Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2015

Une rétro enchanteresse?

L'année 2015 s'achève. Par certains aspects, elle me semble dans les tops des plus merdiques. Alors si on en faisait une rétro de cette 2015ème année de notre ère endiablée?

entreprise"Un automne enchanteur" disait la pub d'un magasin que je ne nommerai pas. 

Elle montrait une belle blonde avec des papillons qui virevoltaient autour d'elle.

Or, l'année 2015 avait commencé presque de la même manière qu'elle a terminé par des drames, des attentats et dans les deux cas à Paris:podcast

Après ceux de l'automne, pendant cinq jours de cet automne, nous avons perdu confiance et vécu à Bruxelles, au niveau maximum de risque "4", comme obligation de l'OCAM.

L'OCAM, personne ne savait vraiment ce que c'était auparavant. 

Lire la suite

29/11/2012

Les pages jaunâtres

L'eCommerce s'intensifie mais améliore-t-il les liens entre fournisseurs et clients? La pub s'en charge sous diverses formes comme les 'Pages Jaunes' devenues les "Pages d'Or"Ce 29 septembre, l'enquête "Toute ma vie sur Internet" d"Envoyé spécial", rappelle que des "data miners" traquent sans relâche les informations offertes par les consommateurs. Infos, détournées par des virtuoses du net.

entreprise

"RegardezCeQueVousRatez.be", la publicité pour inciter à consulter les Pages d'or, "visitées 5,5 millions de fois par mois pour trouver une information d'achat pertinente", comme il y est dit.

Ces pages d'informations, payées par les fournisseurs de produits et de services ne sont nullement vérifiées en fonction de leur qualité, mais sont là avec la volonté d'être exhaustives. Les commerçants participants s'y présentent sous le meilleur jour.

Lire la suite

05/01/2010

L'avant d'après

L'avant: Le 20ème siècle, la suprématie occidentale. L'après: Le 21ème siècle, le siècle de l'Asie. Les étapes, les raisons publiques et privées. Les bilans d'une décennie. Les bonnes et mauvaises conclusions. "Le monde de demain - Quoi qu'il advienne nous appartient - La puissance est dans nos mains - Alors écoute ce refrain..." chantait, un peu énervé, un groupe de rap français au début des années 90. Belle entrée en matière pour analyser ce passé proche et y rechercher demain.

20090812Régularisation.jpgAprès la semi-parodie de la Trêve des confisseurs, il nous faut, cette fois, creuser les problèmes à leurs sources.

Bilans socio-économique d'une décennie

Le professeur d'économie de l'ULB, André Sapir était interrogé sur le bilan de première décennie de ce 21ème siècle.

Lire la suite

25/11/2009

En recevoir ou pas ?

Travail rémunéré ou bénévole? Recevoir de l'argent pour sa peine ou donner et c'est gratuit? Voilà les questions qui nous préoccupent.

entrepriseN'a-t-on pas, un jour, tous ressenti le besoin de rendre service sans en espérer un retour financier? Être solidaire, c'est ça... Enfin, peut-être.

Dans un monde du chacun pour soi, égoïste, on pourrait croire que le bénévolat n'existe plus. C'est tout le contraire. La philanthropie existe, et même là où on on ne l'attend pas.

Lire la suite

06/06/2009

Compétitivité rabotée

Compétitivité rabotée_44.jpgLes comparaisons de compétitivité entre les pays ne manquent jamais dans la presse officielle. La petite Belgique est en phase de repli. Il faut oser l'avouer dans un style paradisiaque ou parodique. La crise, en trouble-fête, a plombé les équilibres les plus harmonieux.

Début 2007, on parlait de nouvelles statistiques belges.

La Belgique, un des pays de la soi-disant « Vieille Europe », glissait de plusieurs places dans le classement des "Rambos de la concurrence mondiale". La grogne, parmi nos chefs d’entreprises, était latente et allait reprendre du gallon dans sa logique d'entreprise.

Lire la suite

05/03/2009

Mots de l'étrange

Les figures de style bien connues ont vu arriver des concurrentes dans les sigles, les diminutifs, les initiales, les éternelles antithèses poussées à l'extrême qui ne sont pas là pour éclaircir la pensée mais pour donner un clair obscur à des pratiques que l'on voudrait cacher.

entreprise

Il y a d'autres méthodes. Des suffixes jouent aussi dans ce jeu de l'insoutenable légèreté de l'être. Le dysfonctionnement, vous connaissez? Vous en connaissez le mot pour l'avoir entendu de multiples fois dans des cadres de vie totalement différents. Assez récent dans le vocabulaire des dictionnaires, il existe donc bel et bien. Le sens du mot, lui, est par contre volontairement mis en parenthèse. Il met à toutes les sauces et rassure par son ambiguïté réparatrice.

"Trouble du fonctionnement" dit le dictionnaire de manière si peu explicite du côté des exemples.

Lire la suite

19/02/2009

Rien que de bonnes nouvelles ?

Quand on s'adresse aux supérieurs, il vaut mieux rester positif. C'est bon pour la santé, pour son avenir, pour tout quoi... La positivité n'est pas qu'un leurre. Elle s'entretient de jour en jour par la contrainte et pas toujours par le consentement de ses acteurs.

Je parlais d'un hypothétique "porte-parole" de manière parodique dans mon article précédent. Nous ne sommes pas dans une période d'euphorie. Pas de secret. Cet article ne fera pas de révélations, mais une constatation par l'intérieur des sociétés, de la Société et de ses travers.

Lire la suite

22/08/2007

Symphonie indienne

L'Inde est la deuxième nation la plus peuplée du monde avec plus d'un milliard d'habitants. Véritable mosaïque mélangée entre cultures et religieux. Depuis le 15 août 1947, indépendance et démocratie. Chez nous, depuis quelques temps, dans plusieurs sociétés commerciales, l'outsourcing l'offshore, des mots qui n'ont plus de secrets. Ils existent dans les activités des TIC (Technologies de l'Information et des Communication). De l'autre côté, sur place, comment s'en sort-on?

entrepriseARTE programmait son "Thema", ce 12 août sur ce thème à l'occasion du 60ème anniversaire de l'indépendance de l'Inde.

L'immense marché potentiel indien affiche 9% de croissance par an et il est le seul avec sa main d'oeuvre qualifiée qui puisse faire contrepoids à la Chine.

Lire la suite

16/06/2007

La technicité n'est plus seule

De l’importance de la psychologie dans le travail d’embauche et de son prolongement chez les embauchés. Les résultats se feront aussi sentir par un management d'exception.

Le jour où vous avez à vous "vendre" par l'intermédiaire d'un Curriculum Vitae, il faudrait se rappeler que certaines choses commencent à changer.

Il y a quelques décennies, avec le beau diplôme en poche, se présenter sur le marché de l’emploi n’était presque qu’une formalité. Ce n'est plus vrai. Cette fois, bien rodé par des cours bien techniques et bien bardé de connaissances des plus pointues, la recherche du bon emploi n’est plus du tout un long fleuve tranquille. Des connaissances techniques de plus en plus pointues nécessitant parfois une expérience de plusieurs années se sont ajoutées en première instance, mais, même cela, ne semble plus suffire.

Lire la suite

24/02/2007

Les sucettes à l'anis

Tout au long de la vie, le jeu action-récompense est de rigueur. Les dés sont pourtant de plus en plus pipés.
entrepriseDès notre plus tendre enfance, nous avons eu l'habitude d'être récompensés pour la petite attention, l'aide apportée aux parents, le petit travail qui nous avait été demandé.

Plus tard, aux études, le diplôme de fin d'année avait son rôle de récompense après des épreuves d'examens souvent stressants et pénibles. Le cadeau promis par les parents parfois, par après, au prix de durs sacrifices couronnait une année d'attention soutenue pour réussir.

Lire la suite

27/01/2007

Quoi? Responsable?

La responsabilité, tout le monde en a ou devrait en avoir un bout. Pourtant quand on gratte un peu, on s'aperçoit que ce tout le monde cherche à l'éviter de toutes les façons imaginables.


medium_Quoi_Resonsable_00.3.jpg"On m'a demandé de vous dire", phrase anodine. Qui ne paye pas de mine ni de rapine.

Et pourtant, on pourrait se demander dans beaucoup de cas, quel est le responsable de cet indéfinissable "on".

Beaucoup de langue ne traduise pas ce mot très facilement.

De manière imagée, le "on" est seulement un autre maillon très peu précis et qui ne veut pas dire son nom dans cette chaîne de l'information. Une autre boite aux lettres de l'étage du dessus.

Lire la suite

29/12/2006

Virez-moi car j’ai péché

Avec la pénurie d’emplois que nous connaissons, trouver, une fois au chômage, une nouvelle place malgré les nombreuses connaissances dont on se targue à juste titre ou non, se révèle pour le moins une entreprise de longue haleine semée de désillusions et d’occasions manquées.

medium_Virez-moi_car_j_ai_peche_01.jpgOn se dit que, dans le haut de la hiérarchie, l’entreprise devient insurmontable tellement les places sont chères.

Et bien, oui, elles sont payées très cher et, non, cela ne semble pas hors d’atteinte pour nos «top managers».

L’éviction de leur poste à responsabilités s’est faite avec tous les égards dus à leur rang et à leur indéniable compétence. On a d’ailleurs trop misé sur eux pour oser dire le contraire.

Lire la suite

25/11/2006

Ethique et tics

En Belgique, après Renault-Vilvorde, Ford-Genk et Sabena, revoici les mêmes démons qui resurgissent avec Volkswagen (VW pour les intimes).
EntrepriseA-t-on tiré les leçons du passé après les licenciements massifs de Renault, Ford et de la Sabena? Peut-on vraiment agir à notre niveau contre les multinationales? Toujours "non", comme réponse aux deux questions.

Cette fois, on ne va pas fermer l'usine, est l'info stratégique venue de Wolfsburg après des semaines d'incertitudes et de rumeurs. On va restructurer. On va diminuer les effectifs de 4000 collaborateurs sur les 5800. La courte paille pour savoir qui fera quoi demain! La loi Renault de février 1998 ne changera pas la donne. Elle oblige seulement l'entreprise à informer les salariés de l'intention de procéder à un licenciement collectif, d'en apporter la preuve et d'apporter un plan social. Dans ce cas-ci, une absence de communications vers les syndicats et la base a vraiment fait défaut.

Lire la suite

04/11/2006

Nul n'est parfait

Nul n'est parfait Poste 2 vitesses.jpgLes travailleurs qui exercent leur profession en dehors des murs de protections paternalistes de nos bureaux ont aussi leur mot à dire.

Certaines professions ou occupations offrent plus de libertés que d’autres. C’est bien connu et je dirais, c’est normal et salutaire. C’est un choix de vie pour ceux qui ne supportent pas l’enfermement dans des murs. Mais les choses changent amèrement pour elles et cet isolement dont elles bénéficiaient se brise progressivement.

Lire la suite

20/08/2006

Paisible assurance

"Tout peut s'assurer" disent les assurances. Mais est-on en droit de s'assurer impunément de choses qui relèvent de sa seule responsabilité morale ou sentimentale?

entrepriseOh, douce assurance! Toi, qui va me permettre de m'ouvrir, de m'éclater, de m'assurer sur les défauts de la vie et de ses aléas qui se trouvent inscrits dans une destinée trop imparfaite.

Et, oui, délier un peu sa bourse pour obtenir cette sécurité si chère à tous est la volonté de chacun et parfois même une obligation quand le particulier "s'oublie" dans sa vie de citoyen responsable.   

Dans ce domaine particulier, tout est possible et quand je dis tout, c'est tout ou presque.

Lire la suite

27/05/2006

Mouvements perpétuels

Les restructurations dans l'entreprise ont une histoire en boucle assez tragique orchestrée par la mondialisation à outrance. 

Préambule:

D'entrée de jeu, je dirai que les points qui vont suivre n'ont certes rien de nouveau. Nous en sommes les acteurs avec chacun son propre rôle à jouer. Pourtant qui ne voit pas les cheminements d'un processus par le menu doit s'attendre à vivre des moments pénibles. Au milieu de cet enchaînement, on ne se souvient plus du pourquoi nous en sommes arrivés là. La pièce a déjà commencé, alors montons sur les planches du carrousel. Accrochons-nous, ça va décoiffer.

Lire la suite

03/12/2005

Plus de rameurs, SVP

La course au pouvoir dans la vie des sociétés commerciales génère des situations "bizarres" qui ressemblerait à une course aux alouettes. Il serait intéressant de comprendre comment les choses se passent réellement. 

1.jpg

Le but de tout un chacun dans un système capitaliste (ou non, d'ailleurs)  est de progresser dans la vie, de gagner de l'argent, et donc de grimper dans la hiérarchie et cela le plus rapidement possible.
Une tête bien faite et bien pleine, telle est la tendance. -Progresse, prouve-le, sinon tu n'es rien.

Lire la suite

03/03/2005

Nous sommes tous responsables

Sans le vouloir, sans en calculer les conséquences, nos petites manies nous font oublier des vérités.

1.jpgNous sommes au début du printemps et vous rêvez d’une belle bicyclette toute neuve.
Pas loin de chez vous, un magasin de vélos paraît bien près de vous combler.
Demain, c’est décidé, vous y allez. Là, tout pour vous séduire, des vélos à 500 Euros, d’autres à 1000 Euros. Juste ce qu’il vous faut. Très tentés, on vous renseigne sur les avantages, les inconvénients de l’un et de l’autre. Mais, voilà, vous vous rappelez la pub que vous avez reçue récemment d‘une Grande Surface dans votre boîte aux lettres.

Lire la suite