Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2006

La machine à voyager dans le temps

Le documentaire "La machine à voyager dans le temps" présente quelques événements qui ont pris une importance primordiale dans les temps de l'histoire de notre monde. Suivant le principe de Einstein, le temps et l'espace travaillent en collaboration.

tempsLa technique de l'accéléré qui permet de condenser des millions d'années du temps géologique en quelques secondes apporte une vision plus précise sur le déroulement global des processus dans le temps:

  • Les glaciers semblent parfaitement immuables. Et pourtant aussi puissants, aussi érodant qu'un torrent, ils façonnent le paysage en progressant jusqu'à 2 mètres par jour. La période de glaciation que la terre a connue, il y a 20.000 ans, était telle que les glaces recouvraient une grande partie des terres non immergées. Un parallèle est fait par certains scientifiques qui voient le retour d'une période glacière possible après la période de réchauffement de la planète.

  • La force imperceptible des grains de sable du désert est capable de sculpter la roche la plus solide. Les formes les plus bizarres sont ainsi façonnées et le Sphinx d'Egypte est très probablement du nombre, fabriqué par le temps, sculpteur fou, 50.000 ans plus tôt. Les Egyptiens n'auraient apporté que les parachèvements nécessaires pour parfaire le travail.
  • Le Sahara, 5000 ans en arrière, était vert avec une faune abondante. L'équilibre fut rompu par un changement d'inclinaison de la Terre sur son axe. Les pluies ont ensuite relativement vite disparu faisant place au désert. L'orbite de la Terre change en suivant un cycle de 20.000 ans. Cela fait alterner les périodes humides et sèches. Les oiseaux en transhumance sont passés ainsi des verts pâturages aux déserts arides. N'ayant pas changé de route, des hécatombes s'en suivirent tous les ans pendant cette transhumance.
  • Le Grand Canyon aux Etats-Unis ne trouve pas l'origine de la profondeur de sa gorge (1 Km) dans le fleuve Colorado malgré la fougue qu'il semble donner, mais bien par les orages, les crues et les pluies dangereuses qui ruissèlent avec un fort débit et dévalent en creusant progressivement depuis 5 millions d'années le lit du fleuve. L'érosion apporte continuellement le travail de sculpture en profondeur de ses rives.
  • Les tremblements de terre modèlent les paysages. En 1855, dans une zone très peu sismique en Nouvelle-Zélande, un tremblement de terre a modifié la carte en laissant des surfaces marines à sec. Sur ce nouveau territoire conquis sur la mer a été construite la ville de Wellington.
  • Le mouvement continuel des plaques tectoniques fait ressortir le magma à leur intersection. La Pangée, cet ensemble de continents à l'origine en un seul bloc, s'est séparée en 150 millions d'années. Un morceau de terre de la taille des Etats-Unis en perdition sur l'océan a embouti la plaque tectonique asiatique, surélevant celle-ci et créant la chaîne de l'Everest. Celui-ci s'élève toujours de 2 cm par an. Les fossiles aquatiques sur ses flancs apportent la preuve d'une provenance marine.
  • A 30 millions d'années d'ici, période de l'extinction des dinosaures, dans la vallée du grand Rift de la corne d'Afrique a commencé une période de réveil de la terre. Un paysage de collines verdoyantes a fait place à des déchirements et une élévation des reliefs créant le plus grand volcan africain, le mont Kilimandjaro, il y a un million d'années. Le temps de dix autres millions d'années et la faille des Afars laissera l'océan submerger cette corne d'Afrique en créant une nouvelle grande île. Ce mont, qui a toujours été enneigé, est en train de perdre la neige qui lui donnait cet aspect insolite au milieu de l'Afrique.
  • Le parc de Yellowstone aux Etats-Unis est célèbre par ses geysers et ses eaux chaudes jaillissant avec une fréquence immuable toutes les 90 minutes (appelé le Grand Fidèle). Ce battement d'horloge est si lent qu'il estompe l'idée que le site fait partie du plus grand volcan en formation de la Terre. Un cycle de 600.000 ans rythme le phénomène, qui, s'il devait se réveiller en créant une éruption volcanique gigantesque, changerait le climat d'une manière brutale rendant le règne des humains bien aléatoire.
  • Pour rester dans la course, les animaux et les plantes ont dû s'adapter, se transformer en suivant le chemin de l'évolution, éliminant les fausses routes dans un monde en perpétuel changement.
  • Maitriser le temps en le ralentissant, l'accélérant en l'arrêtant ou même en l'inversant a toujours été le rêve qui prenait forme dans les fictions cinématographiques. Nous cherchons à en gagner, nous courons, en esclave, après lui dans une course effrénée tout en sentant notre manque de temps pour accomplir nos actions.
  • Cette perception est pourtant très variable. Le cerveau avec l'aide du soleil et de l'hypothalamus où siège notre horloge biologique interne est là pour rythmer notre vie et nos fonctions vitales. Le cinéma nous permet de se rendre compte de ce que serait la vie autrement en changeant le rythme de la succession des photos qui le constitue. Trop lent et le ralenti, il aurait un trop plein de détails, trop rapide et l'accéléré nous ferait encore plus souffrir. Occupé, on ne voit pas le temps passer et attendre un événement nous parait démesuré dans le temps. La mouche, par exemple, voit des choses que nous ne percevons pas avec un rythme totalement différent, ce qui nous empêchent de l'attraper.
  • La mesure du temps parvient à atteindre une précision du milliardième de seconde. Les Egyptiens sont les premiers à l'avoir divisé en jours et en heures. Pouvoir allonger la vie et mener à l'immortalité ont été le rêve qu'on pensait retrouver dans le Saint Graal.
  • Nous respirons 10.000 fois par jour, mais l'air fait oxyder nos radicaux libres et corroder nos circuits par la même occasion. Une nourriture végétale peut contrecarrer cette dégradation.
  • Nos cellules se reproduisent à l'identique par la copie de l'ADN et pourtant des erreurs de copie se produisent et dégradent notre organisme par la vieillesse.
    Rester jeune éternellement n'est de ce fait pas possible. Le froid peut suspendre le temps et l'idée d'Hybernatus qui, congelé par l'azote liquide, pourrait revivre après une période de parenthèse n'a pas fait qu'effleurer les esprits inventifs. Mais un âge de 80 ans est l'espérance de vie normale aujourd'hui. Les centenaires n'ont jamais été aussi nombreux. En Grande Bretagne, par exemple, la reine doit envoyer chaque année plus de 5000 lettres de félicitations.
    Le bricolage des gènes peut donner de nouveaux moyens mais être âgé tout en restant jeune d'esprit et garder le sourire et le rire peut augmenter la vie de vingt ans.
  • Il y a 50.000 ans en Australie, pour gagner du temps, les aborigènes ont inventé le feu qui pouvait gérer de plus grands espaces et rendre leurs chasses plus fructueuses plus rapidement. Les cours d'eau se sont asséchés, les nuages ont fui et un changement climatique a fait disparaître un lac au centre du continent.

 

Les accélérations "artificielles" du temps ont été tout aussi nombreuses:

  • L'électricité a fait passer notre approche du temps à la vitesse supérieure. Un véritable traitement de choc. Elle a permis de pouvoir éclairer toutes nos nuits. A Las Vegas, tout continue 24h sur 24. Les animaux en sont perturbés. Les poules, par exemple, pondent deux œufs par 24 heures. Nous brûlons la chandelle par les deux bouts et exigeons tout et tout de suite.
  • En Asie, la culture du riz a supplanté les autres cultures et plantes pour accélérer le temps et améliorer le pouvoir nutritionnel des plantations.
  • La maturation des plantes a été accélérée pour permettre par exemple la production de tomates pendant toute l'année artificiellement avec l'aide des serres et du chauffage nécessaire. La culture artisanale est remplacée par l'exploitation intensive.
  • Les machines et la technologie (les moissonneuses batteuses) ont donné un autre coup d'accélérateur à la montre.
  • La voiture et l'avion ont supprimé les distances et le temps.
  • Le temps c'est de l'argent. Donc la lutte contre le temps est devenue une obligation.
  • Pour des raisons d'économie d'énergie, au départ, l'heure d'été est avancée d'une heure pour permettre en définitive, bien que contesté, d'augmenter une augmentation de productivité.
  • La machine à voyager dans le temps est à inventer car nous savons depuis Einstein que le temps n'est pas constant mais dépendant de la vitesse. La vitesse de la lumière serait pourtant nécessaire pour en ressentir les effets. Des jumeaux, qui vieilliraient l'un sur notre terre et l'autre dans un engin voyageant à cette vitesse, laisseraient dans le même temps le voyageur très jeune et le sédentaire bien à l'âge de la retraite.
  • La science fiction nous permet de visiter le passé et imaginer le futur. Une théorie? Ne dit-on pas que la réalité dépasse souvent la fiction?

La chanson française, elle,  apporte une nostalgie de plus sur le thème du manque de temps.

"Je n'ai pas vu le temps passer", Charles Aznavour
"Je n'aurai pas le temps", Michel Fugain

tempsPlus on avance en âge, plus le temps semble passer en accéléré. Impression ou réalité?

La réponse objective est connue.

L'autre, plus subjective, est certes dépendante de l'activité motivante ou non qui occupe notre temps.

Le magazine "Sciences et vie" de septembre 2006 lançait en page de garde un titre qui a éveillé mon attention. En parlant de l'espace-temps, un titre comme "Et s'il fallait tout reprendre à zéro" avait de quoi émouvoir. La théorie de la relativité restreinte préconisée par Einstein basée sur le principe de Galilée et toujours mise en opposition avec la théorie de la mécanique quantique se mettait "à déranger" des esprits scientifiques américains. Alan Kostelecky se posait en iconoclaste initiateur d'une théorie qui verrait une distorsion espace temps qui serait variable en fonction de l'échelle de référence. La "Symétrie de Lorentz" en serait violée mais en même temps une réconciliation entre théories pourrait naître et donner les clés du puzzle.

tempsQuelle bonne inspiration de naître un 29 février. Vieillir 4 fois moins vite ! Si le gâteau d'anniversaire sera moins vite sur la table, au moins, il gardera sa saveur originelle et n'aura pas laissé la place aux bougies devenues envahissantes et beaucoup moins indigestes.

Je termine en vous invitant à lire les phrases philosophiques extraites du livre "Le monde de Sophie" de Jostein Garden qui me paraissent tellement bien résumer cet article: 

La planète vivante, c'est nous. Nous sommes le grand bateau qui navigue autour du soleil brûlant au sein de l'univers. Mais chacun de nous est aussi un bateau qui traverse la vie avec son chargement de gènes. Si nous parvenons à livrer la marchandise à bon port, nous n'aurons pas vécu en vain.


 

L'enfoiré,

 

PS. La semaine prochaine sera spéciale pour moi. Je tourne une grande "page de temps". Certains en ont décidé ainsi.  Je racroche mon tablier du quotidien. Je fêterai cette clôture jeudi et cela ne sera pas triste. Dans le cadre, l'article suivant traitera du sujet sous un angle différent. Ce ne sera qu'un renouveau vers de nouvelles aventures épistolaires ou autres.

 

Citations: 

  • "Il n'y a qu'un passé, par contre, il y a une multitude de futurs, mais seul l'un d'eux se réalise", Philippe Geluck
  • "Il faut avoir peur de mourir pour apprécier le temps qui passe à sa juste valeur", Christian Caron
  • "Le seul temps vraiment perdu est celui qu'on passe à regretter les occasions manquées", Grégoire Lacroix
  • "Je ne mange des escargots de Bourgogne qu'en Bourgogne. Ailleurs, il leur faut trop de temps pour arriver.", Patrick Sébastien
  • "Le Temps est le bien le plus rare parce que c'est le seul bien qu'on ne puisse ni produire, ni donner, ni échanger, ni vendre", Jacques Attali

Les commentaires sont fermés.