Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2017

2017, première année du monde selon Trump

0.jpgJean-Christophe Buisson avait écrit un livre illustré "1917, l'année qui a changé le monde"

1917 ou/et 2017, l'année qui a changé le monde?

1917 a été une année décisive dans le déroulement de la Première Guerre mondiale mais aussi dans l'histoire du monde, et pas seulement d'un point de vue géopolitique ou militaire avec ses grandes batailles (Chemin des Dames, Caporetto) ou ses grands événements (échecs des pourparlers de paix lancés par l'Autriche-Hongrie et le pape, effondrement de la Russie, basculement de la Grèce dans le camp allié, premières mutineries et grèves des tranchées…).

Dans tous les domaines, y compris scientifiques, culturels, intellectuels ou sociaux, cette année, comparable à 1789 ou 1815 par son ampleur, marque un bouleversement durable dont les conséquences se font encore ressentir de nos jours.

Lire la suite

20/01/2017

Au rythme d'Algo

0.jpgLa semaine dernière, j'écrivais "Liberté, égalité, identité" où l'on se retrouvait dans le monde réel de la rue.

Un monde qui est loin d'être cool.

A la rencontre de la virtualité sur Internet est-ce différent?

Être connecté sur Internet, à quoi cela sert-il?

Pour être informé seulement?

Pas du tout.

C'est souvent pour faire partie des réseaux sociaux.

Sur Facebook, on écrit le plus souvent en plantant un post-it sur un mur virtuel en espérant qu'il y aura quelqu'un qui le détachera. A la pêche, ce serait tendre son fil dans l'eau en espérant qu'un poisson viendrait s'y faire happer.

Sur Google+, on s'inscrit dans un bocal de poissons tous identiques. On y officialise son hobby en se foutant de ce qui est autour de lui.

Dans tous les cas, tout est automatiquement scanné par des algorithmes comme une main invisible, "Cannibalisés par le Web".

Donald Trump is the 45th président of United States.

Lire la suite

01/09/2016

Que reste-t-il après 10 ans à la retraite?

Le billet précédent parlait de changer le futur. Pour le créer, il y a le passé et les souvenirs. Il y a dix ans, une page de vie active s'était tournée pour m'en ouvrir une autre sous forme de retraite. 

Patrick Bruel chantait:  

Rendez-vous dans dix ans à la place des Grands Hommes

  

 

Lire la suite

17/05/2015

Le paradigme du partage

Parler de partage, c'est ce demander quoi partager, avec qui et comment à la recherche d'un nouveau paradigme. Qui se ressemble s'assemble... en général.

0.jpg

"Partageons sans compter", une affiche publicitaire d'un fournisseur d'accès à Internet et aux télécommunications donne déjà quelques questions-réponses. 

Partager quoi: des outils qui permettent de communiquer.

Partager avec qui: en famille.

Partager comment: avec le plus de plaisir.

Le "sans compter" fait penser que le côté financier pour que cela se réalise, n'est pas essentiel.  

Lire la suite

10/05/2015

Une semaine en nuances vert de gris

Le livre de Bruno Colmant "Cinquante nuances d'aigris" m'a inspiré. Une série de touches personnelles à revivre par l'intermédiaire de mes propres souvenirs dans un scénario parfois très similaire dans ce qu'on appelle "managment" dans la langue de Shakespeare. 

0.jpgDans son livre, Bruno Colmant définit la crise comme le plus grand "krach" de l'histoire financière avec des déflagrations au ras des chiffres qui, en "shrapnels", déchirent sans tuer. Le capitalisme grimaçant de douleur a pulvérisé l'avenir espéré confortable.

Cinquante scènes croquées grinçantes, tendres ou tristes s'en sont suivies pour exorciser, apporter un espoir et une désillusion aux structures qui joignent l'utile à l'agréable, capables de dépasser les plus belles utopies.

Auto-critique d'un repenti du capitalisme comme je l'avais déduit dans un chapitre de "Débat interactif ou radioactif".

Je retrouvais des situations souvent identiques dans le monde du numérique dans la carrière d'un développeur informatique avec souvent des connotations tout aussi anglophones.

 

Lire la suite

19/04/2015

Comment vaincre le boreout

Le "burnout", tout le monde en a entendu parler. Beaucoup en ont ressenti les effets dans notre époque de dingues. Les connaisseurs du mot "boreout" ne courent pas les rues. ARTE en parlait dans le magazine "X:enius" de lundi dernier

0.jpgJe préviens, les allergiques à l'english vont avoir de l'urticaire à lire ce billet et ce ne sera pas des suites du pollen saisonnier:

"To burn", c'est (se) brûler.

"To bore", c'est s'ennuyer. 

Le "boreout" (ou "bore-out"), c'est l'inverse du "burnout" (ou "burn-out"), le passage du trop plein au trop vide dans lequel il ne reste plus que l'ennui. 

Lire la suite

01/03/2015

Dix bougies d’enfoirades

En novembre dernier, je sortais "Le blues des blogs" dans lequel je rappelais ce que peut devenir un blog après presque dix ans d'âge. Je proposais l'idée "de rassembler des anecdotes pour les sortir lors du dixième anniversaire de mon blog". Nous y sommes. Le moment de faire une rétrospective et amende honorable en mettant son fusil virtuel au vestiaire? 

0.jpgLe journaliste virtuel Tartempion avait déjà eu l'occasion d’interroger l'enfoiré lors de l'anniversaire de "Cinq ans déjà". 

Depuis, ce furent cinq autres années avec d'autres histoires à raconter. 

Que d'amitiés cousues et, parfois, décousues dans le temps.

Avoir écrit en 2005 un premier article sur chapeaux de roues avec "Nous sommes tous responsables", c'était déjà se retrouver immédiatement en porte-à-faux et oser se mettre une partie des opinions à dos.

Lire la suite

11/02/2015

Le point de rupture de Microsoft est-il atteint?

Début 2014, Satya Nadella remplaçait Steve Ballmer à la tête de Microsoft. Il a imposé son propre style à l'entreprise. C'est l'heure des bilans et des différences de stratégies.

0.jpgBill Gates et Paul Allen avaient été les fondateurs, visionnaires de Microsoft. 

En gros, le successeur Steve Ballmer était le financier de la bande des trois.

En 2000, celui-ci déclarait que Linux présentait les caractéristiques du communisme.

Lire la suite

14/12/2014

Android, tu tables sur quoi?

Près de quatre mois d'utilisation d'une tablette Android. Il était peut-être temps de comparer mon PC que j'ai utilisé pendant tellement d'années avec cette tablette. Un mail quotidien de Tablette-tactile.net m'a permis d'accélérer la transition, de me familiariser et de suivre son évolution avec humour. Revoyons tout cela, mixé puisque nous sommes à la veille de la visite du Père Noël.

0.jpg

Généralités sur les tablettes. 

"Tablettes tactiles, ardoises électroniques ou numériques, des synonymes pour le seul mot "tablettes" qui offre à peu près les mêmes fonctionnalités qu'un ordinateur personnel", dit Wiki.

Son histoire remonte à 1987. le Linus Write-Top de Linus Technologies, Inc a fait office de révolution en transformant l’écriture manuscrite en caractères numériques à la vitesse de cinq caractères par seconde. Pesant 4 kg, au prix de 3000$, c'est le premier terminal sans clavier et premier ordinateur portable à écran tactile avec un stylet.

Lire la suite

16/11/2014

Le blues des blogs?

Wiki dit: Un blog est un type de site web utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles, généralement succincts, et rendant compte d'une actualité autour d'un sujet donné. À la manière d'un journal de bord, ces articles ou « billets » sont typiquement datés, signés et se succèdent dans l'ordre antéchronologique, du plus récent au plus ancien.

0.jpg

Les blogs apparurent discrètement, dans les années 1990, au Canada. Ce n'est que dix ans après qu'ils prirent de l'ampleur en quantité et avec une qualité très différenciée.

La plateforme "hautetform", sur laquelle vous vous trouvez, a commencé à les fédérer en 2003.

Puis tout a été très vite.

Lire la suite

13/07/2014

Les études supérieurs? Impayables

Le prix des études supérieures est devenu impayable aux Etats-Unis. "J'espère avoir tout remboursé quand mes enfants entreront en fac", disait une ancienne étudiante américaine en journalisme

0.jpg

Le mois de juin a été pour la plupart des étudiants, un mois de bloc et de stress à l'étude des tonnes de pages à étudier. 

Plus on monte haut dans la hiérarchie des études, plus cela coûte en temps, en efforts et en argent pour en sortir avec un diplôme en poche.

Un article de journal nous apprenait qu'une montagne de dettes attendait les jeunes à la sortie de l'Université aux Etats-Unis.

Une ex-étudiante y avait constaté qu'elle avait dû doubler le prix du minerval pour ses études en journalisme et qu'elle n'était pas seule dans le même cas.

Lire la suite

25/05/2014

Soyons concret avec le discret

Fin mars, le forum Sarkostique envoyait un mail à ses membres. "Notre forum a fait l'objet d'une attaque de grosse envergure qui cible les sites au langage de programmation PHP". Nous sommes en fin de période électorale. Peu de réflexions à ce danger de la modernité qui se retrouve à plusieurs niveaux. 

0.jpg

Les déboires de Sarkostique

Le site disait : "Le forum utilise un code Open Source était plutôt un avantage habituellement, car nous recevons les mises à jour et les parades rapidement. Cette fois, quelqu'un a utilisé une faille d'abord pour introduire des codes publicitaires, une autre personne a lancé une attaque de grande envergure. Une affreuse page rouge nous qualifiant de malveillant". 

Ce n'est que mi-avril que le site était à nouveau disponible. Le cybermonde, le monde virtuel est sans distances géographiques, sans frontières.

Mais comme toujours, ayant été proche de ce genre de problème, je suis sûr que cela a généré des sueurs froides. Je les ai contactés pour les soutenir dans leur besogne de redressement.

Lire la suite

04/05/2014

La foire d'empoigne aux idées

La période électorale veut que les foires aux idées germent en foires d'empoigne. Ce matin-là, un duel entre L'enfoiré du PVV et Cowboy du PCC était modéré par Tartempion. Une suite aux "débats interactifs ou radioactifs", en technicolor et en parodie

0.jpg

- Tartempion: Bonjour Cowboy du Parti des Campagnes Combattantes et bonjour L'enfoiré du Parti des Villes Victorieuses. Il y a quatre ans, j'ai eu l'occasion d'interviewer l'enfoiré  à l'occasion de ses cinq ans de présence sur la Grande Toile. En résumé, je dirais que l'enfoiré est un citadin, qui se veut éclectique dans le choix de ses sujets en ajoutant l'ironie. Un penseur essayiste qui veut faire rire et choquer tout à la fois pour comprendre ces contemporains sur Internet. Il disait, je cite, "La peur du lendemain obscurcit l'horizon". Très réaliste, il opposait l'art et le progrès scientifique. Vous, Cowboy, à l'opposé, vous êtes campagnard et joueur d'échecs. Comment définiriez-vous, aujourd'hui, l'enfoiré? 

 

Lire la suite

06/04/2014

Débat interactif ou radioactif?

Le 1er avril dernier, ce fut le temps des poissons d'avril.  Retour dans la vie de tous les jours et de ses débats. 

0.jpgDébat politique

Jeudi, nous avons eu le débat idéologique et culturel entre deux ténors opposés de la politique: Bart De Wever (NVA) et Paul Magnette (PS).

Chacun avait été drillé à l'américaine pour la rencontre. La publicité de l'événement avait pris place des semaines à l'avance.

Le public aime ce genre de rencontre frontale et les médias s'en font l'écho.

 

Lire la suite

15/12/2013

Quand la passion devient une addiction ou vice-versa

A l'origine de ce billet, une conversation entre copains. Un mail de ma part pour qu'ils définissent leur point de vue sur la passion et l'addiction. Pour compenser les obligations, il y a les dérivatifs, les hobbys, les "marchandises à rêves". Est-ce une passion qui se réveille ou une addiction qui sommeille et prend le dessus? Pour y répondre, un billet d'un rédacteur, une réflexion, un poème et une fable.

0.jpg

Le Nabum, rédacteur de billets au quotidien sur Agoravox, devenu copains dans l'écriture, m'a envoyé ce qui suit:

Double « JE »

De Moi à Vous.

Devant et derrière l'écran, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, lui et l'autre jouent à un jeu de cache-cache où personne ne se trouve. L'écran impavide renvoie un reflet où nul ne se reconnaît, une Toile qui impose un voile, une voile qui se gonfle pour surfer sur la vague. 

Lire la suite

05/06/2013

Antinomie ou antidote ?

Il y a longtemps, j'écrivais "Les langues, un sacré jeu de langue". C'est aussi un terrible jeu de mots que ne renierait pas Raymond Devos. La richesse de la langue française semble passer par les dictionnaires de synonymes, d'analogies. Le vocabulaire, la pierre d'achoppement des langues et les us et coutumes des "alter" qui effraient d'après un sondage sur les perceptions de l'immigration (*).   

Lire la suite

18/04/2013

Non, mais allô quoi, Fakebook?

Facebook, encore et toujours. Plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde sur Internet. Ce réseau social réapparaît encore plus envahissant via le téléphone. Mais, qu'est-ce qui attire dans ce jeu de quilles? Qui utilise quoi et comment?

0.jpgC'est le premier réseau social dans notre pays (62%) devant LinkedIn à 19%, Google+ à 18% et Twitter à 12%. 

En Belgique, fin février, on comptait 4,9 millions d'utilisateurs de Facebook. Quasi la moitié de la population, en tenant compte que, logiquement, Facebook n'est pas accessible aux moins de 13 ans.

Cinq millions de Belge. 7 Belges sur 10 sont désormais présents sur les réseaux sociaux.

Le meilleur (ou le pire) serait-il encore à venir?

Lire la suite

07/03/2013

Les démons de l'âge ou de la jeunesse éternelle

Tous octogénaires... Quels sont les vrais-jeunes de 80 ans dont parle "Le Point" dernièrement? 

1.jpgAvec l'aide de la médecine, de plus en plus vieux vivent de mieux en mieux et de plus en plus en plus longtemps. 

Selon les chercheurs de l’Institut Max Planck72 ans d'aujourd'hui, valent 30 ans d'hier. La mortalité a diminué, à toutes les tranches d’âges, plus rapidement qu'au cours des 200 millénaires précédents grâce aux antibiotiques, aux vaccins et aux progrès dans l’agriculture et dans le traitement des eaux. 

Lire la suite

28/02/2013

Une intelligence pleine d'artifices

L'étude du cerveau humain, une stratégie médicale, technologique et économique. L'intelligence artificielle remplacera-t-elle l'intelligence humaine? Drame ou progrès pour l'homme?

1.jpgRépondre à cette dernière question est que tout dépend de ce qu'on en fera.

Le 20ème siècle peut être considéré comme celui du coeur. Le 21ème pourrait devenir celui du cerveau.

Aujourd'hui, les opérations à coeur ouvert se font à la chaîne, même si les maladies cardio-vasculaires font toujours parler d'elles. Si le sang est véhiculé par la pompe du coeur, c'est le cerveau qui gère toutes les autres fonctions du corps humain.

Étudier le cerveau est bien plus complexe.

Lire la suite

25/01/2013

Cyberdépendants, réveillez-vous

Troisième volet d'articles qui tournent autour du Web: l'addiction à Internet. On en parle sous plusieurs formes, sous plusieurs angles, mais tous avec un certain dépit, une certaine pitié pour celui qui est tombé dans la potion magique de la virtualité qui frise l'esclavagisme.

0.jpge personne en personne, Google additionne nos facultés cognitives rendant l'intelligence humaine esclave de l'intelligence artificielle. Ok.

Des entreprises humaines sont cannibalisées par le web. Ok.

Le Journal de France2 du 19 janvier en parlait avec un titre  "Accros de la console". "De la console", ce vocable me rappelle les tableaux de commandes des gros ordinateurs avant qu'on parle de "console de jeux". 

 

Lire la suite