Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2013

L'auto-dérision, un produit de la belgitude

"Le remède spécifique à la vanité est le rire" disait Henri Bergson"A tout remettre en question, on devient hostile à soi-même, on se prend en dérision, on s'essouffle sur une détermination sans objet.", lui répondrait Paul Paré. "Je pratique l'autodérision. La dérision n'a d'intérêt que si on se l'applique à soi même. Sinon, c'est de la cruauté.", surchargerait, enfin, Gérard Collomb... Tous ces auteurs sont français. Quant aux Belges, quand ils rigolent, que pensent-ils? Ben, ils répondent aux invitations.

0.jpg


2012 est derrière nous avec ses polémiques.

Et si 2013, les souhaits se profilaient dans une relation du couple Pol et Mieke?

La France, le pays où le Belge passe le plus souvent ses vacances mais qui se sent, parfois, en porte-à-faux dès qu'il met le pied sur le sol de ses vacances.

Est-ce encore dans la "Douce France" ou dans un champ de mines? 0.jpg

Les relations entre Français et Belges ont parfois été un peu du style "je t'aime, moi non plus". Je t'aime en vacances, mais n'oublie pas de regagner tes pénates par après.

Pas très grave. On s'y habitue. Mais, le bulletin aurait pour conclusion "peu mieux faire".

D'un vendredi à l'autre était un article qui avait le privilège de rappeler que seul Robinson est maître de son destin. Les autres se doivent d'assumer. 

Le début d'année est l'époque où on se fait des souhaits. Ensuite, après les flonflons du bal, les étincelles des feux d'artifices, survient, parfois, une levée de bouclier pour remettre les pendules à l'heure.

1.jpg

Faire sourire avec des mots, des caricatures, tout en parlant de choses sérieuses reste un art que la méchanceté ne pourrait contredire et qui n'est pas à la portée du premier venu pour l'assumer sans coup ferir. 

En période de crises, la dérision se perd dans des instincts de replis sur soi.

Si, l'humour est la politesse du désespoir, le désespoir ne lui rend pas toujours la politesse. 

Prenons le taureau par les cornes. Abordons les problèmes via notre belgitude, plus souvent bon-enfant que guerrière.

Dans la rétrospective de l'année, le journaliste français, Georges Duhamel, répondait aux questions qu'un Belge pouvait se poser sur la France et sur les relations que les Français pouvaient avoir avec ses voisins.

Le jeune humoriste belge, Alex Vizorek, donnait sa vision à la française sur les évènements de l'année 2012.

0.jpg

Il disait ailleurs que "J'ai l'impression que vous, Français, vous nous pardonnez en tant que belge, parce que toutes les frites ne sont pas toutes dans le même sachet. Posez-vous tout de même la question de savoir si ce n'est pas vous qui avez trop de mie dans la baguette".

C'est sous l'angle de l'auto-dérision que les Belges ressortent du lot, peut-être, encore plus qu'ailleurs.

Il faut savoir que les figures de style font partie de la dialectique de l'expression française. Le problème, c'est qu'en Belgique, on cherche toujours de quelles "figures", les Français parlent dans le but qu'à leur tour, ils puissent remercier les auteurs pour leur style.

Notre style, à nous, "fait dans" le surréalisme.Cette façon d'appréhender le réel sous un angle malicieux et paradoxalement bien concret.

"Sur notre table de chevet, il y a toujours un verre d'eau plein pour les jours où on a soif et un autre vide, pour les jours où on n'a pas soif", comme l'a dit quelqu'un.

Chauvinisme contre surréalisme? Le compte serait-il bon? 

Les cafés serrés, je vous en ai passés par pincées, semaine après semaine.

"La Belgique, un pays suffisamment grand pour être crédible lors des négociations et suffisamment petit pour ne pas être suspecté de vouloir défendre ses propres intérêts", des paroles très ou trop profondes, prononcées, dernièrement, à Doha

1.jpg 

Le 25 novembre dernier, la RTBF titrait son émission "Méfiez-vous des idées reçues sur les Belges".

Oui, chez nous, il y a les francophones et les néerlandophones, et,...pas oublier... les Belges d'expression allemande.0.jpg

Pour le reste, les clichés tombent, un à un, dans l'escarcelle des images d'Epinal.

  • Les Wallons et les Flamands se connaissent. Non. La vidéo ci-dessus le prouve.
  • Les Wallons sont plus paresseux que les Flamands. Non. Mais les sentiments, les médias, au Nord et au Sud transmettent l'idée.
  • Le Roi est le ciment de la Belgique. Non. Il est seulement la colle forcée au Nord et la colle forte au Sud. Le discours de Noël du Roi le prouve. Nous avons vécu la Question Royale, bis.
  • L'argent n'est pas taxé. Non. Il est surtaxé entre accises, taxes directes et taxes indirectes.
  • Les riches et les pauvres, les autochtones et allochtones s'harmonisent. Non. Ils s'ignorent dans des ghettos qui se touchent mais qui, pourtant et heureusement, profitent l'un de l'autre avec du social mitigé. 
  • La Belgique est un pays d'accueil dans lequel il est facile de devenir belge. Enfin, "facile". Tout dépend s'il y a du vent, si les courants sont chauds et que les pattes sont blanches. La procédure peut prendre des mois si pas des années pour avoir ces vulgaires papiers avec des cachets de toutes provenances.
  • 1.jpgLa Belgique est la plus grande consommatrice de bière. Non, elle est classée à la huitième place en Europe. 
  • La Belgique a inventé les frites. Non. Ce sont bien des "French fries". Ce sont bien les Parisiens, en 1789, qui avec les Pommes Pont-Neuf les ont inventé (rappelé ici).  Mais, c'est Frédéric Krieger qui fera fortune en 1838 à Liège avec les baraques à frites. En plus des frites, il y servait les beignets aux pommes et les gaufres dégustées avec de la bière, du vin ou du cognac. A sa mort, il eut droit à de grandioses funérailles. Les frites belges ne sont pas prêtes de prendre des rides sous une cuisson très particulière. 
  • Les Flamands veulent l'indépendance de la Flandre. Non. Trois Flamands sur quatre sont fiers d'être Belges. 
  • La Belgique est un "Plat Pays" comme le chantait Brel. Non. Il suffit de prendre son vélo pour s'apercevoir du contraire.

0.jpg

Cela dit. Les clichés existent avec nos voisins du sud.

  • Non. Ce ne sont ni Thierry Le Luron, ni Coluche qui sont les premiers à écrire des blagues "sur" les Belges. En 1864, "Tous les Belges ont le crâne vide" écrivait Baudelaire. C'est dire si on a de l'expérience et que si notre traditionnel surréalisme n'existait pas comme un véritable logo et parfois, comme passe-murailles, on se sentirait déshabillé trop rapidement. La revanche s'est produite, très tôt, au Théatre avec la pièce du Mariage de Mademoiselle Beulemans dans laquelle, c'est le Belge qui a le beau rôle. Une pièce qui jouée, aujourd'hui, aurait toujours le même succès à Bruxelles et peut-être, ailleurs. "Bosseman et Coppenole", l'autre pièce 
  • On parle de p'tits belges. Non. Physiquement, par la taille, à cheval entre les grands Hollandais et les habitants du sud, il y a un peu de tout comme pour les fromages. Des hommes grands et quelques grands hommes comme partout. Moralement, ils aiment les compromis mais n'accepteraient jamais la compromission.
  • Le Belge est un doux rêveur. Un peu, oui. S'il est excessif avec le surréalisme, c'est que son représentant Magritte aimait troubler ses adversaires. Il y réussit toujours. Le Belge peut changer au quart de tour, passer à l'hyper-réalisme sans même s'en rendre compte, lui-même. Il reste à ses détracteurs de choisir le moment opportun pour ne pas prendre le risque de se casser les dents sur le Belge qui aura mis son armure contre les désillusions. "Il sait là contre"... comme il le dit, sans dire contre quoi.
  • Pays sans religions, laïc. Non. Les fêtes sont tintées de religiosités, comme le sont la ducasse de Mons et les kermesses, bien qu'on s'en défende. (le livre "Belgique, l'utopie d'une nation" en témoigne)    

0.jpg

Sur Internet, depuis longtemps, il y a Frites.be.

Début 2012, le film "Il était une fois, une fois" (Extrait) cherchait à faire connaitre, mieux, le Belge aux Français par une descente sur Paris.

La fin de l'année 2012 a été propice à toutes une série de livres tintées de belgitude.

Pierre Kroll rassemblait ses caricatures de l'année dans un album en couleurs avec pour titre "La fin du monde est reportée à une date ultérieure". Même la France n'aura pas eu sa "prestigieuse" fin à Bugarach.

D'autres caricaturistes sévissent avec leur art comme Kanar, Rif, le lebegebd.com, le dessinateur Vadot, qui n'a pas une mais trois nationalités.

L'album de Charel Cambré avec le titre "Albert & Co" fixe le "Temps des choix".

1.jpgA la radio, "Cactus dans le waterzooi", la "Semaine infernale"...

"C'est le brol aux Marolles".

Le Chat, Philippe Geluck s'inquiète de "L'homo erectus".0.jpg

Sorti tout récemment, "L'anthologie de l'humour belge" de Bernard Marlière. Je l'ai survolé à certains moments et lu en détail, à d'autres. Cela vaut le détour.

"Cela va du Prince de Ligne à Philippe Geluck dans l'histoire des humoristes belges", était-il dit dans la préface.

J'aime les citations. Je ne prendrai que la crème de celles-ci. Crème qui n'a, d'ailleurs, de crème que le nom. 

Picorer dans celles qui m'inspirent le plus. Pour le reste, pour les sketchs et autres, je vous enverrai vers cette anthologie de l'humour belge qui peut être très sérieux, si pas profond. 

Charles-Joseph Lamoral, surnommé le "Prince rose" en 1735 disait:

  • "J'aime les gens distraits, c'est la marque qu'ils ont des idées et qu'ils sont bons. Les méchants ont toujours de la présence d'esprit"
  • "Il vaut mieux avoir de l'imagination que de la mémoire"
  • "Malheur aux gens qui n'ont jamais tort, ils n'ont jamais raison".

Raymond Devos disait "Moi, quand je n'ai rien à dire, je veux que cela se sache". 

Louis Scutenaire, "L'humain est une façon de se tirer d'embarras sans se tirer d'affaire".

Achile Chavée, "On est toujours prisonnier de son dernier mouvement d'enthousiasme".

Arthur Mason, "Devant l'impossibilité de tout savoir, la plupart ont choisi de ne savoir rien".

0.jpgPhilippe Geluck:

  • "Me croirez-vous si je vous dis qu'il ne faut pas croire tout ce que je dis. Logiquement, je devrais dire le double de ce que je pense, vu que je ne pense pas la moitié de ce que je dis"
  • "Pourquoi existerait-il une vie après la mort, étant donné qu'il n'existe pas de vie avant la vie".

Son livre "Oh toi le Belge, ta gueule", fait partie de ma bibliothèque comme référence.

 
  • "Ne dites jamais des saloperies sur les analphabètes. Ecrivez-les".
Sur le forum d'Agoravox.fr, l'auto-dérision ne fait pas partie des habitudes.
Dernièrement, la tempête dans un verre de d'eau s'est tranformé en vodka au caviar "l'affaire de Gerardiov Depardiovith alias Gerard Depardieu".
Gégé voulait planquer ses sous en Belgique.
Cela avait fait les choux gras de l'actualité de chaque côté du Rubicon.
Pardon, du Quévrain, nous ne sommes plus chez les Romains, malgré les apparences mais chez les Gaulois, les plus braves de la Gaule comme disait César... 
Il est con ce César. Ce n'est pas les plus braves qu'il fallait dire, mais les plus drôles.

0.jpg

Je vois d'ici, ce que René Goscinny pourrait faire d'Obelix dans une bande dessinée originale avec Néchin ou Estaimpuis comme colle au scénario.

0.jpg

Bernard Arnault, passe encore. D'ailleurs, c'était déjà fait depuis 2011. Mais Gégé... dans une ode à Belux. Non, ça, impardonable pour lui et par retour de manivelle contre les Belges qui le permettaient. Une pilule amère plus forte que celle de la contraception.
 
Le bougmestre d'Estaimpuis, Seneseal, en avait fait un clip vidéo. "Incroyable monument du kitch des bons vœux du bourgmestre d’Estaimpuis déguisé en Astérix pour souhaiter la bienvenue à son nouvel administré Obélix : du lourd, du très lourd!!!".
 
Quand je vous parlais de la dérision belge dans ce cas, elle atteint le paroxysme de auto-dérision territoriale.
Un commentaire avait tout compris : "le ridicule ne tue pas et il peut rapporter gros". Certains oublient que ce n'est qu'être trop sérieux qui pourrait le faire.
0.jpg
 
Gégé s'est donc tourné vers la Russie. En Russie, un peu comme Yvan Rebroff l'avait fait, mais qui n'avait de russe que le nom, qui payerait ses impôts au taux de 13%, sans paperasserie et pris sous son aile, d'un cliquement de doigt de Poutine. Gégé se souvient du festival du film de Vladivostok en 2010 et de la pub qu'il a pu y réaliser. Quand à son rôle de Raspoutine, c'était un rôle créé spécialement pour lui. Gégé devrait poser une fleur sur sa tombe d'avoir un prédécesseur aussi prestigieux à représenter.
 
Brigitte Bardot qui s'appelerait pour l'occasion "Birgitta Bardotovska" veut son propre sésame si deux éléphants, Baby et Népal, étaient euthanasiés... Là, cela devient une histoire de cimetière des éléphants.

0.jpg

En France, un véritable tsunami de répliques acerbes, après celle du Premier ministre, à faire peur aux centrales nucléaires .... Pas étonnant qu'Obélix fasse des vagues en tombant dans l'eau de sa piscine juste au-dessus de la frontière puisqu'il n'y avait plus Ruben Vandervoorde. Vous ne savez plus, je parle du douanier belge du film qui disait, "Rien à déclarer", il y a longtemps.
 
Je disais Belux, vous pourriez vous demander pourquoi. Belux, car pour le Belge moyen, le paradis fiscal a été longtemps (et l'est encore un peu), le G.D. de Luxembourg.
Il n'y a pas d'ISF (d'Institutions Sans Fonds) chez nous. On ne perçoit pas de taxes sur les plus-values sur les actions. Nous avons des intérêts que l'on dit notionnels. Vous savez ces machins-trucs-bazars, des intérêts que les sociétés étrangères apprécient pour leur "délicatesse" par la déductibilité des impôts qui pouvaient atteindre la totalité de celui-ci grâce à un peu de science comptable. A la base, il y avait une parade inédite à l'Europe et aux délocalisations. 0.jpgLe but, financer la dette par les fonds injectés des actionnaires et renforcer la solvabilité des entreprises belges. Ce qui a fait (r)entré au pays des augmentations substantielles de capital.
Quant aux comptes en banques belges, ils devraient donner le hoquet à Eric Cantona. 
Ça va, ça supporte toujours? La pilule de contraception est encore acceptable?
Hyperréaliste, attentiste, pragmatique, le Belge? Un peu de tout.
 
Gégé, toutes grosseurs confondues, ne fait pas le poids au sommet de l'iceberg pour le faire couler même si le climat y est pour quelque chose.
Il faut toujours avoir les moyens de sa politique et vice-versa. La Belgique, un paradis fiscal, cela fait une belle jambe au César du Grand Jojo.
 
Londres fait des yeux doux comme récupérateur des ras-le-bol des entrepreneurs français. Jean-Michel Jarre désire s'y installer à Shoreditch, tout en laissant le doute sur son exil fiscal.  
 
Cela dit le forum dit citoyens, Agoravox.fr m'a toujours permis d'évaluer le sentiment de nationalisme français. Un p'tit belge s'y sentirait en porte-à-faux, s'il n'exprimait pas sa pensée avec humour et son opposition constructive.
0.jpgLa zwanze bruxelloise ne fait pas recette en France. Le zinneke (=le batard) n'a qu'à bien se tenir. Côté résultante, on commence à revoir pas mal de film avec le nouveau Russe. Ce vendredi soir, "Les anges gardiens" sont programmés sur la Une. Lundi prochain, "Potiche". Plus tard encore, "Disco"... Rétrospectives?
Qui pourrait encore croire à cette exclusivité des moinssages qu'on y trouve alors qu'en Italie, là, où le sang est encore plus chaud, il n'en fait pas partie?

0.jpg

De ce côté, nous hésitons toujours à dire, si on vit dans un pays inachevé ou à achever. Alors, Français, vous pouvez vous rendre compte des déconvenues dans les incompréhensions mutuelles.
La Belgique est un pays d'asile. Oui. Et pas, uniquement, pour des raisons fiscales.
Un des derniers articles auquel je me suis confondu, comparait Victor Hugo et Depardieu. Deux symboles de l'exil bleu-blanc-rouge vers le noir-jaune-rouge.
Oui, le 11 décembre 1851, pour Hugo, ce fut un asile politique pour fuir Napoléon III, bien sûr. Sur la Grand-Place de Bruxelles, une plaque le rappelle. Son "humble gîte" a pris l'enseigne de Neuhaus. C'est tout dire.
Qui dit politique, garde en son sein toujours, quelque part, un aspect économique.
La plupart des commentateurs français n'y voyaient aucun lien. 
Juger deux épisodes de l'histoire oblige toujours d'y associer l'environnement et l'époque. Hugo serait resté dans les mémoires comme "politiquement correct" alors que Depardieu serait devenu le "Manneken fisc".
0.jpg
Tout ce tintouin s'écroulait, déjà, samedi dernier, quand on apprenait que la taxe de 75% sur les très hauts revenus était invalidée. Partie remise? Bien sûr. On espérait toujours. Ce ne fut pas le cas vu le désamour de Gégé.
Est-ce que le "Canard enchaîné" qui se demandait si "La Belgique peut accueillir tout le cholestérol du monde?", pouvait avoir eu une influence?
La réponse belge est "non". C'est aussi "non" pour toute la misère du monde, d'ailleurs. 
 
IMG.jpg
Il faut savoir que les moinssages, sur ce forum d'Agoravox, sont monnaies courantes. Il faut les considérer comme des actes de bonne santé de commentateurs silencieux. Comme des oxymores, quoi. Pas comme oxyde mort.
Ce n'est pas l'info qui dérange mais l'avis que le commentateur donne sur elle.
 
Question: Qui gagne au Tour de France?
Le premier et la lanterne rouge.
Le premier par l'importance du lot. Le dernier pour avoir participé et y avoir consacrer le temps de regarder le paysage comme le ferait un touriste, sans trop se fatiguer.
Un jour, j'avais même offert une bière virtuelle si les moinssages à mon égard atteignaient un max. C'est dire si j'ai tenté d'en ajouter une couche à la louche.
Donc aucune animosité fébrile, ni énervements fâchés dans la manoeuvre.
Si le coeur a toujours ses raisons, l'audience névralgique de la tête n'apporte pas beaucoup plus à la chanson sous le manteau de l'anonymat. Non, ici, ce sont des constations, sans plus. Agoravox.it n'a pas ce problème. Un signe?
 
La France, je la connais bien en vacances avec les sourires des Francofolies. 

1.jpg"Les plus désespérés sont les chants les plus beaux. Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots", écrivait Musset dans l'allégorie du Pélican. Dans la vitualité, on pourrait penser que le Pélican ne serait pas mort de sa belle mort.
 
 
Quand un journaliste demandait à Ariel Donbasle si elle partirait aussi pour la Belgique et qu'elle répondait "Plutôt mourir", elle devrait en penser un peu plus dans sa robe trop étroite qui la serre aux entournures... On n'est pas encore à Naples dans un amalgame de la phrase « Vedi Napoli e poi muori »
Voilà qu'on se battrait même pour avoir la chance de voir monter les prix des maisons d'Estaimpuis.
Une différence entre un Français et un Belge est peut être dans sa manière de contester. Le premier dirait "Non, mais ..." et le second "Oui mais non".
C’est subtil mais cela peut marquer un état d’esprit plus positif. 
0.jpgDans une lutte d'ego, il y a toujours plus de sang sur les murs de la Toile que dans la vie réelle.
Chez nous, Cendrillon est un macho et Blanche Neige rencontre parfois son huitième nain
Tout se fait en "stoemelings", avec une candeur apparente ou par la dérision face à la thèse romantique de la souffrance d'avoir perdu un symbole idolâtré auparavant, vilipendé aujourd'hui.
Le vrai problème est passé sous silence: le manque d'uniformité dans la fiscalité ne fut-ce que dans l'entité "Europe".
Les valises seront toujours prêtes pour le tourisme fiscal tant qu'il restera des possibilités de grappiller quelques % sur une fortune au pesant d'or. Des sommes non négligeables pour le commun des mortels, ces décimales additionnels. Simplisme du raisonnement...1.jpg
Pas sociale, la Belgique? Que du contraire. La Belgique met, en Europe, le plus gros paquet pour lutter contre le chômage et l'exclusion.
Dépensière? Oui, 3,58% du PIB est réservé pour soutenir l'emploi (18 milliards par an). 61% sous forme de soutiens passifs (allocations de chomage, de pensions) et 39% en soutiens actif (formation et titres services).   
 
Maurice Levy, le PDG de Publicis, répondait aux question d'un journaliste belge. "On m'a traîné dans la boue. Les attaques contre les riches ont été nombreuses. Que ce soit un gouvernement de gauche ou de droite, le problème structurel de la France n'a pas été résolu et on condamne la réussite. Je suis inquiet pour l'économie française en 2013".  
Alors, le dernier film de Gégé, "L'homme qui rit" était-il prémonitoire comme le seul qui parvenait encore à le présenter et à le faire en France? 
 
0.jpgLe plus comique peut-être, c'est qu'agoravox.fr sur lequel les articles et commentaires sortent de leur tanière, est une Fondation de droits belges. Pas folle la guêpe.
 
Quant à l'article bien pesé qui souhaitait les bons voeux pour 2013 à sa manière, il ne récoltait que des commentaires mitigés, parfois... moinssés, souvent. Allez comprendre pourquoi. Peut-être la même réponse que pour la vieille pub de Ducros se décarcasse.
 
Il faut se rappeler que l'humour belge et français sont devenus très différents et pas qu'une fois.0.jpg
Si au départ, il existe une culture commune dans la partie sud du pays et si la fête nationale française est honorée à Liège, depuis 1830, les 182 annnées d'écarts type ont eu assez de temps pour générer ou perpétuer quelques spécificités bien belges et, qui sait, quelques nouvelles dérives. 
Entre les deux pays de cultures similaires, un fossé s'est creusé pour appréhender les difficultés de la vie. Une royauté et une république, ça se conçoit différemment..
Alors, souvent, sans verser dans la démesure, on s'évade pour retomber dans la plage des clichés.
L'un regarde l'autre en chien de faïence, en se demandant par quel artifice, il va pouvoir faire faire le faux-pas à l'autre et ainsi remonter ses propres bourses aux idées.
 
Sur notre Grand-Place, Benabar a dit, un jour, qu'il aimait Bruxelles. Je sortirai, comme conclusion, sa chanson les "Râteaux", qui me paraissait avoir les paroles adéquates et une vidéo qui ne l'était pas moins. Son "Politiquement correct" avait probablement étalé le tapis rouge dans cette voie sans issue.
0.jpgLe dernier "Dictionnaire de Laurent Baffie", j'aime . C'est aussi du lourd, du très lourd et il est français, Laurent. Fabrice Luccini aimera, c'est sûr.
Pour Baffi, comme il l'écrit, celui qui est aigri est la "personne amère et jalouse qui le demeure jusqu'au bout, puisque les paroles s'envolent et les aigris restent". Pour le mot "Enfoiré", sa définition est "Anciennement, enculé, salaud, fils de pute. Depuis Coluche, personne généreuse, altruiste et solidaire".
Je ne peux qu'acquiescer. 
 
Rien n'est donc perdu au sud quand on garde l'humour même en période de crises.0.jpg
La réponse du berger à la bergère, se fait bien, à condition, de garder le sourire de la crèmière...
 
Faut pas rêver ni charrier. Il y auvait eu plus de Belges devenus Français que l'inverse, mais c'était en 2010, la période pendant laquelle la Belgique se cherchait un gouvernement, période pendant laquelle, aussi, les Français faisaient des pronostics sur notre survie.
 
Comme je n'ai pas toujours répondu à la suite des commentaires qui m'étaient adressés, on ne m'aurait peut-être pas compris, je vais le faire ici par une seule citation:
"Les commentaires de mauvaise humeur donnent l'impression que ses concepteurs sont seuls au monde à penser alors que d'autres ont les mêmes réflexes mais, comme le fait le judoka, utilisent la force de l'autre et s'arrêtent toujours avant les retours de flammes qui ont de l'avance à l'allumage.".
 
J'aime la France, mais pas quand elle fait du surplace à baigner dans le négativisme qui ne croit pas à son avenir comme je l'ai trop souvent ressenti sur le forum dont je viens de parler. "Depardieu est le miroir des Français. Le révélateur d'une nation mal à l'aise avec elle-même" disait Attali.
 
La lettre de réponse du berger à la bergère serait-elle, celle qui se trouve ci-dessous en fin de cet article. (*) 
 
0.jpgJe n'ajouterai pas plus de citations après ce billet, comme je le fais d'habitude. Une indigestion de frites et de moules, probablement.
Ecrire un tel billet, c'est aussi se rappeler que les apparences sont souvent trompeuses.
Aucune amertume ou amer-tunes à y trouver. Ce serait plutôt comme les constatations que ferait le Père Noël extra-terrestre qui a fait un long voyage.

0.jpgDe ce côté de la frontière, on dit: "Sois belge et tais-toi. En plus, on vous y invite pour en donner le ton et la saveur.

Puis, on fait des courses particulières avec l'institutrice de maternelles, Virginie Hocq.

Si cela vous "goutte", c'est bon signe. Sinon, on y ajoute une demi-gueuze bien sucrée avec de l'écume au sommet, quelques bières blanches, quelques blondes, quelques brunes... puisque, parait-il, les Belges savent pourquoi.

"Avez-vous déjà remarqué que la Belgique à la forme d'un cerveau? Et il est posé où? Sur la France", lance Charline Vanhoemaker qui fait la navette entre Paris et Bruxelles.

Vraiment la belgitude se remarque par des épaules au rabais et un regard sans fierté comme si c'était un défaut de clairvoyance. Il ne faut pas croire qu'il n'y ai pas d'esprit en commun entre le nord et le sud. Il suffit parfois d'un carton de bière et d'un sujet de conversation pour que cela swing avec le surréalisme au départ et le rire à l'arrivée. Le rire reste le canal d'évacuation en commun. 

Une dernière pour la route?

Après un festival international de la bière, quatre présidents de brasseries décident d'aller boire un coup ensemble.

Le président de Kanterbräu s'assoit et dit : Garçon, je voudrais la meilleure bière jamais brassée, une Kanterbräu !

Le président de Corona dit : Señor, je voudrais la meilleure des bières, une Corona.

Le président de Budweiser dit : Waiter, j'aimerais la meilleure bière du monde, donnez-moi une 'King of the Beers'.

Le Père abbé d'Orval s'assoit à son tour et dit : Un lait fraise, s'il vous plaît.

Les autres le regardent, ahuris, et demandent : Qu'est-ce qu'il se passe, vous ne buvez pas une Orval ?

Et l'abbé de leur répondre : Les gars, si vous ne prenez pas de bière, alors moi non plus...

  

L'enfoiré, 

 

Mise à jour mars 2013: Avoir une pub avec un flic qui demande d'ouvrir la fenêtre d'un chauffeur et lui demander s'il peut se suffire de 300 SMS par mois, est ce possible dans un autre pays qu'en Belgique? 

0.jpgMise à jour 13 janvier 2013

Sur Agoravox, pas moins de 10 articles sur le sujet. Jusqu'au retour du Jedi

0.jpg
 

Cela va jusqu'à l'uchronie "France: Le début de la fin" qui était le plus originale.

Puis, il y a la version belge.


1.jpg 

 

1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

(*) Lettre de G.DEPARDIEU à J.M. AYRAULT


Monsieur,

Vous êtes prof et bourge et je suis un titi,
Vous êtes un Nantais et je suis un nanti !
N’êtes-vous pas heureux en tant qu’homme de gauche
Qu’un titi puisse avoir quelque argent dans sa poche ?
De plus je l’ai gagné en toute honnêteté
Sans voler, sans frauder ni même spéculer.
J’ai reçu de par Dieu le talent de séduire
Et suis dès lors vendeur d’émotion et de rire,
Ce dont vous ne pouvez qu’assez peu vous vanter :
Car lorsque je vous vois paraître à la télé
Jean ai Marc d’un Ayrault fatigué et sinistre
Dont on m’a assuré qu’il est 1er Ministre !
J’aime l’amour, la vie et le jus de la treille,
Mon casier n’est en plus chargé que de bouteilles….
J’ai donc sans coup férir du jour au lendemain
Fait ma niche fiscale en mon nid de Néchain.
J’aime mieux exporter les kilos que je pèse
Que de risquer en France une mauvaise Grèce !
Votre sécurité qu’on appelle sociale
Ne soigne pas encore les hernies fiscales,
Je vais donc me soigner, disons à moindre frais,
En buvant du pot belge au lieu d’impôts français.
Je reviendrai en France un beau jour, quand le fisc
Ne me dira plus simplement : je confisque
Mais qu’il respectera le travail que j’ai fait
Pour concourir un peu au bonheur des français.
Pour n’être point taxé… d’être un inter – « minable »
J’arrête ici les frais, car ils sont impayables !

G. Depardieu

 

0.jpg

23 janvier 2013: Fitch éclaircit l'horizon de la dette belge. Attention, elle risque de devenir transparente...

 

0.jpg

05 février 2013: Douce Belgique? La Belgique, une menace pour les finances publiques françaises?

50% des entreprises du Cac40 ont un siège en Belgique. LVMH, Danone, GDF Suez, Total, Air Liquide, Schneidee, Mobistar, Vinci, Lafargue, Veola, Carrefour, Auchan et... EDF Investment qui cache EDF qui est sous la coupe à 84% de l'Etat français.

Le serpent se mord la queue. Cherchez pas Docteur, c'est à la tête. Tout se passe souvent par l'intermédiaire de sociétés écran, de holdings florissants.

 

0.jpg30 septembre 2014: Une planète et demie ne nous suffit pas. La Belgique est parmi les pires élèves, selon un rapport du WWF. 

Mais, 8 Belges sur dix s'estiment en bonne santé.

0.jpg

 

0.jpg

1.jpg

1.jpg1.jpg

De l'amour pour les Belges, je vous le dis. Presque de la rage.

Faudra que revienne le Grand Charles avec une nouvelle version. Admirer la présentatrice.

 

Un livre récent de Marc Pasteger, "Incroyable mais belge" raconte les histroires vrais et fausses sur la Belgique. Toutes insolites ces histoires:

  • Il pleut des pierres à Marcinelle.
  • Une dame a été abattue à la place de son chien
  • Jo Gérard qui fait tourner l'histoire autour du chiffre "7": Belgica et Brussel en 7 lettres, 7 portes autour de Bruxelles, 7 lignages...
  • Les chocolats belges sont bien belges, puisqu'en 1847, Jean Neuhauss s'installe à Bruxelles. Création des pralines en 1912, des ballotins en 1915. Leonidas Ketekides tombe amoureux d'une Bruxelloise en 1910 et fonde Leonidas...
  • Le 24 juillet 1887, sur la Grand Place de Bruxelles, une vente aux enchères de cercueils est organisée.
  • En 1613, Adrien van Schriek écrit un livre dans lequel il annonce que le flamand a remplécé l'hébreu comme langue universelle.
  • Dans les années 60, Jeanine Dekers bat Elvis Presley et les Beatles au hit parade avec Dominique, nique, nique.

    3.jpg

2.jpg
Un autre livre "Ils sont fous ces Belges" pour ne pas être désorienté comme visiteur.
"Les secrets de la BelgiquePascal Dayez-Burgeon
 
 
Philippe Geluck prend ses quartiers et quitte le Soir. Quelques inédits:.
0.jpg
0.jpg
Mise à jour 24 novembre 2015
: Belgium bashing après les attentats de Paris?

podcastMais si vous ne croyez pas allez lire la fin des deux articles qui suivaient ces attentats :
 
 
Mise à jour 15 décembre 2015: la dérision est toujours acceptée pour les autres, pour soi c'est plus dur. Les Guignols de l'Info reviennent sur les écrans expurgés des critiques trop politiciennes. Un jour, Boloré a dû recevoir un coup de téléphone de son ami Sarkozy qui les détestaient. En Belgique, nous avons eu les "Décodeurs de l'info" ( http://www.sonuma.be/archive/les-d%C3%A9codeurs-de-l-info ) sous le même principe lors du Dossier Agusta. Il a disparu. 
 0.jpg

2.jpg2.jpg2.jpg
0.jpg
2.jpg

0.jpg

Commentaires

Salut Guy, alors la bière est fraiche aujourd'hui? ;-)

Écrit par : Shaw | 04/01/2013

Extrêmement fraîche...
Comme la douceur du climat ne le fait pas penser.
Il pleut, il pleut encore.
On ne va pas manquer d'eau pour mettre dans son vin.
:-)

Écrit par : L'enfoiré | 04/01/2013

«Mauvaise farce»: la presse moque le choix de Depardieu

Une en cyrillique pour les quotidiens de Sudpresse, réactions moqueuses sur les radios et dans la presse, les rebondissements rocambolesques de l’affaire Depardieu faisaient encore les gros titres ce matin.
« Gérard Depardieu est russe ! », c’est le titre accrocheur de l’édition d’aujourd’hui des quotidiens de Sudpresse. Et si la signification ne saute d’abord pas aux yeux, c’est parce que le titre est écrit en russe. Les journaux belges comme français s’amusaient beaucoup ce matin de « la saga du déménagement de Gérard Depardieu », qui « compte quand même s’installer à Néchin. »
Pour le Figaro qui titre sur « l’affront de Poutine à Hollande », l’affaire est d’abord politique. Et l’éditorialiste Yves Thréard rit jaune : « Si la comédie frise le ridicule ou la mauvaise farce, elle met aussi au grand jour quelque chose de beaucoup plus inquiétant (…) Cette taxe à 75 % est un fiasco économique, politique et diplomatique dont on ne devrait pas sourire. »
« C’est le genre de coup bas dont Hollande aurait pu se passer », renchérit le Guardian qui relève que ce qui « semblait n’être d’abord qu’un caprice comique entre l’acteur et son gouvernement s’est transformé en une prise de bec international. »
Les invités politiques des matinales des radios n’étaient pas très à l’aise avec le sujet. Ainsi, le député PS Jean-Christophe Cambadélis sur RTL s’en sort avec un bon mot : « Je n’ai pas été choqué, il voulait déjà devenir belge ! Je me suis dit que Poutine n’était pas la Grande Catherine et Depardieu n’était pas Diderot… C’est une citoyenneté russe de papier et je pense que le cœur de Depardieu restera français. »

La Russie rit jaune
Les réactions sont en revanche un peu plus vives en Russie, en particulier depuis que la chaîne de télévision russe Pervyi Kanal a rendu une lettre de l’acteur publique. Gérard Depardieu y réaffirme son attachement à la culture russe, son « respect » pour son président et sa « grande démocratie ».
« On n’oubliera et on ne lui pardonnera jamais cette phrase : c’est une grande démocratie », a déclaré le journaliste Matvei Ganapolski sur la radio d’opposition Echo Moskvy. Il ironise sur son blog : ’’Certes, 75 % [au-delà d’un million d’euros], c’est beaucoup, mais cette attitude signifie qu’il préfère l’argent à sa patrie, alors que dans notre pays, le patriotisme est devenu la valeur suprême du moment ! Et d’un claquement de doigts, nous accorderions la citoyenneté à un homme qui fuit les impôts et pour qui l’argent est plus important que la patrie ? Peut-être espérons-nous en tirer un bénéfice ? »
L’écrivain et opposant à Poutine Lev Rubinstein a lui aussi réagi vivement : « Cher monsieur Depardieu, n’hésitez pas, venez en Russie. Vos impôts seront consacrés à de bonnes œuvres : nouvelle augmentation pour les Tchékistes (agents des services de sécurité), les procureurs, les juges et les gorilles armés de matraques qui passent à tabac les jeunes garçons et filles et les vieilles dames constituant une menace pour notre stabilité ».
Dans les médias russes, nombreux commentateurs s’interrogent sur le fait de savoir si Depardieu viendra réellement s’installer en Russie pour profiter d’un système fiscal plus favorable qu’en France. « Mon intuition me dit que Gérard ne viendra pas », écrit vasatkavasa1 sur LiveJournal, exprimant le sentiment général, alors que des spécialistes soulignent que la loi prévoit des cas particuliers pour bénéficier du système fiscal russe même sans habiter sur place.

http://www.lesoir.be/148726/article/actualite/france/2013-01-04/%C2%ABmauvaise-farce%C2%BB-presse-moque-choix-depardieu

Écrit par : L'enfoiré | 04/01/2013

Tandis qu'à à Néchin, on voit surtout les journalistes

Viendra, viendra pas le Gégé ? A Néchin, paisible village sous le feu des projecteurs depuis un mois, la population a bien eu le temps de se poser la question. Même si l’adresse de la maison dont l’acteur a fait l’acquisition et où il s’est domicilié reste inconnue, chacun s’est fait son avis. Et la réponse est unanime : Qu’il reste français, devienne belge ou même russe, Gérard Depardieu est le bienvenu.
Gérard Depardieu n’a pas encore poussé la porte du café l’Amitié. Mais une photo dédicacée de l’acteur trône déjà derrière le bar. © Coralie Cardon
« Je connais quelqu’un qui l’a vu au Discount », affirme, sûr de lui, un client du bar l’Amitié, face à l’Eglise.
Juste à côté, Kévin, 20 ans, renchérit, entre deux gorgées de Leffe brune. « Il paraît aussi qu’il est inscrit au club de colombophilie de la commune. Et dans un autre club pour faire du sport. Mais comment savoir si c’est vrai ? Moi je vous le dis, s’il entre ici, je lui ferai l’accolade comme tous les autres clients. On finit tous par se connaître et il est une personne humaine comme une autre. »

http://www.lesoir.be/148541/article/actualite/belgique/2013-01-04/depardieu-n%C3%A9chin-on-voit-surtout-journalistes

Si c'est pas de l'hospitalité, ça....

Écrit par : L'enfoiré | 04/01/2013

L'autodérision maximale et son inverse...
Je ne connais pas un Français qui en rigole :
(- accent du Nord prononcé )
Pourqwee mi l'chtimi, j'suis l'plus tcôô con de tous les Franchais ?
Ch'est pach'que j'habite just'à cauté des Belchs !

Écrit par : alain sapanhine | 04/01/2013

"Faut rigoler, pour empêcher le ciel de tomber"
Nos ancêtres les Gaulois....
http://www.dailymotion.com/video/xffu93_henri-salvador-faut-rigoler-1960_news#.UOclRG_K4sI

Écrit par : L'enfoiré | 04/01/2013

Mais progressivement, même en France, on s'habitue à la "chose"
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/indignation-a-dimension-variable-128424

Écrit par : L'enfoiré | 04/01/2013

Et de Russie qu'en pense t-on?

En 2010, en première place, 4503 français ont acquis la nationalité russe.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Kiosque/Episodes/p-24039-Bonne-annee-2013-.htm

(44:00 et suivant)

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2013

Encore une réponse du berger à la bergère, celle d'un français émigré à Moscou
"Depardieu est devenu russe: pas si fous ces Gaulois!"
http://fr.ria.ru/tribune/20130109/197164950.html

Mais on dit qu'il se laisse berner
http://www.express.be/joker/?action=view&cat=platdujour&item=depardieu-se-laisse-berner-par-poutine&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Puis, il y a encore l'humour mêlé au sérieux:
http://www.express.be/joker/?action=view&cat=platdujour&item=affaire-jerar-depardie-passeport-vous-avez-dit-passeport&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2013

Pourquoi le monde a besoin de gens riches

Sur les dernières années, vilipender les riches est devenu une mode. Les riches ne payent pas assez d’impôts ; ils dissimulent leurs profits mal acquis sur des comptes mystérieux établis dans des paradis fiscaux ; ils mettent au point des montages financiers extravagants pour cacher leurs gains. Ils sont cupides, avares, et ils refusent de contribuer à la vie en société, et ainsi de suite.
Mais nous sommes injustes de les considérer comme des parasites, affirme ironiquement Joe Queenan dans le Wall Street Journal. Les riches achètent des choses, ils en font fabriquer, et ils en subventionnent. Dans son article satirique, il s’est attaché à énumérer les nombreuses activités que la disparition des riches impacterait :
✓ Les artistes tels que Damien Hirst ne pourraient plus vendre de requins dans le formol à 10 millions de dollars pièce.
✓ L’industrie des yachts s’effondrerait dans la nuit. Et lorsque l’industrie des yachts s’enrhume, celle des jets privés attrape une double pneumonie.
✓ Les 4,6 millions de personnes qui travaillent pour l’industrie des hedge funds se retrouveraient à la rue. Cela causerait la débâcle corollaire de centaines de milliers de restaurants chics, de détaillants de cigares cubains, et priverait de travail des milliers de chauffeurs de limousines et d’escort girls. L’effet de contagion provoquerait une nouvelle récession prolongée qui affecterait des pans entiers de l’économie.
✓ Les producteurs de foie gras et les employés de la confection sur mesure se retrouveraient au chômage. Bien que cela ne provoquerait pas nécessairement une récession d'ampleur sans précédent, cela n’aiderait pas.
✓ Plus aucun joueur de football ou de baseball ne serait payé à coup de millions pour passer ses matches sur le banc de touche.
✓ Plus personne ne financerait une trilogie cinématographique comme celle des Hobbits. Les films se mettraient à ressembler aux productions granuleuses de l’ère soviétique. Plus de destin tragique de paquebot transatlantique, d’hélicoptères dévorés par des requins, ou de cataclysme interstellaire, mais seulement, des centaines et des centaines de films consacrés à des violonistes excentriques des Carpates.
✓ Les journalistes n’auraient plus de boucs émissaires à blâmer pour nos malheurs. Ils seraient contraints de s’en prendre à la classe moyenne qu’ils chargeraient de tous les maux. Mais la classe moyenne fait un piteux mouton noir : elle ne menace pas de fermer des usines, elle ne corrompt pas les élections, et elle ne nomme jamais ses enfants Paris (Hilton) ou Harper Seven (Beckham). Tout simplement dit : elle manque de panache…

Source: http://www.express.be/joker/?action=view&cat=platdujour&item=pourquoi-le-monde-a-besoin-de-gens-riches&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2013

Alors repartir d'une feuille blanche en Belgique?
http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-de-thomas-gunzig-9-1-13?id=1789762

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2013

On parlait de polémiques, de Fondations, mais nous en avons aussi:

Au sérieux, ce serait:
http://www.rtbf.be/video/detail_marc-uyttendaele-dans-matin-premiere-b-henne?id=1790419

Puis avec l'humour sur les vieux cons:
http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-de-thomas-gunzig-10-1-13?id=1790068

et l'avocate du diable
http://www.rtbf.be/video/detail_laurence-bibot-dans-le-cafe-serre-11-01-13?id=1790417

Écrit par : L'enfoiré | 11/01/2013

Le dessinateur belge Philippe Geluck

"Alain Delon ou Charles Aznavour qui s'installent en Suisse, c'est pour l'air de la montagne; les tennismen qui s'installent à Monaco, c'est pour être près de la mer. En Belgique, c'est l'attrait de la ruralité et les jolis paysages. Je ne sais pas ce qui vous fait croire que ça pourrait être la fiscalité avantageuse. (...) Un jour, on aura tellement de réfugiés fiscaux ici qu'on sera obligé de les renvoyer par charter. On ne peut pas accueillir toute la richesse du monde".

http://www.europe1.fr/France/Geluck-on-ne-peut-accueillir-toute-la-richesse-du-monde-1341161/

Écrit par : L'enfoiré | 13/01/2013

Voilà que Gégé a compris l'auto-dérision: Depardieu fête son permis de conduire belge à coups de rouge

Alors qu’il est poursuivi en France pour conduite en état d’ivresse après un accident de scooter fin, l’acteur français a décroché un permis de conduire belge. L’acteur s’est rendu en personne le 10 janvier à l’administration municipale d’Estaimpuis. Arrivé juste avant la fermeture des bureaux, l’acteur a offert quelques bouteilles de vin tirées de ses vignes d’Anjou pour remercier le personnel de lui avoir ouvert les portes. Sollicité par l’AFP, un collaborateur du bourgmestre d’Estaimpuis, Daniel Senesael, a indiqué que les autorités communales étaient “très surprises d’avoir appris tout cela dans la presse”. Il n’a pas confirmé l’information, sans toutefois la démentir formellement. Gérard Depardieu a profité de son passage à Néchin (Estaimpuis) pour régler “quelques détails” au sujet de sa domiciliation.
Le 29 novembre, après une chute de scooter sans gravité à Paris, il avait subi un contrôle qui avait permis de déterminer qu’il avait 1,8 g d’alcool par litre de sang alors que le taux autorisé en France est limité à 0,5 g. Il risque 4.500 euros d’amende et jusqu’à deux ans de prison. Après son absence à l’audience le 8 janvier dernier, il va être renvoyé prochainement devant un tribunal. A la différence de la France, la Belgique ne connaît pas le système de permis “à points”. Comme tout Européen résidant légalement en Belgique, Gérard Depardieu a le droit de convertir son permis de conduire français en un document belge. En cas de perte, cela lui permettrait d’obtenir facilement une copie. En cas de retrait de permis en France, l’acteur devra toutefois, en principe, en informer les autorités belges, puisque celles-ci lui ont délivré son nouveau permis uniquement parce qu’il disposait d’un document français en cours de validité.

http://www.lesoir.be/164797/article/actualite/belgique/2013-01-15/depardieu-f%C3%AAte-son-permis-conduire-belge-%C3%A0-coups-rouge

Écrit par : L'enfoiré | 15/01/2013

Les Belges sont les plus riches des Européens

Les Belges détiennent le plus gros bas de laine en Europe avec un patrimoine financier moyen des ménages de 67.000 euros. Un record.
De tous les Européens, les Belges sont les plus riches. Fin 2012, le patrimoine financier des ménages atteignait 981 milliards d’euros. Et si l’on déduit leurs dettes, soit 210,9 milliards, la richesse financière « nette » des Belges s’élève encore à 770,2 milliards.
L’analyse des chiffres publiés par Eurostat pour 2011 confirme la bonne santé du bas de laine des Belges. En moyenne, le Belge possédait alors 67.158 euros, un record en Europe. Un peu mieux que nos voisins hollandais (61.219 euros) ou luxembourgeois (60.366 euros), mais beaucoup plus que les Français (41.407 euros) ou les Allemands (38.702 euros).
Ces chiffres ne concernent que le patrimoine financier, et on sait que le Belge a « une brique dans le ventre ». Selon la Banque nationale de Belgique, la valeur du patrimoine immobilier des ménages peut être évaluée à un peu plus de mille milliards d’euros. Elle serait donc supérieure à leur patrimoine financier.
L’épaisseur de ce bas de laine s’explique par plusieurs facteurs. Il y a d’abord l’activité économique du pays. Le système de taxation, doux pour les détenteurs de revenus mobiliers, favorisant également la capitalisation. Une autre raison invoquée est la relative sagesse de nos prix immobiliers ; nos voisins doivent dépenser plus que nous pour devenir propriétaires de leur logement.
L’interview d’Etienne De Callatay, économiste en chef à la Banque Degroof : « Les Belges sont riches car l’Etat est pauvre »

http://www.lesoir.be/165897/article/economie/2013-01-16/belges-sont-plus-riches-des-europ%C3%A9ens

Écrit par : L'enfoiré | 17/01/2013

« Un Premier ministre gay, c’est magnifique »

Beverly Jo Scott, la vedette de « The Voice » (qui reprend mardi), se confie. Elle parle de sa fille, à qui on l’avait arrachée pendant seize ans, des Belges, de sa bisexualité, des armes à feu, de la musique, qui lui a sauvé la vie…

http://www.lesoir.be/167427/article/culture/medias-tele/2013-01-19/%C2%AB-un-premier-ministre-gay-c%E2%80%99est-magnifique-%C2%BB

Écrit par : L'enfoiré | 19/01/2013

Dans le livre "Les goûts belges", l'auteur Eric Boschman sous-titre "La saga.
Les goûts culinaires sont très spécifiques.
Pour le petit-déjeuner, on trouve: des couques, du cramique, du craquelin, des baulus, du pain perdu, des pistolets, du sirop de Liège, des sandwiches mous...
Pour le repas de midi: se la soupe aux oignons, des chicons au gratin, des carbonnades flamandes, des boulettes, des asperges, de la blanquette, des moules, des frites, du waterzooie, du filet américain, du vol-au-vent, des croquettes...
Pour le de dessert: des gosettes, des nik-nak, des merveilleux, des mousses au chocolat, des frangipanes, du flan caramel, des éclairs au chocolat, des dames blanches, des matons,...
Pour le goûter: du massepain, des gaufres de Liège, des spéculoos, des cuberdons, des babeluttes, des pralines, des croustillons, des chokotoffs, du cake, ...
Pour le soir: des rollmops, de la tête pressée, du bloedpens, des choesels, ...

Bon appétit....

Écrit par : L'enfoiré | 19/01/2013

Au théâtre Volter: "L'âme belge" de Nicole Colchat
Cela se peut-il ? Une étincelle pourrait-elle raviver la flamme qui présida à la création de ce pays en mal de destin ?
Loin des clichés et des querelles intestines, Nicole Colchat s’interroge avec humour, tendresse et dérision sur le mythe fondateur de la Belgique. Entraînés par la joyeuse complicité de Gaël Soudron, nous découvrons des fantômes qui traînent dans les placards de l’Histoire.
Psychodrame en 1 Acte"
La Belgique a-t-elle une âme ?
Cela se peut-il ?
Une étincelle pourrait-elle raviver la flamme qui présida à la création de ce pays en mal de destin ?
Loin des clichés et des querelles intestines, Nicole Colchat s’interroge avec humour, tendresse et dérision sur le mythe fondateur de la Belgique. Entraînés par la joyeuse complicité de Gaël Soudron, nous découvrons des fantômes qui traînent dans les placards de l’Histoire.
Le décor d’Aurore Cecchinato est un véritable voyage d’images et de souvenirs enfouis.
Et, la lumineuse mise en scène d’Eric De Staercke augmente la finesse et les subtilités du sujet mais aussi toute l’ironie de notre surréaliste destinée...
Déconseillé aux frileux de l’autodérision.

http://www.comedievolter.be/index.php?page=l-ame-belge

Écrit par : L'enfoiré | 19/01/2013

Lettre de G.DEPARDIEU à J.M. AYRAULT

Monsieur,

Vous êtes prof et bourge et je suis un titi,
Vous êtes un Nantais et je suis un nanti !
N’êtes-vous pas heureux en tant qu’homme de gauche
Qu’un titi puisse avoir quelque argent dans sa poche ?
De plus je l’ai gagné en toute honnêteté
Sans voler, sans frauder ni même spéculer.
J’ai reçu de par Dieu le talent de séduire
Et suis dès lors vendeur d’émotion et de rire,
Ce dont vous ne pouvez qu’assez peu vous vanter :
Car lorsque je vous vois paraître à la télé
Jean ai Marc d’un Ayrault fatigué et sinistre
Dont on m’a assuré qu’il est 1er Ministre !
J’aime l’amour, la vie et le jus de la treille,
Mon casier n’est en plus chargé que de bouteilles….
J’ai donc sans coup férir du jour au lendemain
Fait ma niche fiscale en mon nid de Néchain.
J’aime mieux exporter les kilos que je pèse
Que de risquer en France une mauvaise Grèce !
Votre sécurité qu’on appelle sociale
Ne soigne pas encore les hernies fiscales,
Je vais donc me soigner, disons à moindre frais,
En buvant du pot belge au lieu d’impôts français.
Je reviendrai en France un beau jour, quand le fisc
Ne me dira plus simplement : je confisque
Mais qu’il respectera le travail que j’ai fait
Pour concourir un peu au bonheur des français.
Pour n’être point taxé… d’être un inter – « minable »
J’arrête ici les frais, car ils sont impayables !

G. Depardieu

Écrit par : L'enfoiré | 20/01/2013

Pourquoi Geluck arrête-t-il de dessiner « Le Chat » dans la presse ?

Le Chat fera ses adieux au « Soir » le samedi 23 mars, après 1.560 semaines de parution.

http://www.lesoir.be/169424/article/debats/2013-01-22/pourquoi-geluck-arr%C3%AAte-t-il-dessiner-%C2%AB-chat-%C2%BB-dans-presse

Écrit par : L'enfoiré | 23/01/2013

125.000 participants à la manif pro mariage gay

À deux jours de l’examen du projet de loi par l’Assemblée, les pro mariage gay se sont réunis en masse à Paris ce dimanche. De nombreuses personnalités sont également présentes. « Après la pluie, l’arc-en-ciel » !
La manifestation en faveur du mariage homosexuel a rassemblé dimanche à Paris quelque 125.000 participants, selon la préfecture de police (PP) de Paris. « Le nombre de participants a doublé par rapport à la manifestation organisée le 16 décembre » par les mêmes défenseurs de ce projet de loi, a précisé la PP. Les manifestants espèraient faire contrepoids au défilé massif des opposants il y a deux semaines. Le mot d’ordre du rassemblement ? « L’égalité des droits ».
Les défenseurs du mariage homosexuel sont partis peu après 14H00 de Denfert-Rochereau (XIVe arrondissement) pour leur première manifestation nationale.

« On est tous égaux »
« Qu’est ce que vous voulez ? L’égalité ! Et vous la voulez quand ? Maintenant ! » scandaient les manifestants, dont de nombreux jeunes, agitant des drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel. Des marches ont déjà eu lieu samedi en province, notamment à Lyon.
Beaucoup de manifestants étaient venus en couple à Paris, à l’instar d’Alexis et Stéphane, 33 et 37 ans, originaires de banlieue parisienne pour « montrer (leur) détermination à obtenir les mêmes droits pour tous ». « On est tous égaux, les enfants n’ont pas à subir cette inégalité », estiment les deux hommes, venus avec leurs deux enfants.
« Il y a six mois, on ne comptait pas venir manifester, mais devant l’augmentation manifeste de l’homophobie, on n’a pas le choix », a expliqué Didier, venu du Pays basque.

http://www.lesoir.be/172981/article/actualite/monde/2013-01-27/des-milliers-participants-%C3%A0-manif-pro-mariage-gay

http://www.rtbf.be/video/detail_extrait-homoparentalite-questions-a-la-une?id=1793082

Écrit par : L'enfoiré | 27/01/2013

Irremplaçable, Albert II? (par Martine Maeslchalck

Après l’an­nonce de l’ab­di­ca­tion pro­chaine de la reine Bea­trix des Pays-Bas, la ques­tion était sur toutes les lèvres: Al­bert II al­lait-il faire al­lu­sion à sa propre suc­ces­sion lors de son dis­cours de­vant les corps consti­tués? 
On sait main­te­nant que la ré­ponse est "non". Pas un mot à pro­pos d’un éven­tuel dé­part que la classe po­li­tique, quasi dans son en­semble, re­doute comme la peste à quelques mois des mé­ga-élec­tions du 25 mai 2014. 
Pour­quoi la Bel­gique ne peut-elle se pas­ser d’Al­bert II? Pour plu­sieurs rai­sons. Dont au moins trois fi­gu­raient en toutes lettres dans son dis­cours de mardi matin. Pre­miè­re­ment, parce qu’il est, comme il l’a ré­pé­té, "le chef de la fa­mille royale". Une fa­mille par­fois dis­si­pée, en­cline aux gaffes mé­dia­tiques et pas tou­jours en phase avec la po­pu­la­tion.  Seul Al­bert, avec sa po­pu­la­ri­té et l’au­to­ri­té que lui confère sa fonc­tion, pou­vait se per­mettre de rap­pe­ler à sa tu­mul­tueuse fa­mille de "mon­trer l’exemple". À noter que ni Phi­lippe, ni sa sœur As­trid, ne se sont fait taper sur les doigts par leur père. 
Deuxiè­me­ment, parce qu’Al­bert II connaît comme per­sonne les pe­tits tra­vers de ses com­pa­triotes. Comme cette ten­dance bien sym­pa­thique à ne pas se prendre au sé­rieux, mais qui dé­bouche par­fois sur un manque de fier­té na­tio­nale, même quand il y au­rait lé­gi­ti­me­ment de quoi s’en­or­gueillir. Ce qui, es­time-t-il, est le cas au­jourd’hui, au vu des ré­sul­tats en­gran­gés en un an par le gou­ver­ne­ment Di Rupo et sa­lués jusque dans la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale.
Troi­siè­me­ment, parce que le Roi est un vrai com­mu­ni­ca­teur. C’est un don, qu’il a sans doute peau­fi­né lors des mis­sions éco­no­miques, puis en vingt an­nées de col­loques sin­gu­liers. Lors­qu’il s’aper­çoit que le chiffre des trans­ferts de com­pé­tences re­pris dans son dis­cours ne cor­res­pond pas (à un mil­liard près), à celui cité par le Pre­mier mi­nistre, il s’en tire par une pi­rouette. "Mon­sieur le Pre­mier mi­nistre, vos chiffres sont plus éle­vés que les miens…" Et la salle, conquise, bruisse de rires. C’est peut-être em­bê­tant pour l’ave­nir, mais c’est un fait: Al­bert II sera bien dif­fi­cile à rem­pla­cer. 

http://www.lecho.be/debats/edito/Irremplacable_Albert_II.9297027-622.art

Écrit par : L'enfoiré | 30/01/2013

De l'auto-dérision, encore....
http://www.rtbf.be/video/detail_laurence-bibot-dans-le-cafe-serre-01-02-2013?id=1795909

Écrit par : L'enfoiré | 01/02/2013

Intérêts notionnels : « On ne peut pas parler de chantage »

John Crombez, secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude sociale et fiscale, a exprimé son indignation devant le peu d’impôts payés par ArcelorMittal et d’autres grandes entreprises dans une carte blanche publiée dans le Soir ce lundi. Crombez a appelé à « ne pas se plier au chantage des multinationales. » Il a appelé à « ne plus se plier au chantage des multinationales. »

« La Belgique tente d’attirer les grandes entreprises sur son sol avec des aides régionales. On ne peut donc pas parler de chantage de leur part », répond Bruno Colmant.
Pour l’économiste et membre de l’Académie royale de Belgique, il ne s’agit pas ici de « chantage. » Mais plutôt de choix qui sont opérés en fonction du lieu de production et de consommation. « On fournit des aides régionales aux multinationales. La Belgique tente d’attirer les grandes entreprises sur son sol. Dans ces cas, on ne peut parler de chantage. »

Une absence de consolidation fiscale
Bruno Colmant explique que le peu d’impôts payés par les grandes entreprises s’explique principalement car chaque pays d’Europe fixe son propre taux d’imposition. « Il y a une absence de consolidation fiscale. Cela fait des années qu’on évoque la création d’un impôt européen de société doté d’une base d’imposition calculée au niveau européen. »

Un droit fiscal européen complexe
Mais un impôt européen reste un projet complexe, selon l’économiste : « Actuellement, les pays de l’Union européenne refusent de s’accorder sur un tel projet. Principalement, car cela nécessiterait de recréer un droit fiscal européen. C’est très technique. Ce droit devrait en fait se greffer directement et correctement sur le droit national. »

http://www.lesoir.be/177694/article/economie/2013-02-04/int%C3%A9r%C3%AAts-notionnels-%C2%AB-on-ne-peut-pas-parler-chantage-%C2%BB

Écrit par : L'enfoiré | 04/02/2013

Et Marcel Sel sort un livre
"Indignés de Cons" - La Crise expliquée aux Cancres et aux Économistes,

Il en parlait ce matin, à la radio:
http://www.rtbf.be/info/emissions/article_expresso?id=7923824&eid=5017893#audios


Do you want to know more about Belgium
http://blog.marcelsel.com/media/00/01/1285336936.pdf

Écrit par : L'enfoiré | 08/02/2013

Le nombre de Français vivant à Bruxelles a progressé de 55% en dix ans

Plus de la moitié des étrangers de Bruxelles sont des ressortissants de l’UE, écrit aujourd’hui La Libre Belgique qui cite les derniers chiffres de l’Agence bruxelloise pour l’entreprise.
En tout, on recense 390.000 étrangers à Bruxelles, qui équivaut à 30% de la population. Il s’agit d’un chiffre trois à quatre fois au-dessus des autres régions du pays. En Flandre, 7% de la population est constituée d’étrangers et en Wallonie, 10% de la population.
Les citoyens français arrivent en tête des étrangers vivant à Bruxelles avec un chiffre de 53.578 personnes. En dix ans, de 2000 à 2011, le nombre d’étrangers qui résident dans la Région bruxelloise a augmenté de 43%, explique La Libre.
Par ailleurs, les citoyens africains équivalent à un cinquième des étrangers de Bruxelles. Ensuite, les Asiatiques représentent 10% de la population étrangère et les Américains, 4%. La population française a augmenté de 55% en dix ans et la population marocaine a diminué de 35% pour atteindre 40.662 personnes contre 62.278 en l’an 2000.

Source: http://www.express.be/joker/?action=view&cat=world&item=le-nombre-de-franais-vivant-a-bruxelles-a-progresse-de-55-en-dix-ans&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 22/02/2013

Une invitée au Café serré de Laurence

http://www.rtbf.be/video/detail_laurence-bibot-dans-le-cafe-serre-01-03-13?id=1803617

Écrit par : L'enfoiré | 01/03/2013

Un livre récent de Marc Pasteger "Histoire incroyables"raconte les histoires vrais et fausses sur la Belgique.
Toutes insolites ces histoires:

Il pleut des pierres à Marcinelle.
Une dame a été abattue à la place de son chien
Jo Gérard qui fait tourner l'histoire autour du chiffre "7": Belgica et Brussel en 7 lettres, 7 portes autour de Bruxelles, 7 lignages...
Les chocolats belges sont bien belges, puis qu'en 1847, Jean Neuhauss s'installe à Bruxelles. Création des pralines en 1912, des ballotins en 1915. Leonidas Ketekides tombe amoureux d'une Bruxelloise en 1910.
Le 24 juillet 1887, sur la Grand Place de Bruxelles, une vente aux enchères de cercueils est organisée.
En 1613, Adrien van Schriek écrit un livre dans lequel il annonce que le flamand a remplécé l'hébreu comme langue universelle.
Dans les années 60, Jeanine Dekers bat Elvis Presley et les Beatles au hit parade avec Dominique, nique, nique.

Écrit par : L'enfoiré | 06/03/2013

Un café serré de Thomas explique la politique belge à Zorg.
Il transite par l'équation de Drake et le chat de Schroedinger pour le faire

http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-de-thomas-gunzig-6-3-13?id=1804828

Écrit par : L'enfoiré | 06/03/2013

"Belge et méchant" de Walter
est présenté ce vendredi dans "C'est du belge".
http://www.rtbf.be/video/emissions/detail_c-est-du-belge?pid=56

Écrit par : L'enfoiré | 08/03/2013

Gérard Depardieu a créé une société en Belgique

L’acteur français vient de créer à Néchin, dans l’ancienne maison de douane, dont le siège social est au numéro 5 de la rue Reine Astrid à Néchin. SPRLU au capital initial de 20.000 euros baptisée « Holding 2712 », une référence à la date de naissance du comédien. L’acteur est né le 27 décembre à Châteauroux.
Après l’obtention de son permis de conduire belge, le rachat de la maison des douanes (c’est ce qu’a affirmé son propriétaire la semaine passée au JT de France 2, copie du compromis de vente pour preuve), sa domiciliation désormais officielle puisqu’il dispose d’un numéro national.
L’acte notarié fondant la société date du 8 mars et prévoit une série de dispositions encadrant les éventuelles cessions et transmissions de part. Le holding est constitué pour une durée illimitée et son premier exercice sera bouclé à la fin de l’année 2014.
Son objet social couvre plusieurs domaines, parmi lesquels la prise de participation dans toute société ou entreprise commerciale, la recherche de capitaux ou encore la réalisation d’opérations de trésorerie. En clair, il s’agit d’une société patrimoniale, destinée à loger, récolter du patrimoine.
« La société peut accomplir, tant en Belgique qu’à l’étranger, tous actes généralement quelconques, industriels, commerciaux, financiers, mobiliers et immobiliers qui se rapportent directement ou indirectement à son objet social ou sont de nature à élargir ou à promouvoir de manière directe ou indirecte son entreprise. Elle peut acquérir tous biens mobiliers et immobiliers, pour autant que ceux-ci ont un lien direct ou indirect avec l’objet de la société. Elle pourra réaliser son objet social soit directement, soit en prenant des intérêts dans des entreprises ou des sociétés ayant un objet, en tout ou en partie similaire ou connexe, en Belgique et à l’étranger. La société peut exercer là où les fonctions d’administrateur, de gérant ou de liquidateur »

http://www.lesoir.be/206922/article/economie/2013-03-13/g%C3%A9rard-depardieu-cr%C3%A9%C3%A9-une-soci%C3%A9t%C3%A9-en-belgique

Écrit par : L'enfoire | 13/03/2013

Un nouveau livre de Philippe Dutilleul et Julien Oeuillet : "Ils sont fous ces Belges"

La Belgique pays paradoxal, atemporel, multiculturel, excentrique avec de petites chapelles et de perpétuelles désunions.

http://www.atlantico.fr/decryptage/tintin-au-congo-belgique-et-imposant-passe-colonial-philippe-dutilleul-et-julien-oeuillet-668568.html

Écrit par : L'enfoire | 26/03/2013

Sarkozy à Bruxelles pour une Légion d'Honneur

Nicolas Sarkozy, qui a remis la Légion d’honneur à son « ami » Didier Reynders, a adressé, lors de son discours, l’une ou l’autre pique à François Hollande. L’ancien président français a conclu son discours en recommandant aux Belges : « Ce que vous avez fait ensemble, continuez à le faire ensemble ».
La Légion d’honneur avait été décernée à Didier Reynders avant l’élection présidentielle de 2012, perdue par Nicolas Sarkozy. Avant les Affaires étrangères, Didier Reynders a occupé le poste de ministre des Finances sans discontinuer de 1999 à 2011.
Didier Reynders, a demandé que son « ami » Nicolas Sarkozy lui remette en personne la Légion d’honneur.
L’ancien chef d’État a prononcé un discours en hommage à Didier Reynders au Palais d’Egmont en présence de personnalités invitées par le ministre.
« Je suis juste de passage. Je savais Didier populaire mais à ce point-là. Je n’ai pas vocation à m’installer, je suis juste de passage, je précise que je partirai ce soir. Je suis venu à l’invitation d’un ami», a rassuré l’ex-président Français souriant, alors que l’installation de riches Français en Belgique pour des raisons fiscales a suscité une vive polémique en France.
« En venant ici je me disais que si la politique étrangère du roi Philippe avait été différente, nous aurions pu, mon cher Didier, être membre d’un même gouvernement. Aie aie... Je pense que notre amitié y aurait résisté. Si tu étais né Français quel concurrent politique redoutable… J’aurais peut-être pu me débarrasser de toi en t’envoyant chez Angela », a ajouté Nicolas Sarkozy.
« J’admire la personne et l’action de Didier que j’ai connu bien avant d’être ministre mais avec qui j’ai partagé quand il était ministre des finances. Il a rendu des services à l’Europe en tant que ministre des finances ».

« Laissez pleuvoir »
Nicolas Sarkozy a aussi mentionné Liège, la ville natale de Didier Reynders. « Liège a toujours résisté, a toujours combattu pour sa liberté et j’aime ce joli dicton wallon », a dit Nicolas Sarkozy. « Faites comme à Liège, laissez pleuvoir. Bon, je me demande parfois, si je ne suis pas un peu de Liège. », a ironisé l’ancien chef d’État. « Je laisse pleuvoir, il ne sert à rien de maudire la pluie car elle finit toujours un jour ou l’autre à laisser la place au soleil même à Liège ». Allusion à peine voilée au fait que Nicolas Sarkozy est inculpé pour abus de faiblesse à l’encontre de la milliardaire Liliane Bettencourt.
Nicolas Sarkozy a aussi conclu par une déclaration d’amitié envers la Belgique : « Amis belges, ce que vous avez fait ensemble, continuez à le faire ensemble, car quand on est ensemble, on est plus fort que quand on est divisé ».

http://www.lesoir.be/215369/article/actualite/belgique/2013-03-27/sarkozy-bruxelles-%C2%ABje-n-ai-pas-vocation-m-installer%C2%BB

Écrit par : L'enfoire | 27/03/2013

Et une nouvelle preuve avec l'histoire à l'appui

http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-de-thomas-gunzig-18-4-13?id=1816264

Écrit par : L'enfoiré | 18/04/2013

Des choses que vous ne saviez pas sur la Belgique

1. Le palais de justice de Bruxelles est le plus grand tribunal du monde. Avec une superficie de 26.000 mètres carrés, il est plus grand que la basilique Saint-Pierre de Rome (21.000 m²). A son inauguration, en 1883, il était le plus grand bâtiment du monde.
2. Nemo 33 à Bruxelles est la piscine intérieure la plus profonde du monde. La fosse de plongée est profonde de 34,5 mètres. Elle contient 2,5 millions de litres d'eau de source faiblement chlorée. La piscine a été conçue par le Belge expert de la plongée John Beernaerts avec l'ambition d’y donner différents types de formations de plongée et de loisirs.
3. La première photographie en couleurs naturelles a été publiée dans le magazine National Geographic en 1914 et elle montre un parc floral à Gand.
4. Les Pralines de chocolat ont été inventés en 1912 à Bruxelles par Jean Neuhaus.
5. La Foire de Libramont est la foire agricole la plus importante d’Europe pour la sylviculture et l'agroalimentaire.
6. La première ligne régulière de chemin de fer à vapeur du monde (et du continent européen) a débuté son service le 5 mai 1835 entre Bruxelles et Malines à la « Station de l’Allée Verte ». En 1840 Gand, Bruges, Ostende, Anvers, Malines, Bruxelles et Louvain étaient déjà reliées par rail.
7. La Belgique et l'Italie ont été les deux premiers pays du monde à instituer des cartes d'identité électroniques en 2003. La Belgique est aussi le premier pays européen à fournir une carte d’identité électronique à la totalité de sa population.
8. En Belgique, 24 millions de comprimés d'ecstasy sont consommés annuellement.
9. Après les Pays Bas et le Japon, la Belgique est le troisième pays au monde doté du plus grand nombre de véhicules au km². Nulle part ailleurs dans le monde on ne peut trouver une densité de routes et de chemins de fer supérieure à la nôtre.
10. Le « Torengebouw » d’Anvers date de 1928 et il a été le premier gratte-ciel construit en Europe.
11. La voiture la plus rapide du monde, la Vertigo, passe de 0 à 100 km/h en 3,266 secondes et elle est belge.
12. Les Galeries St Hubert à Bruxelles sont le plus ancien centre commercial en Europe. Elles ont ouvert en 1847.
13. 80% des joueurs de billard du monde jouent avec des boules de billard made in Belgium.
14. L’Opéra de Sydney, mondialement célèbre, est l'œuvre de Sir Eugène Goossens (1893-1962), un chef d’orchestre anglais d'origine belge.
15. La Belgique est, avec 9 coupons par personne et par an, le pays où l’on utilise le plus les coupons de réduction. En 2011, près de 125 millions de coupons ont été utilisés. L'année dernière, il y en a eu 144 millions et il y a trois ans, 155 millions. Malgré cette baisse, la Belgique reste le leader mondial dans ce domaine.
16. Le Club Med a été fondé en 1950 par Gérard Blitz, un ancien champion belge de water-polo.
17. En 1966, le Belge d’origine italienne Salvatore Adamo est devenu l’artiste qui a vendu le plus de disques dans le monde entier derrière les Beatles. Au total, il a vendu plus de 80 millions de disques, jusqu’à aujourd’hui.
18. Les deux auteurs francophones les plus traduits sont les Belges Hergé et Georges Simenon.
19. Le symbole de l'euro (€) est une création du Belge Alain Billiet.
20. Le carnaval de Binche, vieux de plus de 6 siècles, a été ajouté en 2003 par l'UNESCO à la liste des chefs-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité.
21. La Wallonie n'a jamais fait partie de la France, à l’exception d’un bref intermède pendant la Révolution française (de 1792 à 1815).
22. Le Circuit de Spa-Francorchamps est le circuit le plus long et le plus ancien Grand Prix de F1 qui est encore utilisé. Le premier Grand Prix y a été couru en 1924.
23. Bien souvent attribuée aux Pays-Bas, l’introduction de la tulipe aurait eu lieu en Belgique en 1562, lorsqu’un navire chargé de tissus en provenance d’Istanbul et contenant également des bulbes de tulipes, est entré dans le port d’Anvers. Cet épisode a marqué le début de la culture de la tulipe européenne.
24. Le match de tennis au cours duquel Kim Clijsters a battu Serena Williams 6-3, 6-2 au Stade du Roi Baudouin, le 8 Juillet 2010, a établi le record du monde en terme d’affluence avec 35.681 spectateurs.
25. Le drapeau olympique avec les 5 anneaux entrelacés a été utilisé pour la première fois aux Jeux Olympiques d'Anvers en 1920.
26. La Belgique a l’une des plus faibles proportions de restaurants McDonald's par habitant du monde développé.
27. La Belgique compte environ 178 brasseries qui produisent ensemble plus de 800 bières différentes.
28. La Belgique produit plus de 220.000 tonnes de chocolat par an.
29. L'aéroport de Zaventem est l’endroit où il se vend le plus de chocolat dans le monde.
30. Audrey Hepburn est née à Bruxelles.
31. La peinture à l’huile est une invention des frères belges Van Eyck.
32. La Belgique détient le record du monde de la plus longue période sans gouvernement.
33. Robert Caillau, le co-inventeur du World Wide Web, est un Belge.
34. L’asphalte moderne pour les routes a été inventé par le professeur belge Edward J. De Smedt.
35. L'indice de masse corporelle (IMC) est une invention du mathématicien belge Lambert Adolphe Quetelet.
36. Au cours des années 1970, on servait de la bière légère pendant le déjeuner dans les écoles.
37. Le Festival de Gand est le plus grand festival culturel d'Europe.
38. Tomorrowland est le plus grand festival techno du monde.
39. Le plastique est une invention du Belge Leo Hendrik Baekeland.
40. Le tram de la côte belge est la plus longue ligne de tramway du monde.
41. Le chanteur Gotye est né à Bruges.
42. La Belgique a le plus grand nombre de châteaux par mètre carré dans le monde.
43. La théorie du Big Bang a été émise par le prêtre et et physicien belge Georges Lemaître. Un cratère sur la Lune porte son nom.
44. Les patins à roulettes sont une invention du Belge Jean-Joseph Merlin.
45. Le « Manifeste du Parti Communiste » de Karl Marx et Friedrich Engels a été écrit à Bruxelles.
46. La communauté francophone de Belgique est le plus grand producteur au monde de bande dessinée par habitant.
47. New York City a été fondée par le Belge Pierre Minuit (1589-1638). Ce Wallon a acheté l'île de Manhattan à ses premiers habitants en 1626.
48. Le premier journal au monde appelé « la Gazette » (Nieuwe Tijdinghen) a été imprimé à Anvers en 1605 par Abraham Verhoeven.
49. Ludwig von Beethoven descendait d’une famille de Flamands originaires de Malines.
50. La Belgique a fourni l'uranium de la bombe atomique « Little Boy » qui a été larguée par les Américains sur la ville japonaise d’Hiroshima. L'uranium provenait de la mine de Shinkolobwe (dans notre ancienne colonie du Congo).


http://www.express.be/joker/fr/platdujour/25-choses-que-vous-ne-saviez-pas-sur-la-belgique-2supemesup-partie/190381.htm

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/25-choses-que-vous-ne-saviez-pas-sur-la-belgique/189290.htm

Écrit par : L'enfoiré | 15/05/2013

Sommet de l'autodérision dans un café sucré chanté:
On ne devrait pas gagner à l'Eurovision

http://www.rtbf.be/video/detail_laurence-bibot-dans-le-cafe-serre-17-05-2013?id=1824396

Écrit par : L'enfoire | 17/05/2013

Mais il ne faut chercher ce qu'on ne peut trouver en Belgique.

Dans ces 15 pays, la vie est meilleure qu'en Belgique

Cette année, et comme l’année dernière, l’Australie est le pays où la vie est la meilleure, selon le Better Life Index de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). Cette organisation a étudié les niveaux de 11 aspects de l’existence (les revenus, le logement, l’emploi, la communauté, l’éducation, l’environnement, l’engagement civique, la santé, la sécurité, et l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée) des 34 pays membres, du Brésil et de la Chine (qui n’en sont pas membres, mais en sont des partenaires importants).
L’Australie s’y distingue pour son système de santé, le logement, et l’engagement civique (93% des électeurs sont allés voter aux dernières élections). L’espérance de vie y est de presque 82 ans, plus de deux ans que la moyenne de l’OCDE (80 ans). Les femmes peuvent espérer y vivre 84 ans, et les hommes, 80 ans.
La Suède est seconde de ce classement, suivie du Canada, de la Norvège et de la Suisse. La Turquie est dernière, précédée du Mexique, du Chili, du Brésil et de la Russie.
La Belgique se classe 16ème, elle est 4ème en termes de revenus (26.874 dollars en moyenne pour les Belges contre 23.047 dollars en moyenne pour le reste de l’OCDE) et d’équilibre vie privée/vie professionnelle, et 5ème en matière de logement. Mais elle est particulièrement mal classée en termes de sécurité, puisque seulement 6 autres pays sont pires dans ce domaine. En 2012, 6,7% des Belges ont rapporté avoir été victimes d’agressions, alors que la moyenne de l’OCDE n’est que de 4%. Les scores de la Belgique sont supérieurs à la moyenne en ce qui concerne l’éducation, mais ils sont inférieurs à la moyenne pour l’environnement. L’espérance de vie moyenne des Belges est de 81 ans, soit 1 an de plus que la moyenne de l’OCDE. Dans le détail, elle est de 78 ans pour les hommes, et de 83 ans pour les femmes.
Les Belges travaillent en moyenne 1577 heures par an, beaucoup moins que la moyenne de l’OCDE qui travaille en moyenne 1776 heures. Seulement 4% des actifs belges rapportent travailler de très longues heures, alors que ce taux s’établit à 9% pour le reste de l’OCDE. L’indice permet également de pointer l’écart considérable qui existe en Belgique entre les plus riches et les plus pauvres, puisque les 20% de la population qui gagnent le mieux gagnent 4 fois plus que les 20% de la population qui gagnent le moins.
Selon le Better Life Index, la vie est meilleure dans ces 15 pays qu’elle ne l’est en Belgique :

15. Irlande
14. Luxembourg
13. Autriche
12. Finlande
11. Nouvelle-Zélande
10. Royaume-Uni
9. Islande
8. Pays-Bas
7. Danemark
6. USA
5. Suisse
4. Norvège
3. Canada
2. Suède
1. Australie

Source: http://www.express.be/business/?action=view&cat=economy&item=dans-ces-15-pays-la-vie-est-meilleure-quen-belgique&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoire | 29/05/2013

Le Wall Street Journal dénigre la Belgique

L’initiative de Jean Quatremer de Libération aurait-elle fait des petits ? La correspondante du Wall Street Journal à Bruxelles pointe, dans un article, les dysfonctionnements de la Belgique. Et Rue 89 s’y met aussi. Un véritable ‘Belgium bashing’.
Il s’installe un climat de ‘Belgium bashing’ (en bon français, de dénigrement de la Belgique) dans la presse étrangère. La correspondante du Wall Street Journal a publié un article sur le blog « Real time Brussels » qui pointe de manière systématique les failles économiques du royaume. Hier, Rue 89 publiait un article (écrit par un Belge, Diederick Legrain) qui met à l’index un pays plein de « microfissures », comme ses centrales nucléaires. L’article de Libération sur « Bruxelles pas belle » aurait-il fait des petits ?

« Le guide-UE pour un pays en panne »
De son côté, la journaliste du Wall Street Journal, Frances Robinson, décrit les principales failles de notre économie. Revue de détail.

2 % du PIB gaspillé dans les embouteillages
Selon la journaliste, la mauvaise circulation sur les routes belges nous coûterait deux points de Produit intérieur brut (PIB). « La surprise, c’est que ce ne soit que 2 % », ironise-t-elle.

La Belgique n’est pas compétitive
En cause, raconte Frances Robinson, l’index, la dette faramineuse, la recherche qui patine ou encore le placement de notre industrie sur les produits intermédiaires. Là où la concurrence mondiale est la plus rude.

Le prix de l’énergie fait mal
« Les prix de l’électricité, du gaz et de beaucoup d’autres produits et services sont plus élevés en Belgique que dans les autres pays membres, reflétant sa faible concurrence et ses barrières structurelles », écrit Robinson.

Les impôts sont trop élevés
Elle pointe aussi du doigt les impôts, qui pèsent sur la consommation intérieure : « La Belgique a l’un des systèmes d’imposition les plus injustes au monde ». Rien de nouveau de ce côté-là. Malgré quelques efforts pour diminuer la taxation du travail, elle reste l’une des plus élevées d’Europe.

Gare au taux de chômage
Le Wall Street Journal pointe du doigt deux choses : d’une part le taux de chômage élevé chez les personnes immigrées. La journaliste installée à Bruxelles demande aux gouvernements s’il ne serait pas temps de s’atteler au travail. D’autre part, les aides à l’emploi, qui ne bénéficient pas suffisamment aux femmes, aux seniors et aux jeunes peu qualifiés.

Le fédéralisme belge est illisible
Là encore, la critique n’est pas nouvelle : la multiplication des structures de gouvernance pèse sur l’efficacité de celle-ci. Notamment au niveau des coûts administratifs.

Et en plus, nous ne sommes pas écolos
La Belgique devait réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 15 % à l’horizon 2020 ? L’objectif ne sera pas atteint. En cause, selon l’observatrice, les initiatives isolées des entités fédérées. Bref, le manque de clarté dans les objectifs.

Le constat général est sévère. Mais les points soulevés étaient déjà connus. C’est l’accumulation des problèmes soulevés qui peut assommer les personnes concernées au premier chef : les Belges. Et si, après cela, vous lisez l’article de Diederick Legrain sur Rue 89, une soudaine envie de déménager pourrait vous étreindre. Le journaliste belge dresse un parallèle entre les microfissures constatées sur les réacteurs nucléaires et les problèmes de gouvernance.

« Vice de fabrication, microfissures : la Belgique est comme ses centrales nucléaires »
« Un vice de fabrication (question linguistique tardivement résolue), des microfissures (déséquilibres budgétaires entre Régions, vacillement prononcé de la monarchie, accentuation du séparatisme en politique), et enfin une sorte de défaut général de prévoyance propice à la fécondation d’emmerdements futurs », c’est ce qui menace le royaume, selon Legrain. Il rappelle que les élections de 2014 risquent d’acter « l’évaporation définitive du pays ». Puis soulève la question que pose la proposition de Jan Peumans de conditionner la formation du gouvernement fédéral à des négociations entre les entités fédérées. Ce qui reviendrait à placer les Régions au-dessus du fédéral, dans l’ordre d’importance. « Une pure hérésie et une grave provocation » estime-t-il. Enfin, Legrain explique que le peu de réactions politiques provoquées par ce ballon d’essai de Jan Peumans rappelle une mauvaise habitude belge qui consisterait à mettre « la poussière sous la carpette ».

Bilan, en une phrase, de ces deux articles : la Belgique a beaucoup de soucis et a tendance à ne pas les affronter. Le ‘Belgium bashing’ a de beaux jours devant lui.

http://www.lesoir.be/252429/article/actualite/belgique/2013-05-30/wall-street-journal-denigre-belgique

http://www.rtbf.be/info/emissions/article_connexions-la-belgique-flinguee-a-l-etranger-pourquoi-tant-de-haine?id=8006749&eid=5017893


"Tout cela ne nous rendra pas le Congo"
http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_tout-ca-ne-nous-rendra-pas-le-congo?id=62

Écrit par : L'enfoire | 30/05/2013

Depardieu ou de_par_dieu?

Depardieu ouvrira un restaurant à Néchin en 2014

Élevé au rang de citoyen d’honneur d’Estaimpuis samedi matin, l’acteur français a organisé une garden-party dans sa nouvelle demeure. Parmi ses 200 invités, notre journaliste.

http://jn.lesoir.be/#/article/72535

Écrit par : L'enfoiré | 25/08/2013

Stromae enflamme le plateau du Grand Journal

Mais que ferait le Grand Journal de Canal + sans les Belges ? On peut se poser la question car, après le premier numéro de la saison avec Benoît Poelvoorde, l'émission phare de Canal+ a, à nouveau, fait la part belle aux talents "bien de chez nous".
Le Grand Journal recevait en effet ce mardi soir François Damiens (pourvu d'une impressionnante barbe) en pleine promo de "Tip top !", son prochain film qui sortira le 11 septembre prochain. Ensuite, l'acteur a cédé la place à Stromae qui a offert au public un combo très applaudi de "Papaoutai" et "Formidable".
Le tout sous le regard admiratif d'Antoine De Caunes qui a présenté notre compatriote par ces mots : "Racine carrée c'est le nouvel album de 'Stromé' - prononcez 'Stromaï' si vous voulez - qui vient de passer la cap des 80.000 en l'espace d'une semaine et croyez moi par les temps qui courent c'est un exploit."
Papaoutai est à voir et à revoir dans la première vidéo ci-dessous aux alentours de la quatorzième minute. En bonus, la version flamande de Get Lucky des Daft Punk, présentée lundi soir par Arié Elmaleh qui prouve que, plus que jamais, les Belges ont la cote chez nos voisins français.

http://www.lalibre.be/culture/medias-tele/stromae-enflamme-le-plateau-du-grand-journal-521d027d35707ef67adb72a0

Quand Antoine de Caunes présente Stromae à Francois Damiens, il lance « Pour moi, c’est un coup marketing, avec ses tenues affriolantes, son look… Ça ne va durer qu’un temps. Le buzz, c’est très bien. Tant mieux pour lui. Et puis j’ai pas l’impression qu’il est tellement Belge que ça… »
Le chanteur bruxellois Stromae a fait une prestation très remarquée. Si l’on en croit les applaudissements, Stromé - comme l’a nommé de Caunes - a réussi à conquérir le public parisien. Stromae venait présenter son nouvel album « Racine carré », sorti lundi 19 août. Il a enchaîné ses deux titres du moment : Formidable et Papaoutai. Pour l’occasion, le chanteur portait le même costumé bariolé qu’il revêt dans son clip. Il était accompagné de cinq danseurs pour agrémenter le show.
Arié Elmaleh, qui lors de la première émission avait chanté le célèbre Get Lucky des Daft Punk en néerlandais (encore un petit clin d’œil made in belgium), a cette fois-ci décidé d’attaquer gentiment Francois Damiens via des faux magnétos. Les extraits reprennent des interviews de l’équipe du film « Tip to » qui ne semble pas avoir apprécié la collaboration avec l’ancien Dikkenek. Tout ça étant évidemment ironique.

http://www.lesoir.be/307010/article/culture/medias-tele/2013-08-28/stromae-star-du-grand-journal-video

Écrit par : L'enfoiré | 28/08/2013

Et le cinéma qui parle de nous
http://www.youtube.com/watch?v=aUI3q5kezrQ

Écrit par : L'enfoiré | 25/09/2013

La nostalgie?
Mais non...
http://www.rtbf.be/video/detail_cafe-serre-de-laurence-bibot-27-09-13?id=1856654

Écrit par : L'enfoiré | 27/09/2013

Alex Visorek et les philosophes français

Le pays des Lumière en France, et le pays des interrupteurs en Belgique

http://www.dailymotion.com/video/x15yvvk_conseil-d-un-belge-a-un-philosophe-francais_fun

Écrit par : L'enfoiré | 23/10/2013

35.000 Français ont quitté leur pays en 2011, 37% étaient âgés de moins de 30 ans

En 2011, 35 077 contribuables français ont quitté leur pays, 62% de plus qu'en 2010, où ils n’avaient été que 25.473 à partir. C’est ce qui ressort des chiffres fournis par le ministère des Finances à Philippe Marini, le président de la commission des finances du Sénat.
Si l’on s’en tient à une moyenne de 4 personnes par foyer fiscal, cela représenterait 140.000 personnes qui ont quitté le territoire, spécule le journaliste économique Jean-Marc Sylvestre sur Atlantico. Il estime que ces Français ont quitté leur pays pour des raisons professionnelles ou fiscales. On constate en effet que leurs revenus (39.000 euros) étaient plutôt supérieurs à la moyenne, mais sans être exceptionnellement importants.
En fait, sur ces 35.000 exilés, 2.024 gagnaient plus de 100.000 euros. 251 avaient même un revenu supérieur à 300.000 euros. Leur nombre a doublé entre 2007 et 2011. On peut observer qu’au cours de l’année 2011, le Premier ministre de l’époque, François Fillon, avait annoncé des hausses d’impôts.
37% des Français qui ont quitté le pays avaient moins de 30 ans. Le second groupe le plus nombreux, à 34%, sont âgés de 21 à 40 ans, et les 41 - 50 ans représentent 15% du total.
Sylvestre conclut que la plupart de ces expatriés sont partis pour fuir « la crise économique, le manque de dynamisme en France et cet écosystème très décourageant pour les chefs d’entreprise ».
Les destinations préférées de ces expatriés sont, dans l’ordre, le Royaume-Uni, la Belgique et les États-Unis. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la Suisse ont la préférence des exilés les plus fortunés.

Source: http://www.express.be/business/?action=view&cat=economy&item=35000-franais-ont-quitte-leur-pays-en-2011-37-etaient-ags-de-moins-de-30-ans&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 23/10/2013

Mais l'auto-dérision peut être redirigée à la mode française

http://www.youtube.com/watch?v=V5wfHuATl0I

Écrit par : L'enfoiré | 11/12/2013

Après le "une fois", voilà le "un peu"

http://www.rtbf.be/video/detail_cafe-serre-de-laurence-bibot-17-01-14?id=1886402

Écrit par : L'enfoiré | 17/01/2014

Vous allez kiffer à Liège.
Vous êtes tellement marrant les Belges

http://www.rtbf.be/video/detail_cafe-serre-d-alex-vizorek-06-02-14?id=1892143

Écrit par : L'enfoiré | 06/02/2014

Chers Lecteurs du Soir,

Cette semaine j’ai lu « Les Echos », le quotidien français. En Belgique, nous n’en avons qu’un d’Echo… Et au prix du journal, ils pourraient nous en donner plusieurs, des échos. Au-delà de cette vanne peu confraternelle, notez qu’en France, on demande LES toilettes alors qu’en Belgique on cherche LA toilette ! Et non, je ne compare pas « L’Echo » à des toilettes, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. D’ailleurs, je n’exclus pas que vous soyez, vous-même, en train de lire « Le Soir » sur le trône.
Qu’importe, voilà le titre que j’y ai lu : « Les bonus de Wall Street retrouvent leur sommet d’avant-crise ». Quel soulagement ! Ouf ! Moi, ça m’a fait un bien fou de savoir que, malgré la crise qui n’en finit pas, il y a des gens qui s’en sortent. J’avais eu tellement peur que des autorités indépendantes ou pire, des Etats, viennent éditer des lois restrictives les empêchant de gagner leur vie. Vous savez, je suis quelqu’un d’altruiste, le bonheur des uns fait mon bonheur. Cela dit, étant tellement sensible, je dois vous confesser que le malheur des autres fait aussi mon malheur. Sauf que bon, comme le bonheur des uns fait le malheur des autres, je me retrouve ici dans un étau… En effet, si la Bourse reprend, ce qui fait le bonheur de nos amis traders – ces tiques de l’économie –, c’est parce que les entreprises s’adaptent à la crise, par exemple en restructurant, donc en faisant le malheur des travailleurs, toutes catégories confondues (cols blancs, cols bleus et même les cols Mao !). Oui, mais cette force de travail dans son entièreté, c’est le cœur de l’économie. Le cœur, cet organe qui produit le sang, la nourriture de base de la tique !
Attention, le plus cocasse reste à venir. En fait, les chiffres de cette augmentation sont calculés « en moyenne ». Cela signifie que la masse des bonus distribués est divisée par le nombre de banquiers d’affaires. Deux possibilités donc pour faire croître ce rapport, soit l’augmentation du numérateur, soit la diminution du dénominateur. Et comme, l’an dernier, il y a eu 2.000 licenciements rien que sur New York, « Les Echos » en déduit : « Moins nombreux, les traders sont aussi mieux payés. »
Nous sommes donc dans le cas de l’arroseur arrosé ou, l’image plus adaptée ici, du fabricant de vaseline qui se fait… Me voilà doublement malheureux. Et si des traders me lisent, que doivent-ils se dire ? « Profitons-en avant d’y passer ! » ou « Dois-je me sentir coupable de cannibalisme envers l’économie tout entière ou uniquement de celui qui touche ma profession ? » ou « (compléter vous-même) ».
Je me permets ici de citer un ami, banquier d’affaires londonien (NDLR : oui j’ai des amis traders… les avantages d’avoir fait Solvay). Je me souviens d’une conversation avec lui du temps de l’affaire Kerviel, l’homme qui misait des sommes folles pour augmenter son bonus. A la question que je lui posais : Rassure-moi, ton employeur t’a quand même demandé de lever le pied sur la prise de risque ? Sa réponse : Non, non, il nous a juste demandé de ne plus se faire prendre ! Je conclurai en disant qu’à la fin du mot « bonus », il y a toujours un S… à l’inverse du mot « Echo », et du mot « toilette »… sans doute parce que des bonus, il y en a toujours beaucoup.

Bien à vous,

Alex Vizorek

http://www.lesoir.be/494913/article/debats/chroniques/2014-03-15/quand-fabricant-vaseline-se-fait%E2%80%A6

Écrit par : L'enfoirél | 16/03/2014

Le Vif de cette semaine avait un article intitulé : "Leurs chouchous de Bruxelles"
D'un individu au physique agricole, affligé d'un accent à décoller les tuiles et qui n'a pas le gaz à tous les étages comme une véritable andouille Triple A, le Belge est devenu les chouchous des Français.
Au "Voyage en absurdies" de Stéphane Degroodt, à la gouaille de Benoit Poelvoord, ce sont ajoutés les éditorialistes Mathias Schoenaerts, Myriam Leroy, Charline Vanhoenacker, Myriam Leroy, Alex Vizorek qui se présente comme une oeuvre d'art, Walter, tous en version Manneken-Peace and Love pour parler des carabistouilles bleu-blanc-rouge avec le label gentillesse et notre nationalité qui excuse tout.
Au programme: le mariage gay, la procréation médicalement assistée, la théorie du genre, l'euthanasie.
"La France est dans une logique d'affrontement et elle régresse"' dit Walter.
On s'insurge sur tout et surtout sur rien.
La france devient le pays du Roi Soleil déclinant, des Lumières, sombres, des Droits de l'Ohm dans un formol de bon aloi.
Un pays qui, pourtant, a plein d'Histoires, de richesses culturelles et naturelles.
Nous p'tits belges, sans racines, sans culture marquée et unique à part celle des petits pois.
"Avant le sommet du chic était d'avoir un ami new-yorkais, maintenant, c'est d'avoir un ami belge".

"Nous avons une vision de l'humour très socratique/. Le but est d'arriver à faire dire à l'autre qu'il est con plutôt que de le lui dire directement", Alex Visorek

Écrit par : L'enfoiré | 11/04/2014

La petite dernière explique...
http://www.rtbf.be/video/detail_cafe-serre-de-myriam-leroy-14-04-14?id=1917883

Écrit par : L'enfoiré | 14/04/2014

Benoit Poelvoorde déterre Chaplin
La projection de « La rançon de la gloire », a eu lieu ce jeudi matin au Lido.

http://jn.lesoir.be/#/article/167357

Écrit par : L'enfoiré | 28/08/2014

Les French fries ? Ue explication bien différente m'a été donnée par un ami anglais hier. French ne veut pas dire français, mais " coupé en lamelles "
L'histoire du Pont-Neuf ne tient donc plus debout.
Les frites, c'est bien de chez nous, notre patrimoine culturel. .
Et à te lire, rien à redire : nous sommes vraiment impressionnants.

Écrit par : alain sapanhine | 04/09/2014

Tout d'abord, merci.
Merci de m'avoir donner l'occasion de relire ce morceau d'anthologie, un snapshot d'une certaine époque.
Une époque en perpétuelle évolution de l'environnement, des mentalités et des idées.
Dans une semaine, je vais y revenir en ajoutant de la crème fraîche dans les frites.
Jamais essayé. Pourtant cela ne doit pas être désagréable.
Mon épouse a toujours aimé le sucré-salé.
Pourquoi ferais-je la fine bouche avec de la crème fraîche, à côté des pickles et de la mayonnaise.
Si ça marche pas, on essayera avec un cervelas ou du bloempanch.

Écrit par : L'enfoiré | 05/09/2014

Une planète et demie ne nous suffit pas

La Belgique est parmi les pires élèves, selon un rapport du WWF.

http://www.lesoir.be/667046/article/actualite/belgique/2014-09-30/une-planete-et-demie-ne-nous-suffit-pas

Mais, 8 Belges sur dix s'estiment en bonne santé d'après l'ISP.

Au niveau de la Belgique, on remarque une amélioration légère mais significative de l’appréciation subjective de la santé au cours du temps. La situation s’améliore nettement en Wallonie, est relativement inchangée à Bruxelles et se dégrade en Flandre.

1. Les troubles émotionnels en forte hausse
En 2013, 32 % de la population de 15 ans et plus, soit 6 % de plus qu’en 2008, éprouve des difficultés psychologiques telles que le stress, le malheur ou la dépression. Les cas de psychopathologie probable sont dans le même temps passés de 14 à 18 %. Trente pour cent de la population rapporte des troubles du sommeil, 15 % présente les signes d’un trouble dépressif et 10 % éprouve des manifestations anxieuses.
Il existe en outre une forte comorbidité de ces troubles. La présence conjointe de symptômes dépressifs et anxieux touche 9 % de la population et 7 % accumule les trois désordres à la fois.
Pourcentage de la population (de 15 ans et plus) qui souffre de troubles émotionnels, par année.
Pourcentage de la population (de 15 ans et plus) qui souffre de troubles émotionnels, par année.

2. Hausse de certaines maladies chroniques
Les maladies et affections chroniques qui ont considérablement augmenté entre 1997 et 2013 sont l’hypertension artérielle, le diabète, l’arthrose et les troubles thyroïdiens.
Évolution du pourcentage de la population (de 15 ans et plus) avec de l’arthrose, de l’hypertension
artérielle, des troubles thyroïdiens et du diabète entre 1997 et 2013.
Évolution du pourcentage de la population (de 15 ans et plus) avec de l’arthrose, de l’hypertension artérielle, des troubles thyroïdiens et du diabète entre 1997 et 2013.
Certaines maladies chroniques prévalent selon le sexe. Ainsi, les hommes sont plus sujets à l’hypercholestérolémie que les femmes, quand ces dernières risquent davantage l’arthrose. Les problèmes au niveau du bas du dos et l’hypertension artérielle complètent le trio de tête des maladies chroniques les plus fréquentes.

3. Hausse des limitations fonctionnelles de longue durée
Au cours des 50 dernières années, l’espérance de vie a augmenté de 10 ans pour atteindre 82,8 ans chez les femmes et 77,6 ans chez les hommes. Cette augmentation de l’espérance de vie peut aller de pair avec un nombre croissant de personnes confrontées à des limitations fonctionnelles qui ne leur permettent plus d’être complètement intégrées dans tous les domaines de la vie sociale. Pour les chercheurs, « comprendre la nature et le degré de ces limitations est d’une importance capitale ».
16 % de la population âgée de 65 ans et plus indique devoir rester à la maison en raison de limitations fonctionnelles ou même d’être en permanence dans un fauteuil ou de devoir rester au lit. Toujours selon l’enquête, un peu moins de la moitié de la population des 65+ indique avoir des difficultés à exécuter ou ne peut plus du tout exécuter au moins une activité de base.

http://www.lesoir.be/667520/article/actualite/belgique/2014-09-30/huit-belges-sur-dix-s-estiment-en-bonne-sante

Écrit par : L'enfoiré | 30/09/2014

Historiette d' un prof de français bruxellois à nos amis français…( paru dans un journal de tourisme professionnel…)

Une historiette écrite en belge (de Bruxelles principalement), langue qui ressemble à du français mais que nos amis Français auront sans doute du mal à comprendre. Qu’ils se rassurent : certains Belges –très peu, en fait- parlent aussi « normalement »... La langue n’est donc pas un frein au tourisme, il n’y a même pas septante mots à apprendre !

« Hier je suis sortie de chez mes parents parce que j’avais oublié un brol dans mon kot. Mais comme une clette je n’avais pas vu qu’il drachait. Il faisait même cru. D’habitude je mets mon pinemouche mais alors il fait vite douf, et mes crolles sont kaput.
Ma mère occupée à nettoyer le tapis plain devant le feu ouvert m’avait dit de passer aussi chez le charcutier.
Je n’aime pas ce peï, mais son ket a un boentje pour moi. Il est un peu stoeffer, mais je m’en fous de ce zievereer. Ce tich peut raconter toutes les klûtes qu’il veut, ça ne changera rien.
Bon, en passant par la drève, je m’arrête d’abord au café, j’avais envie après un cécémel. Un copain à moi était juste en train de remettre une drache à toute la bande, fieu.
Et pour ne pas qu’ils zwanzent après moi, je suis restée.
Je ne peux pas dire qu’en sortant j’étais krimineilscheilzat parce que je sais là-contre, mais j’avais quand même une bonne douffe.
Pas autant que le pauvre sukeleir qui marchait schief devant moi : un zinneke lui a couru dans les guibolles, il a fait un cumulet, a perdu une slache, et klett’Mariette, il a renversé une meï qui est tombée sur son pèt et on voyait tout son cinema. Ils sont repartis comme deux qui wikel-wakel.
Bon, j’arrive en vue de la charcuterie, mais je m’arrête d’abord au bollewinkel du coin pour avoir des boules sûres. Puis au boulanger pour acheter des pistolets, des couques et du bodding. Et j’ai hésité avec un cramique , mais fourt’.
Chez le charcutier, il me dit : « Ecoute, maske, je n’ai plus de tête pressée, mais j’ai du kip-kap ».
Je prends aussi un pain français avec de l’américain et de l’andalouse et un ravier de plattekeis tout près , et je rentre chez moi.
Ma mère, sans sa loque à reloqueter, mais avec un essuie d’une main et une raclette de l’autre faisait blinquer ses carreaux, mais elle était contente que j’avais rien oublié, alors elle m’a donné une baise et même une dringuelle. »

Si vous avez tout compris, vous pouvez venir à Bruxelles sans crainte. Sinon, venez-y quand même, les Bruxellois feront un effort !

Salut en de kost en dikke baise à toutes et à tous

Écrit par : L'enfoiré | 25/04/2015

Charline Vanhoenacker chez Ruquier? "Je ne sais franchement pas d'où ça sort"

http://www.lalibre.be/culture/medias-tele/charline-vanhoenacker-chez-ruquier-je-ne-sais-franchement-pas-d-ou-ca-sort-54be1bde3570c2c48aeaa3e8

Écrit par : L'enfoiré | 30/04/2015

Tout s'explique parle de la Belgique en cassant les clichés

http://www.rtl.be/rtltvi/categorie/tout-s-explique/2716.aspx

Écrit par : L'enfoiré | 25/09/2015

Au moins toi, tu sais t'exprimer sur le français que ça fait plaisir à lire surtout chez les schieve lavabos qui n'y comprennent rien...

Écrit par : alain sapanhine | 25/11/2015

10 choses que vous ne savez pas sur la Belgique:
1. Le pays compte le plus petit nombre de restos MacDonalds par habitant dans le monde.
2. Il compte 178 brasseries qui produisent plus de 800 bières différentes
3. Il produit 200.000 tonnes de chocolat
4. Audrey Hepburn est née à Bruxlles
5. La peinture à l'huile a été inventée par les frères Van Eyck
6. Il détient le record de la plus longue période sans gouvernement avec 589 jours
7. Le co-inventeur du Web est le belge Robert Caillau
8. L'asphalte a été inventé par le belge Edward J. De Smedt
9. L'indice de masse corporelle a été inventé par Lambert Adolphe Quetelet
10. Dans les années 70, la bière de table était servie aux étudiants dans les écoles au déjeuné





https://fr.express.live/2016/04/19/10-choses-que-vous-ne-saviez-pas-sur-la-belgique/2/

Écrit par : L'enfoiré | 20/04/2016

Les commentaires sont fermés.