Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2010

Incroyables vérités

Le Science et Vie du mois d'août réunissait quelques 80 vérités scientifiques. Intéressantes, connues ou non. Pourquoi pas ajouter un peu d'humour pour certaines d'entre elles pour les rendre encore plus abordables? La Science ne peut pas être triste.

0.jpgConsultez Google avec la phrase "Incroyable mais vrai" et vous aurez des dizaines de vidéos pour résultats. Magazine de divertissements, il fut diffusé notamment sur TF1 entre 2002 et 2007, il  avait pour but de surprendre, de contredire les suppositions ou convictions les plus ancrées, quitte à aller contre toutes logiques et passer dans le sensationnel. Était-ce le but recherché par le Magazine "Science et Vie" comme vulgarisateur dans le domaine scientifique? Comme certains paragraphes m'ont fait sourire, je n'ai pu m'empêcher de les ressortir avec humour.

Jeu de devinettes par l'intermédiaire de six chapitres distincts: la matière, la santé, les nombres, les origines, la planète Terre et la Vie.

Lire la suite

22/08/2010

Il était, une fois, l'utopie

"Sans utopie, aucune activité véritablement féconde n'est possible.", disait Mikhaïl Saltykov-Chtchedrine. En d'autres mots, nous avons besoin d'utopies, d'espérer que demain sera meilleurs qu'aujourd'hui. Pour d'autres, elle serait une entrave au progrès. "Le Monde diplomatique" titrait "Le Temps des utopies" dans sa "Manière de voir".

1.jpgLes utopies sont de tous les temps sans se confondre dans leurs ambitions. Elles ont une histoire et même un dictionnaire.

L"eutopia", l'utopie aurait pour but final de créer une société idéale, parfaite, mais pas surfaite.

Thomas More est un de ses précurseurs. Il en est peut-être mort.

Son histoire personnelle mérite le détour.

Le cinéma l'a représenté dans tellement de circonstances et dans tellement de situations qu'on s'y perdrait. On se souvient du feuilleton "Le prisonnier", le célèbre "Numéro 6" qui se retrouve coincé dans un "Village"  surréaliste et idyllique, à la fois.

L'utopie serait-elle seulement libre?

Lire la suite

15/08/2010

Programme de relaxation en Chine

Deux ans déjà depuis les Jeux Olympiques de Pékin. Où en sommes nous?

0.jpgAprès ces J.O, j'écrivais "Verso Chine".

J'imaginais, avec l'aide de ceux qui en parlaient dans la presse ou ailleurs, les suites de cette démonstration de forces physiques, de cette volonté d'en imposer au monde comme tous pays émergents pouvaient le penser.

"Les choses pourraient devenir bien "insupportables après 2008", écrivais-je. Critique en prenant les précautions de ne pas dire pour qui. Depuis, les JO, chacun a repris son collier sans vraiment avoir compris les objectifs de l'un par rapport à l'autre.

Lire la suite

09/08/2010

Des bulbes pour l'imagination

Il y a près de 40 ans, que Benoit Mandelbrot nous faisait rêver avec ses fractales. Limitées, alors, à la 2D, avec des couleurs alternées, il créait pour longtemps des posters dans beaucoup d'habitations qui se voulaient donner une idée de modernité. Passer à la troisième dimension, cela devient magique.

0.jpgQui a eu un ordinateur, il y a 25 ans, a eu l'envie de tâter le monde des fractales. Avec les processeurs 80286 de l'époque, pour construire une image à partir d'une fonction complexe tout en restant relativement simple dans l'énoncé, pouvait prendre un certain temps si pas un temps certain.

Avec ce processeur qui tournait à moins d'un million d'instructions par seconde, on pouvait laisser "ramer" l'ordinateur pendant des heures et revenir sans retrouver l'image construite entièrement.

Lire la suite

02/08/2010

La grande marre du virtuel et du réel

Un billet qui disait "J'en ai marre du virtuel" me faisait rêver avec humour.

1.jpgIl y a bien longtemps déjà, j'implorais "Internet, reste net".

Vœux pieux, par excellence.

Depuis certains, dans le virtuel, s'y retrouvent  dans une seconde vie. D'autres, encore, s'y sont intégrés jusqu'au cou, sans même s'en apercevoir et s'y plaisent en se demandant, peut-être, comment on faisait autrement dans le passé sans la technologie d'aujourd'hui.

Lire la suite