Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2018

Mai, un mois de fêtes bruxelloises

1.JPGLe mois de mai est un mois pendant lequel chaque fin de semaine apporte une fête à Bruxelles.

Un mois, pendant lequel les jours de congés se suivent avec des ponts organisés en jours de vacances.

Il commençait par des discours politiques du 1er mai comme d'habitude.

Chaque fête est déjà à la nième ... dans sa catégorie.

Rien de vraiment nouveau sous le soleil de mai?

Si, Une dernière visite en fin de parcours tenterait-elle de réconcilier hier, aujourd'hui et demain?


Avant cela quels sont les métiers pénibles

qui prouvent ce besoin de fêtes?

0.JPG

5 mai: 29ème fête de l'Iris et de la fête du pain

Cette fête est l'occasion d'ouvrir les portes du Parlement et de la Commission de la Communauté européenne et d'avoir le pain qui est mis à l'honneur sous toutes les formes européennes.

Un hommage spécial à Jacques Brel disparu, il y a quarante ans, apportait la nouveauté avec la chanteuse Maurane qui s'est terminé par son décès, le lendemain. 

(Photos de 2016, Photos de 2015, Photos de 2014, Photos 2012)

0.JPG1.JPG3.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'iris est une fleur bien sûr mais c'est aussi tellement d'autres choses en astronomie, en biologie, en géographie et même en informatique.

 

12 mai, 10ème Zinneke parade

La Zinneke parade

0.JPG1.JPG2.JPG3.JPG

 

 

 

 

 

 

 

19 mai, Belgian Pride

Des dizaines de délégations aux couleurs de l’arc-en-ciel ont investi les rues lors de l’évènement axé cette année sur le thème «Your local power».

La Belgian Pride Parade souhaite ainsi mettre l’accent sur le respect et la sécurité de la communauté LGBTI+ dans leur propre quartier.

100.000 personnes étaient présents le long de la parade.

Des LGBTI+ faut-il en faire une communauté ostracisée ou au contraire les introduire dans la société comme les autres?  podcast

PE répond en donnant son opinion sur l'homophobie: podcast.

Photos de 2013


1.JPG3.JPG3.JPG0.JPG

 

 

 

 

 

 

Le Belge Lukas Dhont a reçu le "Caméra d'or" pour «Girls» à Cannes

 

19 mai, 25ème fête du Port

Il y a 8 ans, à ce sujet, j'écrivais "Que d'eau sous les ponts" avec des images et un poème fait maison.

J'y suis retourné et j'ai dû attendre l'ouverture à 11:00 heure pile.0.JPG

Beaucoup moins d'attractions que précédemment.

Je n'ai ni remonté ni redescendu le canal comme je l'avais fait à l'époque.

Quelques bateaux à quai et peu d'autres attraits.

Moins d'une demi-heure après, j'étais reparti vers d'autres aventures. Le programme était plus réservé à l'après-midi.

Le fête du Port en mai serait peut-être pour effacer les peurs de la mémoire avec quelques nœuds coulants de marine....

Photos de 2014

0.JPG1.JPG4.JPG5.JPG6.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

25 mai, Fête des Voisins

 

26 mai, 2ème édition du Brussels Jazz Week-end

après le Jazz Marathon

Une musique de rue,

bien placée entre "Éclairs & Gourmandises"

Le jazz serait-il macho?
podcast

C'est aussi une passion du collectionneur

comme pour Marc Danval

 

27 mai, 20 kilomètres de Bruxelles

32% au féminin et 68% au masculin

avec les conseils pour souffrir le moins de la chaleur

0.JPG

Photos 2016 qui rassemblent tout son mois de mai

 

 

 Kanal Brut

0.JPGTout ce qui précède était donc prévu puisque les événements sont annuels.

Qui aurait pu penser qu'un jour un grand garage deviendrait un musée?

C'est pourtant ce qui s'est produit avec le garage Citroën près du canal de Charleroi à Bruxelles.

A partir du 5 mai et pour un an, sur un mode expérimental, cet ancien garage se transforme en une réflexion sur les enjeux du musée de demain.

Situé près de la place de l’Yser à Bruxelles, il a accueilli les visiteurs. Dès ce samedi 5 mai, le millième visiteur a déjà reçu son cadeau d'accueil dès la première journée.

Le projet est d'en faire un musée pour présenter l'art et la culture moderne Kanal Brut en collaboration avec le Centre Pompidou de Paris.

1.JPGWiki dit de cet ancien garage: "Bâtiment construit par la société luxembourgeoise des Anciens Établissements Paul Wurth S.A., a été inauguré en 1934. Placé entre les quais des Péniches, de Willebroeck et de la Voirie, il profite de sa position centrale et de sa structure interne vitrée, pour permettre à la lumière de le traverser entièrement. Édifice panoramique avec des « murs rideau », il illustre l'esthétique fonctionnaliste de l’architecture industrielle de l’entre-deux-guerres et était était devenu le symbole publicitaire de Citroën, conçu comme une énorme vitrine, avec des lignes aérodynamiques et de grandes coupoles de verre dans sa structure et des innovations techniques du constructeur automobile. Une sorte de rue d’acier de 12 mètres de large reliait la salle d’exposition et le département technique, situé à l’arrière du bâtiment. ".

L'énorme garage de 35.000 m2 avait perdu sa fonction et était devenu inoccupé.

Pas question d'en faire un musée de la voiture puisqu'il en existe déjà au Cinquantenaire.

Pourquoi "BRUT"?

Parce que cette surface de près de 400 ares n'a pas encore été remplie de tout ce qui le sera dans l'avenir.

2.JPGL'identité du lieu, associée à l'histoire humaine et sociale, doit contribuer à donner une activation dans laquelle l'art et la vie s'efface dans la modernité du design et de l'architecture.

Le but est de devenir le phare de notre désir de faire de Bruxelles la capitale culturelle en 2030

Le plus marrant, c'est que la Fondation Kanal, qui s’en occupe, vient seulement cette semaine de déposer sa demande de permis d’urbanisme. Il a fallu attendre que le projet soit plus abouti pour faire la demande. Pour un projet aussi atypique, on se retrouve vite dans un flou très artistique à établir un rapport d’incidence. Le rapport tardif des pompiers demandait d'installer des escaliers supplémentaires et de mieux signaliser les sorties de secours.

La Fondation Kanal a demandé à dix artistes vivant à Bruxelles de produire une œuvre originale qui a probablement nécessité de vider quelques greniers.

Ouvert pendant treize mois, avant le début de travaux qui mèneront à découvrir le vrai projet Kanal en fin 2022.4.JPG

« Ce n’est pas un aboutissement mais le début d’une grande aventure », a lancé Yves Goldstein, chargé de mettre sur pied ce musée.

C'est un peu loin de 2022 et encore plus de 2030.

J'y suis allé voir dans l'état actuel.

Le prix d'entrée est de 5 euros. Il est prévu qu'il augmentera quand il sortira de sa "brutalité".

D'une pièce énorme à une autre plus énormes encore, d'étage en étage, il y avait immanquablement un goût de trop peu.

L'expression "avant l'heure, c'est pas l'heure et après l'heure, c'est plus l'heure", m'est tout de suite venue à l'esprit en passant de pièces en pièces souvent vides.

La conclusion journalistique a pourtant été "Le musée Kanal réussit son pari de séduction".

Combien de temps, la séduction par l'attrait de la nouveauté va-t-il durer? L'espace de quelques matins?

Parmi les visiteurs, quelques souvenirs subsistent de l'époque pendant laquelle l'espace était rempli de voitures dans l'agitation des voix qui s'occupaient de leur entretien. 

La vacuité se vend-elle aussi même par les seuls souvenirs dans une voie de garage?

Une DS ou une ID Cytroen à une place, ce n'est pas sûr que l'on en rencontre une...

 

0.JPG1.JPG2.JPG3.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4.JPG5.JPG6.JPG

 

 

 

 

 

 

Comment conclure un tel billet?

0.JPG1.JPGEn fêtant, le millième costume de Manneken Pis qui, auréolé, clignotait en pissant ?

Pas vraiment...

Par le texte que ce billet laisse comprendre "Il était une fois … Il est une fois … Il sera une fois" qui avait pour préambule: "L'être humain fut bien inspiré de créer des règles, des valeurs, et même une conscience destinée avant tout à fixer des repères, des limites et autres comportements nécessaires à la création d’une civilisation. [...] Tout est entre nos mains, l’équilibre est instable et seule notre conscience peut le renforcer"?

Tout n'est pas à la fête et cela peut sembler un peu bateau ou un peu cliché de le dire ou l'écrire...

Pourtant les fêtes permettent d'apporter une parenthèse dans une ville pour oublier bouchons et pestilences de toutes sortes.

C'est pénible la ville...

On y travaille comme un bossu.

Pas étonnant qu'on y trouve des trous et des bosses.

Un bon moment pour se rappeler ce que veut dire "snoezelen".

La petite Mawda, elle, accompagnait ses parents vers une vie meilleure.Elle ne voulait que transiter mais pas s'installer.

Elle a trouvé la mort sur une route à cause d'une balle policière perdue.

C'est devenu une affaire politique et l'honneur perdu d'un adulte.

Cela m'a rappelé l'artbook de BD "Play with me", consacré à Nicoletta Ceccoli, dont l'annonce était accompagnée par quelques phrases magiques ou inquiétantes qui disait que "l’univers d’une enfance n’a sans doute pas grand-chose de réjouissant dans un univers qui, né du quotidien de toutes les enfances,  se révèle très vite envoûtant et pesant tout à la fois, aérien et désespéré, désespérant et souriant. C'est pour un peu se faire peur, parce que la peur, l’amour et la tendresse sont les horizons qui nous font toutes et tous vivants !".

0.JPG0.JPG1.JPG2.JPG3.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

1.JPGMaintenant, si vous préférez parler de la fête au musée d'Art Fantastique, il n'y aurait aucun inconvénient...

Les fêtes, c'est surtout par les plaisirs d'enfants qu'elles se révèlent le mieux.

Mercredi, Thomas Gunzig disait qu'il aimait les enfantspodcast.

Eux, au moins, s'émerveille de tout et peut-être du ridicule des adultes.

Dis, Angèle, donne-moi ou prête-moi tes yeux...

 

 Eriofne,

 

28/5/2008: Dans son café serré, Manon Lepomme a une petite pensée pour les étudiants qu'on empêche d'étudier pendant cette période de bloc à cause des fêtes, des RGPD, des chaleurs, des pluies...podcast

Commentaires

Les perspectives de la zone euro se sont brutalement dégradées en mai

La crise politique italienne a affecté le climat économique de la zone euro, et les perspectives de la région se sont brutalement dégradées, montrent les indicateurs de la société de recherche Markit.
L’indice PMI pour le secteur des services a atteint 53,1 en mai, contre 52,6 en avril en Italie. Mais en France, il s’est effondré au cours de la même période, passant de 57,4 à 54,3 ; en Allemagne, la chute a été plus faible, de 53 à 52,1.
L’indice PMI (Purchasing Managers Index) de Markit décrit les intentions d’achats des acheteurs de biens et de services des firmes du secteur manufacturier, et il reflète ainsi la confiance des entreprises. Une valeur inférieure à 50 indique une contraction de l’activité du secteur, alors que des valeurs supérieures à 50 témoignent d’une expansion.
Malgré cela, la confiance des chefs d’entreprises italiens, entamée par l’instabilité politique et le ralentissement de la croissance, a atteint son niveau le plus faible depuis juillet 2016. “Compte tenu des difficultés politiques en cours, et de l’affaiblissement évident de l’appétit des investisseurs pour la dette et les actions italiennes, les chances en matière de performance économique semblent pencher fermement vers la baisse”, explique Paul Smith, directeur chez Markit.

Des perspectives fortement dégradées
Ce ralentissement est visible dans toutes les grandes économies de la zone euro, excepté en Espagne. Au mois de mai, la croissance devrait avoir atteint son rythme le plus faible des 18 derniers mois, d’après les indices relevés par Markit.
“La baisse des indicateurs économiques couplée à l'incertitude politique pointe vers un assombrissement considérable des perspectives de la zone euro par rapport aux prévisions ensoleillées du début d'année”, conclut l’Economiste en Chef de Markit pour les entreprises, Chris Williamson.

https://fr.express.live/2018/06/05/les-perspectives-de-la-zone-euro-se-sont-brutalement-degradees-en-mai?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=les_500_jours_de_trump_ce_quil_a_realise_ou_non_lue_devrait_payer_litalie_pour_son_accueil_des_migrants_les_perspectives_de_la_zone_euro_se_sont_brutalement_degradees_en_mai&utm_term=2018-06-05

Écrit par : L'enfoiré | 05/06/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire