Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2010

Une Bombe à Haut Voltage

Les trois lettres "BHV" sont de retour.

Il suffit de les prononcer pour que le Monstre du Loch Ness belge ressorte son nez.

Une scission, lourde de conséquences.

Des vacances en vue. Une Bombe à Haut Voltage.

Notre ex-Premier, Van Rompuy, aime les haïkus et  les a publiés.

Ce qui va suivre des haïkus?

Une allégorie avec métaphores avec le leitmotiv de ces initiales BHV, très certainement.


 

20100416Van Rompuy Haïkus.jpg
Au Printemps, le Beau, l'Horizon et la Vie.

Dans une Bulle, un Homme vivait avec "een Vrouw" (1).

Le film, "La Brute, le Héros et la Valeureuse" se joue

Avec un Baiser Hors-la-loi pour Vaincre l'électricité.

Décisions en Boucle, Histoires Veines.

Combien de Babillages Habituels pour Vacances:

Plages Balnéaires, Hauteurs ou Vertes prairies ?

Balle de mains en gains, Hypothéquant le Verbe.

Bagarres entre Honnêteté et Virginité.

Toujours en Balance entre Harpe et Voile.

 

1.jpg

Bégayer avec une Honte Vexatoire.

Avec une Boussole dans la Houle Vicieuse.

Dans un Bazar avec l'Hypertension de Vedettes.

Pour Berner avec Habileté mais sans Victoire.

Belgicismes sous la Hache et, alors, plus de Voyage.

Bateaux coulés et Hôtels en Vestiges.

 

1.jpg

Bidouilles Héroï-comiques dans le Vacarme,

Qui Bâcle l'Harmonie du Voyage?

Bye bye, Belgique aux Heureuses Vacances.

Banalités d'un haïku, Habileté ou Vide d'idées?

Véritable Histoire Belge pour un couple de vérités.

1.jpg

Scission de Bruxelles, Halle, Vilvoorde ?

Vite, une Bière en Héritage pour Vacciner

 

1.jpg

Maudite Bombe Harcelante jusqu'au Vertige.

Baliser le Coq et le Lion demande un Hymne,

Dans un thriller printanier mais sans Violences.

1.jpg
En Belgique, calmer le jeu, pour ne pas atteindre le point de non retour est la norme entre Francophones et Flamands.

Jean-Luc Dehaene, chargé du "problème" a toujours eu une statégie du "bouche-cousue", un humour particulier et une confiance affichée, alors qu'il aurait fallu du "bouche à bouche".

Ce lundi, le compte à rebour est arrivé aujourd'hui à zéro. Jeudi , le résultat des courses. Depuis longtemps, on connait les compromis. La crise a calmé les envies d'autonomie pendant un temps. Cela va un peu mieux sur les marchés mais pas pour l'emploi, mais on rembobine les débats jusqu'au au départ, une nouvelle fois.
20100416Nuage BHV.jpg

Mais où était-il, encore, ce départ? Il est tellement ancien qu'on a du mal à s'en souvenir. Déjà dans les années 60, on en voyait les prémices.

Le Printemps, la saison la plus propice.

La vulnérabilité et la dépendance sont utilisées ostensiblement par l'un et l'autre. Surmonter les craintes d'être la victime du moment porte à se protéger. La peur de l'autre, voilà le problème.

La scission de l'arrondissement de Bruxelles, Halle, Vivoorde sent toujours le roussis. Elle a jusqu'ici été repoussé au bout de la nuit. J'ai pensé que vous faire ressentir le vécu de ces trois lettres par l'absurde et non pas par la négociation habituelle pouvait remettre les aiguilles à l'heure. Une solution "Win-Win"?

Un petit rappel pour la route et pour nos amis étrangers:

La Flandre au Nord, la Wallonie au Sud et Bruxelles, appelée la moelle épinière de la Belgique, au milieu. Excusez du peu: Capitale de Belgique, de Flandre et de l'Europe. Bilingue, mais avec une forme médiane particulière appelé "bruxellois". Cosmopolite, aussi, mais enclavée dans la région flamande, elle demande en échange de la scission de BHV, d'élargir son territoire, de sortir de cet enclavement pour garder un contact avec le Sud francophone. Halle et Vilvoorde, "taches" trop bilingues, trop francisée, considérées comme une anomalie sur un sol flamand.

Comme pommes de discorde, Wooncode (code du logement), bourgmestres élus mais non nommés, 150.000 francophones vivant dans 35 communes flamandes qui se sentent isolés. Des procédures de conflit d'intérêt comme bouées de sauvetage pour les francophones minoritaires. Yves Leterme est revenu mais c'est un autre, Jean-Luc Dehaene, surnommé le plombier ou le démineur, qui s'occupe du problème en Expert BHV. Scission prétexte à des réformes bien plus insidieuses ou la résolution de la quadrature du cercle de Bruxelles. Sacrifiés les héros au pied d'argile? "Sans la scission et des réformes, une nouvelle crise politique", entend-on. On en a entendu bien d'autres.

On en discute, dès lors, presque tous les jours avec un peu d'avance.

Dans le ring, le match entre les ténors opposés Bart De Wever et Olivier Maingain s'organise.

A la question d'un journaliste qui demandait comment avançait le rapport de son travail, le réponse de Jean-Luc Dehaene réponse fut, sans rire:

- Disons qu'on est période de changement climatique.

Ce soir au dîner un menu en boucle se composerait de

Menu Poker:

Un waterzooï de poulet au genièvre dégivré à la sauce Wooncode

Usteak frites dans une salade aux pickels bien larges et une maillonaise bourgmestrisée.

Des bégnets de Carnaval avec une tarte au succ.. bien élargie, avec de la chantilly à la fraise Wépion.

 
1.jpg

Alors, dans notre film qui s'appelait "C'est arrivé près de chez vous", dans une question de langue garderons-nous une volonté politique de garder encore quelques plumes? Si oui, pour qui?

Dans une bombe à fragmentations, ce qui est redoutable, ce n'est pas l'hyperbole ou la parabole, mais le ras-le-bol qui finit toujours par arriver.

 

1.jpg

 

Mais, si vous ne voyez toujours pas plus clair dans ce tunnel belge, il y a, toujours, le BHV pour les nuls.

Le communautaire ne s'y prête pas aux haïkus, reconnaissait Van Rompuy, lors de la publication. J'ai essayé.

 

La Belgique, face à ses démons.

Pas moyen de dire mieux.

 

L'enfoiré,

 

(1) : une femme

 

PS: J'exprime mes remerciements à Pierre Kroll pour ses caricatures pour cet article et pour bien d'autres.

 

Sur Agoravox, des invités au diner?

 

 

Au jour le jour / Dag bij dag:

Jour 0:


No comment
ou
On hésite à donné les premiers échos analysés:

Mais, le thriller continue. Vibrant. Palpitant. Hitchcock est en ligne.

On pense à nommer une Miss BHV :-)

------------------------------

Jour +1:


L'"ouvrier plombier zingueur" a donné son devis et il a jeté l'éponge.
Il l'a expliqué. Il a remis son tablier au patron en place.

Comme on connait le patron sera-ce un coup pour rien ou un coup de théâtre?

Plus de trucs, de coups fourrés dans le domaine des farces et attrapes. La stratégies des petits pas de JLD, dans le grand du tout dans le tout, a vécu. Les francophones font bloc et veulent de réelles compensations.

Principe de territorialité contre principe de personnalité. La tache d'huile francophone serait-elle arrêtée après la scission?

La loi de refinancement de 1989 a rendu la communauté française exangüe. On se méfie. En 2004, Dehaene voulait voycotter le scurtin européen sans la scission de BHV.


-------------------------------

1.jpg

Jour +2:


Le patron prend ses distances avec la politique de tous les jours.
Les francophones veulent du temps
Le parti, Open VLD, patronné par le fils de De Croo persiste et signe pour voir la décision jeudi.

Faut pas rêver. Rien n'est gratis aujourd'hui. L'ultimatum est un boomerang?

Alors quand le patronat et les travailleurs en ont ras-le-bol de voir leurs entreprises capoter, on veut saisir l'opportunité.

-------------------------------

Jour +3:

Une chronique racontant les aventures d'un vieux maréchal

Marc Eyskens, un autre maréchal, avait plus de sagesse

En attendant, l'après midi

14:00: Yves Leterme chez le Roi pour donner sa démission une 5ème fois.
CQFD (Ce Qu'il Fallait pour Dépiter).

Ce n'est pas la Bosnie, disait quelqu'un.Un peu tout de même

Les appartements à la Côte belge sont désertés. On vend. Etape après le Wooncode? Vous avez dit épuration ethnique?

Pour conclure la journée, le vote à la chambre n'aura pas lieu.

CQFF (Ce qu'il Fallait Faire)

A Vilvoorde, rassemblement de 2000 personnes qui demande une solution à BHV.

--------------------------------

Jour +4:


Une porte s'entrouvre, à nouveau, tout en grinçant.
Le parti libéral VLD efface son véto.

--------------------------------

1.jpg

Jour +5:

Le francophone Reynders, du MR est chargé de ramener le calme et le dialogue.

--------------------------------

Jour +6:

Malgré le beau weekend, la pression de l'ultimatum est toujours la, on se consulte

On se demande aussi si on veut une solution ou le clash

Le soir, c'est au raport chez le Roi.

--------------------------------

20100427Paola au volant.jpg
Jour +7:

On freine des deux pieds sur le frein. Pas de consensus, BHV pas dans l'agenda pour une plenière jeudi.

Os francophone à ronger mais pas à vendre. Bart De Wever compare Reynders à Dutroux.

Ca y est le Roi a accepté la démission de Leterme. Le CD&V a maintenu son ultimatum

Recherche d'un majorité alternative ou alors, je 13 juin, des élections?

Crise institutionnelle pour un problème particratique.

Le parti liberal flamand se prépare déjà pour les élections.

20100426Maingain en bourqa.jpg

---------------------------------

Jour +8:

L'enjeu reste Bruxelles.

Quand l'effort boule de neige devient l'effet boule de neige.

Après la Grèce, le Portugal, l'Espagne, l'Irlande, la Belgique est sur les rangs. Quand les marchés financiers décident de jouer la carte à la baisse, il flèrent les proies qui deviennent les victimes. Plus la situation s'aggrave, plus ils touchent. Derrière la crise des banques, il y avaient les Etats, quand ce sont les Etats qui sont aux abonnés absents, qui reprendra le flambeau? Le FMI, les Hedges Funds? Je lisais "Les solutions pour la Grèce seraient : des amendes ou une monnaie alternative comme l'Ecu. Ne serait-ce pas plutôt une monnaie de singe? L'Open VLD a voulu la crise. Ne ferait-elle pas le pari des Hedges Funds? La question reste "A qui profite le crime?". Comme disait quelqu'un, "en Bourse, on spécule pas, on investit". Mais, encore faut-il en avoir les moyens.

Le "médecin" est là. Il consulte.

Le "Question à la Une" se rappelle et se questionne.

Aux urnes citoyens. Formez vos bataillons. Perdons, perdons. Qu'un fric impur. Abreuve nos sillons !.

------------------------------------
20100428La maison enchantée.jpg

Jour +9:

Elections soit le 6 ou le 13 juin.

Tout s'arrange quand on "lèche".

 

--------------------------

 

Jour +10:

Journée de tous les dangers. Séance plénière avec agenda qui pourrait contenir le projet de la scission de BHV unilatérale.

La sonnette d'alarmes est prette sonnera-t-elle dans le vide?

On se questionne seulement du moment où la faire tinter. Un remake du 'Le train sifflera trois fois" ?

Dring, dring, dring. "Donne-moi ta main et prend la mienne la cloche a sonné. Ca signifie...".

Silence radio sur toute la ligne? On se tait dans les rangs, pas tout à fait..

1.jpg

Et puis, chez nos amis français, il y a une petite erreur, minime, presque rien, une paille, très vite remise en ordre par ici

--------------------------

Jour +11:

Le calme plat avant la tempête. Les éléctions anticipées: un pari qui rapporte.

Leterme chante avec Brel : "Vous voulez que je cède la place..." et, depuis, il joue au jeu de l'oie.

 

20100430Jeu de l'Oie Leterme.jpg

------------------------------

Jour + 12:

Le 1er mai, fête du travail. Travail pour qui? Les politiciens peut-être qui entrent en campagne mais avec des pieds et des langues de plomb.

Tout est bon pour cisailler les ententes. Les petits mots assassins ressortent du chapeau. Peur d'aller trop loin, mais  faut dire qu'il y a de quoi.

Alors, on se fait peur. Les alliances sont à prohiber.

 

20100503En Campagne.jpg

Journal de campagne

Jour -40:                                         

C'est parti. 40 jours avant les élections. En Belgique, on doit voter. On ne sait plus pourquoi? Alors voilà la raison.

Pas de problème. Un sondage prévoit un faible taux d'abstention.

On apprend que le chômage est en nette baisse... en Wallonie. Et en plus, on croît.

------------------------------

Jour -39:

On encourage le bilinguisme à Bruxelles

Un sondage pour Bruxelles

------------------------------

Jour -38:

Les chambres sont dissoutes. Le scrutin peut commencer le 13 juin, il est légal mais contre la Constitution ! (non, peut-être ...)

D'ailleurs on résiste mieux qu'ailleurs.

La Flandre, un Kosovo? Mais, non.

20100505Mort du pays.jpg

-------------------------------

Jour -30:

Tentative de refaure le même effort de conserver l'unité Belgique en état.

En 2007, une marche aux accents similaires avait attiré 35.000 personnes.

Cette fois, ce furent 1850 personnes Le pays fait actuellement face à d’autres priorités que les rapports entre différents groupes linguistiques.

 

20100517Manifestation pour la Belgique.jpg

------------------------------

Jour -25: Mais que veulent les Flamands?

------------------------------

Jour -22:

On se passionne comme on peut.

 

20100519Elections passionnantes.jpg

----------------------------------

Jour -21:

"Une Belgique, deux pays", la vision flamande

 

1.jpg

----------------------

Jour -20:

Le temps presse. Les Communes à facilités font sécession. C'est la ministre de l'intérieur qui envoit les convocations en .... néerlandais.

Le réchauffement climatique s'invite à l'élection. Le droit du sol, aussi, qui passe avant le facteur humain.

----------------------

Jour -18:

Mais que veulent les Bruxellois? Du pognon, de l'espace vital

On nous cache tout, on nous dit rien...

 

20100528Réforme de l'etat aux jeunes.jpg

----------------------------

Jour -13:

Le Vif L'Express en la personne de sa Rédactice en Chef rappelait ce qu'était le confédéralisme. Concept fourre-tout, surréalisme à la belge qui supposerait l'existance d'Etats indépendants qui décideraient, par traité, de rétrocéder à un Etat centrel un certain nombre de prérogatives et de compétences. Un Commonwealth en miniature, en quelque sort. L'Europe va dans l'autre sens. Le ton sans la chanson....

Quant à Bruxelles, il est reconnu un manque à gagner de 13,6 millions d'euros. Mais derrière le confédéralisme, la Flandre vise la prospérité de Bruxelles.  Ouf... Alors, un fédéralisme de cons?

20100530De Wever.jpg

-------------------------------------------

Jour -12:

Les communes de Linkebeek et Rhode veulent rattachement à Bruxelles

Déni de démocratie continue comme réponse du berger à la bergère. Pas électeur qui veut même quand le vote est obligatoire

--------------------------------------------

Jour -11:

Mais que veulent les Wallons?

A Bruxelles, c'est élargir Bruxelles et on insiste.

D'après une étude, les bénéfices ne seraient pas pour ceux que l'on croit.

"Demander un accès à la mer?", mais la mer, tout le monde en profite... de canaux en rivières, de rivières en fleuve.

 

20100605Corridor jusqu'à la mer.jpg

--------------------------------------------

Jour -10:

Tant qu'on y est allons-y.

De De Wever, rien à cirer....

---------------------------------------------

Jour -8: La démocratie s'étiole. 48% des Belges ne veulent plus du vote obligatoire. Les sondages de toutes sortes arrivent.

20100607Help.jpg

---------------------------------------------

Jour -6: Help

Après le confédéralisme deweverien, voilà l'humour dewererien: la suppression de la région bruxelloise. CQFD Ce Qu'il Fallait Détruire.... ;-)

Un francophone comme Premier ministre? Du moment qu'il accepte nos prérogatives. On s'explique devant les presses internationales

20100609Conférence de presse rassurante.jpg

-----------------------------------

Jour -4:

On fait les comptes. Bruxelles offre annuellement 16 milliards à la Flandre avec 8,5% du PIB flamand. D'où l'idée qui germe tout à coup que l'Indépendance de la Flandre serait irréaliste.

-----------------------------------

Jour -3:

Taux d'indécis record.

Cela n'empêche pas d'adérer au Principe de précaution

Des plans B ou C  ou un système D?

20100610Défaitisme.jpg
------------------------------
20100611De Wever chez Mandela.jpg

Les piques en vrac

---------------------------

Jour -0 Vidéo: Alors, on vote

Campagne qui n'a jamais vu autant de volonté d'éviter de voter. Un sujet local extrapolé aux dimensions incogrues, comment en aurait-il été autrement. Pour les enjeux n'ont jamais été aussi importants.

Quel candidat choisir? Choisir vite, mais pas trop. La peur de mal choisir prend des dimensions inédites.

 

1.jpg

Des élections, il y en a qui aime dans un café serré.

 

Les résultats des élections.

Les craintes se confirment. Le parti flamand NVA fait un carton dans le Nord. Le parti socialiste, un autre, dans le Sud. L'heure est grave et le nouveau gouvernement aura besoin de temps pour sortir des urnes. Car, il est question d'élire une nouvelle Belgique.

 

1.jpg
1.jpg
Maintenant, on se dénombre, on se rencontre et il faut rassurer la population, expliquer que l'eau qui rencontre le feu, n'éteint pas nécessairement le second. Tout est une question de bocal.
20100616Expliquer.jpg
20100617Di Rupo et le flamand.jpg
-----------------------------
Jour +4:

Happart: "BdW est un autonomiste, pas un sépartiste".

Café fort serré, sucré à la betterave ou à la canne?

1.jpg

 

Jours +6 : Juste avant les vacances

 

20100623Chez De Wever.jpg
--------------------------
Jour +25: Après l'informateur voilà un pré-formateur.
20100710PréFormateur.jpg

 

 

Jour +26: Depuis on consulte

 

1.jpg

-------------------

Jour +44: Les sept nains travaillent, se forment et convergent. D'autres non consultés, comptent. D'autres, encore, imaginent. Ces foutus deux tiers payants à trouver. Voilà, les Anglais qui s'y mettent à calculer et à spliter notre dette. Traduit par Le Soir par ceci.

 

20100727Les sept nains.jpg
---------------------
Jour +45: Une prolongation est demandé au Roi. La tâche est titanesque.

 

1.jpg
20100731En vacances.jpg
-----------------
Jour +50: Et pendant ce temps-là, en Italie....
20100803Elio en vacance.jpg
------------
Jour +55: Pronostic pessimiste Les verts sont demandés à la barre. Faut qu'ils se mouillent un peu le gazon.
20100806Les verts.jpg
20100807Elio et le roi.jpg
20100815Bart à Bruxelles.jpg
Jour +70: On sort du périmètre des francophones. Mais on sent la rentrée et rien n'a changé? On cherche la martingale.
20100823La rentrée.jpg

Jour +72: Le refinancement a trouvé sa solution. BHV revient alors on creuse.

 

20100826BHV reparti.jpg

 

Jour +112: Nouveau clash, On repart à zéro. Le palais de Bruxelles reçoit les invités Europe-Asie.

 

1.jpg

20101007Leterme chez le roi.jpg

11-07-2012: BHV est scindé pour le fête de la Communauté flamande

0.jpg12/07/2012:

0.jpg

 

13/07/2012:

0.jpg

 

0.jpg

0.jpg

 

Citations:

  • " - Vous êtes marié ? Vous ne vous êtes jamais disputé, vous ? - Oui, mais jamais à coups de fer à souder. - Ben, c'est parce que vous n'êtes pas bricoleur !", Jean-Marie Poiré

  • "Par terre on se dispute, mais au lit on s'explique. Et sur l'oreiller, on se comprend !", Henri Jeanson

Commentaires

Bonjour,

merci pour ton article aussi intéressant qu'instructif, surtout pour un étranger.

J'étais persuadé que cette histoire de scission était une grosse blague ..... Belge, mais ton éclairage donne une autre vision de cette histoire, nettement moins amusante.

Il me semble toutefois que ce combat pour une division soit un tant toit peu d'arrière garde, à une époque où seule l'union protège de diverses attaques.


Enguelez-vous, mais ne divorcez pas, vous vous aiméz ...

Écrit par : Hengxi | 19/04/2010

Salut Hengxi,
Merci à toi, pour ces bons mots.
Vieille, très vieille histoire que notre histoire belge.
J'ai essayé de la rendre le plus humoristique possible.
Les enjeux sont bien plus importants qu'on ne le croit.
Si Bruxelles n'existait pas, si nous n'étions pas la capitale de l'Europe, la Belgique n'existerait plus depuis bien longtemps.
Le plus amusant, c'est que ce sont les Wallons francophones qui ont mis le feu à la mèche.
Si tu veux l'histoire de Belgique, elle est là http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2007/08/01/petite-histoire-pour-autre-chose.html
La scission belge, s'il elle se produisait, ce serait le départ pour d'autres comme la Catalogne, le Nord de l'Italie.
Là, ce serait très mal vu pour l'Europe. Mais alors, vraiment très mal vu.

Écrit par : L'enfoiré | 19/04/2010

Bonjour Guy !

Une question innocente : le bon sens est-il une qualité valorisée en Belgique ? On a tout de même l'impression qu'un peu de bonne volonté et de bon sens de part et d'autre pourraient régler le problème...

Écrit par : Arunah | 22/04/2010

Arunah,
Cet article, avec des haïkus, je le voulais le plus humoristique possible.
Le mettre en parallèle avec un bête problème de couple qui devait choisir l'endroit de leurs vacances.
L'allégorie s'est transformée en "Allez gorille".
Le bon sens, la population l'avait. La politique, pour garder ses hommes en place, ont poussé à l'énervement de chaque côté.
C'est devenu la proie pour l'ombre.
Même pas sûr, que vu cette électricité qu'un référendum, s'il était dans la constitution, pourrait régler la question.
La connerie est une maladie qui se répand mieux que le sida. Il ne faut même pas avoir des contacts sexuels. :-))

Écrit par : L'enfoiré | 22/04/2010

Lu dans l'Echo du jour, une interview de Michael Keating Professeur à Aberdeen pour les affaires européennes.
Bruxelles est unique. Un cas de figure. Avec un système gouvernemental très compliqué en Belgique, contrairement aux autres régions du pays, elle n'est pas fondée sur des questions identitaires linguistiques ou territoriales avec son importante communauté étrangère.
Bruxelles, un Washington DC?
Impossible car trop importante pour les deux autres régions.
Seule solution, donner plus de pouvoirs à la région bruxelloise et reconnaitre sa vocation internationale.

CQFO
Ce qu'il Fallait Organiser

Écrit par : L'enfoiré | 22/04/2010

Une semaine de sursit. Les médias, radios, journaux par les chats, scannent les opinions publiques.
L'heure est grave, est-il dit, partout. On ne peut se permettre une crise politique tellement locale au milieu de crises mondiales.
En juillet, la présidence tournante à l'Europe accordée à la Belgique, fait peur.
Alors, voyons la différence entre la politique et la réalité du terrain.

A Halle et Vilvoorde n'essayez pas de parler français avec un accent trop belge, des belgicismes trop évidents. Dans l'esprit, ils sont déjà scindés même si ce n'est pas acté sur papier.

Bruxelles à élargir?
Dans les faits économiques, dans l'esprit, affaire classée, c'est élargi culturellement et psychologiquement, sinon Bruxelles ne serait pas la capitale de l'Europe.
L'élargissement est nécessaire pour une seule raison sociologique et géopolitique. Lerreur a été des francophones qui en 1962-63 se sont fait bernés avec la frontière linguistique qui a Bruxelle;s enclavée sans frontières communes avec la Wallonie
Ce n'est plus un problème entre français et flamand, il s'est élargi avec des communautés qui viennent des 26 autres membres de l'Europe, de Chinois, de Russes et j'en passe.
Apprendre le français pour un flamand, le néerlandais
pour un francophone?
Trop tard.
C'est l'anglais qui est utilisé en Europe.
Nos voisins du Nord, l'ont très bien compris.

Alors rêve ou réalité?
Frontières linguistiques entre quelles langues?
Le turc, l'arabe, le berbère?
Faut pas rêver... les réalités dépassent parfois la fiction.
Ce pays a-t-il un sens se posait-on comme question à côté de l'économie
http://www.lesoir.be/debats/editos/2010-04-23/ce-pays-a-t-il-encore-un-sens-765973.php

Répétez la question, SVP
Je n'ai pas tout compris.

BHV? Bazar à l'Hôtel de Ville?
Non, vraiment, vous n'avez pas tout compris.

Écrit par : L'enfoiré | 23/04/2010

Sondage du Soir
http://www.lesoir.be/sondage_bhv/

Écrit par : L'enfoiré | 23/04/2010

le risque est là...
http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/la-chronique-de-paul-hermant-211610

Écrit par : L'enfoiré | 28/04/2010

cher monsieur

ayant dit adieu à agoravox , permettez-moi de réagir ici à vos commentaires là-bas à propos de la censure

en un mot: merci

en plusieurs: ce qui s'y passe actuellement mérite que des gens comme vous et d'autres, déjà installés en ce qui concerne la bonne foi, posent les bonnes questions car le sujet est grave

il s'agit tout simplement de sauver une telle expérience formidable

d'abord plus de transparence au sujet de "équipe", pourquoi se cacher? y a-t-il des conflits d'intérêts?

pourquoi se braquent-ils toujours dès qu'il s'agit de plaisanter au sujet des sous? des intervenants qu'ils ont censuré, ou et ont vu leur compte supprimé, posaient pourtant d'excellentes questions et faisaient remarquer bien des dérapages au sujet des zones de non-droits qui profitent à certains ayant assujetti agoravox à leurs intérêts: se faire connaître à tout prix, faire de la pub indirectement, envahir l'espace même quand n'ayant rien d'intéressant à dire, ils publient des nullités

s'il a fallu attendre un péan pour montrer la face cachée du monde , c'est que nul organe n'est à l'abri de la condition humaine et on résiste à tout sauf à la tentation

quand on voit les dernières réactions des intervenants, le scandale est sur tous les posts et tout le monde s'interroge?

à qui profite agoravox? n'est-on pas en train d'assister à la main mise d'une clique sur un tel formidable outil? d'ailleurs, peut-être est-ce juste par sottise, aigreur, égo et manque de tolérance qu'on chasse celles et ceux qui font partie des plus pertinents

quant au sujet des modérateurs et ceux qui décident in fine de publier ceci ou cela et interdire systématiquement ce qui dérange leur vision ou leur croyance , de quel droit les laisser faire

on y trouve des athée militants qui voient en chaque croyant soit un mollah soit pape! c'est scandaleux, il faut faire attention à cela

je crois qu'il faut qu'agoravox fasse un grand débat sur agoravox ou chacun pourra s'exprimer sur le sujet

encore une fois de quoi ont-ils peur? de la vérité tout simplement

quant à l'article qui nous occupe: ce fameux lagardette et sa disciple, comment peuvent-ils autant censurer alors qu'ils se disent promouvoir le journaliste citoyen?

ils devraient apprendre à encaisser les commentaires pertinents ou juste amusant ou même juste impertinents qui touchent leur égo

c'est scandaleux. qu'ils osent montrer seulement un de mes commentaires qui puisse justifier la censure: aucun sauf l'avant-dernier peut-être écrit à la hâte mais sans insulte quand ils ont supprimé tous mes commentaires de la veille et surtout le dernier et pour cause il commençait ainsi en m'adressant sympathiquement à mon ami l'intello de souche toujours en friche

" excusez mon retard, mais agoravox ne pouvant faire vivre tout le monde, il faut bien en attendant aller ferrailler ailleurs , tout le monde n'a pas la chance comme vous de pouvoir passer la nuit et la matinée à sautiller ici comme un cabri au cri de vlane vlane vlane

ect ect "

et là hop! ils ont tout supprimé car on parle de sou c'est tout car pourquoi ne pas le plier

qu'ils osent seulement montrer ce commentaire pour justifier une telle censure alors que des commentaires où on peut lire " tu nous fais chié" sont pliés, moi ils n'ont pas même pliés supprimer d'un coup

lamentable

peu importe, l'essentiel étant que des gens comme vous ne laisse pas passer ce dérapage et la main mise d'une clique qui bientôt pourra être taxée de faire d'agoravox un club soporifique pour racketter des papys et servir de tremplin à leur talent aussi banal que douteux

vive la liberté d'expression

à bas la face cachée d'agoravox

bien à vous

vlane

Écrit par : vlane | 28/04/2010

Cher monsieur vlane,
La polémique née sur Agoravox n'a pas beaucoup de rapport, d'importance, ni de lien avec la polémique belge. Pour l'un un problème de censure, pour l'autre la scission de villes et de peuple. Pourtant, il y a un lien, c'est la recherche de méthodes de vivre ensemble avec des cultures et des idées parfois totalement opposées.
Dans les deux cas, la situation est grave mais avec une intensité différente.
Comme je le disais, ailleurs, pour les premiers, ce sera un coup de sifflet pour indiquer que la récréation est finie, pour nous ce sera la sonnette d'alarme.
Il y a toujours une solution au bout du chemin mais il faut prendre les bonnes résolutions et cela dès le départ.
Pour les premiers, c'est une charte, pour les autres ce sont des lois.
Il ne faut rien de plus, mais pourtant, dans chacune des solutions, il y a des failles au "système".
Manque d'articles, manque d'analyses prévoyant tous les cas possible.
Souvent, je me suis demandé si ces failles n'étaient pas voulues.
A qui le crime profite? Dirais-je.
A ceux qui tirent leurs marrons du feu.
Pour les uns, ce seront les buzz qui feront entrer de l'argent dans les caisses par clics comptabilisés pour la pub.
Pour les autres, ce seront les marchés qui investiront dans les affaires qui vont mal, et qu'ils rachèteront au plus bas prix.
Au milieu, il y a les intermédiaires. Ceux qui gagnent à tous les coups et qui vivent de la justice.
Les conflits d'intérêts, c'est (mal)heureusement à ce niveau que cela se règle.
Il y a le combat du pot de fer contre le pot de terre qui devrait s'y régler.
La condition humaine a des gardes-fous mais une maille très peu serrés. C'est étudié "pour", dirais-je.
Tout le monde s'interroge au sujet des scandales, dites-vous.
En fait, ces derniers, s'ils ne sont pas prévus à la base, c'est dans la fin, que cela se règle. Et comme dit le proverbe, la fin justifie les moyens. Les sous, yes.... tout est là.

"agoravox ne pouvant faire vivre tout le monde, il faut bien en attendant aller ferrailler ailleurs , tout le monde n'a pas la chance"
Exact.
Vivre ensemble, une affaire qui demande beaucoup de patience.
Comme je le disais dans mon article
http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2010/04/06/connais-toi-toi-meme.html

Écrit par : L'enfoiré | 29/04/2010

Vlane,
J'y pense un petit article qui devrait vous intéresser:
http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2009/08/04/quand-la-mechancete-est-reine.html

Écrit par : L'enfoiré | 29/04/2010

merci très cher, je suis d'ailleurs heureux de voir que hengxi est là aussi, excusez moi d'avoir posté ici un mot sans rapport avec le sujet! j'y reviendrai plus tard

l'important pour l'instant c que vous mettiez un lien dans votre profil agoravox nenant jusqu'ici! ce n'est pas le cas actuellement et c dommage

merci

Écrit par : vlane | 29/04/2010

Pas de problème, d'ailleurs je suis resté dans le sujet en raccrochant les sujets.
Pour ce qui est du lien entre AV et ce site, il suffit de cliquer sur l'avatar et on obtient tout l'historique et le lien vers Réflexions du miroir
http://www.agoravox.fr/auteur/l-enfoire

Écrit par : L'enfoiré | 29/04/2010

Un petit souvenir. C'était en 2008:

http://www.youtube.com/watch?v=OedAFd7C1dA

http://www.youtube.com/watch?v=GXpH8God_7I&NR=1

Écrit par : L'enfoiré | 30/04/2010

Ce n’est pas que la question soit sans intérêt ou sans importance mais la Belgique, c’est un imbroglio historique, plein de paradoxes. Pour commencer, un comté de Flandre germanophone appartenant à la France et une Principauté de Liège francophone appartenant à l’Allemagne. Le pays se constitue ensuite négativement à la chute d’Anvers (1585) comme l’ensemble des provinces des Pays-Bas qui échouent dans la guerre d’indépendance contre l’Espagne. Un pays défini négativement, c’est un très mauvais départ pour constituer une nation. À cela s’ajoute pendant plusieurs siècles une Flandre à la fois dominée par une bourgeoisie francophone arrogante, et méprisée par le voisin hollandais. Plus une Wallonie industrielle, riche de son charbon et de sa sidérurgie, qui ne se reconvertit absolument à rien quand cette richesse s’épuise. Tout cela crée les mégatonnes de ressentiment que l’on constate aujourd’hui ; il faudra des siècles pour que les passions s’apaisent. Je préfère personnellement concentrer mes efforts sur des questions apparemment solubles – comme la fin du capitalisme.

Écrit par : Paul Jorion | 02/05/2010

Paul,
La fin du capitalisme?
Utopie d'après moi.
Tant que chacun n'aura pas son jardin qui lui permettra de cultiver son jardin, qu'il n'aura pas d'autres envies que de le voir croître et prospérer.
En plus, la terre est ingrate.
Elle fournit trop en un temps donné.
Ce qui fera immédiatement penser à vendre les surplus.
Qui dit surplus, dit capitalisme, dit possessions.
La boucle est bouclée.

Écrit par : L'enfoiré | 02/05/2010

Mesdames et messieurs ... Je vous signale tout de suite que je vais blogger pour ne rien écrire.
Oh ! je sais ! Vous pensez : "S'il n'a rien à écrire ... il ferait mieux de ne pas blogger !"
Evidemment ! Mais c'est trop facile ! ... c'est trop facile !
Vous voudriez que je fasse comme tout ceux qui n'ont rien à écrire et qui le gardent pour eux ?

Eh bien non ! Mesdames et messieurs, moi, lorsque je n'ai rien à écrire, je veux qu'on le sache !
Je veux en faire profiter les autres !
Et si, vous-mêmes, mesdames et messieurs, vous n'avez à rien écrire, eh bien, on en blogge, on le commente !
Je ne suis pas ennemi du colloque.
Mais, me direz-vous, si on en blogge pour ne rien écrire, de quoi allons-nous blogger ?
Eh bien, de leurre ! De leurre !
Car leurre ... ce n'est pas l’heure.
Oui ... ce n'est pas la peine de blogger !
Bon ! Parlons d'autres choses ! parlons de la situation, tenez !
Sans préciser laquelle !
Si vous le permettez, je vais faire brièvement l'historique de la situation, quelle qu'elle soit !
Il y a quelques mois, souvenez-vous la situation pour n'être pas pire que celle d'aujourd'hui n'en n'était pas meilleure non plus !
Déjà nous allions vers la catastrophe nous le savions ...
Nous en étions conscients !
Car il ne faudrait pas croire que les responsables d'hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d'aujourd'hui !

Oui la catastrophe, nous le pensions, était pour demain !
C'est-à-dire qu'en fait elle devait être pour aujourd'hui !
Si mes calculs sont justes !
Or, que voyons-nous aujourd'hui ?
Qu'elle est toujours pour demain !
Alors je vous pose la question, mesdames et messieurs :
Est-ce en remettant toujours au lendemain la catastrophe que nous pourrions faire le jour même que nous l'éviterons ?
D'ailleurs je vous signale entre parenthèses que si le gouvernement actuel n'est pas capable d'assurer la catastrophe, il est possible que l'opposition s'en empare !

Raymond Devos.

Écrit par : L'enfoiré | 07/05/2010

De l'humour, encore de l'humour:
http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/cafe-serre-1705-217979

Écrit par : L'enfoiré | 17/05/2010

Des cafés encore plus serrés?

http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/cafe-serre-0206-223269

http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/cafe-serre-0306-223631

Écrit par : L'enfoiré | 02/06/2010

Un pastiche d'à propos sur Manhatan Kaboul
http://www.youtube.com/watch?v=J2vMj98Xf_Y

Écrit par : L'enfoiré | 07/06/2010

Juste avant les vacances et les soldes
http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/cafe-serre-233002

Écrit par : L'enfoiré | 05/07/2010

Vous avez dit Belgium ou Belgie ou Belgique?

Comme c'est étrange:

http://portfolio.lesoir.be/v/le_kroll/lescartes/

http://portfolio.lesoir.be/v/le_kroll/lescartes/belgique/687Conflitcommunautairenouvelleversion2-150.jpg.html

Écrit par : L'enfoiré | 20/08/2010

La frontière linguistique, c'est quoi?
Elle a été décidée et installée en 1963 avec pour base un recensement linguistique de 1947.

http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/matin-premiere-histoires-dune-frontiere-248449

Écrit par : L'enfoiré | 26/08/2010

1er anniversaire. Le bilan d'un an de gouvernement en affaires courantes.
http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_le-bilan-d-un-an-de-gouvernement-en-affaires-courantes?id=5985883

Écrit par : L'enfoiré | 22/04/2011

En réalité, le jour même de notre appel, l'AFP publia bien une dépêche sur cette affaire, ... Beaucoup, là encore, ont préféré le commentaire au scoop. ...

Écrit par : gites de france herault | 02/06/2011

Bonsoir,
Pourriez-vous être un peu plus précis? Quel appel? Il ne faut pas être AFP pour publier une dépêche.
Un commentaire peut-être un scoop.

Écrit par : L'enfoiré | 02/06/2011

En réalité, le jour même de notre appel, l'AFP publia bien une dépêche sur cette affaire, ... Beaucoup, là encore, ont préféré le commentaire au scoop. ...

Écrit par : vaucluse | 04/06/2011

Idem. Même réponse que votre prédécesseur.

Écrit par : L'enfoiré | 04/06/2011

La frontière linguistique analysée:
http://www.crisp.be/librairie/product.php?id_product=1737

Écrit par : L'enfoiré | 04/08/2011

Plaisant de le lire! Votre poste triompherait clairement à devenir vraiment réputé!

Écrit par : Léon Legros | 28/08/2011

Je ne vous le fait pas dire :-))

Écrit par : L'enfoiré | 05/06/2012

Ça y est, c'est voté dans le calme et le recueillement

Le Soir:
http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-06-05/la-scission-de-bhv-est-votee-919816.php

On reparle, un peu, beaucoup, mais moins passionnément de BHV...

Personne n'a oublié le 7 novembre 2007… le vote en Commission de l'Intérieur de la Chambre sur les propositions flamandes visant à scinder BHV. Un passage en force, une gifle,
Eh bien, ce matin - 5 juin 2012, vers 11 heures - on va aussi voter, en Commission (des Affaires institutionnelles du Sénat, cette fois) la scission de l’arrondissement électoral de Bruxelles Hal Vilvorde presque comme s'il s'agissait d'une banale proposition de loi, sans l'agitation médiatique que le vote d'il y a près de 5 ans avait suscitée. Et parmi les paradoxes, il y a celui-c i: tous les partis francophones représentés au Sénat (le FDF n'a pas de sénateur !) (tous les partis francophones donc), y étaient favorables contrairement aux partis flamands où le CD&V, le VLD le sp.a et Groen ! (associés à l'accord) ne représentent que, tout juste, la moitié du groupe linguistique néerlandophone.
Autrement dit : seuls les flamands les plus radicaux (Vlaams Belang et N-VA) sont aujourd'hui opposés à la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles Hal Vilvorde !
En fait, ils ne sont évidemment pas contre la scission, mais contre cette scission-là, dans ces conditions.
Alors, on connaît les arguments des nationalistes flamands. La scission est imparfaite. Il reste, selon leur expression, un "petit BHV", donc les 6 communes flamandes à facilités dans lesquelles les électeurs se verront toujours proposer à la fois le bulletin de vote avec les candidats bruxellois et les bulletins du Brabant flamand.
Une scission que la Flandre, disent-ils, paye trop cher. La N-VA avait finalement accepté de payer un prix, mais pas plus qu' "une petite cuillère de sucre" avait dit Bart De Wever. Ici le refinancement de Bruxelles ou la suppression des groupements de listes qui leur permettaient de faire élire un député fédéral à Bruxelles, ça ne passe pas.
Plus fondamentalement, la résolution de ce contentieux historique (quasi 50 ans que c'était un leitmotiv du mouvement flamand) les prive sinon d'un fond de commerce au moins d'un symbole fort de revendication.
C'est alors un coup dûr pour le mouvement flamand radical et pour la N-VA en particulier?
Pas sûr, et d'ailleurs, elle n'a pas l'air le moins du monde perturbée. Le vote de ce matin, risque en revanche d'être un nouveau cap, pour le parti de Bart De Wever. C'est un peu la fin du nationalisme "canal historique" et la confirmation d'un nationalisme plus directement pragmatique, avec probablement une influence toujours plus grande au sein du gouvernement flamand (ce qui explique sans doute, en partie, la nervosité, l'instabilité actuelle de la coalition de Kris Peeters). Donc si le CD&V (et dans une moindre mesure le VLD et le sp.a) comptent bien capitaliser sur le vote de la scission de BHV en vue des communales, la N-VA joue, elle, déjà sur un autre terrain.

cf Edito http://www.rtbf.be/info/emissions/article_l-edito?id=7781231&eid=5017893

Écrit par : L'enfoiré | 05/06/2012

Voilà que cela recommence sans BHV
http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-d-alex-vizorek-18-3-13?id=1807941

Non tout est différent.
Tijl n'est plus le même
http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2012/10/15/tijl-uilenspiegel-n-est-pas-mort.html

Écrit par : L'enfoire | 18/03/2013

Les commentaires sont fermés.