Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2019

La lune, le huitième continent

0.JPGIl y a deux mois, pendant la nuit du 21 janvier, la lune était entrée dans une phase d'éclipse totale.
L
e phénomène s'était produit entre 4 h 33 à 7 h 40 et fut visible depuis l'Europe, l'Afrique et les Amériques.
A
ssez proche de la Terre, à 358.000 kilomètres, la face visible de la lune était apparue relativement plus grosse que la moyenne, ce qui lui a valu d'être qualifiée de "super Lune".
Nous sommes revenus à une époque où la lune était un objectif.
Cette fois, c'est plus comme une étape pour aller plus loin.
Le rêve des débuts de la conquête spatiale reprendrait-il du service?

Lire la suite

08/03/2019

Vive le politiquement correct ?

1.JPG8 mars:  journée internationale du droits des femmes. Après le "#me too" et la "ligue du Lol", voici en plus militant, la première grève des femmes pour ce vendredi et le bruit sous toutes ses formes à 14:00.

Les infidélités de notre mémoire impose parfois de faire le point en étudiant les tenants et les aboutissants pour soi-même et envers les autres.

L'altercation plutôt virile dont j'avais été parfois le provocateur et parfois la victime, bien malgré moi m'a poussé à me poser certaines questions. Le monde serait-il bipolaire au lieu d'être multipolaire?

Une autre avec une auteure de livres qui avait une thèse de doctorat en littérature comparée qui écrivait son aversion vis-à-vis des riches dans "Aux riches et à leur président".

Un peu par hasard, je suis tombé sur le livre "Manuel du savoir-vivre aujourd'hui" de Michèle Curcio et cela m'a fait réfléchir quelque peu.

Un livre tout neuf d'aspect, cartonné de très belle facture qui pourtant datait de 1981.

Un livre qui décrit le "politiquement correct" de l'époque.

Lire la suite

16/02/2019

L'esprit de compétition, privilège ou contrainte?

0.JPGIl y eu la Cérémonie des Magritte du cinéma belge, les Grammy Awards, les Césars, les Oscars, les victoires de la musique classique...
J'arrête là... toutes une séries de compétitions et de récompenses. Alors, la question m'est venue est-ce qu'il faut avoir un esprit de compétition pour exister ou une contrainte à vouloir se comparer avec les autres?
Le prix, le trophée, mis bien en bien évidence sur une armoire, chargerait-il définitivement la vie ou n'est-ce qu'une étape passagère pour devenir en finale une contrainte d'être toujours meilleur?
Une enquête lancée et c'est avec un instant entre Jannin et Liberski que les réponses me reviennent...

Triste nouvelle ce vendredi soir: la mort de mon copain Alain à qui je dédie ce billet (*).

Lire la suite

11/01/2019

Maîtriser ses émotions

0.JPGAnalyser les émotions, c'est aller dans tous les sens.

Les émotions passent par des formes diverses comme la colère, la jalousie, la peur, l'amour...

Quand on ne sait pas exprimer ses émotions avec des mots une foule d'émoticônes, de smiley appelés aussi émojis, compensent sur les réseaux sociaux.

Un vieux billet "La stratégie du cœur contre celle du cerveau" évoquait déjà le sujet.

Mon blog est truffé de billets qui parlent de psychologie et à sa résultante, la philosophie.

L'humour, la dérision et l'autodérision en font partie.

Lire la suite

04/01/2019

En 2019, des gilettes jaunes aux culottes roses

2.JPGAprès, la rétrospective de 2018 avec les femmes qui ont refaçonné le monde par la chimie, la photographie, la justice, l'écologie, le foot, la comédie, l'écriture et l'entreprise et avec le sexe qui est quoi qu'on en pense, la troisième manière de mener le monde après l'argent et le pouvoir, sommes-nous entrés dans une période de matriarcat?
Le mouvement "#me too" a été un catalyseur tellement fort qu'il  avait fait
naître un mouvement opposé mené par Catherine Deneuve.
2019 est née. La trêve des confiseurs est terminée.
Les petites et les grandes affaires reprennent. Et les souhaits de Bonne année" n'y changeront rien.

Lire la suite

22/12/2018

Une petite danse, Mam'selle?

0.JPGNon, je ne vais pas ressortir mon "Père Noël Orgasmique", comme je l'ai écrit l'année dernière au même moment.
Pour avoir un orgasme, il faut se mettre dans des conditions favorables et dans un contexte particulier qui le justifie.
Pas à dire, nous vivons une actualité pour le moins troublée avec une ambiance délétère dans un clivage d'idées.
"Bal tragique à l’Élysée, Un pas en avant, deux pas de côté et un pas en arrière. Mi tango, mi danse des canards, valse-hésitation, en attendant la valse" écrivait Michel Drouet en demandant aux énarques, qu'ils fassent plus preuve d'humilité.
A Bruxelles, les peintures de
Vincent van Gogh reflétait l'état de névrose du peintre mais aussi la sérénité des paysages.
Après la crise, la fureur de vivre par la dérision...
Alors, j'ai envie d'autre chose, de me changer les idées, de danser et de chanter pendant cette trêve des confiseurs pour oublier grèves et manifestations...

Lire la suite

15/12/2018

Après la crise, la fureur de vivre?

0.JPGLa crise, les gilets jaunes, le pouvoir d'achat en berne, les taxes en hausse ont connu une contrepartie de manière violente.
Puis, il y a ceux qui en parlent à tort et à travers, à tous les niveaux de pouvoirs.
Pour la période de Noël qui approche, certains vont faire des souhaits, d'autres sortiront leurs slogans et d'autres, enfin, auront une envie d'en découdre, rongés par l'intérieur des réseaux sociaux.
En France, commence la Trêve des confiseurs. Une appellation plaisante de la période entre Noël et le jour de l'an, période généralement passée au repos.
Chez nous, ce fut, un peu en avance, "La Trêve S02" dans un deuxième opus en dix épisodes.

Lire la suite

08/12/2018

Instants Nord-Sud

0.JPG

Dans son livre "Quand le Sud réinvente le Nord", Bertrand Badie démontre la puissance de la faiblesse du Sud dans ce préambule:
"Le Sud, largement issu de la décolonisation, réagit à la mondialisation en reprenant la main et en recomposant le système.
Jusqu’à la fin de la Guerre froide, la compétition entre puissances a fait l’histoire.
Aujourd’hui, non seulement elle est mise en échec, mais la faiblesse, à l’origine de la plupart des conflits en passant à travers celle des États, des nations institutionnalisées, ou du lien social, définit les enjeux internationaux et produit la plupart des incertitudes qui pèsent sur l’avenir.

Le sens de la conflictualité mondiale s’en trouve particulièrement bouleversé. Devenue compétition de faiblesses, elle n’est plus territorialisée, n’oppose plus exclusivement des armées et des États.
Peut-être a-t-elle même pour seule finalité de perpétuer des « sociétés guerrières ».
Elle produit une violence diffuse, se déplace par rhizome, atteint tout le monde.
Les vieilles puissances peinent à l’admettre
.
Le système international se transforme, inévitablement, sans que les États n’en prennent la mesure: il intègre de nouveaux acteurs et réécrit l’agenda international jusqu’à faire des questions sociales les enjeux majeurs de notre temps (démographie, inégalités, sécurité humaine, migrations). Reste à inventer les remèdes à ces nouvelles «pathologies sociales internationales».

Toutes les guerres se terminent toujours par des armistices, des pactes et parfois par des actes...
Essayons aux moins pendant quelques instants de réunir Nord et Sud...

Lire la suite

23/11/2018

De l'or dans les mains

0.JPGDimanche dernier, c'était la "Journée de l'artisan".

Événement national ouvert gratuitement pour le public par tous les artisans de Belgique pour faire connaître l’artisanat belge.

La première édition de cette journée a été organisée en 2006. Depuis, cette journée attire de plus en plus d’artisans et de visiteurs.

Une info apprise à la radio... Podcast : podcast

Moi qui ai deux mains gauche, je me devais d'aller voir cela de plus près.

Une recherche sur Internet pour sélectionner les endroits les plus proches de chez moi.

Région de Bruxelles...

Puisque je voulais y aller en jogging et que je disposais moins de trois heures, il fallait me limiter à la commune de Schaerbeek, que je connais bien pour l'avoir décrite précédemment

Une journée froide avec une température de  1°C, parfaite pour un jogging avec but précis en 4 étapes.

Présentations et photos (à cliquer) pour chacun à la présentation de son activité dans un échange d'idées.

Lire la suite

17/11/2018

Après la métaphore de Toffler, le 21ème siècle paradoxal

0.JPGIl y a 15 jours, je reprenais le livre du futurologue, Alvin Toffler, les "Nouveaux pouvoirs" qui date de 1990.

Quelques lecteurs ont rapporté leur souvenirs de ces années 80 en commentaires.

En fonction de l'âge du commentateur, cela allait de la réflexion étonnée que l'on fasse un foin sur ces années de transitions à des réponses plus précises qui reviennent des souvenirs lointains.

Mais comme l'écrivait l'hebdomadaire Le Vif, cette décennie a réellement été entamés des lames de fonds si pas des tsunamis dont les effets se font sentir jusqu'à nos jours.

Si certaines  parties du livre de Alvin Toffler donne l'impression de lire des pages de nos quotidiens actuels, avec d'autres, par contre, on a un goût d'obsolescence tellement dépassé dans les réalités d'aujourd'hui.

L'avenir se reçoit toujours comme un package après un passé qui évolue au rythme de ses administrés et de ses excès.

Que dire? Que l'imagination rêveuse, la proactivité et l'optimisme de Toffler pour l'information n'a pas tout prévu et que sa boule de cristal distinguait bien le futur mais avec un certain flou en effaçant quelques dessous des cartes?

Mais comparaison n'est évidemment jamais raison.

Lire la suite

03/11/2018

Le futur antérieur des pouvoirs selon Alvin Toffler

0.JPGSouvent, on se demande comment on est arrivé à notre situation actuelle qui parfois ou même souvent ne nous sied pas toujours.

Le sociologue américain, Alvin Toffler, né enet décédé en, a été l'un des futurologues les plus célèbres de son temps accompagné dans ses voyages de sa fidèle épouse Heidi Toffler.

Ses livres sont devenus des best-sellers mondiaux et ont contribué à modifier les idées sur les grands changements de la fin du 20e siècle.

Après 30 ans de repos dans ma bibliothèque, le livre "Les Nouveaux Pouvoirs" (traduction de "Powershift") en est ressorti.

Toffler a modélisé une vision de l'avenir en imaginant les conséquences du changement de paradigmes associés à l’avènement de l’ère de l’information au travers de trois livres parus au cours de trois décennies à partir de 1970.

Lire la suite

27/10/2018

Savourer l'instant

9.JPGLe 2 octobre, ARTE présentait le documentaire "Le temps, c'est de l'argent".

A première vue, cela pourrait être bancal et pourtant...

Parler du temps qui s'écoule et de sa perception, qui ne l'a pas fait?

On oublie de savourer l'instant en pensant au passé parfois avec nostalgie et en projetant des projets fous dans l'avenir. 

Dans "Le choc de deux 'dinosaures", je reprenais l'histoire  de Jacques Brel, obnubilé par l'idée de la mort dans ses chansons et de Charles Aznavour qui chantait la vie et le temps qui passe, jusqu'à son dernier jour. 

Dans notre époque anxiogène, il est peut-être temps de faire la balance comptable entre l'actif et le passif dans un billet à tiroirs en multimedia, pour "reader digest" en français et en anglais

Lire la suite

20/10/2018

L'été Sioux

1.JPGWiki: "L'été indien est une période de temps ensoleillé et radouci, après les premières gelées de l'automne et juste avant l'hiver.

Elle se produit en octobre ou au début de novembre dans l’hémisphère nord.

Elle est aléatoire et peut durer de quelques jours à plus d’une semaine, ou ne pas se produire du tout certaines années.

L'été indien ne doit donc pas être confondu avec le changement annuel de couleur des feuillus qui se produit à la même époque".

Lire la suite

13/10/2018

Jobs contre Flops

0.JPGDes élections communales auront lieu demain en Belgique.

J'en avais déjà donné le parfum dans "A vos marques électeurs" avec les affiches électorales du temps jadis.

"Élire, c'est guérir", au temps de Sarkozy.

Cette semaine, il y a eu un cirque entre Elio Di Rupo et Charles Michel du style "Je t'aime, moi non plus", alors qu'en dehors de l'arène, les sourires même narquois, sont de rigueurs.

Pour finir, il y a eu cet article de Philippe "Pourquoi, je ne voterai plus" qui ajoutait une couche...

Lire la suite

15/09/2018

A vos marques électeurs

1.JPGLe 14 octobre prochain, ce seront les élections communales belges.

Les affiches électorales commencent à pousser.

Pendant huit semaines, "Le Vif" les avaient revisitées dans l'histoire pour nous mettre en appétit.

Cela pourrait-il donner des idées amusantes?

Lire la suite

08/09/2018

Comment dialoguer sans agresser?

0.JPGEn 2014, je parlais de "Cultiver les relations vraies".

Ce billet m'a servi plus d'une fois.

La semaine dernière, le Vif posait une question qui vaut son poids en cacahuètes: "Comment (enfin) se parler sans s'agresser?".

A l'ère des tweets agressifs de Donald Trump, c'est le bon moment pour reposer ce problème qui est loin d'être sans intérêt et sans surprise surtout cette semaine pendant laquelle ce "problème de connexions" est ressorti plusieurs fois.

 

Lire la suite

07/07/2018

Les flocons de l'été

2.JPGEn mars, après les élections italiennes, la presse titrait "Que bordello" ...

On se posait même la question de savoir si ce qui allait arriver, était un danger pour l'implosion de l'Europe avec le nouveau gouvernement aux deux visagespodcast.

 Après le Brexit, sera-ce l'Italexit?

En général, pendant les vacances, tout se ralentit. Cela ne semble pas être le cas.

Des débats et des événements se poursuivent à une cadence soutenue.

Lire la suite

16/06/2018

Mens sana in ars athletica

2.JPG- C'est parti...

- Qu'est-ce qui est parti?

- La Coupe du monde de foot, Patate.

Alors, dans ces cas-là, on commence par effeuiller la marguerite.

Foot, je t'aime, un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout.

"Mens sana in corpore sano", une expression latine de circonstance qui veut dire "un esprit sain dans un corps saint" et dont Pierre de Coubertin avait créé la variante par parti pris : « mens fervida in corpore lacertoso » soit « un esprit ardent dans un corps musclé ». Les mots "footus"et "sportus" n'existent pas en latin à part peut-être dans les BD d'Asterix. 

Je n'ai pas beaucoup de billets sur le sport spectacle avec le foot en particulier.

"C'est comme s'amuser à une fête catho quand on n'est pas croyant" disait quelqu'un.

Mais, désolé pour le manque à gagner ou à perdre de ma petite personne, je ne ferai pas partie des supporters.

Je me glisserai seulement à la pointe des yeux parmi ceux qui ne se trouveront ni à Moscou ni devant les écrans de télés ou d'Internet, mais qui essayeront de faire semblant de s'y intéresser pour ne pas détonner.

Lire la suite

02/06/2018

Le bonheur d'être différent

0.JPGDans le livre "Nos intelligences multiples, Josef Schovanec, autiste d'Asperger, tente de nous faire entrer dans son monde de différences par rapport à notre société standardisée et normative qui ne donne pas une place pour la « biodiversité humaine ».

Le Syndrome d'Asperger se caractérise par des difficultés significatives dans les interactions sociales, associées à des intérêts spécifiques ou des comportements répétitifs, par l'absence de déficit intellectuel et de retard dans l’apparition du langage. (lien)

La standardisation des modes de vie et des façons de penser, plébiscitant notamment le diktat du QI, caricature l’intelligence et détermine faussement nos chances de réussites.

Pour Josef, le bonheur est ailleurs !

Lire la suite

05/05/2018

Les fans et leurs idoles addictives

0.JPGAprès la fiction, passons à des histoires vraies.

Beaucoup d'histoires de tous les jours finissent en addictions.

Le mot "addiction" est défini comme "une dépendance, une assuétude, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible de faire ou de consommer quelque chose en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s'y soustraire", d'après Wikipedia.

Tout peut devenir une addiction quand on arrive à l'excès.

Voici deux cas très particuliers.

Lire la suite