Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2022

Les métamorphoses de la modernité

0.jpg

Sous-titre: "L'âme faustienne à la conquête de l'infini".

C'est ainsi que je recevais un email de Clément Gustin que je ne connaissais pas. Je partage quelques idées sur la modernité et il me semble intéressant d'en parler.  

L'adresse de son site "Chronique du parc humain".

Dans le dernier article "En thérapie" , j'avais initié ce débat par la voie de la psychologie. La métamorphose intervient déjà chez Ovide  et comme résultat de la solitude.

Lire la suite

22/04/2022

Mourir d'implosion ou d'explosion?

0.jpgAvant le premier tour des élections présidentielles françaises, j'écrivais "Elire pour ne pas mourir".

Il ne reste que deux candidats en lice.

Jeudi dernier, ce fut débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Dimanche, le vote du deuxième tour qui déterminera qui assurera le quinquennat suivant à (re)devenir président(e).

"Un homme expérimenté et rassembleur face à une girouette qui divise la société. Une femme proche du peuple face à un président qui aura méprisé les Français", écrit l'Echo.

Lire la suite

09/04/2022

Elire pour ne pas mourir

0.jpg"Elire pour guérir" en 2007. Cet article avait fait un flop avec 3 commentaires sur l'antenne Avox..

"Elire, c'est maudire dans la Cour des miracles" en 2019.

En prévision des élections françaises "Un quinquennat pour rien" sortait en octobre 2021 dans lequel je rappelle "La macronite aiguë, une maladie ou un remède?" paru en 2017.

La gestion de la France semble faire du sur-place en commençant par un enthousiasme au début de n'importe quel type de législature et très vite commence à tourner sur elle-même vers une abîme commune.

En Belgique, ce n'est pas la joie, non plus.

Avec le Covid, la guerre en Ukraine, tout augmente et j'en passe des meilleurs ou des pires.

Mais, en Belgique, il y a une philosophie profonde de l'autodérision qui comme une ADM, une arme à destruction massive, permet de résister et de parvenir à surnager au dessus de la mêlée dans un régime parlementaire. Depuis 17 ans, je suis l'esprit français sur les réseaux sociaux ou dans les médias officiels. 

Les séquences "Voix de France" suivaient l'évolution avant les élections françaises dans un pays à régime présidentiel.

Pascale Clark à la RTBF rassemble des chansons françaises pour raconter les défaites des partis et des candidats potentiels et qui apporte un peu d'humour en chanson.

Lire la suite

01/04/2022

De Poutine à poutine

0.jpg

D'accord, il n'y a pas des masses de ressemblances entre Poutine et la poutine...

Mais, les deux peuvent ou veulent avoir une influence sur l'autre et laisser une trace dans l'histoire surtout au moment de la digestion.

Il est aussi vrai que les ingrédients de la confrontation ne sont pas les mêmes.

Ce sont les kalashnikovs qui prennent la parole pour le premier et le mal à l'estomac pour la poutine.

Si "l'opération militaire spéciale" de Poutine en Ukraine ne va pas être transcendée par la poutine, il n'en reste pas moins qu'il ne faut pas minimiser l'influence des histoires.

Quant à ce billet, vous allez  certainement le trouver sans queue ni tête. 

Mais quand c'est le Premier Avril, j'ai l'habitude de mixer la queue et la tête dans in shaker avec de la vodka.

Dans ce cas, les similitudes peuvent s'aplanir, les apparences devenir trompeuses et les problèmes recevoir une solution miraculeuse.

Lire la suite

12/03/2022

Des vies en séries

2.jpgEn 2017, j'écrivais "Crimes en feuilletons à la télé"  billet dans lequel je faisais l'inventaire des feuilletons à l'époque.

Si Agatha Christie a inventé le suspense autour des crimes, elle a aussi créé des émules même sans suspense.

Le 4 mars dernier, France 3 présentait un documentaire  "La saga des feuilletons et des séries"  De "Thierry la Fronde" à "Capitaine Marleau", ce documentaire revient sur les moments de fictions de nos mémoires avec les héros qui ont marqué nos enfances du noir et blanc à la couleur en nourrissant nos imaginaires et en occupant nos rêves. Le premier feuilleton  "Nostradamus" est apparu sur l'écran aux coins arrondis il y a 70 ans. A l'époque, très peu de télévisions et pas plus de spectateurs pour regarder les polars français.

Extrait: podcast

Des séries belges existent aussi avec des crimes en arrière-plan. 

Les séries se vendent bien de pays en pays.

Lire la suite

15/01/2022

Molière, mystères et Commedia dell'arte

0.jpgJe ne pouvais laisser passer le 400ème anniversaire de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière.

Comédien et dramaturge français, Molière a été baptisé le  à Paris, où il est mort le .

Son œuvre comportant une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, reste un des piliers de l'enseignement littéraire en France et une des références de la littérature universelle.

Ce billet est aussi là pour rappeler quelques principes de base de ce journal.

Lire la suite

31/12/2021

2021: Serial piquouzes

0.jpgIl y a exactement un an, j'avais revu les événements de l'année 2020 avec l'aide du magazine "Le Vif" et elle avait été une "Annus horribilis".

Que pourrais-je dire de 2021?

Cette année à-t-elle été meilleure ou pire?  

A mon avis, 2021 fut une métaphore de 2020.  

Une année pendant laquelle le complotisme a fait office d'impair et passe avec les "copains" des vaccins d'un côté et les adversaires de l'autre.

Le mot "ultracrépidarianisme" qui a vu le jour cette année, explique tout.

Lire la suite

21/11/2021

Le monde en 2040 vu par la CIA

0.PNG

Dernièrement, je suis tombé nez à nez avec ce livre "Le monde en 2040 vu par la CIA", écrit par le journaliste du journal "Le Monde" depuis 2002, Piotr Smolar

A partir du "National Intelligence Council", le livre "Le monde en 2040 vu par la CIA" est un best-seller dès sa publication. Prospectif, il est très attendu par le renseignement américain. 

Cette fois, ce futur est présenté comme un monde plus contesté.

 Rapport indispensable pour appréhender notre avenir qui se trouve sur le bureau de Joe Biden, bien entendu.

Lire la suite

19/10/2021

Un quinquennat pour rien ?

0.PNGAprès la sortie de la piste aux étoiles d'Angela en Allemagne, pour le résultat du sondage de la population au sujet de la démocratie en Belgique, il fallait bien que je parle des prémisses de la campagne des élections françaises qui ont déjà commencé depuis quelques temps alors que le premier tour est fixé dans six mois.

Avant tout, c'est le moment d'apporter des conclusions sur le dernier quinquennat d'Emanuel Macron en France.

 

Lire la suite

13/10/2021

Bye-Bye démocratie?

0.PNGLa semaine dernière, je parlais de Angela Merkel qui a conservé son pouvoir en Allemagne pendant 16 ans et qui aurait pu continuer si elle n'avait pas voulu prendre sa retraite.

Cette semaine, en Belgique, la démocratie a été remise en question. En tirer une conclusion unique à toutes les sources des phénomènes pour y apporter une conclusion, devient difficile. Selon les résultats de cette consultation populaire, il en ressort des idées surprenantes et inquiétantes à la fois.

Lire la suite

30/06/2021

Le désamour envers la politique ou la Science?

0.PNGSur Agoravox.fr, en conclusion de mon dernier billet "Le pouvoir de l'inutile" passé sur ce forum, je me proposais de relever quelques différences de point de vue  entre la France et la Belgique et des désamours existants de part et d'autres.

Sur les réseaux sociaux français, c'est la politique et Macron qui prennent  le pompon du désamour.

En Belgique, ce sont les scientifiques d'après les derniers sondages.

Le Vif et Knack ont sondé les Belges sur ce qu'ils pensaient de la gestion de la crise de coronavirus. Toujours méfiants, ils en veulent désormais moins aux politiques qu'aux scientifiques.  

Qui mérite d'être entarté par notre entarteur Noël Godin

Lire la suite

25/03/2021

Les quatre saisons à rebrousse-poil

Ces0.PNG "Quatre Saisons", tout un programme, avec les différents cycles à l’ère de la Vivaldi et de sa politique sous jacente. Une partition rythmée par des succès et des échecs, par des trahisons et des promesses dans les arcanes du pouvoir belge. Le but principal est de trouver les clés pour sortir le pays de l’hibernation dans laquelle le coronavirus nous a plongés dans ce qu'on hésite à appeler une troisième vague. Un exercice à reculons sur l'année, accompagné de photos et de vidéos de chaque saison, aura déjà une autre gueule.  

Lire la suite

31/12/2020

2020: Annus horribilis

1.PNG2019, avait été l'année à mi-chemin entre radicalisme et exorcisme pleine de souhaits lors du changement de décennie. Elle dépendait exclusivement des hommes et de leurs actions envers la nature mais dans laquelle, déjà, subsistait un arrière-goût de fin du monde.
P
uis 2020, est arrivée pendant laquelle on ne savait plus où on allait, mais on y allait quand même à marche forcée et tête baissée, partagée entre doutes et dilemme, entre ordres et contrordres, entre messages officiels et officieux dans un manque croissant de liberté avec l'espoir que la pandémie se termine au plus tôt.
Ce fut u
ne année de réflexions à la recherche de ce qui était essentiel réglé par un baromètre au curseur variable par des statistiques plombées sur des graphiques de nombres d'entrées et de sorties de l'hôpital. Dans un bal masqué qui ne fait plus rire, un alien agissant par vagues n'a reçu de réponses que par le confinement et le couvre-feu dans une solitude solidaire.

Lire la suite

15/12/2020

La démocratie manipulée par la séduction des nouveaux médias

0.PNGEtre mécréant de tout ce qui nous est servi pour nous influencer en dehors d'une décision prise suite à un débat démocratique, c'est réunir les oppositions.

Rien de vraiment nouveau, allez-vous dire. Plutôt une déformation professionnelle pour moi. Des livres en expliquent le cheminement. Le livre Propaganda explique déjà quelques phénomènes de communication et de manipulation de l'opinion en démocratie.

Mais est-il encore à la page suite à l'évolution actuelle des médias eux-mêmes?

Lire la suite

29/10/2020

Au pied du mur américain

0.PNGLes élections américaines, ont déjà commencé par correspondance. Trump est allé voter samedi dernier en Floride. L'élection proprement dite aura lieu le 3 novembre. Le dépouillement des résultats et l'acceptation des résultats si ceux-ci sont serrés, risquent de prolonger la période. Parmi les Américains, la polarisation n'a jamais été aussi forte depuis que le plus controversé, Donald Trump est devenu président.

Lire la suite

17/10/2020

De Covid à eCovid?

0.PNGLa semaine dernière, à la fin de "SurVivre aux incertitudes", je faisais la confession d'aimer la solitude. Comme c'était la semaine de la santé mentale, j'ai poussé une version allégée de ce billet sur le forum Agoravox. Peu de monde supporte la solitude. L'homme est un être social. Actuellement, on peut de moins en moins évoluer en liberté dans le monde réel. Le monde du virtuel vient dès lors bien à propos. Ce billet va apporter de l'eau au moulin à la semaine du numérique.  Si le flou jusqu'à flouer existe dans la vie réelle, le problème se propage comme les virus sur les réseaux sociaux. Lors de la première vague du Covid-19, j'écrivais: "la mauvaise nouvelle, nous sommes dans la merde et la bonne, c'est ensemble". L'ensemble n'a été que partiel. La deuxième vague du Covid-19 prouve que c'est un échec collectif  dans une version aménagé de reconfinement. 

Lire la suite

18/09/2020

Le caractère social à l'heure du Covid

9.PNGAvec le Covid, le caractère social transite de plus en plus par les réseaux sociaux virtuels et rarement dans les rencontres physiques.
Dans l'opération Covid, tout se ligue pour détruire toute idée positive dans l'isolement, l'exil du télétravail dans un bal masqué et des règles de distanciation. 
Les tables de discussions n'existent plus que via les réseaux sociaux dans une confrontation anonyme qui deviennent un endroit virtuel où on règle ses comptes avec les autres et même avec soi-même. Bien sûr qu'il y a des efforts de solidarité mais c'est au forcing.
Le social et même le socialisme ont perdu des plumes dans une situation conflictuelle prémâchée et embourbée dans une propagande exorbitante autorisée par une liberté d'expression à la recherche de similitudes de pensées mais sans plus accepter toutes idées concurrentes. Sur fond de ressentiment social, monte une vague populiste qui conforte les régimes autoritaires. Désormais, l'on-line des ventes en direct explose. En Chine d'où tout est venu, on y ajoute cartons et avions pour transporter toujours plus de leurs productions à bas prix en oubliant les règles écologiques.
Les clashs entre personnalités fortes sont devenus dès lors presque un naturel de vie covidienne.

Lire la suite

05/08/2020

Moyens d'Orient

0.PNGLe Liban, la Suisse de l'Orient... oui, mais il y a longtemps.

Depuis, il y a Beyrouth qui a subit une guerre civile de 1975 jusqu'en 1990, la descente aux enfers et à l'abîme politique, réservé aux mêmes confessionnels qui se refilent le pouvoir sous les yeux intéressés de l'Iran chiite, de l'Arabie sunnite et des catholiques qui s'insère au milieu comme le serait l'Empire du Milieu chinois. 

La catastrophe du 4 août était programmée.

Juste avant le Ramadan de 2006, Jean-Pierre Jacqmin réalisait l'interview de Malek CHEBEL, anthropologue et spécialiste de l'Islam, qui venait d'écrire: "L'Islam et la raison" aux éditions Perrin (*). Il allait me servir un jour. J'ouvre les parenthèses de l'histoire...

Lire la suite

03/07/2020

Les années charnières dans le monde (2)

0.PNG"Les années charnières, ce sont ces années où des gestes parfois anodins, parfois plus graves, arrivent à donner au quotidien une tout autre direction", écrit la Québécoise Marie-Josée Paquet. Ces années dites "charnières" ont inspiré beaucoup de médias et d'écrivains.
I
l y a trois mois, en pleine crise sanitaire, j'écrivais le billet "Une année charnière dans le monde (1)" au sujet de 2020. Le Covid qui a tout changé, est toujours là, bien caché. J'y parlais entre autres des chansons des Seventies. 
L
a semaine dernière, je parlais de mes jeunes années scolaires dans une sorte de pèlerinage pendant les Sixties et les Seventies.
Y
revenir s'impose de manière plus générale.
J
e ne sais quel temps de conjugaison devrais-je utiliser pour ce billet? Passé, présent ou futur? Parfois, tous les temps se bousculent dans mon esprit. Il paraît qu'à parler au présent, on rend les choses plus vivantes.

Lire la suite

25/04/2020

Objectif détrôner Trump ou COVID-19?

0.PNGLe 6 février 2016, je lançais "Trump-moi ça" avec dans l'esprit "Trompe-moi ça".
A l'époque, je me doutais que si Trump n'arrivait pas en finale, il n'en aurait pas été très loin. L'esprit américain n'a rien à voir avec l'européen.
Nous étions après une période d'une certaine mollesse ressenties après les deux mandats de Obama derrière un espoir pour sortir de la crise de 2008 sans précédent qu'il n'a pas su capter et répondre dans les temps de la première centaine de jours souvent déterminantes pour garder l'avance au Sénat et au gouvernement avant de tomber dans des blocages entre démocrates et républicains.
Je pensais à une deuxième suspens palpitant dans un scénario à l'américaine quand le coronavirus s'est invité et le temps s'est arrêté.
Trump gagnant ou perdant par le COVID-19?

Lire la suite