Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2022

La politique face à la crise énergétique

Politique.jpg

Le but du billet  "Humour noir dans un monde de brutes ou d'abrutis" n'était pas pour virer dans l'humour béat mais pour casser la morosité rémanente et de donner de la confiance en soi. 

Il y a une semaine, la RTBF se posait la question au sujet des partis belges dont les différences ne seraient reliés qu'à des principes historiques qui sont dépassés aujourd'hui.

Bertrand Henne s'est posé la question "Qu'est-ce qui fait la différence entre les partis? Deux philosophes non politologues pourraient y répondre. Et si la réponse n'était pas qu'une simple question de principe", conclut-il.

(préambule podcast)

Aujourd'hui, le problème principal pour les politiques c'est comment résoudre la crise énergétique, les prix de l'énergie qui explosent. Certains pensent même que cela pourrait déboucher sur une crise de la démocratie.

Vendredi dernier, ce furent les questions et réponses des citoyens belges et aussi comment les autres pays parviennent à passer plus facilement cette transition de l'énergie relativement bon marché à l'énergie chère.

Lire la suite

29/08/2022

Humour noir dans un monde de brutes ou d'abrutis

0.jpgC'est la rentrée.

Dernier billet dans la catégorie "L'été léger".

Les vacances sont une parenthèse dans le temps pendant laquelle on tente de tout oublier.

A la rentrée, tout recommence là où on a laissé les problèmes au frigo.

Du microcosme de la virtualité d'Internet au macrocosme de la réalité, quelques histoires dissonantes et anecdotes sont à raconter. Il y a tellement de matières, tellement de champs d'investigation dans l'expérimentation en faisant preuve de philosophie, de psychologie, de perspicacité, d'humilité, de curiosité et d'humour pour que cela ne devienne pas un véritable foutoire dans notre système existentiel.

C'est ce que ce billet se propose de réunir, truffé par quelques textes lus à haute voix pour ajouter un son expressif à la lecture.

Lire la suite

04/08/2022

What, Where, When, Who, Why?

0.jpgCinq questions initialisées par un "W" (un "Double You", symbole du Watt) que l'on pourrait se poser pour répondre à des questions existentielles en dehors des questions scientifiques dont il était question dans le billet précédent.

Un jour, on m'a demandé pourquoi je parlais plus souvent du passé. Le titre de ce site "Réflexions du Miroir" est pourtant clair.

Un miroir est un rétroviseur sur le passé, un moyen de se mirer au présent et quand le miroir perd son argent réfléchissant, il permet d'entrevoir l'avenir. 

Il reste toujours un patrimoine à partager en commun et une vision plus personnelle parfois vraie, parfois fausse, de son patrimoine en provenance de sa mémoire.

Lire la suite

27/07/2022

Les origines de la société

0.jpgLa civilisation est constituée par un ensemble des caractères communs, complexes acquis progressivement par et pour les humains, opposés à nature, barbarie.

ARTE ressort une série en quatre épisodes sur l'origine de la société humaine.

Comment sommes-nous devenus des êtres civilisés ? Au cours des 400 dernières générations, l’être humain s’est sédentarisé et a commencé à produire sa propre nourriture, faire la guerre, vénérer des dieux, construire des monuments, écrire des histoires et inventer une quantité de choses proprement inimaginables. Aux origines des civilisations raconte l’histoire de cette évolution suite à la naissance des villes, aux premières guerres, à l'apparition des religions et à l'invention du commerce.

Ce billet est la suite des deux précédents volets qui parlaient de l'IA et de l'intelligence en général. 

Lire la suite

02/06/2022

Amitiés sans œillères

0.jpgEn 2008, j'avais écrit "Amitié, échange de bons procédés ?  avec l'adresse de l'article qui pointait sur "amitié, oui, mais" car j'ai eu envie d'ajouter "échange de mauvais procédés" dès le départ...

Samedi 28 mai, ce fut la finale et la remise des prix Au Festival de Cannes..

Le mot "amitié" est revenu plusieurs fois dans la présentation des films

C'est une occasion pour revenir sur le sujet "amitié" dans un article en parfaite contradiction avec celui que j'avais écrit la semaine dernière "Un ordre mondial quand le monde se divise".

Lire la suite

13/05/2022

Noces d'or de la complémentarité

0.jpgUne recherche d'or construite dans l'antidote complémentaire, comment est-ce possible?

J'aurais pu titrer ce billet "L'or de la discordance" parce que quand on est complémentaire, on peut vivre quelques clashes si une opposition d'avis est trop ferme.

C'est le risque du métier de couple qui s'applique à être différent par principe.

La concept "tous ceux qui se ressemblent, se rassemblent" contredit l'adage de la complémentarité, mais cette vision du couple est bien trop facile.

Alors comment y arriver?  

Le Grand échiquier du 29 avril répond à cette question en célébrant l'amour « qui fait vibrer l’humanité depuis la nuit des temps, battre le cœur, exalte et fait souffrir, nourrit d’une foule d’histoires la littérature, le cinéma, la musique et la danse… ».

Lire la suite

06/05/2022

Les métamorphoses de la modernité

0.jpg

Sous-titre: "L'âme faustienne à la conquête de l'infini".

C'est ainsi que je recevais un email de Clément Gustin que je ne connaissais pas. Je partage quelques idées sur la modernité et il me semble intéressant d'en parler.  

L'adresse de son site "Chronique du parc humain".

Dans le dernier article "En thérapie" , j'avais initié ce débat par la voie de la psychologie. La métamorphose intervient déjà chez Ovide  et comme résultat de la solitude.

Lire la suite

25/03/2022

De l'Ancienne à la Nouvelle Babel

0.jpgJe ne vais pas parler de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe. Je l'ai fait le lendemain de l'événement dans "Les utopies idéologiques" et, depuis un mois, tous les médias sont centrés sur ses suites.

Je vais parler de notre Babel de peuples dans laquelle nationalisme, sentiments de grandir par la possession de territoires sont bien réels.

Le monde des hommes est résolument tourné vers la performance, répond à ses besoins en important au meilleur prix ce qu’ils ne peuvent produire localement et revendent à d’autres ce qu’ils ne parviennent pas à écouler localement avec l'aide de la publicité et de la propagande en cherchant les meilleures opportunités.

Dans son dernier livre "Nouvelle Babel", l'écrivain Michel Bussi imagine une nouvelle Babel fixée en 2097 pour gérer le monde.  

Lire la suite

26/02/2022

Les utopies idéologiques

0.jpgDepuis jeudi 24 février, une invasion de l'Ukraine par la Russie a commencé.

D'autres médias suivent ce qui se passe et évolue de jour en jour.

Le , Joe Biden, président des États-Unis, ordonne aux familles de diplomates américains de quitter le territoire ukrainien en raison des fortes tensions avec la Russie, évoquant « la menace persistante d'une opération militaire russe ».

Le , le président russe Vladimir Poutine reconnait l'indépendance des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk et ordonne à ses troupes de se rendre dans ces parties de l'est de l'Ukraine dans le cadre de ce que le Kremlin qualifie de « mission de maintien de la paix ».

Le , la Russie procède à des bombardements par missiles de croisière et balistiques sur plusieurs villes ukrainiennes, dont Kiev. Les troupes russes au sol pénètrent sur le territoire ukrainien, ce qui constitue le point de départ de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Wiki dit: Une idéologie est un système prédéfini d'idées à partir desquelles la réalité est analysée, par opposition à une connaissance intuitive de la réalité perçue sensiblement. Elle existe dans les domaines politique, social, économique, culturel et religieux dans une dimension culturelle d'une institution sociale ou d'un système de pouvoir. Une idéologie dominante est diffuse et omniprésente, mais généralement invisible pour celle ou celui qui la partage fondée sur la façon de voir le monde de manière cognitive (dogmes et croyances , morale (jugements, valeurs) et normative (« il faut ; on doit »).

Quand on est libertaire et pragmatique, on n'a pas d'idéologie particulière autre que de vivre.

Lire la suite

29/01/2022

Solitude et métamorphoses

0.jpgConfinement, quarantaine, pandémie à cause du Covid ont accentué la solitude, altéré le comportement, fait grossir le cerveau et favorise l'introspection, le report de ces sentiments sur Facebook et les réseaux sociaux virtuels de tous types.

Près d'un tiers de la population adulte connaît un sentiment d'isolement dû aux mesures anti coronavirus.

Aujourd'hui, c'est sur Internet que l'on se rassemble et que l'on manifeste dans un esprit de rencontre du troisième type avec le support de la liberté d'expression.

Lire la suite

31/12/2021

2021: Serial piquouzes

0.jpgIl y a exactement un an, j'avais revu les événements de l'année 2020 avec l'aide du magazine "Le Vif" et elle avait été une "Annus horribilis".

Que pourrais-je dire de 2021?

Cette année à-t-elle été meilleure ou pire?  

A mon avis, 2021 fut une métaphore de 2020.  

Une année pendant laquelle le complotisme a fait office d'impair et passe avec les "copains" des vaccins d'un côté et les adversaires de l'autre.

Le mot "ultracrépidarianisme" qui a vu le jour cette année, explique tout.

Lire la suite

12/12/2021

Gustave Flaubert, l'artisan de la fureur d'écrire

0.jpgGustave Flaubert est un écrivain français, né à Rouen le  et mort à l'âge de 58 ans à Croisset, le .

C'est donc le 12 décembre, le bicentenaire depuis sa naissance.

Considéré, avec Victor Hugo, Stendhal, Balzac et Zola, comme l'un des plus grands romanciers français du xixe siècle, Flaubert, en prosateur, se distingue par sa conception du métier d’écrivain et la modernité de sa poétique romanesque.

Il a marqué la littérature universelle par la profondeur de ses analyses psychologiques, son souci de réalisme, son regard lucide sur les comportements des individus et de la société qui se retrouve dans la force de son style révélée dans de grands romans comme Madame Bovary (1857), Salammbô (1862), L'Éducation sentimentale (1869) ou le recueil de nouvelles Trois Contes (1877).

Le 7 décembre, France3  présentait son "Secret d'histoire" d'une manière classique avec le titre "Flaubert, la fureur d'écrire".

 Le 9 décembre, France5 se met sur les traces de Flaubert dans une véritable enquête biographique et psychologiques en compagnie d'écrivains, d'historiens.

Lire la suite

15/11/2021

Que les couples sans enfants lèvent le doigt

0.jpg"Avoir un enfant est une question de choix"....

Oui, mais...

"On ne naît pas parent, on le devient... ou pas" lisais-je dans un article.

Sujet qui pourrait être une suite par un lien plus ou moins ténu aux billets "Sorcières, tremblez, elles sont de retour" et "Confiance en l'argent dans le temps et dans l'espace?".

Voici cet article en préambule comme entrée au plat de résistance... 

Bon appétit et je sens que s'il a été préparé aux petits oignons que les retours de flammes seront constitués de sucre, de sel et de poivre...

Lire la suite

13/10/2021

Bye-Bye démocratie?

0.PNGLa semaine dernière, je parlais de Angela Merkel qui a conservé son pouvoir en Allemagne pendant 16 ans et qui aurait pu continuer si elle n'avait pas voulu prendre sa retraite.

Cette semaine, en Belgique, la démocratie a été remise en question. En tirer une conclusion unique à toutes les sources des phénomènes pour y apporter une conclusion, devient difficile. Selon les résultats de cette consultation populaire, il en ressort des idées surprenantes et inquiétantes à la fois.

Lire la suite

15/09/2021

La Fontaine, l'homme à fables

0.PNGQui ne connaît pas les Fables "La Cigale et la Fourmi", "Le Corbeau et le Renard" , "Le Lièvre et la Tortue"?

Quel jeune écolier français n’a pas appris par cœur,  l'une des Fables de La Fontaine les plus connues?

La Fontaine a signé 250 Fables, mais ce sont les moralistes qui sont souvent les plus connues.

Ses Fables aussi bien politiques que philosophiques, voire coquines sont à double sens ou même à triple fond que seule une lecture attentive et une mise en contexte permettent d’explorer.

 Le 8 juillet dernier, on célébrait les 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine en 1621, à Château-Thierry.

Le Point a proposé dans un nouvel opus d’entrer dans le secret d'un choix de 30 Fables en les divisant en trois chapitres.

Lire la suite

18/08/2021

Generation equality

0.PNGFemmes, en collaboration avec la Communauté européenne, la Belgique, la France, le Mexique, ainsi qu'n partenariat avec Cartooning for Peace, a organisé un concours mondial de dessins et de bandes dessinées pour marquer le 25ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d'action de Pékin. Plus de 1200 jeunes artistes de 18 à 28 ans, originaires de plus de 120 pays, ont participé au concours et ont soumis leurs dessins pour partager leur vison de #GénérationEgalité. Les finalistes ont été sélectionnés par une jury composé de dessinateurs professionnels, de représentants de haut niveau  et d'experts en égalité des sexes, ainsi que d'une jeune activiste.    

Lire la suite

23/06/2021

Le pouvoir de l'inutile (3-3)

0.PNGEt si pour terminer ce triptyque autour du système et de l'utilitarisme, si on faisait un pot-pourri de tout cela?

Il y a exactement 16 ans, en mai 2005, j'écrivais "A la casse", que je signais encore par "L'enfoiré de service". Article dans lequel j'exprimais déjà que l'utilité des choses et de système était bien moins respectueuse de ses "mandataires" du travail. 

Lire la suite

16/06/2021

Pour contrer le système, philosopher sportivement (2-3)

0.PNGAu milieu des débats quotidiens du 28' sur ARTE, quatre fois par semaine Thibaut Nolte se déguise en une personnalité et explique ainsi la vie de celle-ci à la première personne.

Toutes ses séquences commencent ainsi: "Bonjour Docteur, j'ai mal ici et là. Petite déprime passagère, c'est tout. Evidemment, je fais du sport".

Il faut d'emblé faire la séparation entre ce qui est systémique et donc presque systématique et prévisible représenté par des symboles et ce qui est conjoncturel dépendant des événements temporaires auxquels on essaye d'associer des modèles historiques comme pour la météo, le climat et la Bourse.

Le sport ne sort-il pas gagnant de la complexité de notre monde en faisant partie des rouages de la machine économique et sociale?

N'est-ce pas une bonne manière d'apporter une réponse à Alexandre Lacroix à la question "Comment ne pas être esclave du système?".

Lire la suite

13/06/2021

Comment ne pas être esclave du système? (1-3)

0.PNGQuand j'ai écouté à la radio Alexandre Lacroix qui faisait le promo de son livre "Comment ne pas être esclave du système?", intéressé, j'ai immédiatement commandé le livre chez mon librairepodcast.

Préambule: "Nous sommes de plus en plus nombreux à en rêver: échapper au système, à cette maximisation du profit, partout, tout le temps, qui ravage nos sociétés et la planète. Mais rompre avec le mode de vie dominant exige des sacrifices que peu d'entre nous sont prêts à consentir. Entre la pleine adhésion et la fuite, un chemin existe-t-il ?
Oui, répond Alexandre Lacroix, qui plonge aux racines de notre malaise en dévoilant la logique de notre modernité connectée, ce monde où l'auto-entrepreneuriat, le télétravail et les vérités alternatives déclinées sur les réseaux sociaux effacent les frontières entre sphère publique et sphère privée, temps de travail et temps de loisir, exploiteur et exploité, vrai et faux. Mettre à nu cette mécanique donne à chacun de nouveaux repères et nous permet d'introduire du jeu. En s'affranchissant de l'utilitarisme dominant, en se donnant un idéal non négociable qui guidera notre action, il est possible de reprendre en main les rênes de nos existences".

Alexandre Lacroix sur FB

Lire la suite

26/05/2021

Fake for Real

0.PNGComme une suite au billet de la semaine précédente "Braquage dans les data noires", il me semble opportun de parler de l'exposition à la "Maison de l'Europe". Elle propose un voyage dans le temps en s'aventurant au gré des fraudes et des falsifications qui ont jalonné l’histoire pour arriver aux réalités actualités dans la "PostVérité".

Le titre de l'expo: "Une histoire du faux et de contrefaçons" qui, dans la grisaille de la routine quotidienne, transite via le sensationnel, le spectaculaire et le surnaturel et qui, avec un peu d'humour, nous permettrait d’échapper à la banalité et la morosité de l’ordinaire. Le jeu de l’imposture n’est amusant que si nous en acceptons les règles car ceux et celles qui se laissent abuser risquent gros en argent, en crédibilité et en intégrité... jusqu'à pour certains, y avoir laissé la vie.

Aujourd’hui, la désinformation est partout, mais, contrairement à ce qu'on pourrait penser, le mal est ancien. L’histoire regorge de faux-semblants de toutes natures. Le Cheval de Troie, modèle mythologique de la supercherie qui faisait partie de l'Iliade, fait ainsi écho aux problèmes contemporains d’un monde dominé par Internet.

Lire la suite