Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2021

A Knokke-le-Zoute

Dernièrement, je parlais du roman "Nom d'une pipe".

Cette fois, "Enfin les vacances, direction Knokke-le-Zoute ! Le peintre Magritte et sa femme Georgette se préparent à savourer les plaisirs de la côte belge: promenades en cuistax, croquettes de crevettes et moules-frites. Mais avant ça, ils profitent de la plage, bien installés dans leur transat. Un peu plus loin, les aboiements de leur chienne Loulou sonnent la fin du farniente. En grattant dans le sable, elle a déterré une main. Une aubaine pour René et Georgette qui vont se livrer à leur plaisir secret : traquer le meurtrier. Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague".

Préambule: Il était une fois un gamin qui avait enfermé la mer dans une boîte à mystère sur laquelle il avait collé des coquillages. Chaque fois qu'il voulait retrouver son insouciance, il l'ouvrait et les vagues déferlaient chez lui, emportant son chapeau boule et ses nuages noirs. Ne laissant qu'une palette de couleurs pour réinventer le monde".

Lire la suite

18/08/2021

Generation equality

0.PNGFemmes, en collaboration avec la Communauté européenne, la Belgique, la France, le Mexique, ainsi qu'n partenariat avec Cartooning for Peace, a organisé un concours mondial de dessins et de bandes dessinées pour marquer le 25ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d'action de Pékin. Plus de 1200 jeunes artistes de 18 à 28 ans, originaires de plus de 120 pays, ont participé au concours et ont soumis leurs dessins pour partager leur vison de #GénérationEgalité. Les finalistes ont été sélectionnés par une jury composé de dessinateurs professionnels, de représentants de haut niveau  et d'experts en égalité des sexes, ainsi que d'une jeune activiste.    

Lire la suite

11/08/2021

Manneken Pis et Jeanneke-Pis se rebiffent

0.PNGManneke Pis est un petit garçon nu ou vêtu par une garde-robe qui ferait pâlir d'envie. Sous la forme d'une statue en bronze de 55,5 centimètres de hauteur, il pisse tellement qu'il en devient une fontaine devant laquelle les touristes aiment se prendre en photo. Symbole d'un gamin irrévérencieux, épris de liberté, capable de braver le qu’en-dira-t-on en « plus ancien bourgeois de Bruxelles ». Pour le Bruxellois, se réclamer de cette statue gentiment provocante contribua à l’élaboration d’une représentation de soi comme d'un être espiègle, moqueur, libre et doté d’un grand sens de l’humour. Tout ça à cause de la légende qui dit que ce ketje avait réussi à éteindre un incendie en urinant sur les flammes...

Il y a aussi Jeanneke-Pis, moins connue qui, dans la position Adhoc, pourrait lui faire la nique au niveau débit, mais qu'on n'habille jamais parce qu'on la garde derrière une grille bien cadenassée de peur qu'elle ne soit volée comme son homologue masculin.

Si les Brusselairs ne sont pas surréalistes, qui le serait. 

Depuis la semaine dernière, j'avais présenté une version "dégraissée" de l'article "Nom d'une pipe" et une première version de ce billet-ci sur Agoravox.fr  pour tester les réactions en France.

(*) Dédicasse

Lire la suite

04/08/2021

Nom d'une pipe

0.PNG"C’était au temps où Bruxelles bruxellait...
À l’arrêt du tram, le célèbre peintre René Magritte, chapeau boule, costume sombre et pipe au bec, a une vision étrange : une jeune femme en robe fleurie, debout à côté de son corps ! Il en parle à Georgette, son épouse, et immortalise la scène dans un tableau. Quelques jours plus tard, cette femme est retrouvée assassinée, avec une lettre d’amour parfumée dans son sac et un bouquet de lilas sous sa robe".

C'est ainsi que Nadine Monfils présente ses personnages dans une série d’enquêtes inédites menées par le peintre René Magritte et sa femme, Georgette dans "Les folles enquêtes de Magritte et de Georgette". 

"L'idée d'écrire un roman au sujet du couple Magritte en construisant des histoires de meurtre m'a séduite", dit-elle.

Lire la suite