Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2006

Je t'aime, moi non plus, une fois

L'éclatement de la Belgique comme les Flamands semblent le penser ou le vouloir. Voler de ses propres ailes n'est pas gratuit de part et d'autre d'une frontière que l'on ne voudrait que linguistique. 

medium_Je_t_aime_moi_non_plus_00.jpgHervé HASQUIN, historien, député fédéral MR et président du centre d'études du MR (HH) et Paul-Henry GENDEBIEN, président fondateur du Rassemblement Wallonie-France (PHG) étaient rassemblés pour discuter de cette éventualité par le journaliste, J-P JACQMIN (JPJA) de la RTBF1 ce 14 juillet, fête nationale française.

Lire la suite

13/05/2006

Quand les jeunes s'en mêlent

Est-ce que ce sont les jeunes qui ont peur ou les jeunes qui font peur? Sont-ils jeunes d'esprit? L'enquête menée par l'émission radiophonique de la RTBF et la Communauté française belge s'est attelée à la tâche pour répondre à ces questions. "Quand les jeunes s'en mêlent" une émission qui ne connaitra pas de fin.

Les jeunes considèrent qu’ils sont en même temps en danger et un danger. Le gouvernement a perçu le message avant même que les résultats de l’enquête ne soient connus. Il a apporté à cette question complexe des solutions simples, finalement. Si le jeune est en danger, on convoque ses père et mère pour un stage parental. Si le jeune est un danger, on crée de nouvelles places en centres fermés. On peut avoir l’impression que le gouvernement n’a ainsi répondu qu’à la question qu’il avait sous les yeux.

Lire la suite

06/05/2006

Payez d'abord, on verra après

L'administration a ses raisons que la raison ne comprend pas toujours. Saison des impôts et taxes de toutes sortes? Voici un petit lexique. 

N'avez-vous jamais été pris à la gorge dans vos relations avec les impôts?
"Si bien sûr, tous les ans quand j'ai à les payer", répondez-vous, avec un sourire mi-figue mi-raisin.
On a bien le souci parfois (je dis bien parfois) de vous refiler l'information de la répartition et de l'attribution qu'auront vos précieux deniers, mais cela reste fort théorique. Vous n'êtes pas le patron de votre entreprise à exiger un rapport sur les activités et la destination de vos investissements!

Lire la suite

22/04/2006

Jusqu'où aller trop loin

La semaine dernière, l'inadmissible, l'incompréhensible s'est produit: l'assassinat d'un jeune par un autre pour un simple MP3. Les réactions et l'émotion étaient très vives dans la population belge. 

En pleine gare Centrale à Bruxelles, en heure de grande affluence, le jeune Joe a eu le malheur d'écouter son MP3 en allant récupérer son train comme tous les jours. Ce 'luxe' a créé une envie qui s'est terminée en drame et a coûté la vie à Joe Van Holsbeek à la suite d'un coup de couteau.

La question du pourquoi, du comment une chose pareille a pu se produire est sur toutes les lèvres.

Lire la suite

18/04/2006

Il était le vol, une fois

Le titre pourrait faire croire à une histoire belge. Et oui, c'en est une. Voilà que notre ministre de l'intérieur pense à minimiser le larcin. Le vol à l'étalage ne serait plus coté à l'argus des délits à punir. 
 
Ce 13 avril (tiens, on est 13 jours en retard), le parquet d'Audenarde vient de classer les vols en magasins sans suite.

A Audenarde, en effet, dresser la liste des contraventions pour laquelle il ne faudra plus de PV, au départ confidentielle, a été la première tâche vite fait, bien fait et distribuée au policiers. "Sans suite" a un impact immédiat.

Lire la suite

29/03/2006

La face cachée du pétrole

Eric LAURENT, journaliste et auteur de "La face cachée du pétrole" chez PLON est l'invité de Jean-Pierre Jacqmin, journaliste de la RTBF.

Son choix musical: "Lindbergh" de Robert Charlebois  

Lire la suite

18/02/2006

Direct au coeur

Nous venons de passer le cap. La décision est prise, le vote et l'acceptation de la directive Bolkestein, que je qualifiais de "Machin" dans mon dernier blog sur l'Euro, vient de passer ce 16 février 2006.

politiqueDate qui méritera une pierre noire ou blanche dans l'histoire de la Commission Européenne, l'histoire nous le dira bien vite dans ses résultats.
Que de litres d'encre, de salive et de manifestations (dont je parlais voilà près d'un an dans "Les oiseaux ne se cachent plus pour mourir") ont été nécessaires pour en arriver là. 

Le texte en a été remanié, expurgé de ses aspects les plus polémiques.

Lire la suite

12/02/2006

Le "décoût" de la vie

L'Euro, ce bouc émissaire bien venu pour voiler la réalité vraie. Le Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) a fait son enquête.

1.jpgL’Euro vient de fêter ses 4 ans mais plus il grandit et moins les Européens l’aiment. A sa naissance, en 2002, ils étaient 60% à trouver que l’Euro, c’était un bon coup. Aujourd’hui, c’est tout juste s’il décroche encore une majorité. Son pire péché serait d’avoir «apparemment » fait flamber les prix. Et même si toutes les mesures de l’inflation prouvent le contraire, plus de 80% des consommateurs en restent convaincus.

Lire la suite

08/02/2006

Séisme d'opinions

Nous vivons ces derniers jours un schisme idéologique avec repli sur soi et ripostes disproportionnées. Pourquoi ? 

Surpris de l’ampleur des dégâts philosophiques, moraux et corporels, tout le monde essaye de comprendre.

La RTBF par l’entremise du journaliste, Christian Jade, donne une réponse.:

Lire la suite

15/01/2006

Histoires d'eau

Comparaison entre deux catastrophes: le Tsunami, dommage humain et écologique sans précédents dans l'histoire de l'humanité, et le cyclone Katrina. 

Le mot "Tsunami" n'avait jusqu'à lors que peu de signification pour le commun des mortels. Après le passage de la vague meurtrière, la détresse des habitants qui ont enduré ce cataclysme n'a eu d'égal que l'élan de générosité qui s'en suivit dans le monde entier. Les opérations "12-12" de tout horizon ont eu le mérite de réveiller une conscience de solidarité mondiale.

Lire la suite

03/01/2006

L'argent du beurre

Les blocs économiques se réveillent l’un après l’autre, chacun plaçant le précédent dans l’ombre. Le mondialisme a tout de même un côté positif, par l’interdépendance.

L'argent du beurre_00.jpgL'histoire d'une civilisation se construit à l'image de l'homme et par son interdépendance avec ceux qui l'entourent:

•La naissance avec ses balbutiements et la recherche de son identité.
•L'adolescence avec son affirmation de sa suprématie vraie ou fictive par ses grands 'coups de gueule' militaires et de son positionnement dans l'échelle des puissances par ses conquêtes.
•L'apogée caractérisée par une opulence et une puissance qui permettent à sa population de vivre de ses acquis dans un plus grand luxe de raffinement.
•Le déclin reflété dans le manque d'initiatives nouvelles, une stagnation, un protectionnisme, un manque d'entretien de son économie ou un conformisme généré par une fausse idée d'immortalité.

Lire la suite

11/11/2005

Détour de banlieue

Les événements dans les banlieues parisiennes vont laisser des traces. Tentatives d'explications.

0.jpgPhilippe Hermant, journaliste à la RTBF, m'interpellait avec ce qui suit:

"Attention aux mots, ils nous trompent. J'y pensais ces jours-ci en regardant les images enflammées de  Clichy-sous-Bois ou de Aulnay-sous-Bois et en écoutant les commentaires des hommes politiques et des journalistes. Parlons de ce mot, le mot "banlieue" que certains prononcent aujourd'hui comme un gros mot, presque comme une insulte. La banlieue, c'était au Moyen Age un territoire où s'exerçait l'autorité de la ville.

Lire la suite

29/10/2005

Grever la grève ?

La grève n'est pas une mince décision. Grèver ses propres ressources pour garder ses acquis. Quel serait l'autre alternative? 

Un coup d’œil au dictionnaire: 

Grever (du latin: gravare=charger) : Soumettre à de lourdes charges. Exemple: Grever l'impôt.

Grève: Jambière d'armure

Grève: (subst. fém.) Terrain plat et uni, généralement constitué de sable et de graviers, sis au bord d'un cours d'eau ou de la mer.

Grève (emprunté à un mot prélatin): Interruption concertée et collective du travail. Elle tire son nom de la place de Grève à Paris. Cette place, située en bord de Seine devant l'hôtel de ville, était un des postes d'accostage des bateaux. Les hommes sans emploi y trouvaient une embauche facile pour les chargements et les déchargements.             

Lire la suite

08/10/2005

Un grain de sel ou de sable en plus

Interview de Jose Emmanuel Barroso sur sa vision de l'Europe (avec quelques commentaires de l'Enfoiré) 

L'actualité commence tout doucement à me faire sauter le bouchon !

Voilà le quatrième billet lui étant consacré en moins de deux semaines. Il y a de quoi casser le rythme habituel de parution ! 

Après la grève générale en France et celle de la Belgique qui a suivi ce vendredi, je crois que l'Enfoiré avait un droit de réponse à fournir à l'interview radio transcrit ci-dessous de ce jeudi matin.  

Lire la suite

26/09/2005

La taxe pour s'envoyer en l'air ?

Discussion autour d'un désir de taxer les vols aériens. 

Taxe,aviationLettre ouverte à Monsieur Dominique de Villepin,

Vous vous êtes sans doute éveillé irrité avec un bruit d'avion qui survolait votre maison. Je ne vois d'ailleurs pas d'autres raisons pour laquelle vous vous êtes présenté ce 16 septembre à l'ONU à l'occasion du 60ème anniversaire avec l'idée de proposer une taxe sur les tickets d'avion pour apporter une aide aux pauvres du tiers monde et  pallier l'insuffisance de l'aide publique au développement. Une taxe de cinq Euros par vol serait donc l'idée.

Lire la suite

14/09/2005

Des paroles lourdes de conséquences

Les catastrophes s'expliquent parfois en demi teintes sans y voir de relations immédiates. 

En 1961, J.F. Kennedy prononçait un discours qui allait changer les attitudes des Américains pour de nombreuses années et dont les paroles allaient se retourner en définitive contre eux. Sous une forme anodine qui appelait, au premier degré, à de nombreux applaudissements, il lançait le 20 janvier 1961 lors de son investiture: 

"Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. 

Sous un chapeau galvanisant l'esprit "dompteur" américain, par ces mots, il montrait et portait aux nues le chemin de l'individualisme à outrance et diabolisait l'"Etat Providence". La solidarité, la pauvreté: connais pas! La réussite attend ceux qui savent l'atteindre avec ses propres atouts dans le jeu de la vie.

Lire la suite

01/07/2005

Coup de pouce à la Démocratie

« La Démocratie par le peuple et pour le peuple ».


0.jpgVoilà ce qui résume la soif de participation des gens à prendre leur destin en charge.
Ceux-ci aspirent aujourd’hui à prendre plus de responsabilité participative.
Cependant, débattre démocratiquement dans des comités de quartiers plus proches des gens fonctionne généralement mieux que les élections organisées périodiquement au niveau du pays (comme nous l’avons vu dans « Vivre dans un monde démocratique, ça vous gratte ? »).
Pouvoir recourir au vote d’une manière synchronisée aux événements qui nécessitent une décision direct et rapide inciterait peut-être l'électeur à plus de civisme.

Lire la suite

06/06/2005

Le bleu, l'orange et après ?

Après les votes de refus français et ceux des Pays-Bas que va-il se passer avec la Constitution Européenne? 

(Suivi de « Oui et Non »)

Si on peut dire que les Français ont voté contre l’adoption de la Constitution Européenne à 55% pour des raisons de rejet de leurs propres politiciens, on ne peut plus l’affirmer du tout pour les Néerlandais qui allaient dans le même sens avec 62% de la population ayant voté.
Dans ce dernier cas, il ne s’agit plus de faire renverser le gouvernement néerlandais qui s’il avait prit position en faveur du ‘Oui’ n’était pas remis en question dans le choix de ses électeurs.

Lire la suite

14:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

02/06/2005

T-shirts à gogo !

Le textiles, premières proies de la Chine pour envahir les pays européens.  

En février dernier, je parlais des répercussions de la levée des quotas à la production textile chinoise survenue au 1er janvier 2005. Depuis lors, l'inondation des produits textiles chinois des marchés européens et américains poussent de plus en plus d'entreprises occidentales de mettre la clé sous le paillasson.

Cette date marquait, en effet, le démantèlement complet de l’Accord Multifibres, qui avait auparavant imposé des restrictions quantitatives sur l’exportation chinoise des vêtements.

Lire la suite

16:25 Publié dans Asie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

26/05/2005

Mais oui, c'est vrai !

La vérité n'est peut-être pas immuable. Les contres vérités doivent être appuyées pas des raisonnements impartiaux, sains et vérifiables pour se faire accepter.  

Que de fois n’avons-nous pas entendu ou utilisé nous-mêmes cette formule face à un interlocuteur qui ne veut décidément pas entrer dans notre raisonnement (surtout, rappelez-moi de ne pas parler de cet article à ma douce moitié).

Ayant un caractère assez entier, mes idées sont bien arrêtées et je les défends avec vigueur et conviction. Si la rumeur entre dans le jeu de mon apprentissage, j’essaie de la recouper avec d’autres informations pour en dénicher les controverses et les vérités.

Lire la suite