Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2011

Les Rois Mages en eMages

Lettre ouverte aux trois Rois Mages...

Chers Melchior, Balthazar et Gaspard,

0.jpg

Pour la fin d'année, je me suis rappelé du temps mythique de votre dernière visite parmi nous en 2001.

Pour l'occasion, on vous avait filmé dans notre modernité  en partie 1, partie 2, partie 3, partie 4, partie 5.

De beaux souvenirs. Il y a déjà dix ans et tellement de choses ont changé. 0.jpg


On a cru que vous nous reveniez quand on a vu une nouvelle étoile dans le ciel de la nuit de Noël. On apprenait ensuite qu'il s'agissait banalement d'une boule de feu, d'un débris du dernier étage de Soyouz qui retombait sur le plancher des vaches. Aucun présage, donc... 

Désormais, plus besoin de marcher sur des chemins enneigés de Compostelle. Plus besoin d'emprunter les sables et les cailloux du désert vers Damas. 

A Compostelle, ils n'ont plus le sou. Et pour en emprunter, je ne vous dis pas à quels taux, ils peuvent le faire!

A Damas, c'est la révolution. Une des révolutions arabes, car il y en a eu un peu partout, cette année. Donc, allez-y, mais pas sans "biscuits".

En plus, en route, vous risquez de rencontrer des indignés de tous pays.

Indigné par ce "vieux capitalisme" qui a germé un peu trop et à fait perdre les illusions sur sa rentabilité. Beaucoup de rêves se sont perdus en chemin.

0.jpg

Les crises ont pris des allures de croisière. Elles sont bancaires, financières, étatiques, communautaires, systémiques, boulimiques, mais surtout bancales... On ne sait même plus comment les dissocier entre elles. C'est vous dire...

Plus beaucoup d'étoiles à suivre dans ce ciel-là et assurer votre fonction de Mage.

Si c'était ringard de visiter les lieux saints pour prêcher la bonne parole en 2001, depuis, tellement de choses sont devenus ringardes. Vous n'y comprendriez plus rien. Cela sent la résignation.

0.jpg

Je vais tenter de faire partie de votre "Comité des Fêtes".

Si vous avez des intentions de revenir, je vous conseille de changer le message, sa communication et ce qui fera son support. Le monde est devenu trop complexe et plus virtuel, encore, que lors de votre dernière escapade chez nous.

Avant de partir, renseignez-vous sur les cours de ces euros qui sont restés au fond de vos poches au moment de votre départ. Il y en a qui disent qu'ils n'auraient plus cours très bientôt. Quant aux dollars, ils ont dévissés. Prenez, plutôt, des yuans, des yens, ils montent aux dernières nouvelles.

0.jpgVous allez trouver de nouveaux noms dans le grand livre des "Mages Célèbres". Les bonnes paroles n'y ont pas disparu chez eux. 

Parmi ces Mages modernes, à l'Ouest, il y a Obazar, Sarkor et Merkard.

A l'Est, Jintard qui trépignait d'impatience lors de votre visite parmi nous et qui depuis se retrouve partout là où il peut aider notre occidentalisme en perdition. Pour cela, il apporte les billets sur la table (devises au choix).

Obazar a faire croire à tous que le Messie était revenu avec son slogan "Yes, you can". Aujourd'hui, c'est plutôt "How, we could".

Au centre, Sarkior et Merkard se saoulent de guerre lasse, aux filtres et s'essayent aux élixirs d'amour. Cameronix n'aime pas tenir la chandelle et se retire du jeu quand il doit dépenser de lui-même.

Dans l'ombre, il y a aussi Putinator qui gardait son gaz à bonne température et qui espère tenir ses pipes toujours en ligne.

Tous des caractères très différents, très trempés dans l'imagerie, ces Mages du siècle.  Quant à leurs discours, ils s'entrechoquent en style dodécaphonique à l'intérieur mais consensuels à l'extérieur.0.jpg

Lullamor avait quitté la scène avec les applaudissements du public et cédé la place à son élève. La voilà dans les tops 6 en repoussant d'une place les UKazors.

Les bonnes paroles ne viennent plus par téléphone. Elles vont plus vite par Internet. Des ragots, des rumeurs s'y intercalent. Exercez-vous à les déceler. Je préviens, ce ne sera pas une mince affaire.

0.jpgPuis il y a les "leaks", les fuites, arrivées par un certain Angelasstor. Ces fuites, il les a envoyées en avalanche, par câbles. Non pas les câbles que l'on utilise pour haler les bateaux, ceux-ci sont bien plus torsadés entre eux.

Les Mages officiels, eux, criaient au scandale.

Puis, dans d'autres camps, ils se taisent, s'observent. Quand on n'a plus les cordons de la bourse, il faut toujours rester discret et copier ce qui peut l'être et planer dans le "Loft Story", en espérant que l'"Ile de la tentation" ne s'approche pas trop du continent suite à la dérive des continents.

La magie de la lévitation s'est accentuée mais les chutes d'Icare ne sont plus rares.

0.jpgNous sommes en fin d'année et, la suivante, si vous ne passez pas, on vous la souhaitera la meilleure possible... 

Je ne vous ai pas dit, ce sera 2012. L'année d'Apocalypse 2012.

Pas vraiment d'"Apocalyse Now" mais d''Apocalypse tomorrow".

Une année qui se termine par une fin du monde. C'est même précisé au 21 décembre d'après le calendrier Maya. Un 21 décembre, premier jour du mois de nivôse, dénommé jour de la tourbe. Les idées qui s'y cachent font sourire.

Pour ce jour "fatidique", vous avez de la concurrence en ligne, chers Mages.

Des eMages qui ont flairé la bonne affaire. Leurs ouailles sont appellées des "survivalistes".

Faites gaffe, ils vont essayer de vous faire fantasmer autour d'une grande toile ronde avec de bonnes vieilles histoires terribles "Nostradamusiennes"... devant l'écran noir de vos nuits blanches. Ne vous laissez pas embourber dans leurs fils. Ils comptent en chiffres et décomptent en jours jusqu'à cette fin du monde.

0.jpgL'Arche de Noé est devenue ce qu'on appelle "Facebook". Non, pas faces de boucs, je n'ai pas dit cela. En fait, s'il y a des faces, elles restent virtuelles et pas sûr du tout qu'elles soient synchronisées avec la réalité.

S'il était dit, lors de votre dernier passage, que "Dieu a créé l'homme pour que l'homme crée Internet", c'était sans connaître les réseaux sociaux.

Le Comité des Mages Réunis a, depuis, revu sa copie.

A la base, une nouvelle version du rôle de la "Revanche du solitaire" dans des réseaux à épingles à cheveux. En cherchant bien, on peut y trouver des solutions aux problèmes de toutes les "crises en thèmes" de cette dernière décennie. Elles sont, en plus, gratuites.  Un danger de plus.

Avec un demi milliards d'usagers actifs dans le monde, c'est vrai qu'il était possible d'assurer ce club de "gens biens sous tous rapports" et de concourir aux meilleures trouvailles dans le domaine de l'eMagerie.

Sans le dire, ce fut pourtant le retour au voyeurisme dans un remake du film d'Hitckock "Fenêtre sur cour", à la recherche de "Cœur solitaire" mais sans la cour. Faut pas rêver, le prince charmant n'y est pas plus charmant qu'ailleurs. Des hackers s'y promènent pour vous voler ce que vous avez de plus cher.

Un pseudo pour camoufler une barbe trop hirsute et personne pour contrôler ce qu'il y a dessous.

Vos interlocuteurs sont aussi là pour passer leurs temps en bonne compagnie... de murs (de "Wall" en anglais). Le temps disponible s'est accru à l'insu de leur plein gré.0.jpg

Le patron de "la chaîne", l'eMage, "Montagne Sucrar", lui, est intéressé par tout ce qui se dit sur son antenne pour rentabiliser. 

Le "temps" des uns est, toujours quelque part, l'"argent" des autres.

Dans la bouteille à la mer virtuelle, jetez-y une photo mais penser aux risques du rivage où elle échouera. Pas besoin de vous coiffer pour l'occasion. Pas besoin, non plus, d'écrire votre histoire, non plus. Elle n'intéresserait personne car personne n'aurait le temps de la lire. 

N'oubliez pas que vous envoyez votre message, non pas à Wall Street mais sur Wall Book.

Restez zen et à la page. Découvrez votre ration d'emails, de courriers. Amusez-vous à bord de ce grand vaisseau d'"anonymes célèbres" qui vous donneront, peut-être, "la" nouvelle du siècle en chemin et l'impression d'exister réellement.

0.jpgSi vous êtes entré par la mauvaise maille du filet, pas de panique, regrattez, plus tard ou, mieux, agrandissez votre cercle. La place est infinie. Ouvrez un autre "bal" avec des danseurs qui ne vous marcheront pas trop vite sur les écoutilles.

Si vous recevez des idées non-conformes aux vôtres que l'on sait être bonnes, oubliez-les, illico. 

Toute cette partie de passes-passes, cela fait partie de ce qu'on a appelé "communautarisation sociale". Ne cherchez pas trop à comprendre la signification.

Si "communautarisation" est un joli mot, long et un peu alambiqué mais à la mode, le mot "social" pourrait paraître bizarre, voire étrange.

Vous avez presque tout compris aux eMageries qui passe sur l'écran. Désolé, on n'y parle plus de contes, on y règle ses comptes.

La morosité se ressent et se résume par cette maxime "Hier, la situation était grave mais pas désespérée. Aujourd'hui, elle est désespérée, mais c'est plus grave".

0.jpg

Dans l'Arche de Noé, la botte secrète reste à l'économie, celles des paroles et l'austérité des gestes. Esther Dyson voit dans les réseaux sociaux la clef pour le changement, mais ajoute: "La prise de conscience, les protestations, le renversement des pouvoirs établis, les révolutions... et après... Des résultats prévisibles car inféodés à des membres du gouvernement qui prennent leurs bénéfices au passage. La conjoncture reste désastreuse même en démocratie car les informations trop gênantes aux yeux des ayant-droits sont censurées. Les bureaucraties, sans concurrence, s'emploient à maintenir des emplois plutôt qu'à servir leurs administrés. Le monde des affaires influence toujours et fausse les règles du jeu en introduisant les miettes du repas gargantuesque. Sans ombudsman, pas de modèle responsable. Prenez un Président, pas un parti.

Voilà un rôle pour vous, chers Mages, ombudsmen.

Les véliplanchistes continuent à surfer sur la vague des crises tandis que des annonceurs de cataclysmes financiers ou économiques oublient de donner la médication pour sauter les obstacles.

"Comment rater son réveillon?" Une question posée, dans un journal, plutôt innocente.

Il suffirait de penser à ce que 2012 serait "Une année de fourmis contribuables qui règleront la facture. Egoïste aux impératifs politiques intérieurs, sans cohérence, résolue au coup par coup, avec l'austérité et la récession au menu"...

Un réveillon de la Saint-Silvestre pour tous les styles et toutes les bourses?

Plus difficile de le réussir, au contraire, ce réveillon et ce qui ce dira à cette occasion.

Alors, si vous repreniez en cœur, une très vieille chanson : Comme les rois Mages, en Galilée...




Donc, chers Mages, pas besoin de mythes d'antan. Les mythes et les croyances sont en recrudescence à notre époque.

Renversez la vapeur, faites nous oublier ce mot "crise", cette soi disant "der des ders" qui fait cauchemarder certains. Revenez-nous en pleine forme, bien formés aux nouvelles techniques et technologies. On veut du tangible, de la "sonnante et trébuchante". 

Des cadeaux en or jaune. L'argent, lui, dévalue bien trop vite.

Érotique, cette année 2012?

Non, "eurotic", tout simplement...

Je vous laisse une histoire pour la circonstance qui ne commence pas par "Il était une fois":0.jpg

Une jeune journaliste de CNN avait entendu parler d'un très, très vieux Juif qui se rendait deux fois par jour prier au Mur des Lamentations depuis toujours.
Pensant tenir un sujet, elle se rend sur place et voit un très vieil homme marchant lentement vers le mur.
Après trois quarts d'heure de prière et alors qu'il s'éloigne lentement, appuyé sur sa canne, elle s'approche pour l'interviewer :
- Excusez-moi, monsieur, je suis Rebecca Smith de CNN. Quel est votre nom?

- Moshe Aknoun, répond-il.
- Depuis combien de temps venez-vous prier ici ?
- Plus de 50 ans, répond-il.
- 50 ans !!! C'est in-cro-ya-ble !!! Et pour quoi priez-vous ?

- Je prie pour la paix entre les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans. Je prie pour la fin de toutes les guerres et de la haine. Je prie pour que nos enfants grandissent en sécurité et deviennent des adultes responsables qui aiment leur prochain.

- Et que ressentez-vous après 50 ans de prières ?
- J'ai l'impression de parler à un mur !

0.jpgMurs, peurs et prières entrent souvent en connivence.

Maintenant que vous pouvez, tous trois, surfer sur la vague, dans le monde de l'inédit, je vous ai concocté une visite dans le Bruxelles insolites, en images.

En vous attendant, je souhaite une "Bonne année et bonne santé pour 2012" pour vous, chers Melchior, Balthazar et Gaspard, ainsi qu'aux eMages et aux iMages.

Mais si vous préférez un billet à cliquer en provenance de Californie...

 

V2011.jpg


 

L'enfoiré,

Commentaires

Z'ont l'air bien sympathiques ces trois mages ;-)

Je ne connaissais pas ce film plein d'humour sur les rois mages. Une découverte qui m'a fait veiller bien tard, mon ami. Je n'ai plus la vigilance et la témérité de ces rois qui se promènent de par le monde pour retrouver la Judée. Tous les chemins mènent ici non pas à Rome mais en Judée.

Évidemment par les temps qui courent, difficile de retrouver le Chemin de Damas. À moins d'aimer recevoir quelques obus sur la tête. Ce qui n'est pas mon cas.

Quelle transition mon ami De Melchior, Balthazar et Gaspard à Obazar, Sarkor et Merkard! Ne pourrait-on pas reculer Apocalypse 2012 à 2020... Peut-être à cette époque aurai-je rejoint le Vieux Patriarche et ne serai point témoin de la grande peur.

À propos de ces indignés et protestataires, n'y a-t-il pas eu à travers tous les âges de la planète Terre des révoltés? Je me rappelle avoir un jour lu les Révoltés de Sándor Márai, écrit autour des années 30 je crois. Et dire que l'auteur de ce pamphlet est mort tragiquement exigé aux États-Unis... il n'a pas résisté à la vie et à ses révoltes.

En terminant mon cher ami, je ne partagerais pas cette Arche de Noé dont la vie m'y semble particulièrement tumultueuse et pleine de bruits urbains. Et parmi ces bruits, comme vous le dites si bien : Le monde des affaires influence toujours et fausse les règles du jeu. Les révoltés, disions-nous?

Bon réveillon du Nouvel An. Bonnes résolutions qui seront - comme cela est tradition - à moitié tenues. Et nous souhaitons-nous par conformisme une Bonne et Heureuse Année et le paradis à la fin de nos jours.

Amicalement en cette fin d'année 2011

Pierre R. Chantelois

Écrit par : Pierre R. Chantelois | 30/12/2011

Oui, très sympathiques.
J'ai adoré de revoir ce souvenir d'il y a déjà dix ans. Dix ans de "progrès" ! Enfin...
Reculez l'Apocalypse? Pourquoi pas, je suis candidat.
Nous avons le "bourlingueur" belge, Philippe Lambillon qui revient dans les moments de vacances ou de fêtes.
Il revenait mercredi et parlait, entre autres, du business de l'Apocalypse. Tout à fait intéressante cette émission dans sa diversité d'approche de notre monde.

http://www.rtbf.be/tv/revoir/detail_Les+carnets+du+bourlingueur?catchupId=11-TMTNA200-010-PR-1&serieId=11-TMTNA200-000-PR

Sommaire :
- « Les dérives de la chirurgie esthétique » de Patrice SPICA
- « Le business de l'Apocalypse » d'Arnaud LEVERT
- « L'Armée des hommes guêpes » de Jérôme RAYNAUD
- « Le carnet : Laos Invitation au village »
C'est une invitation au fin fond du Laos que Philippe Lambillon vous lance dans cette première émission de fin d'année. Dans tous les coins perdus de la planète, le voyageur se doit de présenter ses salutations au chef de village dès son arrivée. Les traditions doivent être respectées et personne ne doit être vexé...
Etre prêts à surmonter toutes les épreuves pour ressembler à son idole, c'est le pas que franchissent certains fans. Des dizaines d'opérations, des centaines de milliers de billets dépensés pour atteindre leur rêve. Mais qui se cache derrière ces éternels insatisfaits ? Découverte avec le célèbre coiffeur des stars d'Hollywood, surnommé Ken...
Les survivalistes s'apprêtent à vivre le grand jour, celui de la fin du monde annoncée pour le 21/12/12. Des messies sans scrupule ont bien compris qu'il y avait là un marché très lucratif et de grands naïfs sont tombés dans leur piège. Leurs adeptes n'hésitent pas à dépenser pour sauver leur vie et à suivre des stages aussi onéreux que dangereux...
C'est une épreuve initiatique en Amazonie : affronter les guêpes tueuses. Selon une coutume ancestrale, on ne naît pas guerrier Kayapo, on le devient. Il faut apprendre à ne jamais fuir devant le danger. La chasse aux guêpes tueuses est un moyen de voler leur force pour renforcer celle des hommes...

Mais, en plus, tous les matins, notre radio a invité quelques philosophes cette semaine.
Celui (pardon celle) d'aujourd'hui exprimait assez bien la situation.
http://www.rtbf.be/info/emissions/article_isabelle-stengers-est-l-invitee-de-matin-premiere?id=7311123&eid=5017893

Quand je lis son histoire, je m'aperçois que j'aurais pu la connaitre.
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Isabelle_Stengers )

Je ne vais pas vous faire veiller encore, une fois, mais ce serait une occasion de plus.

Tout à fait d'accord pour ne pas être un fan de l'Arche de Noé, qui peut se terminer en Arche de Zoé ( http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Arche_de_Zo%C3%A9 )
qui avait pris la tangente.

A moi de dire que je ne connaissais pas Sándor Márai.
Je vais de ce pas m'y intéresser ( http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A1ndor_M%C3%A1rai )

Bon réveillon, cher ami, Pierre.
Comme l'année passée ( http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/la-capitale/201101/01/01-4356564-bonne-annee-quebec.php )

Amicalement

Écrit par : L'enfoiré | 30/12/2011

Je trouve intéressante et amusante votre idée d’imaginer un retour des Mages , par téléportation , à nos jours et à nos problèmes.. Ils faudrait qu'à leur retour,
ils informent Dieu de ce qu'ils ont découvert sur la Terre.

Et puis l'histoire du Juif qui après 50 ans de prières, il découvre avoir parle a un Mur
est, elle aussi, très bonne. Une solution pour sortir de la crise actuelle serait d'envoyer
Sarkozi et Merkel au Mur, pour prier , bien sur... ( Honni soit qui mal y pense).

La lecture de cet article de fin d’année 2011 est très agréable. Félicitations .
Nina

Écrit par : Nina Georgescu | 30/12/2011

Chère Nina,
Mon but est donc atteint.
Faire sourire et en même temps, le mixer avec les problèmes de notre époque parfois un peu folle.
Ce film est aussi à revoir, il est plein de saveur caustique. Il se passe à un rythme trépident, ce qui fait que le revoir apporte une nouvelle vision.
De nos dirigeants, on a écrit tellement de livres.
Un thriller de politique fiction comme "Président" qui avait pour sujet des "Secrets d'État, des convictions sincères, des foules exaltées, un train de vie royal, des journalistes inquisiteurs, des disparitions suspectes : les coulisses du pouvoir ou la vie quotidienne d'un président. Entre l'amour d'un père pour sa fille ou les contradictions d'un chef d'État, que reste-t-il d'essentiel quand on a le pouvoir suprême ?"
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18637681&cfilm=59636.html

Écrit par : L'enfoiré | 30/12/2011

Êtes-vous riche? Si oui, vous manquez sûrement de compassion...

Il ne fait pas bon être riche de nos jours. Les politiciens veulent leur faire payer plus d’impôts, et 99% de la population les détestent. Une nouvelle étude, menée par la psychologue Jennifer Stellar et publiée dans le journal Emotion, devrait leur porter une nouvelle estocade : elle nous apprend que plus l’on est riche, et moins l’on montre de compassion.
La psychologue a retenu un groupe de 300 étudiants sélectionnés pour la diversité de leurs origines sociales. Dans une première expérience, 148 d’entre eux devaient remplir un questionnaire détaillé pour évaluer leurs émotions (joie, amour, compassion et crainte). Ils devaient également se montrer d’accord ou en désaccord avec des assertions du type « Je remarque souvent des gens qui ont besoin d’aide ». Les résultats ne montrèrent aucune différence notable entre les étudiants, sauf pour ceux dont les revenus des parents étaient les plus faibles : ils démontraient une plus grande empathie.
Dans une seconde expérience, on a demandé à 64 des étudiants de regarder une vidéo d’instructions sur les techniques de construction, et une vidéo impliquant une famille dont l’un des enfants était atteint d’un cancer. Là encore, les sujets les plus émus par la vidéo étaient les enfants de familles les moins riches.
Durant cette expérience, certains des étudiants se portèrent volontaires pour que l’on mesure leurs pulsations cardiaques pendant le visionnage, et sans surprise, on ne décelait pas de différence lorsque c’était la vidéo des techniques de construction qui était diffusée, mais un ralentissement notable du rythme cardiaque des enfants des familles les plus modestes au moment du passage de la vidéo évoquant l’enfant atteint du cancer. Or, lorsque nous nous sentons menacés, notre rythme cardiaque s’élève, pour nous permettre de réagir le plus rapidement possible face au danger. Mais lorsque nous sommes émus, c’est le contraire : il ralentit pour nous permettre de consacrer notre attention la plus calme, écouter attentivement, et consoler.
Enfin, au cours de la troisième expérience, 106 étudiants furent mis en binômes qui devaient s’interroger mutuellement comme s’ils postulaient pour un poste de responsable de laboratoire. Tous les sujets ressentaient les niveaux de stress et d’anxiété de leur contrepartie, mais les enfants des familles avec les revenus les plus faibles étaient ceux qui détectaient cela de la façon la plus fiable.
Doit-on en conclure que les plus riches sont moins empathiques que les autres ? Pas forcément, explique Stellar, mais comme ils rencontrent moins d’obstacles dans leur existence, ils manifestent moins d’expérience à détecter les difficultés des autres.

Source: http://www.express.be/money/?action=view&cat=wealthrepublic&item=etes-vous-riche-si-oui-vous-manquez-surement-de-compassion&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_term=riche%2c%20favoris%E9%2c%20empathie%2c%20compassion%2c%20%E9motion%2c%20%E9coute%2c%20difficult%E9%2c%E9motion&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 31/12/2011

Un autre café dé-serré mais pas déserté.
http://www.rtbf.be/info/emissions/article_cafe-serre?id=7341983&eid=5017893#audios

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2012

Nous sommes la Déesse Originelle; Des Êtres Hautement Évoluées sur le plan Spirituel; Des Êtres de la Nature Hautement Évoluées sur le Plan Spirituel; Les Déesses suivantes; Lima Divinité Incarnée; Frigg Divinité Incarnée; Admée Divinité Incarnée; Épona Divinité Incarnée; Ishtar Divinité Incarnée; Sekhmet Divinité Incarnée; Lao-Tseu Divinité Incarnée; Tara Blanche Divinité Incarnée; Amaterasu Divinité Incarnée; Kali Divinité Incarnée; Marie Divinité Incarnée; Manat Divinité Incarnée; Odin Divinité Incarnée; Poséidon Divinité Incarnée; Nous Sommes en Âme-mour avec TOI

Écrit par : Poséidon | 09/02/2012

Sur ARTE, sur les traces du mythe

L’histoire des Rois mages, venus de l’Orient guidés par une étoile pour adorer le nouveau-né Jésus dans son étable, est l’un des mythes occidentaux les plus populaires. Il remonte aux origines du christianisme, mais a considérablement évolué au fil des siècles. Issu de l’Évangile selon saint Matthieu, le récit primitif a en effet pris de l’ampleur au fil du temps, l’histoire, la science, la théologie, l’art et la tradition contribuant tour à tour à modeler sa légende. Les Rois mages ont-ils existé, étaient-ils des monarques, des magiciens, des astronomes et combien étaient-ils ? Arrivaient-ils de Nubie, d’Éthiopie ou de Perse ? Ont-ils vraiment suivi la course d’un astre, d’un météore, d’une étoile morte, et parlé avec Hérode ?
Cette enquête scientifique, historique, théologique et iconographique permet de suivre l’aventure des Rois mages depuis “l’an zéro” jusqu’au XVe siècle. Leur voyage jusqu’à Bethléem, marqué par l’apparition d’un astre dans le ciel, leur entrevue avec Hérode, leur adoration de l’enfant Jésus, le massacre des Innocents, leur départ via Tharse puis le transfert de leurs reliques en Europe, constituent les étapes successives du film. En parallèle, de Milan à Cologne en passant par la Terre sainte, on découvre comment leur légende a évolué au fil des siècles, grâce au témoignage d’historiens, de théologiens, d’archéologues ou d’astronomes, mais aussi à travers les merveilleuses images qu’ils ont inspirées au fil des siècles, parfois revisitées de façon spectaculaire.

http://www.dailymotion.com/video/x10ny88_les-rois-mages-sur-les-traces-du-mythe-2008_school

Écrit par : L'enfoiré | 18/12/2013

Les commentaires sont fermés.