Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2017

Silence en coulisses, on tourne

0.jpgLa semaine dernière, j'écrivais que je parlerais de la pièce de théâtre à laquelle j'avais assisté au Théâtre des Galeries.

Son titre: "Silence en coulisses" de Michael Frayn.

Installez-vous.

Pas de trois coups, une musique intimiste suffit et c'est parti.

Le rideau tombe.

Lire la suite

20/05/2017

Les Galeries royales St-Hubert ont 170 ans

0.jpgLes Galeries Royales Saint-Hubert ont fêté leurs 170 ans, avec, le soir, un jeu de lumières et le son de la Rhapsodie hongroise de Liszt.

Les galeries de la Reine, du Roi et des Princes sont l'oeuvre de l'architecte Jean-Pierre Cluysenaar, inaugurées le 20 juin 1847 par le roi Léopold Ier. 

A 26 ans, il s'attache à ce projet très ambitieux d'ériger en plein cœur de Bruxelles, deux galeries monumentales, entièrement recouvertes d'une verrière.

Sans en faire un jeu formel, il choisit le style le mieux vétuste adapté au programme qui lui est imposé.

Ne faudrait-il pas un nouvel architecte tel que lui aujourd'hui pour relancer la ville auprès des touristes au programme imposé par un de nos bourgmestres géniaux? 

Lire la suite

13/05/2017

L'humour est un sujet trop sérieux pour le plier

0.jpgCette semaine, j'écoutais dans ma voiture Florence Pire alias Daisy Croquette, interrogée au sujet de sa profession "humoriste au travail" consistant à redonner le rire dans les entreprises. 

"Ce qui m'intéresse, c'est l'entreprise souriante... L'humour au travail, c'est sérieux?"

Lire la suite

06/05/2017

Un coup de barre 'phygital' et ça repart...

2.jpg"Tu viens pas me faire la leçon avec ton libéralisme à deux balles", une  remarque choc d'un interlocuteur qui m'avait bien fait beaucoup sourire alors qu'il voulait parler des élections "spectaculaire" françaises. 

Y en a marre de parler de ces élections qui ne sont pas les nôtres.

"Cela a assez continué à rester durer", comme on dit chez nous.

Il y a longtemps, Pierre Dac se posait la question de savoir "Comment mettre de l'argent de coté pour l'avoir devant soi, alors que paradoxalement c'est une façon comme une autre d'assurer ses arrières?".  

Que faire de ce putain de cash?

 

Lire la suite

26/04/2017

Le printemps pour passer de l'avant et changer l'après

24.jpgSamedi dernier, j'écrivais "Irrésistible printemps". Le printemps, c'est la saison du renouveau, la période pendant laquelle tout renaît de ses cendres, du grand nettoyage, du rappel des écuries d'Augias du passé qu'il faut rectifier. 

C'est irrésistible d'y voir un moment de bilans...

Cette semaine, la Première se remettait en question. On y était sensé tout changer pour que tout reste comme avant et ne pas trop effrayer les auditeurs. Un nouvel interviewer des hommes politiques prenait le challenge de Bertand Henne qui avait parfaitement fait son travail pendant près de huit ans.

Je suis retourné à cette époque. J'ai transmis un texte écrit au début 2010, "L'avant d'après". Je l'ai relu et rien ne semblait être bouleversé sinon en surface avec d'autres acteurs, des "actings" et des joueurs à l'escarpolette. 

Sortir de vieilles histoires sous forme de caricatures impartiales pour rendre rendre ces souvenirs humoristiques avec Kroll du côté belge, une fois...

C'est l'un des buts de ce billet intermédiaire aux autres... 

Lire la suite

15/04/2017

Uchronie d'un quinquennat pour rien?

3.jpg

Il y a un an, je parlais du passage de la démocratie représentative à la démocratie participative.

A la veille du grand scrutin en France, un poisson d'avril et une révision de ce qu'est l'Europe via son histoire, me paraissaient les plus adéquats.

Eric Zemmour a écrit "Un quinquennat pour rien" en parlant du mandat présidentiel de François Hollande.

En serait-il autrement avec un autre président, un autre système de gestion de la société ... en remontant le temps? Peut-être...

Lire la suite

01/04/2017

La macronite aiguë, une maladie ou un remède?

0.jpgEn Europe, on a commencé l'année des élections par les Pays Bas.

En France, la campagne était déjà bien lancée avec un suspense insoutenable sous forme de feuilleton à rebondissements dont l'inspecteur Bourrel aurait aimé décrire la finale dans ses "Cinq dernières minutes".

Onze candidats en finale avaient rassemblé 500 signatures de soutien pour se présenter. Le 20 mars, premier débat organisé par TF1 avec les cinq premiers finalistes pour exprimer leurs différences: Melenchon, Hamon, Macron, Fillon, Le Pen. Les six autres candidats restaient dans l'antichambre: Dupont-Aignan, Arthaud, Poutou, Cheminade, Lassalle et Asselineau. Tout cela orchestré par la pub bien fournie de TF1. 

Un candidat de moins qu'en 2012.

La gauche divisée a élu son champion Benoit Hamon.

Le champion de droite, François Fillon qui chute dans les plis du tapis de l'histoire.

Dernière ligne droite qui va se terminer par un président tout beau, tout neuf.

Un président "anormal" qui changera celui d'avant dit "normal".

Lire la suite

18/02/2017

Le bien et le mal, une question branchée?

0.jpgA notre époque de tourments, d'oppositions, de radicalisme, dans lesquels les populations du monde essayent de se retrouver pour s'y intégrer vaille que vaille, se poser la question, "Le bien et le mal, qu'est-ce que c'est?" ne serait pas fortuit.

Question idiote pour les plus religieux d'entre nous. Eux pour qui la loi de Dieu rime souvent avec interdits, ils se réparent leur écarts par des actes de contrition. 

La dualité du bien et du mal, j'avoue, je m'y perd avec mon éducation qui n'a rien à voir avec l'éducation judéo-chrétienne et qu'on nommerait plutôt de matérialiste.

Ma première réaction est de constater que ce qui un bien pour quelqu'un et qui est récompensé par une obole pour cela, sera considéré comme un mal par quelqu'un d'autre qui espérait la récompense pour lui-même.

Les fameuses sucettes à l'anis comblent les uns, une nomination plus élevée sur l'échelle de "Riche terre" de la hiérarchie comblent les autres. 

Essayons d'expliquer la différence des deux approches par des données historiques qui font partie du Hors-Série du Le Point avant d'aller plus loin par le côté matérialiste.

Lire la suite

28/01/2017

Une tornade éthique wallonne?

"J'en ai marre des parvenus". Une phrase qui a douze ans d'âge. Une phrase qui venait à la suite des scandales des dirigeants carolos.

«J'en ai marre des parvenus. Il n'y a pas de place pour les parvenus au Parti socialiste», a-t-il lancé sur un ton sans équivoque. Il a mis en garde non seulement ceux qui abusent de leur mandat pour en tirer des avantages disproportionnés, mais aussi ceux qui ne suivraient pas la ligne d'ouverture et de culture du débat voulue par le Parti socialiste.

«Vous avez entendu comme moi ces quelques mandataires socialistes qui disent que l'ouverture, c'est inutile et qu'on est mieux entre nous. Ou ceux qui disent que la participation, la culture du débat, c'est une perte de temps parce que nous, on sait bien ce qui est bon pour le peuple. Même s'ils sont portés par peu de socialistes, ces discours-là, nous devons les combattre. Non seulement ceux qui les tiennent n'ont rien compris à ce que signifie le socialisme contemporain, mais ils mériteraient que l'on s'en sépare.

Une phrase qui résonne comme un avertissement", terminait l'article de l'époque.

[Dernier épisode d'un triptyque dont les deux premiers étaient (Liberté, égalité, identité), (Au rythme d'Algo)]

Lire la suite

14/01/2017

Liberté, égalité, identité

Nous sommes deux ans après les attentats de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015.

0.jpg"2017, enfin le bout du tunnel" avec un canon, sur la page de garde du dernier Charlie.

L'édito du journal écrit: "Mettre ce 7 janvier à part pour en comprendre la spécificité laisserait la désagréable impression de lui réserver un traitement de faveur alors qu'il y a  d'autres attentats terroristes.

Pour éviter cet écueil impardonnable, il s'est docilement laissé ranger sur les étagères des souvenirs pénibles...

Lire la suite

07/01/2017

Mes papas viennent de Mars, mes mamans de Vénus et moi de Pluton

0.jpgIl y a un an, le 2 janvier mourait Michel Delpech d'une maladie qui le terrorisait depuis plusieurs années.

Delpech, un homme qui a sa vie en chansons.

Ce billet est écrit en son hommage.

Il avait écrit une chanson émouvante "Les divorcés" qui racontait une séparation dans la vie d'un couple.

Sa fille, il l'appelait Stéphanie.

Personne n'a pris la relève et demandé à un enfant d'un couple de parents séparés, ce qu'il en pensait d'une telle séparation. La situation de familles recomposées est devenue très courante. Si au départ, cette séparation peut être déchirante, cela peut devenir si pas réjouissante, avoir aussi des compensassions. J'avais 6 ans à l'époque. J'en ai dix aujourd'hui. J'ai penser t'envoyer mes vœux à toi, Stéphanie... J'ai préféré t'envoyer cette lettre ouverte.

Papa vient de Mars et maman de Vénus, est-il dit.

Et moi, Nicolas, d'où étais-je venu?

D'où est ce que je venais dans un tel scénario?

Et si j'étais venu de Pluton?

Lire la suite

24/12/2016

J'ai honte

3.jpgNous sommes au réveillon de Noël. Il y a quelques années, j'écrivais à cette occasion "Une fin en soi', "Les Rois Mages en eMage", "La solitude, ça n'existe pas", "Le Père Noël n'en a rien à cirer".

Tout y était dit et je ne vais pas y ajouter une nouvelle couche.

Noël est une fête de famille pendant laquelle la trêve des confiseurs commence dans une période généralement passée au repos. 

Je vais y ajouter trois voies parallèles: l'amitié, l'économie de la contribution et la polémique. 

Pas de clichés. Seulement des chansons pour adoucir parce qu'on dit que la musique adoucit les mœurs.

Ce sera peut-être une manière plus originale de souhaiter "Bonnes fêtes de Noël". 

Lire la suite

10/12/2016

Plaisirs d'hiver à la portugaise

0.jpgMemories: In 2014, we were on holidays in Portugal at Cascais.

On the 18th of Septembre, we were going to Lisabon.

On the 23th, to Sintra.

In both cases, the same guide was leading us.

At this time, 36 years old, she had an incredible optimisme to share. 

Her name, Mihaelia. She was speaking french, but knowing the difficulty to write in french, we decided to communicate in english. 

Lire la suite

12/11/2016

Des choses qu'on doit savoir à propos du chien

Après un billet sur l'élection de Donald Trump, j'ai trouvé ce billet que je soumets à votre expérience de détenteur d'un chien. Le chien est souvent le reflet de nous-mêmes. 

1.jpg

Lire la suite

22/10/2016

La boule de Vintage Pinball

La semaine dernière,  le billet "Dites-le avec des fleurs", avait reçu un commentaire à la suite de mon billet: "Long, long, long avec beaucoup de références et d'intervenants.... Une citation, les fleurs attirent les mouches, ces dernières tournent autour et alentour, idem pour le sexe....

Ma réponse initiale: "J'ai joué ce genre de connerie dans ce billet titré "Le billet le plus court de l'enfoiré". Billet dans lequel il n'y avait rien d'original ni dans la forme ni dans le fond. Mon blog n'est pas construit pour les lecteurs rapides. En premier, il est écrit pour moi-même. Son but, pouvoir me rappeler dans le futur, ce qui se passait à une certaine époque du passé. La lecture du texte de ce billet se ferait en moins de cinq minutes. La vision des différents médias, musiques, films, photos et autres, par contre, s'achèverait en au moins une heure. C'est ça, la différence et la raison des références".

"Bizarre et décousu" disait un commentaire critique. 

Auquel je répondais "C'est voulu". Voulu parce que c'était un jeu.

Lire la suite

15/10/2016

Dites-le avec des fleurs

-0.jpg Bon d'accord, après un article plutôt guerrier, vous vous deviez de changer de cap avec plus de douceurs... Mais alors, qu'est-ce qui vous a pris de vouloir écrire un billet doux avec des fleurs comme thème? La situation politique? Le temps qu'il fait? Avez-vous une âme de fleuriste qui s'ignore qui vous a poussé dans un champs de fleurs, alors que vous n'aimez pas le jardinage?

- Rien de tout cela. Un peu par hasard, je suis tombé sur l'annonce de cette exposition "Flora's Feast". J'avais inscrit à mon agenda une visite futur lors d'une promenade à vélo. Cette expo parlait des motifs floraux dans l'art nouveau et comme j'avais déjà parlé de l'art nouveau...  

Et, puis, tout n'est pas "floral" comme vous allez vous en apercevoir, même si l'odeur y est.

Lire la suite

24/09/2016

fDes idées en pagaille

De bonnes idées, cela bouscule toujours les habitudes.

0.jpg

La semaine précédente, je posais une question: "Que préférez-vous, moins d'espace et plus de temps ou plus de temps et moins d'espace". 

Dans plus d'espace, on rencontre souvent plus de monde mais dans un monde trop vaste, on ne perce pas. Il y a des gens qui vous écoutent et qui volent vos idées à leur propre usage.

Plus individualiste, Le Corbusier montrait le chemin que le 21ème siècle allait emprunté et travaillait dans un cabanon loin de la foule déchaînée. La Cité radieuse de Marseille était une commande qu'il ne se réservait pas pour lui-même. 

Lire la suite

01/09/2016

Que reste-t-il après 10 ans à la retraite?

Le billet précédent parlait de changer le futur. Pour le créer, il y a le passé et les souvenirs. Il y a dix ans, une page de vie active s'était tournée pour m'en ouvrir une autre sous forme de retraite. 

Patrick Bruel chantait:  

Rendez-vous dans dix ans à la place des Grands Hommes

  

 

Lire la suite

13/08/2016

Et si tout était différent

- Salut l'ami, tu dors?0.jpg

- Oui, mais, vas-y, raconte, mon subconscient va te répondre. 

Ça tombe bien, je vais te parler de l'autre côté du miroir, dans un monde ou tout est différent. Pour l'été, La Première belge diffuse une série de sketchs qui commencent tous par "Et si..." mêlant l'humour au sérieux. Ecoute-les....

- Je les écoute et je reviens. 

- Ok.

 

Lire la suite

23/07/2016

Le plagiat en question

Il y a des soupçons de plagiat sans conséquence et de véritable copier-coller avec un impact incalculable. Plus un copier-coller est apparent, mieux cela passe et n'occasionne pas de suites. Plus il est mince, mieux cela génère des procès en justice en réparation pour vice de plagiat ou d'intention d'avoir copié. 

2.jpg"Le plagiat est une faute d'ordre moral, civil ou commercial, qui peut être sanctionnée au pénal, elle consiste à copier un auteur ou accaparer l'œuvre d'un créateur dans le domaine des arts sans le citer ou le dire, ainsi qu'à fortement s'inspirer d'un modèle que l'on omet, délibérément ou par négligence, de désigner. Il est souvent assimilé à un vol immatériel", dit Wikipedia.

Donc, un copier-coller avec la signature de son autour, n'est pas du plagiat.

C'est quand il n'y a pas de mention de l'original qu'il y a vol.  

Lire la suite