Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2011

Dis-moi ce que tu lis, je te dirai ce dont tu rêves

Il y a bien longtemps, j'écrivais "L'éloge à la lecture". Mais il faut être orienté pour faire aimer la lecture, tellement il y a de choix. Qui lit vraiment? Ceux qui lisent, que lisent-ils?

0.jpgChristophe Evans, sociologue de la lecture, donnait ses constations dans le Vif-L'Express avec la question "Que lis(i)ez-vous a vingt ans".

La "Fureur de lire", l'opération de séduction pour les livres, fêtait ses vingt bougies en octobre. Les jeunes lisent de moins en moins ou n'importe quoi, disent les "vieux". Était-ce mieux chez les soi-disant "vieux"?

En d'autres mots, ceux-ci ont-ils montré le chemin de la lecture, de manière efficace, aux plus jeunes ou se sont-ils laisser eux-mêmes à la paresse des médias plus modernes?

Lire la suite

16/01/2011

Tout bouge autour de moi

"Un an après le tremblement de terre et toujours du secours dans l'urgence" est le constat étonnant en Haïti. Qu'est-ce qui arrive à faire survivre les habitants de Port-au-Prince dans un tel constat de désolation? L'écrivain haïtien-québécois, Dany Laferrière, était présent lors du tremblement de terre. Son témoignage sur sa ville est troublant de sagesse.

0.jpgLe 12 janvier 2010 à 16:53 a été une minute qui cachait, en elle, la vie d'une ville, disait Dany Laferrière, lors d'un interview au Vif.

Un tremblement de Terre de 7,3 sur l'échelle de Richter a presque tout détruit à la capitale, Port-au-Prince. 230.000 morts, un million et demi de sans-abris. Dans les jours qui suivirent, 211 miraculés ont pu être sauvés. Des dons ont été engrangés. On estime qu'il faudrait un minimum de 7.750 millions de dollars pour redresser la ville.

Lire la suite

05/07/2010

L'enfer du décor

Un livre, deux vies qui se réunissent pour le meilleur au départ et pour le pire en finale. L'un qui dit dans les moments de tristesse à l'autre "Pendant plusieurs décennies, nous avons fait ... l'humour". C'est le livre de la compagne de Raymond Devos qui m'avait fait découvrir l'envers du décor, l'envers des rires et des sourires que tout le monde lui connaissait. Cette fois, il laissait un goût de sordide dans la bouche.

1.jpgLe livre, est-il une histoire de famille, sordide, une croisade, une intrigue de palais, une réaction contre les injustices? Un peu de tout cela.

Raymond Devos, un clown artiste qui poussait la logique jusqu'à l'absurde. On connaissait de lui ces bons mots qui faisaient rire.

Samantha Lemonnier, l'auteure de pièces de théâtres, de ce livre,  fut sa plus proche compagne. Elle y révèle, son enfance douloureuse avec ses parents ruinés, la perte de ceux-ci, l'envoi chez sa tante, la rencontre avec l'humoriste. Elle est née en 1950. Vingt huit ans, plus jeune, la sépare de son égérie, Raymond Devos.

Elle est l'auteur de pièces de théâtre. Son parcours se confond avec celui de Raymond,  dont elle a partagé l'intimité, le rire et les secrets.

Lire la suite

22/01/2009

Ecrire en analogique ou en numérique

Un copain me disait, récemment, à la lecture d'un de mes textes que j'écrivais souvent comme je programmais. Pas faux, me suis-je dis. Je l'avais même écrit dans un de mes anciens articles « Le mal au blog » en disant que je ne voyais pas tellement de différences dans les deux disciplines.

0.jpg"Les gens aiment bien qu'on les aide, qu'on les amuse et il ne faut pas trop les fatiguer", m'informait-il. "L'écriture n'est pas de la programmation", ajoutait-il pour m'inciter à plus de réserve, plus de souplesse ou moins d'autres choses dont je laisserais des traces personnelles. La façon d'écrire ne fait que refléter une foule de préalables. Elle laisse quelque chose de l'écrivain, du rédacteur, derrière elle.

On a déjà écrit sur le sujet, mais il était plutôt question de technique.

Lire la suite

13/04/2005

Les Piliers de la terre (Ken Follett) 1989

Roman historique chez les bâtisseurs de cathédrales 

0.jpg

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un livre qui m’a vraiment passionné.
Si vous ne le connaissez pas malgré qu’il ne soit pas récent, voilà vraiment le livre que vous devez vous procurer à l’occasion de vos prochaines vacances.
A la suite de ‘Droit de réponses’, vous pouvez lire le résumé et les appréciations de lecteurs enthousiastes.
Roman historique se déroulant dans l’Angleterre du Moyen Age, ce n’est pas le genre de livre qui, de prime abord, aurait pu m’attirer outre mesure.
Pourtant, dès le début relatant la vie de l’époque, le livre vous accroche et vous empêche d‘en quitter sa lecture. Dès le début, on se retrouve abasourdi par le peu de valeur que pouvait avoir la vie à l'époque: une pendaison d'un homme innocent spectacle fort apprécié par la foule qui se masse autour du gibet.

Lire la suite