Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2020

A pied ou à bicyclette...

0.PNGContrairement aux autres années, j'ai pu assister à un dimanche sans voiture. En général, ce dimanche-là, je reviens de vacances à l'étranger.

Je n'ai pas raté l’occasion d'enfourcher mon vélo et de m’offrir une plongée silencieuse dans Bruxelles qui au même moment partageait les Journées du Patrimoine. Dimanche dernier, le temps était parfait. Du soleil, mais pas trop. Une matinée complète à bicyclette au départ de l'avenue de Tervuren jusqu'à la place de Brouckere... 

 On ne s'en rend pas compte, mais la vie est souvent faites de coïncidences, comme nous allons le découvrir...


1.PNGLe Dimanche sans Voiture n’est plus synonyme de fiesta dans tous les coins de Bruxelles. D’autant moins en ce mois de septembre de crise sanitaire. Les masques ont été présents pour gambader ou enfourcher le vélo sans risque dans la rue, mais c’était resté une fête pour les Bruxellois.

Beaucoup moins de Wallons et de Flamands que d'habitude a-t-il été dit.

Est-ce Covid oblige? Le temps qu'il fait n'est pas à mettre en cause.

Quant aux masques, ils étaient parfois présents et parfois pas.

Arrivé un peu avant 11:00, à la fontaine du Square Montgomery, pas encore de grande affluence vélocipédique.  


0.PNGJournées du Patrimoine, cette année sous le signe de la couleur.

Un thème de la couleur célébré par ses pavés gris, ses briques rouges, ses vitraux translucides, ses dorures de la Grand-Place ou pastels en Art Nouveau.

0.PNGDans le Bucolique Brussels, cette traditionnelle journée champêtre au parc de Bruxelles, s'était transformée en terrasse où s’installait une microbrasserie avec conférences et débats sur l’urgence climatique au kiosque. J'ai écouté ce qu'il se disait mais, non inscrit, j'ai dû passer mon chemin.

Les animations mobilité s'étaient concentrés place de Brouckère pour le BXL 30 Tour avec une piste d’essai véhicules électrique et vélo-cargo...

Je n'ai pas continué les visites, la matinée s'achevait. 

À Ixelles, le See-U Festival  aux anciennes casernes, ce furent guinguette, vélodrome, vintage market, parcours d’artistes. Les cafés et brasseries mythiques du Cirio, du Greenwich, de la taverne Espérance, du Plattesteen, de Ultieme Hallucinatie, le Restaurant Vincent pouvaient en apprendre plus sur leurs décors Art Nouveau ou Néo-Renaissance. Refaire le film dans les cinémas anciens et modernes du Movy Club, du Palace, du Rio... tout cela, je n'ai pas fait.

Je m'étais inscrit à la fête de la BD qui avait son dernier jour ce dimanche à Tour Et Taxi. Je n'y ai pas été. Le billet "Le musée de la BD qui avait 30 ans, traitait du même sujet et et j'y ai accroché son annonce. 

0.PNGNon, pour rester dans l'idée, ma promenade à vélo ne fut pas comme celle de Gaston Lagaffe.--->

Ce fut à bord d'un vélo classique, bien au contraire. Il venait d'avoir reçu une révision avec un nouveau pneu et une nouvelle chambre à air, après une crevaison. 

0.PNGCoïncidence, l'après-midi, l'arrivée à Paris du Tour de France...

Normalement, cette arrivée aurait dû se produire en juillet mais elle fut postposée pour cause de pandémie en ce dimanche 20 septembre à la veille de l'automne.

La grande boucle de la petite reine s'était donc terminée dans un match entre deux Slovènes. Le samedi, la victoire du Slovène Tadej Pogaçar avait annulé l'espoir de son compatriote. Le coureur slovène de UAE Emirates avait réalisé une performance incroyable lors de l’ascension de la "Planche des Belles Filles"podcast.

 La Planche des Belles Filles culmine à 1148 mètres...

Je ne suis pas fana des grimpettes et Bruxelles n'en est pas exempte.

J'avais écrit un billet qui parlait du "Futur du vélo" aidé par la fée électricité. Les entreprises du vélo n'ont pas connu la crise et la demande a explosé en vélos électrique podcast.

Comme bilan de cette journée sans voiture comme le dit un journaliste:podcastce fut un monde qui circule à l'envers où tout ce qui est défendu, devient permis.

Hier mardi, on apprenait qu'il y avait des soupçons de dopage et que 0.PNGc'était les championnat de Belgique qui commençait à Halle pour relié Izegem en 235 kilomètres alors qu'il faut normalement 75 kms en ligne droite
podcastet ce fut Dries Debondt qui a gagné.
Courses en ligne concomitant aux mondiaux en Suisse. La montée du Mur de Grammont (à Gerrardbergen) a dû en faire partie. Celle-ci représente une montée de 1.2 kilomètres de long sur les pavés avec un dénivelé positif de 91 mètres et une pente moyenne de 7.8%, ne vaut pas la difficulté de la Planche de Belles Filles, mais on s'en contente puisque nous n'avons pas de montagne en Belgique.  

Autre coïncidence, un email qui m'arrivait ce lundi de Bernard qui me disait : " L'épidémie a un peu mis Orthogaffe.com en repos. En attendant son retour, j'occupe mes week-ends ! 

Ce samedi, je réponds à une question d'orthographe "Pourquoi, ça se dit pas: 'le second de l'étape?".

Mais, il y a eu Poulidor, Raymond Poulidor, surnommé « Poupou », mort le  qui bénéficiait d'une importante popularité en France, toujours qualifié d'« éternel second ».

Dès lors, j'aurais pu terminer ce billet par la chanson de Lynda Lemay "Rends-moi ma bicyclette" 

... mais d'autres coïncidences s'imposent à moi...

La suivante est plutôt fabriquée entre anniversaires dans un croisement de vie et de mort.

Il y a exactement 50 ans, le 23 septembre 1970, mourrait Bourvil.

0.PNG

Attiré par une multitude d'affiches de cinéma à son sujet, j'avais écrit "Hommage à un pince-avec-rire", il y a 13 ans alors que le 27 juillet 2007, Bourvil aurait eu 90 ans s'il avait vécu. 

Mais, Bourvil est mort jeune à l'âge de 53 ans à la suite de la maladie de Kahler dont il ignorait l'existence et qu'il aurait rechercher l'explication si le Web avait existé en 1970 en y associant l'humour qui le caractérisait.

La maladie de Kahler, aussi connue sous le nom de myélome multiple, est une affection de la moelle osseuse provoquée par une prolifération incontrôlée d'un type précis de cellules sanguines de la famille des globules blancs : les plasmocytes. En temps normal, ces cellules sont spécialisées dans la fabrication d'anticorps. Les plasmocytes malins ont un effet sur les os par une substance favorisant la destruction du tissu osseux produisant une décalcification.

Nouvelle coïncidence, le lien de cette maladie avec l'immunité qui permet de résister au coronavirus aujourd'hui. 

En 1956, Bourvil, Luis Mariano qui est mort à 56 ans et Annie Cordy qui vient de nous quitter à 92 ans, se réunissaient dans un trio d'enfer de l'humour dans "Le Chanteur de Mexico". Ce blog dans lequel la catégorie "Humour et Parodies" prend une place prépondérante, ne pouvait l'ignorer.

0.PNGAutre manière d'assurer la mobilité: le jogging. Lors d'un petit jogging de six kilomètres autour du palais du Roi en 2017 et en 2018, j'avais revendiqué la dernière place qu'on appelle "lanterne rouge". C'est tout aussi amusant.

Si la bicyclette, le jogging ne font pas partie de vos favoris alors, il reste la marche à pieds. 

<<<---Le marcheur de la Porte de Namur vous en donnera peut-être l'envie. 

Cap48 recherche de marcheurs qui sont prêts à le faire pendant 100 kilomètrespodcast

Pour être complet sur cette journée, il faut parler des fêtes de Wallonie et de son cactus. A vous Canal C...podcast.
 Mais,
si j'ai commencé par "La Bicyclette" chanté par Yves Montant, je ne pouvais décemment terminer que par la chanson de Bourvil d'une autre époque, "A bicyclette". 
 

Et maintenant, place aux photos de cette matinée de dimanche à Bruxelles...

0.PNG

Des groupes se forment

0.PNG

Au Square Montgomery, on se dénombre

0.PNG

Pas beaucoup de cyclistes...

0.PNG

Devant le Palais Stoclet, on rêve

0.PNG

Car tout est bon sur roulettes

0.PNG

A bike into the bike

0.PNG

Après une chute à vélo...

0.PNG

Sur la rue de la Loi d'un côté...

0.PNG

... et de l'autre, plus de coureurs

0.PNG

Musique sous Don Quichotte et Sancho Panza

0.PNG

Attention les fesses dans les exercices périlleux!

0.PNG

Sur la Grand-Place, on se repose

0.PNG

La réparation du vélo parfois nécessaire

0.PNG

Place de Brouckère, tout est prêt pour accueillir les hôtes de marques 

 

0.PNG

et ... même, le photographe

A quoi cela rimerait-il d'entrer à vélo au Panthéon?

Oui, d'accord, c'est à Bruxelles, qu'à la suite d'une polémique, Rimbaud a tiré sur Verlaine dans la Galerie de la Reine à Bruxelles, mais ce n'était pas à vélo ...

0.PNG

Allusion

Commentaires

Bourvil, sa vie dans tous ses états en épisodes
EPISODE 1 : les origines d’André Raimbourg, sa famille, son enfance
Son père succombe à la grippe espagnole en 1918 laissant derrière lui une femme et 3 enfants. La maman décide alors de rentrer dans son village natal, Bourville, qui deviendra le pseudo de l’artiste, qui dès son plus jeune âge adorait chanter et faire rire ses camarades. "

EPISODE 2 : les débuts à Paris
"Je suis né pour faire rire, ça me dope". C'est une phrase que Bourvil avait coutume de dire. En 1939, Il est "monté" à Paris. Il va débuter dans les télécrochets. Il nous parle de ces expériences et de ses débuts à la radio.


EPISODE 3 : Bourvil chanteur
"J'ai toujours chanté" déclare Bourvil, lui qui interprètera plus de 200 chansons. Avant d'être ce talentueux acteur, Bourvil est un interprète hors pair. Cet humour inné qu'il possède lui permet de chanter les chansons les plus niaises en suscitant le rire. Dans d'autres, c'est la compassion et l'émotion qu'il provoque. "


EPISODE 4 : La musique
Bourvil était amoureux de la musique. On revient sur les paroliers, sur les goûts musicaux et sur perception du monde de la musique

EPISODE 5 : Bourvil et l'opérette
"Bourvil ne pouvait pas être en scène sans chanter" confie sa partenaire et amie Pierrette Bruno. Il jouera 8 opérettes et deux pièces de théâtre. La scène, c'est le sujet de ce troisième volet. Nous nous glisserons en coulisses et nous les entendrons sur scène.
Bourvil expliquera aussi pourquoi il n'a jamais voulu incarner, au théâtre, de personnage dramatique.


EPISODE 6 : Bourvil, un vrai comique
"Bourvil ne pouvait pas être en scène sans chanter" confie sa partenaire et amie Pierrette Bruno. Il jouera 8 opérettes et deux pièces de théâtre. La scène, c'est le sujet de ce épisode. Nous nous glisserons en coulisses et nous les entendrons sur scène. Bourvil expliquera aussi pourquoi il n'a jamais voulu incarner, au théâtre, de personnage dramatique.

EPISODE 7 : Les premiers films
"Je fais gratuitement l'imbécile" déclare Bourvil. Et c'est en incarnant ce rôle de paysan un peu benêt que Bourvil fait son entrée dans le monde du 7e art. Doué d'un immense talent, Bourvil a jonglé entre les rôles comiques et les rôles sérieux.
Cet épisode est consacré aux premiers films de l'acteur. La série des Léon Ménard, La Traversée de Paris qui lui permet de sortir de son rôle de paysan, sa rencontre avec Gérard Oury dans Le Passe-murailles, ses films avec Michèle Morgan, Le miroir à deux faces et Fortunat. "

https://www.rtbf.be/lapremiere/emissions/detail_un-jour-dans-l-histoire/accueil/article_bourvil-dans-tous-ses-etats-sa-vie-en-14-episodes?id=10591000&programId=5936

Écrit par : Allusion | 01/10/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire