Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2009

Trêve des Confiseurs

Comment présenter mes souhaits pour 2010 et clôturer une année 2009 difficile? Pourquoi pas une parodie de tous ces événements qui se bousculent avec un peu de philosophie constructive ? Cela changera des banalités dites à cette occasion. Il existe la trêve des confiseurs pendant ces fêtes. Profitons-en.

20091220Noel 2009.jpgCette fois, je me "paye" ma "Trêve des Confiseurs". Amusant de trouver cette explication à son sujet: "Au tournant du solstice, on brave les rigueurs de saison pour mieux se persuader qu'on existe et qu'on est vivant. Bombance, donc ! Et on fait sonner le tiroir-caisse du confiseur. C'est donc la trêve pour tout le monde sauf pour les confiseurs.".

Alors, si, à ces confiseurs, je leur accordait, cette fois, une vraie trêve? Une nouvelle décennie arrive. Les compteurs sont à zéro. Dès maintenant, j'utiliserai l'imparfait pour ce passé parfois douloureux.

Lire la suite

11/12/2008

De pilier en pilier

Une vie d’activité pour épargner. Au bout, le pactole ou parfois, le salaire de la peur...

vieEn Belgique, ça y est, on a notre plan de relance après d'âpres négociations (2 milliards soit 0,6% du PIB). En période de crise avec une dette qui s'élève à 309,64 milliards d'euros.

Savoir comment les travailleurs, les actifs vont être évalués et pouvoir en vivre, demain, était stressant surtout quand le pouvoir d'achat vacille. 

Lire la suite

29/10/2008

Journal d'une quille

Quand la retraite sonne, on ose espérer qu'elle ne sera pas celle de Russie. Voilà, la suite de "l'après travail".

vie,retraiteDu "Gendarme et les Gendarmettes" à Saint Tropez, avec De Funès qui avait pris sa retraite forcée, du film « Le Chat » avec Jean Gabin et Simone Signoret, on s’en souvient et cela fait réfléchir sinon avec une certaine crainte le jour où il faut raccrocher son tablier après une carrière pleine. Rappelez-vous en guise de "testament professionnel", j'avais écrit "Et si c'était à refaire". En fin de texte, je le léguais à tous mes anciens collègues et amis.

Le show théâtral que j'avais organisé et présenté alors est maintenant dans ma librairie de DVD, consultable à désir, c'est à dire, sans en perdre la mémoire. "Rock around the clock" avais-je nommé cet événement.

Lire la suite

24/12/2007

Pas satisfait de la vie?

Le bonheur, cette source de recherche individuelle et universelle, est une source de contradictions. Mais, êtes-vous, simplement conscient de ce qui rend heureux? Pour Noël, ce serait déjà un merveilleux cadeau d'essayer de comprendre où chacun se trouve sur l'échiquier de la vie. Un conte reste très artificiel. Vivre avec son potentiel pour changer de la morosité. Pourquoi pas?

noël,vieSuis-je heureux? Voilà bien le genre de question qui fait chavirer. Le bonheur, cela existe-il vraiment? Faut-il une certaine prétention pour se oser se l'avouer et surtout chercher à le diffuser chez d'autres. La mélancolie est souvent inscrite dans la morosité ambiante. Mais, chacun n'y mettons-nous pas insidieusement une touche personnelle de mauvaise humeur pour accentuer le problème?

Lire la suite

02/11/2007

Point mort

Une fois n'est pas coutume, je me lance dans le "morbide". Non, ne me quittez pas.  Le magazine "Science et vie" du mois d'août 2006 a initié ma réflexion à l'époque. Alors, pardonnez-moi, car je n'ai pas péché et la balade ne sera pas nécessairement triste. 

43c7122e2a6a146006095b20cfaf7b5f.jpgNous avons eu comme d'habitude en cascade Halloween, la Toussaint et le jour des morts. N'était-ce pas le moment de faire sortir ce papier?

Jacques Brel chantait à son époque:

"Mourir cela n'est rien. Mourir la belle affaire. Mais, vieillir".

Lire la suite

17/08/2006

La vie privée, la belle affaire..

Le respect de la vie privée, une priorité. Oui, mais pas pour tous et partout.

Le site Intelius, "Live in the know" va balayer toutes ces idées "préconçues" de la responsabilité de la vie privée et du respect d'autrui.

Avoir un esprit de "concierge" qui se retrouve à l'affut de tout événement croustillant derrière ses rideaux, voilà la première étape d'un processus d’empiétement des plates bandes d'autrui.

Lire la suite