Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2008

Shocking !

Une décision à prendre. Simple dans son énoncé et pourtant lourd de conséquences. Pour les uns, ce sera de banales vacances décidées dans la douleur ou la chaleur du couple. Pour les autres, une destinée qui change en dehors d'eux. Un défaut d'adaptation? Certainement. Trois lettres vont-elles changer les choses?

shocking_01.jpgCe jour-là, le soleil était peut-être trop chaud, l'air trop limpide, il faisait Beau et l'Horizon respirait la Vie.

Dans une chaumière, l'homme pris un Bain et il fut l'Heure de rejoindre la Ville par la route. Son esprit était absorbé. Une décision devait être prise le soir-même. La veille, tout avait été consulté, brochures et informations pour décider de leur période de vacances.

En partant, un Bécot Hors-la-loi n'avait pas Vaincu l'électricité qui était dans l'air. 


200804281.jpg

Tout était prêt, pourtant, avec le Bonheur de décider, ensemble, avec l'Habitude, de la destination des Vacances. La mer, la campagne ou la montagne?

Le soir, on sentait qu'une Bataille allait se jouer au Hasard des Versions.

La Bagarrre du choix allait surfer entre Honnêté et Vertige.  20080430sursis.jpg

La Balle commença très vite à passer de main en main, Hypothéquant le Verbe des arguments de poids dans l'exclusivité. Une journée entière pour confirmer ses propres convictions et ne pas penser à autre chose. Le droit de réponse, de rigueur, non dogmatique pour seule relations intra-muros du "home sweet home".

Alors, pas question de rejouer le film "La Brute, le Héro et le Vaniteux".

Blesser par pur Hasard sans Volonté de nuire est un acte qui ne se comprend pas comme tel.

Ni la Bagatelle, ni à la Harpe, n'opéraient le filtre avec un Voile désiré.

Les Baffes verbales bercaient la Hargne de la Victoire. Un véritable match de coq.

Diplomatie démocratique en berne.

Banal, vous allez dire ? Habile, peut-être aussi? Vague quant aux résultats, certainement.

20080508bhv.jpgLe côté Balnéaire était en forme, d'abord. Les Hauteurs, ensuite. Mais, la Valise n'était pas encore pour demain. Elle se retrouvait au frigo.

Baiser l'autre, Hélas, il fallait être une Vedette.

Bégayer parfois, dans la Honte  Versatile.

Le Bateau, l'Hôtel tout était Vulnérable.

La Blague baignait de plus en plus dans une Hemorragie Vexatoire.

La Boussole, elle, dans une Houle Vénale.

Tout doucettement, Bâcler l'Honnêteté du Voyage, lui-même, ne parvenait pas remettre calme et volupté dans la maison du bonheur.

shocking_50.jpgLe Baromètre était mal réglé à la rencontre. La Hachette était sortie du fourreau. Le Voyage était foutu.

Les Bagages regagnèrent leur enclos. L'Humoriste n'était pas arrivé à vaincre le Volcan.

Fin de l'histoire du couple.

Cette histoire n'aurait pu être qu'une Véritable Histoire Belge avec ce tiercé de lettres dans le désordre.  20080509bhv-chambre.jpg

Comme dans toutes histoires de couples, le choix des mots, une interprétation, dépassant le niveau de la conversation, sont à l'origine de beaucoup de malentendus. Un ping-pong de mots d'oiseaux commence et la dispute s'envenime. Le divorce d'idées ne peut se calmer alors que par la compréhension de l'avis de l'autre ou par les concessions mutuelles. En Belgique nous avons une marque de fabrique de compromis. Vite, calmer le jeu, pour ne pas atteindre le point de non retour est la norme entre Francophones et Flamands. Rebobiner le débat au départ. 20080425bhv.jpg

Mais où était-il, encore, ce départ? Il est tellement ancien qu'on a du mal à s'en souvenir.

Entre-temps, la colère est très mauvaise conseillère et il faut, en panique, accepter que, chacun devra faire un pas ou mourir seul. Prendre le temps d'écouter les reproches objectivement et en soustraire l'émotion est la meilleure thérapie pour la relation humaine.

Normalement, l'analyse de part et d'autre des interlocuteurs permet de déterminer ce qui a contribué aux blessures de notre "ego" de citoyen. L'amour propre, l'orgueil et le fait de perdre la face n'ont pas, néanmoins, la force déterminante pour briser une relation.

La vulnérabilité et la dépendance sont insensiblement utilisées par l'autre et cela n'est pas facilement surmonté par la victime du moment qui va se sentir obligée de se protéger. La peur de l'autre, voilà le problème.

Une situation "Win-Win", bien connue dans le milieu des affaires, est la panacée, en famille et en politique. Ajouter une unité au compteur des coups d'éclats? Faire le point, exprimer son besoin de reconnaissance apaise la compétition.

20080509bhv-cirque.jpgAvec cette épée de Damoclès au dessus de la tête, la scission de l'arrondissement de Bruxelles, Halle, Vivoorde sent le roussis. Il a encore été repoussé au bout de la nuit. J'ai pensé que vous faire ressentir le vécu de ces trois lettres qui sont trop souvent dans les discussions et non pas dans la négotiation. Dès lors, je propose, par référendum, de supprimer ce trio de lettres litigieuses du dictionnaire ou alors de l'élargir à beaucoup d'autres. Les Belges me comprendront, j'en suis sûr.

318623248.jpgPour les autres, je ferai un petit rappel:

Le Brabant flamand au Nord de Bruxelles tire incontestablement un profit de la proximité de la capitale. Les loyers sont chers dans la capitale. Alors, on descend et on fait la navette, domicile en Flandres et travail à Bruxelles. La capitale n'en a pas les revenus fiscaux. La capitale du pays et de l'Europe, bilingue, cosmopolite aussi, est enclavée dans la région flamande et demande en échange de la scission de sortir de cet enclavement de garder un contact avec les frontières wallonnes par un élargissement. Halle et Vilvoorde, "taches" trop bilingues, sont considérées comme une anomalie sur un sol flamand. Le CD&V, parti chrétien radical flamand a gouverné sans interruption de 1958 à 1999. Cette fois, en cartel avec le NV-A (séparatiste flamand), à force de promesses,  remportait les élections de 2007, avec son cheval de bataille Yves Leterme, 800.000 voix de préférence. Coincé, le parti doit apporter un trophé et BHV en est le prétexte. Sera-t-il prêt à sacrifier son héro, devenu Premier Ministre, qui a hérité, de fait, d'un pied d'argile?

Dans un film qui s'appellerait "C'est arrivé près de chez vous",

BHV a déjà généré des commentaires à la pelle. Une question de langue ou de volonté politique? 170572659.jpg

Les délégués du Conseil de l'Europe, venu analyser le problème, en étaient inquiets.

 

 

Et, "un yin et un yang", un. SVP.   shocking_10.jpg

 

L'enfoiré,

 

Avec mes remerciements à KROLL et RIF pour leurs caricatures tellement bien ajustées.20080429bhv.jpg

 

Citations:

  • " Si chacun avait sa vie racontée sur sa figure, on ne vendrait pas beaucoup de miroirs", Albert Husson

  • "Le motif pour lequel se produisent les disputes n'est jamais aussi grave que le malaise qui en découle", Alain de Botton

  • "Lors d'une dispute conjugale, la seule personne qui écoute attentivement la version de chaque époux, c'est le locataire de l'appartement contigu", Anonyme

  • "Par terre on se dispute, mais au lit on s'explique. Et sur l'oreiller, on se comprend !", Henri Jeanson

Commentaires

Ça s'en va et ça revient.
La preuve: http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2009-10-26/dossier-bhv-nuls-734743.shtml
Puis il y a les nouveaux qui ne font que répéter ce que les précédents ont dit.
http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/alexander-de-croo-156900

Écrit par : L'enfoiré | 03/11/2009

"BHV pour les nuls", cela existe.
Comme le problème revient, autant savoir de quoi il s'agit:
http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2009-10-26/dossier-bhv-nuls-734743.shtml

Écrit par : L'enfoiré | 25/11/2009

Merci pour votre article, euh voilà, tout est dit. J'attends avec impatience la suite !

Écrit par : isolation | 12/04/2010

Les démineurs sont en place depuis longtemps. Espérons qu'ils ne vont pas engendrer une souricière.
Après les œufs de Pâques. La pax dans l'œuf ?

Écrit par : L'enfoiré | 13/04/2010

Enfin, il y a démineur et démineur...
http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-04-13/maingain-juge-les-propositions-de-dehaene-insignifiantes-763992.php

Écrit par : L'enfoiré | 13/04/2010

Les commentaires sont fermés.