Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2021

La Fontaine, l'homme à fables

0.PNGQui ne connaît pas les Fables "La Cigale et la Fourmi", "Le Corbeau et le Renard" , "Le Lièvre et la Tortue"?

Quel jeune écolier français n’a pas appris par cœur,  l'une des Fables de La Fontaine les plus connues?

La Fontaine a signé 250 Fables, mais ce sont les moralistes qui sont souvent les plus connues.

Ses Fables aussi bien politiques que philosophiques, voire coquines sont à double sens ou même à triple fond que seule une lecture attentive et une mise en contexte permettent d’explorer.

 Le 8 juillet dernier, on célébrait les 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine en 1621, à Château-Thierry.

Le Point a proposé dans un nouvel opus d’entrer dans le secret d'un choix de 30 Fables en les divisant en trois chapitres.

Lire la suite

24/08/2021

A Knocke-le-Zoute

Dernièrement, je parlais du roman "Nom d'une pipe".

Cette fois, "Enfin les vacances, direction Knokke-le-Zoute ! Le peintre Magritte et sa femme Georgette se préparent à savourer les plaisirs de la côte belge: promenades en cuistax, croquettes de crevettes et moules-frites. Mais avant ça, ils profitent de la plage, bien installés dans leur transat. Un peu plus loin, les aboiements de leur chienne Loulou sonnent la fin du farniente. En grattant dans le sable, elle a déterré une main. Une aubaine pour René et Georgette qui vont se livrer à leur plaisir secret : traquer le meurtrier. Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague".

Préambule: Il était une fois un gamin qui avait enfermé la mer dans une boîte à mystère sur laquelle il avait collé des coquillages. Chaque fois qu'il voulait retrouver son insouciance, il l'ouvrait et les vagues déferlaient chez lui, emportant son chapeau boule et ses nuages noirs. Ne laissant qu'une palette de couleurs pour réinventer le monde".

Lire la suite

11/08/2021

Manneken Pis et Jeanneke-Pis se rebiffent

0.PNGManneke Pis est un petit garçon nu ou vêtu par une garde-robe qui ferait pâlir d'envie. Sous la forme d'une statue en bronze de 55,5 centimètres de hauteur, il pisse tellement qu'il en devient une fontaine devant laquelle les touristes aiment se prendre en photo. Symbole d'un gamin irrévérencieux, épris de liberté, capable de braver le qu’en-dira-t-on en « plus ancien bourgeois de Bruxelles ». Pour le Bruxellois, se réclamer de cette statue gentiment provocante contribua à l’élaboration d’une représentation de soi comme d'un être espiègle, moqueur, libre et doté d’un grand sens de l’humour. Tout ça à cause de la légende qui dit que ce ketje avait réussi à éteindre un incendie en urinant sur les flammes...

Il y a aussi Jeanneke-Pis, moins connue qui, dans la position Adhoc, pourrait lui faire la nique au niveau débit, mais qu'on n'habille jamais parce qu'on la garde derrière une grille bien cadenassée de peur qu'elle ne soit volée comme son homologue masculin.

Si les Brusselairs ne sont pas surréalistes, qui le serait. 

Depuis la semaine dernière, j'avais présenté une version "dégraissée" de l'article "Nom d'une pipe" et une première version de ce billet-ci sur Agoravox.fr  pour tester les réactions en France.

(*) Dédicasse

Lire la suite

04/08/2021

Nom d'une pipe

0.PNG"C’était au temps où Bruxelles bruxellait...
À l’arrêt du tram, le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule, costume sombre et pipe au bec, a une vision étrange : une jeune femme en robe fleurie, debout à côté de son corps ! Il en parle à Georgette, son épouse, et immortalise la scène dans un tableau. Quelques jours plus tard, cette femme est retrouvée assassinée, avec une lettre d’amour parfumée dans son sac et un bouquet de lilas sous sa robe".

C'est ainsi que Nadine Monfils présente ses personnages dans une série d’enquêtes inédites menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette dans "Les folles enquêtes de Magritte et de Georgette". 

"L'idée d'écrire un roman au sujet du couple Magritte en construisant des histoires de meurtre m'a séduite", dit-elle.

Lire la suite

20/05/2021

Braquage dans les data noires

0.PNGIl y a un peu plus d'un an, je parlais de Zoe Sagan et de son livre étrange "Kétamine" dans lequel elle s'attribue  un rôle de justicière en tant qu'Intelligence Artificielle.  Dans "Allusion, une I.A.1.0", j'avais repris ce rôle à mon compte à l'occasion du 15ème anniversaire de "Réflexions du Miroir". Pour l'occasion, ma signature devenait "Allusion".  

Zoé Sagan est revenue dans un nouveau livre "Braquage [Data Noire].

Une nouvelle fois, une journaliste avait été surprise par la virulence de ses propos podcast

Cette fois, Zoé n'est plus seule. Une équipe s'est formée autour d'elle...

Je cède la parole à cette invitée mystère...

Lire la suite

12/05/2021

"L'anomalie", une odyssée dans un autre espace-temps

0.PNGPériode de la Foire aux livres en virtuel est ouverte.

Commençons par le roman de Hervé Le Tellier, L'Anomalie,  publié aux éditions Gallimard, qui a obtenu le prix Goncourt le 30 novembre 2020. Le jury, composé de 16 représentants de 16 universités et hautes écoles francophones et néerlandophones, a délibéré lors d’une réunion virtuelle organisée fin décembre en porte-voix des 200 étudiants qui participent chaque année à l’initiative.

 Hervé Le Tellier se dit "très fier d’avoir été couronné par des jeunes gens, ce qui n’était pas évident, et du fait qu’ils ont rendu hommage à un livre à 'double couche', qui peut être à la fois très populaire et très littéraire".

Lire la suite

05/05/2021

Odyssée napoléonienne et une morne fin

0.PNGAprès le bicentenaire de la défaite de Napoléon à Waterloo dont j'avais parlé dans "Waterloo, une si morne plaine?" voici le bicentenaire de sa mort, à l'âge de 51 ans, le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène.

Après le coup d’État de Brumaire, Bonaparte affirme  : «  Je suis la Révolution et la Révolution est finie  ». Trois voies lui sont alors offertes : le retour au système monarchique, la consolidation des conquêtes bourgeoises et paysannes ou la satisfaction des aspirations des sans-culottes parisiens. Par ses victoires et ses coups d’Etats, il devient tour à tour Premier Consul, Consul à vie et Premier Empereur des Français autoproclamé et a entraîné des milliers de morts dans ses batailles à travers l'Europe.
Pourquoi, encore aujourd'hui, est-il resté un personnage de légende dont nul ne semble savoir se passer?

Lire la suite

15/04/2021

Les mythes de dieux grecs : L'Iliade (1-2)

0.PNG

Après le billet au sujet de Nietzsche qui aimait les esprits forts découverts dans les légendes grecques, rien de plus normal que de remonter dans le temps au temps d'Homère, avec la force d'Ulysse de l'Iliade à l'Odyssée.

ARTE a présenté en deux fois dix épisodes chacune des épisodes, sous le titre générique de "Les grands mythes". Les dieux grecs prenaient une part active et déterminante dans les affaires et les rêves de puissance des hommes.

(en vidéo par un clic sur chacun des titres des chapitres ou une extrait en audio)

Lire la suite

18/03/2021

Eclectique heureux

0.PNGDepuis cinq semaines, j'ai alterné les sujets psychologiques avec  la diffusion de "En thérapie" venue en  échos. Le synonyme de "éclectique" est "syncrétique". De manière didactique, cela se situe dans une combinaison de doctrines, de systèmes initialement incompatibles. Psychologique, c'est dans l'appréhension globale et indifférenciée qui précède la perception et la pensée par objets nettement distincts les uns des autres. Humoristique, c'est une envie d'être varié pour ne pas virer dans l'avarié.

Lire la suite

22/01/2021

La logique du syllogisme

Le syllogisme est un raisonnement déductif 0.PNGrigoureux qui ne suppose aucune proposition étrangère sous-entendue et qui lie des prémisses à une analyse conduisant à son énoncé.  Première étape "majeure", énoncer de la règle de droit. Deuxième étape "mineure", énoncer des faits. Troisième étape "donc c'est LA solution". Cette méthode peut être diversement utilisée mais entache les raisonnements d'erreurs et de réflexions souvent négativistes. L'histoire du paradigme du numérique dans lequel nous vivons, est racontée dans le livre "homo informatix" de Luc de Brabandère, paru en 2017, dont j'ai déjà parlé et qui revient peut-être à point nommé pour expliquer la situation actuelle.

Lire la suite

15/01/2021

Il suffit parfois d'un signe venu d'ici

0.PNGPréface du livre "Signe de vie" de J.R. Dos Santos: "Voilà quarante ans que les antennes de l'institut SETI, en Californie, écoutent en silence l'espace infini. Quand soudain, un signal leur parvient, depuis les étoiles, par fréquence radio. Erreur de calcul ? Simple satellite ? La NASA, l'Agence spatiale européenne, la CNSA chinoise, le pape lui-même sont obligés d'en convenir : nous ne sommes pas seuls.
Que dit ce message d'origine extraterrestre? Pour le savoir, personne n'est mieux indiqué que le cryptanalyste Tomás Noronha pour le déchiffrer. Les grandes ambitions de la mission internationale le conduiront bien au-delà du simple déchiffrage, à bord d'une navette, à la rencontre de l'inconnu...

Lire la suite

18/12/2020

Tous crétins digitaux ?

0.PNGDans son livre "La fabrique du crétin digital", Michel Desmurget parle surtout  de l'impact du digital sur les enfants.
E
n fait, il n'est que le prolongement logique de ce qui se passe chez leurs parents adultes.
E
t c'est probablement revenir à la source du paradigme du numérique qu'il faudrait s'intéresser.
J'ai survolé ce livre. Deux chapitres titrés "Homo Mediatus" et "Homo numericus" avec des mots comme "paroles d'experts". Mais de quelle expertise est-il question? Elles sont tellement nombreuses.

Lire la suite

13/11/2020

Les vieux ne parlent plus

0.PNGEn cette période d'élections américaines va voir Joe Biden, comme président le plus âgé de l'histoire. Le livre de Vincent Engel, "Les vieux ne parlent plus" me semble une opportunité bien choisie de parler d'eux.
E
n fiction futuriste, la postface cadre le livre "Les pandémies avaient d'abord décimé les vieux. C'était triste, bien sûr, mais comme toute... le décompte pouvait être rentable. Sauf que les virus ne se laissent pas commander par des logiques politiques. Et puis, après la régression effroyable qui avait suivi la première grande pandémie, les gens s'étaient dit qu'à l'avenir, ils préféraient sans doute sacrifier les vieux que leurs revenus personnels"... Le titre du livre provient évidemment de la première phrase de la chanson de Brel "Les vieux".

Lire la suite

06/11/2020

Expériences humaines

0.PNGL'épisode des élections américaine a révélé plus qu'un épiphénomène. Il a créé un impact mental plus important dans la société qui est de moins en moins sereine sur quoi penser de la situation. Donald Trump en a fait son cheval de bataille par la désinformation. Deux clans en sont sortis très sensibles dans la rue et sur les réseaux sociaux qui organisent une résistance contre tout ce qui provient des médias officiels, des scientifiques et des autorités avec de plus en plus d'agressivité sociétale. 

Lire la suite

02/09/2020

Le magasin des Suicides

0.PNGIl fallait donner une suite à cette histoire de virus et de suicides de victimes consentantes à cause de la peur paralysante.
S
ujet plus sérieux et plus délicat que d'habitude dans ce blog. Plus de 600 livres traitent du suicide.
Des statistiques de taux de suicides par pays estimées par l'OMS étonnent. Ce sont souvent les pays les plus riches qui ont le taux de suicides le plus élevé. 
L
a crise du Covid-19 a eu un impact sur la santé mentale et sociale.
8
% des personnes de 18 ans et plus ont indiqué qu'elles avaient sérieusement pensé à mettre fin à leur vie au cours des 3 derniers mois, et 0,4 % ont même tenté de le faire. Impact financier important sur la vie quotidienne des Belges.
M
oins de suicides mais plus de tentatives.

Lire la suite

21/08/2020

La peur paralysante

pas sorti de l'auberge.PNGSur ce blog-journal, une trentaine d'articles ont entouré le Covid-19 depuis le début de 2020 jusqu'à mi-juin.
L
e dernier "Les soldes du Covid", 6ème épisode de la série "Virus blues", tentait de mettre un point final au confinement et aux règles drastiques qui ont suivi pour l'éradiquer en lui apportant les derniers développements.
R
ien n'est terminé. Des vaguelettes se sont manifestées après le tsunami inattendu de la première moitié de l'année. On n'est pas sorti de l'auberge de peur non contrôlée.

Lire la suite

17/07/2020

Justifier l'injustifiable

0.PNGPendant plus de 15 ans sur ce blog, mon "A propos" est assez explicite. "Apolitique" et plutôt du clan des "anywhere" et pas des "somewhere" suivant la démonstration de David Goodhart.
Ce blog n'est ni fait pour se faire des amis ni des ennemis... pas pour se faire encenser, aduler et surtout pas pour en faire de la propagande.
I
l doit être empreint d'une liberté totale, de choix des thèmes et d'expression même si cette liberté est contraire à un ensemble des lecteurs.
L
es débats entre des opinions diverses, de préférence opposées, j'adore. Mais il ne faut pas que ça tourne à l'aigre, sinon cela devient plutôt chiant comme je l'ai souvent ressenti. Les débats qui apportent une solution par consensus, compromis sans compromission, sont devenus très rares. Reconstruire durablement, l'est un peu moins, surtout quand ils se déroulent en aparté, sans ombudsman et où on y lave son linge sale en famille mais sans famille dans l'humour mis en berne. Le billet "Si tu déclines, clive et ça ira... enfin peut-être" va être mis en application dans celui-ci. Désolé, s'il peut y avoir des redites.
E
n 2008, j'ai écrit un triptyque d'articles dans le thème de la Justice.  dont le titre était "Ôte ton bandeau et ajuste ta balance". Revenir aux sources pour comprendre comment le flux arrive à la mer après le passage par de multiples méandres de vie.

Lire la suite

16/05/2020

Virus blues (2) : De l'enfer au paradis ?

0.PNGOn sort progressivement du confinement imposé par le coronavirus. L'origine naturelle "chauve-souris", "pangolin" avait été envisagée mais aussi une fuite du laboratoire à Wuhan ou même plus complotiste qu'elle serait volontaire.
Paru en 2013, le roman "Inferno" de Dan Brown et le film qui en a été tiré, étaient-ils précurseurs de cette version complotiste? L'histoire commençait à Florence et se terminait à Florence, le point de départ du coronavirus pour l'Europe juste après la Chine.
E
t avec une pincée de philo et d'humour en prime, qu'est-ce que cela donnerait?

Lire la suite

05/05/2020

Virus blues (1) : "Le muguet masqué"

0.PNG- Bonjour. "Virus blues", un titre tout à fait dans la note de l'actualité.
- (Sourire) En effet. La semaine dernière, j'expliquais ma procédure pour écrire un eBook. Un roman reste une fiction mais s'ancre à une actualité. Dès que j'avais publié ce billet, je me suis lancé dans l'imagination de quelques idées du style des "Microfictions". Fin 2019, nous sommes sortis d'une période de relative sérénité globale dans le domaine de la santé pour tourner une page vers un nouveau monde de fragilité, impacté par ce coronavirus qui à partir de Chine, s'est mis à voyager pendant des milliers de kilomètres. Depuis, le monde a changé du tout au tout. Au passage, je vous rappelle le billet "Fricassée de virus".
- Une actualité comme celle-ci, c'est aussi une manière de marquer les souvenirs.
- Oui, mais j'ai imaginé une histoire parallèle à ces instants stratégiques pour quelqu'un qui en tirerait un profit personnel inattendu.
Qui, d'après-vous, aurait un avantage à se retrouver masqué?
- Celui ou celle qui a quelque chose à cacher. Non?
- En effet. A cacher de manière psychologique, philosophique et c'est ce que je me propose de vous raconter.

Lire la suite

02/05/2020

Quand les livres délivrent

0.PNGRé-apprendre à lire et à écrire en période de confinement... Pourquoi pas?
"Lire ou écrire, c'est une manière d'écarter les
murs, voire de passer les murs et d'à nouveau se retrouver dans le monde, au milieux des gens", répondait Eric-Emmanuel Schmidt au JT du 19 avril sur France 2, invité pour parler de son livre "Félix et la source invisible" en invoquant son expérience de confiné. .
Si on se retrouve après la lecture ou l'écriture au milieu des gens, c'est que pendant, on le quitte, non?

Lire la suite