Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2005

Hindi scoop

Article du "Monde" bien troublant... 

0.jpgBangalore : Hier soir, des groupes d’étudiants, mêlés aux travailleurs liés aux entreprises d’informatique, se sont rendus en masse vers les centres de décision de leurs sociétés et vers les universités. Les groupes semblaient revendiquer haut et fort une augmentation de leur pouvoir d’achat qui leur permettrait de voyager et de s’expatrier vers des pays occidentaux et exigeaient le doublement de leurs salaires.
Malgré le nombre de manifestants, il n’y a encore aucune victime à déplorer. Seules quelques devantures des sociétés incriminées ont été légèrement endommagées. Certains pillages sont malheureusement à déplorer.


Est-ce la censure de la télévision d’état qui a laissé passer sur les écrans indiens une émission par trop ‘subversive’ venant de l’étranger qui a généré ce réveil et mis le feu aux poudres ? Est-ce le système de castes qui venait de commencer à s’effriter ?
Les origines ne sont pas très précises.

Toujours est-il que ce vent nouveau a généré un sentiment de panique parmi les autorités indiennes. Toute la ville semblait vouloir accéder aux biens de consommation.
Cette prise de conscience n’était nullement attendue et, malgré les nombreuses forces de police engagées pour maintenir l’ordre, le pouvoir ne semblait plus parvenir à contenir l’exubérance de la foule et à repousser les ardeurs des manifestants.

En réaction, dans les pays occidentaux, certaines sociétés ont déjà appelé et réuni leur conseil d’entreprise en catastrophe pour discuter de la marche à suivre en fonction des événements.
Des décisions multiples ont été prises pour refaire le calcul de rentabilité et le P&L de l’outsourcing qu’ils venaient de démarrer avec l’Inde dans la gestion de leur comptabilité, pour réajuster leurs statistiques qui leur avaient permis par de savants calculs de se lancer dans l’aventure du « low cost ».

Serait-ce le départ d’une prise de conscience du management ?
Que se passerait-il si les prix de la main d’œuvre dans ces pays venaient à doubler, voire tripler… Que se passerait-il si leurs précieuses données venaient à tomber dans des mains de personnes par trop ‘aventureuses’ ?

L’idée du prix, des difficultés et des actions à prendre dans le cas d’une reprise en main et du rapatriement revient subitement sur le tapis. Le re-InSourcing se manifeste.

Comme on doit dire dans ce cas : ‘Affaire à suivre’.

Le Monde

Images

 

Mise à jour 14 juillet 2010:

1.jpgInfosys affiche un bénéfice mitigé. Les SSI Indiennes se posent des questions car eloles se sentent à la traîne. Bénéfice en baisse de 2,4% (252 millions d'euros en dessous de ce qui était espéré sur 15 milliards).

Cela malgré un chiffre d'affaire en hausse de 13% sur un an.

Sur 115.000 employés dans le secteur, beaucoup sont attirés par les salaires en hausses malgré une hausse de 14% chez leurs employeurs. On se tourne vers l'Europe et on délaisse les Etats-Unis.Les coupes claires chez BP font mal. Ceux qui ont ouvert la danse cherchent des danseurs. Le protectionnisme revient à grands pas.

Commentaires

Toutes mes excuses au journal prestigieux 'Le Monde' pour avoir usurpé son nom pour mon article. Il me fallait ce genre d''étiquette' pour être crédible. J'ose espérer que leurs journalistes auraient aimé écrire ce genre de poisson d'avril dans leurs colonnes.

Écrit par : L'enfoiré | 30/04/2005

Les commentaires sont fermés.