Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2015

Le point de rupture de Microsoft est-il atteint?

Début 2014, Satya Nadella remplaçait Steve Ballmer à la tête de Microsoft. Il a imposé son propre style à l'entreprise. C'est l'heure des bilans et des différences de stratégies.

0.jpgBill Gates et Paul Allen avaient été les fondateurs, visionnaires de Microsoft. 

En gros, le successeur Steve Ballmer était le financier de la bande des trois.

En 2000, celui-ci déclarait que Linux présentait les caractéristiques du communisme.


 

En 2001, il décrivait la licence libre GPL Linux comme un cancer qui contamine la propriété intellectuelle dès qu'il la touche : « Microsoft has also criticized the General Public License (GPL) that governs the heart of Linux ».  Microsoft a toujours misé sur des logiciels propriétaires et s'est arrangé pour que Windows soit ou installé de base sur beaucoup de machines vendues pour fidéliser ses futurs clients.. 

Steve Ballmer est réputé pour exprimer son enthousiasme sans retenue. Plusieurs vidéos le montrant en train de bondir sur la scène d'une conférence au rythme d'une chanson de Gloria Esteban ou de haranguer les développeurs informatiques sont devenues virales et ont été parodiées par les internautes.

Personnellement, je l'ai vu ce "Steve Ballmer going crazy" au Heysel de Bruxelles devant des centaines d'informaticiens surpris et amusés.

0.jpgIl fut le CEO de MS pendant 14 ans.

Il avait repris le flambeau que Bill Gates avait cédé pour devenir seulement "conseiller technologique" et s'occuper de sa Fondation avec son épouse Mélinda.

En 2013, la société MS restait rentable et avait fait un profit de 27 milliards de dollars. De quoi voir le futur sous les meilleurs auspices en baignant dans le "cash flow". 

Le dernier coup fumeux de Steve Ballmer a été le rachat de Nokia pour 7,2 milliards de dollars.

Nokia était, alors, sur une pente glissante après être monté jusqu'à des sommets à la fin du 20ème siècle par les ventes de ses portables "mythiques" pour l'époque mais qui s'étaient fait distancé par les iPod de Apple et les portables multifonctions de Samsung.

Un géant comme MS, en décélération, qui en rachète un autre pour entrer dans le champs du mobile, se comprendrait mieux en s'associant à Samsung, qui avait le vent en poupe, mais bon... allez savoir.

Une société repreneuse de sociétés pour en tirer profit de son investissement avant de la revendre est une autre activité. Le secteur de l'informatique ne peut être considéré comme un secteur gérée par  "Tonton Tapie".

Il faut avoir des visions très futuristes.

Sur le portable Lumia, la marque Nokia a disparu. Il est désormais emprunt d'un écran au style à  "petits carrés" tactiles Windows 8.1, sur lesquels il faut presser et se rappeler que pour téléphoner, le petit carré correspondant, devra être positionné, bien en évidence, pour ne pas s'y perdre dans les icônes d'autres applications. Soyons smart puisque le tactile est dans l'air du temps.

Alors, aujourd'hui, il y a eu quelques ratages au niveau mobilité puisque seulement 3% du marché des mobiles étaient attribués à l'entreprise MIcrosoft.

0.jpgLes nuages quadri-chromés et oscillants de Microsoft  ont été dans les esprits et non pas dans le cloud.

Dans le temps glorieux des débuts de l'informatique, le hardware avait fait les grands moments de gloire d'IBM.

Une reconversion a été nécessaire dans la résolution de problèmes numériques répartie sur la population et non plus dans le secteur des entreprises.

Une situation non comprise par IBM et Bill Gates avait pris la balle au bond dans le secteurs des softwares. Il n'a rien inventé sinon une vision sur le futur en rassemblant tout pour en faire une solution globale. 

Le software propriétaire fut celui de Microsoft comme IBM au départ en hardware.

Puis vint Internet. Il avait été presque loupé dans l'opération par Microsoft. Ce qui a changé et imposé sa nouvelle direction, ce furent les télécommunications.

Cette fois, c'est le "cloud" qui "mange" les applications et les données. Il faut être smart et mobile, aujourd'hui.

Le software, trop cloné, a fait perdre de sa superbe comme ce fut le cas pour IBM.   

L'ascension de Satya Nadella en tant que CEO.  

Le cloud, c'était sa branche de prédilection chez Microsoft.

La concurrence est déjà rude dans les nuages.

Pour Satya, c'est un véritable challenge de reprendre le business de la société en entier avec les pieds sur cette terre aux multiples cultures.

A partir de la base du système en tant qu'ingénieur, il a gravit des échelons pour arriver au sommet avec probablement en poche, des idées de ne pas pouvoir entrer processus décisionnel stratégique habituel.

S'il appréciait les visions futuristes de Bill, je suppose qu'il a dû ronger son frein quand Steve a repris les rennes du "Grand Machin" qu'était devenue la société aux lettres magiques "MS".

Remontons aux sources de sa personnalité.  

Né en Inde, en 1967, dans une famille de la grande bourgeoise indienne.

Non, ce n'est pas à Bangalore qu'il va faire sa formation comme la majorité des bataillons d'informaticiens qui sortent tous les ans des universités indiennes. Aucune site ne dit de quelle caste sa famille est issue, mais il est clair qu'il fait partie de la plus haute, probablement "varnas".

0.jpgC'est plus au nord qu'il a faite la sienne à "Hyderabad Public School" à Begumpet.

Le prestige de l'uniforme devait être une règle absolue dans ce palais des Mille et une Nuits. ---->>>

Puis, c'est la "Manipal University" où il obtient un diplôme d'ingénierie en électronique et communication, qu'il continua son éducation à l'indienne avant de s'expatrier aux États-Unis.

0.jpg<<<<---Il y obtient un master en science informatique à l'université du Wisconsin à Milwaukee, bien plus austère, ainsi qu'un MBA à l'université de Chicago.

Il passe une étape souvent poursuivie par ses compatriotes et ne transite pas par Londres comme tremplin en chantant "Tea for two and two for tea" comme cela a été la coutume.

Il commence à travailler chez Sun Microsystems.

En 1992, il entre comme ingénieur chez Microsoft, y devient vice-président en 2011, avant d'atteindre le sommet comme CEO au début de 2014. Il n'a apparemment pas trop gêné Steve puisqu'il n'a pas été exilé dans un pays extra-américain pour restructurer un marché qui aurait pu flancher. 

Il était, donc, l'orateur rêvé que l'on attendait en janvier dans la présentation des résultats trimestriels. 

Comme il l'a dit, sa mission a été de redynamiser une entreprise lourde, arrogante et peu réactive comme il l'a stigmatisé.

Il veut donc reconstruire Microsoft en une autre entreprise plus moderne, moins ceci et plus cela..

Il y a longtemps, j'ai eu l'honneur de travailler avec un prince indien. Un prince indien n'est pas à confondre avec le reste des autres informaticiens indiens. 

Du code jusqu'à la nausée, comme je l'écrivais, c'est le problème des ingénieurs, mais pas des dirigeants qui eux doivent pouvoir présenter aux clients, la nouveauté, l'originalité par des images merveilleuses et magiques.

Les entreprises utilisatrices de ces merveilleux bijoux de l'informatique veulent des solutions toutes faites, du "clé sur porte", avec ou sans carrosserie, en se foutant du moteur même performant qui se trouve sous le capot bien que cela ne peut pas les empêcher de "customiser" les produits qu'ils ont achetés avec la sueur au front et l'espoir d'avoir bien choisi.

Il faut le dire, les utilisateurs sont souvent mécontents. Ils ne trouvent jamais ce qu'ils trouveront à condition qu'ils savent déjà ce qu'ils cherchent. 

Le 21 janvier 2015, Microsoft, sous la direction de Satya, annonçait une véritable tremblement de terre pour une société qui a vécu pendant des années sur les revenus et les succès de Windows.

La nouvelle version de cet Operating System prend le nom de "Windows 10". 

Annoncée dans une présentation, Satya changeait ainsi radicalement les règles du jeu en sautant la phase low-cost pour le "no-cost".

Alors que Microsoft facturait chaque nouvelle version de son OS, celle-ci, prévue pour fin 2015, sera gratuit pour les utilisateurs la version précédent, Windows 7.

Windows était jusque là, le "core business" de la société, n'est plus considéré comme un produit, mais comme un service.0.jpg

Microsoft introduit un centre d'actions qui permettra d'activer ou désactiver le Wifi parmi d'autres choses. Finie, l'époque hégémonique en rouleau compresseur que Windows avait pris avec une image néfaste pour sa renommée. La version 8.1 de Windows n'a pas été apprécié et a été moins vendue que prévu.

Pourquoi gratuit?

Une question qui correspond à une autre "pourquoi un Indien à la tête de l'entreprise"

L'orientation de la société doit s'adapter aux exigences du marché.

Bien sûr, mais ce n'est pas cela qui importe, c'est encore lié à l'efficacité et pour porter ses efforts sur le futur et ne pas devoir assurer la maintenance des versions précédentes. Windows c'est une idéologie opportuniste à part entière. Tout comme Apple, Windows n'a pas inventer grand chose. Les deux sociétés se sont tenues à l’œil, l'une l'autre en créant des fans de chaque côté de la barre.  

Windosw XP n'est plus assuré de recevoir des corrections pour assurer la sécurité. Windows préviendra en permanence ses utilisateurs de ce fait.

Il faut aller de l'avant pour ne pas mourir jeune. L'informatique ou le numérique ont une histoire bien plus courte que la grande industrie. 

Il s'agit, ici, de l'industrie qui met en avant le cerveau et pas les muscles.

Les dernières notifications de Windows 10 s'orientent donc vers les smartphones puisque c'est à la mode. La souris est même replacée dans un mur du salon. Remplacée par les petits doigts de ses utilisateurs avant d'être remplacé plus tard par une jolie automate qui viendra assister votre évolution dans le domaine des chiffres 0 et 1 ou 0 ou 1 ou encore 0 sans 1 et vice versa.... 

Il est dit que cette nouvelle version 10 aura des commandes de menus simplifiées, avec des paramètres plus accessibles, dès l'écran d'accueil. Les utilisateurs seront devenus hybrides. Peu importe le terminal, le but qu'ils se retrouvent avec le même environnement. Désormais, lorsque ils déconnectent l'écran d'un clavier, l'appareil bascule automatiquement vers l'interface moderne, entièrement tactile avec la même façon de l'approcher avec un clavier électronique.

0.jpgL'assistant vocal de Microsoft est la gentille dame avec une intelligence artificielle, Cortana. Elle sera intégré à Windows 10 en 7 langues dont le français.

Elle a appris à utiliser différentes intonations avec humour et ouverte à l'apprentissage de sa relation avec son utilisateur. Elle est capable de détecter une adresse ou un numéro de téléphone et peut calculer automatiquement le meilleur itinéraire pour se rendre à l'endroit que son utilisateur désire en communiquant avec lui par la voix. Exactement comme Siri sur l'iPhone, ou SVoice sur les smartphones de Samsung.

On se rapproche grandement de l'intelligence artificielle présentée dans le film "Her". Une véritable intelligence artificielle, inspirée par un personnage de la saga "Halo", un jeu-vidéo très populaire de la Xbox.

Originalité de la plate-forme: l'utilisateur peut utiliser Cortana pour contrôler son ordinateur par la voix pour demander à Cortana d'accéder à un document, lequel s'ouvrira directement, de montrer des photos d'un mois donné, de lancer de la musique enregistrée.

Cortana est capable de recopier un texte qui lui est dicté pour rédiger ses emails tout en rangeant ses documents... 

A partir du Smartphone, il est permis désormais de personnaliser le background.

Le centre de notifications est synchronisé avec toutes les machines en votre possession, ce qui signifie que vous ne verrez pas les notifications apparaître sur votre PC, votre tablette et votre smartphone avec un paramétrage plus réussi.

Il est possible de répondre à un message directement depuis la notification, qui apparaît en haut de l'écran.

Le système prend en compte les signes comme le hashtag, qui fera automatiquement apparaître le symbole correspondant dans le SMS après un message dicté vocalement.

Skype est directement intégré à l'OS.

Les applications universelles fonctionneront sur PC, tablettes et smartphones avec Office Universal Apps dont Word, OneNote, Excel et PowerPoint seront intégrés sur tous les appareils Windows disposant d'un écran de moins de 8". De plus, ils seront gratuits. Word est directement intégré à l'application Outlook, ce qui ouvre de nombreuses possibilités en termes de mise en page, avec le même look sur tous les médias.

L'interface, entièrement revue, sera beaucoup plus moderne en se rapprochant à la version PC.

Appelé à remplacer Internet Explorer, "Spartan" sera le nouveau navigateur web. Plus puissant, plus fluide, il permetra surtout d'aller beaucoup plus loin dans l'interaction, en prenant par exemple des notes directement dans son navigateur. Il permettra  de sauvegarder des pages Web pour y accéder hors ligne et redimensionnera automatiquement les sites Web au format d'un livre.

OneDrive pour le stockage, Office365 pour l'applicatif, Outlook pour communiquer, Bing pour rechercher les informations comme ...Google.

Une pré-version, même pas une bêta, est déjà disponible sur le Web.  

Conclusion, changements de cultures, tout azimut.

  • Devenir agile pour être meilleur quand on devient fragile.
  • Rivaliser avec Android ou iOS et les intégrer sur toutes les plateformes comme des associés, OS mobile et sédentaire. ce que n'avait pas réussi, Apple avec App Store et Mac App Store séparés et Google qui se débat pour faire coexister Chorme OS sur Android.

Microsoft avait toujours eu le nom d'imposer un culte du monopole.

En 2012, quand il sortait, Windows 8 était attendu avec impatience. Très vite, le produit a laissé les utilisateurs sur leur faim.  

0.jpgPas de mystère, pour être léger, il faut rationaliser les fonctions et parfois, le nombre d'instructions pour pouvoir les créer et les maintenir.

Ce qui mène aussi à une réduction du staff après un stress test avec coup de poker en plus. 

En mars 2014, la nouvelle suite Office pour iPad était présentée.

En juillet 2014, l'annonce la suppression d'environ 14 % des effectifs de Microsoft avait peut-être surpris par son ampleur.

18.000 postes dont 2/3 extraits du personnel de Nokia, sont visés et vont aller à la trappe

Une restructuration drastique afin d'adapter la taille de l'entreprise face aux deux leaders du secteur que sont Google et Apple. 

Rester "souple et léger" devient un nouvel objectif.

0.jpg

En octobre 2014, Satya avait créé une polémique.

Il avait estimé que les femmes de son entreprise ne devaient pas pouvoir demander d'augmentations de salaires et faire confiance au système, au "karma" de Microsoft.

Ce qui a nécessité qu'il se confonde en excuses à plusieurs reprises.

Le 12 décembre 2014, Microsoft annonçait l'intégration du bitcoin, monnaie cryptographique en plein essor de popularité, à sa plateforme XBOX.

Dans une conférence de presse, Satya Nadella avait annoncé que Microsoft continuera de surveiller attentivement l'évolution du Bitcoin, dans le but de l'intégrer à d'autres projets futurs mais continuerait à être payé en dollars, bien plus officiels et pas en bitcoins. Il affirmait être très intéressé par la technologie BlockChain, considéré par le milieu informatique, comme étant une grande percée technologique du jeune XXIe siècle. Pour rappel, la chaîne de blocs, c'est une base de données partagées entre tous les nœuds participant à un système basé sur ce protocole "bitcoin".

0.jpgLe 26 janvier dernier, l'action Microsoft a plongé de 13%.

Réaction logique après une telle annonce.

Les analystes et la Bourse, souvent conservatrice, se demandent si Microsoft pourra assumer la perte de rendement au vu de ses outils traditionnels dont Microsoft  ne recevra plus les revenus.

Est-ce dire que les produits Microsoft sont entrés dans le domaine public comme une application universelle ou un médicament générique qui a atteint sa fin de contrat, mais qui ne demande même un penny pour la confection? On verra.

Retrouver la croissance, c'est rebondir en diversifiant en entrée et en sortie, comme le font les développements de l'informatique.

En entrée, ce serait suivre tout ce qui existe chez les concurrents.

En sortie, ce serait en les harmonisant comme un vieux projet de Bill Gates qui voulait retrouver les mêmes procédures en les standardisant, dans tous ses outils allégés avec le même coding en entrée pour les concepteurs et en sortie avec la même présentation pour les utilisateurs.

"Plug and play" serait-il, un jour, plus qu'un rêve?

Il est vrai que "se connecter et jouer" restent toujours une vision intéressante sur le futur quand le travail se fait plus rare.

"C'est pas l'homme qui prend l'entreprise, c'est l'entreprise qui prend l'homme" avais-je écrit. "Y-a-t-il une vie après Steve Job", avait oser se demander un journaliste à l'époque. 

L'esprit de conquête "à l'américaine" est bien connu.

Microsoft a changé de tempo et de culture. Il a intégré une culture indienne à sa tête.

J'ai personnellement travaillé avec des Indiens.

En Inde, sortent, tous les ans, des milliers d'informaticiens. Parmi eux, ceux qui sont bien en ligne et qui rêvent un jour de devenir des "Bill Gates, new wave".

0.jpgD'autres ne prennent des responsabilités qu'après avoir pris un bon "parapluie d'assurances tous risques" pour ne pas se faire remarquer négativement par un Sahib plus élevé.

Rudyard Kipling écrivait dans "Au hasard de la Vie" "C'est un sahib très savant? Lui, un sahib! C'est un kaala aadmi incapable même de courir derrière la queue d'un mulet de potier".

Bien que nous en sommes déjà loin et qu'une symphonie à l'indienne soit peu effective dans l'air du temps, chasser un naturel culturel, c'est toujours remarquer qu'il revient au galop par là où on l'y attend le moins. 

S'introduire sur le marché du mobile, c'est apprendre que les hommes et les femmes sont tout aussi mobiles dans la modernité occidentale.

0.jpgEntre nous Satya, ne venez pas raconter votre polémique chez nous.

Demandez à Bill, ce qu'en Belgique, on lui avait préparé. Il doit s'en souvenir encore. Il s'agissait d'une tarte à la crème, mais on peut l'accommoder à la mode indienne.---->>

Sinon, il faudra changer le nom de MicroSoft en fonction d'une nouvelle philosophie: MacroSoft ou MachoSoft.

"The show must go on, if we still know where we go"...

 

Je ne connais pas l'hindi, mais une traduction française de cette chanson serait: 

Des endroits déserts - Pourquoi vivons-nous?
Des endroits abandonnés - je crois que nous en connaissons le résultat
Encore et encore, est-ce que quelqu'un sait ce que l'on cherche...
Un autre héros, un autre crime idiot
Derrière les rideaux, dans le spectacle du mime
Attendre, est-ce que quelqu'un supporte encore
Le spectacle doit continuer,
Le spectacle doit continuer
A l'intérieur mon cœur se brise
Mon maquillage peut tomber
Mais mon sourire toujours reste.
Quoi qu'il arrive, Je céderais tout à la chance
Une autre peine, une autre histoire d'Amour brisée
Encore et encore, est-ce que quelqu'un sait pourquoi
vivons-nous?
Je crois que j'apprends, je dois être "réchauffé" maintenant
Je vais bientôt tourner, à l'angle maintenant
Dehors l'aube se lève
Mais dans le noir, je me languis d'être libre
Le spectacle doit continuer,
Le spectacle doit continuer
A l'intérieur mon cœur se brise
Mon maquillage peut tomber
Mais mon sourire [toujours] reste.
Mon âme est peinte comme les ailes des papillons
Mes contes de fée d'hier vont grandir mais
jamais ne mourront
Je peux voler - mes amis
Le spectacle doit continuer,
Le spectacle doit continuer
J'y ferais face avec un sourire
Jamais je ne lâcherais
Dessus - avec le spectacle -
Je serais en tête d'affiche, je me surpasserais
Je dois trouver la volonté pour continuer
Continuer avec le ...
Continuer avec le spectacle 
Le spectacle doit continuer...

 

L'enfoiré, 

 

Citations:

  • « Une entreprise dans laquelle il n'y a pas d'ordre est incapable de survivre ; mais une entreprise sans désordre est incapable d'évoluer. », Bernard Nadoulek
  • « L'entreprise est élue tous les jours par ses clients. », François Michelin
  • « Le véritable leadership dans une entreprise doit être son modèle économique et social.  », Vincent Bolloré
  • « Les gagnants seront ceux qui restructurent la manière dont l’information circule dans leur entreprise. », Bill Gates

 

Mise à jour  13/02/2015: Depuis sept ans à New York et à la Silicon Valley, le jeune bruxellois de 30 ans, Jeremy Le Van, vient de vendre son application Sunrise à Microsoft pour 100 millions de dollars.

Il s'agit d'une application d'agenda, hyperconnectée pour smartphone. 
Les premiers contacts avec Microsoft datent de fin 2014. Il a rencontré Surya qui considère que Windows Phone ne pouvait gagner la bataille du hardware mobile. 
Supprimer les emails par son agenda est un nouveau projet dans cette application "inbox" qui attirera tous les médias qui donnent rendez-vous vers le cinéma et les autres médias.

 

Mise à jour 29 juillet 2015: Windows 10 est lancé

Comment réussir dans la Silicon Valley? Réponse: podcast

A mettre en correspondance avec les articles:

 

Mise à jour 29 août 2015: Windows 10 Vaio con Dios Sony

0.jpg

0.jpg

 

 

Mise à jour 13 juin 2016: Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de $ 

 

 

Mise à jour 23 juillet 2016: Le 29 juillet prochain, fini la gratuité de Windows 10

0.jpg

Commentaires

Depuis sept ans à New York, le jeune bruxellois de 30 ans, Jeremy Le Van, vient de vendre son application Sunrise à Microsoft pour 100 millions de dollars.
Une application d'agenda pour smartphone
Les premiers contacts avec Microsoft datent de fin 2014. Il a rencontré Surya qui considère que Windows Phone ne pouvait gagner la bataille du hardware mobile
Supprimer les emails par son agenda est un nouveau projet dans cette application "inbox" qui attirera tous les médias qui donnent rendez-vous vers le cinéma et les autres médias

http://www.lalibre.be/economie/actualite/microsoft-achete-l-application-d-un-belge-pour-100-millions-de-dollars-54d285dd35701001a18c39d8

Écrit par : L'enfoiré | 13/02/2015

Les nouveautés Windows 10

http://blog.vandenborre.be/fr/high-tech-nl/windows-10-quelles-sont-les-nouveautes/

Écrit par : L'enfoiré | 05/03/2015

Rajeev Suiri, né à New Delhi, est le CEO de Nokia Siemens Network (NSN).
Après être passé par Calcom Electronics, ICL India et Church-Gate Group..., il est devenu l'artisan de la restructuration de Nokia avec la collaboration avec le CEO de Microsoft.
Il pense fusionner avec Alcatel-Lucent pour devenir le champion européen et pour contrer la concurrence chinoise

Écrit par : L'enfoiré | 15/04/2015

Rajeev Suri, né à New Delhi, est le CEO de NSN Nokia Siemens Network.
Après Calcom Electronics, ICL India et Church-Gate Group..., il est devenu l'artisan de la restructuration de Nokia.
Il pense fusionner avec Alcatel-Lucent à bas prix, puisque outsourcé, pour devenir le champion européen et pour contrer la concurrence chinoise

Écrit par : L'enfoiré | 15/04/2015

15 prédictions réalisées par Bill Gates en 1999 qui se sont révélées exactes

En 1999, Bill Gates a écrit un livre intitulé « Business @ the speed of Thought » (« Le travail à la vitesse de la pensée ») dans lequel il réalise 15 prédictions au sujet des technologies, audacieuses à l’époque, mais qui étaient finalement « étrangement prémonitoires », écrit Business insider.

Voici 15 prédictions de Bill Gates réalisées en 1999 et qui font aujourd’hui partie de notre réalité:

1. Les sites de comparaison de prix
Dans son livre, Bill Gates entrevoit des « services de comparaisons de prix automatisés qui seront développés et permettront aux personnes que consulter les prix sur plusieurs sites internet, ce qui rendra plus facile la recherche du prix le moins cher pour toutes les industries ».
De nos jours, il est aisé de procéder à une recherche sur Google ou Amazon afin d’obtenir différents prix pour un même produit. Des sites comme NexTag et PriceGrabber ont été conçus spécialement pour comparer les prix.

2. Les dispositifs mobiles
Bill Gates imaginait il y a plus de 15 ans que « les personnes transporteraient des petits appareils qui leur permettraient de rester constamment en contact et de faire du commerce électronique peu importe l’endroit où elles se trouvent. Les personnes seraient également capables de consulter les nouvelles, de vérifier la réservation de leur vol, d’obtenir des informations sur les marchés et de faire n’importe quoi d’autre sur ces dispositifs ».
Actuellement, les smartphones et les smarwatches remplissent ces fonctions.

3. Les paiements instantanés, les financements et les services de santé en ligne
Prédiction de Bill Gates : « Les personnes paieront leurs factures, prendront soin de leur finances et communiqueront avec leurs médecins sur Internet ».
Aujourd’hui, les technologies ne permettent pas encore de modifier tous les soins de santé mais des sites proposent de trouver plus facilement un médecin et de programmer une consultation. En ce qui concerne les paiements en ligne, des sites comme PayPal et Venmo sont présents dans ce secteur et il existe également des plateformes internet pour emprunter de l’argent.

4. Les assistants personnels et l’Internet des objets
En 1999, Bill Gates a prédit que des « compagnons personnels » seraient développés et qu’ils connecteraient et synchroniseraient tous vos dispositifs d’une manière intelligente, que vous soyez à la maison ou au bureau afin de vous permettre d’échanger des données.
De nos jours, Google développe Google Now, un assistant personnel numérique basée sur la reconnaissance vocale, le traitement du langage naturel ainsi que sur la synthèse vocale pour traiter les requêtes des utilisateurs à l'oral et à l'écrit, faire des recommandations et effectuer des actions en déléguant certaines requêtes à des services en ligne.

5. La surveillance en ligne du domicile
Prédiction de Bill Gates : « des flux vidéo constants de votre maison deviendront courants et vous permettront de savoir lorsque quelqu’un vous rend visite alors que vous n’êtes pas chez vous ».
Actuellement, Dropcam commercialiste des caméras de surveillance qui permettent de monitorer votre domicile aisément. Google a d’ailleurs acquis la société en 2014 pour 555 millions de dollars.

6. Les médias sociaux
« De sites privés pour vos amis et votre famille seront chose courante, ils vous permettront de discuter et de planifier des évènements », prédisait Gates en 1999. Aujourd’hui, des sites tels que Facebook et Instagram offrent ces possibilités aux utilisateurs.

7. Les offres promotionnelles automatisées
Prédiction de Bill Gates : « Un logiciel qui saura lorsque vous avez réservé un voyage et qui vous proposera des informations vous suggérant certaines activités à votre destination. Des activités vous seront proposées mais aussi des offres et des prix moins chers pour toutes les choses auxquelles vous voulez prendre part sur place ».
Aujourd’hui, des sites de voyage comme Expedia et kayak vous proposent des offres basées sur vos achats précédents. Google et Facebook font aussi des offres promotionnelles basées sur la localisation de l’utilisateur et sur ses intérêts.

8. Des sites sportifs de discussion en ligne
Prédiction de Bill Gates : « Lorsque vous regarderez une compétition sportive à la télévision, des services vous permettront de discuter en direct sur tout ce qui se passe, de participer à des concours et de voter pour les gagants ».
Ce que nous voyons de nos jours : une foule de médias sociaux permettent cela, Twitter en tête. Vous pouvez aussi faire des commentaires en temps réel sur des sites de sport tels qu’ESPN.

9. La publicité intelligente
« Des dispositifs publicitaires intelligents connaîtront vos tendances d’achats et vous enverront des publicités adaptées à vos préférences », prédisait Gates.
En 2015, la plupart des services de publicité en ligne ont cette caractéristique et les annonceurs sont aujourd’hui capables de cibler les consommateurs en fonction de leur historique, de leurs intérêts personnels et de leurs habitudes d’achats.

10. Des liens qui renvoient à des sites pendant que vous regardez la télévision
Prédiction de Bill Gates : « La diffusion télévisuelle inclura des liens vers des sites internet et des contenus pertinents qui vous permettront de compléter ce que vous regardez ».
Aujourd’hui, presque tous les évènements sportifs télévisés sont accompagnés d’annonces qui renvoient vers un site spécifique.

11. Des forums de discussion en ligne
Prédiction de Bill Gates : « Les résidents des villes et des pays seront en mesure d’avoir des discussions sur Internet au sujet de questions qui les touchent telles que la politique sociale, la planification urbaine ou la sécurité ».
Aujourd’hui, la plupart des sites d’actualités ont des sections de commentaires où les lecteurs peuvent avoir des discussions en temps réel.

12. Des sites internet axés sur les intérêts
Prédiction de Bill Gates : « Les communautés en ligne ne seront pas influencées par les localisations mais plutôt par les intérêts ».
Aujourd’hui, tous les sites d’informations et les communautés internet se concentrent sur des thèmes simples.

13. Des logiciels de gestions de projets
Prédiction de Bill Gates : « Les gestionnaires de projets qui cherchent à former une équipe pourront aller sur Internet, y décrire leur projet et recevoir des recommandations de personnes disponibles pour répondre à leurs questions ».
Aujourd’hui, une multitude de logiciels de travail en entreprise sont en train de révolutionner la façon dont le personnel est recruté, dont les équipes sont formées et dont les tâches sont assignées.

14. Le recrutement en ligne
Prédiction de Bille Gates : « Les personnes qui sont à la recherche de travail pourront trouver des opportunités d’emploi en ligne en précisant leurs intérêts, leurs besoins et leurs compétences spécifiques ».
Aujourd’hui, des sites tels que LinkedIn permettent aux utilisateurs de publier leur CV sur leur plateforme et de trouver des emplois basés sur leurs intérêts et besoins individuels. Les recruteurs peuvent quant à eux rechercher des profils en fonctions de compétences spécifiques.

15. Les logiciels de communautés d’affaires
Prédiction de Bill Gates : « Les entreprises seront en mesure de faire des offres pour des emplois, qu’il s’agisse d’un projet de construction, de la production d’un film ou d’une campagne publicitaire. Cela sera efficace pour les grandes entreprises qui souhaitent externaliser des activités, pour les entreprises qui sont a la recherche de nouveaux clients et pour les sociétés qui ne disposent pas d’un prestataire pour le service recherché ».
Aujourd’hui, de nombreux logiciels d’entreprises se concentrent sur l’aspect social afin que ses utilisateurs puissent atteindre d’autres entreprises et entamer des discussions qui pourraient mener à des projets plus importants.

Source: http://www.express.be/business/?action=view&cat=technology&item=15-predictions-realises-par-bill-gates-en-1999-qui-se-sont-rvles-exactes&language=fr&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=

Écrit par : L'enfoiré | 11/05/2015

Windows 10 fait le pari audacieux de la gratuité

Exit Windows 8, voici Windows 10! Microsoft souhaite le voir tourner sur plus d’un milliard de machines endéans les trois prochaines années.

http://www.clubic.com/windows-os/windows-10/actualite-774988-windows-10-prechargement-mise-a-jour.html

Écrit par : L'enfoiré | 29/07/2015

Après Microsoft, un nouveau point de rupture chez Google avec sont CEO indien

Écrit par : L'enfoiré | 11/08/2015

En juillet on avait évoqué l’arrivée de Windows 10, dont la principale caractéristique est d’être gratuit. Mais cette annonce a provoqué la réaction des développeurs de logiciels libre. Quelles sont les principales critiques des défenseurs du logiciel libre ? Que propose le monde du logiciel libre comme alternative? Linux a-t-il une chance face aux systèmes propriétaires ?

réponse:
http://www.rtbf.be/lapremiere/emissions_matin-premiere/nos-rubriques/mode-d-emploi/article_la-gratuite-de-windows-10-mode-d-emploi?id=9055301&programId=60

Écrit par : L'enfoiré | 17/08/2015

Windows Vaio con Dios Sony
Transition dangereuse de Vaio vers Windows 10

Voir: www.sony.be/support/fr/windows10#product-selector

Écrit par : L'enfoiré | 29/08/2015

Apple: la fin d’une décennie d’hyper-croissance

On lit d'une part qu'il y a eu des résultats trimestriels record mais pas d’effet iPad Pro

Depuis son lancement en 2007, les ventes de l'iPhone n'avaient jamais connu une croissance plus lente que celle du dernier trimestre 2015. C'est ce qu'Apple a annoncé lors de la présentation de ses résultats trimestriels.
Le géant californien de l'électronique a réalisé un chiffre d'affaires de 75,9 milliards de dollars au cours du dernier trimestre 2015, soit une hausse de 1,7% par rapport à l'année précédente, et ses bénéfices se sont montés à 18,4 milliards de dollars pour le trimestre, ce qui en a fait le trimestre le plus profitable de l'histoire pour une société américaine. Apple doit largement cette réussite à l'écran plus large des iPhones 6 et 6 Plus.
Mais il lui sera difficile d'égaler les résultats de l'année dernière, et l'entreprise a déjà averti qu'il fallait s'attendre à un recul de ses ventes de 11% pour le trimestre en cours, qui devrait être le premier trimestre de contraction du chiffre d'affaires de l'iPhone. Or, ce dernier représente les deux tiers des ventes de la firme, et une grande part de ses bénéfices.
Les nouveaux modèles, le 6S et le 6S Plus, ne contiennent pas assez de nouveaux éléments pour convaincre les consommateurs, qui se satisfont de ce qu'ils possèdent déjà. Et la Chine, l'un des marchés les plus importants d'Apple, ne bénéficie plus d'une croissance aussi forte que par le passé. Les Chinois préfèrent maintenant les appareils moins chers.

Pas de nouveaux produits dans le pipeline
Les analystes sont particulièrement préoccupés par le fait qu'Apple ne dispose pas de nouveaux produits en développement susceptibles d'absorber l'affaiblissement de l'iPhone. Le montre connectée d'Apple ne remporte pas le succès escompté, et ils spéculent que l'iCar, la voiture électrique, n'arrivera pas sur le marché avant 2020.

Source: http://fr.express.live/2016/01/27/37549/

La Silicon Valley s'est enrayé à la fin de 2015 en Bourse.
Est-ce la fin des Licornes?
L'exigence est devenue plus forte au niveau des startups

Écrit par : L'enfoiré | 27/01/2016

Voici venir la société de services Apple

Apple vient de dévoiler ses résultats pour le dernier trimestre 2015 et, bien que les ventes d'iPhones, iPads et Macs soient stationnaires, ou plus basses qu'au dernier trimestre 2014, les services représentent le point fort des ventes actuellement pour la firme, explique le magazine Quartz.
Ceux-ci comprennent les services internet, AppleCare, Apple Play, les licences ainsi que d'autres prestations. Ils ne représentent actuellement que 7 des $75 milliards de chiffre d'affaires du trimestre, mais ils ont doublé depuis qu'Apple a commencé à les inclure dans son rapport en 2011.
Ils intègrent probablement aussi les ventes de films, d'émissions télévisées et de musique d'iTunes, les suscriptions au streaming Apple Music et les applications vendues via l'App Store.

Des appareils qui permettent de vendre des services
Apple indique qu'environ 1 milliard d'appareils Apple – téléphones, montres, ordinateurs et Apple TV – ont utilisé l'un des services de la société durant les derniers 90 jours. Donc, bien que les ventes de téléphones n'augmentent pas, Apple fait de plus grands bénéfices sur chaque vente d'appareil.
Mais certaines prestations d'Apple laissent encore à désirer. Apple Music comporte des bugs, Apple TV ne satisfait pas les amateurs de sports et Apple Play n'est disponibles qu'aux USA, Canada, Australie et Grande-Bretagne.

Source: http://fr.express.live/2016/01/28/37643/

Écrit par : L'enfoiré | 28/01/2016

Pour Microsoft, le consommateur reste libre d’installer Windows 10

Depuis ce matin, les médias spécialisés, journaux et magazines tirent à boulets rouges sur Microsoft pour avoir changé le statut de Windows 10, qui était jusqu’à présent une mise à jour optionnelle et est devenu aujourd’hui une mise à jour recommandée. De prime abord, pas de quoi s’alarmer, sauf que certains échos évoquent une mise à jour forcée du système sur les PC sous Windows 7 et Windows 8.
Si l’information n’est pas totalement incorrecte, elle serait néanmoins fortement déformée. “Si les utilisateurs n’ont pas réservé un upgrade, ils ne recevront rien de plus que le pop-up actuel” affirme la division belge du groupe informatique. De ce fait, la mise à jour ne s’installera automatiquement que si l’utilisateur avait réservé son upgrade par le passé. Ceux qui ont toujours refusé la mise à jour ne se verront donc pas imposer Windows 10. Ceux qui avaient réservé l’upgrade depuis longtemps et repoussé à de multiples reprises son installation seraient donc les seuls concernés. Mais là aussi, Microsoft reste prudent. “Réserver signifie que l’utilisateur a cliqué sur le pop-up et est passé par le processus de réservation pour obtenir la mise à jour” explique Vincent Joris, de Microsoft Belgique.
Mais alors, d’où peut bien venir cette rumeur folle d’une installation forcée sur tous les ordinateurs sous Windows 7 et Windows 8? Vu la difficulté à tester le système de mise à jour de notre côté, nous ne pouvons émettre que des suggestions. Il semble à priori fort probable que la rumeur soit partie de quelques utilisateurs qui avaient commandé la mise à jour et qui auraient constaté l’installation de Windows 10 sans leur aval ces dernières 24 heures. En théorie, ces utilisateurs ont marqué leur intérêt pour Windows 10 dès le départ, ou au cours des derniers mois, mais ont très bien pu changer d’avis depuis, ou oublié qu’ils avaient commandé leur upgrade. Dans tous les cas, il existe toujours un droit de rétractation qui permet à l’utilisateur de revenir à l’ancienne version de Windows dans les 31 jours suivant l’installation de Windows 10.
Microsoft se défend en tout cas d’avoir trompé les utilisateurs en rappelant avoir annoncé que Windows 10 deviendrait une mise à jour recommandée dès le mois d’octobre dernier. Selon la firme de Redmond, ce changement de statut vise à simplifier la vie des utilisateurs qui tardent à faire la mise à jour. “Nous sommes engagés à rendre la mise à jour vers Windows 10 plus facile pour nos clients utilisant des machines sous Windows 7 et Windows 8.1” explique la branche américaine du groupe informatique.

http://geeko.lesoir.be/2016/02/03/pour-microsoft-le-consommateur-reste-libre-dinstaller-windows-10/_ga=1.28484090.7323096.1435586188

Écrit par : L'enfoiré | 03/02/2016

Pourquoi les Indiens prospèrent à la Silicon Valley

Sanjay Mehrotra chez ScanDisk, Shantanu Narayen chez Adobe System, Satya Nadella chez Microsoft, Sundar Pichai chez Google…. Les Indiens sont de plus en plus nombreux à occuper des fauteuils de CEOs à la Silicon Valley, observe Les Echos.
Ils ont d’ailleurs fondé un réseau d’entreprenariat qui leur est réservé, la TiE Silicon Valley, créé en 1993. La communauté indienne est très solidaire et se soutient entre générations.
Alors que les Indiens ne constituent qu’1% de la population des USA, ils représentent 6% de celle de la Silicon Valley. Selon le dirigeant de TiE Silicon Valley, Ventkesh Shukla, les membres de cette communauté ont commencé avec leurs propres entreprises, puis sont devenus associés, pour finalement occuper des positions privilégiées au sein d’autres entreprises.
La présence indienne remonte aux années 1980. En 1990, 7% des dirigeants de firmes technologiques étaient Indiens. En 2012, plus de 30% des sociétés technologiques fondées par des immigrants avaient été créées par des Indiens, contre 5% par des Chinois.

Une série d’atouts
Cette forte représentation des immigrés indiens dans le pole technologique californien peut s’expliquer par le fait que les plus diplômés d’entre eux sont facilement acceptés sur le territoire des USA; or, plus des deux tiers des Indiens de plus de 25 ans résidant aux Etats Unis sont au moins titulaire d’un diplôme du second cycle du supérieur. en outre, les ressortissants indiens maîtrisent la langue anglaise, ce qui facilite leur insertion.
La solidarité qui existe naturellement entre les membres de la communauté indienne, et leur habitude des grands brassages ethniques au sein d’un même pays, comparables à ceux que l’on trouve au sein de la fameuse vallée technologique californienne, leur fournissent des atouts supplémentaires.

Source: http://fr.express.live/2016/04/01/indiens-prosperent-a-silicon-valley/

Écrit par : L'enfoiré | 04/04/2016

Pourquoi les Indiens prospèrent à la Silicon Valley

Sanjay Mehrotra chez ScanDisk, Shantanu Narayen chez Adobe System, Satya Nadella chez Microsoft, Sundar Pichai chez Google…. Les Indiens sont de plus en plus nombreux à occuper des fauteuils de CEOs à la Silicon Valley, observe Les Echos.
Ils ont d’ailleurs fondé un réseau d’entreprenariat qui leur est réservé, la TiE Silicon Valley, créé en 1993. La communauté indienne est très solidaire et se soutient entre générations.
Alors que les Indiens ne constituent qu’1% de la population des USA, ils représentent 6% de celle de la Silicon Valley. Selon le dirigeant de TiE Silicon Valley, Ventkesh Shukla, les membres de cette communauté ont commencé avec leurs propres entreprises, puis sont devenus associés, pour finalement occuper des positions privilégiées au sein d’autres entreprises.
La présence indienne remonte aux années 1980. En 1990, 7% des dirigeants de firmes technologiques étaient Indiens. En 2012, plus de 30% des sociétés technologiques fondées par des immigrants avaient été créées par des Indiens, contre 5% par des Chinois.

Une série d’atouts
Cette forte représentation des immigrés indiens dans le pole technologique californien peut s’expliquer par le fait que les plus diplômés d’entre eux sont facilement acceptés sur le territoire des USA; or, plus des deux tiers des Indiens de plus de 25 ans résidant aux Etats Unis sont au moins titulaire d’un diplôme du second cycle du supérieur. en outre, les ressortissants indiens maîtrisent la langue anglaise, ce qui facilite leur insertion.
La solidarité qui existe naturellement entre les membres de la communauté indienne, et leur habitude des grands brassages ethniques au sein d’un même pays, comparables à ceux que l’on trouve au sein de la fameuse vallée technologique californienne, leur fournissent des atouts supplémentaires.

Source: http://fr.express.live/2016/04/01/indiens-prosperent-a-silicon-valley/

Écrit par : L'enfoiré | 04/04/2016

Pourquoi les Indiens prospèrent à la Silicon Valley

Sanjay Mehrotra chez ScanDisk, Shantanu Narayen chez Adobe System, Satya Nadella chez Microsoft, Sundar Pichai chez Google…. Les Indiens sont de plus en plus nombreux à occuper des fauteuils de CEOs à la Silicon Valley, observe Les Echos.
Ils ont d’ailleurs fondé un réseau d’entreprenariat qui leur est réservé, la TiE Silicon Valley, créé en 1993. La communauté indienne est très solidaire et se soutient entre générations.
Alors que les Indiens ne constituent qu’1% de la population des USA, ils représentent 6% de celle de la Silicon Valley. Selon le dirigeant de TiE Silicon Valley, Ventkesh Shukla, les membres de cette communauté ont commencé avec leurs propres entreprises, puis sont devenus associés, pour finalement occuper des positions privilégiées au sein d’autres entreprises.
La présence indienne remonte aux années 1980. En 1990, 7% des dirigeants de firmes technologiques étaient Indiens. En 2012, plus de 30% des sociétés technologiques fondées par des immigrants avaient été créées par des Indiens, contre 5% par des Chinois.

Une série d’atouts
Cette forte représentation des immigrés indiens dans le pole technologique californien peut s’expliquer par le fait que les plus diplômés d’entre eux sont facilement acceptés sur le territoire des USA; or, plus des deux tiers des Indiens de plus de 25 ans résidant aux Etats Unis sont au moins titulaire d’un diplôme du second cycle du supérieur. en outre, les ressortissants indiens maîtrisent la langue anglaise, ce qui facilite leur insertion.
La solidarité qui existe naturellement entre les membres de la communauté indienne, et leur habitude des grands brassages ethniques au sein d’un même pays, comparables à ceux que l’on trouve au sein de la fameuse vallée technologique californienne, leur fournissent des atouts supplémentaires.

Source: http://fr.express.live/2016/04/01/indiens-prosperent-a-silicon-valley/

Écrit par : L'enfoiré | 04/04/2016

IT est complexe. Le rendre moins complexe par le Datacenter de prémisses, d'arguments qui découlent de raisonnements

Travailler dans les IT signifie souvent peu de temps pour autre chose. Suivre les dernières nouveautés , les tendances technologiques et les menaces en évolution avec le travail empilant , cela peut être difficile.
Pire encore, quand vous pouvez prendre le temps de découvrir ce qui est nouveau dans l'informatique, vous avez souvent à gaspiller un tamisage à travers une mer d'informations peu fiables et un tas de "formation Nuage" qui ne sont seulement que des emplacements de marketing.
Entendre des gens qui savent vraiment leur truc, ce sont de réels informaticiens, des ingénieurs de construction le solutions et d'autres esprits très techniques.
Ainsi, pour les vidéos, les blogs, les démos, il faut suivre quelques règles simples :
- Faites de technique
- A rendre utile
- à accélérer

A voir la vidéo dans ce lien

https://channel9.msdn.com/Blogs/The-Ops-Team-Blog/Datacenter-on-Premise?wt.mc_id=DX_309482&cr_cc=200762248

Écrit par : L'enfoiré | 13/04/2016

Les logiciels sont devenus des monstres à cause du marketing qui veut que l'on implémente des solutions qui ne répondront qu'à une tranche infime de population.
Il faut "customizer" un logiciel en fonction des besoins et ne payer que pour eux. "Unbundling"
Le plug & play n'a été qu'une fantaisie publicitaire.

Ça c'est la règle à suivre.
Les informaticiens d'aujourd'hui, n'ont pas connu l'époque pendant laquelle l'étroitesse de la mémoire, de la relative vitesse des processeurs empêchaient d'être gourmand.

Écrit par : L'enfoiré | 13/04/2016

“Apple travaille sur un Mac sans clavier”

Apple envisagerait d’abandonner complètement le système de clavier à touches, pour le remplacer par un clavier tactile entièrement plat, d’après une demande de brevet datant du printemps dernier qui vient d’être dévoilée.
L’invention y est décrite comme “une structure d’entrée configurable et sensible aux forces, prévue pour un appareil électronique”.
Elle est semblable au “Force Touch”, le touch pad que la firme a inclus dans son nouveau MacBook, et qui repose sur la technologie tactile. Une couche située sous le clavier sent l’impact des doigts de l’utilisateur sur la surface et c’est un petit moteur qui donne la sensation d’appuyer sur des touches.
Mais le brevet franchit une nouvelle étape, et la technologie pourrait maintenant être appliquée à un clavier d’ordinateur portable, un pavé numérique ou un track pad, via la même structure générale. Selon les programmes utilisés, l’ordinateur pourrait automatiquement passer de l’un à l’autre.

Pour le moment, seulement un des nombreux brevets d’Apple…
Des “micros perforations” lumineuses dans le clavier marqueraient ses contours, sans consommer autant d’énergie (et donc de batterie) qu’un écran tactile complet.
Bien entendu, il ne s’agit que d’un des nombreux brevets qu’Apple introduit sans cesse et il n’est pas garanti qu’il se transforme un jour en un produit. Mais vu l’intérêt d’Apple pour ce genre de track pad, il se peut que celui-ci fasse quand même partie des prochains appareils d’Apple.

Source: https://fr.express.live/2016/04/13/apple-travaille-sur-un-mac-sans-clavier/

Écrit par : L'enfoiré | 13/04/2016

Microsoft annonce le rachat de LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars

Le géant de l'informatique Microsoft va acquérir le réseau social professionnel LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars, ont annoncé les deux groupes lundi.
LinkedIn conservera son indépendance et son dirigeant actuel, Jeff Weiner, précise leur communiqué commun. LinkedIn, créé en 2003, revendique 433 millions de membres dans le monde. La transaction se fera pour 196 dollars par action LinkedIn.
Celles-ci décollaient de 48,19% à 194,25 dollars vers 13h00 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance à Wall Street. Les actions Microsoft baissaient pour leur part de 2,99% à 49,94 dollars.
"LinkedIn a développé une extraordinaire entreprise pour connecter les professionnels du monde entier", a affirmé le PDG de Microsoft, Satya Nadella, cité dans le communiqué, en soulignant que le but était de créer des synergies notamment avec Microsoft 365, le logiciel du groupe dans le domaine de l'informatique dématérialisée (cloud) avec lequel il cherche à faire concurrence à Google.
Les deux groupes ont indiqué que la transaction, qui a reçu l'assentiment du fondateur et principal actionnaire de Link

http://www.lalibre.be/economie/actualite/microsoft-annonce-le-rachat-de-linkedin-pour-26-2-milliards-de-dollars-575ea9cf35705701fd857b13

Écrit par : L'enfoiré | 13/06/2016

Microsoft a annoncé lundi le rachat de LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars, soit 196 dollars par action du réseau social professionnel. Ce montant représente une plus-value de 49,5% par rapport au cours de clôture de vendredi.
LinkedIn conservera son indépendance et son dirigeant actuel, Jeff Weiner, précise leur communiqué commun. LinkedIn, créé en 2003, revendique 433 millions de membres dans le monde. La transaction se fera pour 196 dollars par action LinkedIn. Celles-ci décollaient de 48,19% à 194,25 dollars vers 15h (heure belge) dans les échanges électroniques de pré-séance à Wall Street. Les actions Microsoft baissaient pour leur part de 2,99% à 49,94 dollars.

http://www.lesoir.be/1237777/article/economie/2016-06-13/microsoft-rachete-linkedin-pour-262-milliards-dollars

Écrit par : L'enfoiré | 14/06/2016

Windows 10 gratuit, ce sera fini le 29 juillet pour Windows 7 et 8.1.
A partir de cette date, ce sera 135 euros pour la version Home.

Écrit par : L'enfoiré | 23/07/2016

Un virus se faisant passer pour une mise à jour de Windows 10 sème la panique sur Internet

L’entreprise en sécurité informatique BleepingComputer a repéré un nouveau type de logiciel de rançon simulant l’installation d’une mise à jour de Windows 10 sur l’ordinateur pour prendre le contrôle des machines infectées en toute discrétion.
Les propriétaires de PC ou tablettes sous Windows 10 devront être particulièrement vigilants au cours des prochains jours. Selon le spécialiste en sécurité informatique Bleeping Computer, un nouveau virus fait actuellement des ravages sur Internet. Et pour cause puisque son mode opératoire sortirait de l’ordinaire.
Selon l’entreprise qui l’a découverte, le “ransomware” Fantom se ferait passer pour une mise à jour critique de Windows 10 pour prendre le contrôle de la machine. En réalité, le logiciel crypterait toutes les données personnelles de l’utilisateur en arrière-plan, rendant inaccessibles une bonne partie du contenu de la machine.
Une fois complètement installé sur la machine de la victime, le logiciel invite celle-ci à effectuer un paiement pour débloquer le contenu de l’ordinateur.
Malheureusement, il ne serait pas possible de décrypter les données infectées par le ransomware. En revanche, il est à priori possible de faire disparaître l’écran d’installation en appuyant sur une combinaison de touches (F4+CTRL). Comme l’indique Bleeping Computer, le logiciel continue toutefois de crypter les données de l’utilisateur en arrière-plan.
Assez étrangement, personne n’a trouvé actuellement le mode de transmission de ce virus, à priori très agressif, qui viserait uniquement les ordinateurs sous Windows 10.
Pour éviter de prendre des risques, les règles élémentaires de sécurité sont d’application. Mieux vaut donc éviter de cliquer sur des liens et télécharger des pièces jointes dans des emails d’expéditeurs inconnus, de télécharger du contenu illégalement en P2P et de cliquer sur des liens publicitaires sur des sites pornographiques ou de téléchargements illégaux.

http://geeko.lesoir.be/2016/08/30/un-virus-se-faisant-passer-pour-une-mise-a-jour-de-windows-10-seme-la-panique-sur-internet/_ga=1.70782288.1722470040.1460648946

Écrit par : L'enfoiré | 31/08/2016

Les dernières puces Intel, AMD ne seront supportées que sur Windows 10 ... et Linux, BSD, OS X

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/les-dernieres-puces-intel-amd-ne-184346

Écrit par : L'enfoiré | 11/09/2016

C'est l'heure de parler de Windows 10 après près de deux ans.
Quelques utilisateurs ont eu des difficultés de compatibilité avec des softwares anciens.
Personnellement, je n'en ai pas eu.
Depuis juillet, c'est-à-dire à la fin de la période de gratuité, trois médias sont en Windows10.

Que se passe-t-il sous le soleil de Windows?
Une périodicité assez rapprochée de mise à jour de l'Operating System pour des raisons de sécurité ou de mises à jour.
Pendant cette mise à jour, le système travaille en automatique dans un temps bloqué pour l'utilisateur où rien n'indique de la longueur une fois lancé.
Les mentions se suivent en étapes sans interventions
"Préparation de Windows
N'éteignez pas l'ordinateur
L'ordinateur va se relancer"
La version actuelle 1607 avec KB3200970 s'est installée ou non?
J'ignore, puisque la mention indique qu'elle ne s'est pas installée complètement et sans erreur.
Impair et passe... jusqu'à la prochaine fois.

Écrit par : L'enfoiré | 17/11/2016

Les commentaires sont fermés.