Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2021

Paroles d'hommes

0.PNGLe billet de mardi était à classer dans la catégorie "parodies".
U
ne catégorie reliée à l'humour...
Tant qu'il y aura de l'humour, je n'aurai jamais marre de tout...

L'optimisme est une tendance observée chez les humains qui sous-estiment la probabilité de survenue d'un événement négatif. Chez lui, le verre est toujours à moitié plein.
Pourquoi le titre "paroles d'hommes" alors que je montre le cliché d'un "portrait de femme"?


...

Réponses

1. Un Festival "Paroles d'Hommes" était annoncé entre le 22 janvier et le 13 février comme vaccin au moral. Défileront des noms déjà connus sur cette antenne comme Alex Vizorek, Guillermo Guiz, Bruno Coppens et d'autres que je connais moins. Le spectacle "Ad Vitam" était reporté sine die. Après son premier one-man-show "Je suis une œuvre d'art", Alex Vizorek a écrit un spectacle sur l’art de faire rire aux éclats les plus sceptiques. Partant du postulat que ce thème concerne pas mal de gens, il proposait de l'humour noir dans un spectacle sur la mort en abordant la philosophie, la biologie, la culture sans oublier l’orgasme, appelé aussi la petite mort. Dans une "Ode à la vie", il espère que les spectateurs sortiront repus, bidonnés et un peu plus cultivés car la vie n'est pas une œuvre d'art

2. Mon idée saugrenue de contourner l'opposition entre les sexes à la manière humoristique sans pré carré en passant par les affres du féminisme, du masculinisme ou du machisme.

Ouvrons le bal par la question: "Faut-il aimer les femmes qui détestent les hommes par misandrie?"

0.PNG

Si vous être misogyne ou misandre, sautez à la fin de ce billet.

0.PNG

Physiologiquement comparer les hommes aux femmes, c'est presque comme comparer des pommes et des poires. Selon la théorie des ensembles, ce sont des fruits dans les deux cas, mais psychologiquement, y a-t-il tellement de différences?

Le matin du 21 novembre dernier, Sophie Davant  passait à la radio interviewé par Charlotte Dekoker au sujet du lancement de son nouveau magazine "S" à destination des femmespodcast.
Son but, l'envie de plaire, de rester séduisante pour des femmes de plus de 50 ans comme elle, face aux hommes, de trouver un avenir qui peut s'avérer souriant dans ce qu'elle appelle un combat avec le modèle de Katherine Pancol.
T
oujours pas de parité entre hommes et femmes si c'est la seule séduction et le féminisme qui reste calé entre des ornières. Mais à qui la faute?
C
e magazine "S", aura-t-il l'originalité nécessaire pour dépasser les autres magazines dérivés du sexe en compartiments distincts qui paraissent avec la même idée, comme "Femmes d'aujourd'hui"?.
J
'ai toujours préféré les magazines généralistes, spécifiques à des éléments asexués que l'on placerait dans la catégorie "unisexe". J'aime parler avec quelqu'un sans distinction de sexe, de couleur ou de race.
Or, l
e sexe est la troisième technique pour mener le monde en suivant dans l'ordre, l'argent et le pouvoir. Une affaire d'oppositions jamais conclues, jamais classées comme obsolète.
F
aibles femmes.... la force n'est pas toujours à chercher dans les muscles.
L
es femens et les féministes ont très bien compris qu'elles pouvaient influencer la politique à leur avantage malgré leur soi-disant faiblesse.


Sur cette antenne, j'ai écrit :

En 2006, "Femme, avenir de l'homme" avec Pascale Vielle, directrice de l'Institut fédéral pour l'Egalité des Femmes et des Hommes, et professeur de Droit social à l'UCL. 0.PNG

En 2011, "Le Martien et la Vénusienne" dans une confrontation physiologique et psychologique. 

En 2020, "Le sexisme jusqu'au bout des ongles" aux différences qui percutent.

Le philosophe scientifique, Pasquale Nardone nous explique qu'il n'y a pas de différences majeures entre un homme et une femme.

  • "Les stéréotypes dû au genre influencent très tôt les enfants"podcast.
  • "Les femmes n'auraient pas le sens de l'orientation"podcast.
  • "Meilleur odorat des femmes par rapport aux hommes".podcast

0.PNGC'est à dire qu'avec un peu de dérision et d'autodérision, les femmes et les hommes sont capables de sagesse et de prouesses, mais aussi des mêmes conneries que les hommes.
0.PNG

<---Très beau masque chère Madame Pelosi

Camille Laurens était invitée pour parler de son livre "Fille" et de la place des filles dans la sociétépodcast.

Oui, mais en plus des filles citées, en garçons manqués, des filles dépendantes, des filles de joie, des vieilles filles, il existe aussi des femmes à barbes et des femmes qui portent la culote...

Dans son livre "J'ai appris à lire à 50 ans", une dame a eu le courage de venir au 28' le ARTE pour parler de sa dyslexique qui avait mené à l'illettrisme et à l'illectronisme.

Tout peut-être considéré comme "sexiste" placardé sur le front.

Une question posée dans "Et pourquoi?" "Pourquoi les femmes sont moins payées que les hommes pour la même fonction?" Réponse: podcast.

Nicolas Vadot s'est fait l'écho du sexisme dans son dernier livre de dessins dans son livre "Une page se tourne". Il s'agit des les nouveaux rapports homme/femme en 2017. Il initie le débat et s'associe à l'idée en écrivant:  " le mouvement #MeToo" avait soulevé la marmite du sexisme de la société à tous les niveaux professionnels et privés. Il faut redéfinir les codes et les rôles en brouillant les cartes de manière salutaire quitte à bousculer des coutumes ancestrales. J'ai trouvé que la galanterie était une forme de sexisme pour ne pas faire traité de rustre".

 Images extraites de son livre

2.PNG

6.PNG

3.PNG

1.PNG

4.PNG

Parmi les impubliables... 

5.PNG

...

Le showbiz s'en mêle

Samedi dernier, la RTBF présentait le documentaire "La Story d'Angèle (clic)" qui montrait la progression fulgurante de la chanteuse Angèle.
Elle est devenue la nouvelle icone de la pop en faisant le lien entre les sexes et les générations par l'engouement de son public de tous les âges opposé à son jeune âge. 

Les spectateurs ont besoin de grands shows et en ont mare des meurtres et de la violence à la télé.
A
ngèle n'a pas précisé ce qu'elle entendait par le "quoi" dans "Balance ton quoi". Alors que c'était plutôt  l'idée de balancer l'injustice.

Angèle sort en 2020 "Ta Reine"

Dans "La grenade", Clara Luciani construit le lien avec le chapitre suivant


...

Androgyne dans le showbiz

La voix a-t-elle un sexe?

Dimanche, les fans de David Bowie commémorent le 5ème anniversaire de sa mort podcast. Dans les quatre années qui ont suivi sa mort, sa notoriété et sa valeur marchande a généré 20 millions de dollars.

Loïc Nottet 


Laura Pergolizzi ou LP


Christine and the Queens


Grace Jones


A la fête du changement du passage à 2021 à Versailles, il y avait Billal asani.


Michou est décédé à 88 ans en 2020


0.PNGQuoiqu'on dise, les homosexuels et les androgynes ont une cote qui monte. Etre androgyne, c'est se doubler les chances de rompre la solitude.
N'en déplaise, l
es LGBTQI ne vivent plus dans la clandestinité. Mais ils ne sont pas androgynes.
D
ans le Grand Cactus, David Jeanmotte avec son sourire et ses coiffures fantaisistes fait la nique aux aigris.

En un jus « Viagra » aphrodisiaque pour les femmes.

Le dernier Grand cactus se trouvait sous le soleil pendant une heure et demi et cela valait le détour dans la bonne humeur. 

0.PNG

Un des extraits avec Catherine Deneuve et Sharon Stone m'a amusé et fait rire  David Jeanmottepodcast.

Sur Avox, Mélusine ou la Robe de Saphir qui se décrit comme androgyne, intervient en permanence (20.400 commentaires et 0 article publié).

Repassé récemment à la télé dans le cadre des films de Noël, le film "Madame Doubdfire" prouve que parfois changer de sexe peut changer les choses et remédier à un mal-être. S'extraire d'une vraie ou fausse relation égalitaire avec des spécificités trop marquées en forçant les particularismes féminins ou masculins, n'apporte-il pas l'effet contraire?

Je répète, ce billet n'est pas là pour créer un nouveau masculinisme ou machisme mais seulement une remise à niveau pour ne pas revenir à "L'avenir à la burqa?" comme aimerait le pousser ceux qui ont un esprit rétro qui refuse le mariage pour tous derrière des masques anti-Covid. 
Rien à voir avec cette vision du mec dont on pourrait retrouver chez "Louvain Le Mec" et qui, pourtant, réunit des milliers de membrespodcast  dont
Safia Kessas en parlait dans sa grenade du 1er décembrepodcast ou dans son magazine féministe Axelle. 
 Alors la question est "ne sommes-nous pas aller trop loin dans la volonté de différenciation entre homme et femme?". 

Le "Penser la ville au féminin" suivant remet les pendules à l'heure

0.PNG

Rien à voir donc avec les Pétasses


...

Daardaar.be le magazine "à la flamand" parlait aussi de féminisme
1. "Echec aux dames : l’imaginaire supériorité du cerveau masculin"
Dans la nouvelle série de Netlfix Le Jeu de la dame, le personnage de Beth Harmon triomphe de tous ses adversaires masculins. Dans la réalité, la Chinoise Hou Yifan est la seule femme figurant parmi les cent meilleurs joueurs d’échecs au monde. Pourquoi ? « Les filles ne jouent pas aux échecs » : cette petite phrase assénée à Beth Harmon, alors âgée de 9 ans, dans la populaire série Netflix Le Jeu de la dame, Astrid Barbier, 24 ans, a l’habitude de l’entendre. [...]. La jeune femme s’avoue agréablement surprise par la production de Netflix : « Les parties d’échecs sont bien pensées. On voit que Garry Kasparov a participé au scénario des duels. Et je trouve fantastique que le premier rôle soit une femme. ». [...].  Il serait aussi utile que les garçons cessent de se chercher des excuses quand ils perdent contre une fille. Ne vous y trompez pas : de la combativité, nous en avons à revendre ! Avoir des modèles à qui s’identifier peut y contribuer. » 

2. Le coronavirus nuit à notre vie sexuelle

À Paal (Limbourg), la police a dû mettre fin à une partouze à laquelle participaient 10 hommes et femmes. À Bruxelles, la semaine passée, ce sont vingt hommes nus qui se sont fait attraper. « Plus le confinement dure, plus l’envie se fait ressentir », commente Borys Cruyssaert, du centre d’expertise sur la santé sexuelle Sensoa. Et par conséquent, l’impatience gagne aussi les amateurs de relations libres. « Attention, ceci n’est pas une excuse. L’abstinence n’a jamais tué personne », réagit Chloé De Bie, sexologue, qui s’inquiète toutefois de la diminution générale des relations sexuelles en cette période. [... ] Questions: Faut-il s'étonner que des soirées de ce genre s'organisent encore clandestinement?" [...] Est-il inévitable que les amateurs de libertinage transgressent les règles ? [...] Sur celui des célibataires ? [...] Heureusement qu’il existe la notion de contact rapproché" [...] Dans les couples n’avait-on pourtant pas prédit un baby-boom après des mois de confinement ? [...] Est-ce que cela entraîne des répercussions sur notre bien-être psychologique ? [...] Et les célibataires ?

3. Théo Francken, ou la différence entre un sexiste et un virulent macho

Theo Francken (N-VA) est en colère. En fait, presque tout le monde était en colère mardi soir au parlement, lors de la discussion portant sur un projet de loi de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS)....

...

Réflexions multiples souvent à contre-sens

Pas à dire, mais savoir où est la frontière de ce qui est ou n'est pas féminisme ou masculinisme, n'est pas bien défini .
C
'est plutôt un "sexe sans frontière, qu'il faudrait l'imaginer.
L
oin de moi l'idée de contester des situations extrêmes de sexisme ou de machisme qui se déroulent autour de nous.
L
'impulsivité des messages que l'on retrouve écrit dans les tweets sont des préjugés de pouvoir faire les choses toujours au top dans une combativité et une compétition de bon aloi dans laquelle nous vivons depuis notre plus tendre enfance où il fallait faire partie des meilleurs parmi les coqs et les poules...

Même Bernard d'Orthogaffe apporte une clarification humoristique au sujet du mot "grammaire" qui rime avec "grand-mère".

Le recrutement dans un emploi est souvent truffé de préjugés, sur les étrangers, sur les femmes, sur les handicapés, etc.

Dans sa plume de la semaine, Josef Schovanec n'a pas dit autre chosepodcast.

Parler de sexe aux enfants, Titeuf s'y emploie par le dessinpodcast.
 
Une étude australienne de l'université de Melbourne montre que les choix d’une intelligence artificielle sont même plus biaisés que ceux d’un humain puisqu'alors, les logiciels de recrutement n'offrent aucun espoir de faire disparaitre ces biais. …. 
C'est vrai, j'ai connu dans les années 70, on ne comptait qu'un à deux pourcents de femmes maximum dans les écoles d'informatique. Pas de raison de logique, mais, peut-être était-ce dû au fait qu'à cette époque, le temps machine était partagé à des heures de nuits en time sharing.

Si l'on remonte encore plus loin dans les temps anciens de cette histoire, des femmes célèbres ont participé à la naissance de cette science du numérique. 0.PNGLe premier algorithme pouvant être exécuté par un ordinateur a été créé par Ada Lovelace et Grace Hopper a constitué les bases du Cobol.
N
on, les femmes ont été très loin d'être absentes dans cette section.
U
ne carrière dans le numérique est aujourd'hui plus égalitaire.
T
out évolue, tout a besoin d'une certaine pub pour être lancé. C'est tant mieux parce que les offres d'emploi dans ce domaine ne sont pas décroissantes même si ce n'est plus "from scratch" puisque cette science apporte des extensions sans limites.
L
e dernier manager de l'année 2020 a transformé sa startup "Odoo" en entreprise internationale avec autant de femmes que d'hommes podcast.

En fin de carrière, j'au eu une cheffe, très british, qui quand on la voyait en jean et de dos entourée de la gente masculine, impossible de distinguer qui ressortait du lot au féminin. Un indice? Un jour, elle a décidé de revenir à son nom de jeune-fille.

Ilham Kadri, patronne de la société chimique Solvay, s'exprimait récemment : "Il faut réinventer le progrès. Ce qui nous a mené ici, ne nous mènera pas plus loin"podcastpodcast

A la base du numérique et de la chimie, il y a un esprit d'innovation, de mathématiques associées à la logique qui n'ont aucune intention d'y introduire du sexistes.

Lors de la Cop26 de 2021, les femmes revendiquent une présence paritairepodcast

Aucune objection si ce n'est qu'aujourd'hui, ces annonces sonnent un peu creux à mes oreilles occidentales quand on pense que la situation dans des pays comme l'Arabie tout reste à faire pour le respect des femmes. 0.PNG 

Un Monde diplomatique remet une couche au féminisme avec un article sur 2 pages "Des femmes plus égales que d'autres dans les réseaux féministes du Cac40" dans un "féminisme de marché" né dans les années 2000 avec des titres tels que "Monitoring, networking, mentoring" et démontre qu'aujourd'hui, cela peut devenir contreproductif.
L
a majorité des salariés serait pénalisée à force de pudibonderie. Plusieurs mesures ont accru les disparités et les inégalités professionnelles.

Le sexe a-t-il tellement d'importance lorsqu'il s'agit d'engager une nouvelle recrue?

N'est-ce pas plutôt la compétence, la motivation et l'ouverture d'esprit, qu'il faudrait prendre en exergue en place de l'infériorité des femmes?

Léo Salamé a décrit plusieurs femmes de pouvoir dans "Femmes puissantes".

0.PNG

J'ai retrouvé la journaliste dans ses billets précédents qui dit que plusieurs critiques ont été rapportées sur la chronique reprochant "une fixation sur le féminisme qui n'apportera ni le bonheur ni la vérité" ou de "mettre tous les hommes dans le même sac".
C
ela se termine par un conseil: "Relax, les gars. Faut pas se sentir attaqués. Mener des combats féministes comparables à ceux du XIXe siècle dessert la cause plus qu'elle ne l'aide!".

La mode devient de plus en plus unisexepodcast

0.PNGMardi, on parlait de la BD "Le Jardin, Paris".
"
Le  Jardin" est un cabaret parisien au succès grandissant dirigé par une femme. Toutes celles qui y travaillent ont un nom de fleur et l'ambiance y est familiale. Un garçon  de 19 ans, Rose, est né et a grandi dans cet  établissement. Il souhaite à son tour être danseur  et se produire sur la scène, devant un public, comme ses amies. Il va rapidement en devenir l'attraction principale.podcast.

Ce samedi-là, Charlotte, encore, parlait du conte inversé dans la BD "Peau d'homme". 

Sans contrefaçon, je suis un garçon !

Dans l’Italie de la Renaissance, le mariage de Bianca, demoiselle de bonne famille, avec Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant ne peut se faire parce qu'elle a une « peau d’homme » et un nom Lorenzo avec tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle visite incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel en s'affranchissant des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité.. Cette morale agit  en miroir. Pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ?

0.PNG

1.PNG

3.PNG

 

ARTE présente le film "Petite fille"

Née dans un corps de garçon, Sasha, 7 ans, se sent petite fille depuis plusieurs années. Le cinéaste Sébastien Lifshitz ("Les invisibles") suit sa vie au quotidien et le combat incessant de sa famille pour faire comprendre sa différence. "Quand je serai grande, je serai une fille", répète Sasha depuis qu’elle a 3 ans. "Sasha est une petite fille, née dans un corps de garçon. Elle déteste son zizi et regrette de ne pas pouvoir un jour porter un bébé dans son ventre", confie sa mère, Karine, au médecin de famille


Les expressions françaises sont aussi, par essence, sexistes en y ajoutant des doutes sur l'orthographe... 

Encore une fois, Bernard (dont j'apprécie les lunettes) revient avec la question "Que dit-on "Elle s'est fait l'écho" ou "Elle s'est faite l'écho"?"

...

Une anecdote sur LinkedIn

0.PNGAujourd'hui, c'est sur internet que les sites de rencontres mènent la danse. Cela se passe sur Facebook où j'y suis très rarement mais plus bizarrement sur le site le réseau social professionnel LinkedIn. En général, j'évite de répondre. Dernièrement, je voulais m'en amuser. J'avais accepté quelques invitations de dames bien intentionnées.
Bonjour, comment vous allez ? Je me présente Claudine. Je serais ravie de faire votre connaissance au cas où ma présence ne vous dérange pas. Au plaisir de vous lire Cordialement !, commence-t-elle.
-
Tout est à disposition si vous aimez lire sur les "Réflexions du Miroir" (dont je donne l'adresse)..
-
 Merci. Bonjour comment vous allez ?.
-
Très bien. Un philosophe solitaire n'a jamais de problème avec le Covid. Il n'a que sa plume, son PC comme interlocuteur en plus de son épouse.
-
Bien quel est votre statut matrimonial ?.
-
 Tout.
-
 Tout. Comment ça tout? Tout n'est pas une réponse. Désolé.
-
La réponse est déjà donnée. Apprenez à lire les réponses qu'on vous fait.
-
Ok compris maintenant.
-
Que cela ne vous empêche pas de donner votre avis en commentaires. J'aime les commentaires les plus humoristiques.
-
 Ok. 

La conversation s'est arrêtée là. Depuis, ni commentaires humoristiques ni folkloriques. Les invitations de Florence et de Jorane avaient été interrompues dès ma première réponse. En cette nouvelle année 2021, voici les nouvelles invitations de Caroline, de Marie, d'Andrée, de Sylvie... Bizarre, aucun prénom masculin...  "Réflexions du Miroir" était-il trop difficile à comprendre pour les dames et compris par les hommes? Le logiciel de LinkedIn avait-il chercher à créer des échanges de Diane chasseresses contre nature qui se produisent plutôt dans le cadre d'un site spécialisé différent mais beaucoup plus cher? Si c'était pour un 5 à 7, c'est autre chose. Au JT, on apprenait que les Agences de de rencontres avaient doublé leurs dossiers de candidats aux rencontres en 2020:podcast

Tiens, encore une dernière fois, Bernard pourrait dire d'où vient le mot "appâts"


...

Les Fleurs du mâle

0.PNGQuand j'étais à l'ULB (et ça date!!!), un jeune de 1ère candi, un "bleu", se trouvait confronté (et forcé) à étudier un petit livre rouge appelé "Les Fleurs du mâle" présenté dans ce lien par Touffe et que ceux qui y sont passés ont dû connaître.
S
ans ce petit livre, la relation homme-femme n'a jamais été réduite à un point de rupture ou de répulsion.

0.PNGIl s'agissait plutôt d'une réaction anticléricale que anti-féminine.
D
'après le site de Touffe, la première incursion de ce livre date de 1922 et sa dernière mouture de 2009.
A
ujourd'hui, les "Fleurs du Mâle" semblent être tombées en désuétude. Perdue dans des souvenirs amusants d'une autre époque.
S
ubsiste encore une table des matières des chansons paillardes, avec les paroles et les chansons enregistrées en mp3.
A
u baptême des "bleus mâles", en novembre, les étudiantes n'y étaient alors pas admises vu le nu intégral qui s'y déroulaient.
A
u moment où les coiffeurs sont aux abonnés absents, cela auraient apporté quelques solutions adéquates.
A
ux séances de rasages de beaux chevelus s'ajoutaient les couleurs les plus fantasques pour qui perd le combat dans le ring à la chasse au pendentif entre les jambes.
J
e n'aime pas décidemment le sexisme à outrance à la petite semaine. 

Vendredi dernier, Fanny Ruwet tentait de se rappeler le sexe après le confinement.
J
'aurais dû lui proposer la lecture de la BD "L'incroyable histoire du sexe" que les livres d'histoire n'osent pas raconter. 

Et si on créait un nouvel hashtag #WeToo? avec Jeanneton qui prend sa faucille?

Le film de 1965, "Les Grandes gueules" visible en entier à cette adresse. 55 ans après est-il encore possible de trouver un réalisateur d'un remake? J'en doute, les féministes réagiraient négativement.
L
ors du naufrage du Titanic quand il a fallu choisir ceux qui allaient pouvoir s'installer dans les barques de secours, c'était les femmes et les enfants d'abord "jamais sans ma fille" car souvent entre la fille, le garçon ou le mari, c'est souvent la fille qui fait partie du premier choix. 

0.PNG

0.PNGEn 2050, ce sera peut-être un tout autre choix.
"
L'IA choisira alors à votre place, le sexe avec des robots". A cause de l'omniprésence de la réalité augmentée, la disparitions des emplois traditionnels, le végétalisme, les nets progrès médicaux, le quotidien plus casanier et retour de relations amoureuses authentiques, disparaitront...

Cela fait plus de 48 ans de partage de vie avec mon épouse. Ce n'est pas triste et parfois enrichissant même s'il y a des chocs et des réconciliations. C'est juste une question de compréhension des pensées de l'autre.

Putains de fantasmes..
E
n Asie, les hommes ne trouvent plus de femmes et de plus, la fertilité est parait-il en baisse.

Est-ce parce qu'ils agissent comme un pied?

0.PNG

 

...

Dans la rétrospective de l'année 2018, il fallait conclure l'année par "la femme, a été son fil rouge".

Question: Sacha Guitry était-il mysorine en fonction de ses citations (clic) dont une résume toutes les autres: "Je suis contre les femmes, tout contre"?

Demandons-le à l'écailler de la préhistoire du cinéma

 

Allusion

0.jpg

28/1/2021: Renommer le tunnel Léopold II  et dans le cadre de la féminisation lui donner un nom de femme... Cactus:podcast

9/2/2021: Les mantes religieuses


0.PNG6/3/2021: Lucile Peytavin est interrogée au sujet de son livre "Le coût de la virilité"podcast.

7/3/2021: Vieille de la journée international des droits des femmes et la chanteuse An Pierlépodcast

Commentaires

"Contre la reproduction sexuée" par Jacques-Robert SIMON

« Depuis les débuts de l’humanité, le prix à payer sous le règne de la domination masculine, c’est la guerre, la violence, le travail qui confine à la torture ou à l’esclavagisme. » Ces constatations terribles d’un neuropsychiatre célèbre sont parfaitement fondées et les avancées féministes ne suffiront pas à changer un monde rongé en son cœur par l’instinct masculin irrépressible de domination. Il faut éliminer les mâles pour faire cesser le mal.
.....

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/contre-la-reproduction-sexuee-230098

Écrit par : Allusion | 12/01/2021

Répondre à ce commentaire

Un image et beaucoup de commentaires sur le sujet...

https://www.pauljorion.com/blog/2021/01/16/confinement-les-violences-conjugales-explosent-par-chantal-montellier/

Écrit par : Allusion | 17/01/2021

Répondre à ce commentaire

Le sexe fait surtout vendre… du sexe

Une publicité d’Olympus.
Un contenu érotique ou sexuel renforce l’attention portée à une publicité. Toutefois, cela ne signifie pas nécessairement que ces messages seront en mesure de stimuler les ventes, peut-on lire dans le livre ‘La pub enlève le bas: sexualisation de la culture & séduction publicitaire’, de la spécialiste française en communication Esther Loubradou. Une récente étude italienne met également en évidence les effets paradoxaux de l’utilisation de messages sexualisés dans la publicité.
Selon Esther Loubradou, les avantages et les inconvénients des publicités à caractère sexuel sont extrêmement complexes. Elle souligne que les études scientifiques mettent également en lumière de nombreuses contradictions.

Ambiguïté
‘Les effets de la publicité teintée sexuellement sur les ventes sont ambigus’, souligne Mme Loubradou. ‘On peut dire sans risque que les consommateurs se souviendront mieux des publicités à caractère érotique ou sexuel. Mais cela ne veut pas dire pour autant que la marque ou le produit en question restera mieux ancré dans la mémoire du public’.
‘Les connotations sexuelles peuvent créer une distraction qui conduit à un traitement périphérique du message. L’attention du consommateur risque ainsi de plus se porter vers le contexte que vers le contenu de la communication. Au lieu du produit, c’est la suggestion sexuelle qui reste.’

Une relation logique entre le contenu et le produit fonctionne toujours mieux
‘En général, la mémorisation fonctionne mieux lorsqu’il y a une relation logique entre l’utilisation de contenu sexuel dans la publicité et le produit qui apparaît dans la campagne’, explique Ester Loubradou. ‘De plus, lorsqu’on examine l’attitude du public à l’égard de la publicité en tant que telle, des différences significatives peuvent apparaître.’
‘Les publicités à contenu érotique seront généralement évaluées de manière plus positive. Toutefois, cela n’est vrai que si l’élément sexuel n’est présenté que sous une forme modérée. Le produit lui-même doit craindre un impact négatif, avec à la clé une menace de perte de crédibilité.’

Des effets paradoxaux
‘Il est difficile de tirer des conclusions définitives’, ajoute la spécialiste en communication. ‘Certaines marques affirment que l’utilisation de motifs érotiques a considérablement augmenté leurs ventes. Toutefois, ces affirmations sont difficiles à vérifier. Toutes les études scientifiques sur le sujet ont clairement montré des circonstances très précises.’
‘Il ne faut pas en tirer de conclusions générales. Pour la vente de lingerie, le client va plus facilement traiter et tolérer des motifs sexuels. En d’autres termes, le sexe fait surtout vendre… du sexe. Mais ce sera beaucoup moins le cas lorsqu’il s’agira de vendre des éponges ou des gants. À ce moment-là, le cerveau humain doit faire face à des dissonances.’

La chaîne de vêtements néerlandaise Suitsupply est connue pour ses publicités à caractère sexuel.
Dans une nouvelle étude, quatre universitaires italiens ont testé la proposition souvent entendue selon laquelle ‘le sexe fait vendre’. Ils ont examiné comment les hommes et les femmes en Italie réagissaient à la publicité sexualisée. Ils ont conclu que les femmes avaient moins d’intentions d’achat pour les produits présentés avec des modèles féminins sexualisés qu’avec des publicités neutres. Quant aux hommes, ils n’étaient pas non plus influencés par la sexualisation des publicités. Les quatre chercheurs concluent, comme Esther Loubradou, que l’utilisation de messages sexualisés dans la publicité génère des effets paradoxaux.

Porno chic
Mais malgré tous ces doutes, de nombreuses marques choisissent encore d’utiliser des publicités à caractère sexuel. ‘Il ne faut pas oublier que ces annonceurs sont plus motivés par leurs convictions ou leur propre libido que par des preuves scientifiques’, conclut Mme Loubradou. ‘On ne peut pas isoler les annonceurs de leur environnement social.’
‘Ceux qui produisent les messages publicitaires font eux-mêmes partie de la société qui les reçoit. L’annonceur est immergé dans un contexte de croyances, d’habitudes et d’usages. Le message doit également en tenir compte. Aujourd’hui, nous vivons clairement dans une société qui est beaucoup plus sexualisée qu’auparavant.’
De plus, Esther Loubradou souligne que les idées reçues sont souvent en cause. ‘Les campagnes publicitaires ne sont pas nécessairement le résultat d’études de marché approfondies’, rappelle-t-elle. ‘Le concept de porno chic, entre autres, le prouve. Il n’a pas été conçu par des publicitaires, mais par des professionnels et des designers du secteur du luxe, qui ont trouvé ce langage visuel inspirant.’

https://fr.businessam.be/le-sexe-fait-surtout-vendre-du-sexe/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter_du_matin_le_business_des_graces_bat_son_plein_dans_l_entourage_de_trump_ces_hommes_devenus_milliardaires_grace_a_la_pandemie_voici_la_maison_la_plus_chere_et_la_plus_grande_des_etats_unis&utm_term=2021-01-18

Écrit par : Allusion | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Nature : c'est le moment d'observer le faucon pèlerin
Avec Thomas Jean, youtubeur, photographe et vidéaste amateur, partons à la découverte de l'oiseau le plus rapide du monde. Le faucon pèlerin !
La vitesse la plus haute enregistrée de manière scientifique et effectuée par un faucon pèlerin est de 389km/h ! C’est plus rapide qu’une formule 1 et on a la chance d’avoir cet oiseau à Bruxelles !
Aujourd’hui on compte une douzaine de couples nicheurs rien que dans la capitale. Et ce, grâce à un programme de préservation lancé par l’institut royal des sciences naturelles de Belgique.

Il faut savoir que le faucon pèlerin a quasiment été exterminé du pays et de plusieurs régions d’Europe, à cause de l’utilisation des pesticides ddt dans les années 60-70. Heureusement, plusieurs nichoirs ont été installés et cette espèce est revenue petit à petit à Bruxelles.
On l'a d'abord exterminé avant de le protéger
C’est ce qu’il s’est produit en Belgique avec de nombreuses espèces d’ailleurs : le hibou grand duc, le loup, le lynx, etc
On ne disposait visiblement pas des mêmes connaissances qu’à l’heure actuelle et depuis, on s’est rendu compte de l’importance de préserver la faune sauvage.
Effectivement, la période d’accouplement a débuté et on peut l’observer à différents endroits.
Le faucon pèlerin a du goût ! Il choisit bien ses sites de nidification et s’installe généralement sur des cathédrales, des maisons communales, des églises, voire des tours d’immeubles. Il y en a même en haut de la tour Reyers de la RTBF !
Si vous voulez les observer, rendez-vous sur le site web http://www.fauconspourtous.be/?lang=fr où il y a toutes les informations à savoir.

Pas un article sur les animaux, si ce n'est à cause du fait de guetter la reproduction
Si c’est l’oiseau le plus rapide au monde en vol, c’est aussi l’un des plus rapides lorsqu’il s’accouple. L’acte dure en moyenne 3 secondes et se produit plus ou moins toutes les heures. Donc il faut être extrêmement patient et très réactif s’il on veut prendre une photo. L’intimité du faucon pèlerin, ça se mérite !
Vous pourrez aussi observer le mâle faire des offrandes à la femelle parce que oui, le faucon pèlerin est un romantique. Bon, ce sont des oiseaux décapités qu’il offre mais pour la femelle, c’est l’équivalent d’un bouquet de fleurs.

https://www.rtbf.be/lapremiere/emissions/detail_week-end-premiere/accueil/article_nature-c-est-le-moment-d-observer-le-faucon-pelerin?id=10681835&programId=12394

Écrit par : Allusion | 25/01/2021

Répondre à ce commentaire

Le festival "Paroles d'hommes" est reporté en 2022.
http://www.parolesdhommes.be/

Écrit par : Allusion | 27/01/2021

Répondre à ce commentaire

Jeudi 28 janvier 2021, le comédien Popeck était l'invité de L'instant de luxe, sur Non Stop People. L'acteur des Aventures de Rabbi Jacob a révélé avoir été violé et battu par sa femme pendant de longues années, dans la plus grande indifférence de la police.
C'est un nouveau témoignage qui fait froid dans le dos. Dans le sillon des révélations de Camille Kouchner et son livre La Familia Grande, dans lequel elle accuse Olivier Duhamel d'avoir commis l'inceste sur l'un de ses frères, d'autres personnalités semblent aujourd'hui prêtes à raconter leur histoire. À peine vingt-quatre heures après le récit glaçant du député Bruno Questel, violé à l'âge de onze ans par un voisin, un autre homme a pris la parole. Jeudi 28 janvier 2021, sur le plateau de L'instant De Luxe, c'est le comédien Popeck, âgé de quatre-vingt-quatre ans, qui est revenu sur les sévices subis de la main de sa propre femme, et ce, pendant des années. Des propos glaçants qu'il a évoqués avec un ton froid, à tel point que Jordan De Luxe, liquéfié en face de lui, n'a pas su comment réagir.

"J’ai porté plainte à la police. Les flics se tapaient sur les cuisses..."
"Peut-être que ça va déplaire à beaucoup de gens... En ce moment, il y a toutes ces révélations d’inceste, de viols, eh bien moi, pourquoi me suis-je marié avec ma femme ? Parce qu’elle m’a violé. J’ai été violé. Parfaitement. J’ai été violé", a-t-il lâché, avec calme. Afin de détendre légèrement l'atmosphère, Popeck ironise : "Une fois qu’on a été mariés, j’ai eu des coups de pompe dans le cul. Pour ça, elle est forte, elle n’est pas normande pour rien", ajoute-t-il, face à son interlocuteur médusé. "Vous dites ça sur un ton...", lui répond-t-il. Popeck, conscient d'aborder le sujet d'un ton complètement détaché, s'explique : "J’ai porté plainte à la police. Les flics se tapaient sur les cuisses parce qu’une femme battue, on la plaint, un homme battu, on en rigole", a-t-il expliqué à Jordan Deluxe, avant de conclure : "Eh oui : je suis un homme battu."
Mais de quelle femme Popeck parle-t-il ? En réalité, le comédien humoriste a toujours été très discret sur sa vie privée. Dans une rare interview accordée à France Dimanche en mai 2020, il avait évoqué deux mariages dont l'un n'avait pas duré : "J'ai été marié deux fois. La première fois, j'étais encore au foyer de jeunes travailleurs. J'avais 19 ans et la fille en avait 17. Elle est tombée enceinte et c'est la directrice du foyer, que je considérais comme ma mère adoptive, qui a décidé que je devais l'épouser", avait-il raconté. S'il n'en dira pas plus sur sa première épouse, il n'a pas hésité pas à déclarer sa flamme à celle qui partage sa vie depuis cinquante ans : "Elle est l'amour de ma vie ! Si, par malheur, elle devait partir avant moi, je serais perdu !"

https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/popeck-viole-et-battu-par-sa-femme-son-temoignage-edifiant-2107646

Écrit par : Allusion | 29/01/2021

Répondre à ce commentaire

Les mâles mantes se battent contre les femelles pour s’accoupler, mais se font manger s’ils perdent
« Le sexe est rarement un acte délicat, mais pour les mantes religieuses, ce jeu peut se révéler mortel »
Si les mantes religieuses femelles sont connues pour immobiliser et cannibaliser leurs compagnons pendant ou après l’acte reproducteur, il s’avère que certains mâles attaquent également et que l’issue du combat conditionne la réussite de l’accouplement.

UNE STRATÉGIE VITALE POUR LES MÂLES
Le cannibalisme sexuel est courant chez les mantes religieuses. En général, la femelle est l’agresseur, ce qui incite les mâles à s’approcher de cette dernière avec une extrême prudence lors de l’accouplement. Mais de nouvelles recherches menées par Nathan Burke et Gregory Holwell, de l’université d’Auckland en Nouvelle-Zélande, révèlent que certains mâles se battent également et blessent parfois gravement les femelles afin de tenter de s’accoupler et éviter d’être dévorés.
Dans le cadre de travaux présentés dans la revue Biology Letters, les deux scientifiques ont étudié 52 couples de Miomantis caffra, espèce originaire d’Afrique du Sud, sur une période de 24 heures. Au cours des douze premières heures, ceux-ci ont étudié attentivement les insectes afin de voir quels couples s’affrontaient, et quel individu « remportait » le combat. Il s’est avéré que plus de la moitié des duos de mantes religieuses s’étaient battus.
« Ces luttes étaient toujours initiées par les mâles, et impliquaient des combats violents où chacun des sexes essayait d’être le premier à immobiliser l’autre », estime Burke. « Cette utilisation de la force chez les mâles était vraisemblablement destinée à pousser les femelles à s’accoupler. »
À l’issue de la période d’observation de 24 heures, Burke et Holwell ont recensé le nombre de paires d’insectes s’étant accouplées ainsi que celles où le mâle avait trouvé la mort. Ce qui leur a permis de constater que le résultat dépendait de l’identité du vainqueur des combats observés au cours des douze premières heures. Si la femelle cannibalisait toujours le mâle quand elle remportait la confrontation, lorsque cette dernière tournait à l’avantage du mâle, l’accouplement était le résultat le plus courant.

« IL SEMBLE QUE DE NOMBREUSES FEMELLES PRÉFÈRENT MANGER LE MÂLE PLUTÔT QUE DE S’ACCOUPLER AVEC LUI »
explique Burke. « Le fait qu’elles ne soient pas pressées de s’accoupler n’a toutefois rien de surprenant, car les femelles Miomantis caffra sont capables de se reproduire de manière asexuée, sans sperme. »
Dans quatre des combats observés par Burke et Holwell, la mante religieuse mâle avait utilisé ses griffes acérées pour frapper la femelle, lui infligeant une blessure ayant entraîné une perte importante d’hémolymphe, équivalent au sang chez les arthropodes. « Le sexe est rarement un acte délicat, mais pour les mantes religieuses, ce jeu peut se révéler mortel », souligne Burke.
Selon William Brown, de l’université d’État de New York, étant donné la structure des membres antérieurs des mâles, conçus pour saisir et retenir des proies, il reste assez étonnant qu’ils n’attaquent pas plus régulièrement les femelles.

https://dailygeekshow.com/mantes-accouplement/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2021_02_07

Écrit par : Allusion | 08/02/2021

Répondre à ce commentaire

La séduction féminine, une tentative de maintien dans un monde d’hommes
Auteur
Julie Cafmeyer

Je suis touchée par la manière dont le secteur culturel prend la défense des neuf femmes qui accusent le producteur de télévision Bart De Pauw de harcèlement. Dans sa lettre ouverte et par l’entremise du hashtag #streepinhetzand (une ligne dans le sable, ndlr), la culture demande que toute personne posant des limites, traçant une « ligne à ne pas franchir », soit prise au sérieux. Une idée toute simple, mais qui constitue pourtant une première. Un secteur qui s’exprime d’une seule voix pour dénoncer des abus.

Recul et solidarité
La lettre ne pointe pas de coupables. Elle prône la solidarité. C’est ce qui fait son intelligence : elle prend du recul, remet en question un système.
Dans son exposé « Body politics » in the Feminist Revolt, Silvia Federici nous invite à reconnaître que la violence sexuelle est un problème structurel, et pas nécessairement un abus de pouvoir commis par des hommes pervers. Les abus sont souvent liés aux conditions économiques. La situation serait complètement différente si les salaires des femmes étaient plus élevés et si les réalisateurs et les producteurs ne pouvaient décider de l’avenir des jeunes femmes.
Les nominations de la dernière cérémonie des Ensor du cinéma, organisée par le festival du film d’Ostende, reflètent un net déséquilibre hiérarchique entre les hommes et les femmes du secteur de la création. Dans la catégorie « Meilleure réalisation de série télévisée », six hommes ont été nominés contre une femme. Les nominés des scénarios télévisés comptaient quatorze hommes et une femme. Les producteurs sont par ailleurs majoritairement de sexe masculin, et les candidats, blancs et hétérosexuels.

Relations confuses avec les hommes de pouvoir
Ce n’est pas la faute des Ensor : la responsabilité incombe à ceux qui continuent à créer des perspectives qui s’adressent principalement aux créateurs masculins.
Dans cette structure, il est logique que les femmes entretiennent des relations confuses avec les hommes de pouvoir. Elles cherchent des moyens de progresser alors que le système ne le permet pas. C’est très toxique.
On attribue la faute aux femmes : « Vous auriez tout de même pu dire dire non. Vous voulez attirer l’attention ? Votre talent ne suffit-il pas pour réussir ? »
Les femmes sont présentées comme des fauteuses de troubles, des séductrices peu fiables, alors qu’elles tentent de se maintenir dans un monde dominé par les hommes. Une femme flirterait-elle encore avec un réalisateur masculin s’il n’avait pas son mot à dire sur son avenir ? Peut-être, mais elle le ferait pour d’autres raisons. Il est bon de se livrer au jeu de la séduction, mais pas si votre carrière en dépend.

Front commun pour le changement
La bonne nouvelle, c’est que #streepinhetzand constitue un front commun d’hommes et de femmes qui veulent que les choses changent. Quelle est la prochaine étape ?
Les quotas peuvent renforcer la diversité. Le principe est très simple. Il suffit de fixer un pourcentage minimal de femmes, de personnes de couleur et d’homo- et transsexuels parmi les créateurs, qui seront représentés dans le paysage médiatique flamand. Cessons de nous plaindre et fixons des quotas. À ceux qui sont en mesure d’agir : pouvez-vous aborder ce sujet lors de votre prochaine réunion ? Il est plus que temps. Merci !

Écrit par : Allusion | 22/02/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire