Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2009

A coup de bijoux de famille

Argent et sexe. Sexe et argent. On ne sait plus très bien qui est le mâle ou la femelle dans ce couple prospère. Alors, quand il y a, en plus, des intermédiaires.

homme,femmeLe premier avril, on peut se permettre des surprises, des fausses nouvelles, mais aussi des écarts avec la vie de tous les jours. Je l'ai fait, d'autres le feront, cette fois encore. Un moment de détente pour moi, pourquoi pas? Mon compatriote, Le Chat va, cette fois, diablement, m'y aider dans cette tâche "difficile".

Je commencerai donc par une suite à un sketch: un poème en relation avec la leçon de sexe que Michel Leeb, il y a déjà quelques mois, un plaisir visible pendant plus d'une heure et demi sur scène en "one man show". Les spectateurs étaient ravis. La mention d'interdit aux (-10), je ne suis pas sûr quelle soit nécessaire aujourd'hui.


Voici un poème, sans prétention aucune, une variation en « rut majeur » à la suite de la leçon de Michel Leeb :

« Qu’est-ce que le sexe », avec une règle spéciale : changer une lettre de la rime à chaque vers. Je ne respecte pas toute la règle? Comprenne qui pourra. Je l'ai intitulé:

L'amour vrai en faux acrostiches

Michel Leeb le disait : « J’aime ma bite ».

Quand on a une crainte d'avoir du biDe

Ou en finale d’attraper une Ride,
J'essayerai de conserver la riMe
Sur un sujet où il faut atteindre une Cime
Et surtout ne pas vouloir jouer au Mime
Pour avoir une chance de gagner une Dîme.
Et, bien, oui, « J’aime ma Bite ».
Surtout, s’il ne faut pas aller trop Vite
Et ne pas en arriver à un Rite.
Et même, si on n’arrive pas au pied du Cid.
Sous le soleil chaud, en voyage à Side,
En misant sur le travail de la seule Pine.
Mais, vais-je mettre cela sur mon siTe?
Avec la crainte de tomber dans l'insipiDe,
Car, au fond, Elle, aussi, doit dire « J’aime cette Bite ».

.

Non, je ne vais pas vous demander de sortir vos mouchoirs pour essuyer la salive qui aurait pu vous perler le long de la bouche. Mon article ne mérite pas ce carré blanc sorti de votre poche. Ce n'est pas de sexe «pur et dur», c'est du "soft", du bien mou, dont je vais vous parler aujourd'hui. Du dur, beaucoup trop de littératures, de films l'ont fait, avant moi, pas besoin d'y ajouter une couche. Y aura pas photo, ni de ce que vous pensez, ni du reste. Le sexe sur Internet, à lui seul, prend en charge pas mal de pages, donc, passons.

Petit récapitulatif de la "chose".


homme,femme"
Le Zizi" de Pierre Perret, tout le monde s'en souvient encore et j'ai déjà eu en décalé un premier avril sur la parodie du sujet.

"Le porno débauche-t-il les ados" se disait un vieux "Question à la Une" en novembre 2007.

Une enquête de la RTBF, plus ancienne encore, qui avait permis de faire apparaître une nouvelle forme de proxénétisme qui s'était produite dans l'ombre d'une salle de sport. Personne ne s'en souvient, peut-être, pas même l'auteur de l'émission.

Je me souviens en effet, de "parties fines" organisées en invitant des messieurs bien intentionnés pour "voir" des jeunes filles bien payées pour se battre ensemble poitrine bien "dégagées". Une "légère" participation aux frais était demandée à l'entrée, bien entendu. Des visiteurs en provenance de beaucoup d'horizons intra et extra frontaliers s'agglutinaient autour du ring. Situation particulière, pas de boue cette fois pour ajouter au tableau. Peut-être pour ne pas perdre de l'attrait et de la couleur originale. Depuis lors, les suites se sont perdues dans les arcanes de la justice. Je trouvais le "procédé" de l'époque, "nouvelle vague" et un peu limite. Que les jeunes filles aient des envies sportives, pas de problème. La championne, elle, n'encaissait pas la totalité de la petite assiette à l'entrée de la salle. Le proxénétisme aurait-il, à l'époque, pris ses quartiers d'hiver bien au chaud en quittant la rue?

homme,femme

Lors de l'émission, l'interview du "généreux organisateur" de ce spectacle insolite, avait ajouté un comble dans le domaine de l'"innocence" voulue ou feinte dans ces répliques. Les réponses pour le moins "simplistes". Pas le moindre sentiment de culpabilité ne pouvait s'y déceler. Était-ce peut-être le seul lien avec le Poisson qui honore de sa présence aujourd'hui?

Le langage est complice de manière bizarre dans cette représentation en disant "je vais prendre mon pied". Bizarre, le pied, qu'est ce qu'il a faire dans le "bazar"?

homme,femmeOn dit aussi toujours 'mon', jamais 'notre' pourtant dans la majorité des cas, il s'agirait bien d'une affaire à jouer à deux. Cette party, même si les "premiers pas printaniers", peuvent se limiter à du travail solitaire, les "pas de mi-course, estivaux" par une volonté d'étendre son champ d'investigation dans une "bonobo party", avant de refermer le théâtre faute d'acteurs avec les "derniers pas" et les artifices du "gras de la vie" comme je l'écrivais dans "Mariage distancé". Le couple est heureusement la meilleure forme d'association peu importe ce qui le constitue, entre mariés ou dans une association non officialisée.
Mais, certainement pas, avec quelqu'un qui tient la bougie, l'intermédiaire qui ramasse les dividendes.

homme,femmeEn voyant des images de ces nouveaux combats bien huilés, je m'étais, à l'époque, mis à penser dans une autre planète de singes: "Que se passerait-il si les rôles étaient inversés?". Sommes-nous bien à la période où l’on revendique l’égalité des sexes? Si au lieu de voir de jolies personnes s'éclater dans ce genre de joutes, on pouvait voir de jeunes hommes musclés se trémousser dans le costume d'Adam avec le spectacle sous le regard intéressé de ces gentes dames. Des Chippendales, émouvant les âmes féminines esseulées dans des ébats à qui perd, gagne.

Le jeu de la courte paille serait remis à l'honneur. Rien d'extraordinaire d'ailleurs, quand on pense que les Jeux Olympiques antiques se déroulaient dans le plus simple appareil. Avec ce rajeunissement du procédé, on peut espérer qu'il y aurait du "sexe à pile". Quant au "sex appeal" lui-même, je ne sais pas, je ne peux juger. C'est pas mon truc en plumes, mais pourquoi pas?

homme,femmeDifficile aujourd'hui de ne pas tomber sur un classé "X" (non, pas la voiture) avec images suggestives à l'appui. Que les absents lèvent le doigt. Ils ont droit de choisir lequel. Timides s'abstenir de toutes déclarations mensongères. Les images suggestives transitent aujourd'hui par tous les médias et les courriels ne sont pas en reste en vidéos ou images fixes. Si vous êtes attentifs ou prudent, jetez un coup d'œil sur vos spams.

La prostitution est aussi vieille que le monde. Pompéi garde encore des traces de lupanars très suggestives. Les femmes exploitées sexuellement. Les harems apportaient un raffinement oriental dans un art de la suggestion et de l'érotisme. Au Japon, les estampes érotiques seraient même un facteur d'innovation. Il y aurait même un livre sur un "art de l'infidélité" poussée par des pulsions biologiques. Non, mais, ... poussez le "bouchon" jusque là...

homme,femmeNous sommes en phase rétro, dans l'actualité. Bigots et bigotes, menées par les sacro saintes religions, les enclins à se toucher du bout des lèvres se bousculent au portillon. Peut-être, est-ce toujours une vieille affaire de 'pomme' ou encore une facilité de vouloir rejeter sa moitié dans l'ombre des cuisines. Pour vivre heureux vivons caché, d'accord. Mais pas toujours et pas partout. Caché et protégé à une certaine place, très certainement. Le singe bonobo ne rime pas avec la "bonne au beau" chez l'homme, où, dans son rêve, tout serait devenu subitement "beau". Chez lui, cela fait partie de sa paix sociale. L'abstinence, c'est bien beau, mais... Des théories poussent à croire qu'il y aurait une stratégie de sectarisme, de la purification des rites religieux dans l'air après la cascade de déclarations papales de ces derniers mois. Dérapages contrôlés d'ultra conservateurs pour une église élitiste de fidèles. Fausse volonté de rassemblement des croyants en risquant sans crainte un vrai schisme. Remiser Vatican II aux oubliettes pour une réaffirmation des valeurs. Serait-ce pour se réserver un monde de seul d'initiés où les agnostiques et les athées n'auraient plus droit au chapitre?

homme,femmeLe problème ne date pas d'hier avec le nouveau locataire du Vatican quand on ressort les caricatures suggestives de Kroll depuis le début à son intronisation. Les gays menacent l'humanité (décembre), l'"assassinat d'Eluana" et le tsunami comme châtiment divin (février), l'avortement plus grave que le viol, les femmes libérées, le coupable préservatif et plutôt mourir qu'avorter (mars)... J'exprimais déjà mes griefs dans un "Ciel pour horizon".

Le "Da Vinci Code" de Dan Brown avait énervé le Vatican. Le "Gay Vinci Code" écrit récemment par Pascal Fioretto, devra le surexciter par les pastiches du premier. Le livre qui vient de sortir, "Le prêtre et le sexe", comme procès de l'inquisition, essaye d'en trouver les origines. La révolte ou l'asservissement spirituelle et dogmatique. L'église a toujours utilisé le "sexe", c'est-à-dire, le moteur de la procréation, de la succession des hommes, pour affirmer sa domination et sa doctrine de chasteté selon ses propres préceptes.

Nathan Wachtel, professeur au Collège de France, allait même plus loin, du moins dans le temps, après son livre essai la "Foi du souvenir" édite récemment la "Logique des bucher" dans lequel Torquemada serait précurseur au totalitarisme du XXème siècle, style "Gestapo" en prenant les techniques d'interrogatoire et le racisme paranoïaque de l'Inquisition. Comme acte de foi, inciter à dénoncer son voisin pour l'éliminer.

homme,femmeJe sais, j'aurais pu sortir un article de ce genre, un 14 février ou un 25 décembre. D'autres ont pensé chercher "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe" lors de ce genre d'occasion. Le Magazine des Philosophies examinait tous les "si" d'opinion. L'un d'entre eux imaginait "une révolution féministe dans le monde musulman" dans un esprit de procréer et de créer point de fixation de l'intégrisme islamique. La femme, point de passage, d'intersection dans le monde de la judaïcité, comme si les deux éléments du couple n'avaient pas leur propre importance. Qui a raison? La science va nous en donner une réponse.

Ce jeudi, à la télé belge, après "L'Odyssée de l'espèce" et "L'Odyssée de la vie", ce sera un docu-fiction en images réelles et en 3D, "L'Odyssée de l'amour" par Thierry Binisti, sous forme d'une comédie sentimentale et scientifique.

Le film montrera le grand rôle du cerveau dans l'amour. Le cerveau le plus archaïque, le plus animal commandé par notre instinct de survie sur Terre. La passion, c'est quand le désir l'emporte sur la raison, disait le Pr Michel Reynaud. La neurobiologie de l'amour, tout un programme. La séduction mis en formules chimiques. L'alchimie de l'acte sexuel. Scénario alambiqué et difficile, s'il en est, et qui devrait rallier le cœur, les vaisseaux, les poils de la peau, les communications biochimiques, électriques dans les milliards de synapses à sa cause. La libération d'ocytocine, secrétée par l'orgasme et les caresses, de la vasopressine, hormones de l'attachement entre une mère et son bébé retrouvé déjà dans la passion amoureuse. Hormones, incitée par la dopamine, de la plus fondamentale récompense et motivation pour l'amour.

homme,femme"L'amour est unique, universel et reproductible" est le sous-titre du film. La boucle serait-elle bouclée? Celle de la ceinture de chasteté, castrée? Tout s'expliquerait? Plus de magie? Non, mais autant savoir. Le Pape n'en aura, peut-être, cure. Il en sera pour ses frais, car, il ne pourra plus l'ignorer, n'importe où il ira: l'homme n'est pas ce qu'il est, celui qui s'est retiré du monde et regarde celui-ci avec un prisme mal réglé. L'amour ne serait plus que l'outil, le catalyseur de nos hormones.

L'origine du poisson d'Avril, jour saint pour les blagueurs, remonterait au 16ème siècle. Le symbolisme du poisson y est certainement aussi pour quelque chose.

Quelques vidéos suggestives pour ce jour précishomme,femme

Le Chat, n'hésite plus à nous bouffer ce Poisson d'avril de malheur et pas uniquement pour un jour, même s'il aboit.

S'assumer en tant qu'homme et femme, avec ses qualités et ses défauts, ne serait-ce pas le bon mot de la fin?

Prendre son destin en main, quoi.

 

L'enfoiré,

 

Réactions en premiers de la Belgique au Pape de manière officielleetdroit de réponse

Et de l'Europe bien après vrais faux poissons d'avril

  

Une histoire transmise par un copain qui venait bien à propos:

Un médicament très efficace


homme,femmeDans une petite ville de province, un petit monsieur se présente dans une pharmacie et demande du VIAGRA.

Le pharmacien lui en donne une boîte ...

Le client ressort sans payer :

« Le temps d'aller faire une course chez le boucher en face, de faire de la monnaie et je viens vous régler. D'accord ?"

Le pharmacien regarde par la vitrine histoire de surveiller son gars.

homme,femmeCelui-ci rentre chez le boucher.

- « Mettez moi 2 entrecôtes s'il vous plaît. Je vais chez le boulanger faire de la monnaie et je repasse vous payer. D'accord? »

Il emporte sa viande et s'en va chez le boulanger :

- « Bonjour, je voudrais deux baguettes. Je fais un saut chez l'épicier et je reviens vous payer. D'accord ?

Même manège chez l'épicier, puis il sort, saute dans sa voiture et s'en va en trombe !!

Peu après, entre chez le pharmacien un autre client qui lui demande

- « Je voudrais du VIAGRA mais, à votre avis, est-ce que ça marche vraiment ? »

- « Écoutez, c'est garanti : je viens d'en donner à un client qui en moins de cinq minutes, vient de baiser, l'épicier, le boulanger, le boucher et moi !».

 

Citations:

  • "Sexe : le plaisir est de courte durée, la position ridicule et la dépense absurde", Philip Chesterfield

  • "Les hommes portent leur coeur dans leur sexe, les femmes portent leur sexe dans leur coeur", Malcolm de Chazal

  • "Si par nature, l'homme est une bête de sexe, j'ai toujours eu des animaux de compagnie", Mae West

  • "En matière de sexe, la plupart des hommes se prennent pour des dieux. Manque de pot, en matière de sexe, la plupart des femmes sont athées", Bernard Lherbier

 

Félicien Rops s'est toujours inquiété de comment inspirer de l'amour à une femme avec "Le Pornokrater", "La dame au pantin", la "Tentation de Saint Antoine" ne sont que certaines de ses oeuvres.

Commentaires

salut Guy ,
pour un poisson d'avril , tu donnes dans le genre anguille lubrifiée ! il faut un peu froid , mais le poil de mérou s'tond !
je suis pas amateurs de thons ni de morues , mais un chat est un chat et faut pas trop lui tendre la perche !
j'aime les bonnes chansons bien gauloises , et rien de tel que Les Charlots avec histoire merveilleuse , suce ma pine , la petite branlette pour egayer la journée . J'aimais bien dans le genre Elmer Food Beat et son tube Daniela , tout comme la simca 1000 des chevaliers du fiel . Le sexe doit être fun , non ?

Amitiés félines

Écrit par : LE CHAT | 01/04/2009

Salut Le Chat,

Je savais que j'allais te faire plaisir en parlant de ton pseudo.
Mon article, je l'ai envoyé sur AV. Je me questionne sur son entrée dans la "grande scène".
La catégorie choisie était "Sérieux s'abstenir". Et pourtant, il y a plus que cela. C'est un coup de gueule aussi.
Que la Papauté s'intéresse aux affaire de l'au-délà, je n'ai pas de problème, mais qu'elle puisse ses fidèles dans la fidèlité dans un couple, je ne parviens pas à comprendre le lien.
Le sexe doit être "fun" et il a été programmé pour l'être.
Sinon, pas de problème de Malthusianisme ou de néo-Mal....
Il faut rester consistant. L'endroit, le moment de passer à l'acte n'est pas affaire d'une autorité.
Nous faisons tous partie d'une chaîne qui ne peut se déceler.
Autant savoir, comme je le disais.
L'enregistement de l'émission de jeudi est programmé. Je suis sûr qu'elle sera dans la lignée des précédent.

Écrit par : L'Enfoiré | 01/04/2009

C'est mignon. Encore un article avec beaucoup de choses à se mettre sous la dent, et il faut mâcher pour tout comprendre.
Me permettrais-je une blague misoandre ?

" C'est l'histoire d'un neuronne de cerveau masculin. En naissant dans la grande boîte crannienne de son propriétaire, il appelle ses copains, mais n'en trouvant aucun, il se met à pleurer. C'est alors qu'un autre neuronne arrive par le trou occipital: Ben alors qu'est ce que tu fais là ? On est tous en bas..."

Sinon pour la parité, j'ai le souvenir d'une autre expliquant pourquoi Eve avait traumatisé les poissons et exterminés les dinosaures, mais il faut que je la retrouve...

Écrit par : Epeire | 01/04/2009

Salut Epeire,

J'adore ce genre blague misoandre. La conception de cet article ne date pas d'hier. dès qu'un premier avril est passé, je pense au suivant et j'imagine. J'ai vu Michel Lebb à la télé dans son sketch. J'ai aimé. Il y a eu cette affaire de proxénète à la manque. Le départ était là. Après il a commencé à vivre et trouvé son chemin final à destination avec l'actualité.
Je ne sais si tu as lu un vieil article que j'avais appelé "La femme, avenir de l'homme" (http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2006/06/22/femme-avenir-de-l-homme.html)
C'est bizarre, je n'ai toujours pas de retour sur l'adresse que j'avais inventé en fin d'article...
Une enfoirade, encore une fois...

Écrit par : L'Enfoiré | 01/04/2009

Poison d'enfoiré.

Encore une fois ça sent l'article travaillé à lectures multiples.

Michel Leeb, dans le temps j'ai détesté son humour facile sans grande création personnelle .
En mûrissant je trouve ses vieux spectacles bien plus profonds avec de multiples interprétations, provocateur au 3 ème degrès, il jouait avec le feu sans jamais se brûler ...

J'ai redécouvert le Monsieur avec "qu'est-ce que le sexe", exellent, monumental, du coup j'ai acheté le DVD comme on vote pour quelqu'un .
( la loi contre le téléchargement ne me permet plus de "voter" pour un spectacle par mes achats. Comme je n'achète pas sans avoir essayé "la voiture" je risque de ne plus acheter ...)

Spectacle profond révélant au grand jour la mentalité des mecs, la puissance de l'inconscient masculin universel.

La question du sexe chez les ados c'est pour moi le réflexe Pavlovien "c'était mieux hier" .
Pourtant la frustration, le tabou, la curiosité, étaient bien pire que tout, bien plus pervers que le net où il y a le hard mais aussi de réelles infos éducatives.
On piquait les revues et le films "X" chez les parents des copains ou dans la collection de revues précollées dans la salle de sport du gardien d'immeuble, perquisitionnant son repère .
Sales revues bien glauques et pages gommées comme du papier cigarette ayant subi les outrages d'un "bon père de famille" bien sous tous rapports ...
http://i11.servimg.com/u/f11/11/11/71/22/photos11.jpg

(pas même capable de faire une protection faciale, l'amour de soi est plus fort que l'intégrité physique)

C'était pervers puisque nous ne pouvions pas en parler, ni voir autre chose que du 100% hard pour contre-balancer la littérature "intellectuelle" 100% trash .

Pour ce qui est du lien entre le poisson et le sexe, il faut savoir que la raie est la femme du marin au long cours .(sans jeu de mots)
Il faut habiter dans un repère maritime pour comprendre l'anatomie de la bête ... BRrrrr Pouhah !

La bonobo partie a deux facettes : Soit la projection du plaisir sur le(la) partenaire, soit la masturbation en duo estampillée "couple" .C'est triste mais c'est ainsi ...

La tendance des corps huilés est en train de s'inverser, les petits mecs actuels sont bien moins graveleux que nos pères.

Désormais ce sont les lolitas qui vont voir les spectacles de mecs et qui parlent comme des charetiers .
Elles ne se dérangent pas pour y aller de leurs petites onomatopées au passage du vieux que je suis : " Hummm, miam miam, appétissant, beau petit c.. , belle bête, etc...."
(déstabilisant de subir ce qui était réservé aux femmes)

Parfois j'ai envie de monter l'assoc "Les chiens de garde", ni pute, ni soumis, ha ha ha .

Le religieux, hum hum ...
De mauvaises expériences en la matière, pas mal de frustrés concentrés dans un même clan ce n'est jamais très rassurant, mais les apparences sont préservées et c'est ça qui compte ...

Le tout puissant voit tout, sauf quand un de ses ouailles lui demandent de regarder ailleurs ?
Ca ne doit pas être simple d'avoir une "bonobo partie" en pensant qu'un type vieux de milliers d'années est en train de te matter, ha ha ha .
"La bandée aux papas ça n'se commande pas" (Brassens)

Benêt XVI est tout de même un champion du monde dans son domaine : La lobotomie...

Le rôle de la femme dans le monde Musulman, il faut avoir vêcu chez une famille Musulmane pendant quelques mois pour le comprendre .
C'est très très loin de ce que nous imaginons ...
Il y a les apparences et la réalité qui est très différente.
Ils me font penser aux Asiatiques " ne pas perdre la face ", ce n'est pas la dictature que nous pensons sans connaitre ...
Une Musulmane sans caractère : Dans les rêves Occidentaux !

Les Musulmans et les Juifs ont des coutumes très pragmatiques :

Le Juif transmet la Judaïcité par la mère pour que tous les enfants d'un couple mixte puissent être Juifs, afin que la religion survive dans la vie du "peuple sans terre" .

Les Musulmans ont le droit à la polygamie, un homme pouvant procréer quotidiennement et la femme une fois tous les 9 mois, tout est logique.
Pour un Musulman plus la famille est grande plus le cocon est fort face à l'adversité . Survie là aussi, taux de mortalité oblige ...

100% d'accord avec la définition de la passion, une folie temporaire, une bulle spéculative comme une autre.
Attention aux actifs pourris !

Le symbolisme du poisson c'est la métaphore de la pêche miraculeuse de Jésus, la multiplication "des pains".
Troublant, le poisson était un symbole païen puis Egyptien...
Ils n'ont rien inventé ...

Bravo à la diplômatie Belge, s'ils vont jusqu'au bout ...
Je sais pourquoi le pape dit que la capote est inutile : Il en a une sur la tête et ça ne l'a pas empêché d'attrapper une maladie mentalement transmissible .
(Ils faut lui dire que ce n'est pas fait pour ça... )

Écrit par : Liberty | 02/04/2009

Cher Liberty,

Entre poison et poisson, il y a tellement peu de chose.

Comme tu le sais, il y a une manière de traduire les textes en anglais avec le bouton à gauche.
J'étais intéressé de savoir ce qu'allait donner mon petit sketch de prolongation de celui de Lebb.
Et bien la rime n'y est évidemment plus, mais cela tenait plus ou moins la route. Ceci pour les lectures multiples vues sous un autre angle.
Michel Lebb avait un sketch qui friserait, avec l'esprit d'aujourd'hui, à un certain « racisme ». Tu te rappelles probablement des « naaa_iiinnne » pour pasticher un noire. Tout le monde riait pourtant.
« Qu'est-ce que le sexe », j'ai trouvé sublime d'intelligence sans vulgarité et toujours contrôlée.
Je n'ai pas le DVD, mais j'en redemanderais.

Moi, aussi, je n'achète qu'après avoir essayé. Les bouquins, je ne parviens plus à les garer dans ma bibliothèque et comme je suis un conservateur... Donc, je les consulte sur place et je sélectionne au plus juste. Un mauvais consommateur, quoi.

L'éducation sexuelle à l'école, je ne peux pas dire qu'elle m'a laissé un souvenir impérissable. Très peu suivie. Problème de prof, probablement. Cours considéré comme très peu obligatoire, ensuite.
Résultat des courses, étude sur le « tas », pardon, sur le terrain miné. Ça passe ou ça casse. Je me souviens les statistiques de divorces du couple en Belgique. Elles sont au sommet.
Question de bol ou de raz-le-bol. Une fille restait l'autre camp, l'interdit, l'inconnue. Les bouquins que je cite dans l'article, je les consulterai. Je viens d'en ajouter un à ma liste et qui parlerait de l'art de l'infidélité. L'auteure était invitée ce matin à la radio et pour l'écrire, elle était passée partout dans le monde. Très différent de conception en fonction du pays.
C'est vrai la femme s'est émancipée dans nos pays dits évolués. Je citais un ancien article, « Femme avenir de l'homme » écrit pour la femme. A ça, j'avais des spectatrices. A mon habitude, je les attendais à la sortie. Le défit n'a jamais été relevé.
La religion crée des frustrés de la chose, mais à son bon vouloir. Tu dois faire des enfants avec la bague au doigt et pas autrement. Rester chaste et pur. Cela alors que cela va contre la nature. La religion parle de chose qu'elle ne connait pas ou réprime les entorses qu'elle a ajoutées dans ces préceptes. Le mariage des prêtres ne serait pas normal et pourtant ils doivent en parler pour conseiller. Paradoxe.

Par contre, on apprend qu'en Afghanistan des excès dans l'autre sens incacceptable: http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20090403.OBS1916/polemique_en_afghanistan_autour_dune_loi_qui_legalise_l.html
Mon article était clair, les deux éléments du couple décident ensemble ou ne décident pas.

On aurait pu croire qu'il y aurait un Vatican III et bien non, on redescend l'échelon.
L'hypothèse de cette volonté d'intégrisme m'est tombée dans les mains avec un magazine de télé Le Moustique qui en parlait. C'est dire que l'intégrisme n'est pas vraiment à la mode chez nous. La réaction du gouvernement belge a relevé le gant en premier dans une protestation globale. Le PSC devenu CDH. http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_social-chrétien_(francophone)

"La pilule, on va se la donner, le parachute doré..."
chante Souchon.
Le rôle de la femme musulmane est très important. Vrai et pourtant, je ne vais pas te faire un dessin de la bourka et autres artifices de voilages. Mon épouse me parle de femmes musulmanes qui achètent des dessous très top et sortent du magasin avec le voile sur la tête.
La juive comme centre de la « filière » et la continuation du « clan », je connais qui m'en a parlé.
« Cocon grand contre l'adversité ». Absolument, l'enseignement a changé la chose dans nos régions. C'est du malthusianisme à l'envers qui sera nécessaire bientôt chez nous.
En fait, la balance existe entre quantité et qualité. Ce n'est pas volontairement péjoratif que de dire cela.

Très amusant, la réflexion des « actifs pourris ». Il y a un économiste qui sommeille en toi.

Écrit par : L'Enfoiré | 02/04/2009

Question à la Une " analyse les paroles et actions de Benoit XVI
http://blogrtbf.typepad.com/qalu/2009/05/au-menu-de-ce-mercredi-20-mai-le-pape-et-le-saint-suaire-la-une-20h20.html

Écrit par : L'Enfoiré | 22/05/2009

Un café doux avec des bulles

http://www.rtbf.be/video/detail_le-cafe-serre-de-laurence-bibot-14-6-13?id=1831923

Écrit par : L'enfoire | 14/06/2013

Les commentaires sont fermés.