Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2012

Curieuses histoires des inventeurs belges

Dans la même collection, après "Curieuses histoires des Aventures belges", voici "Curieuses histoires des inventeurs belges"

0.jpg

Si les Belges ont voyagé à travers le monde, il a aussi des talents d'inventeur. Yves Vander Cruysen dévoile un nouvel aspect du patrimoine historique belge, souvent méconnu et dont il y a lieu d’être fier, d'après lui.

S'ils ont toujours été innovateurs au travers de l'histoire, les Belges sont assez discrets sur leurs réalisations souvent rattrapés par des challengers plus rapides à breveter les inventions. 

On trouve les traces de leur créativité dans l’agriculture, la mobilité, les armes, la construction, les beaux-arts, la médecine, la physique, la chimie, l’agro-alimentaire, l’industrie pharmaceutique, la biotechnologie.


Si l'on consulte Wikipedia dans la cathégorie "Inventeurs belges", les plus célèbres en ressortent. L'auteur du livre a seulement voulu creuser plus loin pour trouver des inventions belges, parfois insolites, souvent surprenantes et, de temps à autre, considérées comme leurs, mais à tort, par nos voisins français !

En médecine, il y a les découvertes anatomiques d’André Vésale qui a découvert que les vaisseaux sanguins partent du coeur et non du foie, le traitement des fractures par Louis Seutin, les forceps par Jean Palfijn, le traitement des cataractes par Henri Grandjean, les recherches en immunologie par Jules Bordet ou de Christian de Duve...

En géographie, le premier atlas "Thatrum orbis terrarum" d'Abraham Ortelius...

En physique, la dynamo de Zénobe Gramme,, le traitement du zinc de Jean-Jacques Dony, la théorie du Big Bang par le Chamoine Lemaitre,

En chimie, le polyoxybenzylméthylèneglycol dénommé "bakélite" par Léo Baekeland, la découverte du gaz par Jean-Baptiste Van Helmont, baptisé le Leonard de Vinci bruxellois. L’extraordinaire destin d’Ernest Solvay, qui fonda un véritable empire industriel après avoir découvert un procédé de production de carbonate de soude. Il a donné son nom à des dizaines d’artères en Belgique, en France ou en Allemagne, mais aussi à un astéroïde, ou à une montagne de l’Antarctique. Mais il fut un patron aimé qui a donné beaucoup d'avantages à ses ouvriers.

En botanique, Charles Morren, la fécondation artificielle de la vanille qui naturelle, serait restée au Mexique, pollinisée par une abeille locale (1837).

0.jpg

En mobilité, le moteur à combustion avec les bougies, les soupapes d’Etienne Lenoir (1860), Camille Jenatzy franchit le premier la vitesse "colossale" de 100 kms/h au volant de sa "Jamais contente" qui, figurez-vous, est une voiture électrique (1899), les trolleys de Charles Van De Poele, le Club Med par Gérard Blitz,... C'est Simon Stevin qui invente le char à voiles, une science basée sur les maths en 3D à en devenir riche en Hollande.

Parmi les beaux-arts, la peinture à l’huile dont Jan Van Eyck a accéléré le séchage par la cuisson et l'ajout de résines, le saxophone d’Adolphe Sax, le piano-droit de Jean-Joseph Merlin,  l'Internationale, chantée de par le monde comme symbole du socialisme et du communisme, composée par Pierre De Geyter ( 1888).

Dans la presse, le premier journal de presse écrite d’Abraham Verhoeven avec son périodique "Nieu Tijdinghe" ce qui ne lui a pas empêché d'être censuré et de faire faillite.  

En cuisine, les pralines de Jean Neuhaus.

En commerce, le premier Grand Magasin de la famille Orban, le "Prêt à porter" de Jean-Nicolas Colard (1840) …

En technologie, les prémices cinématographiques de Joseph Plateau appelé le "phénakstiscope" (1832), la montre automatique à rotor de Hubert Sarton, la passoire pour légumes de Victor Simon mais, il oublie de déposer le brevet et c'est Moulinex qui reprend à son compte (1928), dans le "Traité des communications" de Paul Otlet et Henri La Fontaine avec le projet Mundaneum, tout était dit théoriquement mais c'est avec Robert Caillau qui sera un co-inventeur d'Internet, accaparée par la suite par les Américains.

Stop ou encore? On continue, mais en vrac, avec les moissonneuses batteuses des Trévires, les béguinages, le pèse-personne, le patin à roulette, les meilleures poires de la planète, les premières expériences génétiques, la lampe à incandescence, le char à voile, le porte-monnaie électronique appelé Proton... et malheureusement, les mitrailleuses, le gaz moutarde.

0.jpgTout cela est bel et bien sorti de l’imagination, de la créativité, de l’esprit d’entreprendre et de recherches ou du cerveau observateur de quelques Belges.

Suspense: Qui a inventé la frite?

Les Parisiens, en 1789, avec les Pommes Pont-Neuf. Mais Frédéric Krieger fera fortune en 1838 à Liège avec les baraques à frites. En plus des frites, il y servait les beignets aux pommes et les gaufres dégustées avec de la bière, du vin ou du cognac. A sa mort, il eut droit à de grandioses funérailles. Apparemment, Les frites belges ne sont pas prêtes de prendre des rides. Mais ce sont bien des "French fries".

Tout n'a pas mené à la fortune pour ces inventeurs.

Aujourd'hui, 750 brevets belges sont déposés chaque année au niveau de la Belgique, plus de mille à celui de l'Europe, sans toujours trouver acquéreur pour être exploité.

Une invention originale bien dans l'air du temps? Le Glutton, l'aspirateur de rue qui une fois inventé par Christian Longe, se retrouve partout dans les villes du monde.

Cela place la Belgique en 10ème place derrière le Luxembourg, la Suisse, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Danemark et la Suède, mais avant la France.

Dix ans que  Yves Vander Cruysen planchait sur cet opus avec l'objectif de redonner à César ce qui est à César.

L'auteur explique son livre ainsi:

"Sans la moindre ambition historico-scientifique, j’ai simplement voulu raconter quelques destins, quelques belles genèses qui ont permis à quelques-uns de nos concitoyens de rentrer dans l’Histoire avec pour objectif d’offrir aux lecteurs un patrimoine à récupérer et à partager. Bien sûr, l’ouvrage n’est pas exhaustif. Je me suis attelé à présenter les inventions qui ont laissé des traces. Les Français se sont accaparés la paternité de nombreuses de nos inventions car, avant 1830, le dépôt des brevets se faisait à Paris. Ce n’est pas de la belgitude mais bien de la fierté nationale. La Belgique a beaucoup apporté. La rédaction du livre n’a pris que quelque mois. C’est la recherche de documentation qui prend le plus de temps. Chaque soir, quand je rentre chez moi vers 23h, je m’installe deux heures derrière mon ordinateur et j’écris un chapitre. C’est une sorte de somnifère pour moi.", disait-il.

Un peu chauvin, il l'avoue et le revendique. 0.jpg

Quelques anecdotes croustillantes font partie de ces inventions que je vous laisse découvrir dans son livre.

La Belgique est petite sur la planète Terre. S'il parait qu'on la voit à partir de la station spatiale, cela reste dû aux lumières électriques sur les autoroutes, bien entendu. 

Dernièrement, une blague belge me parvenait d'outre Atlantique:

À Paris, un Belge se présente dans un bar et s'installe devant le comptoir.

Le patron le salue et lui demande :
-Bonjour Monsieur, qu'est-ce que vous prenez?
-Un gin tonique... Merci !
Il boit d’un coup sec et se dirige immédiatement vers la sortie?
Le patron l'interpelle :
-Hé, Monsieur, vous n'avez pas réglé l'addition.
-Mais je ne vous ai rien demandé, c'est vous qui m'avez demandé : « Qu'est-ce que vous prenez ? » Faudrait pas me prendre pour un imbécile sous prétexte que je suis belge.
Pour éviter le scandale devant ses autres clients, le patron, furieux, laisse le Belge sortir et finit par oublier cette histoire.
Le mois d'après, le Belge refait son apparition dans le bar et cette fois, le patron qui se rappelle la triste mésaventure reste muet.
Le Belge reste immobile devant le comptoir pendant plusieurs minutes, plusieurs heures. Il finit par faire signe au patron qui jubile et dit :
-Alors ?
-Je voudrais des cacahuètes.
-D'accord, mais vous allez payer cette fois ?
Le Belge sortant 1 euro de sa poche répond :
-Évidemment puisque je vous les commande...
Une fois son assiette de cacahuètes servie, le Belge commence à les écraser une par une avec une cuillère pour en faire de la poudre. Étonné, le patron interroge :
-Je peux vous demander ce que vous faîtes ?
-Oui, je pile des cacahuètes pour aller à la pêche, ça me sert d'appât. En fait, cette technique fonctionne très bien pour les gros poissons ...
-Ah bon ? Et qu'est ce que vous prenez avec ça ?
-Un gin tonic... Merci !

Quand je vous disais qu'un Belge avait des ressources, ce n'était tout de même pas, en plus, celui-ci qui aurait inventé le mouvement perpétuel?

 

L'enfoiré,

0.jpg

L'Imperia une affiare belge qui roule à nouveau. La firme verviertoise Nessonvaux, entre 1904 et 1958, produisait cette marque. En 1913, la production d'une voiture hybride reprend le flambeau. Prix : entre 90.000 et 125.000 euros

 

Alors, en plus pratique, la Belgique c'est quoi aujourd'hui sur l'échiquier européen?

 

Citations:

  • « Suppositoire : Une invention qui restera dans les annales. », Anonyme
  • « La pudeur est née avec l'invention du vêtement. », Mark Twain
  •  « L'inventeur de l'escalier habitait sûrement au premier étage. », Philippe Geluck

Commentaires

Hu, hu ! (À propos de la blague) ;)
Merci pour la visite.

Écrit par : Nicolas Bleusher | 07/04/2012

Avec le plus grand plaisir... :-)
J'aime les découvertes du hasard.

Écrit par : L'enfoiré | 07/04/2012

La Belgique devient le plus gros producteur mondial de frites, 3,2 milliards de kg de pommes de terre par an

Selon le rapport annuel de la FEVIA, la fédération de l’industrie alimentaire, la Belgique est le plus gros producteur mondial de frites. Tous les ans, environ 3,2 milliards de kg de pommes de terre du pays sont utilisés pour l’élaboration de frites, croquettes et autres produits dérivés.
Le directeur-général de la Fevia, Chris Moris, a précisé que notre pays avait détrôné les Pays-Bas et pris la position de leader.

Source: http://www.express.be/sectors/?action=view&cat=industry&item=la-belgique-devient-le-plus-gros-producteur-mondial-de-frites-32-milliards-de-kg-de-pommes-de-terre-par-an&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign

Écrit par : L'enfoiré | 13/04/2012

Le chanteur d'origine belge, Gotye fait un tabac aux USA avec sa chanson "somebody that I used to know"
http://www.evous.fr/Gotye,1173142.html
http://blog.lesoir.be/frontstage/2012/04/19/gotye-numero-1-des-charts-americains/

Il faut remonter dans le temps à Sœur Sourire avec Dominique
http://www.dailymotion.com/video/xx51h_soeur-sourire-dominique_music

Écrit par : L'enfoiré | 19/04/2012

Le World Sience Festival accrédite la thèse selon laquelle l'idée d'un accès universel aux connaissances est bien d'origine belge.
Internet est définitivement une idée belge

L'expression est consacrée depuis de nombreuses années : le Mundaneum n'est rien d'autre qu'« un internet de papier».
Au carrefour du XIXe et du XXe siècles, les Belges Henri La Fontaine et Paul Otlet avaient imaginé rassembler le savoir universel en un lieu unique et accessible à tous, l'Office international de Bibliographie. Et sur papier, bien sûr.
Mais cent ans plus tard, lorsque les collections rassemblées par ces deux visionnaires ont quitté Bruxelles pour Mons, la Toile commençait à tisser ses liens informatiques entre les familles, les entreprises et les écoles. Et le rapport devint manifeste : ces milliers de documents, de livres, d'articles et surtout de fiches alignées dans de vieux meubles en bois, cette quête d'un savoir total, étaient les précurseurs du grand réseau planétaire en pleine expansion, avec ses règles de classement, ses moteurs de recherche et ses échanges à l'infini.
Le géant Google lui-même ne s'y est pas trompé qui a établi un partenariat avec le Mundaneum montois, bien conscient de la place que la réflexion et le travail d'Otlet et La Fontaine occupent dans l'évolution de la transmission du savoir et donc dans l'expansion de notre société de l'information.
Mais un autre élément confirme aujourd'hui cette évidence.
A New York, le très coté World Science Festival vient d'accréditer la thèse que l'idée d'un accès universel aux connaissances est née bien avant les travaux de Vinton Cerf sur le système de routage des données, dans les années soixante.
Le premier «penseur» de l'échange de données en direct et sans restriction est bien Paul Otlet, dans son Traité de documentation, paru en 1934, ont confirmé les spécialistes réunis aux États-Unis, qui du même coup consacrent l'origine belge d'internet.
Un extrait saisissant de cet ouvrage permet de comprendre avec quelle précision le Bruxellois avait imaginé ce qui fait aujourd'hui notre ordinaire: « Ici, la table de travail n'est plus chargée d'aucun livre. A leur place se dresse un écran et à portée un téléphone. Là-bas, au loin, dans un édifice immense, sont tous les livres et tous les renseignements. De là, on fait apparaître sur l'écran la page à lire pour connaître la question posée par téléphone. »
Les archives de Paul Otlet sont en outre riches de schémas presque naïfs dans lesquels il fait le lien entre toutes les sources d'information disponibles à son époque (livres, journaux, cinéma, téléphones, radio…) à travers un écran où elles sont rendues accessibles.
Il suffisait d'y penser…

http://www.lesoir.be/actualite/vie_du_net/2012-06-08/internet-est-definitivement-une-idee-belge-920483.php

Écrit par : L'enfoiré | 08/06/2012

Mais tous les pays confondus, pour Brian Galindo de BuzzFeed; que reste-t-il des inventions des années 1950 qui ont transformé nos vies et que nous utilisons encore aujourd'hui?

1. Les cartes de crédit (1950). C'est Diner’s Club qui a introduit la toute première carte de crédit en 1950.
2. Les sodas sans sucre (1952). Le premier soda sans sucre, 'No-Cal', a été créé par Kirsch Bottling en 1952. Ses inventeurs ciblaient le marché des patients diabétiques du Kingsbrook Jewish Medical Center, le sanatorium juif pour les maladies chroniques. En 1958, Royal Crown Cola a créé le second soda sans sucre, ‘Diet Rite’.
3. Les déodorants roll-on (1952). Avant l'invention de Ban Roll-On en 1952, le déodorant le plus populaire du marché était ‘Everdry’ une solution de chlorure d'aluminium que l'on appliquait avec des coton-tiges. Outre que l'opération était assez longue, le produit présentait les inconvénients d'être long à sécher, mais surtout, d'être corrosif et de trouer les vêtements...
4. Les plats tous préparés (1953). Le premier plateau repas de Swanson a été un tel succès qu'il s'en est vendu plus de 10 millions d'unités au cours de la première année de production.
5. La télévision couleur (1953). La première télévision couleur a mis une décennie avant de connaître le plein succès en raison de son prix élevé et de la faiblesse du nombre de programmes diffusés en couleur à l'époque.
6. Les fours micro-ondes (1954). Les tous premiers fours micro-ondes à usage commercial ont été produits par Raytheon Corporation.
7. Les portes automatiques (1954). Les inventeurs Dee Horton et Lew Hewitt on créé des portes coulissantes après avoir constaté les difficultés que les gens éprouvaient à ouvrir les portes classiques lorsqu'il y avait du vent.
8. Le velcro (1955). Les enfants apprécient particulièrement de trouver cette invention sur leurs chaussures à la mode.
9. Les ceintures de sécurité (1956). Ford a créé la ceinture de sécurité en 1956 et 3 ans plus tard Volvo a inventé la ceinture de sécurité en 3 points qui était montée en série sur sa voiture Volvo 122, lancée la même année.
10. Les échographies (1956). Les premières échographies ont été utilisées en 1956 à Glasgow en Ecosse pour les besoins médicaux, mais elles ne sont devenues communes qu'en 1970 lorsque les machines se sont répandues dans les hôpitaux britanniques et américains.
11. Le plastique bulle (1957). Le plastique bulle a été créé par hasard; ses inventeurs, Alfred Fielding et Marc Chavannes, cherchaient à concevoir un papier peint en 3 dimensions.
12. La pilule contraceptive (1957). Bien que la pilule soit associée à la révolution sexuelle des années 1960, elle a en fait été créée une décennie plus tôt. Au départ, elle était prescrite dans les cas de règles douloureuses, et pas comme un moyen de contraception. De très nombreuses femmes se mirent à déclarer avoir des règles très douloureuses... Mais il a fallu attendre 1960 pour que la pilule soit prescrite à titre de contraceptif.

Source: http://www.express.be/joker/fr/platdujour/12-inventions-des-annees-1950-qui-ont-transforme-nos-vies-et-que-nous-utilisons-encore-aujourdhui/199431.htm

Écrit par : L'enfoiré | 12/12/2013

L'émission "Tout s'explique" avait hier un sujet sur les inventeurs

Quel est le point commun entre la dynamo, le saxophone, le moulin à légumes, l'asphalte et le pèse-personne ? On doit toutes ces inventions à des Belges ! Certains inventeurs s'inspirent de la nature pour réaliser des merveilles de technologie. La biorobotique a le vent en poupe ! Du béton qui s'auto-répare, un microscope qui permet de voir des atomes, un laboratoire miniature... autant d'inventions qui vont changer nos vies ! Thomas lui, va rencontrer des inventeurs bien de chez nous.

http://www.rtl.be/rtltvi/video/564332.aspx?CategoryID=2716

Écrit par : L'enfoiré | 15/01/2016

INFORMATION DE DERNIÈRE MINUTE :

INSCRIPTION GRATUITE POUR LES EXPOSANTS pour toute inscription avant vendredi SOIR.

Nous retourner Dossier par mail.

Cordialement

Rose ADAMUS
Présidente AIC
tel 06.99.46.31.13
rose.adamus@laposte.net

1er Salon International des Inventeurs et Créateurs
le 13 et 14 Février 2016

Écrit par : ADAMUS Rose | 04/02/2016

Bonsoir Rose,

Vous écrivez "INSCRIPTION GRATUITE POUR LES EXPOSANTS pour toute inscription avant vendredi SOIR"
Le mot "GRATUITE" sauve votre commentaire.
Mon blog ne permet pas les publicités.
Les commentaires sont faits pour répondre à l'article qui les précèdent ou à d'autres commentaires
Merci de respecter cette convention

Écrit par : L'enfoiré | 04/02/2016

Les commentaires sont fermés.