Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2017

Le Père Noël Orgasmique

0.JPG Puisque depuis la semaine dernière, nous sommes tous fous avec l'envie d'avoir envie, cela ne doit pas être très difficile de passer les périodes de fêtes.

Noël m'avait inspirée de manières tellement différentes dans les années précédentes au 2ème ou au 3ème degré.

En 2006,  "Le père Noël n'en a rien à cirer". En 2009, "Décennis horribilis". En 2010, "Chéri, ni parfums, ni or, des terres rares", En 2011, "La solitude, ça n'existe pas" suivi des "Rois Mages en eMages". En 2012, "Une fin en soi" qui rappelait ce grand déballage des Mayas et de leur fin du monde. En 2013, "Le poids du secret" et de ce qui se cache derrière ces héros du passé. En 2014, "Soyons smart, jusqu'au bout des ongles" avec notre modernité. En 2015, "A la croisée des chemins" des Croisades. En 2016, "J'ai honte" d'avoir contribué à la modernité.

0.JPGEncore une fois, il fallait remettre cela de manière différente et pourquoi pas, plus spéciale encore?


Je recevais récemment un email qui disait:

- Au shopping, il y a un espace immense consacré à Noël. L’idée est superbe et j’y suis entrée en espérant pénétrer dans une atmosphère particulière. Mais tout y est de mauvais gout ! Il n’y a pas une seule déco jolie que je voudrais mettre chez moi. Ils ont fait très fort dans la pacotille !

Apprécier la finesse et ne pas cautionner l’ordinaire, çà en vaut le coup !"1.JPG

- Un vendeur m'avait dit un jour "Il faut être riche pour acheter bon marché". Dans ce cas-là, la quantité finit toujours par remplacer la qualité. Il faut avoir les moyens de sa politique et la politique de ses moyens. Je n'ai pas d'autre mot: Noël, c'est un attrape-nigaud, tellement idiot à être joyeux à coups de cadeaux plus stupides les uns que les autres et qui plus tard, ne seront plus jamais utilisés. Ce genre de magasin spécialisé pour Noël et le Nouvel an, ne vivra que le temps de cette fin d'année. C'est mathématique, quand le goût des acheteurs disparait pour ces moments de joies factices, les ventes s'écroulent, les prix sont au rabais et les soldes arrivent... Les pacotilles ont alors la cote dans la catégorie "bling-bling", répondis-je.

2.JPG- Pour vendre de la bonne qualité, il faut se spécialiser.

- D'accord pour la spécialisation, mais, à part dans la mode (et encore), les ventes ne peuvent pas dépendre d'une saison ou d'une période de fêtes. Désolé, mais, je ne suis pas un fan de la période des fêtes de fins d'années.

- Les traditions ont tout de même leur place chez toi ! Dis-moi, il a un manteau rouge et une barbe blanche comme il faut ton Père Noël? Fais gaffe…..l’étape suivante, c’est le petit jésus dans la crèche….

- Pas de crèche, pas d'arbre mais un petit père Noël trône sur une armoire et sourit d'un sourire béat avec des mini-cadeaux plein la hotte. Pas tendance 2017, sapin de Noël catalan.

1.JPGDimanche dernier, Ben remettait le couvert (enfin, le couvert, façon de parler...) en apportant quelques idées de cadeaux originaux de dernières minutes podcast

- Noël, c’est juste créer une ambiance chaleureuse parce qu’il fait froid dehors et qu’on est bien à l’intérieur. C’est le temps des cadeaux et de faire plaisir à son entourage. C’est aussi les souvenirs quand on était enfant. Tu ne fêtais pas Noël quand tu étais petit ? Pour un enfant, Noël c’est magique.
- D'accord, mais pas de natalophilie qui devient vite de la natalofolie si pas de la natalophobie...
 
 
Comme le chante Julien Clerc,
on attendait Noël
 
... mais si tu n'as pas remarqué, j'ai un peu vieilli aux entournures et à mon âge....
Alors, je me dis que l'on se doit de ne pas attendre des moments propices pour se péter les zygomatiques. L'occasionnel, ce n'est plus que de la pacotille tandis que le fonctionnel fait partie de mes mœurs.

- C'est Noël en déphasé...

0.JPG

0.JPG- Oui et international. Veux-tu une belle histoire de Noël? Mon conteur préféré, Nabum écrivait "L'épicéa de Noël" à la rencontre de Merlin.

Sa conclusion se termine avec une pensée philosophique "cette merveilleuse histoire n’aurait jamais débuté si un petit sapin n’avait pas voulu se faire beau. Merlin retint la leçon et mit désormais comme condition pour récompenser les enfants qu’ils aient été sages durant l’année. J’espère qu’il n’a pas oublié cette réserve, de nos jours, ils ont trop tendance à penser que tout leur est dû".

Le dossier "C'est Joyeux Noël, Joyeux business" t'en diras plus sur la consommation française et belge. Elle va grimper en flèche à 400 euros à cette occasion en se foutant complètement de l'impact pour gaver les humains. Un sale temps pour les homards, les oies et les canards en dépit de Gaia.

- Les grands sont aussi des enfants qui ont seulement pris un peu de hauteur. Leurs modes sont un moteur pour l’économie. Sans çà, les gens dépenseraient beaucoup moins. Tu es certainement influencé par la mode aussi sans t’en rendre compte. C’est comme pour le reste, il faut prendre le train en marche. Les enfants te font vite remarquer que tu n’es plus dans le coup. Les vêtements donnent une première impression et si tu es trop ringard. Même en suivant la mode, tu peux tout à fait avoir ta propre personnalité et trouver une touche particulière.

- Ok. Soyons presque sérieux. Quand tu dis, il fera froid dehors à Noël, en es-tu si sûr? Pas de Noël blanc cette année avec plus de 10°C. Le réchauffement climatique a arrangé ça. Gardons le cap pour une population sélectionnée par un critère de style quand c’est de l’ordre du réalisable mais pas par manque d'imagination.
Le temps qu'il fait, le climat, voilà un sujet tarte à la crème pour ouvrir une conversation sans opposition. 0.JPGC'est l'été en hiver et l'hiver en été. Et on nous dit que la situation va empirer. Les expressions pour parler de la pluie sont des plus diverses.
Chez nous, en Belgique, si "Il pleut des cordes", en Angleterre "Il pleut des chats et des chiens", au Portugal "Il pleut des couteaux de poche", , en Turquie "Si le ciel ne pleure pas, la terre ne rira pas" et en Suède "Il n'y a pas de mauvais temps, mais seulement de mauvais vêtements"...
Vraiment, l'art d'avoir la banane est ailleurs...
 
Alors, la pluie ou la neige.... faudra aimer un jour quand on bat un record de grisaille.
 
- Tu m’égares là.
 
0.JPG- Oui. Et je continue. A Noël, il est d'usage de faire risette à tous ceux qui habituellement vous snobent et qui continueront à vous snober après. L'esprit de Noël dit qu'il convient d'être gentil et respectueux, de ne surtout pas dire ce que l'on a parfois au bout de la langue. Il ne faut pas choquer, pas scandaliser, encore moins mettre les pieds dans les plats. Ce ne serait pas convenable. Cela ne veut pas dire que l'on accepte plus la différence et le hors-norme, non c'est juste pour se sentir gêné et surtout ne pas culpabiliser", écrivait Amaury Grandgil pour conclure son billet "La mort prochaine de la dérision"..
 
- Que diras-tu au Père Noël, cette année?2.JPG
 
- Bonsoir, Père Noël quand tu reviendras dimanche soir de Joulupukin Pajakylä en Laponie, rapporte-nous quelques blocs de glace dans ta hotte en petits cubes à placer dans le whisky. 
Pas besoin de faire venir les Rois Mages.
 
Ne choisis pas la cheminée pour ta visite.
 
0.JPGLa sécurité est devenu un poste de dépenses en anti-vols et anti-intrusions pour le Père Noël acrobate. 
 
La nuit de Noël est la haute saison pour les casse-murailles sous tension.
 
Envois-nous plutôt tes cadeaux par amazones ou par humanoïdes uberisés.
 
Par avion? Non, même O'Leyry doit composer avec un syndicat de pilotes...
C'est plus du jeu...
 

Les consommateurs ont besoin de ton cristal magique en Blu-ray en dessous du sapin Nordmann.

C'est pas perdu pour tout le monde. 
1.JPG

Des hits de Noël, par exemple, sont très lucratifs pour leur auteur :

  1. Merry Xmas Everybody’ de Slade qui rapporte chaque année 567.000 euros de royalties
  2. Fairytale of New York’ des Pogues (453.000 euros)
  3. All I Want for Christmas’ de Mariah Carey (426.000 euros)
  4. White Christmas’ de Bing Crosby (372.000 euros)
  5. Last Christmas’ de Wham! (340.000 euros)
  6. Wonderful Christmas time’ de Paul McCartney (295.000 euros)

 

Pour 80 briques, t'as plus rien

0.JPG

 

L'esprit de Noël n’est pas vécu par tout le monde de la même façon. Il y a d’un côté l’esprit de Noël et de l’autre les contradictions de Noël.0.JPG

 

0.JPGIl est difficile d’imaginer que l’esprit de Noël planait hier soir sur le parc Maximilien quand des policiers sont venus arrêter quelques dizaines de sans-papiers. C’est vrai on n’était que le 20 décembre, ce n’était pas encore la nuit de Noël. Mais il est probable que parmi les personnes arrêtées hier quelques-unes passeront le réveillon dans un centre fermé. Une opération qui survient alors qu’on vient d’apprendre que des personnes expulsées vers le Soudan y ont subi des mauvais traitements. Il faudrait relire  Charles Dickens. 

 

 

Qu'est-ce que pourrait être le rôle du Père Noël aujourd'hui?

C'est pour cela, j'aurais pu te souhaiter Noël

avec cette image traditionnelle en carton pâte

 christmas animated gifs

... où avec l'aide de la devanture de mon coiffeur

0.JPG

Non, cette fois, rien de tout cela...
La chanson "Ma petite entreprise ne connait pas la crise"
va donner un indice pour la suite
:
 
Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
Épanouie elle exhibe
Des trésors satinés
Dorés à souhait
J'ordonne une expertise
Mais la vérité m'épuise
Inlassablement se dévoile
Et mes doigts de palper
Palper là cet épiderme
Qui fait que je me dresse
Qui fait que je bosse
Le lundi
Le mardi
Le mercredi
Le jeudi
Le vendredi
De l'aube à l'aube
Une partie de la matinée
Et les vacances
Abstinence
Ma petite entreprise
Ma locomotive
Avance au mépris des sémaphores
Me tire de néant
Qu'importe
L'amour importe
Qu'importe
L'amour s'exporte
Qu'importe
Le porte à porte
En Crimée
Au sud de la Birmanie
Les lobbies en Libye
Au Laos
L'Asie coule à mes oreilles
Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
S'expose au firmament
Suggère la reprise
Embauche
Débauche
Inlassablement se dévoile
 
 
 
- Père Noël es-tu un obsédé sexuel ou un érotomane sous ta barbe?
 
- On m'avait appelé FSF dans ma Laponie natale. En tout bien tout honneur et à une seule condition que l'amour soit partagé. Mais je suis devenu trop vieux pour la galipette, j'ai d'autres projets qui m'habitent. Je délègue... Rien qu'en arrivant, je sens le sapin...
 
- FSF? Que veux-tu dire? Tu délègues? Tu es devenu manager? 
 
- Sorry, dans le nord on parle en globish par sigles et en majuscules. FSF, "First Serial Fucker". J'ai une foule de collaborateurs dans le monde qui me représentent. A mon âge, on se calme et on délègue ses fonctions.
 
- Que fais-tu actuellement?
 
- Un job plus rémunérateur chez les Amazones. Je suis fournisseur et je fais des paquets cadeaux qui ne sont plus encombrants... Plus question d'apporter des drones, des Hoverboards, des UrbanMove dans ma hotte.... Je laisse ce job à mes représentants. 
 
- A ton âge, je comprends, tu ne le supporterais plus. Est-ce pour cela que tu es en avance? Quatre jours plus tôt, le 21 décembre..
 
- Oui, je viens en éclaireur prospecteur au solstice d'hiver.
Tu sais c'est un événement astronomique qui se produit lorsque la position apparente du Soleil  atteint son paroxysme. 0.JPG
Or, ce jour-là est le jour de l'Orgasme comme le rappelait Bruno Coppens podcast.
 
0.JPGImagine, depuis lors, on m'appelle le "Père Noël Orgasmique" sous la couette...
J'en ai vu des Pères Noël de la nouvelle mode.
De véritables enfoirés avec la petite crèche ouverte prêt à sucer la bûche, à mettre de la neige carbonique sous le sapin et le berlingot sur le plan de travail avec la sève dans le pantalon et les bijoux de famille plein de passion.
 
Que prépares-tu pour envoyer chez les Amazones?  
 
-  Cela pourrait aller des boîtes de préservatifs ou mieux du lubrifiant "Durexqui donne des émotions fortes...d'après les pubsDans sa version russe, c'est plutôt cool, non?

 
- Que prépares-tu d'autres dans ta hotte?
- Il y a aussi des sex-toys de la société de l'amazone Beate Uhse qui parait-il risque de faire faillite en Bourse mais pas du tout, avec les boursespodcast.
Pour homme, ce serait les petites pilules bleues Viagra. Pour femme, le Kamasutra illustré avant de choisir les petites pilules roses de Viadur ou de Viamoux...Dans la notice après une longue période d'abstinence, il est dit de rincer les écoutilles après l'emploi pour éviter la surchauffe. Utilisation prolongée sans avis du médecin. Effet secondaire: addiction.
- Du léger, quoi
 
- Pour Le Chat, ce serait
3.JPG5.JPG
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6.JPG 4.JPG
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour les politiciens, le Père Noël de 2008, je les avais retrouvés en cliquant sur ce lien... 
Beaucoup de politiciens et politiciennes sont disparus du champ politique et une mise à jour serait nécessaire.
Pas étonnant que l'on voit sur les murs "#Balance ton Père Noël"¨
 
 
- Ça va, j'ai pigé ton idée farfelue à te présenter Noël sous cette forme.
Quand Fabrizio Rongione faisait son bilan de chroniqueur et disait "On est dans la merde".podcast
Alors, je dirais qu'il vaut mieux l'être en rigolant et le sexe a toujours été un sujet pour rire ou sourire.
 
Heu_reux, ça fait du bien quand on est seulement presque sérieux...
 
L'humour est un don précieux et une vraie thérapie en prenant du recul sur la complexité des événements.
 
Trop vieux, Père Noël ... Je te souhaite un 25 décembre sous la couette.
 
Et comme depuis un certain temps, les rennes Tornade, Danseuse, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Tonnerre, Éclair et Rodolphe, le sont devenus aussi ou se retrouvent en grève à la moindre incartade, ce n'a plus le même charme.
 
 
Quant à moi....
 
 
1.JPG0.JPG6.JPG
 

8.JPG
3.JPG10.JPG
 
0.JPG

Vive le vent d'hiver

 
Eriofne,
 
 
 
 
 
 
0.JPG25 décembre 2017: Le 25 décembre 1977, il y a 40 ans, mourrait le grand comique Charlie Chaplin. Une idée de cadeau, son livre "Mon tour du monde" raconté dans cet extraitpodcast
La fin de vie de Charlot:
podcast
podcast
podcast
 
 
0.JPG26 décembre 2017: Bruno Coppens s'inspirait du discours du roi pour sa chronique de Noëlpodcast
27 décembre 2017: Oui, mais non, ce n'est pas un billet de Noël, la chronique de Thomas Gunzig:podcast
28 décembre 2017: Je ne sais pas si on le fait exprès, mais aujourd'hui, c'est la fête des Saints Innocents et PE en parle podcast
 

Commentaires

Bonjour et merci de vos vœux.

À mon tour je vous souhaite de finir l'année aussi bien que possible.

À titre de réciprocité, ci-après copie d'une très récente contribution de ma part à un débat au sujet des agapes noëlesques.

« “Tout être humain est avant toute autre activité ou toute autre opinion un consommateur” (Gaston Bothoul in Traité de sociologie, tome II, p. 180 - Payot 1968.

Plus les êtres humains sont nombreux, plus importants sont leurs besoins – vitaux comme accessoires –, ce qui les pousse à être toujours plus performants, avec l’aide du progrès scientifique et technique, mais trop souvent dans l’égoïsme et sans éthique ; au point d’oublier ceux qui sont étrangers à l’offre qui en résulte.
C’est ainsi que certains êtres humains souffriront d’indigestion pendant qu’une multitude d’autres mourront de faim, en période de « fêtes » plus qu’en toute autre.
De quoi effectivement donner à la fête un goût amer. »

Cordialement

Écrit par : ccy | 23/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour ccy

Vous avez raison sur toute la ligne.
Nous sommes tous des con_sommateurs.
Vous entrez déjà dans mon prochain billet de fin d'année qui fera une rétrospective de 2017.

Cordialement.

Écrit par : L'enfoiré | 23/12/2017

J-1... Joyeux Noël, Joyeux Noël, Joyeux Noël...
C'est notre incantation qui n'a rien a voir avec les cadeaux.
Que vous, votre famille et vos amis, soyez réunis, au moins ce jour là, pour effacer la grisaille quotidienne.
On ne prend jamais assez le temps d'être ensemble... le temps qu'on a perdu dans les magasins va nous manquer, assis ou debout à profiter de notre présence.
Le reste n'a pas d'importance, après, il faudra atterrir et satisfaire au quotidien.
M-H Jourdan, Santiago du Chili, le 23/12/2017 10:16

Écrit par : HELIOS Agoravox | 23/12/2017

Répondre à ce commentaire

Cher Guy

De la porte du pénitencier,
je te souhaite de joyeuses fêtes et bonne santé ainsi qu'à ton épouse

bernard

Écrit par : bernard | 23/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Merci pour vos bons voeux ,

je vous souhaite ainsi que pour votre épouse et sans oublier Antoine un joyeux noël et une très heureuse année 2018.

Amitiés Bernard

Écrit par : bernard deleux | 23/12/2017

Répondre à ce commentaire

MERCI GUY
CHOUETTE BILLET
ET JE TE SOUHAITE AINSI QU A TA FAMILLE UN BON ET DOUX NOËL
M CL

Écrit par : Marie-Claire | 23/12/2017

Répondre à ce commentaire

Votre billet détruit la magie avec délectation

Écrit par : Nabum | 24/12/2017

Répondre à ce commentaire

Mes meilleurs voeux de santé, de lecture éducative et de l’humour bien évidement!

Écrit par : Don quichotte | 24/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,

Ce billet n'aurais jamais pris cette tournure avant le mercredi 21 décembre quand j'ai appris que c'était le jour de l'Orgasme.
Là, c'était dans la poche. Sa direction était toute tracée.
Il n'y avait plus qu'à pousser le bouchon de champagne sur cette bouteille mal fermée avec ce que j'apprenais ensuite.
Je suis sûr d'avoir pu vexer certains qui attendent un Noël auprès de la crèche avec un Père Noël en bonne et due forme de l'habitude et la famille à proximité.
En cette période qui reste troublée dans le monde, avec des rebonds de défaitismes et de fausses jubilations, la seule méthode et alternative pour garder le cap est de prendre du recul par l'humour qui reste toujours plus perspicace.
Le but était bien de sortir des sentiers battus, toujours les mêmes en rappelant les faits de notre époque, mais avec l'acteur du moment "Le Père Noël".
Je n'ai parlé que d'un billet, mais d'autres ont fait leur apparition sans sortir un scénario de provocation.
La sécurité est devenu un poste important dans nos investissements de demain.
Une rétrospective de 2017 arrivera la semaine prochaine.
Je termine en remerciant tous ceux qui ont lu et m'ont envoyé leurs vœux.
"The show must go on"....
https://www.youtube.com/watch?v=Z7Gs2FtjBXM
:-))

Écrit par : L'enfoiré | 24/12/2017

Répondre à ce commentaire

Le discours de notre roi pour Noël disait

Au début de ce mois, j’ai reçu au Palais un groupe d’enfants, curieux de découvrir et de comprendre ce qu’est le métier de Roi. En parlant de la préparation de mon discours de Noël, l’un d’eux a évoqué la chance que nous avons de vivre dans un pays aussi beau que la Belgique. Malgré les difficultés personnelles que nous rencontrons, malgré l’insécurité dans le monde et les menaces qui pèsent sur les grands équilibres mondiaux, osons voir les choses avec un autre regard. Un regard qui voit au-delà de ce qui manque, au-delà de ce qui fait défaut. Un regard qui s’émerveille.

Notre manière de voir les choses conditionne notre façon d’agir. Si l’on s’émerveille devant la nature, on agira envers elle avec plus de respect. Cela vaut d’autant plus pour ceux qui nous entourent. Au-delà de nos faiblesses et de nos manques, il y a en chacun de nous une riche beauté intérieure qui mérite d’être cultivée. A Holsbeek, dans une maison de repos que j’ai récemment visitée, les équipes soignantes aident les personnes âgées à révéler ce qu’elles ont de beau en elles, au-delà de ce que la maladie ou la vieillesse leur a enlevé. Cela les a amenés à imaginer, ensemble, de nouvelles façons de tisser des liens avec le voisinage. Nous y avons vu des gens heureux. Un tel regard sur la vieillesse est porteur d’espoir. S’émerveiller de la beauté de la vie, nous donne mille occasions de mieux la vivre et de mieux aider d’autres à bien la vivre.
http://www.lalibre.be/actu/belgique/l-emerveillement-nous-pousse-a-etre-creatifs-la-retranscription-du-discours-de-noel-du-roi-philippe-5a3fa818cd7083db8b2f6182


Bien sûr, il y a tellement de commentaires pour y répondre.
Comme peut-être "Faites ce que je pense, pas ce que je suis"

Écrit par : L'enfoiré | 24/12/2017

Bonjour,

Je vous souhaite un joyeux Noël ainsi qu’une année 2018 remplie de santé et de moments heureux à partager.

Écrit par : Domi | 24/12/2017

Répondre à ce commentaire

Le 25 décembre 1977, il y a 40 ans, mourrait le grand comique Charlie Chaplin. Une idée de cadeau, son livre "Mon tour du monde" raconté dans cet extrait

http://vanrinsg.hautetfort.com/media/02/01/2038351106.MP3

Écrit par : L'enfoiré | 25/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il était une fois, un Père Noël qui descend dans un étroit conduit de cheminée pour arriver dans une chambre où se prélasse une pinup fort dévêtue, totalement à poil en train de dormir au-dessus des couvertures en plein milieu d'un grand lit!

Devant cette scène, le Père Noël se parlant à lui-même tout en se caressant la barbe dit:
"Dilemme, dois-je être positif ou négatif... devant cette situation, je fais ce qui se doit... ou bien je ne fais rien et je ne saurai pas remonter pour continuer ma tournée..."
That is the question?

Écrit par : Al Duf | 25/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bruno Coppens s'inspirait du discours du roi pour sa chronique de Noël

http://vanrinsg.hautetfort.com/media/01/01/4149899436.MP3

Écrit par : L'enfoiré | 26/12/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, mais non, ce n'est pas un billet de Noël, la chronique de Thomas Gunzig:

http://vanrinsg.hautetfort.com/media/01/02/805843566.MP3

Écrit par : L'enfoiré | 27/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si on le fait exprès, mais aujourd'hui, c'est la fête des Saints Innocents et PE en parle

http://vanrinsg.hautetfort.com/media/01/01/1043726731.MP3

Écrit par : L'enfoiré | 28/12/2017

Répondre à ce commentaire

Le commerce de détail américain vient de connaître le meilleur Noël de l’histoire

Les consommateurs américains ont dépensé plus de 800 milliards $ au cours de la saison de Noël. C’est ce qui ressort du rapport de SpendingPulse, une division de la société de cartes de crédit Mastercard. C’est un record historique.
Le consommateur américain fait confiance à l’économie. Cette frénésie d’achats offre donc un répit bienvenu pour le commerce de détail qui traverse une très grave crise actuellement. En 2017, on a recensé plus de 7000 fermetures de magasins.
Mastercard a calculé les dépenses sur la base de ce qui est payé par carte de crédit et a rajouté une estimation des paiements réalisés en espèces et avec d’autres moyens de paiement. Les ventes de voitures ont été exclues.
Les actions de la plupart des chaînes de vente au détail américaines se sont appréciées après la publication du rapport. L’action JC Penney Co. A gagné 7,6 %, celle de Kohl et Macy Inc. a gagné 5 %.
Les chiffres montrent que entre le 1er novembre et le 24 décembre, les consommateurs ont dépensé 4,9 % de plus tant en ligne que hors ligne. C’est la plus forte hausse depuis 2011.

Près de 90% de toutes les dépenses sont toujours effectuées dans des magasins
On a enregistré 18 % de ventes en ligne supplémentaires au cours de cette période. Mais l’ensemble de ces ventes ne représente que 11 à 12 % des dépenses globales. Le reste est encore acheté dans des magasins physiques.
Mais les analystes s’accordent pour dire qu’Amazon a largement profité de cette fête de Noël. La firme de Jeff Bezos s’est accaparée 50 % de toutes les ventes en ligne (en 2016, cette proportion était de 38 %), mais de plus, la société a accueilli plus de 4 millions de nouveaux adhérents à son service Prime au cours de cette seule semaine. La société compterait donc 100 millions de familles américaines comme clientes.

UPS débordée
Cette translation rapide des ventes des magasins physiques vers les sites de e-commerce a des répercussions pour le secteur du transport. La société de transport UPS avait anticipé les fêtes de fin d’année en recrutant près de 95 000 personnes pour faire face au surcroît de travail prévisible à cette époque, comme en 2015 et 2016. De plus, elle a poursuivi ces embauches jusqu’à la dernière semaine avant Noël pour s’adapter à la demande.
Malgré cela, elle a été si débordée qu’elle a dû demander à son personnel des fonctions de support d’aider les transporteurs à effectuer leurs tournées de livraison. Des centaines de travailleurs de la comptabilité, du marketing et autres employés de bureau étaient invités à se changer et à rejoindre un dépôt pour trier des colis et aider à charger les camions et camionnettes de la société. Dans certains cas, on leur demandait même d’effectuer la livraison eux-mêmes, parfois en utilisant leur propre véhicule.

https://fr.express.live/2017/12/28/commerce-detail-etats-unis-noel/

Écrit par : L'enfoiré | 28/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire