Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2008

Ne m'appelez plus jamais, "France"

Un article du Nouvel Obs a attiré mon attention et approfondi mes convictions de ce que représente la France actuelle. Un titre, d'abord une chanson 

0.jpgAttention, je vais être excommunié. Je Vous le dit d'avance, si vous n'avez, Français, pas le courage de lire ce qui va suivre ou n'aimez pas la critique, passez votre chemin.

Un article du Nouvel Obs 2276 s'inquiétait de savoir comment les Français étaient vus par l'étranger, par ses voisins européens.

Cela valait la peine et le détour d'écouter ce que pense de Vous et de nous, les Européens. Il est sûr que chacun a à se reprocher des tares qui proviennent de son passé ou de sa manière de penser, ce ne sera que partie remise mais, de la critique, nous avons tous à y gagner.

Lire la suite

23/06/2008

Le CapitaMal

Nous subissons un "problème" dans la vie des entreprises que certains appellent "malheur" de nos générations jeunes. Le Capital. D'où vient-il? Comment en est-on arrivé là après une transition d'à peine un demi-siècle. La nostalgie de la génération du Baby Boom est-elle une sensation de vieux "dégénérés" insensibles comme le laisserait supposer certaines conversations entre jeunes ? 

1.jpgSi la Bourse n'existait pas telle quelle, telle que nous la connaissons? Et si l'argent n'était pas le nerf de la guerre? Et si...

J'ai eu le plaisir de rappeler les principes et dérives de la Bourse dans "Spéculons en paix" et dans "Le spéculte".

Aujourd'hui, on se pose la question "Krachera, krachera pas?" comme si cela allait résoudre les problèmes. Les crises ont existé dans le passé et le marché s'est toujours régulé et redressé.

Lire la suite

21/06/2008

Les vérités par les deux bouts

Les vérités se confondent dans des approches parfois complètement différentes. 

les-verites-par-les-deux-bouts.jpgVous avez parfois pu constater que vous n’étiez pas en phase avec l’opinion de votre entourage sur la manière d’appréhender le monde. Pourtant, on arrive parfois au même résultat mais par des chemins différents.

Le Panda et moi avons eu des discussions épiques sur le sujet de l’approche d’une information et des moyens pour la diffuser. Cela, initié par une différence de point de vue.  

Lire la suite

16/06/2008

Bons sens ne sauraient mentir

Il existe un petit village en Toscane. Il a vu un auteur du 19ème siècle qui jouit encore, malgré une thématique apparemment très simple destinée aux enfants, d’une réputation mondiale à la suite de l'oeuvre de sa vie, un roman de conte de fées. Repris par Walt Disney en 1940. Le village s’appelle Collodi près de Pescia, l’auteur : Carlo Lorenzini , surnommé "Collodi", le personnage : Pinocchio. Je suis allé à sa rencontre...

0.jpgSelon l’histoire du roman, un vieux menuisier, Geppetto, se sentant esseulé dans son atelier, imagine de créer un pantin en bois représentant un garçonnet. Habile de ses mains, il le sculpte et le nomme Pinocchio avec l’intime désir de le voir se transformer en véritable petit garçon. Lors d’une nuit, la Fée Bleue de la providence exauce son rêve le plus cher et donne la vie à sa marionnette.

Celle-ci se révèle fantasque quoique toujours bien intentionnée.

Sous l’œil de la Fée et du menuisier, les aventures malheureuses vont se succéder, aventures qui ne seront racontées, qu’interprétés par une multitude de petits mensonges.

Lire la suite

10/06/2008

Chronique d'un chassé-croisé de "bling bling"

De l'amour à la réalité politique, aurais-je pu titrer mon article. La France vit une situation nouvelle après une année de pouvoir sarkosienne. Elle se réveille avec des réformes sur les bras dont elle ignorait la profondeur. En Italie, nous en sommes au troisième épisode de l'ère berlusconienne. En observateur étranger, je me suis documenté sur ce que pensait un Italien bien pensant qu'est Umberto Eco.

chronique-dun-chasse-croise.jpgSouvent, je me suis senti impertinent en voyant l'étonnement des Français après leur vote de leur président en 2007. Président de droite, bien marqué, Sarkozy a pris le pouvoir démocratiquement avec des résultats confortables en sa faveur en 2007. Une fougue presque mystique voulait reléguer 30 années "glorieuses" dans les oubliettes de l'histoire. Un an après, le désenchantement et la hargne se reflétaient dans les blogs sur Internet et ailleurs. Le pouvoir d'achat, bien sûr, n'a pas été à la fête pour l'Europe entière, mal supporté par les plus pauvres. Logique implacable d'une droite qui privilégie normalement le pouvoir de l'argent.

Mais, est-ce la seule raison?

Lire la suite

03/06/2008

Europe, cinquante bougies enflammées

Que représente l'Europe, aujourd'hui, pour ses citoyens ? L'Europe fête, le 7 juin, à Bruxelles, un nouveau cinquantenaire, l'EESC.

0.jpgUn référendum parmi ses citoyens pourrait s'avérer d'utilité publique. Nous sommes à la veille d'un cinquantième anniversaire qui sera fêté à Bruxelles le 7 juin. Ce sera journée porte ouverte pour l'occasion.

La première réponse du citoyen sera probablement, différente en fonction de l'endroit d'où il vient. Les uns y voyant une perte de souveraineté, les autres, une occasion de rentrer dans le sommet des grandes nations.

La réponse commune devrait être la constatation que la paix règne depuis son lancement. Une zone de libres échanges ou privilégiés, aussi, très certainement.

Lire la suite