Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2020

Voyages immobiles

1.PNGFin 2019, à la question posée à une agence de voyage, "avez-vous connu la crise?". La réponse a été "non".
Cette année 2020 renversement de la situation.
L'agence de voyage doit s'évertuer de trouver le sémaphore au trois couleurs qui reste au vert le plus longtemps pour proposer une destination au client.
Mais, c'est toute la chaîne du tourisme qui broie du noir.
L
a prudence du "principe de précaution" s'est manifestée.
L
a situation est analysée toutes les semaines et est formulée avec les nouvelles restrictions. Ce vendredi, après les cafés et restaurants c'est le sport qui est dans le collimateur, tandis que l'enseignement et les événements sont quasi en statu quo malgré le reconfinement généralisé que préconisait l'expert Marius Gilbertpodcast ou d'autres experts qui sont critiques avec ces mesures.

Lire la suite

15/09/2020

L'été indien à Knocke

9.PNGLundi 14 août, la température augmente à nouveau et les seuls endroits qui peuvent encore être acceptables, c'est à la côte. La dernière fois que j'y suis allé, c'est en 2007.  

Trop de déplacements de foules vers la mer dès que le beau temps s'installe, ce qui entraînent des bouchons sur les routes.

J'ai fait une nouvelle tentative et dans l'ensemble, cela a bien réussi quand on n'a pas peur de marcher et en ne voulant pas entrer jusqu'au centre en voiture pour la parquer. 

Lire la suite

17/08/2020

Croisière en Waterbus sur le canal

0.PNG"Waterbus - croisières à Bruxelles.
D
ERNIER Samedi de la saison 2020 !.
J
oignez votre destination en toute sécurité, sans stress et sans problèmes de stationnement avec le Waterbus, le transport en commun sur le Canal entre Bruxelles et Vilvorde !
De plus, avec 2 ponts (intérieurs) et un vaste espace extérieur, vous pourrez vous déplacer en toute confiance ce qui est réconfortant en ces temps difficiles. Le vélo peut être emmené à bord gratuitement ! 
Découvrez les musées et les autres lieux d'intérêt que vous pouvez atteindre en Waterbus sur waterbus.eu", dit l'annonce publicitaire.

Lire la suite

16/04/2020

Je me fais des films (1)

0.PNGDans l'édito de mon magazine télé de la semaine dernière, je lisais: "La télévision déchaîne encore les passions. Cette vieille dame d'un âge doublement canonique a prouvé qu'elle pouvait être une compagne extraordinaire, riche attentive, passionnante même si les émissions affligeantes et les navets se comptent par milliers, même si, en cette période de confinement, les re-re-rediffusions sont légions et que les déprogrammations intempestives nous gonflent. Qu'on ne dise pas qu'il n'y a rien à la télé et qu'il n'y a que des choses qu'on n'a pas envie de regarder".

Alors, je me suis demandé si depuis le confinement, il y avait quelque choses de changé dans mes habitudes, dans le scénario "films" de mes journées.  

Lire la suite

12/04/2020

Microfictions (6) : "Les vélos de Pékin" et "Les vitres noires de l'inconscient"

0.PNG

 

Le podcast de billets du livre de Régis Jauffret "Microfictions 2018" continue avec "Les vélos de Pékin" et "Les vitres noires de l'inconscient".

Pour avoir le son, cliquez sur les images...

Lire la suite

11/04/2020

Microfictions (5) : Paysage sans issue

0.PNG

 

Le podcast de billets du livre de Régis Jauffret "Microfictions 2018" continue avec "Paysage sans issue" et avec le cinquième et dernier épisode des "Cigares du pharaon" de Herge.

Pour avoir le son, cliquez sur les images...

Lire la suite

10/04/2020

Microfictions (4) : Ici, on ne boit que de l'eau

0.PNG

 

Le podcast de billets du livre de Régis Jauffret "Microfictions 2018"continue avec "Ici, on ne boit que de l'eau" et avec le quatrième épisode des "Cigares du pharaon" de Herge.

Pour avoir le son, cliquez sur les images...

Lire la suite

09/04/2020

Microfictions (3) : Fricassée de virus

0.PNG

 

Le podcast de billets du livre de Régis Jauffret "Microfictions 2018" continue avec "Fricassée de virus"  et le troisième épisode des "Cigares du pharaon" de Herge.

Pour avoir le son, cliquez sur les images...

Lire la suite

08/04/2020

Microfictions (2) : Flou compassionnel

0.PNGOn continue...

Le billet "Flou compassionnel" du livre de Régis Jauffret "Microfictions 2018", le film "Finding Your Feet" et le deuxième épisode des "Cigares du pharaon" de Herge.

Pour avoir le son, cliquez sur les images...

Lire la suite

07/04/2020

Microfictions (1) : Fabrique de poupées

1.PNGEn cette période de confinement, pour meubler le temps, il faut faire preuve d'imagination.

Quelques billets qui ont précédé avaient pour leitmotiv "faire du neuf avec du vieux".

Alors que j'avais pris pendant 15 ans, le rythme constant de publication d'un billet par semaine pour suivre l'actualité, ces deux dernières semaines, j'avais commencé à publier un billet (parfois long) quotidien.

Trop long pour ceux qui n'aiment pas lire ou n'aiment pas mon style.

Alors, en plus des yeux, il y a les oreilles et les podcasts.

Pour cette quotidienneté, je vais enregistrer des podcasts du livre de Régis Jauffret "Microfictions 2018"  qui s'adaptent parfaitement à cette tâche auquel j'ajoute cette semaine un premier épisode des "Cigares du pharaon" de Herge, tout en continuant à publier un billet hebdomadaire en fin de semaine.

Pour avoir le son, cliquez sur les images et c'est parti...

Lire la suite

26/03/2020

Faut pas prendre les cons pour des gens (3)

0.PNGHier, je parlais d'un contact avec un autre interlocuteur par email. Mais sur les réseaux sociaux, la vie n'est pas plus un long fleuve tranquille. La vie sur Internet est un "subset" de la vie réelle où, si elle se déroule souvent avec des petits mots doux, ce n'est pas toujours le cas.
-Oui, t'as qu'à choisir tes contacts et tes amis. Tu n'as que ce que tu recherches. Et quand tu remarques que cela ne marche pas, coupe la communication et les ponts, dit une voix.
- Bien sûr, c'est une solution, mais c'est aussi une petite lâcheté que je n'ai pas. Quand je faisais partir d'un forum à part entière, j'avais pris l'habitude de répondre à tous les commentaires. Quand on écrit avec ses tripes, il faut accepter la critique. Il y a une condition à cela, c'est qu'il faut savoir un peu plus à qui on parle et aussi savoir ce qui est critiqué et dénigré autrement que par une idée générale. Ce n'est pas non plus un livre qu'on achète en librairie. Il y a une suite à donner idée par idée.

Lire la suite

25/03/2020

Faut pas prendre les cons pour des gens (2)

0.PNG- Guy, depuis lundi, t'as pété un câble, ou quoi ?
- Oui mais non, ce n'est pas un câble mais plusieurs... J'avais déjà déblayé le terrain dans "du symbole à la pratique des communications", mais hier, j'ai seulement poussé le bouchon un peu plus loin. Dans cette rubrique "Faut pas prendre les cons pour des gens", où le politiquement correct est enfant non admis et où je demande à ceux qui veulent y jouer à apporter de nouveaux câbles car il faut pas non plus prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages...
Le type de "clown loyal" pullule sous nos latitudes. Et vous allez m'aider à les éradiquer en résistant aux petites religions de gauche, de droite, d'en haut et d'en bas, comme cible dans cette rubrique où la parodie et l'humour sont de rigueur. A situations exceptionnelles, solutions exceptionnelles. Oui, il faut aimer son âge même si dans le confinement, on trouve toujours des finement cons. Hier, le JT terminait par ça Corona suite (n+1):podcast. S'il y a (n+1) c'est qu'il y a une suite (n+2).

Lire la suite

23/03/2020

Du symbole à la pratique des communications

4.PNGIl y a les actions symboliques citoyennes d'applaudir le personnel soignant, à 20:00 tous les soirs à son balcon, celle des forces de police qui ont actionné leurs sirènes devant les hôpitaux.
Les actions moins symboliques et plus réelles des ambulanciers avec leur missions d'interventions pour aller chercher les malades ...des pharmaciens qui ne savent plus où donner de la tête devant des questions plus stressantes les unes que les autres, qui doivent répondre à des questions avec une boule de cristal pour résister à cette invasion de clients infectés ou non par le COVID-19...
... des livreurs de nourriture à domicile...
...des artistes  qui présentent leur spectacle à partir de leur salon sur Facebook...
... des travailleurs de l'information de terrain....
Heureusement il y a le portable, Internet. Comment se passeraient sans cela, nos journées et nos longues soirées au coin du feu sans un tantinet d'interactivité?

Lire la suite

06/12/2019

Rêves d'espace des enfants

0.JPGIl y a un peu plus d'un mois, sous l'affiche "Kids on the Moon", le Shopping de Wolluwe invitait les jeunes et... les moins jeunes pour (re)parler d'espace.

Comme les photos qui suivent le démontre, le moins qu'on puisse dire, c'est que les plus jeunes ne se faisaient pas prier pour recevoir les informations à son sujet.

Lire la suite

29/11/2019

Ambiorix vs Vercingétorix

2.pngAu Ier siècle av. J.-C., Ambiorix est chef des Éburons,  un peuple gaulois du nord de la "Gaule Belgique" et partage son commandement avec Catuvolcos.

Selon César, les Éburons sont établis dans la région de Tongres  entre la Meuse et le Rhin ainsi qu'à Liège, dans l'Ardenne et en Campine.

Chef rusé, Ambiorix inflige une cinglante défaite aux légions romaines en 54 av. J.-C., probablement dans la vallée du Geer et réussit à échapper à César.

Il devient, bien malgré lui, un des héros nationaux de la Belgique dans la deuxième moitié du 19e siècle, porté par le même mouvement nationaliste belge tout comme en France, Vercingétorix.

Lire la suite

02/08/2019

Les bienfaits de l'indépendance d'esprit et d'action

0.JPGLa semaine dernière,  ce billet rendait hommage à Robert Wangermée  qui disparaissait à l'age de 98 ans .

Dans sa vie, il avait garder l'indépendance de ses opinions.

L'indépendance d'esprit et d'action est devenue très difficile.

 Les communications se font de plus en plus par l'intermédiaire des réseaux sociaux.

Nous sommes entrés dans l'ère Trump, dans l'époque des tweets et des "J'aime".

Alors j'explique, je confirme et signe, le carcan de nos dépendances et de nos croyances...

Lire la suite

19/07/2019

Oléron, la lumineuse

0.JPGPériode de vacances oblige, alors retournons sur ses chemins.

L’île d’Oléron est située dans le golfe de Gascogne, en région Nouvelle-Aquitaine, au large des côtes de la Charente-Maritime. Avec les îles de Ré, d'Aix, Madame et Nôle, elle fait partie de l'archipel charentais.

Avec ses 30 km de long sur 8 km dans sa plus grande largeur et sa superficie de 174 km2, elle est la plus grande île française métropolitaine après la Corse. Une population de plus de 21.000 habitants permanents.

Sa capitale, Saint-Pierre-d'Oléron, est le principal pôle commercial et artisanal de l'île où se trouve le Château-d'Oléron, siège de la subdélégation avec sa garnison.

Reliée au continent par le 3ème plus long pont de France après celui de l’île de Ré et de Saint-Nazaire. Avec ses 2.862m de long, ce pont est aussi le plus vieux de France qui a relié le continent à une île.

Pierre Loti, surnommait l'île de « Oléron la lumineuse » en raison de son fort taux d’ensoleillement tout au long de l'année.

En 2015, Léopoldine parlait de "l'île Ré, rayon de soleil d'or".

Cette fois, c'est de l'île d'Oléron d'où elle est revenue dimanche dernier.

Les questions et les comparaisons entre cette île et l'île de Ré s'imposent.

Lire la suite

22/12/2018

Une petite danse, Mam'selle?

0.JPGNon, je ne vais pas ressortir mon "Père Noël Orgasmique", comme je l'ai écrit l'année dernière au même moment.
Pour avoir un orgasme, il faut se mettre dans des conditions favorables et dans un contexte particulier qui le justifie.
Pas à dire, nous vivons une actualité pour le moins troublée avec une ambiance délétère dans un clivage d'idées.
"Bal tragique à l’Élysée, Un pas en avant, deux pas de côté et un pas en arrière. Mi tango, mi danse des canards, valse-hésitation, en attendant la valse" écrivait Michel Drouet en demandant aux énarques, qu'ils fassent plus preuve d'humilité.
A Bruxelles, les peintures de
Vincent van Gogh reflétait l'état de névrose du peintre mais aussi la sérénité des paysages.
Après la crise, la fureur de vivre par la dérision...
Alors, j'ai envie d'autre chose, de me changer les idées, de danser et de chanter pendant cette trêve des confiseurs pour oublier grèves et manifestations...

Lire la suite

08/12/2018

Instants Nord-Sud

0.JPG

Dans son livre "Quand le Sud réinvente le Nord", Bertrand Badie démontre la puissance de la faiblesse du Sud dans ce préambule:
"Le Sud, largement issu de la décolonisation, réagit à la mondialisation en reprenant la main et en recomposant le système.
Jusqu’à la fin de la Guerre froide, la compétition entre puissances a fait l’histoire.
Aujourd’hui, non seulement elle est mise en échec, mais la faiblesse, à l’origine de la plupart des conflits en passant à travers celle des États, des nations institutionnalisées, ou du lien social, définit les enjeux internationaux et produit la plupart des incertitudes qui pèsent sur l’avenir.

Le sens de la conflictualité mondiale s’en trouve particulièrement bouleversé. Devenue compétition de faiblesses, elle n’est plus territorialisée, n’oppose plus exclusivement des armées et des États.
Peut-être a-t-elle même pour seule finalité de perpétuer des « sociétés guerrières ».
Elle produit une violence diffuse, se déplace par rhizome, atteint tout le monde.
Les vieilles puissances peinent à l’admettre
.
Le système international se transforme, inévitablement, sans que les États n’en prennent la mesure: il intègre de nouveaux acteurs et réécrit l’agenda international jusqu’à faire des questions sociales les enjeux majeurs de notre temps (démographie, inégalités, sécurité humaine, migrations). Reste à inventer les remèdes à ces nouvelles «pathologies sociales internationales».

Toutes les guerres se terminent toujours par des armistices, des pactes et parfois par des actes...
Essayons aux moins pendant quelques instants de réunir Nord et Sud...

Lire la suite

23/09/2017

Corso maltese

Malte2.jpgMalte, une petite île entre la Sicile et la Tunisie.

Une île que j'ai connu une première fois en 1982 qui était alors loin d'être connue par les touristes.

Elle a été partiellement le cadre de mon premier thriller fiction "Le Grand Maître virtuel" (chapitre 12).

Il y a une semaine encore, j'étais sur l'île avec plus de 30°C au thermomètre.

S'il fallait en faire un résumé en trois mots, ce serait "catholicisme", "fortifications" et "discrétion".

L'archipel exhibe une richesse culturelle en abritant plus d'églises  que de jours dans l'année. 

Les murs des fortifications tout autour de la ville atteignent des épaisseurs de plus de dix mètres.

Souvent oubliée, il revient parfois au devant de la scène avec une crise à bord de son Ordre de Malte. 

Lire la suite