Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2017

Notre Europe, quelle histoire !

0.jpg

Le 25 mars 1957 naissait la Communauté économique européenne par le traité de Rome. ARTE a revisité les grandes étapes de l’histoire européenne de l'Antiquité grecque à l'UE des Vingt-Huit.0.jpg

Une traversée en dix épisodes, teintée d'humour, d'esprit critique et d'émotion, grâce aux apartés irrévérencieux offerts par deux comédiennes, l'une allemande, Annette Frier, l'autre française, Antonia de Rendinger.

L'Europe a tenté de retrouver son âme à Rome.

"Il ne suffit pas d'en appeler à l'unité", selon Tusk.

Le 25 mars, les 27 pays commémoraient la signature des traités dans la même salle qu'il y a 60 ans à Rome.

Cette Union parle de plus en plus de l’Europe « à plusieurs vitesses » pour retrouver le souffle fondateur en "agissant de concert, si nécessaire à des rythmes différents et avec une intensité différente, tout en avançant dans la même direction", d'après les déclarations.

Lire la suite

01/04/2017

La macronite aiguë, une maladie ou un remède?

0.jpgEn Europe, on a commencé l'année des élections par les Pays Bas.

En France, la campagne était déjà bien lancée avec un suspense insoutenable sous forme de feuilleton à rebondissements dont l'inspecteur Bourrel aurait aimé décrire la finale dans ses "Cinq dernières minutes".

Onze candidats en finale avaient rassemblé 500 signatures de soutien pour se présenter. Le 20 mars, premier débat organisé par TF1 avec les cinq premiers finalistes pour exprimer leurs différences: Melenchon, Hamon, Macron, Fillon, Le Pen. Les six autres candidats restaient dans l'antichambre: Dupont-Aignan, Arthaud, Poutou, Cheminade, Lassalle et Asselineau. Tout cela orchestré par la pub bien fournie de TF1. 

Un candidat de moins qu'en 2012.

La gauche divisée a élu son champion Benoit Hamon.

Le champion de droite, François Fillon qui chute dans les plis du tapis de l'histoire.

Dernière ligne droite qui va se terminer par un président tout beau, tout neuf.

Un président "anormal" qui changera celui d'avant dit "normal".

Lire la suite

11/02/2017

2017, première année du monde selon Trump

0.jpgJean-Christophe Buisson avait écrit un livre illustré "1917, l'année qui a changé le monde"

1917 ou/et 2017, l'année qui a changé le monde?

1917 a été une année décisive dans le déroulement de la Première Guerre mondiale mais aussi dans l'histoire du monde, et pas seulement d'un point de vue géopolitique ou militaire avec ses grandes batailles (Chemin des Dames, Caporetto) ou ses grands événements (échecs des pourparlers de paix lancés par l'Autriche-Hongrie et le pape, effondrement de la Russie, basculement de la Grèce dans le camp allié, premières mutineries et grèves des tranchées…).

Dans tous les domaines, y compris scientifiques, culturels, intellectuels ou sociaux, cette année, comparable à 1789 ou 1815 par son ampleur, marque un bouleversement durable dont les conséquences se font encore ressentir de nos jours.

 

Lire la suite

31/12/2016

Les coups de Jarnac de 2016

"L'expression « coup de Jarnac » désigne un coup violent, habile et imprévu. Il a pris une connotation de coup déloyal ou pernicieux. A l'origine, il s’agissait d’un coup à l’arrière du genou ou de la cuisse par Guy Chabot de Jarnac, lors d'un duel judiciaire en 1547 .".

0.jpgCe sont ces coups que laisseront l'année 2016. Des rétrospectives de cette année, tous les médias en ont fait. Presque tous unanimes, pour dénoncer une année de merde caractérisée par l'accélération de l'histoire et par le rassemblement des événements négatifs.

On ne va pas trop jouer aux "futurologues en goguette" à se poser la question "A quoi faut-il s'attendre en 2017?". Le passé s'estompe plus vite que son ombre mais rien ne vient par hasard. Les historiens décriront peut-être l'histoire de 2016 en la complétant d'idées pour l'adoucir. Honni soit qui mal y pense... Rétrospective de 2016... et pourquoi pas une rétro style "Réflexions du Miroir"?

Lire la suite

24/06/2016

Goodbye Britain...

0.jpgLa campagne du Brexit avait-elle réellement commencé le 15 avril en Angleterre? Non, c'est une vieille histoire. Ce sont les médias qui en ont fait un suspense insoutenable à rallonges. Les sondages montraient que les votes étaient au coude à coude. Ce sont les jeunes qui étaient le plus souvent parmi les "Stay IN" et les anciens conservateurs pour les "Go OUT. Cette fois, les résultats sont connus et c'est "Goodbye Britain". ARTE avait donné ce titre à un documentaire en y ajoutant des préambules historiques. Le sentiment de ce côté du Channel est un peu "tout le monde aime les Britanniques, mais qu'est-ce qu'ils nous emm... avec leurs exceptions". Pas d'euros, pas de Schengen, pas de charte des Droits fondamentaux, mais une Union Européenne à la carte, à géométrie variable... 

Lire la suite

11/06/2016

E pericoloso sporgersi

Pourquoi avoir choisit un titre en italien? Pourquoi  après l'avoir traduit par "Il est dangereux de se pencher"? Pourquoi ne peut-on pas se pencher? Le Vif Express titrait "Made in Italy. Comment les Italiens ont transformé notre pays?" A ces questions, il y a plusieurs réponses. Et ces réponses pourraient n'être qu'un prétexte à tout autre chose. 

0.jpg
Tout d'abord, en Belgique, on commémorait le 70ème anniversaire de l'immigration italienne.

Une immigration basée sur un échange dont on a dit "Bras contre charbon".

L'Italie avait besoin de reconstruire son économie.

La Belgique avait besoin de charbon pour son énergie.

L'immigration italiennepodcast fut donc un épisode de notre histoire commune belge-itialienne.

La Wallonie est devenue une sorte de Wallitalia.

Lire la suite

13/02/2016

Faux contacts

La  guerre en Syrie a créé une migration massive de réfugiés vers l'Europe. Serait-ce une bombe à retardement vu le nombre grandissant? Est-ce complet en Europe?

0.jpgDe l'exode de réfugiés, ARTE en a présenté le documentaire "Défis de l'accueil" (vidéo) qui expliquait parfaitement l'ampleur des problèmes des réfugiés et de tout ce qui se trame aux frontières intérieures de l'Europe. Tout y est dit dans le détail.
 
Je ne vais pas vous faire l'injure de vous raconter cela à nouveau. Parcourir les différentes manières de réagir de chacun me parait plus intéressant.
 
La guerre en Syrie a déjà fait 250.000 victimes 

Lire la suite

09/01/2016

Les armes, c'est presque sérieux

Je me souviens d'un de mes vieil article de 2007 "Aux armes ou aux larmes citoyens". Il parlait des Etats Unis du temps de G.W.Bush. Avec le sujet de l'Arabie Saoudite, les armes reviennent brûlantes dans les bras de l'Europe et de la Belgique. 

arme

Cette semaine, on a beaucoup parlé des armes dans l'actualité.

Obama lançait un baroud d'honneur de fin de mandat, comme une sorte de va-tout, à essayer de relancer une législation plus restrictive dans le commerce des armes. Pas une régulation de la vente d'armes mais un simple "background check" de l'état psychiatrique des détenteurs. Aux Etats Unis, on dénombre 350.000 victimes des armes à feu. 

Lire la suite

17/10/2015

Ça s'en va et ça revient

En Belgique, ce fut une semaine chargée en évènements. Le tax shift pour réorganiser notre économie, la rentrée parlementaire, la réussite au foot et UBER. 

0.jpgTout tourne autour de la constatation qui dit : "moi y en a vouloir trouver des sous".

Le chimiste, philosophe et économiste, Antoine Lavoisier avait pourtant dit «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme».

Il avait parfaitement raison, mais il a oublié de dire "Tout se déplace"".

Le "tax shift", Lavoisier ne connaissait pas évidement. 

Lire la suite

03/10/2015

La Catalogne d'aujourd'hui et de demain

La semaine dernière, la Costa Brava était à l'honneur. Prenons du recul pour parler de la région catalane. En 2009, ce fut la crise en Espagne et elle fut mieux amortie en Catalogne que dans le reste du pays.

0.jpgLe 11 septembre, c'était la fête régionale catalane. Un anniversaire qui en rappelle un autre...

Les indépendantistes ont envahi les rues de Barcelone. Plus d'un million et demi de Catalans y ont manifesté leur goût pour l'indépendance: 

"We want independance".

Lire la suite

26/09/2015

La marée russe à la Costa Brava

Thalassa du 7 juillet parlait de la Costa Brava et de Lloret de Mar jouxtant Tossa de Mar. Après des voyages en 2006, 2007, 2009 à Tossa de Mar, me voici de retour en 2015 pour me rendre compte de l'ampleur des changements.

Lire la suite

12/07/2015

La Renaissance du Quattrocento à Florence

Le Quattrocento a tout apporté à Florence en faisant sortir la ville de l'obscurantisme du Moyen Âge. Le 15ème siècle a réalisé la première Renaissance en Europe, un siècle avant celle de France. L'année de la découverte des Amériques sonne, une première fois, le glas de l'humanisme et des convictions rationnelles florentines. Au siècle suivant, Florence perdit sa primauté politique et déplora la fuite de ses artistes vers Rome, la Lombardie, la Vénétie et la France.

0.jpg

 

Lire la suite

05/07/2015

Restons en bons thermes à Montecatini

Montecatini, j'y avais séjourné en juin 2008 en passant par la Suisse et le tunnel du Gottard pour l'entrée en Italie. Fin juin, c'est comme un retour de Jedi, par le tunnel du Mont Blanc.  

0.jpg

 

Lire la suite

08/03/2015

La stratégie du maillon faible

Quand on est pas le plus fort, il faut "choser". Trouver des moyens de l'utiliser à son avantage. Sur des plans différents, une stratégie globale de l'économie qui parle d'austérité et de faux-semblants au moindre coût qui entrent en jeu pour arriver à ses fins.

0.jpg

Édictée dans son livre "L'Art de la Guerre, cette stratégie est étonnamment moderne par ses dimensions psychologiques et morales dans le domaine militaire, mais aussi dans celui des affaires, de la politique ou de la société.

Dans ses principes de général chinois du 6ème siècle avant JC, Sun Tsu rejoint une stratégie minimaliste qui porte des airs de victoire.

Basée sur la philosophie chinoise, cette stratégie a été utilisée durant la guerre d'Indochine et du Vietnam avec un certain succès. Elle se base sur des méthodes disant que gagner ou perdre une guerre ne se fait pas par hasard, ni par l'intervention des dieux ou des esprits dont on oublie trop souvent l'efficacité et dont il faut se méfier plus souvent qu'on ne le pense.

Lire la suite

19/01/2015

D'un François Ier à l'autre

1515 est manifestement une date facile à retenir, que l'on retient sans parfois savoir pourquoi. Le 1er janvier 2015, il y a 500 ans commençait le règne de François Ier souvent associé à la bataille de Marignan. Celui-ci aurait-il été aussi connu sans cette fameuse bataille?  

0.jpgBataille de Marignan

(Marignano en Italie, aujourd’hui Melegnano, ville à 16 km au sud-est de Milan) eut lieu les 13 et 14 septembre 1515 et opposa François Ier de France et ses alliés vénitiens aux mercenaires Suisses qui défendaient le duché de Milan. Une bataille très longue, épuisante, pas vraiment due à la chevalerie française. Une première victoire du jeune roi François Ier, acquise au prix élevé de 16.000 morts en seize heures de combat. Une boucherie. Elle donnera lieu à une intense propagande et un véritable culte développés par le pouvoir royal afin de justifier cette expédition et écrite par le vainqueur aux détriments des adversaires. Victoire d'images et de réputations, une légende qui n'a pas un lien impartial avec la vérité historique...

Lire la suite

30/11/2014

La chapelle Sixtine de la Préhistoire en balade

On qualifie la Grotte de Lascaux sous le pseuonyme de Chapelle Sixtine de la Préhistoire. D'abord copiée dans la grotte Lascaux II, elle est devenue une nouvelle exposition itinérante. Après Chicago, Houston, Montréal, la représentation de la grotte s'est installée à Bruxelles dans le Musée d'Histoire du Cinquantenaire.   

0.jpgL'histoire de la grotte de Lascaux située en Dordogne, remonte à 20.000 ans.

Les "Homo Sapiens Cro-Magnon", partis d'Afrique et d'Asie Mineure, l'avaient investi, il y a 150.000 ans.

L'homme moderne a été nommé Cro-Magnon car c'est dans un abri sous-roche appelé trou de Magnou en occitan et situé dans la commune des Eyzies-de-Tayac habitée depuis le Paléolithique que fut découvert en 1868, le premier squelette fossile de l'Homo Sapiens.  

Dans ces temps préhistoriques, l'ouverture du rift africain avait désertifié les sols et rendu les lieux inhabitables qui avait poussé les Homo Sapiens, à migrer vers le nord.  

Dans ce nord, avant leur arrivée, vivaient des Néandertaliens pendant 400.000 ans. Ces derniers avaient une nourriture carnée en rapport avec leur environnement.

 

Lire la suite

23/11/2014

Les puissants redessinent le monde

Le G20 a fermé ses portes dimanche dernier... et la démocratie dans tout cela? 

0.jpg

Aujourd'hui, il y a 87 démocraties dans le monde et ce nombre augmente.

En 2011, on lisait "La Hongrie flirte avec l'autocratie". "Les socialistes responsables pour les crimes communistes".

Là, on se trouvait vraiment entre Buda et Peste.

Pourtant, ceux qui jouissent de cette démocratie, ne se sentent pas en faire partie comme j'ai pu le lire tellement de fois sur les forums français.

Lire la suite

19/10/2014

L'investisseur mieux informé?

Depuis une semaine, nous avons un nouveau gouvernement en Belgique. Gouvernement de droite, dans sa grand majorité. Surnommé "gouvernement à la suédoise", pendant lequel l'argent risque d'entrer dans les plus petites bribes de conversations. De ce nerf de la guerre, oserais-je en parler une nouvelle fois? Rien que le mot "argent" risque déjà de marcher sur des œufs qui cachent un tapis de bombes. 

0.jpgCe putain d'argent, ce fameux nerf de la guerre qui fait parfois très mal à cause de ses charges et de ses décharges électriques part d'on ne sait où pour aboutir là où on l'imagine, parfois, le moins.

Parler d'argent, on aime ou on n'aime pas et encore moins quand il s'agit du sien. 

En France, c'est même prohibé d'y faire la moindre allusion. Chez notre voisin du sud, tous les riches baignent dans le même pot de confiture avec défiance et exécration.

Lire la suite

05/10/2014

Lisbonne et Sintra, Renaissance et folie des grandeurs

Passons à la suite: aux excursions dans les environs de cette ville de Cascais... En 1980, j'avais loué une voiture pour visiter les environs. Cette fois, je me suis laissé guider dans deux tours organisés pour touristes peinards. Le Berlitz de 1978, dans la poche et deux GEO en concurrence celui de septembre 1988 et celui de juillet 2014 pour m'imprégner de ce qu'on disait à une époque révolue du Portugal, d'il y a trente ans, comparée avec la plus récente. Celle d'aujourd'hui... 

Lisbonne, reine du tage et de l'univers.

0.jpgLes titres et sous-titres du GEO de 88 (que je mettrai en italique) sont éloquents dans son dossier "Portugal des grandes découvertes".

Ce qui jalonne l'histoire du Portugal n'est pas un seul tsunami qui est arrivé en 1755, mais des cycles. Différentes vagues font monter le niveau de l'espérance, suivies de reflux de ces mêmes vagues qui remettent tout en question. 

Lire la suite

28/09/2014

Cascais, le coucher de soleil de l'Europe

Cascais, là où tout a commencé et tout continue.

0.jpg1980, ma première visite à Cascais. Sur la Costa do Sol, à l'ouest de Lisbonne. Une région qui n'a rien à voir avec la Costa del Sol espagnole. 

34 ans après, rebelote, donc, au même endroit.

Je me souviens avoir étudié l'histoire du Portugal dans ses moindres détails.

Comparer les deux versions d'une même histoire?

 

Lire la suite