Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2022

Un simple diplomate à Acapulco

0.jpgLe roman "Notre otage à Acapulco" de Jean-Christophe Rufin est son cinquième opus racontant les aventures du diplomate et Consul d'origine roumaine, Aurel Tomescu, envoyé au Mexique.

Jean-Christophe Rufin a été lui-même diplomate et ambassadeur au Sénégal.

Je n'ai pas lu ses quatre précédentes histoires de cette saga et donc mon attirance n'a pas été ébauchée par elles.

La première raison pour laquelle j'ai lu son roman cet été est la même que pour certains autres lecteurs: un livre de vacances au soleil qui attire le lecteur par son titre.

La seconde est parce qu'il y a exactement 20 ans, je passais des vacances au Mexique. 

La troisième est due au fait que j'ai écrit un triller en 3 parties qui commence en Floride, se poursuit en Egypte et se termine au Mexique. Acapulco était hier, un paradis avec une baie magnifique, ce l'est toujours, mais aujourd'hui, c'est devenu plutôt un enfer dans lequel on n'est pas sûr de revenir chez soi le soir, soit émerveillé, soit les pieds devant. 

Lire la suite

22/04/2022

Mourir d'implosion ou d'explosion?

0.jpgAvant le premier tour des élections présidentielles françaises, j'écrivais "Elire pour ne pas mourir".

Il ne reste que deux candidats en lice.

Jeudi dernier, ce fut débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Dimanche, le vote du deuxième tour qui déterminera qui assurera le quinquennat suivant à (re)devenir président(e).

"Un homme expérimenté et rassembleur face à une girouette qui divise la société. Une femme proche du peuple face à un président qui aura méprisé les Français", écrit l'Echo.

Lire la suite

19/02/2022

Walt Disney, l'homme qui voulait sublimer le monde

1.jpgDepuis plusieurs générations, des millions d'enfants et leurs parents voient en partie le monde à travers le regard que Walt Disney portait lui-même sur la nature, sur la famille, sur l'amitié ou le courage, sur la méchanceté ou la mort.

Mais pourquoi et comment Walt Disney a-t-il acquis un tel pouvoir ? Et qui était exactement en homme qui ne voulait pas seulement amuser le monde, voire l'émerveiller, mais le transformer radicalement.

"Walt Disney - L'homme qui voulait changer le monde" a emmené le téléspectateur dans l'envers du décor d'un homme qu'on croit connaître parce qu'il s'est souvent montré, voire mis en scène, mais dont il faut parcourir les méandres de l'histoire comme de l'inconscient, pour avoir une chance de l'entrevoir dans sa réalité comme il a été représenté dans ce documentaire dont je vais reprendre quelques passages.

Etait-il un créateur d'avenir ou faisait-il, au contraire, preuve de conservatisme?

Lire la suite

21/11/2021

Le monde en 2040 vu par la CIA

0.PNG

Dernièrement, je suis tombé nez à nez avec ce livre "Le monde en 2040 vu par la CIA", écrit par le journaliste du journal "Le Monde" depuis 2002, Piotr Smolar

A partir du "National Intelligence Council", le livre "Le monde en 2040 vu par la CIA" est un best-seller dès sa publication. Prospectif, il est très attendu par le renseignement américain. 

Cette fois, ce futur est présenté comme un monde plus contesté.

 Rapport indispensable pour appréhender notre avenir qui se trouve sur le bureau de Joe Biden, bien entendu.

Lire la suite

08/09/2021

Une Terre promise difficile à conquérir

0.PNGComme cadeau pour Noël, mon épouse m'avait offert le premier livre autobiographique "La Terre promise" écrit par Barak Obama.

Comme c'est une brique de 830 pages, j'avais postposé sa lecture à un moment plus adapté des circonstances dont je n'éprouvais pas encore le moment venu.

Jusqu'ici je n'ai encore lu que son ascension à la Maison-Blanche.

Je réserve le reste du livre à une autre occasion. 

Lire la suite

06/02/2021

Le Kid a cent ans

0.PNGLa carrière de Chaplin au cinéma s'étire sur 65 ans avec plus de 80 films.  Acteur, réalisateur, scénariste, producteur et compositeur, devenu idole du cinéma muet et burlesque à partir des années 1910. Sa vie publique et privée font l'objet d'adulations comme de controverses.

 Le tournage du film muet "The Kid", commencé en août 1919, sort le 6 février 1921 sur les écrans.

Chaplin transpose sa propre enfance dans celle du jeune Jackie Coogan, âgé alors de quatre ans. 

Lire la suite

06/11/2020

Expériences humaines

0.PNGL'épisode des élections américaine a révélé plus qu'un épiphénomène. Il a créé un impact mental plus important dans la société qui est de moins en moins sereine sur quoi penser de la situation. Donald Trump en a fait son cheval de bataille par la désinformation. Deux clans en sont sortis très sensibles dans la rue et sur les réseaux sociaux qui organisent une résistance contre tout ce qui provient des médias officiels, des scientifiques et des autorités avec de plus en plus d'agressivité sociétale. 

Lire la suite

29/10/2020

Au pied du mur américain

0.PNGLes élections américaines, ont déjà commencé par correspondance. Trump est allé voter samedi dernier en Floride. L'élection proprement dite aura lieu le 3 novembre. Le dépouillement des résultats et l'acceptation des résultats si ceux-ci sont serrés, risquent de prolonger la période. Parmi les Américains, la polarisation n'a jamais été aussi forte depuis que le plus controversé, Donald Trump est devenu président.

Lire la suite

02/10/2020

Comment convertir un conservateur en progressiste?

0.PNGDepuis avril, le billet "Objectif détrôner Trump ou Covid-19" suit les événements précédant l'élection du 3 novembre. Le fait que Trump a été testé positif au coronavirus renforce la situation anormale de cette élection.
U
n véritable match s'est engagé entre passé et modernité même si le candidat Joe Biden serait le président le plus âgé de toute l'histoire américaine s'il gagnait les élections.
C
e mardi à Cleveland, le 1er débat a eu lieu par une foire d'empoigne dans laquelle la forme a pris la prépondérance sur le fond.
Bienvenue à Trumpville et à Biden City...  Entre l’Amérique des villes, et l’Amérique des champs, s'est creusé un fossé démographique, économique et idéologique séparant ces deux mondes.
N
e s'y cache-t-il pas aussi en arrière-garde, un combat plus fondamental entre conservateurs et progressistes ou entre différentes croyances? 

Lire la suite

18/09/2020

Le caractère social à l'heure du Covid

9.PNGAvec le Covid, le caractère social transite de plus en plus par les réseaux sociaux virtuels et rarement dans les rencontres physiques.
Dans l'opération Covid, tout se ligue pour détruire toute idée positive dans l'isolement, l'exil du télétravail dans un bal masqué et des règles de distanciation. 
Les tables de discussions n'existent plus que via les réseaux sociaux dans une confrontation anonyme qui deviennent un endroit virtuel où on règle ses comptes avec les autres et même avec soi-même. Bien sûr qu'il y a des efforts de solidarité mais c'est au forcing.
Le social et même le socialisme ont perdu des plumes dans une situation conflictuelle prémâchée et embourbée dans une propagande exorbitante autorisée par une liberté d'expression à la recherche de similitudes de pensées mais sans plus accepter toutes idées concurrentes. Sur fond de ressentiment social, monte une vague populiste qui conforte les régimes autoritaires. Désormais, l'on-line des ventes en direct explose. En Chine d'où tout est venu, on y ajoute cartons et avions pour transporter toujours plus de leurs productions à bas prix en oubliant les règles écologiques.
Les clashs entre personnalités fortes sont devenus dès lors presque un naturel de vie covidienne.

Lire la suite

19/06/2020

Le concept "racisme" enchaîné à tellement d'autres

0.PNGLe drame de George Floyd, étouffé par les forces de police à Minneapolis, a trouvé un écho sous forme d'une contestation mondiale dans un enchaînement de causes à effets parfois ambiguë dans ses amalgames. Un niveau extrême du rejet et la bulle explose. Tout commence par l'insécurité qui génère l'utilisation des armes aux Etats Unis, permise grâce au 2ème amendement. Ensuite, la violence et les réactions policières se font écho. Enfin, le racisme, le contexte colonial et les statues déboulonnées qui prennent le relais. Tout cela orchestré par les réseaux sociaux en arrière plan. La porte de sortie logique se trouve dans la fuite ou dans l'acceptation de la diversité et des différences du genre humain. 

Lire la suite

25/04/2020

Objectif détrôner Trump ou COVID-19?

0.PNGLe 6 février 2016, je lançais "Trump-moi ça" avec dans l'esprit "Trompe-moi ça".
A l'époque, je me doutais que si Trump n'arrivait pas en finale, il n'en aurait pas été très loin. L'esprit américain n'a rien à voir avec l'européen.
Nous étions après une période d'une certaine mollesse ressenties après les deux mandats de Obama derrière un espoir pour sortir de la crise de 2008 sans précédent qu'il n'a pas su capter et répondre dans les temps de la première centaine de jours souvent déterminantes pour garder l'avance au Sénat et au gouvernement avant de tomber dans des blocages entre démocrates et républicains.
Je pensais à une deuxième suspens palpitant dans un scénario à l'américaine quand le coronavirus s'est invité et le temps s'est arrêté.
Trump gagnant ou perdant par le COVID-19?

Lire la suite

27/12/2019

2019, entre radicalisme et exorcisme

0.jpgLa récapitulation de 2019 fait couler beaucoup d'encre et de salive.

Exorciser les événements malheureux de la mémoire alors que le radicalisme éclate de partout dans un monde où des mouvements idéologiques ne parviennent pas à se réconcilier, c'est ce que me donne l'idée générale de cette année charnière 2019 entre la montée de populismes, d'un réveil climatique et de la mobilisation dans de nombreux pays du monde pour plus de liberté.

Les jeunes se sont levés pendant que les femmes ont pris plus de pouvoir par le féminisme quand ce n'est pas le nouveau mot "féminicide" l'enraille.

Une année où "Trump", "Poutine", "Johnson", "Bolsonaro" ont frappé les esprits pour faire bouger quelques lignes à l'avantage de leurs initiateurs.

Une année pendant laquelle j'ai ressenti des sentiments mitigés de la révolution des peuples associée à la dureté dans les réseaux sociaux et quand j'ai tenté de rapprocher l'actualité dans des articles ou en arrière-plan par courriels.

Le VIF divise les événements de 2019 en 8 chapitres dans lesquels je mixerai le rappel de mes propres articles.

Lire la suite

09/08/2019

Un monde sous influence

La semaine dernière, il était 0.JPGquestion des bienfaits de l'indépendance d'esprit, d'action et les dangers de l'influence psychologue et sociale...

Ce billet-ci risque d'aller à contre sens du précédent et c'est voulu.

Les sphères d'influence mondiale est une dépendance au niveau économique, militaire, politiques et culturelles. (graphiques).

Cela n'a rien à voir avec les relations entre personnes.

Ici, il s'agit vraiment de relations "many to many", de peuple à peuple.

Donald Trump, avec son populisme, a compris ce qu'il pouvait en tirer en sortant de l'influence des autres organisations, des contrats signés et des pays pour se faire élire à la présidence des États-Unis par une population plus manuelle qu'intellectuelle et qui n'a pas profité de la mondialisation.

Georges W. Bush avait la même manière non nuancée de présenter les choses: "ceux qui ne sont pas avec nous, sont contre nous". 

Protectionnisme et fermeture des frontières sont dans ce cas au programme avec une courte vue, intenable à long terme par l'implosion qui finit par arriver.

La mondialisation a créé un sentiment de rejet parce qu'elle construit immanquablement des gagnants et des perdants.

L'Europe, spectatrice, se tient toujours dans l'expectative, incapable de taper sur la table car ses membres ne font pas bloc dans cette nouvelle cour des grands et de ce fait, joue dans la case des perdants.

Lire la suite

29/12/2018

La femme, le fil rouge de 2018

0.JPGLes prédictions pour 2018 avaient été faites dans "Cas_à_strophes de 2018" et c'est l'édito de Thierry Fiorilli qui semblait s'en approcher le mieux:
"Année de la poudre, de clans et de testostérone, de roulement de mécanique, d'invectives, de bluffs, de fanfaronnades, de olas, de serments d'ivrognes, d'absolutisme, de gloire, de rage, de peur, d’esbroufes, de clameurs, de jubilations...".
Un vent s'est levé en 2018 à tous les niveaux sociaux ou psychologiques.
Le frémissement d'un changement d'attitude pour respecter les femmes dans ce monde qui a toujours été plutôt macho.
La levée de bouclier des gilets jaunes et la question de l'intérêt de la démocratie.
Nous sommes entré déjà dans la phase 2 de "#Me Too".
Huit chapitres ont pris place dans le Vif Express de la rétrospective de l'année avec chacun d'eux des rubriques qui mettaient en exergue la relation entre les hommes et les femmes.
Alors, le billet "Une petite danse, Mam'selle?"" est toujours de rigueur, si pas plus.

Lire la suite

17/11/2018

Après la métaphore de Toffler, le 21ème siècle paradoxal

0.JPGIl y a 15 jours, je reprenais le livre du futurologue, Alvin Toffler, les "Nouveaux pouvoirs" qui date de 1990.

Quelques lecteurs ont rapporté leur souvenirs de ces années 80 en commentaires.

En fonction de l'âge du commentateur, cela allait de la réflexion étonnée que l'on fasse un foin sur ces années de transitions à des réponses plus précises qui reviennent des souvenirs lointains.

Mais comme l'écrivait l'hebdomadaire Le Vif, cette décennie a réellement été entamés des lames de fonds si pas des tsunamis dont les effets se font sentir jusqu'à nos jours.

Si certaines  parties du livre de Alvin Toffler donne l'impression de lire des pages de nos quotidiens actuels, avec d'autres, par contre, on a un goût d'obsolescence tellement dépassé dans les réalités d'aujourd'hui.

L'avenir se reçoit toujours comme un package après un passé qui évolue au rythme de ses administrés et de ses excès.

Que dire? Que l'imagination rêveuse, la proactivité et l'optimisme de Toffler pour l'information n'a pas tout prévu et que sa boule de cristal distinguait bien le futur mais avec un certain flou en effaçant quelques dessous des cartes?

Mais comparaison n'est évidemment jamais raison.

Lire la suite

21/04/2018

La déchirure des secrets (5)

0.JPGAvant de retrouver l'aventure de Steph à Acapulco, un retour en arrière.

Cette semaine, c'est le 60ème anniversaire de l'Expo 58 de Bruxelles qui est à l'honneur.

Il y a dix ans, pour le cinquantième anniversaire, j'écrivais "Du fer en boules" comprenant de multiples détails de cette époque.

Alors, ceux qui ont vécu l'événement s'en rappellent avec leurs propres sentiments.

Comment une ville comme Bruxelles, est devenue ce qu'elle est aujourd'hui, est une aventure.

Ce qui n'empêche pas que des choses plus secrètes se déroulent en arrière plan et apportent un lien avec l'histoire de Steph. 

Lire la suite

07/04/2018

La déchirure des secrets (3)

9.JPGAvant de retourner à cette fiction mexico-américaine, un petit tour sur l'actualité qui compare 1968 à 2018.

En France, les grèves perlées des transports que certains pensent y trouver une réédition de mai 68.

En 2008, j'avais déjà fait cet exercice de comparaison dans "Révolutions en parallèles"

Non, l'histoire de ne se reproduit pas telle qu'elle.

Elle s'amende, elle se contorsionne sur elle-même, elle évolue comme le dit ce podcast de parti pris de hierpodcast.

Lire la suite

17/03/2018

La déchirure des secrets (2)

La peur du plan B
 

0.JPGSamedi 20 mars 2017.

J'ai reçu une permission à la fin du mois de mars.

Voilà un plan B qui se présente.

D'abord, avertir ma mère de cette nouvelle qui devrait la réjouir, elle qui voudrait me revoir chez elle.

Je lui téléphone pour l'en informer comme prévu.

Aucune réponse.

Je laisse un message pour qu'elle me rappelle.

Quelques heures après, je réessaye.

Toujours rien.....

Lire la suite

03/03/2018

La déchirure des secrets (1)

0.JPGLa semaine dernière, c'était la "Foire du livre" à Bruxelles.

Une occasion de relancer la fiction familiale amercano-mexicaine, commencée par un faux drame sous les traits de l'épouse Carla avec le titre "Le Syndrome du Saumon".

L'aventure reprenait par la vision et les explications de son mari, John, dans "Sous le voile du secret", terminé par un vrai drame.

Lire la suite