Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2016

La boule de Vintage Pinball

La semaine dernière,  le billet "Dites-le avec des fleurs", avait reçu un commentaire à la suite de mon billet: "Long, long, long avec beaucoup de références et d'intervenants.... Une citation, les fleurs attirent les mouches, ces dernières tournent autour et alentour, idem pour le sexe....

Ma réponse initiale: "J'ai joué ce genre de connerie dans ce billet titré "Le billet le plus court de l'enfoiré". Billet dans lequel il n'y avait rien d'original ni dans la forme ni dans le fond. Mon blog n'est pas construit pour les lecteurs rapides. En premier, il est écrit pour moi-même. Son but, pouvoir me rappeler dans le futur, ce qui se passait à une certaine époque du passé. La lecture du texte de ce billet se ferait en moins de cinq minutes. La vision des différents médias, musiques, films, photos et autres, par contre, s'achèverait en au moins une heure. C'est ça, la différence et la raison des références".

"Bizarre et décousu" disait un commentaire critique. 

Auquel je répondais "C'est voulu". Voulu parce que c'était un jeu.


"Si nous lisons, c'est pour éprouver le besoin de vérifier que nous ne sommes pas seul", comme écrivait Douglas Kennedy.

Quand on n'a pas la profession d'écrivain, j'ajouterais "Si nous écrivons, c'est pour dire que nous l'avons adopter avec les risques de ne pas l'être".

Pour ce billet-ci, j'ai fait un pas de recul en réfléchissant à la manière dont ce blog était conçu.

Un copain m'avait dit, un jour "Tu écris tes billets comme tu programmais".

Je lui avais répondu "C'est parfaitement exact".

Un programme analyse des données en présences pour arriver à une fin relativement heureuse.

Pour respecter l'économie de mots, de phrases et en évitant les bugs, j'ai pensé l'écrire en style télégraphique pour répondre de manière drastique, au problème de style.

Alors, voilà le processus numérique.

Nom du programme, "Vintage Pinball".

"Vintage"tout objet original sans imitation. Objets modernes ressemblant à des objets d'époque dans une vague du néo-rétro.

"Pinball" ou "flipper", jeu vidéo sur arcade. Frappe d'une boule sur cibles variées en réactions en chaîne. But: Augmenter le compteur de points en visant les boules avec le maximum de points pour réaliser le score le plus élevé et jouer le plus longtemps possible en évitant que la bille ne sorte du plateau de jeu.

Cahier des charges:

  • analyse fonctionnelle avec des données rassemblées en entrée,
  • fil rouge à respecter et une fin qui corresponde au but du programme
  • analyse technique, bien plus tard.

 

Données 

Fil rouge: les fleurs.

Méthode: Une exposition et un dialogue par association d'idées.

Exclusions: jardiniers, écolos, fleuristes...   

 

Supports: vidéos, photos, sons, caricatures, affiches.  

Cette semaine, les Cafés serrés, très variés partageaient les mêmes sujets. Introduits...

 

Cibles: les catégories:

2.jpg0.jpgActualité: Les crises en thème et phonétiquement "Chrysanthèmes". 

Les élections américaines: 

Un choix est kafkaïen entre deux faces d'une même pièce d'après Nancy Fraser.

D'un côté, le sexisme de Donald, mais faiseur de deal, rationnel par la relation pragmatique avec Moscou.

De l'autre, la duplicité avec la finance de Hillary, anti-russe jusqu'à une diabolisation dangereuse et stupide.  


0.jpgLe Prix Nobel de Bob Dylan.

 

Le TILT, le CETA, le bug dans le programme qui tournait en boucle mal initialisée ou mal construite.

Bruno Coppens revenait avec la boule du Pinball CETA 0.jpget frappait toutes les autres de manière Vintage:podcast

Le refus de signer la radicalisation du  CETA, un programme stratégique pour le futur, il y a eu l'interview de la juriste Mariane Dony  podcast(*)

 

0.jpgArt: art Nouveau, planches de fleurs, japonisme

 

Belgique: voyage des souverains, Wallonie refus du CETA,  Jacques Brel et ses bonbons qui sont tellement bons.

Laurence Bibot, revenue du Japon, a une aversion d'être reine même pour y parler de la position des femmes:podcast

 

1.jpgNature: photos

 

Parodie: le sexe, repris dans cette vieille contine estudiantine: 

Une vieille contine pour enfant le revient à la mémoire,  

"La Rirette" 

... à laquelle, les étudiants ajoutèrent deux couplets dans les "Fleurs du mâle":

   La morale de cette histoire. La Rirette, la Rirette

   C'est que les Hommes sont des cochons  

   La morale de cette histoire, 

   C'est que les Femmes aiment les cochons.  

Le film "The War of Roses".

Cette semaine, sur RTL une enquête: "Les Belges, l'amour et le sexe. L'amour fait tourner le monde, battre les cœurs... et se soulever la couette".

Suivi du film "Tu veux ou tu veux pas": 

 

 

Citations: passe-partout sortis de leur contexte. Bruno Coppens procédait de la même manière en puisant dans le passé des citations et bouts de phrases :podcast

0.jpg 

Caricatures: jeux d'assimilations de deux actualités.

 

Oubli: la déclinaison de "Rosa"... dont la fin est reprise ci-dessous:

.... 

C'est le tango des récompenses
Qui vont à ceux qui ont la chance
D'apprendre dès leur enfance
Tout ce qui ne leur servira pas
Mais c'est le tango que l'on regrette
Une fois que le temps s'achète
Et que l'on s'aperçoit tout bête
Qu'il y a des épines aux Rosa

Rosa rosa rosam
Rosae rosae rosa
Rosae rosae rosas
Rosarum rosis rosis

   

 

Rejet: Pas d'histoire rocambolesque du style de "Fake book".

0.jpg

 

Concepts: plaisir et humour en porte bagage  

 

Alors, mon programme  "Vintage Pinball", était-il un bon?  

Dois-je comme Guillermo Guiz, chercher à recycler le programme pour le rendre utile:podcast

... puisque Thomas Gunzig parlait d'un futur catastrophique:podcast

 

4.jpgLa rédac en chef du "Psychologies" avait écrit un édito en octobre, intitulé "Germes de rêves".

Elle commençait en disant "Je voulais être avocate, architecte, psychologue ou écrivaine..."

Et finissait par la question intermédiaire "Ai-je choisi la bonne voie?" avant de déclarer que c'était une affaire de conscience aiguë de la pulsion de vie, pour s'y adapter et pour déployer sa créativité.

Le magazine contenait un test psychologique (*)

La vie est un théâtre à vivre en butinant et à imaginer des jeux de rôles.

C'est aussi entrer dans la peau des passeurs d'informations à se demander ce qu'on aurait pu écrire à leur place. 

Les bugs, on pourra les trouver à l'usage quand les tests n'auront pas été concluants.

Un esprit numérique doit prendre en compte tous les risques, tous les avantages et inconvénients d'une opération quelconque avant d'aller plus loin. 

Essayer de le dire avec des fleurs au départ, c'est voir que tout peut se passer.

0.jpgJe ne dirai pas comme Donald que si je ne suis pas élu, c'est que les votes étaient truqués.

Je dirais que le moins idiot aura seulement gagné.

 

Ma devise: "Tout est dans tout et inversement", elle recherche des liens entre ces "tout" non évidents. 

C'est tellement con cette phrase qui dit : il faut se résoudre à suivre une seule idée sans voir les autres qui défilent pour les assembler.

A force de déstructurer ou de restructurer en découpant tout en rondelles sans avoir une vue d'ensemble, il faut espérer qu'il en restera quelque chose. 

Je ne suis pas payé au billet, ni au clic.

Les médias ont sorti combien d'articles depuis le début de l'année au sujet des élections américaines?

Moi, un seul "Trump-moi ça" et tout y est dit...

 

Eriofne, 

 

(*)  réponse donnée par Don Quichotte:

0.jpgOubli de la juriste: l'aspect fondamental est le bien fondé de ces initiatives purement économiques et financières à l’antipode des soucis de tous les jours alors que ce libre échange (que personne ne rejette par défaut dans la mesure ou on définirait précisément ce que cela est ET n’est pas! ) n’est pas encadré par des règles communes données par la « communauté » européenne. 

0.jpgComment peut-on adhérer à ces grands messes alors que l’on nous dit qu’il est « acceptable »
  • qu’un seul pays ou 2 ou 3 s’oppose à des règles fiscales communes dans l’EU
  • qu’un seul pays s’oppose à des règles communes quant à l’organisation des soins de santé ou de la sécurité sociale,
  • qu’un seul pays s’oppose à des règles communes en matières d’éducation, de libre circulation etc etc.. 
Si un seul ou 2 ou 3 pays s’opposent à un accord purement économique et financier, c’est inacceptable.
S’opposer est-il acceptable sauf s'il s’agit d’économie et de finance en guise de modernité?  
Mais, on s’étonne que des millions de citoyens européens signent une pétition demandant que l’on STOP le TTIP et des accords similaires tels que le CETA...
Le problème n’est pas l’Europe mais plutôt ce qu’une minorité veut en faire à son seul profit".
 
 

Citations:

  • "La seule critique définitive est la création", Maurice Lemaitre
  • "L'opposition du Ceta et le Nobel de Dylan giflent ceux pour qui toutes les émanations de la volonté populaire, n'ont que fonctions de chambres d'entérinement", Thierry Fiorilli du Vif 

0.jpgMise a jour 24,25 octobre 2016
: La boule du CETA roule rencontre des obstacles rebondit sur toutes les propositions, encore et toujours vu par Bruno Coppens podcast,Guillermo Guizpodcast 
Thomas Gunzig, en pédagogue, a essayé de faire comprendre ce qu'est le pacte du CETA 
podcastalors que, toujours bouché, Alex Vizorek pige toujours rien à la saga du CETA :podcast.
 
Vivacité et le Cactus ne sont pas triste non plus...
 
Tout était connu depuis 2014 et c'est quinze jours avant la signature que la Wallonie réagit: VRAI ou FAUX?
Faux

0.jpg

Magnette, un héros? 

Wallonie, pionnière ou archaïque? Non, à la recherche d'une 3ème voie.

0.jpg

 
Paul Jorion écrivait dans l'Echo: "Ce n'est pas en réalité l'Europe en étant tel quel qui est la cause du malheur des peuples mais l'idéologie agressive de ceux qui la dirige et qui au lieu de réunir les nations dans un projet commun les dressent les unes contre les autre sous la bannière des dogmes de la concurrence, de la compétition et de la compétitivité"

0.jpgJ'ajouterai que "il faudrait peut être cette idéologie en fonction des bons résultats des multinationales qui ne connaissent pas de frontières et qui réalisent comme ATT vient de le faire un mariage avec ce qu'elle apporte comme contenant au contenu de Time Warner, même si cela coûte 85 milliards de dollars."
 
A voir aussi le documentaire de ARTE: On parle de Cheval de Troie américain, entré sur le sol canadien rappelé par le TTIP, mais il y a aussi la Chine qui joue le même rôle avec le Canada qui est devenu une cible d'espionnage pour la Chine: "Dragon à mille têtes".
 

0.jpg

 
En conclusion, y aura-t-il un avant et un après CETA, comme on l'entend?
Je cède la parole à Anne Blanpain, notre experte des questions européennes qui nous raconte les "Coulisses du pouvoir"...
 
Bruno Coppens traduit cela en une messe et un sermonpodcast
et on résume ce qu'il en adviendra comme conséquence: podcast
 
Alors, Thomas Gunzig demande des excuses et des explications sur les énigmes belges à l'expert spécialiste es-Belgique, puisque tout est dans tout et inversement: podcast
 
 
(*) Un test du dernier "Psychologie" apprend sur sa manière de penser et d'agir.
0.jpg
1.jpg
 
 
 
 
 
 
 0.jpg
 
 
2.jpg3.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Commentaires

Et encore une boule à frapper sur la Communauté Européenne Très Américanisée donnée par Bruno Coppens

http://www.rtbf.be/auvio/detail_le-cafe-serre-de-bruno-coppens?id=2153350

et on va demander à Raymond Souplex ce qu'il désignera comme responsable ou coupable dans les Cinq dernières minutes

Écrit par : L'enfoiré | 24/10/2016

Répondre à ce commentaire

Que dit l'OMC de cet accord?

Écrit par : L'enfoiré | 24/10/2016

Monsieur le cerveau gauche arrêtez de tout contrôler et laissez un peu de place à votre pendant droit !
Effectivement la méthode ,l’organisation , l’analyse et la logique sont d’une efficacité redoutable mais le coté sensitif peut adoucir certaines choses et les rendre plus « digestes »
Le programme est efficace mais c’est comme pour un tour de magie …..il ne faut jamais révéler le secret !

Écrit par : Léopoldine | 24/10/2016

Répondre à ce commentaire

Deux points très importants se sont passés ce weekend.

La nuit des idées et comment les Belges estiment leur statut à 92% mécontents et comment ils comptent le résoudre à 82%.
C'est vrai, je n'accorde aucune importance majeure au affaires du sexe, même si pour certains c'est extrêmement important comme pour DSK qui y perd son latin et son espoir en l'avenir.
Avec le sexe, en s'y pend comme une planche de salut, certains sont prêts à toutes les conneries: que ce soient les femmes ou les hommes d'ailleurs. Pas de différences de genre, c'est de l'unisexe.
Savoir mettre ses impulsions entre parenthèses pour quelques minutes de plaisirs, évitent souvent des catastrophes de longues durées..

Écrit par : L'enfoiré | 24/10/2016

La Belgique est le laboratoire de l'Europe.
Elle a un gouvernement surnommé "à la Suédoise"
La Suède contrairement à ce qu'on apprend suite au futuromètre des belges francophones
( http://www.lesoir.be/1349918/article/actualite/belgique/2016-10-23/futurometre-91-des-francophones-disent-non-societe-actuelle )
se porte très bien et quand on demande à la population si elle est satisfait de la vie comme le dit cette vidéo
https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fphotos.google.com%2Fshare%2FAF1QipMnQz16r8HFxvJAvDAuf50Dra4CNdwb2oejc4CeTS-3Puyqoz4B5T7hPZavwVoIRA%2Fphoto%2FAF1QipMcPi0Yq4CKgOBSTMsgB1W8ednc5Tiba1lio1lI%3Fkey%3DdkxvUlBOV2NhQ080ZGN1dkJLNTU2WEVHNTdaZ1VB&h=LAQHSOWtK
La confiance dans l'avenir, le maître mot, mais c'est un pays qui vit sans effusion dans les médias. Son gouvernement est méconnu.
La Suède fait seulement penser à Ikea.

Expresse dit “La Belgique veut le même Etat-Providence que la Suède, mais avec 900 000 travailleurs de moins”
mais avec, seulement, 22 habitants au km2

La Belgique a le potentiel de devenir un super-État économique, mais elle aurait besoin d’un gouvernement qui prendrait de meilleures décisions. C’est ce qu’affirme Bart Van Craeynest, économiste en chef du gérant d’actifs Econopolis, dans son livre « Superstaat » (« Super Etat »).
Actuellement, trop de possibilités économiques sont ignorées, déplore-t-il.
Van Craeynest souligne que la Belgique n’est pas un échec économique, comme certains le suggèrent, mais il ajoute que le pays est capable de bien plus que d’occuper une position moyenne au sein de l’Europe. Cependant, selon l’économiste, le pays doit d’abord reconnaître qu’une intervention à long terme est inévitable.
Bart Van Craeynest constate que la Belgique a encore beaucoup de potentiel économique inexploité, ce qui lui confère des marges de croissance importantes. Il se réfère à des estimations de la Commission européenne, qui indiquent que l’activité économique de la Belgique est susceptible d’augmenter de 20 % dans les 20 prochaines années .

La fiscalité
Aucun autre pays européen ne présente une aussi grande marge, mais pour que ces possibilités se concrétisent, certains obstacles devront être éliminés, d’après l’ouvrage. Van Craeynest cite des charges du passé qui doivent être abandonnées, et des droits acquis qui doivent être remis en question.
«Les domaines où des améliorations significatives peuvent être réalisées sont surtout ceux de la fiscalité et du travail», affirme l’économiste. « Il faut dire que la Belgique veut maintenir un Etat providence du niveau de celui de la Suède, mais en faisant appel à 900 000 travailleurs de moins ».
« Le taux d’emploi belge, qui ne se monte qu’à 66,9 %, doit être encore augmenté ». En termes concrets, à son avis, il faut stopper toutes les formes de retraite anticipée, tandis que les salaires doivent être liés à la productivité, plutôt qu’à l’ancienneté. En outre, il faut absolument aborder la forte pression fiscale sur le travail.
De même, Van Craeynest veut remplacer les voitures d’entreprises par une réduction directe de l’impôt sur le travail, couplée avec un taxshift du travail vers la consommation et l’environnement.

Source : https://fr.express.live/2016/10/24/belgique-potentiel-croissance-economique-bart-van-craeynest/

Info sur la Suède: https://fr.wikipedia.org/wiki/Su%C3%A8de

Écrit par : L'enfoiré | 24/10/2016

Répondre à ce commentaire

Deux pays consacrent plus d’argent à leurs dépenses sociales que la Belgique

A la suite de la Grande Récession, les dépenses sociales ont atteint le niveau historique le plus élevé dans de nombreux pays de l’OCDE, affirme un rapport récent de l’Organisation sur cette question.
La France et la Finlande, consacrent toutes deux plus de 30 % de leur PIB aux dépenses sociales, et la Belgique figure à la troisième place avec 29 %, ce qui est encore près de 8 % supérieur à la moyenne de l’OCDE.
Nous allouons 8,6 % de notre PIB sur les pensions, 8 % sur les soins de santé et 3,2% sur l’indemnisation du chômage.
Les pensions et les soins de santé représentent des postes importants des dépenses sociales. Plus la population vieillit, et plus ces dépenses s’élèvent.

L’écart avec la France
Les dépenses sociales ont plus que doublé dans notre pays par rapport à 1960, et elles ont également augmenté depuis 1990. Cependant, en France, le niveau des dépenses sociales a franchi le cap des 30 % en 2009.

Source: https://fr.express.live/2016/10/24/depenses-sociales-pib-belgique/

Écrit par : L'enfoiré | 24/10/2016

Les "clowns méchants" n’amusent personne en Scandinavie

INTERNATIONAL Une vague de plaisantins au nez rouge harcèlent la population. Jusqu’à parfois semer la panique.
Les clowns malveillants, inspirés des "creepy clowns" qui, aux Etats-Unis, harcèlent et menacent petits et grands, ont pris leurs quartiers en Scandinavie.
Et notamment en Suède, où la police a enregistré près de deux cents appels et témoignages de citoyens effrayés par les apparitions de plus en plus fréquentes, à l’approche de la fête de Halloween, de ces personnages masqués, portant des armes factices, qui sèment parfois la panique au point que le ministre de l’Intérieur, Anders Ygeman, a été obligé de réagir, appelant la population à ne pas céder à la peur et à garder son calme.
C’est dans le sud de la Suède que les alertes ont été les plus nombreuses : 168 du 10 au 16 octobre. Réels ou imaginaires, les clowns agressifs créent un sentiment d’hystérie, alimentée abondamment par les réseaux sociaux, dans une frange de la population

http://www.lalibre.be/actu/international/les-clowns-mechants-n-amusent-personne-en-scandinavie-580cdcdacd701ccd4d7ee284

Écrit par : L'enfoiré | 24/10/2016

CETA encore et toujours

Vu par Bruno Coppens http://vanrinsg.hautetfort.com/media/02/01/2578431902.mp3

par Guillermo Guiz http://vanrinsg.hautetfort.com/media/02/02/4263823459.mp3

par Thomas Gunzig qui en pédagogue, a essayé de faire comprendre ce qu'est le pacte du CETA
http://vanrinsg.hautetfort.com/media/01/02/2340548832.mp3

alors que, toujours bouché, Alex Vizorek pige toujours rien à la saga du CETA : http://vanrinsg.hautetfort.com/media/01/00/2059720534.mp3
.

Écrit par : L'enfoiré | 25/10/2016

Un accord est trouvé à 12:00

Les négociateurs ont abouti à un accord belgo-belge sur le Ceta ce jeudi vers 12h. La déclaration belge va être envoyée sera directement transmise au président du Conseil européen (COREPER) et à la Commission des 27 autres membres.
« C’est un accord très important pour les entreprises, l’activité économique. Un accord qui pèse 12 milliards d’euros », a déclaré Charles Michel.
« Le dernier mot revient aux parlements »
Si les Européens valident ce texte, il devra encore être analysé par les parlements (wallon, Communauté française, Cocof).
Les parlements (wallon, Communauté française, Bruxelles, Cocof) se réuniraient vendredi ou au plus tard samedi matin.

http://www.lesoir.be/1353192/article/economie/2016-10-27/ceta-un-accord-belgo-belge-ete-trouve-direct

Voici le texte
http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/ceta-un-accord-entre-parties-belges-a-ete-trouve-decouvrez-le-texte-5811c0d4cd701ccd4d80e4bf

Écrit par : L'enfoiré | 27/10/2016

Écrire un commentaire