Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2024

Elire par la fiction

Capture d'écran 2024-05-27 105053.pngA l'occasion d'élections françaises, en 2007, j'écrivais "Elire, c'est guérir" et en 2022, "Elire pour ne pas mourir".
2
024 est une année d'élections dans de nombreux pays.
S
i vous vous intéressez à la politique belge et souhaitez explorer l'avenir de notre démocratie en 2024, sachez que tous les scénarios sont envisageables. Remettre en question les fondements des institutions politiques telles que nous les connaissons, imaginer le futur du citoyen belge avec une politique qui peut prendre un autre visage, c'est imaginer des hypothèses politiques, anticiper l'évolution de notre démocratie, envisager des idées pour changer le système, appréhender la politique avec un regard différent ou parfois rencontrer des oxymores aux idées originales.  Bref, il faudra prendre ce billet au second degré surtout quand la géopolitique avec deux idéologies antagonistes et incompatibles se bousculent : démocratie avec la liberté d'expression contre autocratie autoritaires.

Lire la suite

24/05/2024

Face au pouvoir de l'autorité

Capture d'écran 2024-05-18 091117.pngLa semaine dernière, je parlais du livre "Parfois l'homme", des croyances envers le(s) Dieu(x), de la relation qui existe entre l'homme et la femme et de cette anecdote humoristique avec ce collègue qui s'obligeait à avoir un respect à une instance hiérarchique plus élevée que lui. Instance qui aurait évidemment tort de ne pas en profiter. 
C
hez les hommes, c'est plus symbolique et plus abstrait parce qu'ils ne connaissent pas la réponse aux questions qui commencent par le mot "Pourquoi". Alors ils ont inventé la hiérarchie renforcée à plusieurs échelons pour y apporter des réponses. 

Lire la suite

17/05/2024

Parfois l'homme en 110 tableaux

Capture d'écran 2024-05-07 172249.pngAprès le billet concernant l'homme de la mer, Olivier de Kersauson qui sur terre à l'impression de pourrir et que je terminais par une conclusion "Alors à chacun de choisir sa vérité et de la trouver dans le présent. Demain est un autre jour".

Je me devais de prendre en relief Sébastien Bailli comme un homme très terre à terre qui de la mer, en parle mais uniquement pour ses vacances. 
L
e roman "Parfois l'homme" de Sébastien Bailli a remporté le Prix Première à la Foire du livre à Bruxelles. 
"
Pour son premier roman, Sébastien Bailly dresse pendant qu’il en est encore temps le portrait détonnant de cette espèce en voie de disparition. Roman de la condition masculine et de son agonie, "Parfois l’homme" nous invite au rire en revisitant toutes les étapes de vies désormais pathétiques, hésitantes, égarées. De la naissance à la mort, des premières craintes aux ultimes lâchetés, des émois adolescents aux dernières rancœur, l’auteur note tout, nous rappelle tout, même les quelques moments de courage, de grâce, de doute. On a beau dire, vivre n’est jamais une mince affaire. Si seulement cela avait le moindre sens. Après le crépuscule des dieux, voici donc venu celui de l’homme. Qui se souviendra, dans quelques décennies, de ce que furent les derniers soubresauts du mâle triomphant ?". 

Lire la suite

10/05/2024

Veritas tantam

Capture d'écran 2024-04-30 083041.png"... potentam habet ut non subverti possit"
Tel est le titre du dernier livre de  Olivier de Kersauson navigateur, chroniqueur et écrivain français. Ce livre n'a à part un chapitre presque aucun lien avec la mer.
S
'il est connu pour ses qualités de marins, Olivier l'est aussi pour son franc-parler et son refus de se soumettre aux règles préétablies.
C
'est pour cela qu'après avoir rappelé les idées du livre, je lui ai écris une lettre ouverte.

Lire la suite

17/02/2024

Foutez-vous la paix

Capture d'écran 2024-02-06 150747.png"La méditation n'est pas un outil pour se calmer, être zen et détaché de la réalité mais une façon de s'y relier d'une manière plus éthique et responsable. Les gens se torturent à longueur de journée, avec des normes, des injonctions, des modèles qui ne nous correspondent pas parce que nous voulons mieux faire.  Pris dans un activisme frénétique et aveugle, nous oublions d'oser.

Libérez-vous des protocoles, des procédures, des pseudo-urgences qui n'en sont pas pour faire jaillir l'enthousiasme et l'envie d'aller plus loin".

Voici le préambule du livret de 164 pages de Fabrice Midal, philosophe et et écrivain. "Foutez-vous la paix et commencer à vivre" en s'aidant de recettes toutes faites sous forme de dictons, de proverbes de philosophes au départ de ses quinze chapitres pour y répondre.

Ce sont des principes dans lesquels je me suis retrouvé depuis très longtemps pour trouver la paix.

J'ajouterais les liens de mes billets par la sélection de mots clé

Lire la suite

20/01/2024

Adieu monde de brutes, Bonjour monde d’abrutis

Capture d'écran 2024-01-18 085916.png"Le monde des brutes, on le connaissait. Le monde des brutes, on le découvre chaque jour un peu plus. Progressivement, inexorablement, le second s'installe dans les pantoufles du premier, avec son raz-de-marée d'égoïsme et de méchanceté, mais surtout  -nouveauté - de bêtise. Le migrant indésirable, l'agriculteur encombrant, l'enfant tyran adulé, le pollueur impuni, le fashiste du clavier, l'exploiteur de misère assumé... chacun victime ou bourreau, à droit à son couplet" écrit Dominique Watrin en postface de son livre.
I
l le dédie à ceux qui veulent survivre dans une société à réinventer de fond en comble jusqu'à l'ivresse de rire, il ajoute l'absurdité délibérée à l'absurdité imposée en taillant en pièce, par des sarcasmes, cette communauté des humains devenus invivables de la bêtise et de la haine par davantage de haine.

Pour Noël, j'avais écrit un billet qui posait déjà la question philosophique "Y a-t-il des bons et des méchants ?" en disant que cette fois il fallait mettre au pluriel "Les bons, les brutes et les truands". 

Je mets ci-dessous la "Préface-à-face" et "comment il faut critiquer le livre de Dominique Watrin.

Lire la suite

30/12/2023

Comment passer le réveillon vers 2024 ?

Capture d'écran 2023-12-27 091800.pngCette année, mon Noël était plutôt intimiste et révélateur par son conte surréaliste avec Bob. 

La période de Noël est parfois plus importante que le passage à l'an neuf.

En cette fin d'année, fertile en événements à un rythme d'enfer avec tellement d'impressions, me semblait n'avoir jamais existé portée par des souvenirs flous en mémoire de 2023. Il y en a même qui n'ont pas pu procrastiner et qui ont "broutillé" en empiétant sur la nouvelle année 2024 depuis longtemps en ayant marre des illusions perdues, côte à côte avec les espérances réussies. Le mot "durable" a le vent de bourrasques à la poupe.

Bref, en 2023, pour faire rire, il faut être humoriste ou avoir en stock une bonne dose d'optimisme et de résilience. Et je vais tenter le coup sans être humoriste pour autant.

Lire la suite

23/12/2023

Y a-t-il des bons et des méchants ?

Capture d'écran 2023-12-20 180131.pngDans mon journal "Réflexions du Miroir", un peu de philosophie en plus ne serait pas mal pour le jour de Noël..

Le magazine "Philosophies" posait cette question qui fait penser immédiatement à un film qu'il faut cette fois mettre au pluriel "Les bons, les brutes et les truands".

Avec des questions comme  "Est-on mauvais par nature ? Peut-on mal agir volontairement ? Existe-t-il des circonstances atténuantes ?  

Lire la suite

10/12/2023

Réapprendre à débattre et à dialoguer

Capture d'écran 2023-12-10 105157.pngPour la Saint Nicolas de cette année, je m'adressais plus aux adultes qu'aux enfants. Pour leurs parents, un Saint Nicolas pourrait apporter simplement un chèque qu'il n'aurait aucune difficulté à mettre sous enveloppe sans passer par la cheminée. Je terminais par dire en avant la musique "Saint Nicolas n'a pas répondu favorablement à votre attente cette année. Il ne devait pas être la bonne personne à ce poste ou il ne vous a pas trouvé la sagesse nécessaire qui n'a rien à voir avec le fait d'être sage".

La sagesse est une qualité de quelqu'un qui fait preuve d'un jugement droit, sûr, averti dans ses décisions, ses actions. C'est une qualité de quelqu'un qui agit avec prudence et modération.

C'est la fête des Nicolas et le dessinateur de presse, Nicolas Vadot écrivait à l'occasion de ses 30 ans en tant que dessinateur dans l'hebdomadaire "Le Vif".  

Lire la suite

28/11/2023

Garder la santé sur les réseaux sociaux

Capture d'écran 2023-10-27 171329.pngLe numérique entre en scène positivement et négativement via de multiples circuits et ainsi de multiples outils.
L
ire un livre ou les journaux ont été suivis par des blogs et des forums de discussions.
L
e téléphone et le minitel permettaient des contacts visuels et rapprochés avec des interlocuteurs souvent connus par chaque utilisateur.
I
nternet a permis de mondialiser les contacts dans la virtualité.
L
es réseaux sociaux ont pris la relève en ont accaparant toutes les attentions du public.
C
ette forme de contacts virtuels a été généré par un besoin de rapprochement sociaux. Le but initial était d'interconnecter des gens pour créer des (faux) amis sur le mur de Facebook en mixant des messages, des commentaires, des Likes, des infos personnelles, des photos, des vidéos, des lieux et des centres d’intérêt.
V
olontairement virtuel international et interactif, le réseaux social permet à ses utilisateurs d’échanger et de partager des idées en textes, en images ou en sons.
On dénombre d'après une liste actuelle, 60 réseaux sociaux différents qui ont tous leurs spécificités propres mais qui ont tous l'envie de capter l'attention de ses interlocuteurs à leur profit pour faire passer des messages et des publicités pour entrer dans leur frais d'exploitation.
O
n doit assumer que la santé est aussi altérée par eux.

Lire la suite

08/11/2023

Au diable les convictions et les préjugés

Capture d'écran 2023-11-06 100214.pngCe billet est une suite logique au précédent "L'esprit démocratique s'étiole" qui a été envoyé à plusieurs personnes en dehors (ou en duplication) de la liste des réceptionnaires de mes news hebdomadaires. Ce billet contenait un retour en arrière de 70 ans de la télé belge. Cette semaine, il y aura un autre retour dans le temps.
Comme d'habitude, il a été envoyé sur Agoravox.fr en préversion où il a généré des réactions vives et parfois outrées au sujet de l'égotisme qui semblait en résulter par une disposition à analyser en détail sa propre personnalité physique et morale ou par un narcissisme avec le culte du moi qu'un commentateur comme Ouam n'a pas manqué de relever sans comprendre qu'il y avait deux versions antagonistes à cet état d'esprit.

Lire la suite

01/11/2023

L'esprit démocratique s'étiole

Capture d'écran 2023-10-06 173447.pngEn août 2018, j'écrivais "L'automne de la démocrature ?" en octobre 2021 "Bye-Bye démocratie ?".  

Nous sommes à la croisée des chemins de démocrature annoncée.

La Belgique est-elle fatiguée de la démocratie ?

2% des Belges estiment vivre dans une dictature. 51,8% pensent qu'il faut un leader fort sans l'influence d'un Parlement. Fracture entre classes sociales, générations et régions se répercutent sur le politique qui souffre d'un discrédit généralisé maintenant le régime sous tension. Le cordon sanitaire a maintenu l'extrême droite dans les marges et des arguments convainquent du monde même dans la région francophone.

La démocratie est un sujet que j'ai déjà traité sous plusieurs formes en la connectant à d'autres aspects de la société.

Celle-ci esprit durcit son esprit dans les extrêmes par des convictions politiques ou des croyances religieuses.

Tel est l'enquête qui a été menée en 3 semaines par le Vif.

Mais je ne vais pas parler uniquement de cela...

Lire la suite

20/09/2023

L'art des musiques et des dessins "à la loop"

a la loupe.jpgAprès les tubes de l'été, deuxième semaine pour fêter l'été indien.

"A la loop" avec le signe de l'infinitésimale vérité de l'histoire montre que l'art des chansons et de leurs rythmes font partie de nos vies. 

L'art du dessin révèle, lui, le réel comme une métaphore de notre monde en deux dimensions. Cela mérite une dédicace.

Lire la suite

31/08/2023

Questions de principes et d'objectifs de vie

Capture d'écran 2023-08-25 155922.pngLa semaine dernière, j'ai eu un échange à bâton rompu dans l'incompréhension mutuelle avec le français Alexandre Latsa, journaliste qui vit à Moscou depuis 15 ans d'abord sur le dite "Dissonance" et maintenant sur la chaîne Frussien. Parler de choses comme l'intimisme, l'individualisme, le conformisme, le populisme, le monétarisme, le totalitarisme et pourquoi pas, de poutinisme est toujours difficile quand les principes et les objectifs diffèrent.  Il y a des mots qui caractérisent les idéologies humaines qui peuvent toujours être dangereuses à l'usage.

Lire la suite

26/05/2023

Le Miroir pour professeur

0.pngSamedi dernier, je recevais un coup de fil de Arthur que je n'avais plus eu au téléphone depuis la mort de sa fille. Il y avait des années que je n'avais plus entendu sa voix et pourtant je la reconnaissais. D'après lui, mes anciens proches collègues ne m'aimaient pas et ne venaient pas me commenter à la suite de mon site "Réflexions du Miroir".
J
'étais dans ma voiture et la conversation a duré près de trente minutes en présence de mon épouse assise à côté de moi. J'ai surtout écouté et répondu seulement quand je désapprouvais. C'est long, peut-être et c'est surtout court quand il y a tellement de choses à dire. Ci-après, je vais reprendre ses propos. Si j'ai oublié quelques paroles, je prie de m'en excuser. Alors il faut en dire un peu plus que j'ai pourtant déjà dit ou écrit...

Lire la suite

23/04/2023

L'amitié par les grands textes

2.jpg"Que serions nous sans l'amitié essentielle tant à la vie privée qu'à la vie publique?".
C
'est par cet axiome que Le Point présente l'entrée en matière dans l'histoire de l'amitié au travers des grands textes.
L
a conception varie en fonction des usages qu'on en fait et de ce qu'on laisse en équilibre entre l'autre et soi-même.
L
'amitié apporte-t-elle les différences qui comblent nos propres carences et que l'on ne peut assumer par soi-même?
Est-ce une acceptation de l'autre dans toute sa liberté de penser avec le partage ?
E
st-ce un double meilleur que soi pour multiplier ses forces dans une source de créer un monde de l'information à voir en commun?
Un autre soi-même en copie conforme qui n'apporte rien de nouveau?
L
'amitié est comme toutes les sciences humaines loin des sciences exactes, logiques et mathématiques.
D
epuis l'Antiquité, l'amitié a été la pierre d'achoppement des esprits contraires. Je ne reprends que les idées des philosophes qui sont repris dans ce magazine, sans reprendre les textes qui les accompagnent mais je les extrapole quelque peu en remontant aux sources d'un manque ou d'une perte d'amitié potentielle 

Lire la suite

22/03/2023

Comment la Belgique a évolué de 1983 à 2023 ?

0.pngLe Vif belge fête ses 40 ans et retrace l'évolution de la Belgique. Pendant l'hiver 1983, sort le premier exemplaire du magazine avec sur la couverture, un 'W' rouge sur fond jaune consacré au défi wallon présentant des promesses qui appartiennent à une époque révolue. Cela pose une foule de questions aujourd'hui sans faire un bilan global. L'empreinte de la révolution numérique a considérablement relégué aux oubliettes des habitudes liées à l'environnement, à la conversion du FB à l'euro avec l'impact politique et géopolitique. Avec la constatation du chemin parcouru et de celui qui reste à parcourir dans un temps de plus en plus court. Il m'est arrivé l'idée de poser une "Question simple mais inspirante" à mes lecteurs et connaissances : "Quelle est la décennie de votre passé que vous avez préféré et pourquoi ? Années 70, 80, 90, 2000, 2010, ou 2020 ? 

Lire la suite

15/03/2023

Pratiquer sans croire

0.pngLes Oscars ont été attribués à deux films "Everything Everywhere all at once" ("Tout partout, tout à la fois"  et "A l'Ouest rien de nouveau".  J'aurais pu titrer cet article par l'un de ces titres puisque ma devise est "Tout est dans tout et inversement". Il suffit de trouver les liens entre les causes et les effets en remontant aux sources. En prenant les éléments par le bout de la lorgnette comme beaucoup de monde le fait,  il y a beaucoup de choses à écrire pendant ces dernières 18 ans que j'écris semaine après semaine avec les risques de verser dans les logorrhées tellement l'homme avec sa psychologie et la sociologie peuvent paraître complexe à comprendre, plusieurs choses restent perdues
Pour mettre tout cela au goût du jour, j
e vais tenter de rassembler passé, présent et avenir pour obtenir des réponses aux questions existentielles de tous les temps. Ce mardi, ce billet est passé dans une pré-version sur Agoravox.fr. Ce matin, près de 1100 visites et quelques commentaires... 

Lire la suite

29/12/2022

Le soleil est toujours jaune

1.jpgDe la Bible aux légendaires « terreurs de l’an mille », des prophéties de Newton aux prédictions Maya en 2012, l’Apocalypse sait se faire attendre et continue de nourrir tous les fantasmes. Au passage d'une année sur l'autre, elles ressortent toutes ragaillardies.. 
L
es Oracles ont été consultés. Les prédicateurs, les prévisionnistes, les astrologues et les cartomanciennes suivent le même chemin.
Récemment, ce fut de Orwell et Huxley avaient prévenu .
En 2021, comment "Prévoir l'avenir par les algorithmes?".
E
n 2009, ce fut "Futurologues en goguette".
E
n 1972, Richard Fleischer filmait "Soleil vert" pour décrire un monde suffocant et apocalyptique dont l’action se situe cinquante ans plus tard, cette année 2022.
Un demi-siècle après, qu’avons-nous retenu du cri d’alerte lancé par ce film devenu culte ?

Lire la suite

15/12/2022

Le monde qatarisé

0.jpgLa Coupe du Monde du foot 2022 va fermer ses portes lors de sa finale, ce 18 décembre.
J
'ai parlé de mon peu d'intérêt pour le foot dans mon billet précédent.
L
e Mondial a changé l'humeur des fans en gagnants ou en perdants.
N
i déçu, ni heureux, je n'ai suivi les matches et les scores. Je n'y donc reviens pas.  Certains sports de haut niveau ne sont plus qu'une affaire d'argent.
C
'est le moment de se reposer la question du choix du Qatar pour cette Coupe du Monde qu'on appelle depuis le "Qatar gate".
Le
Mondial a changé l'humeur des fans en gagnants ou en perdants.
N
i déçu, ni heureux, je n'ai suivi les matches et les scores. Je n'y donc reviens pas.  Le Qatar avait été éliminé en premier. Certains sports de haut niveau ne sont plus qu'une affaire d'argent. Le monde arabe vibre pour l'équipe "Lions de l'Atlas" qui fait exception, par la solidarité d’ex-colonisés et la fierté de David terrassant plusieurs Goliath de suite font naître l'Afrique dans le foot.
C
'est le moment de se reposer la question du choix du Qatar pour cette Coupe du Monde qu'on appelle depuis le "Qatar gate".

Lire la suite