Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2017

Irrésistible printemps

WP_20170422_17_36_50_Pro.jpgDu printemps chez moi, j'en ai déjà parlé.

Qu'est-ce qui nous fait penser au printemps?

Il y a quelque chose d'évident: la nature se réveille et les cerisiers en fleurs du Japon émerveillent.

"La cerisaie au printemps", un billet écrit le 12 avril 2012 dans la même situation à la veille d'élections françaises avec une température qui alors, plafonnait à 8°C.  

Cinq ans en plus, déjà... 

Le 9 avril dernier, ce fut la journée la plus chaude depuis 1901, année qui marque le début des observations.

150.000 touristes étaient à la Côte.

J'ai repris quelques photos...

Pourquoi ne pas en reparler avec une extension au sujet de la vie au Japon?

Lire la suite

15/04/2017

Uchronie d'un quinquennat pour rien?

3.jpg

Il y a un an, je parlais du passage de la démocratie représentative à la démocratie participative.

A la veille du grand scrutin en France, un poisson d'avril et une révision de ce qu'est l'Europe via son histoire, me paraissaient les plus adéquats.

Eric Zemmour a écrit "Un quinquennat pour rien" en parlant du mandat présidentiel de François Hollande.

En serait-il autrement avec un autre président, un autre système de gestion de la société ... en remontant le temps? Peut-être...

Lire la suite

08/04/2017

Notre Europe, quelle histoire !

0.jpg

Le 25 mars 1957 naissait la Communauté économique européenne par le traité de Rome. ARTE a revisité les grandes étapes de l’histoire européenne de l'Antiquité grecque à l'UE des Vingt-Huit.0.jpg

Une traversée en dix épisodes, teintée d'humour, d'esprit critique et d'émotion, grâce aux apartés irrévérencieux offerts par deux comédiennes, l'une allemande, Annette Frier, l'autre française, Antonia de Rendinger.

L'Europe a tenté de retrouver son âme à Rome.

"Il ne suffit pas d'en appeler à l'unité", selon Tusk.

Le 25 mars, les 27 pays commémoraient la signature des traités dans la même salle qu'il y a 60 ans à Rome.

Cette Union parle de plus en plus de l’Europe « à plusieurs vitesses » pour retrouver le souffle fondateur en "agissant de concert, si nécessaire à des rythmes différents et avec une intensité différente, tout en avançant dans la même direction", d'après les déclarations.

Lire la suite

04/04/2017

Le jogging à la portée de tous au Domaine de Laeken

0.jpgDimanche dernier avait lieu un petit parcours de 6 kms en jogging autour du palais royal de Laeken.
J'y étais mais à vélo. Le jogging, j'en avais fait la veille. Pour moi, ce fut donc plus un reportage sur tout le parcours.
Les photographes et les médias s'étaient limitées à deux endroits: au départ et devant le palais royal.
Formation idéal pour le 20 kilomètres de Bruxelles, était-il dit.
Pour certains, 20 kilomètres, c'est déjà beaucoup...

Lire la suite

01/04/2017

La macronite aiguë, une maladie ou un remède?

0.jpgEn Europe, on a commencé l'année des élections par les Pays Bas.

En France, la campagne était déjà bien lancée avec un suspense insoutenable sous forme de feuilleton à rebondissements dont l'inspecteur Bourrel aurait aimé décrire la finale dans ses "Cinq dernières minutes".

Onze candidats en finale avaient rassemblé 500 signatures de soutien pour se présenter. Le 20 mars, premier débat organisé par TF1 avec les cinq premiers finalistes pour exprimer leurs différences: Melenchon, Hamon, Macron, Fillon, Le Pen. Les six autres candidats restaient dans l'antichambre: Dupont-Aignan, Arthaud, Poutou, Cheminade, Lassalle et Asselineau. Tout cela orchestré par la pub bien fournie de TF1. 

Un candidat de moins qu'en 2012.

La gauche divisée a élu son champion Benoit Hamon.

Le champion de droite, François Fillon qui chute dans les plis du tapis de l'histoire.

Dernière ligne droite qui va se terminer par un président tout beau, tout neuf.

Un président "anormal" qui changera celui d'avant dit "normal".

Lire la suite

25/02/2017

Le théâtre des faux-gentils

1.jpgDans mon dernier billet, je disais que je ne savais pas trop ce qu'était le bien et le mal. Pour les grands, c'est une invention religieuse pour empêcher de tourner en rond et pour éviter les coins en blanc cassé. Pour les petits, c'est sous forme de conte du type "Blanche neige" qu'on leur gave tout en nuances. Le bien est aussi souvent associé aux gentils et le mal aux méchants. Je n'ai pas reçu cette éducation judéo-chrétienne. Enfant non désiré, je suis resté avec "L'envie dans le regard".

Mon enthousiasme se reflétait dans quelques billets. De déception en déception, il s'est un peu effrité, ces derniers temps.

La lassitude demande donc un passage à vide. 

Lire la suite

18/02/2017

Le bien et le mal, une question branchée?

0.jpgA notre époque de tourments, d'oppositions, de radicalisme, dans lesquels les populations du monde essayent de se retrouver pour s'y intégrer vaille que vaille, se poser la question, "Le bien et le mal, qu'est-ce que c'est?" ne serait pas fortuit.

Question idiote pour les plus religieux d'entre nous. Eux pour qui la loi de Dieu rime souvent avec interdits, ils se réparent leur écarts par des actes de contrition. 

La dualité du bien et du mal, j'avoue, je m'y perd avec mon éducation qui n'a rien à voir avec l'éducation judéo-chrétienne et qu'on nommerait plutôt de matérialiste.

Ma première réaction est de constater que ce qui un bien pour quelqu'un et qui est récompensé par une obole pour cela, sera considéré comme un mal par quelqu'un d'autre qui espérait la récompense pour lui-même.

Les fameuses sucettes à l'anis comblent les uns, une nomination plus élevée sur l'échelle de "Riche terre" de la hiérarchie comblent les autres. 

Essayons d'expliquer la différence des deux approches par des données historiques qui font partie du Hors-Série du Le Point avant d'aller plus loin par le côté matérialiste.

Lire la suite

11/02/2017

2017, première année du monde selon Trump

0.jpgJean-Christophe Buisson avait écrit un livre illustré "1917, l'année qui a changé le monde"

1917 ou/et 2017, l'année qui a changé le monde?

1917 a été une année décisive dans le déroulement de la Première Guerre mondiale mais aussi dans l'histoire du monde, et pas seulement d'un point de vue géopolitique ou militaire avec ses grandes batailles (Chemin des Dames, Caporetto) ou ses grands événements (échecs des pourparlers de paix lancés par l'Autriche-Hongrie et le pape, effondrement de la Russie, basculement de la Grèce dans le camp allié, premières mutineries et grèves des tranchées…).

Dans tous les domaines, y compris scientifiques, culturels, intellectuels ou sociaux, cette année, comparable à 1789 ou 1815 par son ampleur, marque un bouleversement durable dont les conséquences se font encore ressentir de nos jours.

Lire la suite

04/02/2017

Une femme entre Yolanda et Dalida

0.jpgNous sommes 30 ans après la disparition de Dalida.

Je n'ai pas l'habitude d'écrire des articles sur des peoples, mais tentons le coup.

La biographie officielle de Dalida serait "Mon frère, tu écriras mes mémoires" de Catherine Rihoit.

Le livre "Dalida, une vie brûlée" de Bernard Pasuito rouvre le bal avec le nouveau film "Dalida".

Un téléfilm diffusé en 2005 l'avait précédé.

0.jpgLa vie de Dalida est un roman qui mériterait une étude psychologique tellement sa vie a eu de rebondissements.

Sous le nom de Yolanda de son enfance, elle avait été un souffre-douleur à cause de son strabisme. Sous le nom de Dalida, elle rechercha une sorte de revanche. Droguée par la scène, droguée de l'amour dans un désir d'absolu, elle est restée incomprise par ses amants.

Sa vie est une fiction décorée de fausses paillettes qui cachait une fragilité fleur bleue sans résister aux troubles inhérents à toutes vies en couples. Ses chansons sont souvent calquées sur sa vie.

Ses 170 millions d'albums vendus sont loin et ne changent rien.

Alors, légende, icône ou mythe?

Lire la suite

28/01/2017

Une tornade éthique wallonne?

"J'en ai marre des parvenus". Une phrase qui a douze ans d'âge. Une phrase qui venait à la suite des scandales des dirigeants carolos.

«J'en ai marre des parvenus. Il n'y a pas de place pour les parvenus au Parti socialiste», a-t-il lancé sur un ton sans équivoque. Il a mis en garde non seulement ceux qui abusent de leur mandat pour en tirer des avantages disproportionnés, mais aussi ceux qui ne suivraient pas la ligne d'ouverture et de culture du débat voulue par le Parti socialiste.

«Vous avez entendu comme moi ces quelques mandataires socialistes qui disent que l'ouverture, c'est inutile et qu'on est mieux entre nous. Ou ceux qui disent que la participation, la culture du débat, c'est une perte de temps parce que nous, on sait bien ce qui est bon pour le peuple. Même s'ils sont portés par peu de socialistes, ces discours-là, nous devons les combattre. Non seulement ceux qui les tiennent n'ont rien compris à ce que signifie le socialisme contemporain, mais ils mériteraient que l'on s'en sépare.

Une phrase qui résonne comme un avertissement", terminait l'article de l'époque.

Il a oublié de prendre plusieurs suppositoires d'antibiotiques à périodes rapprochées pour guérir la maladie du "système" quand elle est persistante..

Voilà que c'est reparti de plus belle avec une affaire qui empoisonne la vie politique belge. Cela ferait réchauffé, aujourd'hui. Il faut lire les posologies...

La raison, toujours la même: le fric, le flouse, le pognon qu'il faut gagner et éradiquer en payant des choses en échange...

Des mots me viennent à l'esprit pour endiguer cette situation: gouvernance, prévoyance, confiance et transparence.

[Dernier épisode d'un triptyque dont les deux premiers étaient (Liberté, égalité, identité), (Au rythme d'Algo)]

Lire la suite

20/01/2017

Au rythme d'Algo

0.jpgLa semaine dernière, j'écrivais "Liberté, égalité, identité" où l'on se retrouvait dans le monde réel de la rue.

Un monde qui est loin d'être cool.

A la rencontre de la virtualité sur Internet est-ce différent?

Être connecté sur Internet, à quoi cela sert-il?

Pour être informé seulement?

Pas du tout.

C'est souvent pour faire partie des réseaux sociaux.

Sur Facebook, on écrit le plus souvent en plantant un post-it sur un mur virtuel en espérant qu'il y aura quelqu'un qui le détachera. A la pêche, ce serait tendre son fil dans l'eau en espérant qu'un poisson viendrait s'y faire happer.

Sur Google+, on s'inscrit dans un bocal de poissons tous identiques. On y officialise son hobby en se foutant de ce qui est autour de lui.

Dans tous les cas, tout est automatiquement scanné par des algorithmes comme une main invisible, "Cannibalisés par le Web".

Donald Trump is the 45th président of United States.

Lire la suite

14/01/2017

Liberté, égalité, identité

Nous sommes deux ans après les attentats de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015.

0.jpg"2017, enfin le bout du tunnel" avec un canon, sur la page de garde du dernier Charlie.

L'édito du journal écrit: "Mettre ce 7 janvier à part pour en comprendre la spécificité laisserait la désagréable impression de lui réserver un traitement de faveur alors qu'il y a  d'autres attentats terroristes.

Pour éviter cet écueil impardonnable, il s'est docilement laissé ranger sur les étagères des souvenirs pénibles...

Lire la suite

07/01/2017

Mes papas viennent de Mars, mes mamans de Vénus et moi de Pluton

0.jpgIl y a un an, le 2 janvier mourait Michel Delpech d'une maladie qui le terrorisait depuis plusieurs années.

Delpech, un homme qui a sa vie en chansons.

Ce billet est écrit en son hommage.

Il avait écrit une chanson émouvante "Les divorcés" qui racontait une séparation dans la vie d'un couple.

Sa fille, il l'appelait Stéphanie.

Personne n'a pris la relève et demandé à un enfant d'un couple de parents séparés, ce qu'il en pensait d'une telle séparation. La situation de familles recomposées est devenue très courante. Si au départ, cette séparation peut être déchirante, cela peut devenir si pas réjouissante, avoir aussi des compensassions. J'avais 6 ans à l'époque. J'en ai dix aujourd'hui. J'ai penser t'envoyer mes vœux à toi, Stéphanie... J'ai préféré t'envoyer cette lettre ouverte.

Papa vient de Mars et maman de Vénus, est-il dit.

Et moi, Nicolas, d'où étais-je venu?

D'où est ce que je venais dans un tel scénario?

Et si j'étais venu de Pluton?

Lire la suite

31/12/2016

Les coups de Jarnac de 2016

"L'expression « coup de Jarnac » désigne un coup violent, habile et imprévu. Il a pris une connotation de coup déloyal ou pernicieux. A l'origine, il s’agissait d’un coup à l’arrière du genou ou de la cuisse par Guy Chabot de Jarnac, lors d'un duel judiciaire en 1547 .".

0.jpgCe sont ces coups que laisseront l'année 2016. Des rétrospectives de cette année, tous les médias en ont fait. Presque tous unanimes, pour dénoncer une année de merde caractérisée par l'accélération de l'histoire et par le rassemblement des événements négatifs.

On ne va pas trop jouer aux "futurologues en goguette" à se poser la question "A quoi faut-il s'attendre en 2017?". Le passé s'estompe plus vite que son ombre mais rien ne vient par hasard. Les historiens décriront peut-être l'histoire de 2016 en la complétant d'idées pour l'adoucir. Honni soit qui mal y pense... Rétrospective de 2016... et pourquoi pas une rétro style "Réflexions du Miroir"?

Lire la suite

24/12/2016

J'ai honte

3.jpgNous sommes au réveillon de Noël. Il y a quelques années, j'écrivais à cette occasion "Une fin en soi', "Les Rois Mages en eMage", "La solitude, ça n'existe pas", "Le Père Noël n'en a rien à cirer".

Tout y était dit et je ne vais pas y ajouter une nouvelle couche.

Noël est une fête de famille pendant laquelle la trêve des confiseurs commence dans une période généralement passée au repos. 

Je vais y ajouter trois voies parallèles: l'amitié, l'économie de la contribution et la polémique. 

Pas de clichés. Seulement des chansons pour adoucir parce qu'on dit que la musique adoucit les mœurs.

Ce sera peut-être une manière plus originale de souhaiter "Bonnes fêtes de Noël". 

Lire la suite

17/12/2016

L'automne s'en va....

0.jpgJ'ai à de multiples occasions parlé de l'automne.

"Vivement l'automne",

"Arboretum automnal, tout en douceur",

"Automne en zwanse",

"Extase automnale"

C'est dire toute l'estime que j'ai pour cette saison.  Cette fois, un peu plus fainéant, j'ai fait une sélection parmi les auteurs les plus connus pour reparler de ce sujet. 

Lire la suite

10/12/2016

Plaisirs d'hiver à la portugaise

0.jpgMemories: In 2014, we were on holidays in Portugal at Cascais.

On the 18th of Septembre, we were going to Lisabon.

On the 23th, to Sintra.

In both cases, the same guide was leading us.

At this time, 36 years old, she had an incredible optimisme to share. 

Her name, Mihaelia. She was speaking french, but knowing the difficulty to write in french, we decided to communicate in english. 

Lire la suite

03/12/2016

Réapprendre à apprendre

0.jpgPoursuivons les résultats de l'enquête ébauchée la semaine dernière.

Dans celle-ci, l'école et l'éducation étaient remis en question.

L'éducation, un rêve sans fin...

 

Retour à cette enquête commencée la semaine dernière et qui parlait des jeunes qui avaient une aversion de l'école: podcast.

L'école inefficace, inégalitaire et sans véritable objet visible surtout au niveau secondaire.

Lire la suite

26/11/2016

La génération QUOI craint l'avenir

Une grande enquête au niveau de la Belgique et de quelques pays européens s'est déroulée sous le nom générique de "Génération Quoi"  représentée par les 10-34 ans.

0.jpg

Génération de 10 à 34 ans, donc nés entre 1982 et 2006. Une période légèrement différente de la génération "Y" qui groupe des personnes nées entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990.

De la génération "Y" Wiki en dit encore:  "L'origine de ce nom a plusieurs attributions : pour les uns il vient du « Y » que trace le fil de leur baladeur sur leur torse; pour d'autres, ce nom vient de la génération précédente, nommée génération X; enfin, il pourrait venir de la phonétique anglaise de l'expression «Y»  signifiant « pourquoi ».

Lire la suite

19/11/2016

Comment le Web oriente vos votes

0.jpgJe n'ai pas caché qu'en février déjà, j'avais l'intuition que Donald Trump allait, au moins, atteindre le dernier round des élections américaine. Il l'a gagné, cette présidence des States. 

Comment était-ce possible?

Le titre du Vif Express de la semaine dernière n'était pas équivoque sur le sujet: le Web a influencé les élections américaines.

C'est vrai mais incomplet. 

Lire la suite