Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2022

Royals & Trains au Train World

0.jpgLe 9 mai, je recevais une invitation pour la nouvelle exposition temporaire, intitulée "Royals & Trains" toujours à Train World à la gare de Schaerbeek.

Comme le roi était invité, il fallait une carte de presse que je ne possède pas et mon invitation a été utilisée le 5 juin après avoir présenté mon invitation à l'entrée.


...

Au commencement était le train

Au lendemain de l'indépendance de la Belgique, la jeune monarchie constitutionnelle était comparée à une pièce d'or en symbole d'un côté par la colonne du Congrès avec Léopold 1er à son sommet et de l'autre les libertés de se déplacer représentées par une locomotive à vapeur.  

Depuis la construction de la première ligne ferroviaire en 1835, les "Royals monarchiques"  ont soutenu le réseau pour contribuer au développement économique du pays.

0.jpgTout a commencé le 5 mai 1835, les officiels et les voyageurs privilégiés, curieux, se bousculent sur le quai de la gare de l’Allée verte pour voir le train "La Flèche".

Ce jour-là, la première ligne de chemin de fer publique va être inaugurée en présence du roi Léopold 1er.

Devant une allée verdoyante, le long du Canal de Bruxelles, a été construite la gare de l’Allée verte. Fraichement fondée en 1832 par la fusion de plusieurs petites sociétés régionales, une société exploitent des lignes pour les Chemins de fer de l’État belge. La gare est constituée par un simple petit bâtiment en bois dans lequel on vend des billets aux voyageurs.

Sur le quai, trois trains tirés par des locomotives à vapeur s’apprêtent à parcourir les 20 km de cette première ligne reliant Bruxelles à Malines.

Le premier roi des Belges,  Léopold 1er, voulant faire oublier la présence des Orange sur le territoire, croit fortement en l’introduction du train dans son pays. Durant tout son règne, il œuvre à l’amélioration des voies de communication.

Il est fier de cette nouvelle gare mais pas téméraire pour autant.

Son service de sécurité lui déconseille de prendre place à bord qui file à la dangereuse vitesse de 50 km/h

Pour des raisons de sécurité, donc, il ne monte pas à bord.

Il est seulement là pour assister au départ de cette première locomotive "La Flèche", fabriquée en Grande-Bretagne par la société de Robert Stephenson. Derrière elle, la Stephenson et L’Éléphant attendent leur tour.

Au mois de juillet, La Rapide et L’Éclair suivront.

0.jpgLe succès est tel, qu’au mois de décembre, la première locomotive fabriquée en Belgique appelée "La Belge" fait son apparition sur la ligne.

Conçue dans les ateliers de John Cockerill à Seraing, elle atteint 60km/h. 

Dans la suite, rassuré, Léopold 1er sera  le premier chef d'Etat à se déplacer exclusivement en train.

...

Thèmes de l'exposition:

1. Des trains pour nos rois. L'histoire commence en 1836. Les voitures, confiées à des constructeurs belges, deviennent de plus en plus grandes et confortables en relation avec la Compagnie Internationales des Wagons-Lits dirigées par Georges Nagelmackers.

2. Les inaugurations. La première ligne de chemin de fer du continent européen du continent est inaugurée le 5 mai 1835 entre Bruxelles et Malines par Léopold Ier. Léopold II s'y intéresse aussi mais il n'inaugure que les nouvelles infrastructures lorsque des gares sont rénovées. Le roi Albert fait réformer les Chemins de fer de l'Etat par l'exploitation de la SNCB. Le roi Baudouin inaugure successivement depuis 1952, la Jonction Nord-Midi, la première connexion entre une capitale et un aéroport de Bruxelles-Central à Zaventem. Le roi Albert II inaugure la liaison Eurostar vers Londres en 1994 et la première ligne à grande vitesse en Thalys vers Paris en 1997. Le roi Philippe inaugure la gare d'Anvers restaurée et la gare de Liège-Guillemins. 

3. Les gares et les salons royaux Pour faciliter les voyages en train et la réception d'invités de marques, il y eu plusieurs projets de gares et de salons royaux. Sous Léopold 1er, le premier salon royal s'installe à la gare Bruxelles-Nord. Ceux de Verviers, de Liège, de Spa. Celui de Bruxelles-Midi à Ostende organise les transports avec l'Angleterre.

Sous Léopold II, des haltes royales à Laeken et à Houyet relient au château de Ciergnon, mais d'autres projets plus ambitieux encore restent inachevés. Ce n'est plus qu'à Bruxelles-Midi que subsiste des salons VIP gérés par un service protocolaire. 

4. Mariages et enterrements royaux. Des mariages d'Etat aux funérailles sont célébrés et les trains servent de trait d'union lors du mariage arrangé entre Léopold II et l'archiduchesse Marie-Henriette d'Autriche de la prestigieuse famille Habsbourg ainsi que le mariage de la princesse Charlotte avec Maximilien d'Autriche par un train spécial jusqu'en Autriche qui permet au public d'y assister. En 1900, Albert 1er se marie à Munich avec la princesse Elisabeth, duchesse de Bavière et reviennent ensemble à Bruxelles.

Le roi Léopold III épouse Astrid  au départ de Suède et gagne Bruxelles. Un journaliste parle du retour de Astrid après son accident mortelpodcast.

0.jpg5. Le petites princes et le train. Tous les enfants royaux dessinent des trains.

La conservation du train Märklin est assurée par le régent Charles.

Des exercices de calcul des horaires de trains sont imposés au jeune Léopold III.

En 1938, une réplique du train "La Belge" est offerte à Baudouin.       

6. Voyages à l'étranger et visites d'Etat. En 1836, première berline conçue pour son roi qui fait découvrir cette invention aux autres têtes couronnées. Ce n'est que bien après la Seconde Guerre mondiale que l'avion se substitue au train pour les destinations lointaines. Dans la fin des années 1970, les voyages d'Etat en train se raréfient.

...

Dans l'exposition

La Berline royale de 1901, les voitures restaurants de 1905 et de 1912, la voiture salon de 1939 et la voiture salle à manger de 1939. 

J'avais déjà écrit 4 billets en 4 expositions, en reculant dans le temps:

4. Exposition "Orient-Express"

3. Le train belge de Pékin à Hankou

2. L'homme qui aimait les trains

1. Le monde du train belge

...

Au programme de la journée du 25 juin:

Le titre "Léopold 1er et le train, l'usage du train royal après 1945".

1.jpgC'est donc toute la préhistoire du train qui va défiler.

Aujourd’hui, cette ligne de chemin de fer, exploitée par la SNCB, est connue comme la ligne 25. Elle mesure 47,6 km et est électrifiée depuis 1935.

La gare de Bruxelles-Allée-Vert a perdu son usage, préférée par la gare du Nord. La gare de Tour-et-Taxis et de Schaerbeek, seront fermées aux voyageurs en 1954 et démolie en 1958.

L'histoire ne retourne jamais en arrière.0.jpg

Elle se tourne sur l'avenir et les télécommunications.

Tout va plus vite que le train aujourd'hui.

Parfois, l'actualité devient moins glorieuse en réunissant trois Mousquetaires actuels jusqu'en Ukraine à Kiev.

Cette nouvelle exposition temporaire est encore une raison de plus pour visiter Train World.

Un peu d'humour s'impose pour voir passer nos têtes couronnées par l'extérieur mais qu'elles n'entendront pas à l'intérieur...

0.jpg

1.jpg

2.PNG

Le train pour remplacer la voiture, on en parle.

Cela veut dire que ses chauffeurs et des accompagnateurs de trains sont peut-être demandés.

En Suisse, la pénurie de conducteurs de train s'atténue...

Nouvelle assemblée.jpg

Alors, maintenant en voiture, les photos de l'exposition en cliquant sur l'image ci-dessous:

0.jpg

 

Allusion

...

 

Commentaires

Bruxelles, Paris, Vienne: quelles villes sont les plus agréables du monde?

La capitale autrichienne est placée pour la troisième fois au sommet de cet indice réalisé par «Economist Intelligence Unit», la cellule de recherche et d’analyse affiliée à l’hebdomadaire anglais The Economist. Elle succède à la ville néo-zélandaise d’Auckland, qui perd 33 places du fait de l’allongement des confinements sanitaires.
Les experts ont récompensé la stabilité de Vienne, son offre éducative et médicale, ainsi que la qualité de ses infrastructures par la note maximale de 100 sur 100. Les facteurs culturels et environnementaux y sont quasi idéaux.

L’Europe dominante
L’Europe domine largement le top 10 avec six villes, dont Copenhague et Zurich, qui complètent le podium derrière Vienne, et Genève (6e). Le Canada est bien représenté avec trois villes: Calgary (3e ex aequo), Vancouver (5e) et Toronto (8e).
Paris s’affiche au 19e rang, 23 places plus haut qu’en 2021. Bruxelles apparaît à la 24e place, juste derrière Montréal (23e). Londres termine 33e tandis que Barcelone, réputée très animée, finit 35e, huit places devant Madrid (43e).
Ailleurs dans le monde, Milan se classe 49e, New York 51e et Pékin 71e.

Des exclusions
Pour faire partie de ce panel, la ville doit être considérée comme une «business destination», soit un centre économique et financier, ou être demandée par les clients. Beyrouth, gravement sinistrée par l’explosion d’un port en 2020 et capitale d’un Liban en proie à une forte instabilité politique, n’y figure pas.
Les auteurs indiquent que Kiev a dû être exclue du rapport dans un contexte d’invasion russe en Ukraine. En parallèle, Moscou (80e) dégringole de quinze places.

https://www.msn.com/fr-be/actualite/other/bruxelles-paris-vienne-quelles-villes-sont-les-plus-agr%C3%A9ables-du-monde/ar-AAYLk6O?ocid=msedgntp&cvid=6e799215e5284fe9da91671922f60d41

Écrit par : Allusion | 23/06/2022

Répondre à ce commentaire

Grève chez Brussels Airlines: 24 vols annulés ce jeudi matin (vidéo)
Près de 40.000 personnes sont concernées par ces vols annulés alors que la compagnie aérienne belge avait plus de 500 vols prévus ces trois prochains jours.

Voyageurs et voyageuses sont prévenus : ce jeudi démarre une période compliquée pour le secteur aérien, bouleversé par plusieurs mouvements de grève. Premiers à entrer dans la danse, les pilotes et le personnel de cabine de Brussels Airlines, qui se croiseront les bras jeudi, vendredi et samedi, entraînant l’annulation de 315 vols.
Près de 40.000 personnes sont concernées par ces vols annulés alors que la compagnie aérienne belge avait plus de 500 vols prévus ces trois prochains jours. Jeudi matin, 24 vols étaient déjà affichés comme « annulés » au départ de Brussels Airport, indique RTL. 40 % des vols devraient toutefois être maintenus ce week-end.

https://www.lesoir.be/450204/article/2022-06-23/greve-chez-brussels-airlines-24-vols-annules-ce-jeudi-matin-video

Écrit par : Allusion | 23/06/2022

Répondre à ce commentaire

Voyager en train: une solution plus coûteuse?
Coûteux et fastidieux pour les destinations lointaines, le train tente de s’imposer comme une solution privilégiée et bon marché pour les courtes et moyennes distances.

Selon le baromètre publié par Europe Assistance, seuls 11 % des Belges comptent se rendre en vacances en train cet été. Les trois critères principaux guidant le choix du moyen de transport sont la commodité, l’habitude… et le prix. Mais alors que la menace d’un chaos estival pèse sur les aéroports et que le prix de l’essence n’en finit plus de grimper, le train pourrait devenir une alternative plus séduisante pour le portefeuille.
« On prévoit une augmentation de 10 % sur les TGV intercités cet été », confirme la SNCF. Même son de cloche à la SNCB. « On sent un engouement qui vient sans doute de la hausse du prix des carburants, mais aussi parce qu’il s’agit d’un moyen de transport durable. »

https://www.lesoir.be/449096/article/2022-06-17/voyager-en-train-une-solution-plus-couteuse?utm_source=Repensons_notre_quotidien&utm_medium=newsletter_le_soir&utm_campaign=Repensons_notre_quotidien_17062022&utm_term=voyager-en-train-une-solution-plus-couteuse&utm_content=Article1&m_i=B6iBytQOxtJf4mKAUIT_v9%2BOZ4pCKQXkY9dtkyWOwEJytJ5ebzYyINeqZFItVSF9Sg7rIgnnLV1UAomP0a2FDZzInKjGBP&m_i=lq4ArinWSmNBL9J7KFOOQohFZlTnqkHT9VVeWJNIn6JxT3EsO61ZejRlDnuSvPsStsXarf7haSOzVTBijLWX_43V2%2BoplL&M_BT=182323752210

Écrit par : Allusion | 24/06/2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire