Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2018

Cas_à_strophes de 2018

0.JPGAprès le passé et le présent, plusieurs instances médiatiques sont là pour imaginer le future et pour,  peut-être, influencer les choix de vie.

C'est ici que l'on verra les optimistes ou les pessimistes redeviendront être réalistes.

2018, l'année du Cochon dans l'astrologie chinoise.

Seront requis des qualités de patient, de loyauté, d'honnête, de travailleur, de générosité, de modestie et de force.

Des faiblesses, du fatalisme, de la naïveté, du matérialisme et de la superficialité à mettre dans le programme de ce monde qui change en Cochon... Tout un programme...


Dans le Vif de cette semaine, Thierry Fiorilli a écrit un édito qui parle de 2018 en ces mots: "Année de la poudre, de clans et de testostérone, de roulement de mécanique, d'invectives, de bluffs, de fanfaronnades, de olas, de serments d'ivrognes, d'absolutisme, de glore, de rage, de peur, d’esbroufes, de clameurs, de jubilations..."

0.JPGAilleurs, les Cassandre rivalisent avec les collapsologues .

"S’il faut choisir une année particulière pour une grande crise inattendue… Ce sera 2018", lance Ian Bremmer dans son rapport "Top risks".

Comme toujours, les prédications de futurologues en goguette se réveillent mais oublient de remettre en question leurs prédictions une fois, celles-ci arrivées à l'échéance. 

0.JPGLes études de toutes sortes sortent et Express Business va m'aider à en sortir quelques unes.

J'avais commencé à résumer toutes ses prévisions parues de-ci de-là. 

Puis, j'ai abandonné en laissant le passionné qui y est intéressé, le soin de suivre les liens qui les conviennent.

Je n'allais pas y ajouter une couche aux risques ambiants. Les titres suffisaient.

Pour agrémenter, j'ai choisi de sortir un pot-pourri de citations de Jacques Chirac pour guide.

"Les promesses n'engagent que ceux qui y croient", dixit Chirac. 

Quand le monde est en pétard, cela devient un thriller

6.JPG

Les thrillers du futur

Si dessous, ces prédictions hasardeuses qui iront très loin dans le temps en précisant même la date des événements futurs.

Obama avait formulé pour l’avenir proche, quelques menaces;

  • L’inégalité croissante dans le monde.
  • L’absence de coopération internationale posées par le changement climatique et le terrorisme.
  • L’émergence d’États voyous et anarchiques.
  • La démocratie saturée par l’isolement idéologique, les réseaux sociaux et la cybercriminalité.

Pas de quoi fouetter un chat, mais la suite va le raidir d'un froids sibérien...

 

Les changements majeurs qui marqueront le monde de "The Economist" par l'intermédiaire de la journaliste britannique Zanny Minton Beddoes qui prédit que 3 changements majeurs pour faire pencher la balance en faveur des États-nations, au détriment des marchés:

  1. La politique s’oppose aux géants de la technologie.
  2. Le Macronisme en marche.
  3. Le changement d’attitude par l'inquiétude à l’égard de la Chine.

 

Les “cygnes noirs” de Saxo Bank

  1. La Réserve Fédérale perdra son indépendance
  2. La banque du Japon perdra le contrôle de sa politique monétaire
  3. La Chine déploira le « Petro-renminbi »
  4. Après un bref krach sur les marchés boursiers, la volatilité sera de retour

Les élections américaines de mi-mandat en novembre 2018 aboutira à une victoire de la gauche1.JPG

  1. L’empire austro-hongrois menacera de prendre le contrôle de l’Europe
  2. Le bitcoin s’effondrera.
  3. L’Afrique du Sud connaîtra un « printemps » sur le modèle du Printemps arabe
  4. Tencent, la société de technologie ayant la croissance la plus rapide dans le monde, détrônera Apple en termes de capitalisation boursière
  5. Les femmes brisent le plafond de verre et conquièrent le pouvoir dans le monde des affaires

 

Les prédictions du Bloomberg Pessimist’s Guide portent ses prévisions sur les 10 prochaines années :

  1. Trump est réélu 
  2. Facebook est inondé de ‘fake news’
  3. Le bitcoin remplace les banques
  4. La Corée du Nord lance une fusée
  5. Make Socialism Great Again 
  6. Un conflit générationnel détruit l’Europe
  7. La Chine débute une guerre commerciale
  8. Les voitures électriques mettent fin à l’ère du pétrole

0.JPGEn bonus: 2015, Bloomberg avait prédit la victoire de Trump et le Brexit.

Donc, plus question de penser que ce sont des fantaisistes....

La guerre des boutons entre Kim Yung-Un et Trump est au top de sa forme.

 

"Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu'elles concernent l'avenir.", dixit Chirac.

 

 

Revenons à plus futur proche et dont on ressent les conséquences et les effets que j'appellerai :

 

Le futur antérieur de 2018

En voie de disparition il y aura les clés, le service dans les restaurants fast-food, la pédale d’embrayage, la box internet, la boîte aux lettres, l’argent liquide, les CD, les voitures essence ou diesel, les sacs en plastique, le mot de passe...

"J'apprécie plus le pain, le pâté, le saucisson, que les limitations de vitesse", dixit Chirac.

 

En 2017, Raphaël chantait:

 

L’année 2017, cinquième année la plus chaude en Belgique depuis 1833

A New Delhi et à Pékin, la situation du smog était en question podcast.

D'après le Monde, il sera bientôt trop tard...


0.JPG"Bientôt" un mot qui sauve. Un avertissement n'est pas un châtiment à coup sûr.

Les prénoms attribués aux vents se suivent alphabétiquement de Carmen et d'Éléonore. Les vents ne manquent pas  d'être destructeurs que les assurances devront indemniser.

0.JPGIndemnités que les assurances répercuteront tôt ou tard sur leurs tarifs.

La quantité de neige a doublé dans les montagnes rendant les avalanches au niveau 5 de risque.

Notre chocolat, réputé comme aphrodisiaque, va coûter plus cher, pour raison du réchauffement climatique mais aussi du prix trop bas de la production des planteurs de fèves de cacao: podcast (*).

Les migrations vont continuer pour des raisons économiques ou vitales dus aur échauffement climatique.

Puis, il y a les inattendus, les non-imaginés dans les têtes les plus rêveuses. 

Exemple: entre les Bitcoins ou lutte contre le réchauffement climatique, il faudra choisir

0.JPGLes problèmes de plus en plus complexes du "minage" des bitcoins avec l’essor phénoménal de cette crypto-monnaie, se traduisent par l'utilisation d'ordinateurs toujours plus performants qui requièrent une consommation accrue d’énergie dans le monde.

4.JPGActuellement, chaque transaction en bitcoin consomme autant d’énergie que 9 foyers américains pendant une journée. Sur une année, l’énergie totale consommée par ce réseau informatique est estimée à 31 térawatts-heures. D’ici 2019, le réseau bitcoin nécessitera plus d’électricité que l’ensemble de la consommation des États-Unis et  atteindra la consommation du monde entier. 
Est-ce une affaire de bits ou de cons?
Le mystérieux inventeur du Bitcoin, Satoshi Nakamoto, s'en fout.
Il est assis virtuellement sur une fortune de 20 milliards de dollars virtuels qui peut s'effondrer en moins de temps que pour l'annoncer. 
 
Qui n'a encore entendu la maxime "Pollueur payeur"?.
L'UE a imposés de réduire la pollutions des États qui l'a composent.
C'était sans compter aux petits malins qui y ont trouvé une opportunité d'une fraude à la TVA sur les quotas de carbone voulu par la CE.
Le film "Carbone" est là pour en rappeler les prémices et les dénouements.
 
 
 
 

Bébé.JPGLa population est intégré dans la volonté de réduire toutes les pollutions.

Zorro s'est depuis transformé dans le domaine des "Super-Zéros"...

Zéro-toxine, zéro-déchets, zéro-plastique, zéro-gluten, zéro-lactose, zéro-viande, zéro-perturbateurs-endocriniens pour se sentir bien dans sa peau "Sexy Green and Healthy in Bio-bashing".

1.JPGPas vraiment pour le fun, même l'emprunte carbone des Super-Héros au cinéma a fait partie d'une étude d'un géologue de Stanford. 'And the winner is': Super-Man, le plus écolo de tous, en volant par ses seuls moyens.

Or, ce sont les entreprises qui polluent plus que leur ombrepodcast

0.JPG

Le Malthusianisme reprend du galon avec plus acquittée.

En 2100, la plus grande ville du monde comptera… 88 millions d’habitants.

Le top 3 en 2100 serait Lagos, Kinshasa et Dar-es-Salaam et plus Tokyo.

Le 28 minutes du 15 novembre débattait de la question de surpopulation:  "Faut-il limiter les naissances pour sauver la planète ?"

Laure Noualhat, journaliste et spécialiste de l'environnement, remettait en question jusqu'à l'octroi des allocations familiales pour limiter les naissances.

0.JPGUne visite de Erdogan à Paris n'a rien résolu sur le sort des journalistes emprisonnés à la suite du coup d'Etat raté.

En Belgique, la démographie par le nombre de naissances est en baisse depuis 2013 tout en restant avec 1,63 enfants de moyenne par femme et supérieur à la moyenne européenne. La démographie ne progresse plus à cause du nombre de femmes en âge parfois avancé, pour procréer et surtout à cause de la situation économique. 

Dans le même temps,  S&V nous rassure et apprend que la fécondité masculine est en baisse.

2018, une année faste en célébration et parfois en nouvelles opportunités de gains. Bien sûr...

3.JPGAux Etats-Unis, les plus riches investissent dans les bunkers antinucléaires.

Si en Occident, la femme sort de sa coquille...

au Moyen-Orient, l’islam perdra du terrain au profit du cosmopolitisme
 
En Iran, vu les manifestations, il semble qu'il y aura un vent de révolte du ventre et de liberté du style "printemps arabe" contre les Mollahs chiites et la structure gouvernementalepodcast0.JPG

 

Seul le savoir peut mener au pouvoir.

Et Dieu créa la femme....

Le rôle de la femme va évoluer de manière stratégique, suite à l'affaire Weinstein, mais aussi à le prise de responsabilité dans nos pays occidentaux. 

"Ma femme est un homme politique", dixit Chirac. 

 

Comme on peut le constater les prédictions sont parfois contradictoires en fonction de l'endroit où l'on vit.

Les lunettes de la peur existent bien

là où on ne l'imagine pas directement

0.JPG

 

 

Demain comme hier, tout sera économique ou ne serait pas.

10.JPGLes prévisions économiques pour 2018 sont toujours partiales et partielles.podcast

L'économie sociale s'intègre progressivement dans l'économie "classique".

Thomas Gunzig se rappelait de 2017 en prévoyant 2018: podcastavec un certain dégoût.

Chez nous, 2017 pourrait être une autre évolution sans être une révolution.

2018 commence comme toujours parle des soldes d'hiver en douceur très diverses...

Un vieux billet "Sketchs en soldes" qui a été remis au goût du jour par le café serré soldé de mardi par Cindya Izzarelli entièrement composé de blagues invendues de la saison dernière...podcast

Il y a ceux qui voient le Bitcoin remplacer les banques et les jeunes qui refuseraient de payer des impôts 

Évidemment, quand il y a plus de mi-temps et moins de temps pleinle niveau de productivité reflète le chiffre d’affaires des entreprises en fonction des équivalents temps plein (ETP). La productivité a fait un bond en avant de presque 6 % par rapport à 2012. Autrement dit, on était l’année dernière à 296.000 euros par ETP, contre 280.000 euros par ETP quatre ans plus tôt. La moyenne en Europe occidentale se situe, elle, à 157.000 euros par ETP.

Ces dix dernières années, l’échantillon d’entreprises analysé a ainsi coupé 39.000 temps pleins dans ses effectifs, soit une baisse de 9 %. Ces postes à temps plein supprimés étaient occupés à 97 % par des hommes, indique encore le bureau de consultance. Parallèlement, le nombre de mi-temps a bondi: 30.000 nouveaux postes de travail à temps partiel ont été créés en 2016. Ce qui signifie que les mi-temps représentaient l’année dernière un tiers de tous les postes de travail de l’échantillon.

En Belgique, du progrès à faire sur la compétitivité, d'accord, si nos entreprises mettent à profit leur productivité chez leurs travailleurs.

Le retour sur investissement en capital humain en Belgique est peut-être inférieur à la moyenne européenne.

Selon l'étude, en 2016, pour chaque euro investi dans un travailleur, le retour sur investissement est seulement estimé à 1,11 euro contre 1,14 en moyenne dans les autres pays d’Europe occidentale. De ce fait, notre pays se classe donc à une triste 10e place.

Recevoir de pensions légales de retraites limitées au minimum indépendamment de l'épargne engendrée pendant une vie d'activité ne compense pas les hausses des prix.  

Cela signifie peut-être qu’il y a du progrès à réaliser pour améliorer la compétitivité des entreprises, mais aussi que la rentabilité soit partagée.

D'après une étude, la Belgique devrait réduire ses coûts salariaux ou non, ne dit pas comment résoudre cette quadrature du cercle. 

Les bonnes nouvelles s’accompagnent, hélas, souvent de mauvaises.

L’intelligence artificielle et les données : les emplois d’avenir. Une croissance explosive des nouveaux postes autour de l’intelligence artificielle et des données s’accroît et la demande se poursuit pour des compétences non techniques spécifiques, telles que l’adaptabilité, la créativité et la capacité à travailler en équipe.

Il n'y a pas pénurie d'emplois. Il y a une inadéquation entre l'offre des employeurs et les compétences es candidats des demandeurs d'emploi.

La croissance est en progrès de 2%, 40% des employeurs prévoient une hausse de  de 40% et le chômage est en baisse surtout dans les emplois dans la construction, l'industrie et les nouvelles technologies, tandis que l'énergie et les banques restent problématiques. 

Jusque quand?

Probablement jusqu'à une bulle qui explosera dans le secteur considéré.

La technologie B2V de Nissan : bientôt des voitures capables de lire dans l’esprit de leur conducteur.

Quand on apprend que le hardware a une faille dans ses chips qu'il faut rectifier par du software, il y a de quoi se donner quelques sueurs froides.

"Nous venons d’entrer dans la phase 2 de la révolution numérique". Dans la première, les firmes technologiques créent de nouveaux marchés, poussant à la faillite les sociétés les plus faibles de secteur en sommeil. Dans la seconde, les firmes bien installées des autres secteurs s’adaptent, et développent de nouveaux produits et des innovations numériques pour gagner en compétitivité.

"C'est tout de même un peu curieux, c'est une technique qui s'apparente un peu au délit d'opinion, même presque au délit de sale gueule si j'ose dire.", dixit Chirac.

0.JPG"Il n'y a pas de corrélation entre les salaires des patrons et les performances des entreprises”, lance l'économiste Xavier Baeten. Les entreprises dont les patrons sont les moins gourmands sont les plus rentables.

Donc, on suit une telle logique, si en Belgique, le salaire médian des CEO des grandes sociétés belges cotées a augmenté de 26 % en 2017, pour atteindre 2,08 millions d’euros, ce serait pour rendre moins rentable l'entreprise. Si le patron le mieux payé, Dick Boer, se targuait de recevoir 4,7 millions d’euros d’émoluments annuels, il pourrait alors donner une raison de la baisse de rentabilité de Ahold Delhaize si ce n'est pas une mauvaise humeur de son personnel.

"Un chef, c'est fait pour cheffer", dixit Chirac.

Enfin, s'il y a quelque chose à déduire de tout cela, c'est qu'il n’existe toujours pas d’algorithmes capables d’identifier les choses avec l’humour nécessaire, l’ouverture d’esprit et l’enthousiasme, comme une personne humaine lucide et responsable pourrait le faire. 

"Le courage c'est de ne pas avoir peur", dixit Chirac.

Soyons donc plus réaliste et de manière universelle en sortant des frontières parfois rikiki.

Pour 2018, le magazine Trends analyse ce que serait la Chine réveillée, ce que serait Vladimir IV et des dangers de l'infrastructure.

"Aujourd'hui, on rapporte une histoire abracadabrantesque", dixit Chirac.

Ne nous leurrons pas, ce ne sont pas toujours les revenus qui ont augmenté mais les coûts des entreprises qui se sont rationalisés qui ont apportés les bénéfices.

Quand cela ne va pas pour lui, le politicien aimerait sauter l'étape des médias en s'adressant en direct à sa population.

"J'apprécie plus le pain, le pâté, le saucisson, que les limitations de vitesse", dixit Chirac.

Si la bière va se faire payer plus chère, si les salaires vont légèrement augmenter et les taxes légèrement baisser.     

"Bien sûr que je suis de gauche ! Je mange de la choucroute, je bois de la bière", dixit Chirac.

L'Italie risque de flirter avec le populisme du mouvement 5 Etoiles.

Du côté des banques, d'après L’Écho, l’État annonce la fin des rétrocessions avec le MIFID II 'Market In Financial Instrument Directive) et le PSD II (Payment Services Directive) qui ne seraient pas ristournées au client qui paye des frais d'entrée et de sortie.

Il s'agit de renforcer la protection des consommateurs investisseurs qui ne comprenaient pas la complexité de la Bourse.

"En 1994, on pourra se baigner de nouveau dans la Seine. Et je serai le premier à le faire.", dixit Chirac.

"L’économie japonaise pour les personnes âgées : de la nourriture impossible à avaler de travers"

Vu la complexité, la gouvernance des produits financiers, considérée trop limitée aux professionnels et stimuler les investissements financiers pour garantir une concurrence plus accrue au bénéfice des acteurs de payements électroniques apporte des impacts en arrière plan d'autres aspects plus lucratifs. 

L'absence des rétrocessions obligera les banques à intégrer des services sur d'autres plateformes ou d'implémenter d'autres services financiers plus inventifs sur leur propre plateforme rendant encore plus complexe la sélection pour les particuliers.    

"Sarkozy, faut lui marcher dessus. Et du pied gauche, ça porte bonheur", dixit Chirac.

Selon une nouvelle étude du bureau de consultance PwC sur le capital humain en Belgique, les travailleurs belges sont les deuxièmes plus productifs d’Europe occidentale, juste après les Suisses.

En 2017, en Belgique, le niveau de productivité était aussi le plus élevé depuis la crise financière de 2008. 

Le Belge est un épargnant. Il détient 250 milliards dans des comptes de dépôts malgré le faible rendement ou même la légère perte vu les taux d'intérêts au raz des pâquerettes..

Malin, il joue à qui perd, gagnerait... peut-êtrepodcast

Tout le monde a imaginé que l'embellie pourrait leur être bénéfique en 2018... 

"Il n'y a pas que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, je l'ai toujours dit", dixit Chirac.

Les travailleurs qui disposent d’un ordinateur, d’un PC portable, d’une connexion internet, d’un GSM ou d’une tablette mis à disposition par leur employeur et qui peuvent l’utiliser à des fins privées bénéficieront d’une baisse d’impôts comme conséquence de la modernisation et de la clarification du système d’imposition de l’avantage de toute nature.

0.JPGDès 2018, le compte d'épargne restera non imposé mais jusqu'à concurrence de 940 euros avant de passer à 15%.

L'épargne pension, encouragée, permettra de verser jusqu'à 1200 euros, rapportant un avantage fiscal de 300 euros.

Le compte-titres sera imposé de 0,15% s'il dépasse 500.000 euros.

Le précompte mobilier des dividendes d'actions pourra être récupérer par an mais si la demande d'exonération est effectuée sur la déclaration fiscale.  

La taxe de Bourse augmente ses tarifs.

"Peut-être qu'en le pratiquant jeune, j'aurais pu faire du sumo, j'avais la taille nécessaire, et le poids, ça s'acquiert", dixit Chirac.

Débordés, affairés, stressés, occupés, aspirés… Les qualificatifs ne manquent pas pour désigner les workaholic, qui n’ont le temps de rien si ce n’est métro-boulot-dodo devront s'adapter au sens de leur existence…

"Je suis un mangeur de pomme", dixit Chirac.

 

Conclusions

La prospective pour 2018 est à prendre avec des pincettespodcast

Le rapport d’une étude de Havas Worldwide cherchait à comprendre comment notre monde en perpétuelle effervescence, affecte nos manières de vivre, penser, et travailler. 

40 % des sondés ont confessé avoir déjà recouru à une ruse de vieux renard plus ou moins plébiscitée suivant les générations.

Si les baby boomers ,nés dans les années 40-60, à 26% et la génération X, née dans les 60-80, à 36% sont plutôt réticents à s’inventer un emploi du temps de ministre, la génération Y, née dans lea années 80-2000, recours à 51 et les Millénians nés après 2000, % reconnaissent faire semblant d’être plus débordés qu’ils ne le sont.

"Moi, je ne vois pas tout le temps la main de Mitterrand dans la culotte de ma sœur", dixit Chirac.

Tout cela pousse à plus insidieux encore quant à cette question "Comment se préparer à la guerre de l'attention en restant curieux de tout sans être généraliste et expert à la fois?

0.JPG

Nous sommes depuis quelques années dans une zone de turbulence et s'il n'y avait plus de surprises sur prises, il n'y aurait plus de jeu.

N'aime-t-on pas le suspense et les films catastrophes à la télé?

Dans le Vif, Frédéric Lenoir était interviewé.

2.JPGNé à Madagascar, il a dû y trouver les racines de sa philosophie de la joie et du désir.

"Spinoza m'a aidé à ne pas culpabiliser, de ne pas être dans la norme", disait-il.  

Pierre Desproges revenait aussi dans le Vif par l'intermédiaire de sa fille, Perrine 30 ans après la mort de son père, avec son livre "Desproges par Desproges". 

Pour rappel, son père était l'auteur de "Chroniques de la haine ordinaire" et maniait l'absurde en cuisinant les mots. (Extrait de "Vivre jusqu'à la mort"podcast)

"Je veux bien passer pour un salaud aux yeux des imbéciles. Je pratique l'art du pamphlet, il faut le prendre pour ce qu'il est dans notre époque ramollie où tout le monde a peur, a honte, se censure.”, confiait Desproges en juin 1986

"Mais qu'est ce qui lui arrive à la Deux, il faut faire chauffer l'appareil ou quoi ?", dixit Chirac.

Pour la Une, à vos boules de cristal, suivez votre horoscope, mais ouvrez les yeux, les oreilles et le porte-monnaie.

 

Quant aux Sciences, elles imaginent un avenir bien plus lointain encore:

Les défis de Sciences repris sur le S&V:
  1. Vaincre le cancer
  2. Nourrir 10 milliards d'humains
  3. Domestiquer les robots
  4. Découvrir une vie extraterrestre
  5. Maitriser la fusion nucléaire
  6. Sauver la biodiversité
  7. Inventer l'ordinateur quantique (algorithme de Shor)
  8. S'approcher du big bang
  9. Produire propre
  10. Donner à la science sa juste place

 

La chanteuse Angèle, fille de Laurence Bibot et de Marka, a la pêche avec la chanson "La Loi de Murphy":

« S'il existe au moins deux façons de faire quelque chose

et qu'au moins l'une de ces façons peut entraîner une catastrophe,

il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie. »


Hier, la chronique de Fabrizio Rongione.  podcastprécédait l'interview de...

2.JPGNicolas Vadot, l'invité de Matin Première pour parler des retombées de ses dessins en disant que c'était le sexisme religieux qui l'effrayait plus que le terrorisme:
podcast

"Cher Nicolas, il faut savoir que lorsque l'on parle, écrit ou dessine, on reste toujours un enfoiré (ou en verlan un 'Eriofne') pour quelqu'un, que ce soit en étant sympa, politiquement correct ou non, hier, aujourd'hui ou demain. 

La susceptibilité variable de ce quelqu'un, ne peut empêcher d'être soi".

Les sujets à discussions sont autant des atouts que des risques qui mènent parfois à la polémique, avec ou sans fake news. 

Contourner la polémique par l'humour est beaucoup plus efficace que la contrer avec la même vigueur.  0.JPG

Comme je disais à quelqu'un d'autres, c'est décidé, je pense positif et j'arrête de stresser avec le sourire aux lèvres.

La première clé du succès, c’est d’identifier les principales sources de stress dans sa vie.

La seconde , c’est d’agir sur les stresseurs sur lesquels on a prise.

La troisième, c’est le dialogue avec ceux qui gardent l'esprit ouvert.


"Me to go back to my plane", dixit Chirac.

 

Eriofne,

 

0.JPG13/1/2018: Le JT commençait par une longue séquence qui lançait une alerte au sujet du numérique et du choix entre "Des ordinateurs ou des hommes"podcast

C'est dire l'importance de ce virage vers le paradigme "numérique" que je n'ai pas mis longtemps à découvrir. Un paradigme qui n'a rien avoir avec un humanisme socialiste délirant.

 

Commentaires

Pour rester dans le pessimisme on vient de découvrir MELTDOWN et SPECTRE qui seront utilisés pour divulguer toutes les informations sensibles sur nos pc, tablettes et smartphones et que sais-je encore !

Écrit par : Raymond | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Raymond,

Ne donne pas trop peur.
Il y a encore des Geek fastoches comme rosemar qui a honte de ne pas avoir de spartphone
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/j-ai-honte-je-n-ai-pas-de-200309

Écrit par : L'enfoiré | 06/01/2018

Depuis 2004, ce pays de l’UE a perdu près de 20 % de sa population


Depuis son adhésion à l’UE en 2004, la Lettonie a un grave problème : elle assiste à un exode massif de sa population.
En 2000, on recensait 2,38 millions de Lettons dans le pays.
En 2017, ils n’étaient plus que 1,95 millions. 18,2 % de la population auraient émigré.
Aucun autre pays n’a connu une diaspora de cette ampleur.
La Lituanie, voisine de la Lettonie, connaît aussi un très fort exode, puisqu’elle a vu sa 17,5 % de sa population disparaître.
La Georgie est aussi affectée, avec une érosion de 17,2 %.
Les Lettons qui ont quitté leur pays ont profité de la libre circulation au sein de l’UE pour trouver un emploi dans des pays plus riches, en particulier le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Allemagne.
En Lettonie, le salaire moyen mensuel est de 670 €. Dans les régions les plus pauvres, comme la région de Latgale, située à la frontière Sud-Est avec la Russie, il tombe même à la moitié de ce montant. Il n’est donc pas très difficile de comprendre les motivations des candidats au départ.
Mais l’immigration économique n’est pas l’unique raison du déclin de la population lettone. En effet, le petit pays a un faible taux de natalité, combinée à un taux de mortalité élevée.
Pour Vladislavs Stankevics, responsable du développement économique de la région de Latgale, les démonstrations de force entre les armées de l’OTAN et la Russie qui ont mené des exercices militaires dans la région l’année dernière, n’ont rien arrangé. « Toutes ces rhétoriques de guerre, réelle ou non, n’incitent pas spécialement les gens à rester », dit-il, ajoutant qu’elles dissuadent les investissements étrangers.

Un pays en danger
Un tel déclin pose un très grand danger pour la survie du pays, comme l’a expliqué Atis Sjanits, ambassadeur de la république de Lettonie, dont le rôle est de contribuer à juguler l’exode déclenché par l’adhésion du pays à l’UE. En effet, trouver des militaires devient compliqué, et le pays risque de manquer de contribuables. « La Lettonie était déjà un pays avec une faible densité de population. À ce rythme, dans une cinquantaine d’années, la Lettonie pourrait cesser d’être une nation », affirme le célèbre journaliste Otto Ozols.
Cependant, la vague de départs semble se calmer, comme le montrent les chiffres de l’agence statistique de Lettonie. En effet, en 2016, on enregistrait environ 40 % de retours de Lettons émigrés, alors qu’au cours des 3 années précédentes, cette proportion évoluait entre 26 et 37 %.

https://fr.express.live/2018/01/05/lettonie-exode-ue/

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

L’horloge de la dette allemande évolue maintenant à rebours

En Allemagne, pour la première fois depuis 20 ans, l’horloge de la dette, ou « Schuldenuhr », comme on l’appelle là-bas, évolue à rebours depuis cette semaine, rapporte le Financial Times.
Depuis le 1er janvier, elle prend en compte les budgets fédéraux et nationaux pour cette année, et le total de la dette allemande qu’elle affiche diminue au rythme de 78 € par seconde.
C’est la première fois que cet instrument indique une baisse de la dette nationale.
La Schuldenuhr, qui consiste plutôt en un décompte, est entretenue et mise à jour par la fédération des contribuables allemands (BdSt). Elle est installée à l’extérieur au siège social de cette association à Berlin, bien visible de la rue. Le calcul de la dette totale allemande qu’elle affiche n’est pas issue de la comptabilisation des dépenses réelles, mais plutôt des décisions budgétaires prises par les ministres des finances fédéraux et régionaux.
Lorsqu’elle a été installée, en juin 1995, la dette par tête du pays se montait à 12 830 €. Aujourd’hui, elle atteint 23 827 € (soit 1973 milliards d’euros au total). Mais en 2009, au plus fort de la crise financière, la dette allemande progressait de plus de 4400 € par seconde.

Un excédent budgétaire
Mais suite à la cure d’austérité imposée par la chancelière allemande Angela Merkel, et son ministre des Finances d’alors, Wolfgang Schäuble, le budget public allemand et à l’équilibre depuis 2014.
L’essor actuel de l’économie allemande signifie que le prochain gouvernement profitera d’un excédent budgétaire d’environ 30 milliards d’euros annuels au cours des 4 prochaines années.
Désormais, le débat ne porte plus sur la réduction de la dette, mais sur les emplois possibles de cet excédent. Selon les uns, il faudrait augmenter les investissements publics ; pour les autres, il faudrait consentir des baisses d’impôts.
Cependant, le président du BdSt, Reiner Holznagel, estime que ce débat est prématuré.
« Tous ces beaux rapports à propos des excédents et des budgets équilibrés font croire aux citoyens que tout va bien sur le front de la dette. Mais ce n’est pas le cas. Nous ne satisfaisons même pas les critères de Maastricht », se lamente-t-il, en référence à l’objectif d’un niveau d’endettement inférieur à 60 % du PIB.
Et en effet, il a de bonnes raisons d’être encore préoccupé par la dette allemande. Car au rythme de son érosion actuelle, il faudra encore 800 ans pour l’annuler totalement.

https://fr.express.live/2018/01/05/horloge-dette-allemagne/

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

Le réchauffement climatique va-t-il causer la disparition du chocolat d’ici 2050 ?

A ce rythme, nous devrons nous passer de chocolat dans le futur. Le réchauffement climatique impacte la culture des fèves de cacao, ce qui pourrait causer la fin du chocolat d’ici 30 ans.
Selon le US National Oceanic and Atmospheric Administration, une augmentation de la température de seulement 2,1 degrés, causée par le réchauffement climatique, pourrait mettre fin à l’industrie du chocolat dans le monde entier au cours des 30 prochaines années.

Le Ghana et la Côte d’Ivoire
Les changements climatiques impactent le Ghana et la Côte d’Ivoire, qui sont parmi les principaux pays producteurs de fèves de cacao. À eux seuls, ils produisent plus de 60% de tout le cacao. Dans ces pays, la sècheresse a atteint des records cette année. Les plants de cacao n’ont plus assez d’humidité pour se développer et les fèves sont donc beaucoup plus petites que d’habitude. Et la situation ne va pas aller en s’arrangeant avec le réchauffement.
Les producteurs, qui voient leurs plans de cacao de plus en plus mal en point, sont face à une décision difficile. Faut-il laisser les plants mourir devant leurs yeux ou les déplacer vers des zones plus montagneuses afin d’assurer leur survie ? On serait tenté d’opter pour le déménagement mais ce n’est pas nécessairement une si bonne idée. Un déplacement de cette ampleur menace d’avoir des conséquences désastreuses sur l’écosystème, déjà très fragilisé.

286 barres de chocolat par an
Et élément supplémentaire: la demande en chocolat est supérieure à l’offre, ce qui complique encore la situation. Les pays en voie de développement consomment de plus en plus de chocolat. Et en Occident, notre consommation s’accroît également : un Occidental mange en moyenne 286 barres de chocolat par an. Ce qui nécessaire dix plants de cacao pour donner un ordre d’idée.
En plus, ce sont encore souvent de petits producteurs qui cultivent les plants de cacao. “Jusqu’ici, le cacaoyer n’a pas bénéficié de recherches et développement”, explique Philippe Bastide, expert au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement. “Les moyens de productions ne sont pas très adaptés à la demande actuelle.”
Et cette consommation croissante se transforme en une sorte de cercle vicieux. Pour répondre à la demande, les agriculteurs étendent les cultures de cacao. Ce qui cause une déforestation très importante et qui accélère encore le réchauffement climatique. Donc plus nous consommerons de chocolat, plus nous risquons de devoir nous en passer dans le futur !

https://fr.express.live/2018/01/04/rechauffement-climatique-va-t-causer-disparition-chocolat-dici-2050/

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

2017, année record pour la boîte à bébé d’Anvers

La boîte à bébé d’Anvers a connu une année record : en 2017, 4 bébés ont été laissés dans cette boîte, qui permet aux mères en détresse d’abandonner leur enfant en toute sécurité. C’est ce qu’indique Catherine Beyer, cofondatrice de l’association caritative Moeders Voor Moeders (mères pour mères), qui vient en aide aux mamans démunies en leur fournissant de la nourriture et des vêtements.
La boîte à bébés est un dispositif qui permet aux mères en détresse de déposer anonymement leur bébé. La boîte dispose d’une porte qui s’ouvre sur la rue et que les mères peuvent ouvrir. À l’intérieur, on trouve un petit lit avec une couverture où le bébé peut être laissé. La maman y trouve aussi une enveloppe qui lui est adressée, contenant un message de soutien et la moitié d’une carte qu’elle est priée de conserver. L’association détient l’autre partie de l’image correspondante, qui servira à identifier l’enfant, pour permettre à la maman de reprendre contact avec lui ultérieurement.
Peu après la fermeture de la boîte, la porte est verrouillée et une alarme se déclenche pour avertir les membres de l’association. Le bébé est alors récupéré très rapidement. Les membres de l’association lui attribuent un nom, qui est noté sur la seconde partie de la carte. Puis il est confié aux services sociaux qui se chargeront de lui trouver une famille d’adoption.

La progression de la pauvreté ?
« En 2017, nous avons trouvé 4 bébés dans la boîte. C’est une année record, et nous ne savons pas pourquoi », explique Mme Beyer. Depuis sa création en l’an 2000, la boîte a accueilli 13 bébés. Selon les politiciens locaux, la hausse des prix et la progression de la pauvreté seraient à l’origine de ce triste record.
Mais en pratique, il est impossible de savoir quelles sont les motivations réelles des mères qui abandonnent ces bébés. En Belgique, il est illégal d’accoucher sous X, et les jeunes mamans qui confient leur bébé à la boîte l’ont souvent mis au monde chez elles. « Nous le voyons au cordon ombilical », explique Mme Beyer. Elle pense que la plupart des mères sont âgées d’entre 20 et 30 ans, et qu’elles proviennent de toute la Belgique. La plupart des bébés sont de type européen, et sont probablement nés de parents d’origine belge.

Une tradition ancienne
La version moderne de ce concept a été importée d’Allemagne (notre photo), mais il s’agit en fait d’une tradition très ancienne. Au Moyen-âge, les villes ou les couvents offraient des solutions similaires pour recueillir les bébés abandonnés. L’un d’entre eux est exposé au musée d’Anvers.
Moeders Voor Moeders compte 160 bénévoles. L’association a dû batailler ferme pour imposer cette initiative que beaucoup ont accusée de pousser les mères à l’illégalité.

https://fr.express.live/2018/01/03/2017-record-boite-a-bebe-anvers/

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

Les viticulteurs s’organisent pour sauver le champagne face au réchauffement climatique

Va-t-on pouvoir continuer à s’enivrer avec les bulles du champagne ? Les viticulteurs font tout pour en tout cas, alors que le réchauffement climatique impacte sur les récoltes des raisins nécessaires à cette boisson.
Les viticulteurs sont préoccupés. Le changement de climat pourrait dénaturer la vigne: les raisins sont beaucoup plus sucrés et moins acides à cause des fortes chaleurs. Et cela pourrait causer du tort… au champagne.
Les raisins utilisés pour cette boisson sont également beaucoup plus sensibles aux maladies, comme l’explique Thibault Le Mailloux, directeur de la communication du Comité interprofessionnel du vin de Champagne, plus communément appelé le Comité Champagne. Et les changements climatiques entraînent également des fortes pluies, de la grêle et des gelées soudaines, ce qui détruit une partie des récoltes. Le Comité prévoit donc un manque de champagne ainsi qu’une hausse des prix de la part des viticulteurs pour pouvoir survivre. Et c’est précisément là que Thibault Le Mailloux ne veut pas en arriver.

Quatre à cinq nouveaux cépages
Heureusement, les viticulteurs ont peut-être trouvé une solution. Ils veulent créer de nouveaux cépages qui seraient plus résistants aux changements climatiques et cela en collaboration avec l’Institut national de la recherche agronomique et l’Institut français de la vigne et du vin. Quatre à cinq nouveaux cépages pourraient donc voir le jour d’ici 2030.
Le principe est simple, il s’agit en fait de croiser les cépages avec d’autres variétés plus résistantes ou qui offrent une maturité plus tardive. “Nous partons d’une grappe de raisins commençant à fleurir que nous fécondons avec du pollen issu de la variété qui nous intéresse”, explique Arnaud Descotes, le directeur adjoint technique et environnement du Comité Champagne. Le processus devrait donner 4000 pépins qui seraient planté dans quelques années.
“Il reste à voir si les raisins seront plus résistants aux changements climatiques que le chardonnay, le pinot noir ou le pinot meunier, qui composent principalement le champagne pour le moment”, déclare Frank van der Auwera, un expert en vin à HLN.

https://fr.express.live/2018/01/04/viticulteurs-sorganisent-sauver-champagne-face-rechauffement-climatique/

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

Des centaines de militants à Paris pour que vive «l’esprit Charlie»
Le président français Emmanuel Macron doit se rendre dimanche sur les lieux des attentats de janvier 2015.
Trois ans après l’attaque jihadiste qui a décimé la rédaction du journal satirique français Charlie Hebdo, des centaines de militants de la liberté d’expression étaient réunis samedi à Paris pour que vive «l’esprit Charlie», moins consensuel qu’en 2015.
Cet après-midi de débats, avant un spectacle en soirée, le tout sous le nom de «Toujours Charlie! », était organisée dans une salle de spectacles par trois organisations très actives dans le combat laïque.
Le Printemps républicain, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et le Comité Laïcité République défendent une conception offensive de la laïcité, contre les «communautarismes» religieux et ethniques. Ce positionnement leur vaut de nombreux opposants, notamment à gauche, où certains dénoncent un combat «islamophobe»..

http://www.lesoir.be/132674/article/2018-01-06/des-centaines-de-militants-paris-pour-que-vive-lesprit-charlie

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

La poupée de son n'est plus
La chanteuse France Gall est décédée, ce dimanche matin à Paris. Elle était âgée de 70 ans.
« Il y a des mots qu’on ne voudrait jamais prononcer. France Gall a rejoint le Paradis blanc ce 7 janvier, après avoir défié depuis deux ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer » annonce sa chargée de communication.
France Gall avait connu le succès dès les années 60, remportant notamment le concours Eurovision en 1965 avec le titre «Poupée de cire, poupée de son».
Elle connut une seconde fois le succès dans les années 70 et 80 grâce à son futur mari Michel Berger qu’elle rencontre en 1974 et qui lui compose plusieurs succès dont «La Déclaration», «Résiste», «Il jouait du piano debout», ou encore «Babacar».

http://www.lesoir.be/132697/article/2018-01-07/la-chanteuse-france-gall-est-decedee

http://www.linternaute.com/actualite/societe/1427470-mort-de-france-gall-un-deces-extremement-brutal-peu-apres-son-hospitalisation/?een=c9cfdeddeb6c4b113188c1c1480df517&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml276_mortdefrancegal

Écrit par : L'enfoiré | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

Golden Globes: noir c’est noir, il y a de l’espoir

Le dress code contre le sexisme et le harcèlement à Hollywood a été respecté lors de la 75e cérémonie des Golden Globes, qui se tenait hier soir à Los Angeles. Où, dans les discours comme dans les œuvres primées, les prédateurs sexuels s’en sont pris plein les dents.
Le noir n’est plus symbole de deuil. C’est désormais la couleur de la renaissance.
Cette nuit, aux Golden Globes, une marée noire a déferlé sur Hollywood, avec humour et dandysme comme seuls les Américains peuvent le faire.

http://plus.lesoir.be/132798/article/2018-01-08/golden-globes-noir-cest-noir-il-y-de-lespoir

Écrit par : L'enfoiré | 08/01/2018

Répondre à ce commentaire

L’Iran interdit l’enseignement de l’anglais à l’école primaire

En Iran, l’enseignement de l’anglais dans les écoles primaires est désormais interdit. C’est ce qu’a indiqué Mehdi Navid-Adham, président du haut conseil de l’éducation, à la télévision d’État iranienne samedi.
« Cela s’explique parce que l’on prend pour hypothèse que les fondements de la culture iranienne des écoliers sont acquis lors de l’éducation primaire », a-t-il expliqué. Il a précisé que cette interdiction portait non seulement sur les cursus scolaires classiques, mais aussi sur les autres cours d’anglais dispensés dans d’autres structures.
En Iran, les enfants commencent en général l’apprentissage de l’anglais à partir de l’âge de 12 ans. Mais dans certaines écoles primaires, on propose l’enseignement de la langue de Shakespeare. Certains enfants de familles favorisées suivent aussi des cours particuliers après leur journée d’école.

Une “invasion culturelle”
Les dirigeants de la république islamique ont souvent invoqué les dangers d’une « invasion culturelle » occidentale, considérant qu’un apprentissage précoce de l’anglais pouvait favoriser cet avatar. En particulier, elle avait été particulièrement critiquée dans un discours donné en 2016 devant des professeurs par le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, repris sur son site officiel Leader.ir :
« Malheureusement, il y a des fois où au lieu de propager le persan, c’est l’anglais qui est propagé ; on est allé si loin que l’apprentissage de l’anglais est arrivé même aux crèches. (…) « Les penseurs occidentaux ont dit à maintes reprises qu’au lieu des conquêtes colonialistes du XIXe siècle, la meilleure méthode qui est également la plus lucrative consiste à l’injection de leur pensée et de leur culture à la jeune génération des pays et de former des élites et des experts qui agiront comme les soldats de l’hégémonie. »

Pas de lien apparent avec les soulèvements actuels
Rien n’indique que cette décision soit liée aux émeutes actuelles contre le gouvernement qui ont actuellement lieu en Iran, mais les gardes de la révolution iranienne ont affirmé que ces soulèvements avaient été fomentés par des puissances étrangères.
Selon les officiels iraniens, 21 personnes ont été tuées, et plus d’un millier ont été arrêté au cours de ces soulèvements qui se sont produits dans plus de 80 villes.

https://fr.express.live/2018/01/08/iran-enseignement-anglais/

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2018

Répondre à ce commentaire

La plus grande entreprise textile au monde freine la robotisation

Crystal Group, un fabricant de textiles basé à Hong Kong, prévoit d’augmenter ses effectifs au Bangladesh et au Vietnam de plus de 10% dans les années à venir. Normalement, ce travail devrait faire partie des fonctions susceptibles d’être remplacées par la robotisation. Toutefois, le plus fabricant de vêtements au monde mise davantage sur les travailleurs humains que sur les robots.
Andrew Lo, le directeur général de Crystal Group, a expliqué que les matériaux souples représentaient encore un énorme défi pour les robots. Selon le PDG, au sein des marchés émergents, les machines ne peuvent pas rivaliser avec le travail manuel bon marché.
« Des inventions telles que le Sewbot de la société Softwear Automation constituent certes des développements intéressants et auront certainement un impact », reconnaît Lo. Cependant, selon ce dernier, les robots de couture ne sont pas capables de rivaliser avec le travail humain dans les pays à faibles salaires.
Crystal Group, le plus grand producteur de vêtements au monde, souhaite développer ses ateliers principalement au Bangladesh, au Cambodge, au Sri Lanka et au Vietnam. Dans ces pays, les entreprises peuvent échapper à la hausse rapide des salaires chinois.
Les usines de Crystal Group situées dans ces pays représentent déjà deux tiers du chiffre d’affaires total du groupe. Lo prévoit en outre d’augmenter encore davantage la part de production à moindres coûts en dehors de la Chine.
Avec de plus de 30% de parts de marché, la Chine est actuellement le plus grand producteur de vêtements au monde. Cependant, dans les usines du Sud de la Chine, les salaires dépassent déjà les 700 dollars par mois, soit plus du double du salaire mensuel moyen au Vietnam (de 300 à 350 dollars) et au Bangladesh ( de 150 à 200 dollars).
Crystal Group qui a levé récemment à Hong Kong 490 millions de dollars, souhaite ainsi poursuivre sa croissance en dehors de la Chine.

Fast-Fashion
Palaniswamy Rajan, directeur général de Software Automation a déclaré que les robots ne pouvaient pas rivaliser avec la main d’œuvre bon marché dans des pays comme le Bangladesh. « Toutefois, d’autres développements augmenteront l’importance des robots », a-t-il ajouté.
Rajan se réfère aux développements rapides en cours dans le secteur de la mode. Les détaillants de mode cherchent en effet à raccourcir les délais de production et à rapprocher la production du consommateur.
Selon Rajan, l’automatisation au Bangladesh n’a pas vraiment de sens car il faut encore expédier la marchandise. Cependant, la situation est différente lorsque la production est destinée au pays du consommateur final. Dans un tel contexte, il n’y a plus de droits d’importation et de coûts d’expédition et les produits peuvent être lancés plus rapidement sur le marché.
Avant de passer aux jeans et aux chemises, Softwear prévoit de lancer ses premières lignes de production de t-shirts automatisées aux Etats-Unis dans une période de douze à dix-huit mois. Les robots de Softwear possèdent actuellement assez de dextérité et de visualisation pour manipuler des matériaux souples. Mais les ingénieurs ont encore besoin de temps pour programmer 10 à 20 étapes supplémentaires pour d’autres types de vêtements.
Cependant, l’automatisation représentera tout au plus un quart de la production mondiale dans 20 ans, a encore indiqué Rajan.

https://fr.express.live/2018/01/08/plus-grande-entreprise-textile-monde-va-se-passer-de-robotisation/

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2018

Répondre à ce commentaire

L’UE demande aux Etats membres d’augmenter leurs contributions

EU commission President Jean-Claude Juncker and German EU Commissioner for budget and human resources Guenther Oettinger (R)
EPA/OLIVIER HOSLET
Les dirigeants de l’Union Européenne demandent aux Etats membres de remettre la main à la poche pour combler le trou qui apparaîtra dans le budget du bloc après le départ du Royaume-Uni, suite au brexit. « L’UE et ses membres devront travailler pour trouver les moyens de remplir le trou laissé par un contributeur de plusieurs milliards d’euros », a déclaré le président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, lundi.
En principe, le Royaume-Uni devrait quitter l’Union Européenne l’année prochaine, mais il a convenu de continuer à payer ses contributions européennes jusqu’en 2020. Après son départ, le total des contributions de l’UE sera réduit d’environ 12 milliards d’euros.

Une tasse de café par jour
Selon Juncker, le budget actuel de l’UE pour la période 2014-2020, qui se monte à 1090 milliards d’euros, ne suffit pas à financer tous les projets du bloc, même s’il comptera prochainement un membre de moins. « Même avec une dose de flexibilité, nous avons atteint les limites du budget de l’Union Européenne. Nous n’avons plus de liquidités pour financer des extras », a-t-il déclaré Juncker. Le président de la CE a estimé que le budget de l’UE coûtait « une tasse de café par jour » à chaque contribuable européen. « Je pense que l’Europe vaut plus qu’une tasse de café par jour », a-t-il ajouté.

Les jeunes, les agriculteurs et l’innovation épargnés
La Commission veut boucler le budget avant les prochaines élections pour le Parlement européen qui se tiendront en mai 2019. Selon le commissaire européen au Budget Günther Oettinger (à droite sur notre photo), le trou laissé par la Grande-Bretagne pourra être comblé pour moitié par des coupes budgétaires dans certains secteurs, et pour l’autre moitié, par des contributions des Etats membres restants. Toutefois, il ne sera pas question de toucher aux programmes concernant les études supérieures et la recherche.
De son côté, Juncker s’est opposé à une réduction du budget de l’agriculture, qui représente 1/3 des dépenses, ou à des coupes importantes sur le budget des « fonds de cohésion », qui est utilisé pour améliorer l’infrastructure des pays les plus pauvres du bloc.

https://fr.express.live/2018/01/09/ue-budget-contributions-etats-membres/

Écrit par : L'enfoiré | 09/01/2018

Répondre à ce commentaire

Un pensum de 7000 pages : Découvrez MiFID II, le nouveau cauchemar du monde de la finance

« MiFID II » est le nouvel acronyme qui donne des sueurs froides au monde de la finance en Europe, et il a dû coûter plus de 2 milliards d’euros aux banques, aux courtiers et aux gestionnaires de fonds pour la seule année 2017. C’est en effet le nom de la nouvelle directive visant à protéger les investisseurs et à améliorer la transparence des marchés financiers (Markets in Financial Instruments Directive II). Fruit de 10 ans de travail, elle est entrée en vigueur ce 3 janvier. Problème : elle est excessivement complexe. En effet, elle compte pas moins de… 7000 pages.
Les 7000 pages en question proviennent d’une évaluation qui prend en compte tous les addenda de la MiFID II. C’est 5 fois plus long que le Guerre et paix de Tolstoy, et évidemment, bien moins digeste, affirme Bloomberg. De façon remarquable, la directive ne comprenait encore que 500 000 paragraphes en 2014. Mais 3 ans plus tard, elle en compte 1,7 million.

Comparable au passage à l’an 2000
Sa mise en pratique devrait être un casse-tête – comprenez très coûteuse – pour les banques, les fonds, les offices de change et les courtiers. En revanche, c’est une aubaine pour les cabinets de consultants. Certains analystes ont comparé la nécessaire mise à jour de la technologie pour s’y conformer à celle qui avait été requise par le passage à l’an 2000.
Une première évaluation des coûts les a fixés à 2,5 milliards d’euros, puis 700 millions d’euros chaque année pendant 5 ans. Cela signifie que chacune des plus grandes banques devra débourser 40 millions pour se conformer à la nouvelle directive.
La mise en œuvre de la directive s’avère si laborieuse que l’on prévoit une baisse des volumes de courtage au mois de janvier en Europe.

Éviter une nouvelle crise financière
La MiFID II a pour objectif d’éviter une redite de la crise financière de 2008, en améliorant la protection des investisseurs et en rendant les acteurs plus transparents et plus fiables. Elle cible en particulier les « dark pools » (des systèmes privés d’échange de titres qui s’effectuent de gré à gré, et permettent l’anonymat des acteurs), en leur imposant des limites. Mais elle soumet également les traders et les acteurs du marché à une plus grande surveillance, notamment en leur réclamant une documentation plus détaillée concernant les transactions réalisées.
Ainsi, les institutions devront rendre compte immédiatement des transactions qu’elles auront effectuées. Les traders sur obligations disposeront de leur côté de 15 minutes pour effectuer cette déclaration. Toutes les conversations entre les traders et les gestionnaires d’investissement liées à une transaction devront être conservées pendant une période de 5 ans. Enfin, les traders en titres négociables de l’UE devront fournir leur identité lors de chaque opération.

https://fr.express.live/2018/01/09/directive-mifid-ii-marches-financiers/

Écrit par : L'enfoiré | 11/01/2018

Répondre à ce commentaire

Le “Nouvel Arctique” : L’Arctique est en train de dégeler définitivement

Lors d’une conférence qui se tenait à la Nouvelle-Orléans la semaine dernière, un groupe de scientifiques polaires a averti que l’Arctique était actuellement en train de changer de façon irréversible. En effet, l’Arctique est en train de dégeler définitivement.
Dans son rapport annuel intitulé «Arctic shows no sign of returning to reliably frozen region of recent past decades », la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) affirme que tout indique que l’Arctique ne ressemblera plus jamais à la région gelée que nous avons connue au cours des décennies passées. L’Organisation a même forgé un nouveau terme pour décrire ce phénomène : « le Nouvel Arctique ».
Jusqu’à il y a un peu plus d’une décennie, l’Arctique se maintenait relativement bien, même s’il se réchauffait deux fois plus rapidement que le reste de la planète. Mais au cours de ces dernières années, il a connu un changement radical.
Selon Jeremy Mathis, qui dirige le programme de l’Arctique de la NOAA, plus rien n’est normal là-bas :
« L’environnement change si rapidement en un laps de temps si court que nous n’avons encore aucune idée de ce à quoi va ressembler ce nouvel Etat ».

Une évolution ultra-rapide
Les analyses des sédiments de lacs, des anneaux de croissance des arbres et des carottes de glace prélevés en Arctique, qui décrivent 1500 années d’évolution, montrent que ce dernier a bien plus changé au cours de ces dernières années que pendant des millénaires.
Cette évolution a des implications très vastes pour les écosystèmes, la stabilité du climat mondial, ou l’économie sur toute la planète. La fonte de la glace de mer entraîne une élévation des températures avec des conséquences multiples. En conséquence, la durée de la saison de végétation s’allonge, la toundra reverdit, et le plancton pullule. Tous ces phénomènes sont autant de perturbations pour l’écosystème de la région arctique, mais aussi le reste du monde.
Les scientifiques redoutent également la survenance d’événements climatiques extrêmes en Amérique du Nord. Des travaux de recherche publiés au début de ce mois ont par exemple mis en évidence une relation entre la fonte de la glace de mer Arctique et les épisodes de sécheresse en Californie.

https://fr.express.live/2018/01/12/actique-degel-definitif/

Écrit par : L'enfoiré | 12/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire