Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2017

A la découverte de Madagascar…

3.JPGVous vous souvenez peut-être de ses billets qui parlaient du Laos et du Myamar après avoir perdu ses illusions politiques à Cuba.

"Le Laos est un pays communiste !" "J'ai du lao dans le bide ou dans les veines?", "Birmanie ou Myanmar, est-ce vraiment l’ouverture à la démocratie ?"

Mon copain bourlingueur, Alain Sapanhine, est passé à une autre tranche de vie.

Après un relativement court passage dans les Canaries à Fuerteventura, le voilà parti pour de nouvelles aventures qui s'étalèrent pendant ces 3 derniers mois de "vacances prolongées" à Madagascar.

Personnellement, si j'ai été à plusieurs endroits, je ne suis qu'un voyageur vacancier. Quinze jours par ci, quinze jours par là et puis le retour dans mes pénates comme je l'ai raconté cet été.

Cela donne parfois quelques idées sur un pays ou une région, mais elles restent toujours superficielles.

Lui, quand il décide de partir, c'est pour y vivre de longs mois ou de longues années... ou peut-être le reste de la vie.

Les voyages forment ou réforment la jeunesse.

Je lui cède la parole dans son nouveau voyage au bout de ses paradis en ce jour de congé pour l'armistice.

Lire la suite

13/05/2017

L'humour est un sujet trop sérieux pour le plier

0.jpgCette semaine, j'écoutais dans ma voiture Florence Pire alias Daisy Croquette, interrogée au sujet de sa profession "humoriste au travail" consistant à redonner le rire dans les entreprises. 

"Ce qui m'intéresse, c'est l'entreprise souriante... L'humour au travail, c'est sérieux?"

Lire la suite

25/02/2017

Le théâtre des faux-gentils

1.jpgDans mon dernier billet, je disais que je ne savais pas trop ce qu'était le bien et le mal. Pour les grands, c'est une invention religieuse pour empêcher de tourner en rond et pour éviter les coins en blanc cassé. Pour les petits, c'est sous forme de conte du type "Blanche neige" qu'on leur gave tout en nuances. Le bien est aussi souvent associé aux gentils et le mal aux méchants. Je n'ai pas reçu cette éducation judéo-chrétienne. Enfant non désiré, je suis resté avec "L'envie dans le regard".

Mon enthousiasme se reflétait dans quelques billets. De déception en déception, il s'est un peu effrité, ces derniers temps.

La lassitude demande donc un passage à vide. 

Lire la suite

14/01/2017

Liberté, égalité, identité

Nous sommes deux ans après les attentats de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015.

0.jpg"2017, enfin le bout du tunnel" avec un canon, sur la page de garde du dernier Charlie.

L'édito du journal écrit: "Mettre ce 7 janvier à part pour en comprendre la spécificité laisserait la désagréable impression de lui réserver un traitement de faveur alors qu'il y a  d'autres attentats terroristes.

Pour éviter cet écueil impardonnable, il s'est docilement laissé ranger sur les étagères des souvenirs pénibles...

Lire la suite

27/08/2016

En route pour changer l'avenir

Pas de doute là-dessus, pour la plupart, c'est la rentrée. La trêve sportive des JO et les trêves administratives sont finies. Une période pendant laquelle on prend de grandes décisions sur le futur, commence. La semaine dernière, nous parlions des Lumières en péril. Les Lumières ne sont pas universelles, quant à éteindre la lumière quand ils s'en vont...

0.jpgNous venons de passer une semaine très fertile en événements et en coups de semonces et de chaleurs.

Notre aéroport de Zaventem est parait-il remis sur son tapis volant avec peu de traces de l'attentat de mars: podcast

Les vols n'ont pas ralenti de fréquence.

Les magasins ressortent cartables et cahiers pour les écoliers pour éveiller notre attentisme de consommateur grâce à  l'eau si précieuse.

Lire la suite

13/08/2016

Et si tout était différent

- Salut l'ami, tu dors?0.jpg

- Oui, mais, vas-y, raconte, mon subconscient va te répondre. 

Ça tombe bien, je vais te parler de l'autre côté du miroir, dans un monde ou tout est différent. Pour l'été, La Première belge diffuse une série de sketchs qui commencent tous par "Et si..." mêlant l'humour au sérieux. Ecoute-les....

- Je les écoute et je reviens. 

- Ok.

 

Lire la suite

28/05/2016

Le mystère de la numérologie ou des mathématiques?

En mars, j'avais commencé par "Quand la pensée humaine s'intègre dans la machine", les mathématiques qui flirtent avec le Cosmos. Aujourd'hui, c'est la numérologie qui s'écarte sensiblement de la rigueur mathématique en se rapprochant des humains. La numérologie est reconnue comme pseudo-science. Cet article fait donc partie d'une trilogie, d'un triptyque.

Alors, question: quel est le chiffre qui est le plus "humain" numérologique parce que le plus souvent utilisé dans la vie courante?

Lire la suite

16/04/2016

World Papers

Après ClearstreamWikiLeaksSnowdenLeaks, Luxleaks, SwissLeaks, voici les "Panama Papers". Les "Leaks" reviennent en bandes de papier et pointent tous les jours de grands noms de la finance qui ont fait sortir leurs économies du pays dans lesquels elles ont été créées pour raisons fiscales. 

0.jpgLes fuites généralisées découvertes au sujet des  "Panama Papers" révèlent un secret de Polichinelle.

L'enquête de "Cash investigation" passée sur France2, a qualifié de "Casse du siècle" ces révélations du "Panama Papers".

Près de 400 journalistes ont contribué à révéler les mouvements de capitaux légaux ou illégaux, d'argent propre légalement placé là où cela rapporte le plus ou d'argent sale qui provient de fraudes et qui est punissable. 

Tant mieux, si on sort de l'ombre d'un chapeau Panaméen des proies à grignoter, mais cela vaudra-t-il la chandelle dans tous les cas?

 

Lire la suite

26/03/2016

Résilience du 22 mars 2016

Depuis le 22 mars, date des deux attentats à Bruxelles, signés Etat Islamique, je me suis demandé comment résilier ce moment de tristesse. Le dictionnaire donne cette définition "La résiliation est l'annulation d'un contrat par l'accord des parties ou la volonté de l'une d'entre elles pour vivre de manière satisfaisante en dépit de circonstances traumatisantes".

0.jpgComment réagir devant la terreur et des circonstances traumatisantes?

J'ai regardé ce que j'avais écrit lors du deuil qui a suivi l'accident du car belge à Sierre.

Mais ici, il s'agissait d'un accident et pas d'une connerie des hommes.

De Bruxelles, on parlait d'un "sanctuaire du terrorisme".

Donc, quelque part cela devait arriver un jour. Etre un sanctuaire, fait rêver et cauchemarder certains.

Les mots "Belgium bashing" ressortent au fer rouge dans la presse.

Lire la suite

24/02/2016

Multiplier les emplois de qualité au 21ème siècle? C’est possible!

Le 20 février 2016, j'assistais au Colloque Emploi de la  Fédération bruxelloise du Parti Socialiste avec ce titre très attractif. Les Intervenants principaux étaient: Bruno COLMANT, Paul JORION, VAN MUYLDER, DE CALLATAYE. Pour ne rien perdre, j'ai enregistré le colloque et ses intervenants presque dans leur entièreté. 

0.jpgIl y a exactement trois ans j'écrivais "Travailler en 2020".

Le colloque pouvait m'intéresser pour voir s'il y avait une évolution par des idées plus positives ou plus négatives vers des solutions qui permettraient de multiplier les emplois dits "de qualité". 

Laurette ONKELINX précisait le but du colloque: le thème de l'emploi. Comment diminuer le taux de chômage lié à la croissance économique et au modèle de la "distinction" dans une version qui accélérerait l'innovation. La transformation de la notion de l'emploi par la valorisation du travail avait été testée dans la région de la Seine-Saint-Denis. 

Lire la suite

21/01/2016

Terreur dans l'hexagone

Gilles Kepel était l'invité ce matin à la Première pour parler de l'islam, de ce qui a été à la base de ce qui s'est passé en 2015 à Paris et ailleurs dans une recrudescence du terrorisme. Celui-ci semble opposer occidentalisme et orientalisme.

Son livre "Terreur dans l'Hexagone" mérite tout l’intérêt de ceux qui souhaitent comprendre le processus de développement du phénomène djihadiste et, plus largement, de l’islamisme radical en France. 

Lire la suite

26/12/2015

Une rétro enchanteresse?

L'année 2015 s'achève. Par certains aspects, elle me semble dans les tops des plus merdiques. Alors si on en faisait une rétro de cette 2015ème année de notre ère endiablée?

entreprise"Un automne enchanteur" disait la pub d'un magasin que je ne nommerai pas. 

Elle montrait une belle blonde avec des papillons qui virevoltaient autour d'elle.

Or, l'année 2015 avait commencé presque de la même manière qu'elle a terminé par des drames, des attentats et dans les deux cas à Paris:podcast

Après ceux de l'automne, pendant cinq jours de cet automne, nous avons perdu confiance et vécu à Bruxelles, au niveau maximum de risque "4", comme obligation de l'OCAM.

L'OCAM, personne ne savait vraiment ce que c'était auparavant. 

Lire la suite

23/08/2015

Être opportuniste

La semaine précédente, nous parlions de nouveaux riches du Loto. J'ai eu une discussion qui tournait autour d'une opposition d'opinions sur les jeunes et comment ils pouvaient concevoir leur futur. Le Vif sortait un billet "Réussir 'à la belge' à partir de presque rien" me donnait l'opportunité d'en faire un billet quand il faut "changer tout".

0.jpg- Le pire est à venir malheureusement pour nos enfants", commençait-il par dire. 

- Dans un sens, je ne suis pas malheureux que je ne laisse personne derrière moi. Ne pas en avoir donne certaines libertés de paroles et plus d'indépendances financières. Mais, j’ai confiance, les jeunes devront trouver, à leur tour, leur chemin en opportunistes du système", répondis-je.

 

Lire la suite

09/08/2015

Changer tout

Un besoin de changement et d'évoluer, une personne sur deux y pense un jour mais une sur trois est prête à le faire en adéquation avec ses projets et ses rêves.

0.jpgJe reviens à la scène parodique que j'ai fait jouer entre Olivier de Kersauson et Nicolas Bedos.

C'était un sketch artificiel, imaginatif. Rien d'autre.

J'ai dû sortir de moi-même pour l'écrire comme antithèse. Si je n'aimais pas les changements, je n'aurais pas choisi la profession qui fut mienne pendant quarante ans.

J'avais choisi de placer Olivier de Kersauzon en opposition avec ce qu'il faisait et ce à quoi il voulait destiner sa vie d'entrée de jeu: "devenir marin et naviguer".

 

Lire la suite

19/07/2015

Le monde comme il me parlerait si j'osais...

Le magazine Psychologies de juin sortait un dossier "Osons les autres". Le dernier livre de Olivier de Kersauson, "Le monde tel qu'il me parle" démontre qu'il n'osait pas vraiment "les autres". Il vivait sa solitude sur les océans. 

0.jpgIl était dit qu'entrer en conflit, c'est:

  • accepter l'affrontement avec sérénité et respecter ses ennemis. 
  • risquer la confiance basée sur la raison plutôt que l'émotion. 
  • faire tomber le masque au travail.
  • tester le groupe qui est à la fois danger et réconfort.
  • s'enrichir de nos croyances dans la paix sociale.

Parfois, il n’y a pas d’autre choix possible: il faut y aller !

Où ?

À la bagarre, à l’affrontement, à l’échange musclé.

Lire la suite

17/05/2015

Le paradigme du partage

Parler de partage, c'est ce demander quoi partager, avec qui et comment à la recherche d'un nouveau paradigme. Qui se ressemble s'assemble... en général.

0.jpg

"Partageons sans compter", une affiche publicitaire d'un fournisseur d'accès à Internet et aux télécommunications donne déjà quelques questions-réponses. 

Partager quoi: des outils qui permettent de communiquer.

Partager avec qui: en famille.

Partager comment: avec le plus de plaisir.

Le "sans compter" fait penser que le côté financier pour que cela se réalise, n'est pas essentiel.  

Lire la suite

10/05/2015

Une semaine en nuances vert de gris

Le livre de Bruno Colmant "Cinquante nuances d'aigris" m'a inspiré. Une série de touches personnelles à revivre par l'intermédiaire de mes propres souvenirs dans un scénario parfois très similaire dans ce qu'on appelle "managment" dans la langue de Shakespeare. 

0.jpgDans son livre, Bruno Colmant définit la crise comme le plus grand "krach" de l'histoire financière avec des déflagrations au ras des chiffres qui, en "shrapnels", déchirent sans tuer. Le capitalisme grimaçant de douleur a pulvérisé l'avenir espéré confortable.

Cinquante scènes croquées grinçantes, tendres ou tristes s'en sont suivies pour exorciser, apporter un espoir et une désillusion aux structures qui joignent l'utile à l'agréable, capables de dépasser les plus belles utopies.

Auto-critique d'un repenti du capitalisme comme je l'avais déduit dans un chapitre de "Débat interactif ou radioactif".

Je retrouvais des situations souvent identiques dans le monde du numérique dans la carrière d'un développeur informatique avec souvent des connotations tout aussi anglophones.

 

Lire la suite

28/12/2014

Des idées plein la tête

2014 s'en va et 2015 arrive. Et si on se mettait des idées plein la tête pour garer notre sérieux au placard puisque c'est encore la trêve de Noel avant de reprendre le collier... 

1.jpg

 

Bilan de 2014:

Oui, j'aurais voulu être fumiste en décrivant cette année.

Qu'est ce qui l'a marqué?

Si je m'en réfère aux titres de mes billets, après des pré-élections très poissonneusesdes débats qui frisaient la radio-activité, l'Europe tournait en Big Bang  en deux nouvelles équipes aux deux commissions avec Jean-Claude Juncker d'un côté et Donald Franciszek Tusk, deux noms exotiques auxquels nos oreilles devront s'habituer.   

 

Lire la suite

21/09/2014

J'aurais voulu être fumiste

Pourquoi pas un pastiche d'une belle chanson en karaoké? 

0.jpg

Lire la suite

27/07/2014

Cultiver les relations vraies...

Les élections sont derrière nous. Les patates sont précuites. Le grand jeu de chaises musicales parmi les élus, a commencé. Il y eut des débats et des foires d'empoigne. En mai, comme si de rien n'était, le magazine "Psychologies", dans sa version belge, lançait une étude qui titrait en première page "Cultivez les relations vraies". Psychologie et politique s'associent. A décanter, tout de même. 

0.jpgPréface

Sans référence à la politique, la rédactrice en chef du magazine donnait l'étymologie du mot "relation". Celle-ci ne se réfère pas aux liens mais au latin "relatio" qui signifie "récit ou narration". 

Les premières questions à se poser sont: 

  • Pourquoi ai-je envie d'avoir des contacts?
  • Quels genres de contacts me seraient utiles?

Parler de "récit ou narration" pour suivre l'étymologie, cela semble commencer plutôt mal.

 

Lire la suite