversion sur agoravox.fr de "Secrets d'écriture". J'avais prévu de le faire ainsi pour différencier un premier jet et une version retravaillée.

Lire la suite

08/03/2024

Polémique entre Belges, une fois

Capture d'écran 2024-03-04 090720.pngSamedi dernier, sur mon site, après la parution de mon dernier billet "Passéistes vs futuristes" dans sa version finale a reçu les commentaires de Mélusine (comme je m'y attendais qui m'avait prévenu après la lecteur de la version partielle Avoxienne).
M
élusine écrivait dans un mail : "Le système analogique correspond à la variation continue d'une grandeur physique concrète, alors que, dans le système numérique, l'information est représentée par des valeurs numériques discrètes, sous forme binaire. La pensée binaire repose sur le oui / non. Si ces dernières impliquent une forme de narcissisme et de critique latérale, la pensée circulaire valorise au contraire l'implication, la mise en confiance de l'autre, l'innovation. Elle repose sur l'interaction avec l'extérieur, un schéma cyclique entre soi et l'autre".
E
lle me nomme toujours "L'enfoiré" alors que j'ai évolué en "Allusion" qui cherche la complémentarité des idées. 

Lire la suite

02/03/2024

Passéistes vs futuristes

Capture d'écran 2024-02-26 152756.png En général, les prédictions mortifères sont plus vendeuses que celles qui ont un esprit de positivité dans le futur. Les prédications sont exclusivement liées aux croyances et aux sciences humaines qui n'existent pas dans le monde des sciences numériques dites exactes.
L
a conversation entre une intelligence artificielle et moi-même dans le billet précédent n'a pas été comprise dans sa finalité.

Lire la suite

24/02/2024

Kétamine voit rouge en passant à la version IA 2.0

Capture d'écran 2024-02-19 085829.pngIl y a exactement quatre ans, Kétamine faisait passer "L'enfoiré" en "Allusion, IA 1.0"  qui devenait un journal en écrivant comme une intelligence artificielle. Cela avait même généré une polémique avec Don Quichotte. Polémique j'avais traduit en "Une ambiguïté voulue". Par après, mon site était devenu un journal personnel qui l'est encore avec avec la signature "Allusion". Nous sommes en période de carnaval, donc de renouveau. J'ai entamé une discussion avec Kétamine 2.0 pour savoir ce qu'il en pense.

Lire la suite

17/02/2024

Foutez-vous la paix

Capture d'écran 2024-02-06 150747.png"La méditation n'est pas un outil pour se calmer, être zen et détaché de la réalité mais une façon de s'y relier d'une manière plus éthique et responsable. Les gens se torturent à longueur de journée, avec des normes, des injonctions, des modèles qui ne nous correspondent pas parce que nous voulons mieux faire.  Pris dans un activisme frénétique et aveugle, nous oublions d'oser.

Libérez-vous des protocoles, des procédures, des pseudo-urgences qui n'en sont pas pour faire jaillir l'enthousiasme et l'envie d'aller plus loin".

Voici le préambule du livret de 164 pages de Fabrice Midal, philosophe et et écrivain. "Foutez-vous la paix et commencer à vivre" en s'aidant de recettes toutes faites sous forme de dictons, de proverbes de philosophes au départ de ses quinze chapitres pour y répondre.

Ce sont des principes dans lesquels je me suis retrouvé depuis très longtemps pour trouver la paix.

J'ajouterais les liens de mes billets par la sélection de mots clé

Lire la suite

03/02/2024

Du grain au pain

Capture d'écran 2024-01-16 083439.png

Forever Bread", une expo que j'ai été voir le mois dernier au même endroit que celle de "Food and the city" et qui m'avait permis d'écrire le billet "Manger hier, aujourd'hui et demain".
Clef de voûte de l’alimentation humaine, les céréales sont cultivées depuis la naissance de l’agriculture. De tous temps, garantir leur production et leur approvisionnement sont donc des enjeux majeurs pour notre survie. Parmi les produits céréaliers, le pain est une préparation ancestrale qui constitue encore aujourd’hui l’aliment de base par excellence pour de nombreuses personnes dans le monde.
L’exposition retrace l’évolution de la filière du grain au pain et dévoile les coulisses de sa fabrication, de la sélection des graines à l’atelier du boulanger ou encore arrivé chez son consommateur.
Cette semaine, les tracteurs des agriculteurs en provenance de toute l'Europe ont organisé la paralysie du pays avec des barrages filtrants pour manifester leur mécontentement sur la nouvelle PAC. 

Lire la suite

20/01/2024

Adieu monde de brutes, Bonjour monde d’abrutis

Capture d'écran 2024-01-18 085916.png"Le monde des brutes, on le connaissait. Le monde des brutes, on le découvre chaque jour un peu plus. Progressivement, inexorablement, le second s'installe dans les pantoufles du premier, avec son raz-de-marée d'égoïsme et de méchanceté, mais surtout  -nouveauté - de bêtise. Le migrant indésirable, l'agriculteur encombrant, l'enfant tyran adulé, le pollueur impuni, le fashiste du clavier, l'exploiteur de misère assumé... chacun victime ou bourreau, à droit à son couplet" écrit Dominique Watrin en postface de son livre.
I
l le dédie à ceux qui veulent survivre dans une société à réinventer de fond en comble jusqu'à l'ivresse de rire, il ajoute l'absurdité délibérée à l'absurdité imposée en taillant en pièce, par des sarcasmes, cette communauté des humains devenus invivables de la bêtise et de la haine par davantage de haine.

Pour Noël, j'avais écrit un billet qui posait déjà la question philosophique "Y a-t-il des bons et des méchants ?" en disant que cette fois il fallait mettre au pluriel "Les bons, les brutes et les truands". 

Je mets ci-dessous la "Préface-à-face" et "comment il faut critiquer le livre de Dominique Watrin.

Lire la suite

17/01/2024

Le siècle des catastrophes ?

Capture d'écran 2024-01-17 100158.pngCette semaine, la préoccupation essentielle c'est le climat et le réchauffement climatique dans le Sud avec le cyclone Bilal qui a ravagé La Réunion et l'île Maurice.

En Belgique, c'est la météo qui bouscule les esprits et les habitudes avec une alerte rouge qui n'a plus été utilisée depuis longtemps. En cause le verglas et la neige qui allaient arriver.

A la roulette, on entendrait "Rien ne va plus. Imper et passe".  

Samedi dernier, ARTE présentait un documentaire en 5 épisodes "Espèces en voie d'adaptation" dans lequel il est question de ce réchauffement climatique qui s'accélère alors que la vie sauvage se réorganise d'un bout à l'autre du globe. "La vie continuera sur Terre mais l'être humain sans doute pas", assène le biologiste de l'évolution Shane Campbell-Staton. A moins qu'il apprenne comme certains animaux à modifier son comportement.

L'homme est-elle aussi une espèce en voie d'adaptation ou de disparition ?

Lire la suite

13/01/2024

L'art de l'espionnage

Capture d'écran 2024-01-07 101648.pngÉcrit au IVème siècle avant J.-C. dans une Chine en pleine effervescence commerciale et culturelle à l’époque des «  Royaumes combattants  », "L’Art de la guerre" de Sun Tzu n’est pas seulement un traité de stratégie. Il représente une leçon de sagesse, un art de vivre et constitue un véritable système philosophique.

Pour atteindre la victoire, l'habile stratège se doit de s'appuyer sur sa puissance, mais plus encore sur le moral de ses hommes, les circonstances et de l'information dont il dispose. La guerre devrait être remportée avant même d'avoir engagé le combat. Sun Tzu ne décrit ni de batailles grandioses, ni des fracas des épées, ni des techniques vouées à l'obsolescence. Grand penseur politique pour meneurs d'hommes, ses leçons de sagesse et de courage mènent la victoire comme une affaire d'intelligence dans laquelle l'espionnage de ses adversaires tient une place de choix.

Dans son livre "L'art de la guerre", il y a le chapitre XIII titré "L'espionnage" (page 89-91) et un autre chapitre XIII qui commenté par l'auteur a pour titre "Utilisation des espions" (page 283-300).

Je présume que les guerriers d'aujourd'hui ont oublié quelques principes de la tactique de Sun Tzu et de "L'Art de la Guerre". 

Lire la suite

30/12/2023

Comment passer le réveillon vers 2024 ?

Capture d'écran 2023-12-27 091800.pngCette année, mon Noël était plutôt intimiste et révélateur par son conte surréaliste avec Bob. 

La période de Noël est parfois plus importante que le passage à l'an neuf.

En cette fin d'année, fertile en événements à un rythme d'enfer avec tellement d'impressions, me semblait n'avoir jamais existé portée par des souvenirs flous en mémoire de 2023. Il y en a même qui n'ont pas pu procrastiner et qui ont "broutillé" en empiétant sur la nouvelle année 2024 depuis longtemps en ayant marre des illusions perdues, côte à côte avec les espérances réussies. Le mot "durable" a le vent de bourrasques à la poupe.

Bref, en 2023, pour faire rire, il faut être humoriste ou avoir en stock une bonne dose d'optimisme et de résilience. Et je vais tenter le coup sans être humoriste pour autant.

Lire la suite

23/12/2023

Y a-t-il des bons et des méchants ?

Capture d'écran 2023-12-20 180131.pngDans mon journal "Réflexions du Miroir", un peu de philosophie en plus ne serait pas mal pour le jour de Noël..

Le magazine "Philosophies" posait cette question qui fait penser immédiatement à un film qu'il faut cette fois mettre au pluriel "Les bons, les brutes et les truands".

Avec des questions comme  "Est-on mauvais par nature ? Peut-on mal agir volontairement ? Existe-t-il des circonstances atténuantes ?  

Lire la suite

05/12/2023

Une Saint Nicolas à la belge

Capture d'écran 2023-11-28 111033.pngAujourd'hui, Saint Nicolas revient avec des cadeaux pour les enfants sages.
I
l parait que cette année, c'est une sainte féminine Queen Nikolah qui prend la relève et déjà elle a créé la polémique.
« Queen Nikolah » est un personnage créé par l’artiste Laura Nsengiyumva, remet en question les frontières classiques entre les cultures et les genres. Sa visite, pour laquelle 200 personnes se sont inscrites, a été annulée à l'hôtel de ville de Gand.
H
istoire belge ?

Lire la suite