Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2020

Un autre monde est possible

0.PNGAprès "Le sexisme jusqu'au bout des ongles" et "Un Moyen Age pas si moyen que cela" dans une sorte de jeu "guerre et paix", j'ai pensé faire ressortir de l'ombre quelques courriels d'interlocuteurs qui ont été les plus caractéristiques, les plus longs avec l'expression de leurs opinions en parallèle à ce blog. Parfois ce furent des centaines d'émails échangés en arrière-plan, tous ont été répondus de manière circonstanciés et personnalisés et parfois, certaines discussions âpres furent suivies de ruptures. Prescrits par le temps, je n'ai plus à en demander l'autorisation de leurs auteurs. Des clashes comme dans tous les ménages. Mes réponses ne se trouveront pas à la suite.  Ce n'est pas pour laver du linge sale en famille mais il est vrai qu'un arbitre impartial dans un vrai débat aurait été intéressant. Sur ce blog, dans 95% des billets que je signe depuis peu "Eriofne", ont reçu des commentaires signés "L'enfoiré" que j'avais puisé de sources diverses en complément pendant quinze ans sur ce site. Pour chacun des interlocuteurs, j'associerai la règle de trois mots qui les caractérisent comme le fait Gaëlle Legras sur le 28' de ARTE.

Bienvenu dans le monde du dialogue vu par l'intérieur, en dehors des réseaux sociaux.


..

Arthur
Catholique, Famille, Jeu d'échecs
 
Mars 2006: Parler du choix de ton pseudo l’enfoiré? Tout un programme. Un blog, non ? Les raisons de prendre un pseudo pour un journaliste et pour un bloggeur sont-elles les mêmes ? La netétiquette a un correspondant chez les journalistes : le code d’éthique des journalistes ? Journaliste est une profession, un métier. Blogeur l’est-il? Le journaliste reçoit un salaire et cherche la renommée (pour se vendre). Le blogueur recherche la reconnaissance (le nombre de hits ?)

Octobre 2007: Il semble que quelques critiques un peu plus acerbes aient convaincu Revelli (patron d'Agoravox) d'interroger le peuple et peut-être de s'interroger lui-même. Donc possibilité d'une éclaircie dans l'espace Avox, après quelques passages nuageux". Et non, Revelli a fait semblant d'interroger le peuple par un article-sondage, mais c'est "cause toujours". Le site AV est bâti sur une idée initiale avec un design initial. Toute modification serait trop coûteuse à tester et à mettre en place. Comme la politique de produit, c'est un produit à maturité en "vache à lait". :

Avril 2010: Cela a toujours été que, pour certains, ne pas penser comme eux est un défaut, un péché, une déviance, un crime, etc. Aujourd'hui, avec internet et ses forums, inciter d'autres à ne pas penser comme eux est un crime au carré !

Avril 2011: Un peu comme un jeu d'échec, mais qui a un défaut d'avoir trop peu de pièces de types différents. Il y a assez de pièces mais plus assez de temps à apprendre ce jeu millénaire. De plus on apprend avec des programmes, donc on est déformé par les visions des désigners et programmeurs. Nos plus grands champions d'échecs ne se plaisent pas "déformés" par une machine.

Juin 2019: Mon silence devrait être compris par une personne aussi rationnelle et seulement rationnelle que toi. Je n’ai ni le temps ni l’énergie ni l’envie d’expliquer et de réexpliquer. Certes, ce n’est pas toujours correct de retirer une phrase d’un contexte, mais, lorsque l’on connaît le contexte et la personne, et lorsqu’on lit ce genre de phrases, qui ne dépassent pas la pensée de son auteur, on se rend compte qu’il est inutile, vain, etc. de correspondre valablement. Puisque tu écris toutes tes élucubrations pour toi, il est inutile de demander à d’autres de les commenter.  Personnellement, à tes blogs sans queue ni tête, sous prétexte de suivre l'actualité et de pouvoir y inclure les caricatures de Kroll et Vadot, je préfère lire des articles bien structurés avec des sources bien référencées. Tu ne connais que le « pseudo christianisme » (voir la « définition » qu’en donne Léon Tolstoï sur Wikipédia, une source parmi tant d'autres, si tu n‘as pas le temps de lire Léon Tolstoï),  non pas le «vrai christianisme», celui qui a été «dénaturé» au cours des temps par l’Église catholique, particulièrement par sa hiérarchie. Tolstoï, Gandhi, Martin Luther King, Mandela, … en connaissent sur Jésus bien plus et bien mieux que toi.

Esprit de famille vs Solitude, religion vs mécréance, campagnard vs citadin, instruction catholique vs instruction laïque...
Je n'ai aucune conviction particulière, ai-je écrit.
Tout nous sépare et en même temps tout nous rapproche, à condition que science et religion ressentent "Le doute".
"Le doute peut être un lien aussi puissant que la certitude" est-il dit dans l'extrait de ce film.
Aujourd'hui, je suis ses partages sur Fakebook

..

Léopoldine
Féminine, Sérénité, Plaisirs
 
Février 2015: Merci pour la jolie histoire et toutes les belles pensées qui font réfléchir….. J’ai adoré celle-ci: "La vie se construit souvent de hasards, de malentendus et de bêtises". L’auteur serait--il un peu philosophe?
Mai 2015: 8 chapitres. Peut-être pas 8 jours de lecture mais çà permet de respirer, de reprendre son souffle et surtout d'assimiler ce qu'on a lu avant d'entamer le chapitre suivant! Franchement, c'est très agréable comme présentation! Merci pour le nouveau livre. Il me semble plus sympa que le précédent. Je suis à la page 62 et je rame! C’est incroyable comme ce milieu m’est inconnu à chaque page, il y a des mots que je ne connais pas, genre algorithme, autocode, clé publique. Je ne suis pas née avec ces technologies et en plus c’est pas ma tasse de thé!
Juillet 2015: Je comprend pourquoi je n’ai pas pensé à Chantal Ladsou car je ne l’aime pas du tout! Je déteste son physique et surtout sa voix! Mes poils se hérissent rien qu’à l’entendre du coup je n’écoute meme pas ce qu’elle dit! C’est épidermique et viscéral. Ça m’arrive rarement mais elle en fait partie. Une autre petite dame est intéressante car elle dit ce qu’elle pense sans gène et a souvent des avis tranchés qu’elle argumente bien. Elle n’a pas sa langue en poche et se fout de se qu’on pense d’elle. Elle aime ou elle n’aime pas et si tu ne lui plait pas, tu le reçois en pleine figure! Avec moi çà passe bien et on a déjà eu pas mal de conversations. C’est aussi un taureau: droit, simple,cartésien...
Jévrier 2016: Le film « Minuit à Paris » de Woody Allen.est tout le contraire simple et léger. C’est juste dire que c’était pas forcément mieux avant mais que le bonheur c’est maintenant et c’est une déclaration d’amour pour Paris et la culture française.  C'est se laisser emporter par le tourbillon et par la poésie qui te permet de côtoyer tous les personnages. C’est un conte décalé avec des images et une lumière” carte postale. L’affiche du film, on dirait un Van Gogh.  On ne regarde pas les films avec les mêmes yeux. Un autre film  "Blue Jasmine" de Woody Allen puisque je ne suis pas allergique au personnage. Je suis croyante mais pas pratiquante.

La suite est du même acabit sans anicroches, sans choc de personnalité avec l'ouverture d'esprit est présent. Pourtant toutes nos idées et manières de vivre vont souvent s'opposer...

..

Don Quichotte
Contre pouvoir, Réguler l'État, Équité
Février 2010:
Février 2010: Ci-joint le papier de Zizek concernat le Dalai Lama et le Tibet. 
Vive le Tibet et la Chine démocratique (pas la démocratie de l'argent mais celle dont on ne parle pas ou plus). Et sans prédicateur et autre secte ou religion. Et sans balkanisation de la Chine ou de tout autre pays. On a déjà donné! Gardons un esprit très critique. On ne nous dit pas la vérité".
Avril 2010: Services informatiques aussi bien que ceux incluant la biologie ou chimie et bien d'autres sont déjà prestés par des personnes très compétentes, à très bas salaires donc très rentables. Il s'agit aujourd'hui de la phase intermédiaire. Demain les consommateurs dit des pays développés auront des moyens de plus en plus limités (pcq les prestations seront exécutées par les pays en voie de dévelopements (donc les pays pauvres))ce qui provoquera un renversement de situation dans les pays riches dont la conséquence principale sera le passage de l'état de "riches" à celui de pauvres; le capital est seulement intèressé par des marchés ou l'écart entre le coût et le prix du service est aussi important que possible.
Juillet 2013: La Croatie, je connaissais jusqu'au début de la guerre en 1991. Depuis j'ai décidé que je n'y passerais jamais plus de vacances pour des raisons politiques! Tu me connais? Par contre, je m' y intéresse toujours régulierement de même qu'à l'ensemble des Balkans au travers de mes lectures et site Internet.Je termine la lecture du livre "Agneau Noir et Faucon Gris" écrit pas Rebecca West. de 900 pages de récit de voyage au travers de l'ex-Yougoslavie de 1930 à 1940)). Livre très éducatif sur l'histoire et les peuples qui compose cette ex-Yougoslavie, édifiant quant aux comportement de ces peuples constamment bousculés et saignés par les interêts étrangers et  des religions. De la géopolitique à 100% où la "balkanisation" du monde est en marche et un de ces points de départ est certainement la guerre en ex-Yougoslavie. De même que l' éclatement de URSS. Je te rassure, je ne suis en rien supporter du communisme. Dans la même vaine, je ne me retrouve en rien avec ce néo-capitalisme qui est le contraire et la mise à mort de la démocratie. La Croatie de même que la Serbie et la Slovénie est exsangue. Tout a été ouvert au "marché libre" (c-à-d celui qui a de l'argent paye le prix qu'il impose à celui qui n'en n'a pas).La Croatie comme la Slovénie a tout vendu ou plutôt cédé pour presque rien. Le taux de chômage explose. Les pays y compris la Serbie sont en faillite virtuelle. Donc comme écrit ci-dessus le scénario à l' Africaine. Je remplacerais le terme "démocratie moderne" par "hypocrisie" absolue. elle introduction à ta demande de participation? J'espère ne pas semer la zizanie dans ton esprit très intellectuel. omme tu le sais j'aurais 65 ans ce mois de décembre donc fini la carrière et commencement de la "liberté" intellectuelle certainement. Au plaisir de te lire bientôt.
Décembre 2019: Il y a tellement de contre-vérité dans tes réactions c’est vraiment incroyable. On croirait lire une bible. Je me demande si tu te relis avant de cliquer sur « envoyer ». Les prédicateurs et leurs leçons à répétitions n’ont pas de place dans ce type de dialogue. Donc je m’impose à faire une pause pour éviter de devenir désagréable car je suis vraiment exaspérer par tes leçons à répétitions.  Le sujet développé est très clairement le lien étroit entre la volonté et mise en application depuis les années 80 par les possédants du capital de réduire voir supprimer les avancées sociales, et la résurgence ou renaissance de l’extrême droite. Du sujet principal, tu n’en parles pas.L’auteur explique que les inégalités ne font qu’augmenter, mais tu n’en parles pas. La notion d’extrême centre est très intéressante et originale tout en étant la dernière étape avant l’extrême droite. La question à se poser serait « est-ce que mes écrits correspondent à ce positionnement d’extrême centre? ». Le ni à droite ni à gauche serait la porte ouverte vers non pas les extrêmes mais vers l’extrême droite. La question me semble très pertinente.
La responsabilité historique des partis de pouvoir dit de gauche (le PS en France et en Belgique et en Allemagne par exemple) qui ont glissé progressivement vers cet extrême centre, est très importante également. C’est pourquoi je rejette ces catégories de droite ou de gauche qui ne correspondent plus depuis les années 80 aux définitions historiques de ces mouvements politiques. Si Jean Jaurès entendait ces prises de positions de ces centres extrêmes il se demanderait où sont cachés ceux qui sont censés représenter les sans dents dixit François Hollande.
Clairement il faut faire front avec ceux qui prônent une politique d’émancipation de l’homme et de la société donc certainement pas avec tout ceux qui ont participé aux politiques de centre extrêmes et à ces corollaires dont la régression sociale et le sentiment de peur de l’autre. Opposer les sans dents au sans dents d’en face est tout le contraire d’une politique d’émancipation. Le capitalisme à l’américaine est passé maître dans cet art. L’exemple du Brésil est certainement celui de l’extrême centre qui serait bien l’étape ultime avant l’extrême droite. Et comme tu l’auras remarqué le capitalisme s’en lèche les babines.  Bien évidemment que l’auteur ne va pas trébucher sur le piège tendu qui est celui du vocabulaire martelé par le capitalisme Cad celui de la mise en catégorie (extrême gauche) telle que définie par le capitalisme. L’auteur se réfère alors très justement aux valeurs d’émancipation.
Quant aux gillets jaunes et aux discours caricaturaux qu’ont leur attribue se limitant à mettre l’accent sur le vocabulaire imposé par le capitalisme tel que taxes et revenus est une façon typique d’éviter d’autres mots tél que équité solidarité émancipation et redistribution équitable des richesses.
Les mots-clés utilisés ne sont jamais anodin, ils sont la partie visible de l’iceberg que nous protégeons à l’insu de notre plein grès probablement. La revue du théâtre des galeries je connais j’y assiste j’adore.  Les spectacles proposés par « Parole d’hommes « chaque année en février j’y suis fidèle également. 
Aimer débattre ou non n’est pas le sujet. Les priorités que l’on choisit sont l’unique raison. La sociologie ne mérite pas plus que la psychologie ce genre de déni. L’approche est différente mais n’a pas moins de valeur. Elles sont complémentaires. Trait caractéristique des classes dirigeantes, la certitude de ne devoir sa position qu'à ses propres mérites s'accompagne d'un intense contentement de soi : hors du commun, on survole le menu fretin? Le destin historique de l’Europe a été et reste de former une alliance géostratégique avec notre grand voisin de l’Est c'est à dire la Russie. Mais des forces internes et puissantes préfèrent l’option confrontation. L’esprit critique suffisant est un des piliers de la démocratie. Nous sommes envahis de vérités imposées par ceux qui ont les moyens financiers et médiatiques de nous "informer". Des théories sont mises au point pour façonner les opinions. Les plus puissants ne sont pas les travailleurs, les syndicats, les Gilets jaunes ni tous ceux qui demandent dans la société des changements significatifs. Les plus puissants sont les plus fortunés et ils contrôlent les pouvoirs politiques depuis plus de 30 ans. Ne pas le voir ni le dire est se rendre complice de leurs agissements. Ce sont des extrêmes au service des extrêmes dans «La Fabrique du consentement» qui  a réussi à opposer les « moins pauvres aux plus pauvres ». J’ai une petite maison, une petite voiture, des petites vacances, un petit travail, donc je ne suis plus pauvre. Les pauvres seront les autres. Pas moi. Plus moi. Ceci devrait se référer à une compétition où les intervenants doivent respecter les mêmes règles. Les intervenants de mon propos ne sont évidemment pas les individus mais les entreprises ou associations ou coopératives. Une entreprise ne peut exister et se développer que par des équipes soudées et partageant les difficultés et les résultats de façon équitable. Le populisme correspond à une idéologie et mouvement politique (en russe narodnitchestvo) qui se sont développés dans la Russie des années 1870, préconisant une voie spécifique vers le socialisme de certains mouvements de libération nationale visant à libérer le peuple sans recourir à la lutte des classes par une tendance artistique et en particulier littéraire qui s'attache à l'expression de la vie et des sentiments des milieux populaires. Le Vatican a toujours été du côté des riches et donc de l’argent. Il a toujours été du côté des États puissants et conquérants. Les Romains bien évidement en ont fait l’église de l’État! Ensuite les colonies et ses conquêtes n’ont pas été là pour éduquer ces pauvres noirs et métisses mais pour participer aux vols des matières premières et autres richesses. Riches et Richesses, les deux font la pair! Les rois et les reines sont de la même veine. Napoléon a cru qu’il pouvait se passer de l’église mais il a vite compris qu’il était préférable de coopérer parce que l’église avait la capacité de rassembler, de motiver et de contrôler les « troupes » au sens propre comme au sens figuré. Souvent tu écartes la possibilité des citoyens de s’impliquer effectivement dans les affaires d’État parce que les citoyens sont incompétents pour gérer la complexité des États. Apparemment les élus ou plutôt les cercles restreints du pouvoir ont eux beaucoup de compétences…. La pratique de tous les jours nous montrent que ce n’est pas le cas. La question fondamentale est « qui détient ses fameux comptes d’épargne et surtout combien y a t il de comptes dont la valeur atteint sans le dépasser le seuil d’imposition des comptes d'épargne? ». Tu connais la recette pour faire diminuer ou augmenter le nombre de compte d’épargne ? Simple! Il suffit de changer le seuil d’imposition. Si on diminue ce seuil, alors les enfumeurs nous expliquerons que de plus en plus de Belges accèdent à épargne. Ce sont les vrais questions avant de se faire une opinion. Si nous n’avons pas d’esprit suffisamment critique, on avale toutes les sornettes qu’on nous imposent. Par contre les défauts de paiements des emprunts continuent d’augmenter alors que «l’on oublierais de vivre»!!! Une autre qui réapparait régulièrement est le manque de chauffeur de camion! Le manque d’ouvrier dans le secteur de la construction, etc, etc.  Et tout le monde répètent ces histoires à dormir debout. Le but étant de nous faire accepter l’inacceptable c'est à dire des chauffeurs de camions roumains, bulgares et autres, des ouvriers portugais et albanais vivant dans des conditions proche de l’esclavage. Ne soyons pas sans esprit critique lorsque toutes ces sornettes nous sont imposées. C’est de l’enfumage sponsorisé. Si tu veux que t’explique comment les entreprises utilisent les fameuses aides à l’emploi, fais moi signe. Si tu veux que je t’explique comment ils ont appauvri les communes en soi-disant diminuant le chômage sans se préoccuper de l’effet vase communicant vers les CPAS. Si tu veux que je t’explique pourquoi les communes n’ont plus les moyens de payer les pensions de leurs travailleurs communaux, fait moi signe. Ils ont utilisés la même méthode en France. Un effet dû au hasard je suppose!. Ce que tu as retenu de cet interview est très représentatif des idées que tu véhicules. Peut-être à l’insu de ton plein gré. Le sujet développé est très clairement le lien étroit entre la volonté et mise en application depuis les années 80 par les possédants du capital de réduire voir supprimer les avancées sociales et la résurgence ou renaissance de l’extrême droite. Du sujet principal tu n’en parles pas. L’auteur explique que les inégalités ne font qu’augmenter, mais tu n’en parles pas... Clairement il faut faire front avec ceux qui prônent une politique d’émancipation de l’homme et de la société donc certainement pas avec tout ceux qui ont participé aux politiques de centre extrêmes et à ces corollaires dont la régression sociale et le sentiment de peur de l’autre. Opposer les sans dents aux sans dents d’en face est tout le contraire d’une politique d’émancipation. Le capitalisme à l’américaine est passé maître dans cet art. L’exemple du Brésil est certainement celui de l’extrême centre qui serait bien l’étape ultime avant l’extrême droite. Et comme tu l’auras remarqué le capitalisme s’en lèche les babines. Bien évidemment que l’auteur ne va pas trébucher sur le piège tendu qui est celui du vocabulaire martelé par le capitalisme. C'est-à-dire celui de la mise en catégorie d'extrême gauche telle que définie par le capitalisme.".

Jacques Brel parlait de son rôle de Don Quichotte qu'il n'aimait pas fondamentalement le personnage.

..

Quelques rencontres sur le forum d'Agoravox
 
 
Pierre le québecois
Social, Littéraire, Photos
Parfois il suffit d'un clic d'une mauvaise digestion à la suite d'une remarque en somme plutôt banale et c'est le clash dont j'ai décrit le dénouement dans "Le rituel est bien moins étendu dans le virtuel". C'est Liberty alias Sun Tsu qui a remis les pendules à l'heure en commentaire. Plus aucune suite... Il suit ci dessous:
 

..

Bertrand alias Liberty alias Sun Tsu
Matérialiste, Social, Informaticien
 
Liberty
Aout 2008: Ce que je pense des Voix du Panda (que j'ai aussi pratiqué) tu le sais. En parler autour de moi impossible, et avec qui ??? Ben, je trouve très personnellement le Panda très sûr de son coup sur bien des choses. Puisqu'il a inventé le feu je le laisse comparer son ergonomie avec ce qu'il se fait actuellement. Attention, tu touches à un terrain glissant qui le touche au vif (je ne sais pas pourquoi d'ailleurs). Pour lui avoir touché mot de l'ergonomie, je m'en suis pris pas mal plein la tête avec mon blog. Il n'accepte pas la critique et est rancunier dans le domaine. C'est son choix mais il n'a qu'à regarder son caractère et voir la popularité de son site pour en tirer les leçons. Plus personnellement je pense qu'il et un vieux fossile en ce domaine. Un vrai boss de la vieille école : "je sais tout, j'ai un QI de 240, les soucis des autres, moi je les résout en 10 minutes etc...". Cependant ce n'est qu'un type de son age pas du tout dans le coup qui croit tout savoir. Même au niveau informatique il a voulu m'en apprendre... Bref, il est largué totalement dans bien des domaines. Mais il est incapable de dire : ça je sais, ça je sais pas ... Mais, ça se voit à un point énorme ! Ma version c'est que ses menus sont un gros bordel à cause de vouloir mettre à tout prix des menus pointant vers ses autres sites. Est-ce nécessaire, utile et utilisé que de faire tant de liens vers n'importe quoi ??? Il n'a qu'à gueuler sur ses employés pour avoir raison mais les faits sont là. Des milliers de rédacteurs qui frappent à sa porte ? Bien, depuis mon départ je ne vois pas grand chose de nouveau. Il peut faire le boss de la vieille école il est dépassé et il ne trompe personne. Tant qu'il aime à dire être le premier forum d'Europe ou de France il ne risque pas d'y arriver puisque dans sa tête il est déjà arrivé. Cependant, les classements officiels ne parlent pas de Voix du Panda ... Bref, son truc je m'en fous, à l'entendre, c'est quasi le top des forums du monde, le plus sécurisé du monde et le plus fréquenté, là je me marre ... Je n'ai rien de plus à dire sur son truc, il se démerde en boss omniscient ! "Le pur produit des voix du panda" est passé indépendant et c'est plus cool. Après je vous laisse travailler avec big boss. Bon courage.
 
Mai 2009: Agoravox, mes motivations sont dans le statut de Cybion, puis pour se faire emmerder, accuser de tous les maux, censurer, je préfères faire ma popote dans mon coin. Style très dur, bof, ils ne font que relater la réalité de ce que vivent les Français et beaucoup d'autres. Que ce soit en Europe ou Outre Atlantique, ce sont exactement les mêmes sectes qui emmerdent le monde. Comme je n'aime pas m'en prendre aux faibles, je m'en prends à ceux qui nous font des démonstrations de puissance et d'impunité au quotidien. Je prends le temps de lire les autres articles mais j'avoue que je ne commente pas. Je m'éloigne du Web pour aller chercher d'autres sources, c'est tout bénef ! Je passe beaucoup moins de temps sur le web également ... A court de sujets, holà, ce n'est pas demain la veille, j'ai un stock de retard à rallonge et dans d'autres sujets que la manipulation. Un gros dossier sur ce que gagnent les élus, les grands patrons etc ... (franchement être élu c'est la misère comparativement). Je fonctionne très au coup de gueule en ce moment, je me fous complètement d'être lu ou non. Je crée mes propres archives avec Sun Tzu, la démarche est purement égoïste. Je te renvoie un mail dès que possible, j'ai encore énormément de choses à faire (photos des 100 dernières années à scanner, retoucher; de tas de mails en attente, des messages privés à gogo, des photos perso à transférer de la SD au PC, des ruches de registre à nettoyer en manuel, un linux à installer pour quelqu'un etc...
 
Bertrand:
Novembre 2010: Je ne sais pas si tu as suivi le plan de redressement de l’Irlande. Encore une fois on nous prend pour des cons : -100 milliards d’euro prêtés, 60 de l’Europe, 40 du FMI, sachant que l’Irlande ne pourra jamais rembourser une seul penny. -Nous sauvons ce pays de la faillite pour qu’il ne sorte pas de l’Europe, bizarre bizarre : à moins d’être totalement con, il est évident que l’Irlande n’a jamais été pro-Europe tout comme l’Angleterre d’ailleurs. (et ils avaient raison). J’ai du mal à comprendre que: Alors que les caisses sont vides partout en Europe, nous ayons les moyens d’être contre-productifs en sauvant l’Irlande. En effet, ce sauvetage va non seulement pomper nos finances mais en plus il va faire baisser la note de l’Europe, donc augmenter le taux de crédit pour tous les pays Européens et baisser la côte de confiance dans la zone Euro…. J’ai comme l’impression que les politiques seraient ravis de voir le FMI nous imposer les réformes que les peuples risquent de refuser. La privatisation de tout, les taxes pour les pauvres et l’exonération pour les corporations et les riches… C’est déjà bien amorcé mais on manifeste trop à leur goût, le FMI est providentiel pour se dédouaner des responsabilités politiques. Par exemple, il faut savoir que l’Irlande est le pays de la zone Euro qui taxe le moins les entreprises (moins que la Roumanie, la Pologne, la Hongrie, la Lituanie etc…). Les mesures imposées par le FMI et le gouvernement des politicards ont prévu de baisser les salaires minimums de plus de 10%, augmenter les impôts, être très leste sur les plans sociaux mais de ne pas taxer un seul centime supplémentaire aux corporations. La crise, c’est les corporations et les stratégies politiques qui l’ont crée mais c’est les citoyens qui en payent les conséquences. Je ne peux que plaindre les citoyens Irlandais et être solidaire de toute forme de résistance/désobéissance/inertie civile. L’Europe n’a jamais été démocratique, jamais, il suffit de lire sa législation faite à 99% par et pour des intérêts extra-communautaires tout droit venus des USA. Nos « parlementaires » d’opérette n’ont fait que recopier les textes des cabinets de lobbying, autant dire c’est de la haute trahison. Cette saloperie d’Europe est née du rêve de vieux malades mentaux qui n’ont pas respecté le vote citoyen et nous ont imposé l’Europe en allant à l’encontre du résultat de tous les référendums. Je vais finir par une note d’espoir, cette Europe de la corruption risque bien de se torpiller d’elle même. Il savent que si elle se disloque à cause des pays en difficulté comme la Grèce, L’Irlande, l’Espagne, Le Portugal, d’autres pays vont suivre. Passé un certain cap, l’unité et les sauvetages seront intenables à moins de payer le prix d’un suicide collectif. (par propagation de la crise et répercussion des taux d’intérêts aux pays viables ajouté à la baisse de la côte de confiance généralisée ).Pourquoi nos corrompus ne veulent pas la dislocation de l’Europe et jouent à « quitte ou double » le soutien des pays en faillite afin de ne pas voir un seul pays sortir de la zone Euro. L’Europe nous y avons goutté et nous les avons vus à l’œuvre contre la défense de nos intérêts. Nos chers corrompus savent que les seuls grands gagnants de la création Européenne ce sont eux, double parlement, sièges de députés européens, missions d’études, responsables de rien car toutes les mesures impopulaires sont attribuées à la législation européenne par nos corrompus nationaux. Ce « quitte ou double » pour ne pas perdre un seul pays membre, juste parce qu’ils savent que si nous en sortons nous ne nous laisserons plus jamais piéger. Cette fois nous serions tous capables de TOUT pour ne pas nous faire entuber encore une fois. Beaucoup de domaines publics sont encore dans mes cartons, il y en aura pour tout le monde, la majorité finirai par surveiller comme il se doit la minorité qui décide pour tous les autres ! Le capitalisme a échoué tout autant que le communisme, pourtant ce n’est pas faute d’avoir donné toutes les chances à l’utra-capitalisme le plus débile. Je me demande si nos corrompus attendent qu’on leur fasse la peau pour remettre un peu d’ordre dans cette anarchie d’extrême droite, ou s’ils sont vraiment totalement débiles ? Non, ils attendent le gros de la crise que nous n’avons pas encore atteint. C’est pas trop insensé, ils savent ce qui nous attend depuis longtemps, ils ont anticipé les réponses sociales et législatives. Sauf erreur de ma part et bien que je ne sois pas adorateur d’Obama, j’ai l’impression que l’administration actuelle n’a fait que récupérer la banqueroute engagée par GW Bush sur tous les plans. Obama est très loin de la perfection mais il a eu un éclair de lucidité: Celui d’être conscient que les USA nous ont montré leur vrai visage ce qui est dramatique mais encore plus grave l’effondrement du dollar US est inévitable, on ne peut qu’essayer de gagner un peu de temps mais pas plus. Même lui est lié pieds et poings à ce qui a été engagé, je doute très fortement que qui que ce soit puisse y changer quoi que ce soit. La seule marge de manœuvre qu’il reste est de réguler le secteur spéculatif en le taxant, donc en ralentissant l’économie. Les citoyens US ne peuvent plus s’en sortir de façon honorable le mal est déjà fait, leur situation économique est vouée à une inévitable banqueroute ce n’est qu’une question de temps.Malheureusement pour le Québec et l’Europe nous allons couler en même temps que les USA avec plus ou moins de violence. On peut toujours changer nos hommes politiques aux commandes, tant que nous n’exigerons pas de nos gouvernements quels qu’ils soient, de nettoyer le fonctionnement de la finance internationale, les peuples et leurs administrations continueront à se faire dépouiller même à moitié morts. La fiance qui impose ses règles aux Etats, on croit rêver. Des pays comme la France qui créent des plans de secours au bénéfice des banques à des taux et pour un coût global largement inférieur que ce que les banques prêtent aux états, là c’est carrément de la haute trahison. Pourquoi cela ? Juste parce que c’est politique, laisser crever les banques accélérait le mouvement de ralentissement économique ce qui est inévitable, aucun politique n’a le courage ni l’envie d’assumer la responsabilité de l’inévitable banqueroute qui est devant nous. Peu importe qui gagnera les futures élections, vous verrez que nous allons tous devoir enclencher en même temps une régulation du système financier spéculatif, ce sera le signe de départ de la crise Occidentale généralisée. Cela va inévitablement nous enfoncer dans une crise sans précédent. Reste à espérer que cette régulation ne sera pas à demi-mesure. Il faut réguler la spéculation, la taxer encore plus que le travail pour la faire devenir moins rentable que l’économie réelle, ce sera la seule réelle solution pour passer la crise le moins mal possible. Si la régulation fait une demi mesure nous sommes certains que la crise sera installée pour quelques décennies parce-que l’investissement ne reprendra pas le pas sur la spéculation, l’économie réelle ne risque pas d’être alimentée pour cause de crise mondiale. C’est bien là où il faudra être le plus vigilant et faire du travail et de l’investissement des ressources beaucoup plus avantageuses que la spéculation. C’est hallucinant mais ce n’est pas impossible d’envisager un projet si ambitieux désormais. Les Chinois n’ont aucun intérêt à avoir des clients ruinés qui ne leur achètent plus grand chose. Assez de taxer les citoyens, qu’ils taxent les fainéants qui se font du fric en jouant au poker boursier sur les marchés mondiaux avec l’argent des citoyens et des Etats ! En réalité, eux qui nous ont mis dans la situation actuelle. Ce ne sont ni les Juifs, ni les Franc-Maçons, ni les martiens qui nous ont mis dans cette situation mais les banques et la lâcheté de nos politiques à ne pas protéger nos intérêts nationaux contre la spéculation. Quand je vois l’attitude des banques envers la Grèce nous n’avons plus aucune question à nous poser, aucune pitié à avoir envers elles !"
Ce long commentaire résume sa pensée. Prémonitoire? Un jour, il est sorti des radars... Je n'ai plus reçu de nouvelles depuis 2012

..

Sapenhine
Libertaire, Littéraire, Voyageur
 
Premier mail en 2012: "Toute thèse est valable à condition d'être étayée, dit le copain Youg. Telle est en effet ma version de la liberté d'expression.Quelle bagarre dans le forum ! Moi, j'aime bien Morice... Je vais lire tout cela à tête reposée, je n'avais pas vu l'article. Agoravox, ce n'est pas tous les jours. Retraite de quatre mois. Trop de travail, il en est à sa fin. J'sais pas comment j'ai fait mon compte, mais zut ! j'ai coupé le lien avec logorrhées machin truc. L'ordi et moi... Tiens, les grenouilles croassent dans le jardin! Ici, j'habite dans un parc aux orchidées. J'sais plus où il faut qu'on se mette pour percevoir le monde. Enfin bon, le décalage ça va. Revenir aux origines, mieux segmenter les choses. Comme chez les Incas, j'ai aussi vécu quelques mois en Ecuador. En fait, je ne pense qu'à tordre le coup au bon Roi Maxime (qui nous a valu un bon service retour ) Page après page. Et ce sera l'espadon mythique d’Hemingway qui va y arriver. Entre les deux, il y a toute une histoire en dernière lecture. Un lecteur d'Agoravox m'a fait un jour la remarque suivante : toi, tu devrais écrire sur Sarkozy, tu lui en foutrais plein la gueule ! C'est vrai que cela devient une fin en soi, tout le monde finit par aimer cogner sur la bête. Ceci dit, cela vaut mieux que de se taper sur la gueule. Le défouloir par la non-violence. Verbale, pas écrite. La tolérance ne serait-elle pas d'y mettre plus d'humour qu'ailleurs ? Le plus haut ridicule, le cocasse au service de la vérité. Pas la vraie, celle que l'on constate, c'est déjà pas mal. Parce que changer les choses, j'vois pas comment on pourrait y arriver. Ouais, ouais, le rire est le subconscient de l'homme : voilà la porte ! Un quart d'heure d'écriture de plus, aujourd'hui... Allez bon, il se fait tard, j'ai faim. Aujourd'hui je suis à Vientiane, je sors..."
2013: "Moi je l'aime bien ce Spartacus parce qu'il ose dire ce qu'il pense. C'est parfois ringard, ultra conservateur mais nécessaire en soi, ne fut-ce que pour bien comprendre une position qui n'est pas sienne. J'ai aussi un vrai ennemi Robert Gil que je cogne dès que possible. Rappelle-toi comme nous nous sommes empoignés au début de nos contacts. Il faut parfois faire la part des choses. D'autres l'attribuent au Roi de France, moi à Guy De Dampierre : méfiez-vous de vos amis, de mes ennemis, je m'en charge.J'accepte donc toutes les sincérités. J'suis méchant, mais pas vengeur. Haine et amitié sont les deux faces du même épiphénomène. L'ennemi n'est-il pas plus intéressant que le plouc qui n'a jamais rien à dire. Merci Guy ! Pas pour mon commentaire destructif mais pour les opportunités qu'il donne d'ouvrir les yeux sur une réalité que vous n'apercevez même plus, tant vous êtes immergés dedans. C'est un peu comme un livre : l'auteur ne voit plus ce qu'il écrit et ce sont les autres qui doivent lui dire là où il dérape. Sauf si l'auteur est un génie, ce n'est pas mon cas. Ou alors, il s'estime tellement supérieur et à l'abri de toute critique qu'il ne progresse plus, ce n'est pas mon cas non plus. En politique, il en va de même : ces gens tournent en rond entre eux et finissent déconnectés de toute réalité. C'est l'impression que j'ai eue en voyant un Mise au point à la télé. Je me suis beaucoup amusé sur Agoravox hier et aujourd'hui. A la façon de l'enfoiré... Leur tenir tête jusqu'à ce qu'ils capitulent.
2014: Tu sais bien que j'aime bien Chalot. Pour deux raisons, il est très correct dans sa vie privée et il n'hésite jamais à se mouiller le maillot surtout envers ses congénères du PS. Le hic, c'est qu'il se sert d'Avox pour sa notoriété politique. Un article est d'abord un besoin. Perso, j'essaye toujours de trouver un angle un peu spécial avant de le composer. Et contrairement à toi ( quel éclectisme ! ) je me limite à certains sujets. Je ne cherche pas, mais j'informe avec subjectivité. Chacun son truc..
Septembre 2015: Pas étonnant que Léopoldine se soit barrée. A mon avis, elle a cru devenir une vedette mais n'a rien compris a ce travail qui consiste a donner sans rien espérer en retour. Je peux me tromper mais je pense que c'est mieux ainsi. Agoravox, je lis de temps en temps mais il semble que la qualité baisse et devient une foire d'empoigne entre extrêmes des 2 bords avec quelques poètes égarés autour. L'envie m'a prise d'écrire un article sur les réfugiés avec les pour et les contre. Les avis sont d'un côté comme dans l'autre trop partisans pour sr faire une idée claire. Mon boulot avance très bien malgré le froid, il m'aide a parfaitement supporter la solitude. Mais j'ai encore de petites difficultés ici et la. Toujours rien de régle pour mon container. Je crains de servir de victime pour la douane qui laisse plus facilement passer des tonnes de cocaïne qu'une déclaration juste. Ici, mieux vaut cacher que d'être honnête... Entre-temps les faits sont là: mes affaires trainent depuis plus longtemps a Anvers que pour le voyage pour les amener ici. Il y a la une logique qui me dépasse. Je ne suis pas sûr que je vais tenir, d'où mon implication dans ce que je fais. Que se passera-t'il après?  Je ne supporte pas la rigueur qu'on m'impose et le laisser-aller en retour. Mon club de foot peut-être? Non, je ne rigole pas mais il est rentré par miracle dans le foot-pro mais manque de personnes dans ses structures. Travailler dans sa communication m'intéresse. Pas pour le foot en lui-même mais par l'image de légende qu'il véhicule, comme avec "Bosseman et Copenolle". Il mériterait un article forcement décalé dans ton Miroir. Mes chiens vont tres bien, ils se conduisent comme une vraie famille. Papa, maman, leur amour, leur prévenance entre eux et l'éducation du petit, c'est curieux de les voir agir. Le froid belge me tue peut-être même plus que la chaleur excessive que j'ai connu des années durant au Laos. Tout bien pensé, j'aurais du aller aux Canaries...
Finir mon bouquin d'abord. J'ai également rencontre a Enghien ou j'ai un ami musicien un dessinateur talentueux avec un caractère normal, on doit discuter ensemble. Les aventures d'Isnogood, le grand Vizir, reste à trouver une histoire, cela ne devrait pas être trop difficile.
Novembre 2015 le clash décrit dans "Le Chiffre contre la Lettre", que j'avais volontairement créé, pour le piéger dans ces certitudes de littéraire en exprimant ma différence de point de vue entre la forme et le fond d'un texte: Comme d'habitude, TU expliques et c'est L'AUTRE qui ne comprend rien... Sur ce, je clôture toute discussion, cela ne sert à rien.
2016 pas de mails échangés. Mais des échanges parfois musclés sur le quotidien "La Libre Belgique".
Mai 2017: Merci, pour le bon anniversaire. Le message a failli pour un rien passer à la poubelle. Tu es très précis c'est bien le 28 ...mais en Juin. Dit avec humour asiatique, je suis ton ainé, tu me dois donc le respect ...que je dois à ta femme, match nul ! Ma vie aux Canaries est bien différente de celle au Laos. Calme, tranquillité, écriture, pas de nanas, soleil et un air pur comme on n'en a pas idée. Beaucoup d'entretien de ma maison également. Seule hélas la proximité de mon fils qui vient "en vacances" ici après avoir travaillé - autres guillemets "d'arrache-pied". Il se montre d'une violence incroyable, surtout depuis qu'il sait que je reprends contact avec son propre fils qu'il n'a vu que deux fois dans sa vie. Cela se traduit par "vieux con, j'attends que tu crèves pour avoir ton pognon". Tout un programme. J'espère que tout va bien pour toi aussi, malgré les petits incidents qui nous ont opposés. Toi et moi avons un caractère très entier.
2017 et 2018: Les échanges ont continué comme si rien ne s'était passé
Dernier mail en novembre 2018: "tu m'excuseras mais je suis alité depuis huit jours avec le dos en capilotade.  impossible ou presque de dormir.en fait je ne pense qu'à l'Union St Gilloise, ce soir. J'ai survolé ton "acte de naissance à la vie" hier. C'est chouette et dense, mais il y a des éléments techniques à modifier. Je le dis parce que cela frise le parfait. J'ai lu mais n'ai hélas pas gardé un article qui parlait des religions monothéistes depuis 2.500 avant Jésus-Christ. Il rappelait que la résurrection, les disciples, la maman vierge existaient déjà dans de nombreuses croyances populaires. Je crois aussi en l'homme et la nature. L'Ancien Testament : Dieu est en dehors de notre entendement. Il est donc impossible que, quelque part, il ne se soit créé quelque chose à partir de rien. C'est pourquoi, je pense que Dieu existe. De là à dire qu'il fixe nos règles, il ne faut pas déconner quand même. La religion est un instrument de pouvoir inventé par l'homme pour dominer son semblable. Y'a pas de miracle. Tu n'es que poussière et redeviendras poussière"...
L'histoire de Sapenhine est un roman feuilleton avec plusieurs rebondissements.
Son dernier livre que j'ai publié à titre posthume "Le phare de lumière" le prouve.
Il y a un an, j'apprenais que Alain Sapenhine était décédé alors qu'il avait décidé d'établir ses pénates à Madascar par l'intermdiaire de Spartacus dont il parlait dans un de ses emails..

..

Finael

Généraliste, Ingénieur, Atypique

 "Le Monde Finael": Son blog "Citoyen ! 4 ans d'école d'ingénieur, 38 de travail et 5 de chômage. Analyste documentaire. Pratique de toute une variété de petits boulots
Informaticien (ingénieur systèmes et réseaux, concepteur internet) pendant près de 30 ans. Enfin à la retraite dans un petit village de l'Hérault où il n'y a ni grande surface ni transports en commun ... mais beaucoup de coquelicots.
Aimant l'Histoire, la randonnée, la lecture, l'aéronautique, la technique, intéressé par la chose publique et les questions sociales.", définition dans Agoravox où il a publié 7 articles et beaucoup de refusés.

Juin 2007: Je sors d'une famille privilégiée où j'ai rencontré du "beau linge", mais, après avoir abandonné mes études d'ingénieur juste avant la fin - pour prendre mon indépendance (on était comme ça à l'époque) - j'ai commencé tout en bas de l'échelle. [...].  A la fin, j'ai démissionné tout simplement parce qu'alors que je dirigeais une petite équipe de 2 jeunots et qu'on était passé à 40 agences dans tout le pays que je parcourais sans cesse, avec le statut de programmeur débutant.  En SSII, pendant 10 ans, j'ai travaillé en étroite collaboration avec les IS de DEC et  connu toute la gamme des machines et des OS RMS et VMS. Des périodes de chômage, des emplois plus que précaires pour 6 SSII dans plus d'une centaine de sociétés dans beaucoup de situations, parfois cocasses et plein d'anecdotes à raconter. Je sais ce que "mobilité" et "flexibilité" veulent dire !"

Octobre 2007: "Comme disait mon prof de maths :"Il y a 3 sortes de gens sur Terre : Ceux qui savent compter et les autres !"
 
Mars 2009: Je ne suis pas réellement un fondu de l'informatique, même si je suis tombé dedans il y a presque 40 ans !    Il y a tellement de choses passionnantes dans la vie que se consacrer à une seule est presque un sacrilège. Il me faudrait 10 vies pour pouvoir me consacrer moitié moins que je ne le voudrais à moitié moins de ce qui m'intéresse !  En ce moment mon temps est essentiellement consacré à la généalogie et à la restauration de photos anciennes. [...]   Et la généalogie rejoint ma très ancienne passion pour l'Histoire. J'ai fait des découvertes époustouflantes et il faudrait que j'écrive un livre pour en raconter une partie, car nos ancêtres ont vécu l'histoire qui nous a fait. J'ai toujours l'espoir de le terminer un jour et peut-être même de le publier.
 
Avril 2009:  "Pas de religiosité à la maison, tous athées. Ma mère a dû estimer qu'a 15 ans (13 pour ma sœur à l'époque), on pouvait alors comprendre ce que cela voulait dire. D'ailleurs, c'est à partir de ce moment qu'elle a commencé à nous parler de sa jeunesse, de l'étoile jaune. Mes parents m'ont emmené visiter le camp du Strutohf en Alsace. Pour nous, nous étions français point final. Mais ainsi notre mère nous a mis en garde contre les risques que notre "judéïté" nous faisaient courir.  Je ne crois pas à un quelconque "statut" juif, sauf pour les nazis ou les extrémistes religieux. D'ailleurs je ne me "sens" pas juif, même si ma raison me dit que je le suis. Ce fut une surprise de l'apprendre car rien ne rappelait ce fait chez nous. Nous étions des français "comme les autres". La vraie différence vient de mon père et notre "statut" de pieds-noirs.  Par la suite, j'ai été plus attentif à la montée de l'antisémitisme, du racisme en général d'ailleurs, dans notre pays. Mais à la maison on ne se gênait pas pour critiquer Israël, jamais ma mère n'a envisagé d'y aller. Et parallèlement, elle s'est mise à parler de son enfance, des persécutions et des pogroms qui avaient fait s'enfuir de Russie et de Pologne mes arrières-grands-parents.  Mon opinion personnelle est que "juif", ça n'existe pas. La "diaspora" originelle ne se composait que de quelques dizaines de milliers de personnes. Certains ont voulu garder leurs rites et leurs coutumes, mais la grande majorité s'est diluée dans les populations du Maghreb (sémites elles aussi) ou européennes (un mélange de peuples d'avant les celtes, d'indo-européens (celtes), de germains (francs, alamans, wisigoths, vandales, de scandinaves et de slaves) et n'ont de juif que le nom : ma mère était rousse !

..

Vilain Petit Canard
Socialiste, Révolutionnaire, Numérique
 
Février 2017: Site intéressant en effet, j'ai bien aimé l'article sur les chiens bien que je ne partage pas l'idée qu'ils ne comprennent pas ce qu'ils voient à la télé. J'ai déjà assisté à une scène qui prouvait clairement le contraire, il s'agissait d'un caniche. Moi je fais surtout de la critique d'actu, et finalement assez peu de thématique, parce que je n'en ai pas le temps. Je bosse full time, et j'essaie vaille que vaille de sortir un à deux articles par semaine. Avez-vous pensé à créer une page FB liée à votre média sur laquelle posteriez vos articles ? Quand c'est dur à écrire, autant avoir un max de lecteurs. Au plaisir de vous lire.
C'est sur base des stats OU sur base de FB qu'on peut avoir une idée de sa popularité. Comme je te l'ai dit déjà, tu dois partir du principe que les lecteurs sont "moins comprenants", des citoyens certes adultes mais pas forcément nantis d'un esprit aussi aiguisé que le tien. Oui je sais, c'est "méprisant", c'est "horrible" : non c'est juste un fait, et crois-moi, je les aime puisque je me casse le cul à écrire pour ces veaux. Pas pour eux, pour moi. Pour que je puisse un jour mourir et me dire "j'ai essayé", sans penser que je mens. Pour mes enfants, aussi, et puis pour tous les autres. Pour moi ce n'est pas un passe-temps. C'est une nécessité impérative.
 
Octobre 2017: J'ai essayé de faire un article équilibré qui soit à la portée de Mme Michu. Je ne suis pas médecin, pas même biologiste, je suis juste curieux, et je n'aime pas l'idée qu'on joue avec nos pieds. Ce que j'ai écrit est vrai, indiscutable, et documenté : je n'ai pas voulu laisser la plus petite chance aux défenseurs de BigPharma de casser l'argumentaire, ils vont s'en retrouver pour leurs frais. Je ne suis pas contre les vaccins, mes deux boutchous ont été vaccinés, mais il faut absolument tirer au clair la dangerosité (ou pas) des sels d'alu, et dans TOUS les cas, l'obligation vaccinale n'est justifiée par rien. Du vent ! Je sais que la plupart des cancers (nous en développons tous), sont tués par le système immunitaire lui-même. La nature est bien faite, ce n'est pas toi qui dira le contraire. Cet article va faire un carton, ça je l'ai bien compris : en même temps, j'ai bien transpiré pour l'écrire, aussi ! Tu as tort de penser que tu n'es pas qualifié pour commenter : tu es scientifique de formation, non ? A pluche !
 
Puis, la relation a commencé à déraper et à d’envenimer pour ne plus s'arrêter. J'ai commencé à en parler dans "Le printemps pour passer de l'avant et changer l'après". Son but se faire une plume, avait-il dit. Je me suis amusé à le suivre de près. Son meilleur article a été pour moi "Columbo à Notre-Dame".  Le 92 articles, publiés sur Agoravox et en...
Octobre 2019: Sur son propre blog est arrivé ce billet "Le Vilain Petit Canard s'arrête là".

..

L'enfoiré
Numérique. Pragmatique. Humoristique
 
Sur Agoravox, depuis 2006 jusque mars 2011, sont parus 188 articles. Après j'ai retrouvé mon blog en exclusivité jusqu'à aujourd'hui en commentant encore quelques articles sur Avox

J'arrête ici.

On pourrait m'accuser de sortir ces phrases de leur contexte et par là devenir déviantes de l'origine...

Les reproches qui ont été faits étaient naturels vu la fonction que j'ai occupée pendant les 30 dernières années dans le numérique pendant la vie active où on ne faisait pas dans la dentelle.

Ce serait de l'innocence coupable de ne pas en tenir compte.

Contrairement à Léopoldine, je suis pratiquant des idées sans idéologies, mais pas croyant. Seule le doute me guide.

0.PNGDans le livre  "La bienveillance est une arme absolue" de Didier Cauwelaert, il est écrit: "La bienveillance est le contraire de la mièvrerie: c’est une arme de choc, une arme de joie, une arme absolue. À une époque où tout se radicalise où la ruse, la haine, l’ego, le politiquement correct et même les discours humanitaires, la bienveillance est la seule réponse à la crise morale que traversent nos sociétés. Une réponse qui, à défaut de changer le monde du jour au lendemain, lui redonne des couleurs et compense les déceptions qu’il nous inflige, tout en renforçant ce système immunitaire assez paradoxal qui s’appelle l’empathie. D’où l’urgence de radicaliser la bienveillance. De la pratiquer sans peur, sans honte, sans modération et sans nuances".
"Comment dialoguer sans agresser?", un billet qui avait son pesant de cacahuètes.
3.PNGTous différents...  
C'est ce que ce billet tentait de démontrer. Aucun interlocuteur n'était une copie d'un autre, même si certaines similitudes peuvent ressortir. Affronter les idées et les idéologies n'est pas une sinécure. La conversation commence très bien avec une certaine amitié et se termine quand la pensée ne va plus dans le même sens. Sur cette antenne, il ne s'agissait pas de rester candide avec un optimisme béat dans toutes les circonstances même si un fou rire quotidien pouvait ponctuer une mauvaise passe et éradiquer un retour avec la tolérance zéro de puritanisme, de l'intégriste et du redresseurs de torts avec une argumentation soi-disant imparable et irréfutable. Que j'ai commis des erreurs, j'en suis certain. Je ne les cache d'ailleurs pas. Dans toutes démocraties digne de ce nom, à toutes idées, il faut apporter une opposition objective et même  subjective et personnelle du moment qu'elle reste crédible. Le problème, c'est que la démocratie contient les germes de sa propre destruction sur les réseaux et les conversations que l'on dit sociaux. Pour pour qu'une conversation ne tourne pas à fond perdu ou à vide ou qui ronronne, il faut parfois tester quelques idées saugrenues, même si cela génère un clash  et ensuite, tenter de renouer les contacts après un clash dans un dialogue sur de nouvelles bases.
On apprend beaucoup mieux les risques de la démocratie en opposant des caractères forts et comment les compromis parviennent à résoudre les problèmes tant que l'on reste ouvert sans exclusive. Les acquiescements béats n'apprennent rien. Le candide a parfois la solution à un problème que les experts ne parviennent plus à trouver avec un œil sur hier, aujourd'hui et demain.
Oserais-je dire que toutes les idéologies humaines ont des tares dans leur programme et qu'aucune n'est idéale à 100%.
Un autre monde est toujours possible, bien sûr mais il y a tellement de variations, de nuances que cela en devient un cauchemar pour l'organiser autrement qu'en s'y introduisant soi-même pour se donner le maximum de chance avec les avantages et les inconvénients.
Ne lire que ce qui réconforte son opinion et son jugement n'est pas très enrichissant. Que faire avec une lecture qui ressemble de trop près à une autre sinon passer outre ou remarquer que rien n'a changé et s'exciter par ce ce ne l'est pas encore comme on le pense.
Dans le dernier livre "Quand j'ai commencé à broder, les haricots avaient encore des fils", Philippe Bouvard donnait des leçons d'écriture, dont je retiens : "Si d'un mois à l'autre vous traitez le même sujet, préférez vous contredire plutôt que vous répéter", "Pensez à un titre qui sera d'autant original qu'il ne figurera pas dans le texte", "Soignez la première phrase, car si elle n'est pas claire et attractive, le lecteur risque de ne pas aller plus loin", "Tirez à pile ou face pour déterminer si, sur un grave problème de société, vous serez pour ou contre", "Dictez une première mouture à la volée. La recherche du mot juste viendra plus tard". Ne pas me répéter en passant d'un sujet à l'autre pour y chercher des liens même s'il sont très furtifs et virtuels, est un sport de souplesse en lui-même qui n'aime pas la dichotomie du monde.
Selon Matthew Feinberg, analyste du comportement organisationnel à la Rotman School of Management, les attitudes d'insultes seraient normales. Elles contribueraient à notre bon équilibre social, au même titre que les compliments et gentillesses. Il dit: "Lorsque les gens constatent une attitude antisociale ou une injustice par rapport à leur propre opinion, leur rythme cardiaque s'accélère. Mais quand ils peuvent cancaner activement sur l'intéressé ou la situation, cela les apaise et fait baisser leur rythme cardiaque. L'acte de commérage aide à calmer notre corps". 
 
Je répondrai de manière spéciale, globale et amusante la semaine prochaine...
.1.PNG

 
 
Eriofne,
 

..

 

1/3/2020: Un autre monde est possible? Il y a tellement de mondes possibles...
Et si on pensait à cela par la science avec l'infiniment grand opposé à l'infiniment petit? Dans le premier cas, ils existent peut-être comme il était dit dans cette vidéo de la "Magie du Cosmos-Les Univers ou Multivers".
 
Cette vidéo n'est pas récente. Elle explique que la force gravitationnelle pourrait être l'inverse de l'inflation qui est apparue au moment du (d'un des) Big Bang et par là, son expansion accélérée de notre Univers mais qui se réduirait dans certaines régions plus locales de l'espace comme des réalités parallèles à cause d'une énergie appelée "noire". Celle-ci pourtant extrêmement faible n'aurait jamais eu le temps de créer nos planètes, nos étoiles et nos galaxies de notre Univers, si elle avait été plus forte. Tout cela a été imaginée à la base par le physicien Alan Guth aurait donné l'idée d'un multivers. C'est dans les particules que l'on appelle "cordes vibrantes différemment" dans plus de dimensions de l'infiniment petit de la matière constituant l'ADN de l'Univers mais qui renforce par cette voie inversée, l'idée de Multivers. Bien sûr que ces théories auront peut être été amandées, aujourd'hui et expliquerait en plus ce qu'est le doute de la Science et qu'ainsi, on n'explique pas pourquoi les choses sont ce qu'elles sont. Le scepticisme est nécessaire. Mais si on s'arrête à ce qui est seulement établi, on ne doit pas s'attendre à de nouvelles découvertes.
 

Commentaires

Documentaire "L'école du changement", , le premier pas vers une autre société

De plus en plus de voix s’élèvent pour penser l’école autrement. En septembre 2017, des professeurs passionnés ont réalisé leur rêve en ouvrant deux nouvelles écoles secondaires publiques à pédagogies actives, l’Ecole Secondaire Plurielle Maritime à Molenbeek et le Lycée Intégral Roger Lallemand à Saint-Gilles.
Focus sur ces écoles dans le documentaire 'L’école du changement', un film réalisé par Anne Schiffmann et Chergui Kharroubi.

Des rêves de profs
Ce projet d’école secondaire à pédagogie active, publique et à Molenbeek, a tout de suite suscité l’intérêt d’Anne Schiffmann et de Chergui Kharroubi. Il s’intègre bien dans ce grand défi de faire quelque chose pour la jeunesse de Molenbeek, qui souffre d’un manque d’identité.
Le Lycée Intégral Roger Lallemand à Saint-Gilles, pour sa part, va encore plus loin dans le fait de casser les codes de l’enseignement traditionnel.
Ces écoles ne sont pas nées à l’initiative du pouvoir organisateur, mais d’enseignants qui se sont mis ensemble pour créer une nouvelle école.
"À la base, c’est des rêves de profs, explique Anne Schiffmann. Des profs qui travaillent chacun dans leur école d’enseignement traditionnel en secondaire et constatent qu’il y a des choses qui ne vont pas très bien, qui génèrent du mal-être : décrochage scolaire des élèves, on peut parler aussi de décrochage scolaire des profs.. . Et ils se sont dit : il faut qu’on change les choses et pourquoi est-ce qu’on ne le ferait pas, nous ? Pourquoi est-ce qu’on ne se lancerait pas nous-mêmes dans l’aventure d’une création d’école ?"

Que du plaisir
"Le plus marquant pour nous et pour l’équipe de tournage, c’est qu’on ne voit que du plaisir. Les enfants sont heureux de venir à l’école, les profs aussi. Dans les deux cas, c’est le plaisir qui les anime et on le sent.
Il y a là ce qui m’a manqué dans ma scolarité, c’est que les enfants ont la parole. Il y a beaucoup d’espace de parole et ce type d’approche règle pas mal de problèmes, constate Chergui Kharroubi. Un enfant le dit : on nous prend pour des grands, on a le choix de choisir."
Il n’y a pas de cours bien distinct de math, de français,… c’est une façon transversale d’aborder la matière, par modules thématiques à Saint-Gilles, par thèmes définis entre profs, avec l’avis des élèves, à Molenbeek.
Cela demande un énorme travail de préparation, et c’est cela qui constitue peut-être le revers de la médaille. Mais en même temps, il y a ce côté hyper motivant de travail d’équipe, ce vent positif que donne le travail collectif, tant pour les profs que pour les élèves, qui travaillent souvent en groupes.
"On sent chez les profs une forme de militantisme, c’est un engagement social pour eux : l’école est une base de la société et si on veut que la société change, cela ne peut commencer que par l’éducation", observe Chergui Kharroubi.

https://www.rtbf.be/lapremiere/emissions/detail_le-mug/accueil/article_documentaire-l-ecole-du-changement-le-premier-pas-vers-une-autre-societe?id=10434809&programId=14712

Écrit par : L'enfoiré | 19/02/2020

Répondre à ce commentaire

Petite exercice: quels sont d'après toi les différences entre ta génération et la suivante?

Écrit par : L'enfoiré | 07/03/2020

Répondre à ce commentaire

Pour moi, c'est la génération qui est née avec internet .
Ils ont été habitués à échanger beaucoup de choses aussi bien des idées que des services.
Ils ont une faculté d’adaptation bien meilleure et considère le fait de changer et de bouger normal.
Ils ont plusieurs cordes à leur arc et se remettent facilement en question.
Ils sont beaucoup moins individualistes et ne sont pas centrés sur eux mais sur l’ensemble du monde.
Par contre , tout doit aller vite.
Ils consomment beaucoup et sont essentiellement dans le présent.
La famille n’est plus le centre mais l’individu dans la société.
Je trouve aussi qu’ils sont beaucoup plus tolérants et acceptent la différence.

Écrit par : Léopoldine | 07/03/2020

A 100% d'accord.
L'écolage a été derrière cette manière de penser et c'est très bien.
Ils discutent ensembles et ont leurs propres idées sur des questions existentielles et c'est tant mieux.
Nous sommes de vieux aigris avec des idées toujours tournées vers le passé at pas l'avenir.
Je ne fais que l'écrire et que le penser : place aux jeunes.
C'est eux qui doivent prendre le contrôle de leur futur.
Et c'est nous les seniors qui les empêchons avec nos soi-disant expériences du passé.
On ne peut comparer notre passé avec demain. C'est trop réducteur.
Nous devrions être des guides et pas des professeurs.

Écrit par : L'enfoiré | 07/03/2020

Écrire un commentaire