Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2021

Les cent ans de Georges Brassens

0.jpgL'auteur, compositeur et interprète français, Georges Brassens est né le  à Sète (Hérault) et mort le  à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault).

Aujourd'hui serait son centième anniversaire s'il avait vécu.

Bernard Lonjon a écrit deux livres à son sujet (son site et sur Facebook)

Deux cents chansons dans le répertoire de Brassens,  Chanson pour l'AuvergnatLa Mauvaise RéputationLe GorilleLes Amoureux des bancs publicsLes Copains d'abordSupplique pour être enterré à la plage de SèteLes Trompettes de la renomméeetc. 


...

0.jpg"J'aurais pu virer malhonnête".

Presque trente ans après sa mort, Georges Brassens est devenu une figure mythique de la chanson française.
Pourtant, certaines facettes de sa personnalité demeurent méconnues, même de ses inconditionnels. Sa complicité dans plusieurs cambriolages perpétrés avec sa bande de copains à Sète et ses démêlés judiciaires sont détaillés dans ce livre pour la première fois. Ils conduiront le jeune homme de vingt ans à s'exiler à Paris où il écrira ses plus beaux textes. Plus inattendue encore, la révélation de son dossier aux Renseignements généraux.
Les RG le qualifient à l'époque de chantre des théories libertaires " qui insulte la police, la gendarmerie et l'armée " ! Nourri d'archives inédites, d'entretiens avec ses proches et d'anecdotes savoureuses, ce récit évoque l'immense poète à travers le charme et l'emprise de Sète, sa ville natale, son " île singulière ". Il serpente entre l'histoire du XXe siècle et l'œuvre de Brassens jusqu'à la réussite en pleine lumière de ce sculpteur de mots, brillant artisan de la rythmique.
La jeunesse tumultueuse, les premières amours, les relations avec les staliniens et les francs-maçons, les amitiés ambiguës. Jusqu'à ce que la Camarde ne le transforme en éternel estivant.

Les débuts commencent par "Je me suis fait tout petit"

C'est ainsi que Bernard Lonjon dresse le portrait d'un Brassens dans sa jeunesse tumultueuse, fougueuse et inclassable, que Brassens répercute dans

la "Mauvaise Réputation".


Il devient anarchiste, anticlérical et antimilitariste dans la guerre 14-18


 

...

"Brassens, l'enchanteur"

0.jpgMort à 60 ans, Georges Brassens est un enchanteur qui traverse les générations, chanté par de plus en plus de jeunes interprètes.
On ne compte plus les chanteurs armés de guitares acoustiques qui refusent de desceller la statue du commandeur moustachu. Certains sont même devenus dévots – comble pour un anticlérical convaincu – et lui vouent une pieuse déférence. Des universitaires organisent des conciles pour le disséquer et raviver le volcan, pour le bonheur des fidèles.

Ayant eu accès aux agendas de Brassens, Bernard Lonjon reconstitue une vie complète détaillant, année par année, ses activités : enregistrement de disques, spectacles, rencontres, voyages, activités personnelles. Il dévoile le contenu d’une bibliothèque Brassens gardée secrète, incluant certaines correspondances jamais publiées. 

0.jpg

Grivois, Brassens?

Comme le dit Taverne du Poète, 

Bien sûr, avec la Brave Margot 


Dans la "Complainte des filles de joie"


... et pour couronner le tout avec "le Pornographe" 


Chanteur engagé, Brassens?

Discret, pas lanceur d'alerte pour un sou. 

Pourtant du bout des lèvres, avec une impression d'être contre la peine de mort, dans le Gorille.

« Là, j’ai voulu raconter une histoire pour m’amuser. Mais à la fin de cette histoire un peu burlesque une sorte de morale est venue. En prime, je n’y avais pas pensé », disait-il.


 

...

Aujourd'hui

0.jpg

Dernièrement, une Bruxelloise qui rencontre un Fièrois pour chanter ensemble du Brassens, cela doit faire des étincelles.

Yolande Moreau et François Morel étaient invités au 28' de ARTE pour présenter leur disque "Brassens dans le texte" de leurs reprises des chansons de Brassens.   
podcast.

Hier, sur France3, une émission divertissante "Une journée avec Brassens" pendant laquelle une pléiade d'artistes se sont réunis pour reprendre ses chansons à leur manière en solo, en duo ou en trio.

Après ce rappel de chansons, un documentaire "Brassens par Brassens" à travers la vie de Brassens que j'ai enregistré pour mieux le comprendre.  

La rencontre en 1969 entre Jean Ferrat, collectiviste et Georges Brassens, individualiste dont il est question.

"Chanson pour l'Auvergnat" destinée à Ferrat?

"Georges Brassens ou la mort lente des idées et de l’engagement" écrit par Serge ULESKI  en le comparant à Léo Ferré

Celui-ci raconte Brassens des débuts années de guerres. Brassens avait alors 19 ans à l'arrivée des troupes allemandes et 25 ans à leur départ. il réconcilie toutes les insouciances, tous les égoïsmes, toutes les indifférences, les bourgeois et tous les imbéciles heureux car, manifestement, Brassens ne s'est dérangé pour personne et n'a dérangé que quelques grenouilles de bénitier et autres culs serrés

On ne trouve rien qui puisse nous ramener aux années 60 et 70 : aucune actualité, aucun de leurs enjeux sociétaux et politiques.

Léo Ferré a été pleinement dans cette vie d'anarchiste, de la guerre d'Algérie à Mai 68, du monde du travail, d'une jeunesse à la recherche d'une cause à défendre à l'abêtissement de la société de consommation, il aura été de toutes les époques, témoin et pourfendeur...
Pour Brassens, pas question de mourir pour des idées.
 

Le 6 janvier 1969 a lieu la rencontre entre Jacques Brel, Léo Ferré et Georges Brassens

0.jpg

C'est peut-être issue de cette rencontre que Brassens compose sa chanson la plus connue: "Les copains d'abord"


Brassens est mort le

Je me suis demandé comme je l'ai fait récemment, comment aurait-il vécu notre époque?

Je prends d'ailleurs le prénom de Georgette pour rappeler cette histoire des Magritte.

Je peux me tromper mais j'ai l'impression qu'il les auraient dédaignés.

Les réseaux sociaux (sur la musique de "Brave Margot")

Georgette, voulant être sociale,
Venait perdre sa solitude
Elle rouvrait son réseau social
Confiante, saine de plénitude 
Lit pour apprendre son destin
C'était tout c'qu'elle avait comme voisin
Un passeur la vit en victime,
Lui raconta une fable 
Georgette le trouva aimable
Un croquant, passant à la ronde,
Trouvant le tableau peu commun
S'en alla le dire à tout l'monde
Et, le lendemain

Refrain
Quand Georgette ouvrit son plumage
Elle avait perdu son ramage
Tous les réseaux du village
Étaient là, lalala la la la
Étaient là, lalala la la la

L'maître d'école et ses potaches,
le maire, le bedeau, le bougnat
Négligeaient leur tâche pour voir ça
Le facteur, d'ordinaire si preste
pour lire ça, n'était en reste
Sans oser lire de longs textes,
Pour regarder toutes les photos
De Georgette qui n'avaient rien,
Aucun lien avec le reste
Du saint sacrifice, abandonnent.
Les gendarmes, même les falots
qui sont par nature si ballots
Se laissaient toucher par le charme
du joli tableau en photos
(Refrain)

Une autre femme de la commune 
privée d'son galant époux,
Prise d'une rancune polaire
Puis un jour, ivre de colère, 
Effaça toutes leurs photos
Et, farouche, elle immola
Sans avoir l'air, tua le temps 
Qu'elle passait avec son charmant  
A partager ses charmes avec lui
Le temps passa sur les mémoires, 
on oublia l'événement
Seuls les jeunes racontent encore
l'histoire de Georgette aux passants
(refrain)

Internet a une faune de gens 
à la recherche de victimes,
Sociales et très solitaires 
qui perdent beaucoup de leur temps 
cherchent une âme généreuse 
Tandis qu'à l'autre extrémité
pernicieux, se cache un diable  
Pas question qu'il soit minable  
Au contraire, très agréable
Pour passer le temps rien ne vaut 
d'être affable et aimer rire
Tout en gardant la prudence
Pour ne pas tomber en transes
(refrain)

 

Mais quand on est con, on est con
Sa dernière chanson, "Quand les cons sont braves"
montre qu'avec clairvoyance, on peut changer d'avis

 
Alors, parfois, il vaut mieux se retrouver "auprès de mon arbre"....


.. ou alors, quand on une soif qui tenaille et que le temps est à l'orage...

... on se retrouve "Au bistrot"

Et en avant-garde, une poème dédié à toutes les femmes 

Amours et amitiés se mixent entre elles et commencent parfois sous le parapluie


Mais se terminent par des constatations d'avoir une jolie Fleur sous une peau de vache


La Misogynie mise à part


Cela se termine alors par une non-demande en mariage


Puis il y a la maladie et le bulletin de santé


Des "Trompètes de la renommée", il en a eu aussi marre.


 

La chanson intemporelle que je préfère: "Les amoureux des bancs publics"

Même le cactus en parle et chante en belgissant les paroles
podcast

Cet article paru sur Agoravox.fr dans une préversion

0.jpg

Allusion

...

23/10/2021: Les chansons de Brassens sont des ballades ou des balades?

Bernard y répond avec un accro ou un accroc?


Commentaires

Brassens par Brassens
Pour comprendre la poésie de Brassens, il faut aller voir au-delà des lumières du music-hall, et embrasser tout le parcours de ce «La Fontaine du XXe siècle» : les blessures de l'adolescence, les galères de jeunesse, jusqu'à la célébrité qui le transforme en figure publique, mais n'entame en rien son indépendance d'esprit. En plongeant dans les archives de l'artiste, ses films de famille ou ses carnets récemment retrouvés, et en faisant la part belle à ses chansons et aux entretiens accordés à des journalistes amis, ce documentaire dresse un portrait au plus près d'un «Brassens par Brassens», raconté par Sandrine Kiberlain qui va à la découverte de l'homme derrière l'icône.

https://www.france.tv/documentaires/art-culture/1375871-brassens-par-brassens.html

Écrit par : Allusion | 24/10/2021

Répondre à ce commentaire

Georges Brassens, l’ami même de ses ennemis (par Pale Rider)

Il ne nous aura pas ratés, mais personne ne lui en tient rancune. Comment ce chanteur anarchiste a-t-il réussi à ne se faire que des amis et à laisser un si beau souvenir quarante ans après son enterrement à Sète (même si ce n’est pas sur la plage) ?


https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/georges-brassens-l-ami-meme-de-ses-236688

Écrit par : Allusion | 24/10/2021

Répondre à ce commentaire

"Les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux" Sylvain Rakotoarison
Je ne pense pas être un poète (…). Un poète, ça vole quand même un peu plus haut que moi (…). Je ne suis pas un poète. J’aurais aimé l’être, comme Verlaine ou Tristan Corbière. » (Georges Brassens, 1967).

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/georges-brassens-les-braves-gens-n-236634

Écrit par : Allusion | 29/10/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire