Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2005

Des paroles lourdes de conséquences

Les catastrophes s'expliquent parfois en demi teintes sans y voir de relations immédiates. 

En 1961, J.F. Kennedy prononçait un discours qui allait changer les attitudes des Américains pour de nombreuses années et dont les paroles allaient se retourner en définitive contre eux. Sous une forme anodine qui appelait, au premier degré, à de nombreux applaudissements, il lançait le 20 janvier 1961 lors de son investiture: 

"Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. 

Sous un chapeau galvanisant l'esprit "dompteur" américain, par ces mots, il montrait et portait aux nues le chemin de l'individualisme à outrance et diabolisait l'"Etat Providence". La solidarité, la pauvreté: connais pas! La réussite attend ceux qui savent l'atteindre avec ses propres atouts dans le jeu de la vie.

Lire la suite

01/07/2005

Coup de pouce à la Démocratie

« La Démocratie par le peuple et pour le peuple ».


0.jpgVoilà ce qui résume la soif de participation des gens à prendre leur destin en charge.
Ceux-ci aspirent aujourd’hui à prendre plus de responsabilité participative.
Cependant, débattre démocratiquement dans des comités de quartiers plus proches des gens fonctionne généralement mieux que les élections organisées périodiquement au niveau du pays (comme nous l’avons vu dans « Vivre dans un monde démocratique, ça vous gratte ? »).
Pouvoir recourir au vote d’une manière synchronisée aux événements qui nécessitent une décision direct et rapide inciterait peut-être l'électeur à plus de civisme.

Lire la suite

06/06/2005

Le bleu, l'orange et après ?

Après les votes de refus français et ceux des Pays-Bas que va-il se passer avec la Constitution Européenne? 

(Suivi de « Oui et Non »)

Si on peut dire que les Français ont voté contre l’adoption de la Constitution Européenne à 55% pour des raisons de rejet de leurs propres politiciens, on ne peut plus l’affirmer du tout pour les Néerlandais qui allaient dans le même sens avec 62% de la population ayant voté.
Dans ce dernier cas, il ne s’agit plus de faire renverser le gouvernement néerlandais qui s’il avait prit position en faveur du ‘Oui’ n’était pas remis en question dans le choix de ses électeurs.

Lire la suite

14:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

02/06/2005

T-shirts à gogo !

Le textiles, premières proies de la Chine pour envahir les pays européens.  

En février dernier, je parlais des répercussions de la levée des quotas à la production textile chinoise survenue au 1er janvier 2005. Depuis lors, l'inondation des produits textiles chinois des marchés européens et américains poussent de plus en plus d'entreprises occidentales de mettre la clé sous le paillasson.

Cette date marquait, en effet, le démantèlement complet de l’Accord Multifibres, qui avait auparavant imposé des restrictions quantitatives sur l’exportation chinoise des vêtements.

Lire la suite

16:25 Publié dans Asie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

26/05/2005

Mais oui, c'est vrai !

La vérité n'est peut-être pas immuable. Les contres vérités doivent être appuyées pas des raisonnements impartiaux, sains et vérifiables pour se faire accepter.  

Que de fois n’avons-nous pas entendu ou utilisé nous-mêmes cette formule face à un interlocuteur qui ne veut décidément pas entrer dans notre raisonnement (surtout, rappelez-moi de ne pas parler de cet article à ma douce moitié).

Ayant un caractère assez entier, mes idées sont bien arrêtées et je les défends avec vigueur et conviction. Si la rumeur entre dans le jeu de mon apprentissage, j’essaie de la recouper avec d’autres informations pour en dénicher les controverses et les vérités.

Lire la suite

11/05/2005

Oui et Non

En France, le référendum pour la Constitution Européenne réveille une dichotomie insoutenable. 

La France se prépare à un tremblement de terre à l’occasion du référendum sur la Constitution européenne. Ce séisme annoncé risque non seulement de bouleverser le paysage politique hexagonal à droite comme à gauche mais aussi dans toute l’Europe, orchestré évidemment par les sondages multiples et la presse.
Cette Constitution européenne est devenue le bouc émissaire du raz le bol ambiant à l’égard des responsables politiques français.

Lire la suite

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

04/05/2005

A la casse

L'âge demande des réajustements dans l'activité humaine. Des réajustements, oui, mais pas une mise à la casse.

retraiteDans toutes les civilisations primitives et, il en est encore de même dans certains pays asiatiques ou africains, le plus âgé de la communauté, le patriarche, bénéficie d’un respect sans contestation de tous les membres de son clan.
Son expérience, reconnue de tous, lui donne le droit de gouverner et la dure tâche de préserver et de défendre sa « famille », ceux qui croient en lui, contre toute atteinte hostile d’autres groupes.

Chez les animaux qui vivent en bande, le dominant, généralement le plus âgé du troupeau, mène ses troupes et défend chèrement sa dominance et son statut contre d’éventuels prétendants.

Lire la suite

21/04/2005

Vivre dans un monde démocrate, ça vous gratte ?

Comme toutes choses, la démocratie a ses travers, mais c'est la moins pire des contraintes.  Et, en plus, elle coûte cher. Alors...comment?

0.jpgDans les sujets qui animent et qui monopolisent les conversations, la Démocratie arrive en bonne place. Cette grande idée de donner des pouvoirs à chacun a été inventée par ces précurseurs que furent les Athéniens à leur apogée au cours du 5e siècle avant JC.
La Démocratie, même si elle a été souvent galvaudée, mal comprise dans son essence ou mal appliquée, reste la meilleure des choses pour l’Homme avec un grand ‘H’.
Mais, lors de chaque élection qui fait sa raison d’être, c'est rebelote : de moins en moins de votants parmi la population appelée aux urnes.

Lire la suite

18:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

30/03/2005

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Respecter ses propres paroles dans ses actes serait une manière d'aller au bout de ses rêves.  

N’avons-nous pas l’impression que ce que nous entendons, que ce qu’on nous demande de faire ne correspondent plus à ce qui se passe réellement en pratique ?

En voulez-vous des exemples ?

Dans le monde du travail, tout d’abord :
Soyez léger, agile, concis pour augmenter votre productivité et augmenter les chances de réussite, c’est le message. Dans le même temps, de plus en plus de contraintes, de lourdeurs, de rapports requis par votre société apparaissent dans vos nouveaux objectifs pour casser tout élan de prise en considération du message de base.

Lire la suite

03/03/2005

Nous sommes tous responsables

Sans le vouloir, sans en calculer les conséquences, nos petites manies nous font oublier des vérités.

1.jpgNous sommes au début du printemps et vous rêvez d’une belle bicyclette toute neuve.
Pas loin de chez vous, un magasin de vélos paraît bien près de vous combler.
Demain, c’est décidé, vous y allez. Là, tout pour vous séduire, des vélos à 500 Euros, d’autres à 1000 Euros. Juste ce qu’il vous faut. Très tentés, on vous renseigne sur les avantages, les inconvénients de l’un et de l’autre. Mais, voilà, vous vous rappelez la pub que vous avez reçue récemment d‘une Grande Surface dans votre boîte aux lettres.

Lire la suite