Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2018

Les fans et leurs idoles addictives

0.JPGAprès la fiction, passons à des histoires vraies.

Beaucoup d'histoires de tous les jours finissent en addictions.

Le mot "addiction" est défini comme "une dépendance, une assuétude, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible de faire ou de consommer quelque chose en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s'y soustraire", d'après Wikipedia.

Tout peut devenir une addiction quand on arrive à l'excès.

Voici deux cas très particuliers.

Lire la suite

28/04/2018

La déchirure des secrets (6)

0.JPG"La déchirure des secrets" est arrivée à son terme.

Un préambule pour correspondre à l'actualité.

La semaine dernière, il était question du mythe de l'Expo 58 pour la Belgique pour son soixantième anniversaire dont parlait le Vif.

A l'occasion du 50ème anniversaire, le Vif se posait la question de savoir si le "Mai 68" en France a été une aubaine ou un boulet avec les slogans "Interdit d'interdire", "Sous les pavés, la plage", "Ne soyez pas des moutons"....

Selon Cohn Bendit, Mai 68 fut une révolte culturelle, une fête libératrice pendant laquelle on pouvait s'amuser et ne pas se prendre au sérieux.

Lire la suite

14/04/2018

La déchirure des secrets (4)

0.JPGDifficile de s'échapper de la nouvelle de la nuit: les frappes dites ciblées des États-Unis, de la France et de l'Angleterre en Syrie.

Connaissant les forces et les envies en présence, seule le moment n'était pas encore fixé.

Alors, on va tenter de prendre le large, de nous évader avec d'autres nouvelles dans un nouveau petit tour d'horizon de l'actualité avant de retourner à notre fiction.

Jusqu'ici, cette actualité avait le ventre mou, coincée entre un weekend de Pâques pendant laquelle personne ne s'intéressait à l'actualité. Les pieds en éventail, affalé sur une chaise longue, chacun, avec un peu de chance, avait dégusté les premiers rayons de soleil d'un printemps qui avait passé par tous les coins de la terre avant de s'installer temporairement chez nous.

C'était probablement le calme avant la tempête.

La psychologie des consommateurs de nouvelles est de toutes manières, mise à rude épreuve pour effacer les erreurs passagères.

Lire la suite

07/04/2018

La déchirure des secrets (3)

9.JPGAvant de retourner à cette fiction mexico-américaine, un petit tour sur l'actualité qui compare 1968 à 2018.

En France, les grèves perlées des transports que certains pensent y trouver une réédition de mai 68.

En 2008, j'avais déjà fait cet exercice de comparaison dans "Révolutions en parallèles"

Non, l'histoire de ne se reproduit pas telle qu'elle.

Elle s'amende, elle se contorsionne sur elle-même, elle évolue comme le dit ce podcast de parti pris de hierpodcast.

Lire la suite

01/04/2018

Cloches et poissons en chocolat blanc et noir

2.JPGAujourd'hui, c'est dimanche de Pâques et les cloches vont commencer à sonner à Rome et dans le monde.

Mais c'est aussi le premier avril, le jour du Poisson. Ce qui n'est guère courant.

Les œufs de Pâques en chocolat s'accompagnent de poissons et de cloches en différents formats.
Et si on mélangeait tout cela avec humour?

Lire la suite

31/03/2018

Retour vers le futur selon Gogol

1.jpgUn article paru en 2013 dans l’Écho m'est revenu au sommet de la pile de projets.

Il parlait de l'avenir de Google vu par son grand manitou, Eric Schmidt.

Il était analysé ensuite par des philosophes.

Google a déjà épuisé des centaines de litres d'encre et de salive à son actif.

En 2012, j'écrivais d'ailleurs aussi le billet " Eurek@ Google".

Nous sommes cinq ans plus tard? Ce n'est donc pas une mauvaise idée de revenir en arrière dans un "rollback" pour constater l'évolution de l'actualité à partir du passé pour l'extrapoler dans le futur.

Lire la suite

24/03/2018

Debussy, la nature en musique

0.JPGDemain, 25 mars, il y aura exactement 100 ans que mourrait Claude Debussy.

En commémoration, l'année 2018 est considérée, en musique, comme "l'année Debussy".

Le 22 mars, on commémorait le 2ème année après l'attentat de Bruxelles.

Cette semaine, à Carcassonne, on se rappelait que le terrorisme n'était pas mort.

Un proverbe dit que "la musique adoucit les mœurs".

La musique classique prend tellement de formes pour harmoniser les mots:podcast

N'était-ce pas le meilleur moment pour le rappeler avec la musique de Claude Debussy?

Lire la suite

10/03/2018

Che bordello

1.JPGLundi, les électeurs italiens avaient tranché. Ils ont préféré des partis populistes ou anti-establishment aux partis populistes aux partis traditionnels du centre, sans majorité nette à aucune formation. 

L'Italie est plus polarisée que jamais pouvant créer une paralysie politique.

"Che bordello" titrait le journal "Il Tempo".

Former un gouvernement, ce sera une question de répartition de quartiers de tartes mais certainement pas du gâteau.

Quand l'Italie avec une dette représentant 130% du PIB fait partie des enfants en convalescence de l'Europe un vote de protestation comme celui que l'on a connu aux États-Unis n'est peut-être plus de raison dans un mariage hors-nature.

Lire la suite

24/02/2018

Au chevet du livre

0.JPGLa semaine dernière, le Vif publiait un dossier sur la nouvelle Foire du Livre de Bruxelles qui s'ouvre du 22 au 25 février et qui réunit tous types de créateurs dans le domaine du livre.

Ce dossier donnait une occasion de se rendre compte de l'évolution des écrivains, des lecteurs et des éditeurs dans l'actualité.

Notre radio "La Première" en avait parlé toute la semaine dans des émissions que j'ai podcastées.

Alors, revoyons tout cela dans un ordre aléatoire.

Une entrée gratuite en poche pour samedi et dimanche. J'avais planifié de m'y rendre malgré le froid glacial qui sévit sur Bruxelles.

Lire la suite

17/02/2018

On assure même les flamants roses...

0.JPG... mais on oublie de les avertir quand ils vieillissent et qu'il y a péremption potentielle en la demeure.

C'est la semaine des carnavals et la semaine qui comporte le 14 février et ses affaires de cœur.

Pour l'occasion, je vais vous présenter le carnaval des animaux et le contrat de mariage que l'on prend avec l'élue de son cœur quand on devient amoureux de sa "petite santé".

Quand la mariée est trop belle et que cela devient presque sérieux, je me dois de vous parler d'une assurance hospitalisation, dénommée "assurance soins de santé".

J'explique tant qu'on a de l'humour...

Lire la suite

10/02/2018

Le manichéisme entre passé et avenir

0.JPGLa semaine précédente, j'exprimais quelques idées personnelles.

Particulières, elles pouvaient être en contradiction avec d'autres façons de vivre.

Se faire embrigader par une manière de penser et de vivre et se faire manipuler, en résultent souvent.

Les opérations de charme et de la séduction se retrouvent à tous les coins de rues.

Je parlais du livre de Régis Jauffret "Microfictions 2018" qui relatait '500 autres vies à la fois" sur 1000 pages, sans vouloir les partager pour autant.

Je vais en écrire une 501ème d'un citoyen lambda d'une grande famille wallonne résistant à la modernité comme un droit de réponse à notre temps...

La précaution d'usage reste en vigueur "toutes ressemblances avec personnes existant ou ayant existé, n'est pas nécessairement purement fortuite".

Lire la suite

27/01/2018

Les pensées surréalistes belges

1.JPGLa semaine dernière, je sortais un billet qui parlait du livre de Philippe Bouvard "Mes dernières pensées sont pour vous".

D'accord, c'était hilarante, tantôt acerbe et jamais dénuée de vérité et de bon sens mais c'était cynique et manquait de surréalisme "à la belge, une fois". 

Magritte est le meilleur représentant du surréalisme en Belgique.

Prenons-le comme guide dans le monde du surréalisme...

Lire la suite

20/01/2018

Mes dernières pensées sont pour vous

9.JPG"Ce sont vraiment mes dernières pensées ou, si vous préférez, mes dernières maximes. Et c'est à vous que je les destinais comme un signe d'amitié reconnaissante pour m'avoir supporté depuis si longtemps. Bien qu'aucun notaire n'ait apposé son cachet sur ce petit livre, vous pouvez le considérer comme un testament n'ambitionnant que de vous léguer quelques sourires. Dans le meilleur des cas, vous y trouverez un brin de raison cueillie à la faveur d'une promenade tout au long d'une vie dont, quoiqu'il arrive désormais, personne ne pourra prétendre qu'elle fut courte. Ainsi, ai-je eu le temps de chercher sous les turpitudes et la méchanceté, ces occasion d'en rire que préférait Beaumarchais aux tentations d'en pleurer. Bref est devenu mon adverbe favori depuis que, comme les collégiens d'aujourd'hui, j'ai dû 'compacter' ma matière grise. Bien sûr la concision exclut les nuances et rend tricardes les périphrases. Mais que de clarté en plus et d'hypocrisie en moins. J'aime les formules qui s'écrivent plus joyeusement et se retiennent plus facilement. J'aime économiser les mots. J'aime ciseler un axiome jusqu'à ce qu'il ait l'air d'être un proverbe volé à la sagesse populaire. Ma plus grande fierté serait que l'on attribue une de ces pensées à quelqu'un qui n'en est pas l'auteur mais auquel on reconnait beaucoup plus de talent qu'à votre serviteur".        

Lire la suite

13/01/2018

Une nouvelle vague belge ?

0.JPGLe billet "Sur la plage abandonnée" informait que les jours de congés que l'on prend pendant les ponts de weekend prolongés sont nombreux en 2018.

Certains pensent partir très loin pour retrouver le soleil mais, parfois, quelques uns se tournent vers des horizons bien plus proches.

Alors pourquoi ne pas se perdre en Belgique, dans notre plat pays, du nord pour se gargariser de la langue de Vondel, en transitant par le centre  pour se fondre dans l'Art nouveau bruxellois multilingue ou dans le sud, avec ses forêts d'Ardennes italo-française?

La "nouvelle vague" peut souvent se traduire en "new wave" dans sa version globish.

La Belgique, pays fédéralisé, aux régions d'aspects différents et de manières de vivre qui ne le sont pas moins.

C'est ce qui fait peut-être son charme par sa diversité de paysages et ses oppositions de pensée. 

Passons en revue quelques anniversaires de célébrités qui ont connu la Belgique, pour nous servir de boussole.

Lire la suite

06/01/2018

Cas_à_strophes de 2018

0.JPGAprès le passé et le présent, plusieurs instances médiatiques sont là pour imaginer le future et pour,  peut-être, influencer les choix de vie.

C'est ici que l'on verra les optimistes ou les pessimistes redeviendront être réalistes.

2018, l'année du Cochon dans l'astrologie chinoise.

Seront requis des qualités de patient, de loyauté, d'honnête, de travailleur, de générosité, de modestie et de force.

Des faiblesses, du fatalisme, de la naïveté, du matérialisme et de la superficialité à mettre dans le programme de ce monde qui change en Cochon... Tout un programme...

Lire la suite

30/12/2017

2017 en douze coups

0.JPGAprès la parodie sexuelle d'un Père Noël, retour à 2017 et à sa rétrospective. Une première année de présidences de Donald Trump et de Macron dans une approches de la population en réciprocité. Un Brexit "Mayday" pour sortir de la CE. Un désir d'indépendance de la Catalogne.

"Une année où la peur a changé de camp pendant laquelle, du jour au lendemain, ce qui était supporté s'éprouve comme insupportable à cause d'un problème de société qui atteint le point de bascule et engendre les révolutions morales avec de rares éclaircies dans la grisaille belge venue de la sphère culturelle.", écrivait Gérald Papy dans l'édito du Vif.

Douze coups du sort sont en transit entre tonnerre, cœur, théâtre, colère, génie, folie, fourrés, poker, blues, grâce, bambou et essai. 

Lire la suite

23/12/2017

Le Père Noël Orgasmique

0.JPG Puisque depuis la semaine dernière, nous sommes tous fous avec l'envie d'avoir envie, cela ne doit pas être très difficile de passer les périodes de fêtes.

Noël m'avait inspirée de manières tellement différentes dans les années précédentes au 2ème ou au 3ème degré.

En 2006,  "Le père Noël n'en a rien à cirer". En 2009, "Décennis horribilis". En 2010, "Chéri, ni parfums, ni or, des terres rares", En 2011, "La solitude, ça n'existe pas" suivi des "Rois Mages en eMages". En 2012, "Une fin en soi" qui rappelait ce grand déballage des Mayas et de leur fin du monde. En 2013, "Le poids du secret" et de ce qui se cache derrière ces héros du passé. En 2014, "Soyons smart, jusqu'au bout des ongles" avec notre modernité. En 2015, "A la croisée des chemins" des Croisades. En 2016, "J'ai honte" d'avoir contribué à la modernité.

0.JPGEncore une fois, il fallait remettre cela de manière différente et pourquoi pas, plus spéciale encore?

Lire la suite

16/12/2017

L'envie d'avoir envie

7.JPGCe dessin de Nicolas Vadot résume bien l'ambiance lors des obsèques de Johnny Halliday dont je parlais, presque par obligation, la semaine dernière.

Après les radios, les télés, voila les magazines qui arrivent sur nos présentoirs et parlent de ses obsèques à Paris et à Saint Bathélémy.

L'hiver nous rend un peu ronchon quand il fait gris, pluvieux...

Parfois cela va jusqu'à une ambiance de saison morte, d'hiver du monde avec des rappels du passé et du présent.

J'en ai eu soupé d'entendre le mot "Johnny", le reste de la semaine.

Lire la suite

09/12/2017

Crimes en feuilletons à la télé

6.JPGJe m'en doutais, mais... les séries de crimes meublent un peu trop nos journées et nos soirées à la télé.

Séries américaines ou françaises défilent sur nos petits écrans à cadence soutenue.

Celle de "Meurtres à ...." (Saint-Malo, Pays basques, Pyla, Rocamadour, Rouen, Guérande, Ile d'Yeux, Etretat, Carcassonne, Mont Ventoux, La Rochelle, Bourgogne, Avignon, Ile de Ré, La Ciotat, Lac Léman, Martinique, Dunkerke, Grasse, Aix-en-Provence, Strasbourg, Auvergne, Sarlat, Landes, Orléan, Valencienne, Pays d'Oléron, Haute Savoie, Cornouaille, Martigues...) n'en est qu'une parmi d'autres.

Suite au prochain numéro... parce qu'il y a encore beaucoup de villes et 35.416 communes françaises.

L'inventaire des séries qui passent sur nos chaînes de télé, fera le reste..

Lire la suite

02/12/2017

All inclusive

0.JPGNon, ne rêvez pas une nouvelle fois de vos vacances "all inclusive" comme ce titre pourrait le laisser penser.
Quoi, vous ne connaissez pas les dernières nouvelles idées? Des nouvelles pour combattre les stéréotypes sexistes en remaniant l'orthographe de "écriture inclusive" et dont tous les francophones se servent tous les matins au petit déjeuner avec  le miel, le sucre et la confiture dans les conversations des réseaux sociaux.
Cette "affaire" sortie toute droite et toute gauche de quelques cerveaux de personnes de l'Académie française, mérite pourtant un ton parodique et ironique. Cela pourrait aller jusqu'à parler d'un "péril mortel", si son adoption n'allait pas, en principe, faire progresser la cause des femmes.

Lire la suite