Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2007

Mariage distancé par le temps

La différence d'âge entre les époux ne fait plus l'exception. Problème ou éblouissement de notre époque?

vive la vie !!!Le 19 février 2006, Michel Drucker recevait Francis Perrin dans son émission "Vivement Dimanche".

La carrière bien remplie de cet acteur au cœur tendre et au rire généreux nous était montrée. Son épouse, Gersande Perrin, faisait partie des invités. La différence d'âge des deux époux était bien visible sans être exagérée. Son entrée en scène fut précédée par l'interprétation d'une chanson émouvante composée par elle à l'adresse de son mari.


"Nous ne vieillirons pas ensemble" a fait fondre celui-ci et l'émotion était forte sur le visage ridé par les rires habituels de Francis. Sujet humain, intimiste que celui-là. Sujet de notre temps, plus que par le passé ou qui passe mieux l'anonymat. Le showbiz dénombre beaucoup d'exemples: Roger Hanin, Renaud ont refait leur vie en passant par cette alternative. Il est parfaitement vrai qu'une différence d'âge importante entre des époux en début de vie n'aura pas les mêmes conséquences qu'aux moments plus avancés de l'aîné des deux. Le sexe (car, il faut bien parlé de lui quelque part) n'aura plus le même degré de sensibilité dans la 2ème partie, c'est un fait.

La différence d'âge entre conjoints est souvent une cure de sourires sinon de rires pour les commérages. Ceux-ci, sous le couvert du manteau et d'innocences, partie des révélations et de on-dit n'ont pas fini de défrayer toutes les chroniques de quartiers. La rumeur est souvent imprégnée de sottises, de faux semblants.

Des quiproquos loufoques sont aussi du parcours lors de la présentation de la famille ainsi constituée qui suivra immanquablement. Des situations des plus savoureuses peuvent se produire, en effet, quand la jeune fille doit présenter l'heureux élu aux parents qui se sentent, eux, tout à coup, revenus ... dans le coup.  

Comme il faut que jeunesse (laquelle?) se passe, il faut bien avoir des sujets grésillants à se mettre sous la dent. Cette différence est malgré tout plus acceptée avec un homme plus âgé et la femme, sa cadette. Serait-ce pour combler la différence de maturité de l'homme? (oui, dites le, Mesdames...)  La femme qui "se paierait" un plus jeune, on parle de manière péjorative de gigolo. (Comment?)

Très peu analysé, psychologiquement et mis au grand jour, ce problème, si problème il y a, ne se fait écho que dans les journaux à sensations. D'abord confiné, il est vrai, dans les milieux aisés du showbiz et du cinéma, il se répand progressivement dans les étages moins huppés. Tous les amours sont possibles. Il est possible sans préjugés ni mensonges, mais il faut en annoncer la couleur.

Fana de citations, je les prendrai comme charpente à ce billet qui n'est pas toujours "doux" dans toutes les approches possibles.

vive la vie !!!« Chez l'homme, je cherche le chic, le chèque et le choc », lançait Alice Sapritch qui n'était pourtant pas une reine de beauté comme d'autres collègues du cinéma et du théâtre.

Belle entrée en matière que celle-là ! C'est vraiment un programme à multiples facettes plein d'idées opportunistes.
L'âge du partenaire ne serait plus le vrai problème dans ces conditions.

"L'argent ne fait pas le bonheur" est-il encore bien adapté quand il contribue grandement à son aboutissement en l'occurrence?

Alors, pourquoi s'arrêter en si bon chemin et restreindre un potentiel de choix quand une extension sans limite apporte plus de résultats?

vive la vie !!!Quand cela flanche, quand cela devient trop pendant, il y a le Viagra pour cela, voyons !!! Pour la femme, ce sera peut-être de la vinaigrette à inventer. N'oubliez pas le beurre et l'huile, tout de même, la mayonnaise sera plus douce et et donc meilleure.

"Un de perdu, dix de retrouvés" est une phrase de circonstance en rapport avec la grandeur de l'événement du mariage. Eddy Barclay, s'il était encore de ce monde, ne contredirait pas cet adage. Mais le coût des "opérations" n'a pas été perdu pour tout le monde, ni pour toutes dans ce monde. En fin de parcours, les avoirs avaient été dissipés dans des coffres dont les prête-noms étaient peut-être bien fictifs par la suite.

L'histoire de Jacques Yves Cousteau a été aussi un modèle du genre de l'incompréhensible et de l'incompressible légèreté de l'âme!

Mais, malgré ce que pense la plupart, tout n'est pas toujours qu'argent, heureusement. L'âme sœur n'est pas nécessairement là où on la cherche naturellement. Par un échange de "bons procédés", la rencontre inédite teintée de différences notoires peut mener à l'aube d'une idylle très tendre.

Une différence d'âge plus importante que celle attribuée à un retard physiologique bien connu de maturité par rapport à la femme, peut faire apparaître un handicap. Mais, pas toujours. D'ailleurs quelles limites restent dans le domaine de l'acceptable? Rien n'est moins sûr. Une génération? Deux générations d'entre chats? Nous sommes vraiment dans le domaine des cas particuliers.

Une situation mieux assise par une carrière déjà remplie, apporte évidemment, à la compagne, confort et sécurité perdue dans les souvenirs du père qui devient un copain à qui on peut tout raconter.

Si celle-ci est très jeune et vient de quitter le giron du papa, l'image très tendre qui en résulte peut appeler l'élue à des sentiments qui préconisent un certain paternalisme de remplacement.vive la vie !!!

Lui, de son côté, est prêt à accorder ce qu'elle désire de bon cœur. Un peu macho, sa fierté de la conquête "interdite" fait toute la contrepartie. Son ego de dompteur reprend du galon. "Sa valeur marchande" est, tout à coup, redevenue intacte. Séduire aussi avant qu'il ne soit trop tard.

L'équilibre est encore moins difficile à réaliser si l'union se fait encore relativement jeune pour les deux.

Les soucis auront tout le temps de poindre avec le temps et l'usure irrémédiable de celui-ci. L'écart ne se creusera évidemment jamais quantitativement mais, plus tard, qualitativement et physiquement.
"Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes".

Il n'y aurait donc aucun "lézard"et la morale serait sauve.

Elle le serait beaucoup moins quand cette fraîche union est précédée par une rupture avec un passé toujours bien présent. Si, le "démon de midi" survient et que l'esprit s'échauffe à la vue de toute jupe un peu trop courte, il y a plus à se poser de questions. Le désir de conquête n'est plus vraiment seul dans le parcourt et des dégâts irréparables se pointent.

"Changement de viande exciterait-il toujours l'appétit?".

Le phénomène peut très bien être inversé, d'ailleurs. Des dames d'âge mûr peuvent avoir des envies de rajeunissement. Les charmes et la tendresse ne sont plus limités au seul sexe dit "faible".

France2 dans Envoyés Spécial du 6 avril 2006 en parlait avec son reportage "Gambie: charters de l'amour".

Le film "Vers le Sud" avait pour thème ce genre d'aventure d'aujourd'hui.

vive la vie !!!"Trop jeune pour moi", programmé à la télé en cette fin de juillet, c'était la dame qui avait un peu plus d'heures de vol que le médecin qu'elle convoitait sans oser le lui dire pour refaire une vie qui s'effilochait.

Nous appellerons ces femmes sur le retour, en mal de tendresse, des "Cougars".

Dans le registre inversé, un autre film, "Tout peut arriver",  faisait rire avec le personnage bien campé de Jack Nicholson en phallocrate sexagénaire friand de jeunes filles. La Cougar, en voyant l'âge avancé, essaye encore de plaire en comblant les trous de son existence trop pleine d'affaires ou en cherchant l'affection laissée au second plan avec de plus jeunes puisqu'elle a les moyens de les payer.  

A ce sujet, les Agence de voyages jouent également le jeu à fond. Les célibataires sont le nouvel enjeu et leur offrent des formules « adaptées » pour voyageurs en solo. Sous le couvert d'explorations « classiques » culturelles, de découvertes et en se défendant souvent de marcher sur les plates bandes des « agences matrimoniales », ces agences jouent pratiquement la carte de la rencontre un peu moins « fortuite » entre des âmes en perdition. Formule à thèmes? Formule qui resterait encore marginale en Belgique mais un peu moins en France. Sur 13 millions de célibataires français, 70% estimeraient que le voyage est le cadre idéal pour trouver un partenaire.

Mais, il y a aussi les voyages dans l'autre sens. Ceux qui effacent facilement toutes les distances du temps et de l'espace. Les mariages blancs. Ceux-ci qui sont conçu dans un but non avoué de pénétrer dans le pays  du futur conjoint et qui ne leur permettrait pas sans le passeport de l'amour qui prend ses distances avec la réalité.

Internet, c'était parfois la "mise en bouche" en restant très virtuelle. Il faudra toujours avoir des choses plus "physiques" à raconter au retour, non?

Mais, comme chantait Serge Reggiani, "Il suffirait de presque rien", qui fait toute la différence.


 

Pour remédier les affres du temps, pour paraître, le besoin de rafraîchir une "façade", d'effacer une ride disgracieuse se fait sentir alors du côté de la "malchanceuse", la moins gâtée par l'âge. Un rajeunissement en surface peut huiler certains rouages internes endormis. Le miracle de l'esprit opère parfois mieux qu'un placebo.

La chirurgie esthétique est aussi venue bien à propos à la rescousse pour cet office de secours des âmes en peine et pour répondre ou faire obstacle au jeunisme ambiant.

Le business est plus que fructueux dans ce domaine. La cure de jouvence ne restaure pourtant pas tout et l'oublier serait ridicule.

"Une belle carrosserie" ne fait jamais avancer le moteur qui toussote. Il faudra toujours que la "jeunesse intérieure" se passe et l’âge n’a pas vraiment d’importance.

Une cynique conclusion aurait voulu lancer l'idée qu' "il vaut mieux vivre seul que mal accompagné" ou de cette rengaine bien connu: "il vaut mieux être riche, beau et bien portant que pauvre, laid et maladif".

Trouvez bien tard "chaussure à son pied", c'est bien. Il faudra seulement se donner l'objectif que ce ne soit pas une savate ou une pince sans rire.

Le "Tu t'laisses aller" du grand Charles,


...a tout de suite été enchaîné par la version féminine d'Annie Cordy, sa complice de toujours.


La pertinence de l'amour en commun, les conciliations auront en principe plus d'efficacité dans cette période si on ne se laisse pas aller.

Autre part, je lisais un article dont le titre du début "Nous ne vieillirons pas ensemble" revenait mais cachant un autre aspect de la vie de couple.

Cette fois, le chapeau révélait que le nombre de mariages rompus chez les plus de 60 ans était en constante augmentation.

Quarante ans de vie commune ne serait plus une raison suffisante pour rester en "vieux couple".

vive la vie !!!Aille...

Vivre chacun de son côté semblerait aux yeux de ces seniors comme la panacée nouveau format.

Se reprendre en main était invoqué comme sauvetage à la lassitude.

Ah, oui, il y a les enfants, les traits d'union, qui ne seraient plus à la maison pour chauffer la colle.

ARTE en parlait et relevait la barre en pourcentage de 28% chez les femmes, 39% chez les hommes.

Les quinquas se payeraient cette "folie" à plus de 50%.

Le dialogue et la passion auraient-ils quitté les sexas en période de remise en question? La retraite est souvent un catalyseur du phénomène.

Les 24H sur 24 de présence en commun, les possibilités de reconstruire la jeunesse de l'apparence pour séduire sont des incitants nouveaux portés par la publicité. La femme plus jeune ne serait dans ce cas plus nécessairement la cerise sur le gâteau.

Le "Papy boom", contrat rempli du travail de parents, permet des ouvertures qui ne sont pas nécessairement de tout repos dans cette vision d'une 2ème, 3ème vie. Les femmes, par exemples, restent les parents pauvres de la reconstruction. Deux fois plus d'aventureuses que d'aventureux restent en rade. La dernière Saint Valentin avait donné l'idée d'en faire des statistiques. Une personne sur sept vit dans la solitude sans réelle vie affective ou sexuelle. Chiffres qui sont aussi en continuelle augmentation. Les célibataires endurcis seraient 38%, incluant les "faux" esseulés pour raisons fiscales.

Tout âge confondu, la Belgique a, parait-il, une place de tête dans les changements de cap avec 3 divorces prononcés contre 4 mariages. Bon business aussi pour les avocats.

L'herbe est-elle plus verte ailleurs? Les expériences restent une affaire de labos et pas à l'extérieur sans les fonds nécessaires quand les différences d'âges se creusent. Si l'aventure, c'est l'aventure, la vie en rose ne durerait-elle qu'un jour à la Saint Valentin. Non, mais autant savoir, alors.vive la vie !!!

Et puis, au diable le qu'en dira-t-on, il faudra toujours laisser des sujets passionnants et plein de sentiments à tous les écrivains, les cinéastes et chanteurs de la terre. On ne va pas refaire le monde, non?

L'été est souvent le théâtre de la naissance de nouvelles amourettes.

Cet article intimiste, un peu « presse du cœur », avait sa place dans nos cancans habituels, cette fois, avec un peu plus de bouteille en plus dans le regard !

Sur Agoravox "Relations sexuelles: qu'est-ce qui nous motive?" vient étayer mon billet de manière plus scientifique et plus intime.

"Ces femmes qui séduisent les hommes plus jeunes : phénomène de mode ?"

Une vie de couple, c'est surtout "à bas la routine !", autant s'en souvenir.

Il faut motiver l'autre

"La maladie d'amour" restera toujours autre chose qu'une maladie.

"Non, rien de rien. Non, je ne regrette rien" chantait la Môme Piaf.

Brel avec les "Vieux amants" rapprochera plus qu'il ne distance.

Le mot "couple" recherché sur Wikipedia m'a inspiré de manière humoristique en mélangeant les disciples et indépendamment de l'âge: "Un couple est un ensemble de deux éléments qui dans un effort de rotation arrivent à une résultante nulle mais avec un rapport à un point non nul et dont les pièces de structure symétrique joignent la quille au plat-bords mais en se rappelant qu'il faut disposer de deux avirons pour ramer mariés ou de manière équivalente en libre surtout en temps de 'pax'.".

Tout un programme en somme !

L’enfoiré,

 

Sur Agoravox, y aurait-il des commentaires volages?

 

Citations:

  • "Je dois avouer que lors de mon divorce, les torts étaient partagés. 50% des torts à ma femme et 50%  à sa mère.", François Olléry

  • "Voulez-vous savoir ce qui fait les bons mariages ? - les sens dans la jeunesse - l'habitude dans l'âge mûr - le besoin réciproque dans la vieillesse.", Duc de Lévis

  • "Les épouses sont les maîtresses des jeunes gens, les compagnes de l'âge moyen et les gardes-malades des vieillards.", Francis Bacon

  • "Ne dites pas du mal de la masturbation. Après tout, c'est une façon de faire l'amour avec quelqu'un qu'on aime", Woody Allen

  • "La différence entre l'amour et l'argent, c'est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L'idéal étant d'arriver à partager son amour avec quelqu'un qui a du pognon", Philippe Geluck

Commentaires

Cher Guy, une fois de plus, tu nous as pondu un article qui ne peux laisser tout un chacun indifférant... ! Cela d’autant plus que ce genre de situation me concerne un peu, même si la différence d’âge avec mon mari(10ans de plus pour lui)) n’est pas si exceptionnelle que cela... ! Cela dit, je vais être très honnête, comme à mon habitude ici:
OUI , la situation du standing du Monsieur à joué un rôle dans la concrétisation de mon attachement et du développement de mes sentiments pour lui... Vivre SANS problème d’argent, c’est pas désagréable non ? Et les problèmes de fric sont bien souvent sources de conflits en général ; alors on s’épargne un soucis ( Quoi ? J’aurai du lui dire: - Ah non, alors si tu as quelques moyens, vaux mieux que l’on en reste là, car je n’ai pas le même standing de vie que toi et que vont penser les gens ?)

NON, je n’éprouve pas de sentiment de culpabilisation de vivre confortablement à ses côtés ! Je n’ai rien volé à qui que se soit, son ex-femme est partie pour un autre, le privant au passage de son désir de devenir père durant 20 ans passé avec lui et J’AI comblé ce manque, on "acceptant" avec un immense bonheur de devenir mère à 38 ans... !

Mais ne soyons pas aveugle, la jeunette de 20ans qui EPROUVE du "désir physique" pour un "vieux chnoque de 80 balais tout rabougris et pas soigné", ne l’éprouve uniquement pour son physique , mais il faut aussi que le porte-monnaie du-dit monsieur soit un tant soi-peu rempli... ! L’aspect physique du monsieur ne doit pas non plus "rebuter" où alors cela devient un "boulot" de Call girl perso et à plein temps... ! Chez les dames, c’est pareil ! Messieurs, la dame doit tout de même "paraître soignée" , non ? Surtout que les dames de plus de 55ans parfois même plus jeunes ( avec ou sans argent) ne peuvent pas vraiment compter QUE sur leur physique... On sait bien que le temps N’ARRANGE pas le corps de la femme qui mûrit, avec les années... Bien au contraire... !

Quand on voit un homme "VIEUX" ou MOCHE avec une belle ( jeune souvent)fille, il est souvent fait cette réflexion: Soit il est très riche, ou soit c’est un génie ! Mais finalement , le monsieur riche et souvent moche ou vieux, pourquoi se retrouve-t il TOUJOURS avec des jolies filles (et plutôt jeunes) ? Cela-dit, les "vieux beaux existent aussi et quelle classe ... ils dégagent aussi parfois..

La jeunette ou le beau jeune homme ? Est-ce une "revanche" sur la vie ? Est-ce un "bel objet" que l’on promène ? Est-ce un trophée, un rêve que l’on exhibe ?

L’homme a toujours en lui cet instinct de concurrence avec les autres hommes ! Comme s’il avait toujours ce désir de se "mesurer" ou de mesurer la part de virilité qui est en lui face aux autres... Et ce moyen, en est-il un ? Avoir une jolie femme comme on montre sa belle voiture, n’est-ce pas à nouveau réduire l’être humain au stade d’objet et justement objet du désir ? Mais de quel désir ?

L’amour à tout âge ? Mais bien sûre , pas de problèmes pour moi, dès le moment où, chacun est certain que L’AUTRE face à lui EST la ou le partenaire de coeur qui lui faut et qui le ou la rendra heureuse...La personne qui l’aimera jusqu’à ce que la vie en décide autrement... !

La contre-partie ? Doit-on penser à une éventuelle contre-partie en Amour ? Je suis riche et je lui offre tout...elle est jeune et belle et m’offre sa jeunesse, sa vitalité son envie de vivre et demain ? Ma foi, dans la majorité des cas, les "demains", c’est pour les autres... ! Nous vivons dans une société Kleenex, ne l’oublions pas et ceci ne déroge pas à la règle...

L’amour-gaspi ? Un peu plus un peu moins... finalement, quand d’autres choses sont si vitales, quelle importance de savoir pour quelles raisons on aime et on est aimé ? Car quand et si un jour, l’amour s’en va, que restera-t-il ? Les yeux pour pleurer...ça fait autant mal que l’on soit beau, jeune, riche et en bonne santé , que lorsqu’on est pauvre, moche, vieux et maladif... quand l’amour s’en va.. !

Pour le meilleur et pour le pire..., jusqu’à ce que la mort nous sépare...

Et s’il l’on gardait pour une fois le meilleur, car on sait bien que le pire arrivera de toute façon un jour... Et si c’était plutôt la vie qui nous séparerait ? La mort...quand on est mort..., celui qui est mort..., il peut-être est mort jeune, riche et encore beau et il laisse tous cela à ....quelqu’un d’autre et voilà !

- L’amour rend aveugle...,le mariage rend la vue... ?

Et pourquoi pas ? Je suis mariée sous le régime de la séparation des biens, c’est moi qui l’ai demandé, je sais aussi pourquoi... ! Mon mari est plus âgé que moi ? Oui, mais il est aussi un homme formidable, cultivé, honnête, généreux, ouvert , drôle et bourré de charme ! Il n’est pas mon père ( paix à son âme)et jamais, je n’ai souhaité "retrouver" un père dans l’homme que j’aime ! Quel mauvais goût !

J’ai toujours préféré des hommes plus âgés que moi, les plus jeunes( que j’ai connu) étant franchement de grand gamins, incapables de prendre le moindre engagement... Voilà, je l’ai dit.. ! Tant pis pour eux et tant mieux pour moi !

Écrit par : Miss Canthus | 12/08/2007

d'après les statistiques de mariage ce serait le contraire: de moins en moins de différence d'âge et de fortune entre les partenaires. Cela n'empêche pas les médias d'inviter de plus en plus de ces couples devant le micro ou la caméra, peut-être même pour lutter contre la statistique. Toutefois, il ne faut pas oublier le nombre de plus en plus élevé de personnes vivant ensemble sans contrat et donc difficiles à cerner par les statistiques. Le 19e siècle – romantique – a inventé le mariage d'amour, le 21e siècle serait en train de réinventer le mariage de raison ou même d'intérêt. On vivrait d'abord dans une certaine liberté sexuelle, puis on se mettrait en ménage avec quelqu'un de sympa et vers le début de la trentaine on choisirait un partenaire pour construire sa vie officielle et procréer.

La différence d'âge serait un choix subconscient remontant à l'âge des cavernes et éventuellement consacré par la sélection darwinienne. L'homme chercherait une femme au corps souple donc jeune qui n'aurait pas de difficulter à enfanter et la femme un homme mûr qui avec son expérience sait chasser les bêtes et déjouer les risques de la vie, donc ce qu'il faut pour garantir la perennité de l'espèce.

Écrit par : Walter | 12/08/2007

Deux événements ce 1er octobre sur ce sujet

Barbara Gandolfi et Jean-Paul Belmondo: c'est fini!
http://www.rtl.be/people/people/couples/728578/barbara-gandolfi-et-jean-paul-belmondo-c-est-fini-video

Le film qui passait à la une belge:
"Les invités de mon père"
http://www.premiere.fr/film/Les-Invites-De-Mon-Pere-1508850

Écrit par : L'enfoiré | 02/10/2012

Les commentaires sont fermés.