Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2009

Sucer mais pas avaler (2)

Dans mon article précédent, je passais en survol les élections en Inde, celles d'Afrique du Sud. Pour finir par les accommoder à la mode de chez nous. Prolongeons-la cette mode.

20090421Pirates partout.jpg 

Pourquoi ne pas commencer par une petite prière païenne avec les vues à l'occidental et les paroles modifiées, rimant avec un "Notre Père"?

Lire la suite

23/04/2009

Sucer mais pas avaler (1)

Le 15 avril, je lisais un article du journal l'Echo qui annonçait les élections en Inde pour le lendemain. Le titre était "L'instabilité politique menace l'Inde". Voici, les tenants et aboutissants de l'affaire, extrapolés ensuite à la mode de chez nous.

0.jpgJ'ai déjà eu l'occasion de vous parler de l'Inde d'aujourd'hui sous les notes d'une "Symphonie indienne". Nous voici dans des temps plus difficile. Entre 2004 et 2008, la croissance moyenne s'élevait à 9%. Le top de toutes les démocraties. Depuis fin 2008, ce pourcentage tombait à 7% à cause de la crise. Pas mal, quand on sait que les autres, à part la Chine, comptent en négatif.

Lire la suite

17/04/2009

C'était au temps où Bruxelles brusselait

Bruxelles, cette capitale de la Belgique et de l'Europe n'a pas été toujours comme elle est aujourd'hui. Loin s'en faut. Dernièrement, un commentaire m'avait interpellé. Je me devais de réagir avec mon droit de réponse et ensuite remonter le temps.

0.jpgCe qu'on en disait dans le commentaire en voici le texte:

"BRUXELLES EST OUT, trop de magouilles trop de lobbies.
Le fric de la néo-décolonisation du Congo Belge investit dans le "Caprice des dieux" et l’immobilier....
Les diplômes universitaires belges de la Gnognotte aussi bien en médecine qu’en droit en économie, etc. Une mafia, osons le dire pour
les apatrides. placer. Tous des clones néo-cons.
Enfin cette partition du Royaume et du Benêts - Lux reste au stade du Congrès de Vienne ;
pour assainir
une partie de la solution, un Europa-DC comme Brasilia bien central en Europe."

Lire la suite

10/04/2009

Migrer, pour vivre ou survivre? (2-2)

L'"Atlas des Migrations", présenté par Le Monde nous a entraîné sur notre planète migrante. Au travers de l'histoire, les peuples se sont intégrés sur toutes les terres disponibles. La vie n'a pourtant pas été rose pour ces voyageurs à la recherche d'un hypothétique paradis ou, plus prosaïquement, d'un ailleurs meilleurs. Cette fois, voyons cette intégration de ces immigrés, chez les autochtones, qui ne sont, souvent, que des allochtones dans un passé plus ou moins lointain. Le futur ne sera que ce qu'on décide aujourd'hui, contraint ou suite à des réflexions sur les réalités du monde.

Lire la suite

06/04/2009

Migrer, pour vivre ou survivre? (1-2)

Coup sur coup, deux Hors-Série, deux Atlas qui sortent dans le monde de la presse. L'"Atlas des Migrations" était le premier, présenté par Le Monde. Le second, l'"Atlas du monde à l'envers" par le Monde diplomatique. Le second, lui, tentait de définir là où il y avait de grandes mutations de pouvoir émergeant dans le monde, les crises persistantes, la vue par l'intermédiaire de certains pays et l'Afrique qui se bat. Intéressons-nous au premier, car les migrations expliquent souvent les problèmes et parfois, les chances, d'aujourd'hui.

0.jpgAu fil d'une analyse minutieuse et que se veut très complète, l'"Atlas des Migrations", tout azimut, déroule ses chapitres par l'histoire des migrations qui remonte dans un passé très éloigné pour finir à la situation d'aujourd'hui qui est loin d'une conclusion en soi. Imbriquée dans tous les sens, avec ses implications, il est sûr que nous n'en sommes pas encore sorti de cette auberge planétaire. Véritable tour de force de rassembler tout cela en 180 pages.

Lire la suite

01/04/2009

A coup de bijoux de famille

Argent et sexe. Sexe et argent. On ne sait plus très bien qui est le mâle ou la femelle dans ce couple prospère. Alors, quand il y a, en plus, des intermédiaires.

homme,femmeLe premier avril, on peut se permettre des surprises, des fausses nouvelles, mais aussi des écarts avec la vie de tous les jours. Je l'ai fait, d'autres le feront, cette fois encore. Un moment de détente pour moi, pourquoi pas? Mon compatriote, Le Chat va, cette fois, diablement, m'y aider dans cette tâche "difficile".

Je commencerai donc par une suite à un sketch: un poème en relation avec la leçon de sexe que Michel Leeb, il y a déjà quelques mois, un plaisir visible pendant plus d'une heure et demi sur scène en "one man show". Les spectateurs étaient ravis. La mention d'interdit aux (-10), je ne suis pas sûr quelle soit nécessaire aujourd'hui.

Lire la suite