Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2013

L'hiver, chez moi, c'est quoi?

Un billet en passant qui parle de l'hiver mais aussi une réponse du berger à la bergère...

0.jpg

Notre neige blanche qui ne reste blanche, en ville, que l'espace d'un matin.

Les promenades avec un manteau blanc en région liégeoise dépassent, peut-être, celles de Bruxelles pour notre présentateur du JT, François Debrigode.

Mais elles valent le déplacement.

 


0.jpgOui, ça gerce un peu sur les extrémités et dans les coins, mais rien ne vous empêche de garder la mini-jupe sous la mantille. C'est le moment de sortir vos bottes, la belle écharpes et vos petites fourrures de la garde-robes.

Oui, la neige, c'est souvent pour les enfants que cela passe mieux et pas quand on doit prendre la voiture pour aller au bureau et se retrouver dans les files en attendant que le sel jeté sur les voies par les épandages fasse son effet.

Le soleil, cela donne des rides, aussi, dirait le dermato.

0.jpg

Vous n'êtes pas comme cette dame, qui en redemandait de cette neige et de ce froid, avec un sourire jusque derrière les oreilles. D'accord...

Inciter à la méditation, les promenades sous la neige? Ouais... Méditons... Retournons sur nos pas, aussi...

Ce qui frappe en premier pour un citadin, c'est le silence. Tout est feutré par la neige.

Quand vous marchez dans la neige, que cela vous craque sous les pieds, cela ne vous donne pas une émotion de laisser une trace derrière vous? Des traces de nous, des traces qui tracent notre passé tant que le froid reste de la partie.

Vous avez raison, cette dame mettait un peu trop d'ardeur à faire fondre la neige, même sans soleil. Mais tout de même...0.jpg

Passer de la peste au choléra, dites-vous. Ni l'une ni l'autre ne semblaient pas du parcours de cette dame sous son bandeau cachant ses oreilles.

Aucune bonne raison à ce qu'il fasse très froid?, dites-vous.

Ben, allez au Québec, en Russie, en Chine, et vous verrez, chère Laurence, ce que veut dire "très froid".

Mon pays, ce n'est pas l'hiver, comme le chanterait le québécois, Gilles Vigneault. Enfin, cela dépend de quelques nuages que nous envoient nos voisins.

S'arrêter à zéro degré?, imaginez-vous.

Je suppose que ce n'est pas en Fahrenheit? Là cela vous réchaufferait immédiatement. Ce zéro en Celcius, c'est 32°F au compteur. Justement ce que vous aimeriez voir transposer en Celsius.

Comme les artisans de la thermolactyl y vont pour nous troubler l'esprit. La "Dame Art", que j'écris ainsi parce qu'il m'est interdit de faire de la publicité, devrait vous aider à faire passer les affres de la froidure.

"Un bête temps", dites-vous, encore.

Pas si "bièsse" que ça, notre Gulfstream qui s'occupe activement à nous préserver un climat tempéré. 

Un froid sec et piquant, je peux vous assurer que c'est plus facile à supporter qu'avec le blizzard en plus.

Vendredi, Laurence Bibot sortait son café serré:podcast

Vous êtes, apparemment, frileuse, chère Laurence. Et, il ne faut pas vous servir, évidemment, une douche écossaise pour vous remettre de vos émotions qui vous gèlent jusqu'aux os.

0.jpg

Oui, vous avez raison, parler de l'hiver est un lieu commun et Punta Cana fait rêver en cette période d'hiver.

En cette saison, là bas, cela doit faire tout drôle de voir, encore, un Père Noël tout emmitouflé sous un soleil de plomb accroché à une fenêtre. 

Vous oubliez, chère Laurence, que le froid, ça conserve sans même jouer à l'Hibernatus.
Elle cherchait ce dont elle allait parlé avec l'humour parmi certaines options de l'actualité.

Elle choisit le froid et l'hiver qui s'est abattu sur nous ces derniers temps.

Détournez l'attention avec notre Monsieur Météo, Denis Colard qui se bercerait d'illusions à Punta Cana? Pourquoi pas? 

Punta Cana, je connais. Pas besoin de me faire un dessin.

Une connaissance en revenait récemment.

Une occasion de me faire revenir des souvenirs à la pelle sur cette île des Caraïbes.

. 

Sur place, au moment du retour, nous avons même eu droit à une "rawette" en plus de deux jours, parce que vous ne savez pas, même si la presse en avait parlé, mais notre avion avait eu quelques petits problèmes.

"Sketé", qu'il était. On n'a jamais su pourquoi. Petits problèmes qui nous ont mis en "stand-by" pendant deux jours.

A plaindre les voyageurs suivants qui attendaient à Bruxelles de partir, bien sûr. Ce qui ne veut pas dire que ce furent deux jours de réelles vacances sur place à Punta Cana, avec les bagages qu'il fallait transbahuter d’hôtel en hôtel. 

Vraiment spotché, stressé, qu'on était.

Puis, les photos ne permettent pas de se rappeler des moments de gueulardes à tournicoter dans les aéroports en attendant que cela puisse décoller ce putain d'avion et que l'avion-sauveur d'"Air Outremer" qu'on avait dégoté en dernière minute, ne nous transporte pas jusqu'en enfer. 

Punta Cana, c'est pas mal pour quelques jours.

Il parait d'après des informations très fraîches (bizarre, ce mot n'est pas à utiliser par ici, tandis que là-bas...), c'est la pluie le matin (pas une petite pluie, mais ce qu'on appelle chez nous, une drache) et le soleil l'après-midi, pendant laquelle, on cherche de l'ombre pour ne pas trop subir les affres des tropiques. Oui, je sais, tout est en "All inclusive". 

1.jpg

De plus, à voir toujours les mêmes palmiers, je dois dire que, pour moi, cela a manqué de variétés... même quand un arbre se penche sur l'eau pour donner la photo souvenir ultra-classique. 

Peut-être, penché à la suite d'un jour de "hurricane".

N'avez-vous jamais remarqué que c'est dans ce genre de pays de rêves, ceux que l'on dit 'exotiques', que les catastrophes du côté nature sont monnaies courantes?

Alors, pour les photos exotiques, vaut mieux garder l'appareil numérique sous le manteau. Peu importe la couleur du manteau, du moment qu'il reste imperméable.

0.jpg

Lors des vacances, l'aventure, c'est l'aventure, dit-on en ces moments-là. On en rigole encore... enfin, presque.

Mais, que voulez-vous, on se refait pas. On s'habitue vite à nos chênes, nos saules pleureurs, nos châtaignes, nos arbres dont on oublie jusqu'à leurs origines, tellement elles sont nombreuses.

0.jpgDe plus, si un jour, vous allez dans les pays chauds, comme en Egypte par exemple, je ne vous souhaite pas, de vous retrouver, en plein soleil, sous les vents du Khamsin. Je peux vous en parler, j'ai prié de retrouver la pluie et le froid lors de cette rencontre inappropriée d'un troisième type avec le sable qui me frappait la peau, de partout.

Quant au Mexique, Cuba et les autres, cela n'avait plus rien à voir, non vraiment plus rien à voir avec des films d'Antoine quand le ciel tombe sur la tête.

Puis, ayons une pensée émue pour les Australiens qui cuisent actuellement.

Enfin, au sujet de Denis Colard, en cherchant un peu, je suis tombé sur ce versificateur qui semblait avoir une dent contre lui.

Alors, je vais vous montrer, preuves à l'appui, que l'on peut voyager dans le froid pour pas cher.

En témoigne...

Les photos que j'ai ramenées de ces derniers jours de promenades près de chez moi et auxquelles vous ne prêtez, peut-être, plus attention.0.jpg

Pas sûr qu'elle vous réchaufferont. Mais quand on fait taire l'épiderme, cela devient plus intérieur.

Une sélection de chansons pour affronter les flocons, peut-être?

Ou, alors, vraiment, en photos, un bout de chemin de l'autre côté du miroir dans le Nord de l'île de la République Dominicaine mais pas de Punta Cana...

Ce billet, paradisiaque ou parodisiaque?

A vous de choisir, chère Laurence.

 

L'enfoiré,

 


Citations:
 

  • « Il faut toujours un hiver pour bercer un printemps. », Anonyme
  • « La gaieté, la santé changent l'hiver en été. », Antoine Désaugiers 
  • « L’eau bouillante est-elle moins bouillante en hiver qu’en été ? », Pierre Dac 
  • « Le Canada a deux saisons, l'hiver et le mois de juillet. », Robert Hollier 
  • « L’hiver ne jetez pas vos vêtements légers, l’été ne jetez pas vos fourrures. », Proverbe chinois 
  • « Je redoute l'hiver parce que c'est la saison du confort ! », Arthur Rimbaud
  • « J’ai besoin de l’hiver. Car pendant que la nature se repose, l’esprit, lui, peut entrer en ébullition. », Jan Sverak
 

0.jpg22 janvier: Un débat de société, un vrai, qui s'invite dans la presse. Lancer une boule de neige, est-ce une incivilité?

C'est le Soir qui, ce mardi, ose poser la question sur une demi page. L'hiver, le froid, la neige.... voilà de quoi assurer des promenades vivifiantes et des jeux qui donnent le rouge aux joues. Mais parfois, les choses tournent un peu moins bien. Exemple, ce lundi, où un taxi bruxellois a été pris pour cible par un groupe d'élèves. Le chauffeur est sorti de son véhicule et de ses gonds et il a copieusement rossé un des assaillants. Conclusion du Soir, la neige n'adoucit pas les mœurs.

Voilà qui nous amène à notre débat... En Flandre, on ne badine pas avec les boules et certains - du coup - ont inscrit "le délit de lancer de boule" dans l'arsenal de leurs sanctions administratives. Lichtervelde, Wingene, Malle et Leuw-Saint-Pierre ont modifié leur règlement général de police. Mieux, à Termonde, c'est 120€ la boule. Ca fait cher le cornet...0.jpg

Côté wallon et bruxellois, on prend les choses avec un certain air bonhomme. Et les communes préfèrent s'en tenir aux dispositions déjà existantes. Le règlement de police général interdit déjà de jeter ou de lancer des objets, tout comme il prohibe - en général - les jeux ou les exercices violents. Au pire, ces textes peuvent être utilisés pour sanctionner des fauteurs de troubles. Tout comme d'ailleurs, il reste le code pénal en cas d'agression. 

1.jpg

Déjà la Libre nous le rappelle, il est interdit de glisser sur les plans d'eau gelé. On se consolera, en se disant que les petits flamands peuvent toujours ériger des bonhommes de neige. Et puis, tout n'est pas perdu... Le laatste Nieuws vous l'apprend ce matin, à Dilbeek, des enfants ont lancé une pétition pour que leur rue ne soit pas déneigée. Ce cul-de-sac est la meilleur pente à luge des environs !
 
 
10 marsAprès une semaine pendant laquelle le printemps était de retour avec 17°C. L’hiver n’a pas dit son dernier mot! Des températures hivernales sont attendues à partir de dimanche.
De la neige....et encore de la neige.
 

Commentaires

Ce dimanche
Neige: pré-alerte sur les routes wallonnes
Les routes seront dangereuses dimanche. De la neige et de la pluie verglaçante sont attendues en deuxième partie de nuit et dimanche matin sur l'ensemble de la Wallonie.
La Cellule d'Action Routière (CAR), composée du Centre régional de crise de Wallonie (CRCW), de la police fédérale de la route et du centre Perex, a décidé de passer en phase de pré-alerte routière à partir de ce samedi soir, à 22 heures, peut-on lire dans un communiqué du Service public de Wallonie (SPW). Aucune mesure de restriction relative à la circulation des poids lourds n'est toutefois, pour l'instant, envisagée.
Selon les dernières prévisions météorologiques, des précipitations hivernales (neige et pluie verglaçante) sont en effet attendues en deuxième partie de nuit et dimanche matin sur l'ensemble de la Wallonie. "La phase de pré-alerte routière consiste à maintenir la mobilité par le recours à des moyens complémentaires:
rappel des engins de déblocage, traitement spécifique des côtes à risque et renforcement des actions d'épandage (travail en cascade des épandeuses). Elle permet aussi la mobilisation de forces de police supplémentaires", rappelle le SPW.
En France, les poids lourds de plus de 7,5 tonnes ne pourront par contre plus circuler à partir de 20 heures samedi soir.
Dans le courant de l’après-midi, l'intensité des intempéries diminuera à partir du sud. Les maxima se situeront entre 0 et 4 degrés, avec un vent d’est modéré.
De lundi à jeudi, le temps hivernal restera froid, avec parfois un peu de neige. En journée, les températures tourneront autour de 0 degré, tandis qu’elles plongeront, entre-2 et -7 degrés, pendant la nuit.

http://www.lesoir.be/167545/article/actualite/belgique/2013-01-19/neige-pr%C3%A9-alerte-sur-routes-wallonnes

Vols déviés ou retardés à Charleroi et Zaventem
A.G. (avec Belga)
Quatre vols à destination de l'aéroport de Charleroi ont été déviés vers des aéroports en Allemagne et aux Pays-Bas. Des retards sont aussi signalés à Brussels Airport. Au sud du sillon Sambre-et-Meuse, les précipitations ont pris la forme de pluie verglaçante.
Vitesse limitée pour les Eurostars
Par ailleurs, les trains Eurostar voient leur vitesse limitée en raison des chutes de neige en Grande-Bretagne et
dans le nord de la France. Deux trains au départ de Bruxelles et deux autres à partir de Paris ont été annulés pour
absorber les retards. Les passagers concernés ont été prévenus.

Bus en déroute

Sur les routes, ce sont les bus qui éprouvent le plus de difficultés surtout ceux du TEC Hainaut ainsi qu'en Région bruxelloise où il neige abondamment. La ligne de tram 41, à Auderghem, connaît aussi des difficultés.

Les prévisions pour dimanche et le début de semaine
Le vent, modéré voire assez fort à la mer, sera de secteur est. Les maxima seront compris entre 1 degré au sud du sillon Sambre-et-Meuse et -3 degrés dans le nord-ouest. Dimanche soir et dans la nuit, il fera fortement nuageux avec de temps à autre de la neige. Les minima seront compris entre -2 et -5 degrés.
Lundi, le temps sera nuageux avec de temps à autre un peu de neige.
Le vent de secteur sud-sud-est sera faible. Les températures en journée tourneront autour de zéro degré.
Le reste de la semaine, il fera sec à peu près partout, mais avec de la nébulosité et un temps hivernal froid. Dans la nuit et au petit matin, il gèlera, d’abord faiblement puis plus fort (-4 à -10 degrés). Dans la journée, les températures dépasseront rarement zéro degrés.

http://www.lesoir.be/167779/article/actualite/belgique/2013-01-20/vols-d%C3%A9vi%C3%A9s-ou-retard%C3%A9s-%C3%A0-charleroi-et-zaventem

On skie dans les Cantons de l’Est
Six centres de ski des Cantons de l’Est, ceux du Signal de Botrange, de la Baraque Michel, de Weywertz, Elsenborn, de Loscheimbragen et de la ferme Libert, sont accessibles ce dimanche.

http://www.lesoir.be/167812/article/actualite/belgique/2013-01-20/on-skie-dans-cantons-l%E2%80%99est

Écrit par : L'enfoiré | 20/01/2013

Répondre à ce commentaire

Et Berrt Kruysman qu'en dit-il?

http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-de-bert-kruismans-21-1-13?id=1792745

Écrit par : L'enfoiré | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

Et après la neige, la pluie et les paradoxes...

http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-de-thomas-gunzig-29-1-13?id=1795016

Écrit par : L'enfoiré | 29/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les gens qui vivent dans un climat ensoleillé sont-ils plus heureux?

La vie est-elle plus agréable lorsque le climat est plus clément ? C’est la question que ce sont posés deux chercheurs du département de gestion de l’université d’Austin au Texas, David A. Schkade et Daniel Kahneman. Ils ont demandé à deux grands groupes d’étudiants provenant du Midwest pour le premier groupe, et de Californie du Sud pour le second, de noter la satisfaction dans la vie, ainsi que différents aspects de l'existence, qu’ils pouvaient ressentir, mais aussi celle qu’ils attribuaient aux autres étudiants de leur groupe, et celle qu’ils attribuaient à ceux de l’autre groupe.
Les chercheurs ont constaté que leur satisfaction de la vie était la même, quelque soit leur Etat de provenance, mais que lorsqu’ils évaluaient la satisfaction des autres, ils s’attendaient à ce que les Californiens soient plus satisfaits que ceux qui venaient du Midwest.
Les aspects liés au climat avaient plus d’importance quand ils étaient évalués du point de vue de ceux qui vivaient dans une autre région, que lorsqu’ils étaient mesurés pour eux-mêmes dans leur région. Ainsi, les étudiants du Midwest surestimaient l’importance du climat et des opportunités culturelles des Californiens.
Les chercheurs ont ainsi mis en évidence une « illusion de l’attention » : on a tendance à accorder plus d’importance aux différences évidentes et distinctives entre deux endroits qu’elles n’en ont en réalité.

source: http://www.express.be/joker/?action=view&cat=platdujour&item=les-gens-qui-vivent-dans-un-climat-ensoleille-sont-ils-plus-heureux&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 14/02/2013

Répondre à ce commentaire

Autre situation:

Le village de glace est celui d'Oïmïakon (500 habitants), situé à l'est de la Sibérie, peut porter avec fierté le titre de pôle du froid de l'hémisphère nord. Aucune autre région habitée au monde n'atteint une température aussi basse. La température moyenne du mois de janvier est de -50 degrés.
Oïmiakon signifie « eau non gelée », car on y trouve une source naturelle d'eau chaude à proximité.
Jusque dans les années 20-30, le village était un relais pour les bergers.
Les conditions de vie en hiver sont rudes.
Le régime soviétique a obligé les nomades à s'installer de manière permanente.
Les habitants du village estiment qu'il n'y a pas de grande différence entre -25 et -55 degrés.
Le météorologue lâche un ballon-sonde. Depuis le début des mesures, la température la plus basse jamais atteinte.
En plein hiver, les GSM ne fonctionnent pas. Les batteries s'abîment rapidement.
Lorsque la température descend en dessous de -52 degrés, les écoles ferment leurs portes.
Le sol d'Oïmiakon est gelé en permanence, il est stérile. Les habitants se nourrissent de viande.
La majorité des habitants utilisent le charbon de bois pour se chauffer et cuisiner.
Les habitants mangent souvent à l'intérieur de leur voiture car il y fait moins froid que dans leur maison.
Il faut au moins 3 jours pour graver une tombe au cimetière d'Oïmiakon.
En été, la température atteint facilement les 30 degrés. Soit une différence de quelques 100 degrés!

Écrit par : L'enfoiré | 21/02/2013

Répondre à ce commentaire

bonjour Guy,

Je me suis levé tard car je devais récupérer de trois jours à sommeil réduit. Je pars tout à l'heure pour la campagne avec une rame de papier et trois brouillons pour continuer mon Astérix. Entre-temps, je dois aller ici et là pour préparer notre carnaval des Belges à Vientiane dont on m'a chargé de la partie animation.
Je verrais donc tout cela à mon retour, soit lundi ou mardi.
Comment fais-tu pour écrire tant d'articles si éclectiques ? Je parle souvent de ton blog ici mais ces cons d'expats préfèrent refaire le monde à coups de poncifs et de bouteilles de bière.
Il fait crevant de chaud ici : 44 à l'ombre hier après-midi. Impossible de se concentrer vraiment pour un travail tel que celui qui nous occupe. T'as pas un peu de neige à prêter ?

Écrit par : Sapanhine | 01/03/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Sapanhine,

Il faut se ménager à nos âges respectables. :-)
Ce sera le sujet de la semaine prochaine avec un peu d'humour dans le porte-bagage.
J'ai, une nouvelle fois, lancé ton pavé dans la marre aux "Belges du bout du monde".
( http://www.facebook.com/pages/La-Premi%C3%A8re-Les-Belges-du-Bout-du-Monde/339401227203 )

Comment je fais pour être éclectique?
Une question chausse-trappe et qui remonte bien loin dans le temps.
Je répondrais qu'il faut, tout d'abord, pour cela être curieux de tout, consulter beaucoup de sources et avoir l'envie et le temps pour le faire.
La radio, je ne l'entends pas, je l'écoute.
La télé, je la vois mais elle m'endort parfois en manque d'interactivité car parfois, j'ai envie d'écrire au journaliste "tu m'emm...". Smart TV arrive, apprend-on. En Belgique, nous sommes les parents pauvres dans ce domaine avec seulement 6% d'utilisateurs de télés connectées à Internet, et (en plus c'est lent et pas ergonomique) alors que la Chine compte 44% . Donc, je me retrouve souvent avec mon netbook sur les genoux devant la télé.

Je connais les pays tropicaux. Cet article en parlait. Les Antilles, c'est magnifique pour y passer des vacances.
Les photos que l'on peut en faire sont des souvenirs.
Mais celles-ci ne sont jamais prises dans les périodes de grandes pluies et la température ne fera jamais fondre les images. numériques;

Écrit par : L'enfoiré | 01/03/2013

C'est reparti.
Après une semaine pendant laquelle le printemps était de retour avec 17°C de max, le froid se réinvite.
L’hiver n’a pas dit son dernier mot! Des températures hivernales sont attendues à partir de dimanche.
http://www.lesoir.be/205102/article/actualite/belgique/2013-03-09/froid-s%E2%80%99invite-pour-week-end

Plus de 20 cm de neige annoncés en Wallonie
De 15 à 25 cm: il devrait bien neiger en Wallonie, notamment dans la nuit de lundi à mardi.
Ce lundi sera surtout marqué par une sensation de froid intense. La faute à un vent modéré à fort de secteur nord-est. Les maxima seront compris entre -3 dans les Ardennes et zéro degré dans le reste du pays. De légères chutes de neige pourraient se produire, mais rien en comparaison de ce qui est annoncé sur certaines régions du sud du pays la nuit prochaine.

http://www.lesoir.be/205859/article/actualite/belgique/2013-03-11/plus-20-cm-neige-annonc%C3%A9s-en-wallonie

http://www.lesoir.be/206252/article/actualite/belgique/2013-03-12/neige-1650-km-files-sur-routes-ce-matin-un-record-vid%C3%A9os

Vive le Québec libre !!!

Écrit par : L'enfoire | 10/03/2013

Répondre à ce commentaire

Le 13 mars le plus froid depuis 1845

Le thermomètre a affiché -10,2 degrés à Uccle ce mercredi matin. Il n’avait plus fait aussi froid un 13 mars depuis 1845. Les conditions hivernales persisteront jusqu’à la fin de la semaine.

Le 13 mars 1845, -12,6 degrés avaient été constatés et la nuit suivante, -14,3, la plus basse température jamais enregistrée en mars à Uccle. Le 15 mars, -12,6 degrés avaient été enregistrés et le 20 mars 1887, l’on notait -10,8 degrés. Les risques sont donc bien réels de connaître encore des températures négatives jusque tard dans le mois.

Vers 08h00 mercredi, une couche de 13 centimètres de neige a été mesurée à Uccle. Selon le météorologue, il ne s’agit pas d’un record pour le mois de mars : le 1er et 2 mars 1946, l’IRM avait compté 15 centimètres.

http://www.lesoir.be/207231/article/actualite/belgique/2013-03-13/13-mars-plus-froid-depuis-1845

Écrit par : L'enfoire | 13/03/2013

Répondre à ce commentaire

C'est reparti.
Offensive hivernale au printemps: 23 mars le plus froid depuis un siècle
Ce samedi fut comme annoncé le plus froid depuis 1916, l’atmosphère est glaciale. Une perturbation traversera notre pays sous forme de précipitations hivernales sur l’ensemble du pays tout le week-end. Il s’agit de chutes de neige ou de neige fondante qui n'épargnent pour le moment que le Hainaut.
De la neige ce dimanche, l’hiver empiète sur le printemps (Accumulation de 4 cm de neige)

http://www.lesoir.be/213521/article/actualite/belgique/2013-03-24/neige-ce-dimanche-l-hiver-empiete-sur-printemps

Écrit par : L'enfoire | 24/03/2013

Répondre à ce commentaire

Neige : des averses hivernales à la veille du congé pascal

De faibles chutes de neige durant la nuit de jeudi à vendredi ont nécessité un service d’épandages ce vendredi matin. De nouvelles averses hivernales ne sont pas à exclure dans le courant de la soirée.

http://www.lesoir.be/216528/article/actualite/belgique/2013-03-29/neige-des-averses-hivernales-veille-du-conge-pascal

Écrit par : L'enfoire | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

En Belgique, sommes-nous passés de l'automne au printemps en 2014 comparativement à ce qui s'est passé aux Etats-Unis et au Japon?
14°C aujourd'hui. Le beau temps ne fait pas que des heureux ( http://www.lesoir.be/477886/article/actualite/belgique/2014-02-25/beau-temps-ne-fait-pas-que-des-heureux )
Et en France, en Grande-Bretagne, on a les peids dans l'eau ...
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-plage-a-disparu-a-lacanau-et-le-148325#forum3958790

Écrit par : L'enfoiré | 24/02/2014

Répondre à ce commentaire

Tiens l'histoire se répète mais pour Noël

Plus de 250 voyageurs belges forcés de fêter Noël à bord d’un avion Jetair
Leur avion, qui doit atterrir à Brussels Airport, a pris plus de 24 heures de retard.
Plus de 250 voyageurs belges, coincés au Mexique ou dans les Caraïbes, n’atterriront finalement qu’après minuit à Brussels Airport en raison d’un retard de plus de 24 heures de leur vol retour, indique mercredi le tour-opérateur Jetair. Ces touristes passeront donc leur réveillon de Noël dans l’avion.
Normalement, les 256 personnes concernées devaient retrouver le sol belge mardi, en provenance de Cancun (Mexique) ou de Varadero (Cuba), où une escale était planifiée. Le quotidien Het Laatste Nieuws a toutefois révélé mercredi que ce vol avait pris plus de 24 heures de retard. La cause en est un problème technique au démarreur de l’avion, un Dreamliner.
Un avion de remplacement a été mis en service, via «une compagnie aérienne qui ne vole pas vers Cancun habituellement», indique Hans Vanhaelemeesch, porte-parole de Jetair.«Il n’y avait donc pas de personnel de remplacement dans cet aéroport, et nous avons du attendre que les membres d’équipage aient eu leur pause légale de 24 heures avant de décoller», explique-t-il.
Selon le porte-parole, il n’était pas possible de trouver une solution alternative plus rapide.
L’avion devrait atterrir à l’aéroport de Zaventem à 00h25 dans la nuit de mercredi à jeudi. Il avait d’abord été annoncé que l’engin arriverait en Belgique à 21h30, mais un retard supplémentaire a été provoqué par «une dispute à la direction du trafic aérien», selon Hans Vanhaelemeesch.

http://www.lesoir.be/742372/article/actualite/fil-info/fil-info-economie/2014-12-24/plus-250-voyageurs-belges-forces-feter-noel-bord-d-un-avion-jetai

Écrit par : L'enfoiré | 24/12/2014

Répondre à ce commentaire

Après deux hivers plutôt doux.
Voici l'hiver nouveau qui s'annonce
Un risque de blackout électrique

Chutes de neige, vents violents: vigilance renforcée sur les routes wallonnes
Il est conseillé aux usagers de se renseigner quant aux conditions de circulation sur le réseau wallon avant tout départ.
La phase de vigilance renforcée a été activée jeudi après-midi sur le réseau routier wallon en raison des dernières prévisions météorologiques, annonce le Service Public de Wallonie (SPW).

Des chutes de neige significatives sont attendues sur l’ensemble de la Wallonie, principalement en provinces de Liège, Luxembourg et Namur. La Cellule d’action routière, composée du Centre régional de crise de Wallonie, du centre Perex et de la police fédérale de la route, passe donc en vigilance renforcée.

Le SPW mobilise tous ses moyens pour assurer au maximum la sécurité des usagers et maintenir de bonnes conditions de circulation sur les voiries régionales. Il est conseillé aux usagers de se renseigner quant aux conditions de circulation sur le réseau wallon avant tout départ

http://www.lesoir.be/1414319/article/actualite/belgique/2017-01-12/chutes-neige-vents-violents-vigilance-renforcee-sur-routes-wallonnes

Écrit par : L'enfoiré | 12/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire