Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2021

La Fontaine, l'homme à fables

0.PNGQui ne connaît pas les Fables "La Cigale et la Fourmi", "Le Corbeau et le Renard" , "Le Lièvre et la Tortue"?

Quel jeune écolier français n’a pas appris par cœur,  l'une des Fables de La Fontaine les plus connues?

La Fontaine a signé 250 Fables, mais ce sont les moralistes qui sont souvent les plus connues.

Ses Fables aussi bien politiques que philosophiques, voire coquines sont à double sens ou même à triple fond que seule une lecture attentive et une mise en contexte permettent d’explorer.

 Le 8 juillet dernier, on célébrait les 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine en 1621, à Château-Thierry.

Le Point a proposé dans un nouvel opus d’entrer dans le secret d'un choix de 30 Fables en les divisant en trois chapitres.

Lire la suite

08/09/2021

Une Terre promise difficile à conquérir

0.PNGComme cadeau pour Noël, mon épouse m'avait offert le premier livre autobiographique "La Terre promise" écrit par Barak Obama.

Comme c'est une brique de 830 pages, j'avais postposé sa lecture à un moment plus adapté des circonstances dont je n'éprouvais pas encore le moment venu.

Jusqu'ici je n'ai encore lu que son ascension à la Maison-Blanche.

Je réserve le reste du livre à une autre occasion. 

Lire la suite

01/09/2021

Un hommage et des souvenirs de Lucie

0.PNGL'automne météorologique commence avec la rentrée. Pourquoi pas un hommage à une professeur de chimie qu'était Lucie de Brouckère ?

Une femme avec beaucoup d'humour tout en étant très sérieuse dans son enseignement de la chimie. 

Une véritable spécimen de femme de combattante du féminisme de cette époque en parallèle à son cours.

  Le 13 juillet, elle aurait eu 117 ans si elle avait vécu.

Lire la suite

24/08/2021

A Knocke-le-Zoute

Dernièrement, je parlais du roman "Nom d'une pipe".

Cette fois, "Enfin les vacances, direction Knokke-le-Zoute ! Le peintre Magritte et sa femme Georgette se préparent à savourer les plaisirs de la côte belge: promenades en cuistax, croquettes de crevettes et moules-frites. Mais avant ça, ils profitent de la plage, bien installés dans leur transat. Un peu plus loin, les aboiements de leur chienne Loulou sonnent la fin du farniente. En grattant dans le sable, elle a déterré une main. Une aubaine pour René et Georgette qui vont se livrer à leur plaisir secret : traquer le meurtrier. Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague".

Préambule: Il était une fois un gamin qui avait enfermé la mer dans une boîte à mystère sur laquelle il avait collé des coquillages. Chaque fois qu'il voulait retrouver son insouciance, il l'ouvrait et les vagues déferlaient chez lui, emportant son chapeau boule et ses nuages noirs. Ne laissant qu'une palette de couleurs pour réinventer le monde".

Lire la suite

18/08/2021

Generation equality

0.PNGFemmes, en collaboration avec la Communauté européenne, la Belgique, la France, le Mexique, ainsi qu'n partenariat avec Cartooning for Peace, a organisé un concours mondial de dessins et de bandes dessinées pour marquer le 25ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d'action de Pékin. Plus de 1200 jeunes artistes de 18 à 28 ans, originaires de plus de 120 pays, ont participé au concours et ont soumis leurs dessins pour partager leur vison de #GénérationEgalité. Les finalistes ont été sélectionnés par une jury composé de dessinateurs professionnels, de représentants de haut niveau  et d'experts en égalité des sexes, ainsi que d'une jeune activiste.    

Lire la suite

11/08/2021

Manneken Pis et Jeanneke-Pis se rebiffent

0.PNGManneke Pis est un petit garçon nu ou vêtu par une garde-robe qui ferait pâlir d'envie. Sous la forme d'une statue en bronze de 55,5 centimètres de hauteur, il pisse tellement qu'il en devient une fontaine devant laquelle les touristes aiment se prendre en photo. Symbole d'un gamin irrévérencieux, épris de liberté, capable de braver le qu’en-dira-t-on en « plus ancien bourgeois de Bruxelles ». Pour le Bruxellois, se réclamer de cette statue gentiment provocante contribua à l’élaboration d’une représentation de soi comme d'un être espiègle, moqueur, libre et doté d’un grand sens de l’humour. Tout ça à cause de la légende qui dit que ce ketje avait réussi à éteindre un incendie en urinant sur les flammes...

Il y a aussi Jeanneke-Pis, moins connue qui, dans la position Adhoc, pourrait lui faire la nique au niveau débit, mais qu'on n'habille jamais parce qu'on la garde derrière une grille bien cadenassée de peur qu'elle ne soit volée comme son homologue masculin.

Si les Brusselairs ne sont pas surréalistes, qui le serait. 

Depuis la semaine dernière, j'avais présenté une version "dégraissée" de l'article "Nom d'une pipe" et une première version de ce billet-ci sur Agoravox.fr  pour tester les réactions en France.

(*) Dédicasse

Lire la suite

04/08/2021

Nom d'une pipe

0.PNG"C’était au temps où Bruxelles bruxellait...
À l’arrêt du tram, le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule, costume sombre et pipe au bec, a une vision étrange : une jeune femme en robe fleurie, debout à côté de son corps ! Il en parle à Georgette, son épouse, et immortalise la scène dans un tableau. Quelques jours plus tard, cette femme est retrouvée assassinée, avec une lettre d’amour parfumée dans son sac et un bouquet de lilas sous sa robe".

C'est ainsi que Nadine Monfils présente ses personnages dans une série d’enquêtes inédites menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette dans "Les folles enquêtes de Magritte et de Georgette". 

"L'idée d'écrire un roman au sujet du couple Magritte en construisant des histoires de meurtre m'a séduite", dit-elle.

Lire la suite

28/07/2021

Le Chat de Philippe Geluck dit tout sur tout

0.PNGAprès une période douloureuse que la Belgique vient de vivre, il est temps de réessayer de sourire si pas de rire.

Philippe Geluck s'y emploie. Wiki dit de lui: Artiste belge, né à Bruxelles le 7 mai 1954, il est surtout connu pour être l'auteur de la série de bande dessinée Le Chat.

Il participe également à plusieurs émissions télévisées en tant que chroniqueur, notamment en collaboration avec Laurent Ruquier.

Lire la suite

20/07/2021

Un deuil national avant une fête nationale tronquée

0.PNGPendant que la fête nationale française déroulait ses festivités du 14 juillet, le ciel est tombé sur la Wallonie et d'autres régions limitrophes.

Pour arriver à cela, il a suffi de deux jours de précipitations exceptionnelles sans discontinuer dans un ciel lourd de nuages stationnaires.

En Belgique, les cours d'eau de Wallonie se sont rejoints et sont sortis de leur lit.

Crues des rivières de la Senne, la Dyle, la Gette, l’Eau d’Heure, l’Eau blanche et l’Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l’Ourthe, l’Amblève, la Vesdre et la Meuse.

Particulièrement critique dans la province de Liège et dans le sud-est du pays, où des maisons se sont effondrées et où plusieurs personnes sont décédées ou portés disparues.

A Liège, le débit de la Meuse a dépassé de dix fois la normale et s'est transformé en un torrent après les précipitations de 300 mm d'eau par m2.

La phrase "On n'a jamais vu cela" a été prononcée par tous les témoins et par toutes les victimes.

Heureusement, le pic de la crue est arrivé vendredi matin.

Aujourd'hui, le spectacle de désolation ressemble à une fin de guerre.

Lire la suite

14/07/2021

Folon, l'homme bleu

0.PNGIl y avait longtemps que je n'étais plus passé au château de la Hulpe.

J'en avais parlé le 1er avril 2013 dans ce billet  "Un début d'avril sans poisson au château de La Hulpe".

En 2008, il y eut une exposition des œuvres de Folon à ciel ouvert, dans les jardins du parc mais je n'avais jamais visité la Fondation Foulon, elle-même.

Les péripéties qui entouraient ce château et la Fondation Folon, ont été nombreuses. 

Folon a été surnommé "l'Homme en bleu".

A la Fondation Folon, les rêves de Folon me sont apparus dans toute leur diversité en passant de ses aquarelles et de ses affiches en 2 dimensions à ses sculptures en 3 dimensions.  

Lire la suite

07/07/2021

Y a le feu au Coudenberg

0.PNGDu Palais du Coudenberg, J'en avais déjà parlé dans "Un parc de combat". Le 26 juin, sur le thème de la Renaissance, le palais accueille en mode festif  placé sous le signe de la découverte, du jeu et du défi à relever en famille ou entre amis. Des coffres Waouw regorgent de trésors à découvrir et de missions à accomplir pour les plus petits. Ils deviennent ainsi de futurs bâtisseurs, archéologues, historiens, explorateurs et aventuriers de tous poils, plongés sous terre en s’immergeant dans le passé prestigieux de Bruxelles et son palais.

Près de 700 ans, résidence et siège du pouvoir des comtes, ducs, archiducs, rois, empereurs ou gouverneurs qui, du xiie siècle jusqu’au xviiie siècle, ont exercé leur souveraineté sur le duché du Brabant et sur tout ou partie des Pays-Bas bourguignons puis espagnols et autrichiens à partir de ce palais.

Le palais fut complètement détruit dans un incendie accidentel. Il n'en reste aujourd'hui que les parties souterraines que plusieurs années de fouilles ont dégagées.

J'y suis allé ce 26 juin. J'y ai accompagné ce cri "Waouw".

Lire la suite

30/06/2021

Le désamour envers la politique ou la Science?

0.PNGSur Agoravox.fr, en conclusion de mon dernier billet "Le pouvoir de l'inutile" passé sur ce forum, je me proposais de relever quelques différences de point de vue  entre la France et la Belgique et des désamours existants de part et d'autres.

Sur les réseaux sociaux français, c'est la politique et Macron qui prennent  le pompon du désamour.

En Belgique, ce sont les scientifiques d'après les derniers sondages.

Le Vif et Knack ont sondé les Belges sur ce qu'ils pensaient de la gestion de la crise de coronavirus. Toujours méfiants, ils en veulent désormais moins aux politiques qu'aux scientifiques.  

Qui mérite d'être entarté par notre entarteur Noël Godin

Lire la suite

23/06/2021

Le pouvoir de l'inutile (3-3)

0.PNGEt si pour terminer ce triptyque autour du système et de l'utilitarisme, on faisait un pot-pourri de tout cela?

Il y a exactement 16 ans, en mai 2005, j'écrivais "A la casse", que je signais encore par "L'enfoiré de service". Article dans lequel j'exprimais déjà que l'utilité des choses et de système était bien moins respectueuse de ses "mandataires" du travail. 

Lire la suite

16/06/2021

Pour contrer le système, philosopher sportivement (2-3)

0.PNGAu milieu des débats quotidiens du 28' sur ARTE, quatre fois par semaine Thibaut Nolte se déguise en une personnalité et explique ainsi la vie de celle-ci à la première personne.

Toutes ses séquences commencent ainsi: "Bonjour Docteur, j'ai mal ici et là. Petite déprime passagère, c'est tout. Evidemment, je fais du sport".

Il faut d'emblé faire la séparation entre ce qui est systémique et donc presque systématique et prévisible représenté par des symboles et ce qui est conjoncturel dépendant des événements temporaires auxquels on essaye d'associer des modèles historiques comme pour la météo, le climat et la Bourse.

Le sport ne sort-il pas gagnant de la complexité de notre monde en faisant partie des rouages de la machine économique et sociale?

N'est-ce pas une bonne manière d'apporter une réponse à Alexandre Lacroix à la question "Comment ne pas être esclave du système?".

Lire la suite

13/06/2021

Comment ne pas être esclave du système? (1-3)

0.PNGQuand j'ai écouté à la radio Alexandre Lacroix qui faisait le promo de son livre "Comment ne pas être esclave du système?", intéressé, j'ai immédiatement commandé le livre chez mon librairepodcast.

Préambule: "Nous sommes de plus en plus nombreux à en rêver: échapper au système, à cette maximisation du profit, partout, tout le temps, qui ravage nos sociétés et la planète. Mais rompre avec le mode de vie dominant exige des sacrifices que peu d'entre nous sont prêts à consentir. Entre la pleine adhésion et la fuite, un chemin existe-t-il ?
Oui, répond Alexandre Lacroix, qui plonge aux racines de notre malaise en dévoilant la logique de notre modernité connectée, ce monde où l'auto-entrepreneuriat, le télétravail et les vérités alternatives déclinées sur les réseaux sociaux effacent les frontières entre sphère publique et sphère privée, temps de travail et temps de loisir, exploiteur et exploité, vrai et faux. Mettre à nu cette mécanique donne à chacun de nouveaux repères et nous permet d'introduire du jeu. En s'affranchissant de l'utilitarisme dominant, en se donnant un idéal non négociable qui guidera notre action, il est possible de reprendre en main les rênes de nos existences".

Alexandre Lacroix sur FB

Lire la suite

09/06/2021

Concept & Lifestyle Balthasar au Sablon

0.PNG"Depuis le 15 mai dernier, un vent nouveau et audacieux souffle du côté du Grand Sablon à Bruxelles. C’est au n°40, dans le magnifique bâtiment historique qui abritait jadis la manufacture de fourrure de la famille Mallien, qu’un lieu unique d’accueil et de rencontres dédié à l’art, à la mode, à la gastronomie et aux voyages est déjà en passe de devenir l’endroit incontournable pour les artistes et les designers", appelé le Balthasar.

Lire la suite

02/06/2021

Le train belge de Pékin à Hankou

0.PNGA la création de "Train World", ce fut d'abord "Le monde du train belge" en 2015, "L'homme qui aimait les trains" en 2019, voici une nouvelle exposition à la gare de Schaerbeek "De Pékin à Hankou. Une aventure belge en Chine". 

En juin 1898, l’Impératrice douairière Cixi signe le contrat octroyant à la Belgique la construction et l’exploitation d'un des plus grands projets mondiaux de l'époque: une ligne de chemin de fer de 1214 kilomètres reliant la Capitale Pékin au centre commercial du centre de la Chine: Hankou.
podcastpodcast

Lire la suite

26/05/2021

Fake for Real

0.PNGComme une suite au billet de la semaine précédente "Braquage dans les data noires", il me semble opportun de parler de l'exposition à la "Maison de l'Europe". Elle propose un voyage dans le temps en s'aventurant au gré des fraudes et des falsifications qui ont jalonné l’histoire pour arriver aux réalités actualités dans la "PostVérité".

Le titre de l'expo: "Une histoire du faux et de contrefaçons" qui, dans la grisaille de la routine quotidienne, transite via le sensationnel, le spectaculaire et le surnaturel et qui, avec un peu d'humour, nous permettrait d’échapper à la banalité et la morosité de l’ordinaire. Le jeu de l’imposture n’est amusant que si nous en acceptons les règles car ceux et celles qui se laissent abuser risquent gros en argent, en crédibilité et en intégrité... jusqu'à pour certains, y avoir laissé la vie.

Aujourd’hui, la désinformation est partout, mais, contrairement à ce qu'on pourrait penser, le mal est ancien. L’histoire regorge de faux-semblants de toutes natures. Le Cheval de Troie, modèle mythologique de la supercherie qui faisait partie de l'Iliade, fait ainsi écho aux problèmes contemporains d’un monde dominé par Internet.

Lire la suite

20/05/2021

Braquage dans les data noires

0.PNGIl y a un peu plus d'un an, je parlais de Zoe Sagan et de son livre étrange "Kétamine" dans lequel elle s'attribue  un rôle de justicière en tant qu'Intelligence Artificielle.  Dans "Allusion, une I.A.1.0", j'avais repris ce rôle à mon compte à l'occasion du 15ème anniversaire de "Réflexions du Miroir". Pour l'occasion, ma signature devenait "Allusion".  

Zoé Sagan est revenue dans un nouveau livre "Braquage [Data Noire].

Une nouvelle fois, une journaliste avait été surprise par la virulence de ses propos podcast

Cette fois, Zoé n'est plus seule. Une équipe s'est formée autour d'elle...

Je cède la parole à cette invitée mystère...

Lire la suite

17/05/2021

Après en faire le tour, entrons dans le domaine royale...

0.PNGAprès avoir fait le tour du Palais du Roi en 2017 décrit dans "Le jogging à la portée de tous", cette fois encore, il y a moyen de voir l'intérieur jusqu'au 6 juin.

Notre JT en parlait ou en reparlait ce lundi.

Je n'ai pas réitéré l'opération de charme.  

Le château de Laeken est une propriété de la Donation royale, sauf sous le règne du roi Albert II, le principal lieu de résidence du souverain belge. Situé au nord de Bruxelles dans le Domaine royal, en face du parc de Laeken, qui sépare l'avenue du Parc royal. Ses serres, construites sous le règne du roi Léopold II, sont ouvertes une vingtaine de jours par an au public, au printemps. Depuis 2013, il est la résidence officielle du roi Philippe, de son épouse la reine Mathilde et de leurs quatre enfants. Le roi Philippe exerce ses fonctions officielles au palais royal de Bruxelles, où il accorde notamment ses audiences.

Billet intermédiaire d'une balade dans une sélection d'une vingtaine de photos  

des Serres royales en 2009 et une vidéo de ce 17 mai.

  Allusion